AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Ruines du manoir des Onos

 :: 
ONOGORO
 :: Empire :: Région du feu :: 
Ruines de Shousan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 21 Fév - 12:17
Ruines du manoir des Onos Dd8b0710

Les ruines de ce manoir sont impressionnantes de par sa taille laissant aisément deviner le luxe dans lequel les propriétaires pouvaient vivre.

Malheureusement la guerre a laissée des traces sur cet édifice. Bien moins haut qu'auparavant. Les jardins plus sauvages. Le lieu bien moins vivant. Bien que si vous aviez connu cet endroit dans sa splendeur vous ne verriez pas grande différence sur ce point. La Taille de cette propriété fait que même durant son habitation il pouvait être rare de croiser quelqu'un.

Aujourd'hui ses seuls habitants sont la faune locale, que ce soit animale ou végétale. La nature a repris ses droits comme sur une bonne partie de la ville. Enfin c'est ce que l'on pourrait penser. Si jamais l'envie de vous enfoncer en ce lieu vous prenez un jour ou l'autre, vous pourriez tomber au bout d'un long moment de marche sur une faune tout autre. Des feuilles aux arbres de couleur violacée, rosée ou encore rougie. Une eau ruisselante plus limpide que celle de la forêt extérieure. Des teintes mauves et rosées sont les principales couleurs de cet endroit, avec un peu de vert bien sûr.

Cet écosystème interne un aura de quiétude plane. Celui-ci semble plaire aux animaux ayant élu domicile en ces lieux. Une telle atmosphère qu'il est possible de voir cohabiter herbivore et carnivore sans que le sang ne coule. Ces derniers préférant chasser à l'extérieur de ces ruines.

Au centre de cette forêt, dans une clairière, au fond d'un lac afin d'en garder son secret, se trouve un sceau. Du fuinjutsu qui est à l'origine de cette merveille. Si jamais vous tombiez dessus, il pourrait vous être difficile d'en comprendre toutes les subtilités. Il a été tracé avec un grand savoir et certain des symboles semblent venir d'un autre temps.

Les animaux ne sont pas les seules habitants de la forêt. Un golem fait de végétation a élu domicile en cet endroit. Devenu protecteur de cette forêt. Gare à vous si vous franchissez la lisière de son territoire dans un but qu'il jugerait mauvais. Vous risqueriez fort de vous retrouver nez-à-nez avec le Roi de la forêt.


Dans la végétation se trouvent plusieurs meubles, éparpiller un peu partout. De quoi s'installer confortablement, des lits positionnés sans aucune logique, du rangement. Enfin, tout le confort pour y vivre, certes pas dans le grand luxe mais de quoi passer un bon moment.

Le Roi de la forêt n'est pas le seul dispositif de défense placé dans cet endroit. Quatre autres sceaux, tout aussi bien caché que celui à l'origine de cet écosystème, s'assure de cacher le chakra de toute personne se trouvant à l'intérieur de cette zone.


Parcourez ces ruines si vous le désirez mais dans ce cas, je vous conseille de faire attention à chacun de vos pas.

- Quand quelqu'un entre dans la forêt, le roi des lieux en a conscience. Sa connexion avec la nature lui permet de savoir où se trouvent chaque personnes en son territoire.
- Si votre sagesse et de plus de 40 ou que vous possédez une technique capable de repérer le chakra (ex : Byakugan, ...) vous pourrez voir une source de chakra plus ou moins puissante. Il vous sera cependant impossible de situer là où les personnes se trouvent et même d'en dire le nombre. Quelque chose agit comme un voile brouillant votre détection.
Genin
Hikaru Ono
Messages : 254
Date d'inscription : 11/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
Ruines du manoir des Onos Left_bar_bleue24/100Ruines du manoir des Onos Empty_bar_bleue  (24/100)
Points de vie:
Ruines du manoir des Onos Left_bar_bleue130/130Ruines du manoir des Onos Empty_bar_bleue  (130/130)
Points de chakra:
Ruines du manoir des Onos Left_bar_bleue420/420Ruines du manoir des Onos Empty_bar_bleue  (420/420)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 13 Mai - 19:01
Enfin débarrassé de ce paquet, et surtout des sceaux qui m’obligeaient à lutter ne permanence pour ne pas être focalisé dessus, ça me soulage pas mal je dois bien l’avouer. Je suis quand même un peu déçu, en voyant Sham ouvrir le paquet et montrer son contenu à tout le monde comme si ce n’était pas important à cacher. Certes je suis content de l’occasion de m’entraîner avec Sham que j’ai eue grâce à cette livraison, mais c’est quand même un peu choquant de voir que tout ce secret semble en réalité inutile. Pourquoi ne pas l’avoir tout simplement envoyé par la poste dans ce cas ?

Hikaru, lui, tire toujours une tête pas possible, et demande à lui aussi pouvoir être accompagné par un kyuchiose. Un kitsune évidemment, après tout on avait bien besoin de ça pour garantir une bonne ambiance. Le blaireau n’a d’ailleurs pas l’air content d’être là, et il ne me faut pas longtemps pour deviner la raison pour laquelle Hikaru a ce genre de comportement avec moi. C’est bien décevant.


« Alors c’est ça ton problème, tu ne sais pas penser par toi-même et tu te contentes de répéter ce que ton blaireau dit. Et en plus t’as l’air d’en être fier. Je voi mal ce que tu pourrais m’apporter alors que tu n’es même pas capable de penser par toi-même. »

Je regarde Sham, il a l’air déterminé à le faire, cet entraînement, et avec moi. J’imagine que je n’ai pas trop le choix.

« Enfin, je ne fais pas ça pour toi. Tant que je ne te laisse pas voler d’autres symboles je n’ai rien à craindre de toi. »

Je suis Sham alors qu’il nous invite à sortir, non sans me retourner vers Kayzu pour la remercier pour son accueil.
Il nous mène à l’arrière de la demeure, dans un jardin assez discret. Ici, on ne risque pas d’être dérangés. A croire que toutes les belles demeures ont un coin dans ce genre, Eizaburo avait le même.
Une fois tous arrivés, Sham invite son rejeton à prendre la parole, comme s’il avait besoin d’une invitation pour l’ouvrir.
Un sceau pour s’assurer que personne ne répète ce que l’on fera pendant cet entraînement ? C’est louche, mais intriguant en même temps. De toute façon j’imagine que je n’ai pas trop le choix, si je veux éviter de perdre mon temps. Ce qui m’intrigue aussi, c’est que la façon dont le blaireau appelle Sham son oncle. Je l’aurais bien relevé, mais Shiro prend les devants, elle ne semble pas avoir percuté sur le coup cependant.


« C’est vrai que ma famille fait preuve d’une certaine ferveur à remplir son rôle au sein de Chikyuu. Je dois quand même avouer qu’on aimerait bien pouvoir faire autant d’efforts que les putois quand ils essaient de nous en empêcher. »

Elle n’avait rien dit jusqu’à maintenant, il fallait bien qu’elle perde un peu patience à un moment. Je préfère ne pas relever, au fond elle a raison de ne pas se laisser faire, surtout quand elles est visée directement par ce merdeux. Enfin, ce n’est pas cette querelle qui va me faire refuser un entraînement avec Sham, même si elle gâche quand même un peu le plaisir.

Ce qui suit par contre me fait franchement hésiter. Il se fout ouvertement de ma gueule cette fois. Et il n’y a pas grand-chose que je puisse y faire. Surtout que Kayzu n’est pas très loin. Je prononce quand même son serment à la con, avant de suivre Sham pour retourner à l’intérieur. Alors qu’on attend devant une pièce fermée, Shiro reprend la télépathie, qu’elle avait délaissée par politesse jusqu’à maintenant.


*J’espère que tu ne vas pas le laisser s’en tirer comme ça, peu importe ce que son père te promet, tu peux être sûr qu’il va recommencer à la moindre occasion. Regarde, il est déjà en pleines messes basses avec son putois.*

*T’inquiète pas, je comptais pas baisser la tête devant ce merdeux. C’est juste qu’avec sa mère dans les parages, vaut mieux éviter de faire des vagues. T’as bien vu ce que ça a donné tout à l’heure.*

Sham finit par revenir, et je le suis dans une pièce exiguë, couverte de symboles auxquels je peine à comprendre quoi que ce soit. J’ai beau être prévenu, la téléportation soudaine me surprend quand même. Pas au point où c’est vraiment gênant, après tout j’ai déjà fait l’expérience de la téléportation vers Chikyuu en étant invoqué à Gakusha, c’est surtout que je ne m’attendais pas à être téléporté.

L’endroit où nous arrivons ne me dit absolument rien. En même temps, je n’ai jamais vu ce genre de végétation : des plantes et des arbres dans les tons rose-violet, ce n’est vraiment pas courant aux alentours de Shi. Je ne suis même pas sûr qu’il y ait une région où ça le soit de toute façon. Je demanderais bien à Sham où nous sommes, mais il a déjà commencé à avancer vers le centre de la clairière.

Au moment où Hikaru lui emboîte le pas, je laisse traîner mon pied devant le sien. Non pas qu’il ait besoin de beaucoup d’aide pour se retrouver à plat ventre sur le sol, mais c’est opportun qu’il le soit maintenant. Je sors mon stylet à chakra et esquisse une flamme devant moi.


Ravitaillement du feu : -30 chakra


Soudainement, un cercle de feu nous entoure, Hikaru et moi, mais aussi son putois, et Shiro, qui est restée avec moi.


« Tu veux savoir ce qui pue vraiment ? La chair brûlée. Si tu tiens vraiment à le savoir, je t’en prie, continue de jouer avec le feu, mais je te préviens, ce n’est pas très agréable. Enfin, j’imagine que tu vois de quoi tu parles, tu as sans doute déjà posé une de tes deux mains gauches sur quelque chose de trop chaud. »

Je me tourne vers Ochitsuita.

« Je ne cautionne vraiment pas la maltraitance animale, mais si ton petit chien insiste aussi, il aura ce qu’il demande évidemment. Sauf si Shiro est plus rapide que moi.

Oh, et je ne serai pas désolé cette fois. »


Je reste à les fixer quelques secondes. Si je bluffe ? Absolument pas, mon regard est on ne peut plus sérieux. Quand je suis certain que le message est bien passé, je fais disparaître le cercle de feu d’un coup de stylet, et je pars en direction de Sham, sans adresser un regard de plus au duo de branques qui gît sur le sol.
S’il m’a vu ? Je n’en doute pas une seconde. Mais j’espère bien qu’il comprend que je ne vais pas laisser son rejeton me voler dans les plumes plus longtemps. En parlant de plumes, Shiro ne trouve rien à redire à ça. Elle semble même plutôt satisfaite.
Je hausse quand même les épaules en approchant de Sham.


« Il n'y a que ça qu'il comprend avec moi. »

Je finis par le rejoindre au centre de la clairière.

« J’ai bien des sceaux sur lesquels je travaille. Mais rien que je n’aie envie de lui montrer. Enfin, s’il a une bonne idée à proposer, je suis prêt à être surpris. »
Genin
Kai Uzumaki
Messages : 171
Date d'inscription : 13/06/2018

Fiche ninja
Points d'expérience:
Ruines du manoir des Onos Left_bar_bleue37/100Ruines du manoir des Onos Empty_bar_bleue  (37/100)
Points de vie:
Ruines du manoir des Onos Left_bar_bleue193/193Ruines du manoir des Onos Empty_bar_bleue  (193/193)
Points de chakra:
Ruines du manoir des Onos Left_bar_bleue241/371Ruines du manoir des Onos Empty_bar_bleue  (241/371)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 14 Mai - 13:47
Ruines du manoir des Onos Ochits10Ruines du manoir des Onos Hj120810
Sham Ono
Ex Anbu
Chef du clan Uchiwa

Je me demande s'il réfléchi ne serait-ce qu'un petit peu à ce qu'il dit. Apparemment pas trop vu ce qu'il raconte, mise à part un sourire il nous arrache absolument rien. Tout comme son sac à plume. En quoi les Kitsunes empêchent les harceleuses de faire quoi que ce soit ? Refus de partager un savoir n'est en rien une tentative d'empêcher quoi que ce soit. Si elles sont incapables de comprendre un non ce n'est en rien de la faute des ma familles. Pas pour rien qu'elles sont nommées de cette façon. Il n'y en a vraiment pas un pour rattraper un autre.
En parlant de rattraper, je n'y arrive pas, me retrouvant au sol, tombant lamentablement et mollement. Si je me suis pris les pieds dans une pierre ? J'ai comme un doute, ce genre de chose n'apparaît pas comme ça sans prévenir. Non la raison est bien plus simple, c'est juste le nabot.

-5 pv, chute

Est-ce que j'ai peur ? Dire que non serait totalement faux. Est-ce que je le montre ? Absolument pas, je sais que je ne risque pas tant que ça. Une fois la surprise passée je sais qu'en présence de mon père humain rien ne se passera vraiment. Mais je dois avouer que pour l'ego cette position est plutôt désagréable. Et pour mon épaule droite ayant frappé directement au sol aussi, je sens déjà qu'elle me fait mal.
Alors que je la température monte autour de moi je me retourne, histoire de quand même lui faire face. Je compte absolument pas me défiler. D'accord, je ne connais rien pour pouvoir riposter mais de toute façon même si c'était le cas je ne ferais rien de tels.
Contrairement à lui j'ai d'autre argument, je suis capable d'autre chose que des menaces en faisant preuve de violence. Je me suis pas trompé sur ceux qui s'approchaient des harceleuses. Kai n'est pas juste petit en taille, il l'est surtout en esprit. Manque d'argument, manque de mot, manque de répartie ou je ne sais quoi. Il montre encore une fois son vrai visage. Celui d'une personne ne valant pas la peine d'être connue, celui d'une personne ayant l'impression d'avoir une once d'importance mais n'étant qu'un patin dans une toile qui lui échappe. Il n'est rien d'autre qu'un tremplin, une façon d'atteindre un but, un mouchoir qui une fois sera utilisé traînera ou seul Inari le sait.
Bien qu'ici à terre cette idée me réconforte, il a peut-être le dessus ici mais moi je l'ai dans la globalité. Si mon père a proposé cet entraînement ce n'est que pour une raison, tout comme pour la livraison très certainement vu comme il a dévoiler celle-ci. Il pense s'être trouvé une sorte de maître mais s'il le connaissait ne serait-ce qu'une once de plus il serait déjà entrain d'essayer de rentrer, l'ego déchiré tout comme le miens en cet instant.
Si la peur ne gronde pas en moi ce n'est pas autant pour la colère qui elle se voit un peu si on me connaît suffisamment. Autant dire que même Sham est incapable de le percevoir. Les flammes s’estompent alors que l'autre enfoiré se rapproche de mon père, se trouver une excuse voilà tout ce qu'il recherche.
Je me relève en me caressant l'épaule. Ochi sait qu'il vaut mieux éviter de parler quand je suis dans cet état. S'il m'a trouvé désagréable tout à l'heure il est pas prêt.

_________________________________________

J'ai surestimé la maturité de ceux-là, j'ai voulu aller trop vite. Ce ne sont que des gamins aux sangs chauds. Hikaru moins, il possède une capacité de maîtrise de ses émotions folles. Le sans Kitsune qui coule dans ses veines à mon avis. Capable de se recouvrir d'un masque à tel point qu'il en devient totalement imperméable à la lecture. Contrairement à Kai qui supporte peut-être un peu moins les attaques. Je peux comprendre le ras-le-bol face aux piques de mon fils et de son frère. Surtout que ça semblait être déjà tendu à mon arrivée. Je peux aussi comprendre sa réaction, pour la quelle je ne suis pas intervenu car ça n'a pas été trop loin, mais j'étais bel et bien prêt à séparer tout le monde en cas de besoin.

Oui Hikaru peut être têtu et dur de la feuille quand il le veut. Mais crois-moi, ce que tu fais là il ne le comprend pas. je suis on ne peut plus neutre moi aussi dans mon émotion, ce que Kai a fait ne me plaît vraiment pas, mais je ne peux pas non plus lui en vouloir vu ce qui c'est passé

Élevé dans le pacifisme le plus pur, il sait que l'Homme est violent, qu'il n'hésite pas à utiliser sa force pour se faire entendre. Il est encore jeune, beaucoup trop jeune même … Peut-être que j'aurais dû écouter les chefs Kitsunes et lui laisser le temps de réellement grandir. Tout comme sa génération fraternelle.
Trop vite, c'est le résumé de ma vie depuis pas mal d'année. Et encore plus vrai depuis qu'Hikaru a été mis au point.
Je me tourne vers mon fils, il reste là debout, fixe, Ochi sur son épaule. Je sens que les choses vont vraiment mal tourner.

_________________________________________

Tu fais partie de ces humains qui rendent Onogoro laid. Tu es juste quelque chose sans saveur, quelque chose qui n'a qu'un seul but, celui d'être utilité.

Ochitsuita se repose au niveau de mon épaule, lui était tombé sur ses pattes avec grâce. En temps normal il aurait répliqué quelque chose. En temps normal lui aussi lui serait rentré dans les dents. Mais il savait que là il ne pourrait rien ajouter qui ferait plus mal.

Hikaru, reste calme s'il te plaît. Les choses sont déjà bien suffisamment compliquée comme ça.

On se demande bien pourquoi tient. Elles le sont que parce qu'il s'amuse à me demander de me rapprocher d'un fond de toilette, de faire le sale travail de m'entendre avec lui pour lui dérober quelque chose.

Tu te crois amusant à menacer les gens ? À croire que tu n'as que ça comme réponse. Ça montre bien à quel point tu peux être étriqué, à quel point tu n'as vraiment aucun intérêt si on te retire tes harceleuses. Leurs archivent, c'est la seule chose qui te donne ne serait-ce qu'un peut d'intérêt. Tu te leurres d'illusions, croyant que tu es ici pour un entraînement.

Hikaru !

Vous avez peut-être peur de quelque chose mon oncle ?

Pas besoin de le regarder, je sais ce qui se trouve en cet instant sur la gueule d'Ochi, un large sourire. Celui d'une victoire.

Tu as peur que je parle de trop ? Que je dise quelque chose qui te fermera peut-être des portes ? si je ne montre pas ma colère elle m'aveugle, ou plutôt me pousse à dire des choses qui vont un jour ou l'autre me retomber sur le coin du visage Tu sais quoi papa, trouve toi quelqu'un d'autre pour faire ce sale boulot. Si tu veux absolument que quelqu'un s'entende bien avec ce truc, je t'en prie fait en un autre. Il sera peut-être plus obéissant lui.

La ferme Hikaru ! il parle en serrant la mâchoire, peur, peur que j'en dise de trop

Tu as peur de quoi ? Qu'il sache ce que je suis ou qu'il sache pourquoi il est ici ? Peut-être le deux, je sais pas trop. Je suis un peu perdu avec tout ça. Tu dis que je suis têtu et que je suis dur de la feuille ? Je crois que tu parlais de toi plutôt papa.

Il fait un pas en avant, menaçant. Je crois que je ne l'ai jamais vu comme ça. Est-ce que je vais trop loin ? Comme toujours, les limites dans ce genre de cas ce n'est pas un truc que je connais.

Revois un peu tes plans père. Si tu veux y accéder fait à ta guise mais ne compte plus sur moi. Tu devras faire sans moi et c'est fini, je te couvre plus. Tu vas devoir choisir.

Je ne sais pas à quoi tu joues là Hikaru. Tu veux blesser Kai ? Si tu es suffisamment stupide pour le faire pas de soucis, si tu veux te mettre des gens à dos fait en à ta guise. Mais ne met pas des personnes qui n'ont rien à voir avec tout ça dans cette histoire ! Je te permets pas de m'utiliser de cette façon ! Assume ce que tes mensonges tout seul. Ne place pas des gens dans une position délicate parce que tu ne sais pas quoi faire d'autre !

Tu veux lui faire gober quoi là ? Au lieu de sous-entendre parle directement. Ne tourne pas autour du pot, vas-y dévoile ce que tu as en tête. Laisse Kai et Shiro se faire un véritable avis sur ce que tu essayes de leur faire comprendre. On t'écoute !


Je le reconnais bien là. Tirer son épingle du jeu, tenter de se sortir blanchi d'une histoire. Je comprend mieux de qui je tiens ce savoir de tournure de mots, comme quoi ça se passe par la génétique même si elle est fausse. Il m'a bien eu.

Tu as raison, je ne devrais pas mentir. Je retire ce que j'ai dit. Tu as totalement raison père. Je devrais arrêter de raconter n'importe quoi.

On se tire ?

Bien sûr que oui, y a rien d'intéressant ici. il hoche de la tête Laisse moi juste quelques secondes avant de m’appeler. dans un nuage de fumée Ochi disparaît Ne prend pas ça comme une menace père mais c'est fini les secrets. Et pour toi le nabot, fait bien gaffe de qui tu t'entoures.

C'est mon tour de quitter la végétation tout droit importée du mon Hansei pour m'y retrouver réellement. Laissant moi aussi un nuage de fumée. S'il pensait vraiment qu'il allait s'en sortir comme ça, il a été prévenu. À lui de voir ce qu'il en fera.
S'il tente d'utiliser le nabot, je ne suis pas dans une position plus enviable. Sham est plus Kitsune qu'un Kitsune ne l'est, eux au moins ne manipulent pas les leurs.


_________________________________________

Me voilà dans une position bien délicate. Je ne savais pas que l'entente était aussi tendue entre eux deux mais en même temps j'aurais dû m'en douter. J'ai fait une erreur de me reposer sur Hikaru, il n'a pas les épaules pour. Par contre là où ça risque de se compliquer c'est s'il en parle sur Chikyuu. Je suis bloqué, même si je m'y rend ce n'est pas moi qu'ils croiront. Bordel, me voilà dans de beaux draps.

Je suis désolé de vous avoir imposer quelque chose de ce genre. Hikaru ne va pas très bien pour le moment. Je sais que ce n'est pas une excuse mais il vit mal la mort de ses parents biologique. je me passe une main dans les cheveux Si c'est possible, essayez de pas trop lui en tenir rigueur, bien que je comprendrais totalement le contraire. Il sait tenter d'appuyer où ça fait mal quitte à faire plonger tout le monde autour de lui.

Je pensais que ça serait une bonne idée d'essayer de vous rapprocher. Hikaru n'a pas d'ami hors quelques Kitsunes, ça m’inquiète vraiment qu'il ne fréquent pas d'humain. Vu tout ce que vous partagez j'ai eu l'espoir que vous puissiez devenir proche. Malheureusement je t'ai imposé quelque chose de bien inconfortable. Je croyais qu'il était prêt. Je suis vraiment désolé pour tout ce qui vient de se passer.

Si tu veux rentrer je peux totalement comprendre aussi. Mais si vous préférez l'entraînement est toujours d'actualité. Comme vous vous doutez, ça se fera sans lui. Vu comme ça a tourné dès le départ il vaut mieux que ce soit comme ça.
Et t'en fais pas Kai, c'est pas de ta faute. Il aurait réagi comme ça à un moment ou un autre. Ça n'a fait que précipiter les choses.


Je pose ma main sur son épaule libre, un large sourire aux lèvres. Si je peux pas compter sur Hikaru pour avoir accès à Gakusha tant pis, je trouverais bien un autre moyen. Reste plus qu'à espérer que Kai garde confiance en moi.
Genin
Hikaru Ono
Messages : 254
Date d'inscription : 11/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
Ruines du manoir des Onos Left_bar_bleue24/100Ruines du manoir des Onos Empty_bar_bleue  (24/100)
Points de vie:
Ruines du manoir des Onos Left_bar_bleue130/130Ruines du manoir des Onos Empty_bar_bleue  (130/130)
Points de chakra:
Ruines du manoir des Onos Left_bar_bleue420/420Ruines du manoir des Onos Empty_bar_bleue  (420/420)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 15 Mai - 18:10
Têtu et dur de la feuille hein ? C’est plutôt gentil comme description, et j’aurais probablement utilisé d’autres termes, un peu moins polis pour le coup. Là où Sham a raison par contre, c’est que Hikaru ne comprend rien à mon avertissement. Je me retourne vers Hikaru en même temps que Sham, et je le vois, comme une cocote-minute laissée trop longtemps sur le feu, prêt à exploser.

C’est d’ailleurs ce qu’il fait. Il essaie de me provoquer ? Ou simplement de me blesser ? C’est une véritable tempête que j’ai provoquée, à moins que ça soit due à Sham ? En tout cas, il s’en prend à tout le monde, et il vide vraiment son sac, j’essaie de ne pas faire attention à ce qu’il dit, de toute façon, je pourrais exécuter mon avertissement, mais je crois bien que ça ne changerait rien. Ça me ferait du bien certes, il m’insupporte, et lui faire mal me démange. Mais ce qu’il dit m’intrigue. Il parle beaucoup des Fukuro et de leurs archives, et du fait que Sham comptait sur Hikaru pour se rapprocher de moi. Ce qu’il est réellement, une raison pour laquelle je serais là ? Je suis complètement perdu, et un peu sonné par un tel débit de paroles que je ne peux pas comprendre.

Évidemment, Sham se défend contre ce qui semble être des accusations de la part de Hikaru. Ça a l’air de déstabiliser Hikaru, qui répond en disparaissant, tout simplement, avec son blaireau. Gaffe à qui je m’entoure ? Encore sa haine de Shiro qui parle. Je n’arrive toujours pas à comprendre pourquoi il partage autant cet haine avec les kitsune, ni pourquoi il la transpose directement sur moi, sans même avoir essayé de me connaître. Enfin, j’imagine que c’est trop tard pour chercher une réponse, je ne risque pas de le revoir de sitôt. Et c’est pas plus mal comme ça.

J’essaie de reprendre mes esprits, de traiter toutes ces informations qui viennent d’être balancées dans ce chaos, alors que Sham revient vers moi, et tente de justifier ce comportement. Tout ça sonne assez faux, à vrai dire je ne saurais pas trop dire pourquoi, mais je n’arrive pas tout à fait à croire ce qu’il me dit.  Continuer l’entraînement ? Franchement je n’ai plus la tête à ça, je me pose trop de questions. La première étant la raison pour laquelle Sham insiste pour cet entraînement. Peut-être pour se faire pardonner ? Ou alors pour me faire penser à autre chose, et éviter que je me pose trop de questions ? Je lui tourne le dos quand il pose sa main sur mon épaule. Je ne sais pas quoi lui répondre.

Je m’éloigne de quelques mètres dans la clairière, et je me laisse tomber, assis, sur le sol. Je me rends compte que je tremble. Pas de colère, ni de tristesse. Je suis juste complètement perdu, j’ai perdu pied et je ne sais pas du tout où j’en suis. Hikaru m’a complètement explosé au visage, et Sham essaie d’avoir l’air bienveillant, et imperturbable malgré ce qui vient de se passer. Il devrait être en détresse, chercher à rattraper son fils au plus vite et chercher à se réconcilier avec, mais au lieu de ça, il cherche à me mettre en confiance, moi qui n’ai absolument aucun lien avec lui. Il a beau être quelqu’un que j’admire, je n’en suis pas complètement aveuglé pour autant : ce n’est pas une réaction normale, ni naturelle, il a quelque chose derrière la tête, mais aucun moyen de savoir quoi.

Ça fait bien cinq minutes que je suis assis quand je lui réponds enfin.


« Vous ne devriez pas plutôt aller voir Hikaru ? C’est votre fils, et cette dispute m’a tout l’air d’être extrêmement grave. Je ne peux pas imaginer que vous ne vous en rendez pas compte. Mais vous me proposez quand même cet entraînement, plutôt que d’aller essayer d’apaiser votre fils… Ce n’est probablement pas pour rien.

De toute façon, j’ai perdu toute envie de faire du fuinjutsu aujourd’hui. Je me pose trop de questions pour pouvoir me concentrer sur quoi que ce soit. »


Je me relève mollement, et retourne faire face à Sham. Je le regarde d’un air las.

« Si vous n’avez rien à me dire sur tout ce que Hikaru a mentionné, je crois qu’il vaut mieux que vous me fassiez rentrer, plutôt que de perdre votre temps avec moi. J'ai cru comprendre que vous êtes très occupé. »
Genin
Kai Uzumaki
Messages : 171
Date d'inscription : 13/06/2018

Fiche ninja
Points d'expérience:
Ruines du manoir des Onos Left_bar_bleue37/100Ruines du manoir des Onos Empty_bar_bleue  (37/100)
Points de vie:
Ruines du manoir des Onos Left_bar_bleue193/193Ruines du manoir des Onos Empty_bar_bleue  (193/193)
Points de chakra:
Ruines du manoir des Onos Left_bar_bleue241/371Ruines du manoir des Onos Empty_bar_bleue  (241/371)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 17 Mai - 0:13
Ruines du manoir des Onos Hj120810
Sham Ono
Ex Anbu
Chef du clan Uchiwa

Bien sûr que techniquement je devrais rejoindre Hikaru pour essayer de calmer ce qu'il se passe. Mais c'est pas aussi simple que ça. Bien au contraire même, si physiquement il a pas mal choppé du côté humain, mentalement il en est totalement autre chose. Il n'a pas toute sa part de Kitsune en lui mais ça ne l'empêche pas d'avoir leurs impulsivités quand son sang-froid perd le contrôle. Et pourtant il faut y aller de ce que l'on m'a dit. Et puis, je doute pouvoir tout de suite me rendre sur Chikyuu. Pas avant que les choses ne se soient un peu calmée. Le connaissant l'un des chefs est déjà au courant, très certainement Wakai. C'est bien le dernier que je souhaite avoir face à moi dans ce genre de cas.
Vouloir faire comprendre quoi que ce soit aux Kitsunes et à Hikaru ce serait peine perdue et surtout bien trop dangereux. Ils peuvent avoir le sang chaud dans ce genre de cas.

En tout cas Kai semble plutôt mal encaisser la nouvelle, j'avais espéré durant un instant que sa mauvaise entente avec Hikaru lui voile le regard. Mais apparemment non, je perçois peut-être mal mais ce genre de chose se sente dans l'air. Ce silence avant qu'il ne le rompe, durant trop longtemps. Cet éloignement à mon contact. Sans parler de sa voix molle. Tout porte à croire qu'il n'a pas tranché dans ce qui a été dit.
Au bruit de ses vêtements je comprend qu'il se relève.

Je vais te ramener jusqu'au clan Uchiwa sans aucun soucis et te raccompagnerais jusqu'aux portes.

Il y a pas grand-chose à ajouter. Si je me défend ça paraîtra louche. Si je fais plus qu'une proposition pour un entraînement aussi. Parfois seul le temps peut apaiser des esprits. C'est exactement dans cette était qu'il se trouve. Quand à moi je dois revoir la façon d'on je vais aborder mon approche pour les archives. Mes plans tombent à l'eau. Hikaru est trop jeune pour supporter tout ça, peut-être dans quelques années les choses changeront. Le seul hic, j'ai pas ce temps.

C'est en silence que l'on rejoint le sceau. Arpenter ce chemin depuis plus de dix ans m'a apporté la capacité de me mouvoir dedans sans avoir une aide extérieur. Surtout qu'ici le chakra naturel coule à foison, bien plus simple pour repérer les obstacles naturels au sol.

Ce n'est qu'à quelques mètres des portes de la sortie des portes du clan Uchiwa que je romps le silence.

Je te demande pas de comprendre ou d'accepter tout ce qui c'est passé. Mais comme je te le disais Hikaru ne va pas très bien. J'aurais pas dû essayer de forcer une entente.

Pour ta remarque sur le fait que je ne vais pas le retrouver. C'est tout simplement parce que je le connais. Il est très proche de Kitsunes, peut-être parfois de trop. Je suis peut-être son père, mais l'être par adoption depuis peu donne une place vraiment pas facile. Surtout que je ne suis pas toujours très présent. Mais je connais son caractère, lui parler de tout ça maintenant serait bien inutile. Ça ne ferait qu'envenimer les choses. Il vaut mieux le laisser reprendre son calme avec ses amis.


C'est justement ça qui va tout envenimer, tout complexifier.

Si par la suite tu veux discuter de ce qui c'est passé, si tu as des questions ou autre, tu peux me contacter directement ici. Par lettre, je suis pas très à jour sur tout ce qui est technologie. Et puis, pour moi il est plus facile de décrypter de l'encre sur du papier qu'une image sur un écran. je pointe mes lunettes de soleil Encore navré que tu as dû subir un mauvais jour de mon fils. Il en vaut de même pour toi Shiro.

Je referme les portes du clan en affichant un large sourire et en marmonnant quelques mots, suffisamment bas pour que Kai ou Shiro, celui qui mettrait fin au temps secret imposé par le pacte. Un picotement sur la main, à peine celui-ci s'active vraiment que je le sens déjà se dissiper. Je doute que ce soit l'Uzumaki qui en parle déjà. Les problèmes ne font que commencer …

Il ne faut pas plus de deux heures pour que je ressente un appel, que je refuse immédiatement. Je ne vais pas me rendre sur Chikyuu sans savoir à quoi m'attendre. Je fais appel à Tak qui se trouvait dans un des temples du mont Hansei. Essayant de négocier avec Shian. Il apparaît dans un épais nuage de fumée dans mon salon.

Mauvaise nouvelle.

Qu'est-ce qu'il se passe ? Hikaru ?

Je vois que tu t'en doutais. On est convoqué tous les deux au conseils des Kitsunes.

C'est plutôt mauvais signe.

Je ne sais pas ce que le petit a raconté mais aucun ne semble te porter dans leurs cœurs.

Je me tourne vers ma femme, sentant un nouvel appel. De Wakai cette fois-ci. Je sens que les heures qui suivent vont être mauvaises.

Désolé chérie pour le repas que je t'ai promis. Ce n'est que partie remise.

Elle avait essayé de savoir ce qui c'était passé avec notre fils, bien que plus sous le sceau j'avais préféré ne rien lui dire pour l'instant. Mine de rien elle tient à Hikaru même si elle est parfois maladroite pour le montrer … Est-ce que j'y tiens aussi ? Oui mais pas de la même façon.
Je nous vois nous engouffré dans un nouveau nuage de fumée.
Genin
Hikaru Ono
Messages : 254
Date d'inscription : 11/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
Ruines du manoir des Onos Left_bar_bleue24/100Ruines du manoir des Onos Empty_bar_bleue  (24/100)
Points de vie:
Ruines du manoir des Onos Left_bar_bleue130/130Ruines du manoir des Onos Empty_bar_bleue  (130/130)
Points de chakra:
Ruines du manoir des Onos Left_bar_bleue420/420Ruines du manoir des Onos Empty_bar_bleue  (420/420)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 19 Mai - 15:01
15 xps pour vous deux (rp libre, je compte deux pages, ce qui donne 30 xps chacun).
Genin
Koyuki Kaguya
Messages : 315
Date d'inscription : 08/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
Ruines du manoir des Onos Left_bar_bleue11/100Ruines du manoir des Onos Empty_bar_bleue  (11/100)
Points de vie:
Ruines du manoir des Onos Left_bar_bleue275/275Ruines du manoir des Onos Empty_bar_bleue  (275/275)
Points de chakra:
Ruines du manoir des Onos Left_bar_bleue150/190Ruines du manoir des Onos Empty_bar_bleue  (150/190)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto-last-gen :: 
ONOGORO
 :: Empire :: Région du feu :: 
Ruines de Shousan
-