AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Jeu 2 Mar - 0:28
La fin de matinée venait de pointé le bout de son nez, le gosier asséché par l’alcool de la veille, les yeux plissés par les rayons du soleil, le pas trainant vers le puits. Luciole et Oni allait se désaltéré pour se revigorer.

« Une journée  de congé donné par les supérieurs, on va continuer à fêter ça. »

Il tournait les talons, suivi de son chien, en direction de son établissement habituelle. Le même serveur, les mêmes clients, la bonne vielle routine. Luciole s’installait comme toujours sur le coin du bar là ou il avait vue sur tout le monde.

« Il me faudrait un bol de croquette pour le chien et moi je vais prendre le même repas que d’habitude… Ton meilleur vin de riz… Et avant que tu ne m’emmerde à te plaindre comme une fillette, j’ai l’argent que je te devais pour régler mon ardoise. »

Le serveur esquissa un sourire prit l’argent qui trainait sur le comptoir et servi le vin sans adresser un mot. Luciole ne donnait  pas vraiment l’envie de parler. Le tavernier s’accroupi pour porter la gamelle du chien en face de lui et laissait trainer sa main sur la tête d’Oni qui aussitôt lança un grognement.

« Décidément ton chien déteint sur toi, il va devenir aussi agréable que son maître.»

« Si tes mains ne sentaient pas le rat crevé peut être qu’il serait plus agréable avec toi. »

« Tu as bien de la chance d’être un habitué, sinon je t’aurais bien laissé un petit souvenir au fond de ton verre… »


Luciole allait encore une fois s’énerver et lancer sa bouteille de vin sur le sol lorsque le chien émit un pleure, sa respiration devenait haletante  pour ensuite s’effondrer par terre. Le serveur se sentait bien mal surtout après avoir tenu des propos pareil devant son client.

« Je t’assure je n’ai rien mis dans le bol, uniquement des croquettes comme tu me l’avais demandé. Va vite voir un vétérinaire,  c’est moi qui offre les soins pour prouver ma bonne volonté. »

Luciole pris Oni en bras  qui avait déjà vomis une bonne partie de ses croquettes.

« Le vétérinaire le plus proche est à deux rues d’ici, ne t’en fait pas tu vas vite être remis sur pied. »

En urgence, le vétérinaire avait eu l’intelligence de s’occuper du chien avant tout ses autres patients. La question que tout médecin pose est ‘qu’est ce qu’il a ?’ et Luciole prit la parole…

« Il a mangé des croquettes, il a pleuré un peu puis sa respiration est devenue bizarre et il est tombé sur le sol et pour finir il a vomi une bonne partie de son déjeuner. »

La main du vétérinaire se posait devant son nez pour éviter l’haleine que le jeune homme dégageait.

« Ok je vois donc il y a un aliment qui est mal digéré, il a vomi et ca ne va toujours pas mieux… Je ne vois qu’une solution il va falloir faire passer la pilule par l’autre coté. Voici un laxatif puissant, il va être mal pendant un moment mais tout sera vide par après. Un mal pour un bien…»

« Merci doc, vos honoraires seront réglés par le tenancier du bar à deux rues d’ici. »

Luciole obligea Oni à avaler le laxatif, qui prit effet quelques minutes plus tard. On pouvait admirer l’œuvre du chien sur le sentier de la ville, c’était assez abstrait et ca dégageait une forte odeur. Mais parmi ce sombre nuancier de brun, une lueur métallique étincelait au beau milieu de ce merdier.

« Une petite capsule argentée, qu’est ce que ça fout là…»

Luciole avait exercé une légère pression sur la capsule sans trop le vouloir et un message apparu à son ouverture.

« Le mec il fait sa pub ainsi, sans se soucier des conséquences. Chez Zamo à 15h, son vin à plutôt intérêt à être bon sinon je fais un carnage. »

L’heure approchait quand Luciole et Oni entrèrent dans le bar de Zamo. Il n’y avait pas grand monde mais le serveur avait reconnu le shinobi et son chien.

« Dans le fond du bar, à droite des escaliers, il y a une arrière salle peu éclairée, Zamo vous attends il aurait besoin de garde du corps si mes souvenirs sont bons… »


* J’n’ai jamais foutu les pieds dans ce bar et le mec me reconnait… Des fois j’ai tendance à oublier que je suis un héros de guerre. Peu importe, une petite mission me ferais le plus grand bien pour casser mon ennuyeuse routine.*

Luciole acquiesça d’un signe de tête et se dirigea à l’endroit indiqué. L’arrière salle contenait différent sceaux et une lanterne éclairait vaguement la pièce. Une silhouette qui se devenait  de plus en plus nette…

« Encore un des chiens de l’empire qui vient me mettre au boulot pendant mon jour de congé. Moi qui pensait prendre juste un verre pour gouter le vin, ça vient de pourrir ma journée.»

Shura, un ancien général de l’empire était assis à table et invita Luciole à s’assoir. Le jeune homme intrigué par la situation s’installa en face de son interlocuteur. Shura déposa une tablette gravée sur la table, il voulait parler de la naissance du phénix…
Nukenin
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 18/02/2017
Age : 25

Fiche ninja
Points d'expérience:
210/150  (210/150)
Points de vie:
220/220  (220/220)
Points de chakra:
221/221  (221/221)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 17 Mar - 19:04
La situation de l’Aile était éprouvante. Malgré l’arrivée récente de Jirobu, il demeurait la seule réussite de ses ‘gros dossiers de recrutements’. Pour les autres, c’était le calme plat. Un peu trop plat même. Il fallait espérer que ça bougerait prochainement. Ils ne pouvaient plus attendre, chaque jour où ils étaient réduits à leurs moyens actuels était un risque de plus que quelqu’un se fasse pincer par l’ennemi. Ils ne pouvaient pas prendre ce risque. Mais il y avait une autre chose qui le tracassait : leur meilleur élément, Ichiko, envoyée par l’Empire traquer l’Eclair Blanc, n’était pas encore revenu. Shura lui avait demandé de jouer le jeu pour l’Aile, mais sans prendre trop de risques pour eux comme pour elle. Il ne doutait pas de sa force, mais il y avait trop d’inconnus sur le réel potentiel de l’Eclair Blanc pour l’attaquer, concrètement. Et connaissant la demoiselle, il était fort probable qu’elle essaie de le tuer s’il ne voulait pas rejoindre l’Aile. Or, c’était ce qu’il lui avait strictement interdit de faire. Il préférait devoir la cacher à l’Empire que de la voir prendre le risque de mourir. Mais voilà : elle n’était pas encore revenue. C’était trop long. Il y a deux jours, l’Empire avait reçu un message qui disait qu’elle avait localisé la cible. Pas moyen qu’elle n’ait encore rien tenté. Du coup, soit elle était intimidé et prudente, soit elle était en mauvais état. Et envisager le pire faisait partie du métier.
Et si on l’envisageait on arrivait au constat suivant : en cherchant à se renforcer, l’Aile s’était affaiblie. Et ils avaient perdu leur seul élément qui faisait partie de l’Anbu, ce qui était une perte catastrophique.
Shura commençait à voir ses options se rétrécir. Et quand les événements concordaient dans ce sens, son expérience lui indiquait de faire quelque chose. Quand le bateau coule, il faut donner un coup de rein pour le sortir de l’engluement. Chercher à avancer à tout prix. Agir.

Mais son expérience lui soufflait également de garder la tête froide. Et de procéder avec méthode. A chaque fois qu’il s’était lâché et avait réagi trop violemment, la situation avait dégénéré. Comme lors de la guerre … Pensif, il attrapa son pendentif et regarda les lettres gravées sur celui-ci. Ne pas refaire cette erreur. Honorer sa mémoire. Il se l’était promis.
Du coup, il opta pour une option simple : ils avaient perdu du terrain en termes d’effectifs. Tout ce qu’ils avaient à faire, c’était le reprendre. D’où le recrutement de Jirobû, et d’où son prochain rendez-vous. En temps normal, ils n’auraient pas cherché à prendre contact avec cet individu. Il restait trop de critères ‘indéfinis’ sur les rapports à son sujet. Pas vraiment à cause de ses capacités ou son allégeance, en vérité. C’était plutôt son tempérament qui inquiétait l’Aile. Mais il en avait parlé à Ao, et ils étaient tombés d’accord que le jeu en valait la chandelle.
Luciole Inuzuka pouvait être l’homme de la situation. Il possédait de la force de frappe, ce dont ils manquaient cruellement. Et il avait déjà opéré avec Jirobû. Il ignorait la teneur de leur relation, mais il pouvait supposer qu’ils étaient au moins frères d’arme. Camarades ou amis ? Sans doute, mais ils n’avaient eu aucun contact depuis qu’ils étaient sur Shi … Du coup, la question se posait.

Comme prévu, Luciole se présenta au rendez-vous que l’Aile lui organisa avec Shura, à l’insu du premier.
Et le premier contact fut un peu hostile. Un chien de l’Empire ? Shura sourit malgré lui. La réplique était cocasse, quand on la voyait sous un nouvel angle. Il déposa la tablette relatant la naissance du phénix devant Luciole, face à lui comme pour lui proposer de la lire.

« Ceci est l’emblème de l’Aile du phénix. Ce texte est un petit bijou vieux comme le monde. Un fragment de l’histoire de la naissance de Shousan, et de celle du phénix. Bien sûr, c’est un mythe. Les faits ne concordent pas du tout avec, quand on creuse un peu. Mais c’est un beau mythe. Celui d’un être né pour se rebeller contre le monde et le brûler dans les flammes. Pour en reconstruire un autre, et le protéger de tout son être. »

Plus ou moins. Les inscriptions étaient anciennes et ouvertes à interprétation, bien entendu.

« C’est ce que veut faire l’Aile du phénix. Notre cause. Et aussi la tienne si tu le désires, Luciole. Nous ne sommes pas là pour changer les choses. Nous n’en avons pas la force. La politique, les subtilités, la guerre ouverte … Ce ne sera pas de la partie. Nous allons juste tout détruire. Petit à petit. Par la force. On fissurera les fondations de l’Empire, et on finira par le laisser s’écrouler sur lui-même. Il n’y a pas de réelle suite. On n’y a pas encore pensé. L’Aile est une vengeance. Létale, meurtrière, terroriste. Il n’y a rien de bon ou de sacré dans notre cause. »

Parler à cœur ouvert et sans détours, c’était le fonctionnement même de l’Aile. Pas de secrets, pas de chichis.

« Tu es de la partie ? »
Nukenin
Fondateur de l'Aile du Phenix
avatar
Messages : 104
Date d'inscription : 18/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
82/300  (82/300)
Points de vie:
340/340  (340/340)
Points de chakra:
1270/1270  (1270/1270)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 5 Avr - 20:20
« Une bien belle tablette, mais quelque chose me chiffonne l’esprit, pourquoi voudrais-tu retourner ta veste comme ceci? Il n’y a pas si longtemps tu te trouvais encore dans les rangs de l’empire, lors de la grande guerre. Serais-tu un espion qui tenterait de dénicher  un mauvais petit canard ? »

Luciole regardait d’un air dédaigneux son interlocuteur, il dévissa le bouchon de sa gourde qui pendait le long de sa ceinture. La légende expliquée, et l’envie de faire mal à l’empire inspirait Luciole. Une bonne rasade pour se désaltéré  et calmer ses nerfs…

*Et puis merde, je vais accepter…  Même si c’est un piège je serais en accord avec mes pensées. L’Empire va prendre un bon coup dans les dents si il dit vrai et j’aimerais en faire partie.*

Luciole se foutait un peu de la légende, ce n’est  que du blabla pour faire joli, meublé la conversation ou rendre la cause plus acceptable aux yeux de certains. Le jeune Inuzuka connaissait Shousan et son dévouement pour l’ancien village vivait toujours en lui.

« Du bourrin, du bien dégueulasse sans faire dans le détail, pas besoin de trop réfléchir ça me plait, ça fait un moment que mes poings réclament  le sang de l’empire. »

Luciole esquissa un sourire sadique laissant légèrement entrevoir ses dents. Il éclata sa gourde sur le sol en signe de ponctuation…
Nukenin
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 18/02/2017
Age : 25

Fiche ninja
Points d'expérience:
210/150  (210/150)
Points de vie:
220/220  (220/220)
Points de chakra:
221/221  (221/221)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 11 Mai - 12:06
Luciole était sceptique. Ce que Shura lisait dans ses yeux était proche du dégout, même. Pas forcément à son encontre, mais envers l’Empire en général. Il prononçait le nom de cette nation avec un mépris frôlant la haine pure et dure.
Mais ses interrogations étaient légitimes. Pourquoi un ancien général de l’armée impériale souhaitait-il détruire l’Empire ? Heureusement il était tout aussi facile de comprendre à quel endroit le jeune homme ne parvenait pas à saisir la raison de ce retournement.

« Le nom d’Aile du phénix, c’est de la poudre aux yeux. Le conflit que nous allons provoquer n’a rien à voir avec la guerre entre Shousan et l’Empire. Si nous utilisons cette appellation, c’est pour que l’ensemble de l’Empire croit que nous sommes constitués d’anciens shousanais : cela permet aux réels piliers de l’organisation de rester hors de portée des soupçons. Ce que je veux te dire c’est que je n’aime pas plus ce qu’était Shousan que je n’aime l’Empire. Tu peux me détester pour ça si tu le désires, mais la destruction de Shousan me laisse indifférent. De la même manière, cela dit, je pense que détruire l’Empire serait une bonne chose aussi. En fait, parmi la douzaine de membres que compte l’Aile du phénix, il n’y a que deux, trois en t’incluant, anciens shinobis de Shousan. Chacun a ses propres raisons d’en faire partie. Les seuls points communs que nous partageons ce sont notre volonté de détruire l’Empire, et le fait que nous ayons accepté de nous salir les mains pour y parvenir. »

« Pour ce qui est de moi en particulier, l’Empire comme Shousan avant lui ont cherché à me cacher des informations et m’ont manipulés à leur manière. J’y ai perdu quelqu’un de particulièrement cher à mes yeux et j’ai promis à cette personne que je détruirais l’Empire de mes mains. J’ai bien sûr une petite envie de vengeance qui m’est propre, mais mon leitmotiv n’est pas plus compliqué que ça. »


On pourrait croire à une certaine forme de naïveté, vu la façon que Shura avait de déballer autant d’informations sans chercher à cacher quoi que ce soit. Mais c’était sa façon de se comporter auprès des membres de l’ordre. Il ne supporterait pas de lutter aux côtés de quelqu’un qui se permettait de lui mentir, et partait du principe qu’être transparent dans ses volontés d’action permettrait à ceux qui l’entourait d’agir de façon bien plus coordonnée, et qu’ils anticiperaient mieux ses actes de cette manière. Ils ne devaient pas être des individualités. A douze contre des milliers, ça ne pouvait pas marcher.

« Cela dit … Tu t’en douteras, aucun des membres de l’Aile ne peut se permettre de perdre le contrôle et de se laisser aller à la rage aveugle. Pour être franc ton recrutement a été proposé après pas mal de spéculations. Mais si tu as pu intégrer l’Empire et te retenir de crier vengeance tout ce temps, je suis certain que tu ne nous mettras pas en danger. Et puis tu as des compétences pour le combat frontal : jusqu'à maintenant nous n'en avions guère besoin. Mais à l'avenir, cela va devenir indispensable car il va nous falloir éliminer des cibles de plus en plus puissantes. Et la force va être nécessaire. Pour ce qui est de la communication au sein de l’Aile, le relai entre nous tous se nomme Ao Suigetsu. Il a un bureau dans l’aile administrative du palais impérial, et il n’y a aucun soupçon qui pèsent sur lui. S’il te convoque pour une mission, tu sauras qu’il y a des chances pour que ce soit lié à l’Aile. Et si tu as besoin de parler à qui que ce soit, moi y compris, et si tu ne nous trouves pas chez Zamo, il faudra plutôt passé par Ao que venir nous voir directement. »

« Bon. Je crois que c’est tout pour l’instant … »


Shura se lève. Puis s’étonne de ne pas avoir pensé à autre chose.

« Ah si une dernière chose. Des informations qui pourraient t’intéresser, je suppose. J’ai récemment rencontré Jirobu Akimichi, comme je t’ai rencontré aujourd’hui. Il fait lui aussi parti de l’ordre. Et il m’a demandé des nouvelles de certaines personnalités de Shousan. Je sais que Kazuhiro Uchiwe est à Hoto. J’ai aussi entendu parler d’un combattant clandestin dans les plaines qui se fait appeler ‘le Dragon de Shousan’, je suis prêt à parier qu’il s’agit d’Akai Shuichi. Et l’Eclair Blanc a réapparu récemment dans les plaines arc-en-ciel. Je ne sais malheureusement rien sur les autres personnalités qui pourraient t’intéresser, en particulier Kaouri Zama. Mais … Enfin, voilà. Nous n’avons pas un réseau d’espion très large, mais parfois nous glanons quelques informations intéressantes comme celles-là. »

« Passe une bonne fin de journée. »


Le Jounin se leva, et se dirigea vers la porte de sortie. Sa main se plaqua contre un symbole inscrit sur le mur, et il murmura quelques mots, tout en composant une suite de mudras plus complexes que les mudras habituels. L’ensemble des sceaux vira au blanc rosé, scintillant, et ils coulissèrent. Puis, ils s’incrustèrent dans les murs et disparurent purement et simplement.
La voie était libre. Shura ouvrit la porte, et sortit l’air de rien prendre un peu l’air frais. Il fallait absolument réfléchir à la suite des évènements maintenant : prendre une initiative, ou alors guetter une opportunité ? C’était l’éternel dilemme de l’Aile du phénix.
Nukenin
Fondateur de l'Aile du Phenix
avatar
Messages : 104
Date d'inscription : 18/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
82/300  (82/300)
Points de vie:
340/340  (340/340)
Points de chakra:
1270/1270  (1270/1270)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 5 Juin - 10:31
Luciole/Shura : 8 xp
L'Eclair Blanc
avatar
Messages : 349
Date d'inscription : 13/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
30/300  (30/300)
Points de vie:
318/318  (318/318)
Points de chakra:
938/938  (938/938)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto-last-gen :: 
PARTIE RP
 :: Empire :: Shi no kuni :: Quartier Nord : Loisirs et commerces :: Chez Zamo
-