AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Bureau d'Hamza Majutsuchi

 :: 
PARTIE RP
 :: Empire :: Région de la Cascade :: 
Académie Impériale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 16 Mar - 23:38

Hamza Majutsuchi
Pvs : 298 Chakra : 616

La fenêtre ouverte et le courant d’air frais qu’elle amenait n’arrivaient pas à faire oublier à la jeune femme la boule éreintante qu’elle avait au ventre. Être enfermée dans son bureau, les fesses collées à son siège, à trier et compiler des dossiers, était une véritable torture pour elle. On lui avait fait des dizaines de propositions quand elle était devenue Jounin. En fait, elle s’était même sentie comme une rock star. Toutes les équipes, peu importe les grades ou les champs d’action, avaient voulues s’octroyer ses services. Et la haute direction lui avait choisi l’académie, ce qu’elle avait complètement approuvé. Laisser ses pairs dénicher de gros talents, et les faire exploser au grand jour, telle était sa mission … Mais sur les centaines d’étudiants de l’Empire, il y avait beaucoup d’élèves dans la moyenne. Beaucoup trop. Du coup, elle se retrouvait à faire quelques remplacements pour des cours basiques, donner quelques cours magistraux en stratégie dans l’amphithéâtre, et étudier des dossiers de ses collègues de Discipline restés à Shi no kuni. La dernière équipe qu’on lui avait confiée était partie vivre sa carrière il y a déjà deux mois. Elle ne les avait plus revus depuis l’examen, mais apparemment ils cartonnaient. En fait les dirigeants de l’armée ne sous-estimaient pas ses capacités, au contraire. Ils les réservaient juste pour la crème de la crème. Les équipes bonnes ne suffisaient pas, ils voulaient absolument les meilleurs. Ca la gonflait d’orgueil … mais ça la gonflait aussi tout court. Elle s’ennuyait.

En s’étirant, elle se laissa aller dos contre la chaise. Et ainsi, tête renversée, elle se mit à observer la pièce d’un air pensif. Avoir son propre bureau était un honneur, surtout qu’elle n’était professeur que depuis un chouia moins d’un an.
C’était plutôt grand pour une seule personne. Avec un grand espace vide après l’entrée, seulement meublé par le porte-manteau et un petit panier dans lequel dormait allègrement un énorme chat. On racontait qu’il dormait ici depuis des années, ne se déplaçant peut-être même jamais. Pourtant la femme de ménage passait remplir ses gamelles et changer sa litière. Il devait donc bouger, parfois. Une véritable énigme, mais personne ne l’avait enlevé. Le professeur qui avait occupé ce bureau était illustre, et avait donné sa vie pour le pays. Ce chat rappelait à tous quel grand homme il était. Et puis, il prenait peu de place et ne ronronnait qu’un ou deux miaulements de temps à autre. Autant dire qu’il n’était pas embêtant.
L’autre moitié de la pièce était un peu plus garni. Deux bibliothèques de livres, de traités de stratégies, des mangas yaoi et des romances en tous genres, quelques piles de dossiers. Tout était soigneusement à sa place. Un bonzaï desséché trônait sur le bureau, juste à côté des dossiers que la Jounin était en train d’éplucher en vue de son prochain colloque.

En vérité ces questions de stratégie étaient passionnantes. De véritables dilemmes, bien épineux. Qui mettaient à l’épreuve ses sens de stratège. Bien sûr, ce n’étaient que des théories. Trop compliquées pour être réelle bien souvent. Trop spécifiques, avec trop d’informations. Mais ils avaient le mérite de pousser la réflexion et de faire travailler les méninges pour qu’elles soient d’autant plus rapides une fois sur le terrain, où il faut parfois élaborer un plan en un quart de minute. Mais le fait d’être coincée à Taki et de ne pas pouvoir débattre avec ses pairs était un frein. Elle avait un peu la nostalgie de la capitale et des missions qu’elle proposait, en fait.

Quand la jeune femme rebascula la tête en avant, elle s’aperçut que quelqu’un était entré. Un autre professeur, plus jeune. En fait, le plus jeune de tous ceux de l’académie, tout juste en poste. Pour le moment, il était en plein bizutage et servait plus de coursier et de larbin qu’autre chose … Comme il ne s’était pas encore offusqué de cette situation, depuis un mois que ça durait, elle s’éternisait un peu.
En même temps, au premier coup d’œil on devinait toute sa timidité. Il était loin d’être incompétent, ce Yoichi. Au contraire, c’était une vraie mine de savoir quand il s’agissait de théories et de diplomatie. Qu’il enseignait d’ailleurs. Mais c’était un peu le professeur le moins aimé de l’académie tant il était rasoir. Par les élèves comme par ses pairs : il manquait d’aplomb et d’originalité plus que de compétences.


« Hamza-sempaï. Saburo, du comité, m’a demandé de vous apporter ça. Des rapports du dernier test de recrues … Il y en a trois. Et une lettre du directeur. Apparemment … »

Hamza tendit la main sans rien dire, et s’empara des documents. Ses yeux brillaient. L’autre hésita, mais voyant qu’elle ne s’intéressait déjà plus à lui, il s’en alla, tout penaud et tout déçu. Elle rangea les dossiers de tactiques, et ouvrit la liasse de documents. Posant les rapports, elle s’intéressa d’abord à la lettre. Une équipe, comme elle l’avait pressenti. Enfin. Et la lettre le lui annonçait en caractère gravé à la plume et à l’encre. Un style d’écriture impeccable comme d’habitude. Le vieillard savait tracer ses lettres de façon élégante, ça pas de problème. Par contre il y avait un espace blanc à la fin de la lettre, avec de très légères teintes verdâtres.
En fronçant les sourcils, Hamza activa le Souzougan. Des cercles noirs apparurent autour de ses pupilles. Deux cercles. Et le message caché apparut.


Citation :
Hamza, vous-vous m’épouser ?

** Vieillard lubrique … **

Elle déchira la lettre et se concentra plutôt sur les dossiers. Un sourire ravi apparut sur son visage. Elle n’avait jamais vu des rapports aussi prometteurs à ses yeux. Ces trois étudiants étaient bourrés de qualités incroyables. Mais ce qui était le plus incroyable, c’était les défauts qu’ils cumulaient malgré ses qualités. C’était donc qu’ils avaient une marge de progression phénoménale qu’elle pourrait faire éclater au grand jour. Sa spécialité allait prendre tout son sens. Elle se souvint d’une phrase de la lettre …

Citation :
Vous avez carte blanche et pouvez user de toutes les ressources de l’académie comme il vous plait, il faut qu’ils soient prêts pour le prochain examen Genin, et qu’ils soient complets pour se lancer dans leur carrière.

Une phrase qu’elle avait déjà vue mais cette fois, elle se sentait réellement exaltée. Elle devait se mettre tout de suite à réfléchir pour être prête quand le moment viendrait. Parce qu’elle avait sous les yeux …

** Ce sont des diamants bruts. Si quelqu’un leur montre la voie, ils resplendiront. **
Princesse Kaguya
avatar
Messages : 93
Date d'inscription : 14/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
1/300  (1/300)
Points de vie:
750/750  (750/750)
Points de chakra:
700/700  (700/700)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 9 Juin - 16:19
Maïa : 5 drakes
Juunin
Chef du clan Inuzuka
avatar
Messages : 209
Date d'inscription : 08/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
41/300  (41/300)
Points de vie:
402/402  (402/402)
Points de chakra:
533/533  (533/533)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto-last-gen :: 
PARTIE RP
 :: Empire :: Région de la Cascade :: 
Académie Impériale
-