AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Cours intérieure - Une journée paisible ?

 :: 
PARTIE RP
 :: Empire :: Région de la Cascade :: 
Académie Impériale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 16 Mai - 20:11
C’était une journée particulière à l’académie. Jirobu Akimichi, un honorable Jounin, était venu faire une conférence sur les bienfaits d’une alimentation équilibrée pour un shinobi. Sa force d’Akimichi était là pour en témoigner. Dans l’amphithéâtre voisin, Luciole Inuzuka, lui, avait été trainé de force pour discuter de l’intégration des shinobis de Shousan au sein de l’Empire. Deux grands invités de haut grade, comme l’académie en comptait peu.
Dans le bureau du directeur, Shura Ryuuketsu avait été convoqué pour parler de l’avenir de l’académie et d’un projet confidentiel d’infrastructure pour agrandir la bibliothèque. Il venait, mandaté par l’Impératrice elle-même.

Comment aurions-nous pu nous douter de ce qui allait arriver ? L’après-midi battait son plein, le soleil était timide et tiède, mais il illuminait la cours de l’académie. Les étudiants piaillaient sur les bancs. Un groupe d’étudiantes de première années, très jeunes, jouaient à la corde à sauter. Ce fut le moment.
Un tremblement de terre fit trébucher tout le monde. Ce fut un peu la panique sur le coup, mais il s’arrêta bien vite.
C’est alors que le sol s’ouvrit prêts des jeunes étudiantes. Des bras sortirent du trou dans le sol et les tirèrent à l’intérieur. L’action fut rapide, tellement que les étudiants et les surveillants, sous le choc, ne virent pas vraiment ce qui était sorti.

Une averse de sang. Une fontaine, qui sortit du trou pour se répandre aux alentours. Quelque chose jaillit du trou dans le sol : une jambe à moitié arrachée. L’horreur se propagea, les cris retentirent. Certains s’enfuirent en hurlant, d’autres se prostrèrent sur le sol, recroquevillés, complètement tétanisés.

Spoiler:
 

L’hideuse créature jaillit du sol en hurlant d’une voix démente, aigue, qui vrillait les tympans. Son cri inhumain, bestial, fit éclater les tympans d’une fillette restée trop près de lui. Une main était restée coincée entre ses dents ensanglantées. Le spectacle n’était pas vraiment ragoûtant. La fillette tenta de ramper hors de sa portée mais le bras se propulsa dans sa direction …
Une boule de feu vint stopper son mouvement. Le monstre grimaça et hurla de plus belle.

« Fuit fillette, moi, Jinzo Kuatatsu, Jounin, je vais me débarrasser de cette abomination ! »
« Nom nom nom »

Plus de Jinzo. Le pauvre. Pourtant, c’était un Jounin de très bon niveau. Mais la créature bougeait vite, et l’homme n’avait pas pu l’empêcher de lui croquer la tête. Son corps libéré marchait de façon erratique devant la chose qui … rigolait ?

Le monstre attrapa un banc et l’envoya dans une fenêtre, hurlant toujours de plus belle. La démence aigue devait s’entendre à l’autre bout de la ville. De même que l’explosion de chakra qui s’évaporait par tous les pores de sa peau, comme une brume sanglante, visible à l’œil nu.

« ZAAAAAAAAAAAAAAAAAAA ! »
L'Eclair Blanc
avatar
Messages : 229
Date d'inscription : 13/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
180/300  (180/300)
Points de vie:
303/303  (303/303)
Points de chakra:
876/876  (876/876)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 17 Mai - 13:20
Une orgie de sang. Tant d’étudiants qui volaient en éclats. Cela aurait pu être le début d’une belle histoire. Mais pourtant, c’était bien plus ennuyeux que ce à quoi Masa s’était attendu. L’hideuse créature, déjà, n’aurait fait qu’un bien piètre compère pour lui. A quoi bon trouver son semblable, si c’est pour qu’il arbore un faciès aussi repoussant ?
Le Chuunin assistait à la scène de l’intérieur, mais passé l’entracte, la pièce n’avait maintenant que peu de saveur. La joie de voir autrui souffrir n’était rien en comparaison de provoquer soi-même cette souffrance. Pour autant, ce pouvait être un apprentissage fort intéressant, d’observer cette monstruosité à l’œuvre. Il avait un style de boucher, sans aucune finesse, alors que Masa prônait plutôt le doigté des orfèvres.
Quand bien même, il semblait avoir de la force à revendre et sa soif cruelle était inextinguible. Sans doute même surpassait-elle la sienne. En attendant d’en avoir le cœur net, il ne pouvait que s’incliner devant elle et l’appeler senseï.
Qui aurait cru que le premier senseï de sa fabuleuse aventure serait aussi laid ? Mais il faut de tout pour faire un monde, et du courage pour l’accepter. Il sourit tendrement. Quelle ironie, de songer à tout ce courage qu’il possédait.

Masa repéra un banc près du spectacle. Mais il réalisa vite que ce siège le ferait repérer, alors qu’il souhaitait rester au calme. Il ouvrit donc plutôt la fenêtre du bâtiment, ce qui le laissait suffisamment loin de la créature pour qu’elle ait d’autres chats à fouetter avant même de l’apercevoir.
Tranquillement, au milieu du boucan, il se hissa jusqu’à la rambarde et s’installa, les fesses bien calé dans l’encadrement de la fenêtre. D’ici, il avait une vue imprenable et l’ombre des arbres le dissimulait aux curieux qui fuyaient dans tous les sens.
Personne ne lui reprocherait rien si on ne le voyait pas, pas vrai ? Une merveilleuse opportunité de parfaire son savoir en matière de cruauté sans qu’on ne l’enquiquine avec des lois ou quelque chose de mauvais goût du genre.

Il manquait tout de même quelque chose. Mais fort heureusement, il était venu rendre visite à un éminent professeur. Et tout le monde sait qu’un Diable caresse tout le temps ses interlocuteurs dans le sens du poil …
D’un geste appliqué, Masa ouvrit le sac qu’il transportait avec lui et en sortit une coupe de verre élégante, dans laquelle il versa un verre de vin rouge choisi avec soin. Une merveille de volupté. Onctueux comme l’hémoglobine, et goûteux comme aucun autre. La force de l’âge l’avait éveillé au sein de mythe parmi les collectionneurs. Une chance que son ancien propriétaire soit en prison pour avoir séquestré une fillette de six ans pendant un mois entier : ainsi, il n’avait pas eu le temps de fermer la porte de sa demeure. Et cela aurait été un crime, réel celui-là, de laisser ce vin mûrir plus longtemps et le laisser se ternir sans jamais en savourer une gorgée.


« Sublime. Quel parfum. Quelle saveur ! »

Et les hurlements étaient une douce musique pour l’âme de celui qui profitait d’un nectar aussi divin que celui-là.

Masa reprit une gorgée et reposa ses yeux sur la scène qui se déroulait à quelques centaines de mètres de là. Il était temps d’assister au cours du professeur.


« Instruisez-moi, Monstre-senseï, je vous en prie … »
Chuunin
Chef du clan Uzumaki de la branche des sceaux
avatar
Messages : 73
Date d'inscription : 15/05/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
124/150  (124/150)
Points de vie:
190/190  (190/190)
Points de chakra:
775/775  (775/775)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 17 Mai - 14:34
Le directeur de l’académie n’était rien d’autre qu’une pute orgueilleuse. Tout ce qui l’intéressait, c’étaient les subventions et la réputation de son établissement. Shura était venu rencontrer quelqu’un pour parler de l’avenir de la jeunesse, et tout ce qu’il avait à écrire dans son rapport, c’étaient des requêtes pour de la thune. Il les ferait pour lui, parce qu’un meilleur établissement, ce serait réellement une bonne chose pour les jeunes ninjas. Et bien qu’il haïsse l’Empire et qu’il en tuerait sûrement une bonne partie dans sa quête vengeresse ... En fait c’était dur à dire. Mais là tout de suite, maintenant, il n’avait pas d’intérêt à leur pourrir la vie. Au moins pour jouer le jeu, sinon pour se rattacher à un comportement rationnel. Il était Jounin. Il redeviendrait le fondateur de l’Aile du phénix quand la situation l’exigerait. Cette ambivalence lui pesait peu cela dit quand il rencontrait un sale type comme le directeur : exterminer un cloporte comme lui ne lui causerait strictement aucun chagrin. Même s’il avait été un impérialiste pure souche, il l’aurait dégommé à la première occasion tellement il le dégoutait.

Pour passer sa frustration, il avait pensé à aller voir à quoi ressemblaient les conférences de Jirobu et Luciole. Surtout celle de Luciole, qui serait plutôt instructive sur l’état d’esprit de son nouveau compagnon d’arme … Mais finalement il se ravisa. Il allait juste se tirer de cette académie de malheur. Depuis sa rencontre avec le jeune Sham, il avait encore plus envie d’explorer les arcanes du Fuinjutsu. Il avait récupéré un petit quelque chose aux enchères la veille. Et il comptait bien l’analyse à tête reposée pour se calmer un peu. Ses nerfs à vif avaient besoin d’un calmant. La science du Fuinjutsu était un bon refuge dans ces moments. C’était cela ou casser quelque chose. Et à chaque fois qu’il avait déployé sa force, ça s’était mal terminé jusqu’à maintenant.
Et puis, cet artefact était réellement intriguant. Une corne de brume. Taillé dans l’os d’une créature qui n’était référencée dans aucun ouvrage de zoologie. A l’exception, mais c’était impossible à vérifier, qu’il ne s’agisse d’une créature marine propre au pays de la neige. Et ce qui était vraiment intéressant pour le Jounin, c’était le sceau qui semblait rendre la corne de brume totalement incassable. Et le fait qu’elle ne produise pas le moindre son. Ah, et aussi qu’elle ne sonne pas tout à fait creux : il y avait probablement quelque chose à l’intérieur qui bloquait le son. Et donc, un secret ! Peut-être un trésor, peut-être un simple colifichet, un message, comment savoir ? En tous cas, toutes les énigmes du passé méritaient d’être élucidées. Et le sceau était complexe, ce qui ne faisait que pimenter et intéresser l’enquête.

Un tremblement de terre manqua de faire tomber le Jounin. Des cris stridents venaient de la cours, des étudiants couraient dans tous les sens. L’ambiance apocalyptique, soudaine, alors qu’il sortait d’une rêverie éveillée surprit Shura qui mit quelques secondes à revenir à lui et à analyser la situation. Ses yeux louchaient dans toutes les directions pour essayer de comprendre ce qu’il se passait.
Il apercevait de l’agitation dehors et en direction des amphithéâtres. Une attaque ? Ce n’était pas l’Aile, en plus l’académie était une cible secondaire dans leurs plans. Ce n’était même pas la plus grosse source de soldats de l’Empire … En plus s’ils pouvaient éviter de trucider des adolescents, ils le faisaient. Uniquement quand c’était possible, mais ils le faisaient.
Deux sources. Mais dans les amphis, il y avait Jirobu et Luciole. Donc il y avait quelqu’un pour gérer la situation. Il avait confiance en eux. Shura courut du coup vers la cours intérieure. A mi-chemin, il se ravisa, et explosa tout bêtement la porte d’un Katon puissant. Les étudiants alentours marquèrent un temps d’arrêt. Shura tourna à peine les yeux vers eux mais il aboya :

« Qu’est-ce que vous attendez demeurés ?! Tirez-vous et aller chercher des secours ! »

Ils filèrent en baragouinant des âneries. Shura se dirigea vers le dehors par la porte improvisée qu’il venait de créer. Le spectacle était effrayant. Une monstruosité hurlante, suraigue, qui sortait dont ne savait où.

** Attaques sonores … ? **

Shura se fourra deux morceaux de tissus arrachés à son t-shirt dans les oreilles et se rapprocha en continuant de courir. Arriver à vingt mètres il ne put que constater le carnage. Des étudiants en morceaux, du sang partout, et la bestiole hurlante à plein poumons, qu’il entendait même à travers ses bouchons, au beau milieu de tout ça. Elle était venue par un tunnel … Une sorte de taupe mutée ? Elle sortait d’où ?
Pas le temps pour les questions malheureusement, il fallait mettre ce truc hors d’état de nuire. Peu importe la cause qu’on défend, une telle chose ne pouvait pas être tolérée. Il y avait des limites à ne pas dépasser, même pour l’Aile du phénix. Et laisser des gamins mourir des mains de cette chose en était une.

« Toi t’as mal choisi ton jour poulette. »

Le chakra autour de Shura prit forme, rouge comme des braises fumantes. Il sentait la colère monter en lui, et prendre le contrôle de son esprit, qu’il s’efforçait pourtant chaque jour d’apaiser et de garder dans le droit chemin. Mais là, il allait tout lâcher d’un coup. Toute cette frustration, sur cette foutue créature. Ca n’allait pas lui faire du bien. Sur sa cuisse, le sceau de rage se mua, dispensant une lueur rougeoyante autour de lui.
Shura posa ses deux mains à plat sur le sol.

« Yoton, l’Eveil ! »

La terre se fissura en de multiples endroits. La température montait. Et des fissures se mirent à jaillir des colonnes de lave en fusion. Shura, un sourire sur le visage, traversa l’une de ces colonnes comme si c’était de l’eau tiède. Tout en avançant au travers, il commença à composer des signes de main.

« Yoton, les Cinq Geysers ! »

Cinq colonnes de lave sortirent du sol autour de la créature et s’écrasèrent sur elle une après l’autre. Personne n’avait jamais réussi à sortir indemne de cette attaque, monstre ou humain. Et ceux qui en sortaient vivants se comptaient sur les doigts d’une main. Enfin un demi-doigt bien souvent, pour ce qui en restait.
La rage le consumait, mais se déchainer un peu faisait un bien fou.


Spoiler:
 
Juunin
Fondateur de l'Aile du Phenix
avatar
Messages : 84
Date d'inscription : 18/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
171/300  (171/300)
Points de vie:
320/320  (320/320)
Points de chakra:
1180/1180  (1180/1180)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 17 Mai - 18:27
Journée à l’académie. Hanaki s’y était rendue pour remplir quelques formalités pour l’obtention de son appartement, loué au frais de l’académie. Cela avait été long, ennuyeux. Elle n’avait qu’une hâte, s’en aller de cet endroit de malheur, qui lui faisait perdre un temps précieux. Même Mori s’était éloigné d’elle pour dormir dans un coin.

Lorsqu’elle eut enfin terminé, elle commença à se diriger vers la sortie de l’académie. Pour faire quoi, elle n’en savait rien. Elle avait besoin de se dégourdir les jambes. Et puis, Mori apprécierait aussi. Elle songeait à se diriger vers l’extérieur de la ville, histoire d’avoir un grand espace, qui changerait de ces ruelles étriquées.

Au moment où elle traversait la cour intérieure, elle entendit un fracas. Le sol se mit à trembler sous ses pieds. Un geste instinctif de recul lui sauva la vie. Les étudiants présents furent happés et du sang recouvrait désormais toute l’enceinte. Hanaki ne comprenait pas ce qu’il se passait, mais son instinct lui disait de se mettre à l’abri afin d’analyser la situation, savoir quel danger pesait sur elle.

« Mori, suis moi ! »

Elle se dissimula dans un recoin de la cour. Elle ne pouvait rien faire pour aider les pauvres malheureux qui se faisaient déchiqueter les uns après les autres. Mais le recul lui permis de voir plus distinctement l’horreur qui était en train de se produire.

Une bête, immonde, d’une taille hors-norme, tout droit sortie de contes pour effrayer les enfants, une créature maléfique, ravageait tout sur son passage. Elle était au centre de la cour, trônait en véritable maîtresse des lieux.

Comment s’en défaire ? Elle balayait d’un simple geste tous les audacieux tentant de s’approcher d’elle, réduisant leur espérance de vie à 0. Le spectacle était une horreur, du sang giclait dans tous les sens. Si elle n’était pas maintenue par ses sens, elle se serait sûrement évanoui.

Mori aussi ressentait le danger que représentait ce monstre, il s’était planté devant sa maîtresse, la protégeant de son corps. Il ne faisait aucun doute qu’il ne comptait pas attaquer la bête, mais son honneur lui imposait de protéger sa maîtresse. Pourtant, tout son corps tremblait, un moindre mauvais geste, et c’en était fini d’eux deux.

Soudain, un homme fit irruption dans la cour il se dressa face au monstre, et l’attaqua. Pas une simple attaque normale, non, loin de là, il créa tout simplement une gigantesque zone de lave en fusion, recouvrant la quasi-totalité de la cour. Si Hanaki n’avait pas été aussi loin, elle se serait fait carbonisée sur place. Mais elle ressentait tout de même la chaleur extrême qui se dégageait.

L’homme était entouré d’une aura rouge sang, serait-ce son chakra ? Elle avait bien eu connaissance d’une possible matérialisation du chakra, notamment avec le papillon de sa senseï Hamza, mais pas de cette façon.

* C’est spectaculaire… *

Des geysers de lave fondirent en direction de la créature. Avec une telle attaque il était impossible qu’elle s’en sorte, elle allait être consumée par le feu en un rien de temps.

Il n’en fut rien, au contraire, la bête s’excita de plus belle. Il fait qu’Hanaki fasse quelque chose, sinon l’homme allait se faire broyer. Mais pourquoi ? Elle pouvait tout aussi bien prendre la fuite et attendre que ça se tasse.

Non. Son instinct de chasseuse lui faisait comprendre que si elle n’était pas stoppée ici, elle causerait encore plus de ravage. Et qu’elle ne s’offrirait qu’un temps de répit. Et puis, cela ferait un beau trophée de chasse.

* Concentre toi. Trouve une solution, un point faible. Apparemment la puissance brute n’a pas l’effet escomptée. Même, j’ai l’impression que ça eu l’effet de l’énerver encore plus. Il faut se concentrer sur la créature en elle-même. De toute façon, l’homme lave à supprimer tous les indices qu’on aurait pu trouver sur le terrain.

Alors. Elle est grande. Elle a des pics sur les bras. En théorie on ne peut pas l’attaquer par ici. Elle semble manger les gens et en recracher certaines parties. Tout cela est si spectaculaire que ça me semble irréel. Je n’ai pas connaissance d’une espèce animale agissant de la sorte.

De plus, j’entends des sons venir de l’intérieur de l’académie, au niveau des salles de conférences, qui normalement devaient être pleine. Il y en aurait un deuxième là-bas ? Cela ne fait aucun doute. Du coup tout s’éclaircit.

Ces bêtes, en supposant que la deuxième soit identiques, ne sont clairement pas assez intelligentes pour avoir coordonné une action à deux endroits différents, justement au moment où l’académie est remplie. Celle que j’ai en face de moi ne semble pas doté de parole.

Du coup je peux émettre deux hypothèses. Soit il s’agit d’invocations tout comme Tak, et donc quelqu’un leur donnerait des ordres à distances. Soit se sont de simples bêtes qui ont été dressées. Mais non, elle ne ressemble à aucune espèce que je connaisse, ni de près ni de loin.

Je dois donc trouver une personne en hauteur, assez haut pour regarder la scène*


Hanaki se mit donc à observer les environs. Son regard se posa sur un homme, observant par la fenêtre l’horreur qui était en train de se produire, un sourire de satisfaction au visage. C’était lui, cela ne faisait aucun doute. Il était en train de se délecter du spectacle. Quel horrible monstre, déversé tant de haine sur un groupe d’étudiants, pour le simple plaisir de les voir souffrir.

Elle saisit ses boomerangs attachés à sa ceinture, et les jeta avec férocité sur l’individu.

« Prends ça, salaud ! »

Spoiler:
 
Genin
avatar
Messages : 118
Date d'inscription : 16/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
21/150  (21/150)
Points de vie:
87/207  (87/207)
Points de chakra:
350/421  (350/421)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 19 Mai - 18:13
J’en peux plus. Je suis crevé. J’ai la dalle. J’ai l’impression que depuis quelques jours, je ne fais que courir. Pourquoi avait-il fallu que mon senseï soit ce dingue d’Ikusa ? Déjà qu’il m’en avait fait baver pendant des années, et maintenant que j’étais Chuunin, j’avais toujours pas la paix ! Je lui devais une belle collection de cicatrices … Et maintenant il m’en voulait à mort parce que j’avais pas assuré à la dernière mission. C’était la misère.
Bon, au moins, j’avais réussi à glaner deux sandwichs dans un stand. J’avais sans doute oublié de le payer, mais que les Cinq me pardonnent, j’avais vraiment faim.
Je m’affale dans une ruelle, Tenshi s’assied joyeusement à côté de moi, et je tends celui au poulet. Je prends le poisson. Je sais qu’il n’aime pas des masses les trucs qui viennent de la mer. Etonnant, pourtant, il nageait comme un dauphin malgré sa masse. Son héritage de terre-neuve. Moi mon héritage c’était de parler un langage bizarre quand je somnolais. Chacun son truc. Ah, et d’être un boulet, ça aussi je savais faire. Plus doué pour sauver ma peau que pour tout le reste.

Je soupire. Parfois je me demande si je n’aurais pas dû entreprendre une autre vie que celle de ninja. J’avais surtout fait ça pour la thune, et pour vendre du rêve aux gamins du quartier. Mais il arrivait forcément un moment où ça ne suffisait plus vraiment. Pour avoir des réponses ? C’était assez flou, et si je me barrais maintenant de l’Empire, je pourrais tout aussi bien en trouver sans eux.

Alors qu’on a fini de manger et que je m’allume une clope, peinard, Tenshi se lève et se barre en courant.


** Je déteste ce chien putain … **

Je bondis à sa suite, en lui hurlant de s’arrêter, mais il ne veut rien entendre. Il y a des jours où je me dis que c’est moi l’animal domestique dans l’histoire. Il s’arrête de temps en temps pour m’aboyer dessus, comme s’il voulait que j’y mette plus d’entrain. Il veut juste jouer, le con, ou bien il a senti un truc ? Je fronce les sourcils et j’accélère le pas. Tenshi a l’air inquiet. C’était pas commun venant de lui … Quand il émet des ondes négatives, c’est généralement pas bon signe.

Le terre-neuve s’arrêta pile poil devant l’académie. Il serait rentré si je n’étais pas intervenu :


« Tenshi ! Non ! Viens, on va rentrer par l’arrière. »

Il m’écoute. Tiens, c’est une première. Je connais pas mal de monde ici, et l’ennui c’est que ma réputation n’est pas au beau fixe. En plus, si on me voit par-là, j’en connais un qui va me retrouver et me faire la peau. Ou décréter que j’avais besoin de plus d’entrainement, ce qui revenait plus ou moins à la même chose.
Alors que nous nous faufilons discrètement à travers les bâtiments, guidés par le flair du chien, un séisme nous fait manquer de nous vautrer par terre. C’était tellement bref que c’était un peu surnaturel. Une technique Doton ? Non, pas de risque. On était à l’académie ici, pas de risque d’y trouver des Jounins qui s’amusait à utiliser des techniques sismiques. En plus vu les fracas, une salle venait de s’écrouler.
Un vent de panique souffla soudainement sur l’académie. Les étudiants couraient dans tous les sens. Par réflexe, j’arrive tout juste à sortir dans la cours pour ne pas me faire piétiner.


« Bordel qu’est-ce qui se … WOW ! »

Un espèce de monstre de film d’horreur était au milieu de la cours, en train de dépecer des étudiantes dans un putain de manège sanglant. J’avais déjà vu des trucs dégueulasses mais là on touchait à la boucherie. Pendant qu’elles se faisaient étriper, moi je vomissais dans mon coin, pris aux tripes par la scène que je venais de voir. Et je regarde mon déjeuner s’écraser sur le sol avec une peine intense … J’avise ma porte de sortie : je ne peux plus rien faire pour ces pauvres gamines. Mais avant que j’ai récupéré mes jambes et que j’ ai pu me tirer, un type démolit un mur et s’avance droit sur la bestiole.
Et soudain c’est l’apocalypse. De la lave partout. Mais surtout sur la créature, et ça j’en suis pas vraiment mécontent. Tenshi aboie. Je regarde dans la même direction que lui. Hanaki vient d’attaquer un type. Je le connais pas, mais Hanaki si. C’est une fille qui avait l’air sympa et l’une des rares à pas m’avoir ignoré dans ma vie. Même si c’était juste parce que mon chien kiffait le sien, c’était déjà pas mal. Bref, je fais le lien. Une créature monstrueuse, elle qui agresse ce gars. Ca devait être à lui, le monstre.
Tenshi aussi a bien compris, il s’élance aussi sec vers le type et le percute avec une violence incroyable après une glissade massive. Avec son poids, l’autre a pris une sacré béquille et le voilà par terre. Le chien le renifle et secoue la tête. Puis il aboie vers moi.


« C’est pas lui t’es sûr ? Putain ! »

Je jette un œil côté de l’homme-lave. Je sais pas si son attaque a eu l’effet escompté, mais la créature est toujours debout.

** Sérieux ? Elle peut encaisser ça ? Le Garouga … Nan, ça suffira pas. Les étudiants seront bientôt partis, faut gagner du temps et se tirer. Les renforts s’en chargeront. **

S’ils viennent … Je grimace.

« Tenshi je te déteste ! Putain de clébard ! »

Je me mets enfin en action. C’est pas trop tôt. Je vais faire naitre ma légende ? Ouais compte là-dessus, on va surtout se faire la malle !
Un fumigène part vers la bestiole. Mais c’est pas tout. Je frappe de toutes mes forces le sol du poing. Une trainée s’étend jusqu’à la bestiole, et un morceau de terre énorme se décroche pour venir faire barrage. Si elle tente de sortir du fumigène tout droit pour se jeter sur le type au Yoton, elle sera au moins gênée. J’peux pas vraiment gagner plus de temps que ça.


« Faut qu’on se tire de là l’ami ! Recule bordel ! »

Attendez un détail m’échappe …

** Minute, si c’est pas l’autre qui la contrôle et qu’elle encaisse un Yoton, c’est pas du Shijutsu non ? Alors c’est quoi cette chose ? **

Je concentre mon chakra dans mon nez pour accroître mon flair d’Inuzuka. Tenter d’attraper quelque chose qui me donnerait un indice …


Spoiler:
 
Chuunin
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 08/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
143/300  (143/300)
Points de vie:
297/297  (297/297)
Points de chakra:
498/498  (498/498)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 21 Mai - 14:45
Tout ce monde devant moi, l'oreille tendue écoutant mon discours peu préparé. La situation me stressait un peu, prendre la parole devant toute une assemblé ce n'était pas mon fort mais j'y étais obligé, on ne m'a pas laissé le choix. Avec nonchalance j'expliquais à la classe comment mon intégration s'est déroulée au sein de l'empire. Les mots que j'employais n'étaient guère convainquant et avaient un effet soporifique sur le jeune public même Oni s'était endormi au pied du bureau. J'essayais de resté réveillé aussi, le manque de réaction de l'auditoire renforçait ma fatigue et mon ennui. En faisant les quatre-cents pas sur le petit podium pour me tenir éveillé j'ai entendu ce magnifique bruit.  La gourde rempli de vin qui se frottait contre ma cuisse, et cette délicate musique de liquide qui se heurte contre une parois... Je m'imagine déjà avec le goulot au bord des lèvres et ce doux nectar qui vient chatouillé mon fin palais...

*Je n'arrive plus à tenir et cette bouffée de chaleur qui me gène, je vais annoncé l'heure de la pose et vidé un peu ma gourde.*

Je n'ai pas eu le temps de l'annoncé, un tremblement de terre m'avait coupé la parole, faisant  vibré les murs de l’amphithéâtre, et brusquement ma classe s'activait. La peur au ventre et l’incompréhension face à la situation, les élèves attendaient une réaction de ma part.

*Merde, je vais devoir encore attendre avant de boire... On va donc suivre les instructions de sécurités, c'est ce qu'il y a de mieux à faire... *

J'ai raclé le fond de ma gorge pour que le son de ma voie soit plus clair, il fallait avant tout calmer la classe, d'un cri grave j'ai rassemblé les étudiants dans le couloir, on aurait dit un troupeau de mouton qui se faisait aboyé par un chien de berger. Un dernier coup d’œil derrière moi, il ne restait personne dans la pièce. Je voyais Oni qui commençait à d’inquiété, ça ne présageait rien de bon...

« Tous en rangs deux par deux et sortez en empruntant le marquage de sécurité, ne vous trompez pas, c'est celui de couleur verte, je ferme la marche. Je veux du calme et pressez le pas.»

La porte de sécurité ouverte, on se trouvait dans la cours au lieu de rassemblement. Une abomination se trouvait au milieu du tarmac déchiquetant un shinobi. J'ai de suite reconnu le vêtement d'un juunin qui dépassait de la bouche du monstre, du sang à profusion et beaucoup trop de corps inertes gisaient sur le sol. J'ai vite compris que ce n'étais pas un test de sécurité proposé par le directeur.

« Fuyez, ne resté pas plantez là !!! »

La situation était bien plus grave que je le pensais. Certains étudiants tétanisés, horrifiés par ce spectacle macabre ne pouvaient plus bougé quand aux autres, ils s'éparpillaient afin de trouvé un coin plus sécurisant. D'autres personnes se trouvaient sur place, et quelques shinobi avaient déjà commencé le combat. J'avais reconnu Shura avec qui j'avais discuté il y a peu. Deux autres personnes se dressaient près du monstre, leur chien et leur façon de se battre indiquait l'appartenance au même clan que le mien...

*Haaa enfin un peu d'action, j'espère que je ne suis pas trop rouillé... On va testé la bête, rentré dans le lard comme un vieux forgeron qui bat le fer. *

Mon chakra bouillonnait, il sentait l’excitation du combat qui approchait, avec contrôle je le déploie afin de fortifié ma musculature. Un nouveau jouet se trouvait devant moi je n'avais qu'une envie, c'était de l'éclater... Je m'élance sans regardé mon compagnon, il sait ce qu'il doit faire, ce n'est pas la première fois qu'on affronte une chose aussi imposante. Les entraînements de Kazuhiro nous avaient déjà montré ce genre de monstres hideux. Sautant sur des parcelles de terrain encore visible, comme deux toupies, on s’effondre sur l'ennemi lui assénant un coup presque imparable...

Spoiler:
 
Juunin
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 18/02/2017
Age : 24

Fiche ninja
Points d'expérience:
102/150  (102/150)
Points de vie:
220/220  (220/220)
Points de chakra:
221/221  (221/221)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 22 Mai - 19:50


A entendre les cris suraigus que la créature poussait tout en agitant ses énormes bras pour faucher ce qui se trouvait à sa portée, elle n’avait pas l’air contente.
Alors qu’elle semble devenue complètement folle, enfin plus qu’elle ne l’était jusqu’ici, Shura débarqua et lui envoya un Yoton surpuissant en pleine figure.


« ZAAAAAAAARGH ! »

Elle avait eu l’air de douiller sévèrement. Il n’empêche que quand la fumée causée par le contact de la chair et de la lave en fusion se dissipa, son corps presque entièrement calciné achevait son processus de régénération. Voire sa chair à vif se reformer et guérir des parties de son corps pourtant complètement brûlées était un spectacle assez horrible. Mais pourtant, c’était bien ce qui se passait. C’était, pour ainsi dire, comme si la créature n’avait subi aucun dégât. Dans cet enfer de lave et de flammes, elle ne semblait pas à l’aise, mais elle ne semblait pas non plus spécialement inquiétée.
En fait, tout ça n’avait fait que la rendre plus enragée et elle continuait de crier de plus belle. Alors qu’elle tente de se reprendre, deux torpilles griffues lui arrivent dessus. Les deux attaques font couler le sang … Mais la créature se régénère aussitôt et s’apprête à les attraper au vol … Quand un fumigène lui bouche la vue, suivi du petit muret.
Elle s’énerve. Vraiment. On l’entend hurler comme dans un film d’horreur, si aigu que … Oui, les tympans de toutes les personnes présentes viennent de prendre un coup sévère !

Mais alors que la fumée est épaisse, d’un seul coup, les cris s’arrêtent complètement. La créature arrête de remuer dans la pois … A moins que … Où est-elle ? Encore dedans ? Ou bien … Ailleurs ?



Citation :
Actions de la créature :
Action 1 : Hurlement suraigu, vous ne pourrez pas user de votre ouïe pendant tout le prochain tour. Vous avez donc 1 PA de moins pour ce même prochain tour. (Sauf Shura, tu es privé de l'ouïe mais tu gardes ton PA !)
Action 2 : AR
Action 3 : AR
Action 4, 5 : ADI (-45 chakra), le cri s’arrête et il n’y a plus de mouvement dans la fumée, vous ne distinguez pas non plus sa masse …


Citation :
Shura :
-163 chakra

Masamune :
-81 points de vie (boomerangs + glissade)
-Ne peut plus se déplacer pour 1 tour

Hanaki :
Pour l'instant, ça va

Mori :
Protège Hanaki

Rem :
-15 vie

Tenshi :
-10 chakra

Luciole :
-15 vie
-70 chakra

Oni :
-15 vie
50 chakra


Indications :
-Le terrain volcanique fait perdre 15 points de vie à Luciole, Rem et Oni. Shura absorbe avec son sceau de la salamandre. Les autres vous n’êtes pas encore dans l’aire d’effet. Rem je te compte dans l’aire d’effet car tu es assez près pour utiliser tes techniques et tout.
-Le mur et le fumigène sont toujours en place.
L'Eclair Blanc
avatar
Messages : 229
Date d'inscription : 13/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
180/300  (180/300)
Points de vie:
303/303  (303/303)
Points de chakra:
876/876  (876/876)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 25 Mai - 12:10
Décidément le tout nouveau senseï de Masa possédait un savoir rare : celui de séparer en pièces détachées les êtres vivants à mains nues. On oubliait trop souvent que ce pouvait être une science et qu’elle était à la fois peu pratiquée, et très compliquée.
Seulement, il n’eut pas tout à fait le loisir de profiter de ces enseignements. Deux boomerangs sortis de nulle part le frappèrent impitoyablement. Et alors qu’il se redressait, tenant son épaule et son ventre lacérés, un énorme sac à puces vint le heurter et le renvoyer par terre. Groggy, martyrisé, l’homme le plus honorable de l’Empire se redressa l’air complètement surpris de l’innocent injustement attaqué. Son sceau du diable, sur sa poitrine, rougissait, invisible sous sa chemise. Il était un peu vexé, mais pas paniqué non plus.


« Je peux savoir ce que vous foutez ? Au cas où vous n’auriez pas vu, le truc à abattre, il est là-bas ! D’ailleurs j’aurais peut-être put trouver un point faible si vous n’aviez pas interrompue mon analyse ! »

Quoi ? Un mensonge ? Où ça ? La vérité est toujours relative. Et puis, il n’était pas totalement malhonnête : jusqu’à ce qu’ils décident de l’attaquer, ils n’étaient pas ses ennemis.

** La gamine et le clébard … Je vais les rajouter à ma liste noire. Quoique. Non. Je vais les noter dans la marge. C’est le pire des endroits, la marge du calepin … Parce que ce n’est pas eux que je viserais. Il faudra que je trouve leur nom. Je devrais réussir à trouver leurs familles, leurs amis, dans les dossiers du village … **

Masa grava le portrait des deux Inuzukas dans sa mémoire.

** J’ai vu vos visages. Vous n’échapperez pas à ma vengeance vous deux. Et j’ai déjà de petites idées très sympathiques qui me traversent la tête ! Vous allez adorer, sense… **

Visiblement, senseï avait fort à faire. Un type qui avait l’air drôlement sérieux était en train de réduire l’ensemble de la zone en bouillie à coup de lave en fusion. Et son voisin, encore un Inuzuka décidément, attaquait férocement son senseï qui … se régénérait. Quels pouvoirs incroyables il possédait. Les génies maléfiques ont toujours ce genre d’incroyable capacité. Mais cette fois, Masa se sentait un peu jaloux de son senseï. Il semblait avoir tout pour lui, alors que lui n’avait pas grand-chose. Cela ne pouvait pas durer ainsi.
Non, c’était décidé. Il n’était plus son senseï. C’était fini ce temps où il l’admirait. Désormais, il ferait cavalier seul et par ses propres moyens. Mais pour se défaire d’un senseï comme celui-là, il allait d’abord falloir s’en débarrasser.


** Désolé, senseï. Mais c’est fini entre nous. **

Son ancien senseï avait cependant disparu. Il était évident qu’il n’était plus dans la fumée : le connaissant un petit peu, il préférait hurler sa frustration que se recroqueviller dans le nuage pour se dissimuler. Mais dans ce cas, où pouvait-il être ? Masa avait bien une hypothèse. Il était arrivé en sortant d’un tunnel, comme en témoignait le cratère autour duquel étaient la majorité des victimes qu’il avait fait depuis son arrivée. Logiquement, le seul endroit où il avait pu s’échapper était sous terre. Masa s’accroupi et posa la paume à plat sur le sol. Il sentait des vibrations. C’était léger, mais il sentait quelque chose. Il devait être enfoui assez profondément.

** Bon s’il est sous terre, il doit avoir un moyen de se repérer. Soit le chakra, soit les bruits. Je ne dois donc produire ni l’un ni l’autre. Je me demande qui va commettre l’erreur en premier dans notre fine équipe, et qui va se faire broyer du coup … J’adorerais que ce soit la rouquine avec ses maudits boomerangs mais elle a l’air d’avoir du flair et de l’instinct de survie. Non, ce sera plutôt l’un des deux beaux gosses qui ont foncés directement sur la créature je suppose. Bon, il faut corroborer le sceau du Diable sinon il va se désactiver. **

Masa fit des signes de bras assez lents pour capter l’attention de tout le monde et désigné le sol contre lequel sa paume était posé. ‘’ Il est au-dessous ! ‘’. C’était ce qu’il voulait dire, plus qu’à espérer qu’ils le comprennent.


Spoiler:
 
Chuunin
Chef du clan Uzumaki de la branche des sceaux
avatar
Messages : 73
Date d'inscription : 15/05/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
124/150  (124/150)
Points de vie:
190/190  (190/190)
Points de chakra:
775/775  (775/775)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 26 Mai - 11:51
J’avais encaissé l’attaque sonore en grimaçant, mais j’avais tellement serré les dents que je m’étais ouvert la lèvre. J’en avais entendu des cris aigus. Notamment en tombant par hasard dans les bains publics, côté femmes, lors de mon entrainement avec Ikusa. Et non, je suis sérieux, c’était réellement par hasard : vu le vol plané que j’avais fait, difficile de vraiment contrôler ma trajectoire. Et je ne pense pas qu’il ait spécialement cherché à viser non plus. Bref, mes tympans en avaient vu de belles. Mais comprimés par la vague sonore, j’entendis comme un petit ‘pop’. Puis plus rien, sinon une douleur fulgurante dans les oreilles. Et une absence totale de sons. Et la créature qui avait disparu en profitant de mon fumigène en plus de ça.
Au moins il y avait un côté positif : on n’avait pas encore eu à encaisser sa riposte. Surtout qu’à vue de nez notre groupe n’est pas bien solide. Trois Inuzukas et leurs compagnons, un pro-nin bourrin, et un type louche qui était déjà amoché à cause des boomerangs d’Hanaki. Celui qui semblait être le plus taillé pour la force et l’encaissement, c’était le troisième Inuzuka. Qui dégageait une sacrée aura d’ailleurs. Le genre qu’ont les animaux acculés. Je sentais que ce type n’avait rien à perdre, il dégageait une forte odeur d’alcool et ne semblait pas très la joie du content. Mais il respirait quand même quelque chose d’autre, comme si le mot dangereux lui collait à la peau. Ca me rappelait des mots que j’avais entendus plus jeune dans la bouche de mon père. Les vrais Inuzukas sont des personnes très proches des bêtes. Tellement proches qu’elles en deviennent comme ce type : de vrais fauves sortis de leur cage.

Les gesticulations du type louche me sortent un peu de ma torpeur contemplative. Avec ces histoires d’ouïe démolie, j’avais presque oublié qu’on était tous en danger de mort. Mon cerveau se concentra à nouveau sur le combat. J’avais remarqué un petit quelque chose, mais je ne savais pas comment l’interpréter.


** A nous cinq, on a surtout accusé le coup pour l’instant. Les seuls qui ont vraiment attaquée la bestiole, ce sont l’homme-lave et l’Inuzuka alcoolique. J’pense que le Yoton a tapé plus fort, mais pourtant le Gatsuuga est aussi une technique violente. Le processus de régénération a été un peu différent pour les deux attaques … Ca semble être logique par rapport aux flux de chakra de la créature … Bordel, si j’avais le flair de Tenshi ce serait tellement plus simple. J’arrive à sentir son chakra, mais pas assez finement pour en saisir toutes les nuances. **

En plus maintenant, ils étaient incapables de communiquer entre eux donc pas possible de savoir si dans l’équipe quelqu’un en était capable. Avec trois Inuzukas il devait bien y en avoir un spécialisé dans le décryptage du chakra. Encore que le clan était plus réputé pour la traque que pour le chakra … Bon, ok.
Le type louche par contre, je n’arrivais pas à ressentir son chakra. Même si apparemment Tenshi lui, l’avait senti toute à l’heure. J’arrivais donc à peu près à situer son niveau de perception et il était au-dessus du mien. Et puis finalement, à bien y réfléchir, il n’était pas si louche. En fait, je le qualifierais même d’ange si j’osais. Il avait l’air tellement sympa que c’était effrayant de penser que je l’avais trouvé suspect. Bref, ce type m’inspirait confiance. En plus, il avait fait des instructions gestuelles qui paraissaient sensées.


** Sous terre … Cette bestiole peut arriver de n’importe où alors … Que fait le type sympa ? Il ne bouge pas … Je suppose que si la créature est sous terre elle doit se repérer aux vibrations. Elle n’a pas d’yeux, donc ça parait logique. Ok donc l’idée c’est que nos jambes ne bougent pas afin d’en faire le moins possible. Si elle manque son coup on est biens. **

Et si elle réapparaissait ailleurs dans l’académie ? Non, il ne fallait pas y penser. Si elle faisait ça, tant pis, ce ne seraient plus notre problème. Tenshi m’avait trainé ici pour jouer au héros, mais si même la créature ne voulait pas nous trucider, alors je n’y pourrais strictement rien et on espérerait juste qu’elle ne fasse pas trop de dégâts. En attendant, même sans bouger, je pouvais préparer quelque chose pour le moment où elle sortirait. Etant donné que l’homme-lave avait attaqué la  créature avec un Yoton … J’avais peut-être une idée. Il fallait que je fasse quelques tests pour le savoir. Oui, au beau milieu d’un combat aussi dangereux ça avait quelque chose de suicidaire, mais tant pis.

Alors que j’avais décidé de ne pas bouger, Tenshi accoure vers moi en aboyant et en martelant le sol de ses grosses pattes. Je grimace. Y’a pas moyen que je le laisse se faire attaquer sans réagir. Je me redresse d’un coup d’un seul, les poings chargés de chakra Doton et entourés par une sorte de couche argileuse qui parait plutôt solide.


Je frappe de toutes mes forces le sol au-dessous de moi à trois reprises, en faisant circuler le chakra Doton dans mes poings puis dans la terre. Les tremblements se répercutent sous la surface terrestre, cherchant dans les abîmes une cible à secouer. Une attaque tectonique. Le seul moyen que j’avais de déniché un adversaire sous-terrain. Je ne sais pas si je l’avais touchée, mais je ne l’avais ni entendu, ni perçue, ni rien du tout. Aucune réaction.

** Bordel ! Elle est vraiment en-dessous ? **

Par réflexe je me place dos à dos avec Tenshi, prêt à recevoir la riposte, cette fois.

_____________________

Spoiler:
 
Chuunin
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 08/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
143/300  (143/300)
Points de vie:
297/297  (297/297)
Points de chakra:
498/498  (498/498)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 27 Mai - 12:45
De nouveaux protagonistes avaient rejoint la bataille. Parmi eux, deux Inuzuka. Pour un clan originaire de Yuki, ça grouillait par ici. Hanaki put reconnaître Rem et Tenshi, qu’elle avait croisée quelques jours plus tôt au restaurant avec Sham. L’homme qui avait lâchement fuis face à son senseï se trouvait désormais face à ce monstre. L’autre Inuzuka semblait beaucoup plus barbare, brutal. Il fondit sur le monstre.

Mais les résultats n’étaient pas au rendez-vous. Les techniques de Yoton avaient certes endommagé considérablement la bête, mais celle-ci s’était régénérée très facilement. L’attaque de l’autre maître-chien avait elle aussi fait des dégâts, mais cela était insuffisant.

Hanaki avait remarqué une chose intéressante quant à la régénération du la bête. Celle-ci avait été plutôt lente pour l’attaque de lave, mais rapide pour l’attaque physique. On pouvait en déduire deux premières hypothèses. Soit la bête était sensible au feu, et donc avait du mal à se régénérer, et son soin normal était à la vitesse de l’attaque de l’homme et de son chien. Soit il était immunisé contre les attaques physiques, frontales, brutales.

La deuxième hypothèse serait problématique pour la jeune femme, qui ne pouvait jusqu’à présent qu’utiliser des techniques avec des armes, ses boomerangs. Elle avait bien appris certaines choses lors de son premier entraînement avec Hamza, tel que la maitrise du chakra, le clonage etc. Mais elle n’avait pas encore abordé pleinement la maîtrise du ninjutsu.

* La situation n’est clairement pas à mon avantage. Qu’est-ce qu’il faut que je fasse ? Fuir ? Non, je ne peux pas ce serait vraiment trop lâche de ma part de faire ça. Mais en même temps je ne peux pas risquer la vie de Mori. Nous ne sommes clairement pas au niveau. La totalité des personnes restées pour se battre sont plus fortes que moi, cela ne fait aucun doute. Je vais être un boulet. *

Elle fut interrompue par ses pensées en entendant l’homme sur qui elle venait de lancer ses boomerangs clamer son innocence. Disait-il vrai ? Il en avait l’air en tout cas. Et vu les dégâts qu’un pauvre lancé de boomerang lui avait fait, cela ne faisait aucun doute qu’il ne pouvait être le manipulateur de cette bête, il était trop faiblard. Elle décida de le croire. De toute façon lui-même ne posait aucun danger, une ou deux attaques comme celle-là et il était hors d’état de nuire.

Un son strident traversa l’air, et déstabilisa toutes les personnes présentes dans la cour intérieur. Mori partit se cacher dans un coin, loin des tumultes de la bataille. Si c’était comme pour Hanaki, il ne pouvait plus utiliser son ouï, et préférait fuir le combat. Hanaki le conforta dans son idée. C’était un jeune loup, il n’était pas encore prêt pour se battre contre de tels monstres, son instinct prenait le dessus.

Quant à elle, elle se demandait ce qu’elle devait faire. Rester ou partir ? Elle n’avait plus l’usage de son ouï, et malheureusement, la bête avait disparu. L’homme suspect par de grands gestes de bras semblait indiquer que la créature était sous terre.

Rem tenta quelque chose. De ses poings il frappa le sol, de toute ses forces. Tout le terrain trembla. Mais la bête n’était pas là. Mais alors où était-elle passée ? Si elle n’était ni sous terre ni dans la cour, cela voulait dire qu’elle avait quitté les lieux ? Non, cela serait trop dangereux, il ne fallait pas que cela arrive.

Elle voulait expliquer la situation aux autres résistants, mais elle savait très bien que leur ouï n’allait pas être encore fonctionnelle, tout comme la sienne. Elle était privée de ses yeux et de ses oreilles, elle ne pouvait se fier qu’à son odorat. Malheureusement l’odeur de la lave en fusion, l’odeur de chaud, de brûler, l’emportait sur tous les autres indices olfactifs.

« Pas le choix Mori. Il faut descendre dans ce trou. Il y a peut-être un tunnel ou un truc dans le genre. »

Il n’entendit pas, mais il comprit l’intention de sa maîtresse. Ensemble, ils sautèrent dans le terrier de la bête, c’était l’unique chose à faire.

Spoiler:
 
Genin
avatar
Messages : 118
Date d'inscription : 16/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
21/150  (21/150)
Points de vie:
87/207  (87/207)
Points de chakra:
350/421  (350/421)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 31 Mai - 22:43
Mes dernières images, la chair qu'on avait déchiqueté avec Oni se reformait petit à petit juste après les coups dévastateurs qu'on lui avait infligé. L'abomination était comme neuve pas la moindre égratignure... Un bruit assourdissant retentit derrière nous, une colonne de pierre, épaisse comme une maison s'était dressée. Puis le noir presque total, les yeux qui piquent suivi d'une quinte de toux, un foutu fumigène empoisonnait l'atmosphère. Il n'y avait qu'une solution pour me dépêtrer de la situation dans laquelle je me suis fourré, je dois m'écarter de la scène de combat, quand on fonce tête baissée on obtient toujours une belle grosse merde en récompense.

*Je ne m'attendais vraiment pas à une régénération, et encore moins une aussi rapide. Son cri m'a percé le tympan, mais je ne ressens plus sa présence, il a du se volatilisé... La fumée du fumigène m’empêche de voir. Je vais devoir attendre avant de faire quoi que ce soit. Je m'écarte encore un peu, pourquoi pas prendre un peu de hauteur... *

Il y a un petit pré-haut juste à coté de la porte qui mène au bâtiment, si je prends assez de vitesse je n'aurai aucune difficulté à m'accrocher au bord de la toiture et me hissé sur son sommet. Oni est assez agile pour pouvoir me suivre en prenant appuis sur une partie du mur et rebondir ainsi sur le toit. Il n'y a que deux mètres de hauteur mais c'est suffisant pour avoir une vue d'ensemble.

*Bon, bon, bon... Les gros dégâts direct ne fonctionnent pas... Et si j'essayais de l'immobiliser juste le temps que la chose se fatigue... Ça me semble une bonne idée... Il va falloir attendre qu'elle revienne.*

Le temps devenait long, beaucoup trop long, mais j'avais la flemme de  chercher, les autres s'en occupaient déjà et avec une majorité d'Inuzuka dans l'équipe, ils ne vont pas tarder à la retrouvée. Je devais resté sur place et l'attendre, pouvoir accueillir une nouvelle fois ce démon. Je n'ai plus qu'à m’asseoir, patienter, peut être qu'un détail du tableau allait se mette a bouger, ça serait le signal pour pouvoir agir...

*J'adore ce bruit...*

Le bouchon de liège qui s'éjecte d'une de mes gourdes, ça va faire plus d'une heure et demi que je t'ai attendu, en sachant que tu étais là tout à coté de moi et que je ne pouvais t'atteindre... J'ai le cœur qui bat la chamade tu es bientôt en moi et c'est de cette manière que je te témoigne tout mon amour. Ne vous en faite pas, mon cœur est assez gros pour vous accueillir aussi, la petite sœur découvre sa tête pour venir embrassé mes lèvres encore humide du festin précédent. Après une tel orgie, je me sens prêt a assumer mon rôle...

Oni avait l'habitude de me voir dans cet état, il en connaissait les raisons et c'est bien pour ça qu'il reste à mes côtés. Je pense qu'il garde l'espoir qu'un jour, je n'aurais plus besoin d'usé d'autant d'alcool mais je suis encore novice dans le domaine, je n'ai pas le choix si je veux me perfectionner...

Spoiler:
 
Juunin
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 18/02/2017
Age : 24

Fiche ninja
Points d'expérience:
102/150  (102/150)
Points de vie:
220/220  (220/220)
Points de chakra:
221/221  (221/221)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 1 Juin - 13:23
L’onde sonore fut épouvantable avec les morceaux de tissus dans les oreilles. Pas vraiment sonné, Shura n’entendait malgré tout plus grand-chose. Il n’y avait qu’un bruit de fond très lointain. Il inspecta rapidement le visage de Rem, le seul qu’il voyait en latéral. Il saignait des oreilles. Forcément, à part lui et ses protections, tout le monde avait dû prendre vraiment cher. Et ils avaient tous paru chanceler un dixième de second … Quelle attaque terrible.
Et puis, cette régénération … La puissance brute ne fonctionnerait pas. Tout ce qu’il risquait de faire en frappant encore plus fort, c’était de blesser ses alliés improvisés. Et il n’y avait pas photo : même le Yoton ne pouvait pas être aussi fort que quatre coéquipiers s’ils arrivaient à s’organiser pour travailler en équipe.

Malgré tout, même s’ils ne manquaient pas d’effectifs, ils manquaient de temps pour les organiser. Les trois Inuzukas avaient chacun leur profil. Hanaki était adroite, Rem était rapide, Luciole était puissant. Et le cinquième membre de l’escouade n’avait encore rien fait, à part se manger une attaque d’Hanaki et du gros terre-neuve. Sûrement qu’il lui fallait ça au minimum pour se motiver un peu. Shura n’avait pas trop suivi leur affaire et leurs soupçons.
Trop peu d’informations. En plus la créature, après avoir hurlée, disparu tout simplement. Le type qui n’avait rien fait agita les mains et désigné le sol. Sous terre alors … Oui, ça parait logique. Cette créature n’avait pas d’yeux, ce serait une sorte de taupe ? Qui se guidait autrement ? En tous les cas ils avaient un moment de répit.
Luciole réagit bien : il prit du recul et de la hauteur. C’était la réaction logique compte tenu de la situation. Pour apparemment, c’était pour aller abuser de la bouteille sur le pré-haut … Mais curieusement, Shura ne lui en tenait pas rigueur. Boire, c’était parfois bon pour les nerfs, si ça lui permettait d’être efficace il n’allait pas le lui reprocher. Surtout dans une situation aussi pressante. Rem, lui, préféra frapper le sol de toutes ses forces pour essayer de débusquer la créature. Encore une technique sismique basée sur les poings … C’était du Taijutsu Doton. En vérité, c’était plutôt impressionnant de voir des techniques de ce niveau dans cette spécialité. Les techniques sismiques de ce type étaient balèzes malgré leur manque d’effet. La créature avait peut-être été touchée, mais en tous cas l’attaque n’avait pas suffi à la déterrer … Eh ben.

Soudain, à la périphérie du regard de Shura, l’étudiante et son loup venaient de sauter dans le trou. Le Jounin émit un sifflement que personne ne put entendre à cause des acouphènes de tout le monde. Il ne savait pas vraiment si elle était courageuse ou suicidaire, mais une telle initiative ne pouvait que forcer l’admiration. Ou la pitié ? Vouloir à tout prix mourir si jeune c’était quelque chose. En tous cas, si elle se faisait repérer dans les tunnels, sur le terrain de la créature, elle était morte. Il ne fallait pas l’abandonner.

** Bon, pas d’yeux … Et une affection pour les souterrains. Elle doit se repérer aux vibrations ou alors au chakra. Très bien, on va faire comme ça. Gamine, je ne sais pas ce que tu comptes faire, mais je vais essayer de faire diversion ! **

Shura activa le sceau de l’Empereur, faisant apparaître son aura de chakra rougeoyante. Il concentra ensuite son chakra dans ses pieds, tout en frappant le sol furieusement. Le chakra dans ses pieds se répandait à la surface. C’était une drôle de manière de pêcher, vu l’appât. Mais bon, fallait bien avouer que c’était aussi un drôle de poisson.
Le Jounin ne continua pas trop longtemps, il fallait qu’il bouge et que quelqu’un continue le martèlement. Il fit un simple clone de boue qui prit le relais, tandis que lui permutait sur le pré-haut pour se mettre hors de portée. Et surtout, pour ne pas faire de déplacement sur le sol.
Il tairait son chakra jusqu’à savoir si la créature se repérait aux gros chakras ou alors aux vibrations. Il fallait espérer que c’était les deux.


Spoiler:
 
Juunin
Fondateur de l'Aile du Phenix
avatar
Messages : 84
Date d'inscription : 18/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
171/300  (171/300)
Points de vie:
320/320  (320/320)
Points de chakra:
1180/1180  (1180/1180)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 3 Juin - 19:42


« ZAAAAAAAAAAAH ! »

Le silence n’avait pas régné longtemps. La sublime créature venait de sortir du sol et d’enchainer férocement le clone de Shura. Le Jounin, encore là quelques instants plus tôt, venait d’en réchapper de très peu. Le gauche-droite avec option enterrement avait bien éclaté sa copie en tous cas. La boue qui explosa à la figure de la bestiole ne semblait pas trop lui plaire.
Elle humait l’air à droite et à gauche, cherchant un coupable. Et un peu de sang à se mettre sur le visage aussi, elle commençait à avoir la dalle. Depuis que ces étrangers étaient arrivés, ils l’empêchaient de manger à sa faim et elle commençait à être un peu dérangée.
Qui se permettait d’interrompre son repas, franchement ? C’étaient des choses qui ne se faisaient pas. Et la politesse, dans tout ça ?

Histoire de leur apprendre les bonnes manières, elle décida de commencer par celui qui avait envoyé son attaque alors qu’elle était tranquillement en train de se reposer sous terre. On dérangeait son repas, on dérangeait sa sieste … Décidément. Elle voulut le découper, mais un gros truc poilu se mit sur le chemin. Du coup, elle l’envoya voler d’un revers de main.
Se défouler un peu lui faisait le plus grand bien.

« ZAHAHAHAHA ! »

Elle se marrait. Ca y est, la bonne humeur était revenu, elle voulait de nouveau jouer ! Du coup plutôt que de l’éventrer, elle attrapa Rem par la jambe et l’envoya de toutes ses forces s’écraser contre le pilier qui maintenait le pré-haut debout. La violence du choc entre l’Inuzuka et la pierre manqua de lui rompre la colonne vertébrale. Heureusement qu’il s’était entrainé avec un violent, sinon il s’en serait probablement moins bien sorti.

« ZAHAHAHAHAAAAAA ! WAAAAAAAH ! »

Elle semblait pleurer maintenant. Elle était malheureuse d’avoir cassé un de ses jouets. Ce petit Inuzuka était trop fragile …

Soudain, son oreille attentive capte son souffle. Non, il est vivant ! Il peut même continuer la partie. Magnifique.

« ZAH. »

Un petit grognement content. C’était presque mignon.

Spoiler:
 
L'Eclair Blanc
avatar
Messages : 229
Date d'inscription : 13/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
180/300  (180/300)
Points de vie:
303/303  (303/303)
Points de chakra:
876/876  (876/876)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 4 Juin - 2:34
En observant attentivement les attaques et la créature, je crois que je commence à comprendre, ou tout du moins à avoir une idée, de comment elle pourrait bien fonctionner. Cette régénération incroyable a une limite. Maintenant il ne restait plus qu’à …
Merde ! Elle jaillit du sol juste devant moi. Son énorme poing va me faucher. Je tente de réagir mais j’étais dans ma réflexion, je réagis trop tard et … Une énorme masse s’interpose, mais ne peut que ralentir l’attaque. Impuissant, je regarde Tenshi voler avec stupeur. Même Ikusa-senseï, lors des entrainements, n’a jamais réussi à décoller Tenshi du sol ! Et elle le fait avec tellement de facilité … Quelle force de malade. Mais avant que j’ai pu réagir, ou même crier, inquiet pour mon ami, je me prends un coup aussi et je vais m’écraser contre le pré-haut dans une pluie de pierre.

Je vois des étoiles. Au sens propre. Ma vue est brouillée, et clignote. Bordel, ces lumières sont agaçantes … Je suis désorienté, je n’arrive même pas à me lever. J’ai les jambes qui flagellent, et l’esprit embrumé.
Une langue râpeuse me passe sur le visage. Tenshi. En un éclair, je retrouve ma lucidité. J’ai bien mal comme il faut. Mais des vols planés, j’en ai déjà fait. Je connais. Tandis que le terre-neuve m’aide à me redresser, j’attrape sa bouille entre mes mains.


« Tenshi ! Tu vas bien ? Rien de cassé ? »
« Woof ! »

Je regarde son flanc. Il a une sale blessure, ouverte sur presque toute la longueur. Rien de mortel, mais c’est quand même bien moche. Et assez grave. Il faut qu’on soigne ça vite pour éviter l’infection. Mais en plein combat, pas question. Pas le temps. Il fallait en terminer avec ça pour que je prenne soin de mon ami.
J’en ai ma claque. Je viens de regarder mon ami sans rien pouvoir faire, alors qu’il se mangeait une attaque à ma place. Personne n’a le droit de faire ça. Personne. J’étais juste venu pour couvrir la fuite des autres, mais la créature veut se battre et nous en empêche. Elle veut nous tuer, hein ? Elle en veut, du sang ? Je frappe mes poings l’un contre l’autre.


« Ok, t’as gagné l’affreux. Je vais te dépecer. »

Je jette ma veste par terre. Ca faisait bien longtemps que je n’avais pas autant été en rogne. Il m’a bien vénère le con, il va entendre parler du pays. Je vais tellement le massacrer que sa régénération suivra pas. La stratégie ? Ouais j’en ai une. Mais tu sais quoi ? Rien à carrer. Si je ne détruis pas cette chose par la force, je vais pas me sentir bien avant un bout de temps.

« Tu peux m’envoyer valdinguer tant que tu veux. Je m’en branle. Mais personne ne touche à Tenshi. PERSONNE ! »

Je m'accroupis et je passe mon bras autour du cou de Tenshi, tout en exécutant quelques mudras. Ouais, on va le déchiqueter. Tous les deux.



Me parler ? Non, ça sert plus à rien. J’ai plus une once d’intelligence dans les yeux, là. C’est notre forme ultime à Tenshi et moi. Alors, oui, ce n’est pas le loup à deux têtes des Inuzukas. Celui qu’on voit d’habitude. Mais un énorme chien au pelage noir. Moins de poils, un peu plus svelte, ça c’est ma faute. Mais t’inquiètes qu’à deux, notre force de frappe, elle est quintuplée. Non, un et un ne font pas deux. Quand c’est lui et moi, ensembles, on a la force d’une dizaine de ninjas d’élite !

« AOOOUUUUUH !! »

Ouais nous aussi on peut t’exploser les tympans. On fulmine. On bave de rage. Et on s’élance d’un même élan. Les crocs en avant. Pour le broyer. J’attrape la créature et je lui arrache des morceaux sans regarder.
Viser ? Points vitaux ? Rien à faire de tout ça. Si t’arraches tout, tu toucheras forcément un truc sensible.


______________________________________

Spoiler:
 
Chuunin
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 08/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
143/300  (143/300)
Points de vie:
297/297  (297/297)
Points de chakra:
498/498  (498/498)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 4 Juin - 9:28
Détrôner son adorable senseï risquait pour le moins d’être difficile, Masa commençait à le comprendre. Non seulement, tout seul il ne risquait pas d’arriver à grand-chose. Et ses camarades n’avaient pour le moment rien trouvé de mieux à faire que de cogner. Certes, de plus en plus fort, et l’un après l’autre, mais c’était apparemment leur seul stratégie. Même le plus intelligent, celui qui avait envisagé la fuite, venait de décider soudainement d’être le plus con et de foncer dans le tas. A croire qu’ils faisaient le concours de celui qui avait la plus grosse. Enfin, était-ce le pire, ou alors peut-être était-ce la pin-up aux boomerangs, qui avait décidé de se planquer … directement dans l’antre du senseï. Face à une créature souterraine, autant l’affronter sous terre et pas l’attendre sur la terre ferme. Pourquoi les gentils étaient-ils tous comme ça ?

Et pour couronner le tout il était sévèrement blessé pour avoir voulu boire un verre de vent en savourant un spectacle bien mérité, après une dure journée de labeur. Ca ressemblait à la fois où on lui avait proposé d’enseigner. Quelle bande d’ingrats. Tous autant qu’ils étaient. S’il était en meilleure forme, il leur montrerait comment le génie du mal gérait ce genre de situation. Par exemple, en attrapant un innocent, en lui ouvrant les veines, et en l’utilisant comme appât.
Mais il fallait être réaliste. Après les soupçons qui avaient pesés, se faire remarquer n’était pas vraiment une bonne méthode. Le sceau du Diable lui-même avait ses limites. Heureusement d’ailleurs : que serait la vie sans challenge à relever ?
Tout du moins, des challenges acceptables. Faire les choses avec les limites que s’imposaient les gens de bien était atrocement difficile. Son champ d’action était tellement limité qu’il ne trouvait plus aucune raison valable d’agir ainsi. Enfin, ce  découragement était passager. Un dixième de seconde tout au plus. Bon, d’accord, au fur et à mesure qu’il voyait la scène se dérouler elles étaient de plus en plus fréquentes.


** Et la question à cent mille drakes, maintenant. On fait quoi ? **

Il fallait procéder comme dans une bonne vieille autopsie. Pas une autopsie sur un cadavre froid, le sang ne giclait pas assez, c’était trop clair. Plutôt sur un corps à peine mort, ou encore vivant. Le genre avec du sang qui trisse partout. Qui t’empêche de bien voir. Qui fout le bordel. Parce que c’était le bordel, Masa était au moins sûr de ça.
Du coup, la méthode d’autopsie. Quand on ne sait pas ce qu’on cherche. On doit tout décortiquer. L’Uzumaki avait l’air de ne rien faire, mais ce n’était pas tout à fait vrai. En fait, il profitait simplement du déchainement de puissance offert par ses petits camarades. Dans leur ombre, de loin, à l’ombre des arbres, il pouvait glaner pas mal d’informations. Ce qu’il cherchait ? La faiblesse de son senseï, évidemment.
Les autres avaient déjà dû tenter pas mal de choses. Notamment, de repérer les mouvements du chakra, ou ce genre de bêtise. Il en ignorait les résultats, mais vraisemblablement aucun n’avait donné de matière pour l’instant puisque rien ne s’était produit. Mais Masa avait tenté une autre approche. Simplement, utiliser de bons yeux. Habitués à noter non pas les choses difficiles à repérer, mais celles qui sont cachées. Normalement invisibles à l’œil nu.
Il ne regrettait décidément pas son investissement de temps et ce foutu pacte pour devenir un enquêteur. Non seulement pour l’accessibilité aux dossiers confidentiels, mais aussi parce qu’ils lui avaient appris ce petit tour vachement sympathique.

Sur une échelle de puissance, l’attaque de Shura et celle de Luciole n’étaient pas si éloignées. Le Yoton avait dû faire un peu plus mal, mais l’attaque combinée n’avait pas tant de choses à lui envier. Pourtant, le processus de régénération avait été différent. Et surtout, il y avait cette vibration dans l’air. Comme si l’Inuzuka avait heurté une sorte de … mur ? Alors que le Yoton, lui l’avait franchi sans même le faire s’ébrouer.
Rien n’était donc histoire de puissance ici. Enfin, ça restait à vérifier. Il sous-estimait peut-être simplement l’attaque de Shura. Ou surestimait celle de l’Inuzuka. Maintenant, il fallait noter les différences entre ces deux attaques. Le type de l’attaque, ensuite. Une était physique, l’autre était une attaque de ninjutsu. L’une était élémentaire, l’autre ne l’était pas. Quoi d’autre ? L’une était brûlante, l’autre tranchante.

L’idéal aurait été de pouvoir demander à Rem comment c’était passée son attaque sismique, mais il avait décidé de débrancher sa cervelle et de se transformer en énorme chien stupide. Du coup, ça risquait d’être compliqué.
Bon, il fallait faire une première tentative pour tester quelques-uns des paramètres étudié pour l’instant. D’un mouvement de main, Masa exécuta la moins puissante attaque Raiton à sa disposition. Un éclair de lumière dépouillé de tout artifice. Genre, qui n’avait vraiment rien dans le ventre. C’était suffisant pour électrocuter, mais comparé aux attaques qu’il avait pris, c’était ridicule.


** Si ça ne fonctionne pas il faudra essayer une attaque de feu de la même envergure avant d’être sûr que je me suis trompé de paramètres … Enfin, déjà, on va voir comme ça … Mais j’ai quand même l’impression de manquer quelque chose. **

Bon, qui semblait être encore apte à discuter ? Vu le déchainement de Shura et Rem, pour eux c’était mort. Luciole venait de s’enfiler une gourde et il était ivre. Restait la pétasse qui lui avait découpé la chair à coup de boomerangs. Ils n’allaient pas être amis, ça c’était certain. Mais détrôner son senseï était important. Après tout, un maitre du mal en moins, c’était une chance de plus pour lui d’avoir le trône pour lui tout seul. Et moins de fric à partager, aussi. Et plus de tout pour lui en fait. Ecraser la concurrence, c’était toujours très bien.
Et puis, faire semblant, c’était toujours amusant. Être le bon samaritain de service. Le sauveur. Il en avait terriblement envie. Son idée commençait à germer, et si elle aboutissait, ce serait lui le héros non ? Avoir le diable qui vous sauve la peau, ce n’est pas une bonne chose, on le sait tous. Parce que généralement, il prend un petit quelque chose en contrepartie.

Voilà Masa au-dessus du trou fait par la créature pour sortir. Enfin, un trou. C’était plutôt un cratère. Le senseï était décidément trop gros. Il allait avoir besoin d’un régime capable de terrasser trois Akimichis pour se remettre bien.
Parlons-en des Akimichis. Masa détestait ces gros lards. Comme tous les clans du Nord d’ailleurs. En supposant qu’il ne déteste pas tout le monde, bien entendu. Les chips … Quelle horreur. Rien de moins nutritif et de moins goûteux que des chips. Une insulte à la gastronomie.


« Dites là-dedans ! »

C’était bizarre de dialoguer avec un cratère. Mais toute bonne information, même très petite, était bonne à prendre.

« Comme vous semblez être la seule à ne pas avoir envie de se suicider. Enfin … Pas autant que les autres en tous cas … J’ai peut-être une piste ou deux sur le point faible de cette chose. Vous n’auriez pas vu ou capté quelque chose d’intéressant par hasard ? »


Spoiler:
 
Chuunin
Chef du clan Uzumaki de la branche des sceaux
avatar
Messages : 73
Date d'inscription : 15/05/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
124/150  (124/150)
Points de vie:
190/190  (190/190)
Points de chakra:
775/775  (775/775)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 5 Juin - 12:34
Hanaki était désormais isolée dans le tunnel. Une aubaine pour elle cela ne faisait aucun doute. La créature avait fini par remonter à la surface. D’après le bruit, elle avait même attaqué. Heureusement que la jeune Inuzuka avait retrouvé son ouï, sinon elle n’aurait absolument pas pu se rendre compte de ce qu’il se passait en haut. Le combat continuait de faire rage.

Les autres allaient devoir tenir sans elle. Elle était persuadée que cette bête était contrôlée. Son rôle allait être de traquer cet individu pendant le combat. Le tunnel semblait profond, et conduire hors de l’académie. Mais impossible de savoir s’il était récent ou non. Elle voyait bien des traces de terre fraichement retournée, mais le monstre venait de s’y engouffrer, et au vu de sa taille, cela ne faisait aucun doute qu’il raclait les parois à chaque aller-retour.

La question qu’il fallait se poser, c’était de savoir si l’attaque était préméditée ou non. Est-ce que ça faisait partie d’un plan, ou s’agissait-il de bête lâchée comme ça dans la nature dans le but de détruire tout sur leur passage. En tout cas, viser l’académie n’était pas un hasard. On ciblait les jeunes shinobis, ceux qui allaient être l’avenir de l’Empire. Il s’agissait donc de l’affaiblir sur du long terme. Non ? Alors pourquoi avoir choisi le jour où il y avait deux conférences ou tous les shinobis jusqu’au grade de Chuunin étaient conviés ? Des proies faciles dans l’ensemble, mis à part le corps organisateur qui était plus haut gradé.

« Mori, on va devoir se séparer. Je pense que pour l’instant, on est beaucoup plus en sécurité dans ce tunnel que dans la cour. Tu as du entendre le son d’un mur qui s’effondre. Et puis, il y a eu ce hurlement, semblable à une bête sauvage. Sûrement un des Inuzuka qui a effectué une technique.

Du coup, ce que j’attends de toi, c’est que tu partes explorer ce tunnel. Ne te mets pas en danger. Au moindre doute d’un élément suspect tu hurles, et tu fais demi-tour. Je viendrai à ta répondre. Mais soit prudent.

Moi je vais analyser cette sortie, je pense que je peux y trouver des indices importants. »


Le loup acquiesça, et rapidement, il disparut dans l’obscurité du tunnel.

Hanaki se retrouva seule. Bon, il ne fallait pas traîner, chercher des informations. Mais elle fut interrompue par une voix résonnant dans l’entrée du tunnel. Un ennemi ? Non, il s’agissait du type qu’elle avait attaqué quelques minutes plus tôt. Il expliqua avoir une stratégie, mais avait besoin d’avoir plus d’informations.

Bon, il ne semblait vraiment pas hostile, même si son comportement au début de l’attaque ne rassurait pas Hanaki. Pourquoi un homme n’ayant rien à voir avec ce massacre pouvait se délecter de la misère des gens ?

Enfin. Ce n’était pas le moment de penser à ça. Si c’était lui qui dirigeait le monstre, il l’aurait envoyé directement sur Hanaki de toute façon. Il fallait tenter de partager les informations.  

« Je n’ai pas pu obtenir de nombreuses informations sur ce monstre. Je peux avancer deux choses dont je suis sûre à peu près à 100%. La première, c’est que ces monstres sont contrôlés par quelqu’un. Oui, je dis ces, car on peut percevoir des cris et des secousses venant de l’intérieur de l’académie. On peut donc en déduire qu’on a affaire à deux monstres identiques. Ou similaires. De ce fait, au vu de leur degré de débilité, je ne pense vraiment pas qu’il soit probable qu’ils se soient synchronisés tous seuls. Je pense donc que ce sont des espèces de bêtes dressées.

La deuxième chose, c’est que notre bête n’est pas sensible de la même façon aux attaques. Lorsque le type qui manie la lave l’a attaqué, il a mis un long moment avant de se régénérer. Alors que quand l’Inuzuka l’a chargé et à attaquer donc avec des griffes et des poings, il s’est presque immédiatement remis des blessures occasionnées.  Il semble donc plus vulnérable aux attaques de ninjutsu qu’au taijutsu. »


C’était à peu près tout ce qu’elle savait. Le mieux était de pouvoir immobiliser la bête pour pouvoir l’analyser un peu plus. Et elle avait justement une technique pour ça. Deux pièges, le premier pour qu’elle tombe à l’intérieur. Un trou, d’environ quatre mètres de profondeur. Il n’aurait pas la même efficacité que pour un humain, mais s’il pouvait ne serait-ce que l’empêcher de se mouvoir un peu ce serait une victoire. Enfin, combiner ce piège avec un second, l’attaque silencieuse des limaces. La bête serait alors obligée de les enlever, si elle ne voulait pas se faire enlever sa force vitale petit à petit.

Elle imbriqua donc les deux pièges. Suffisamment loin pour ne pas être pris dedans, mais pour que la bête tombe dedans. Il ne fallait plus que ses partenaires d’en haut soient en mesure de la faire tomber.

Elle aspira un grand coup d’air, et hurla de toutes ses forces.

« IL FAUT QUE VOUS LA BALANCIEZ DANS LE TROU ! »

Spoiler:
 
Genin
avatar
Messages : 118
Date d'inscription : 16/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
21/150  (21/150)
Points de vie:
87/207  (87/207)
Points de chakra:
350/421  (350/421)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 7 Juin - 16:06
Shura n’avait pas perdu son sang-froid. Il en fallait encore plus que ça, même si c’était déjà plus de sensations fortes en quelques minutes qu’il n’en avait ressenti en un mois entier. Mais malgré tout, il commençait à douter. Et à être un peu inquiet aussi. Il s’était jeté sur la créature avec tout ce qu’il avait pour protéger les étudiants, et la stopper. Mais il n’avait pas vraiment réussi aussi bien qu’il l’espérait. Les étudiants étaient à l’abri maintenant. Enfin, si on exceptait celle qui était restée pour se battre. Mais le petit groupe qui était avec lui et tentait de mettre le monstre à terre n’arrivait pour le moment qu’à la ralentir. Et à survivre. Pour combien de temps encore ?
Pourtant, il n’était pas avec des manchots. Déjà rien que Luciole et lui, à deux, étaient en mesure de faire face à n’importe quel ninja du monde. Même les plus monstrueux. Alors si on ajoutait Rem et sa forme de chien géant, Hanaki et ses boomerangs, et le Chuunin qui semblait être un utilisateur de Raiton, on avait une équipe capable de faire beaucoup de dégâts. Et pourtant, toutes leurs attaques semblaient vaines.

Le Jounin resta quelques secondes à réfléchir. Il observait le manège de l’utilisateur du Raiton. Il venait d’envoyer une attaque ridiculement faible sur la créature, mais sans avoir l’air gêné. Pourtant, vu son chakra, il était clairement capable de mieux. Et maintenant il hurlait des choses à Hanaki que les bouchons de Shura l’empêchaient d’entendre. Curieux. Qu’est-ce qu’il tentait de faire ? Comme c’était le premier à attaquer la créature sans utiliser la force brute, il devait avoir compris quelque chose, mais quoi ?

** Alors la puissance des attaques n’a aucune importance. Je vois. Mais dans ce cas, qu’est-ce qui fonctionne contre ce monstre ? Pourquoi un Raiton de faible puissance après tout ce qu’on lui a mis ? Je ne comprends pas où il veut en venir. **

Il tentait de rassembler les informations dont il disposait. Les attaques ne semblaient pas avoir de prise sur la créature, qui se régénérait automatiquement quand elle était touchée. Sa force était au-delà de l’imaginable. Elle maitrisait une troupe de ninjas pourtant pas mauvais sans trop de difficulté, avait envoyé voler un énorme chien d’un revers de main, et jeté Rem avec tant de force qu’il avait explosé le pilier qui retenait le pré-haut.
Elle avait une allure mort-vivante, aussi. Etait-ce du Shijutsu ? Parce que dans ce cas il y avait peut-être un moyen de faire quelque chose. Hanaki, qui était dans le trou, cria soudainement quelque chose. La balancer dans le trou qu’elle venait de creuser avec son chakra, loin des tunnels de la créature. Ouais, c’était une bonne idée. Si elle voulait l’attirer dedans, c’était qu’elle l’avait piégé. Et une fois confinée là-dedans, Shura commençait à avoir une bonne idée de quoi faire.

D’un saut périlleux, il atterrit sur ses deux jambes suite au choc entre Rem et le pré-haut. Bien. Luciole était juste à côté de lui. Parfait, c’était l’homme de la situation. Il était temps que l’Aile du phénix montre de quoi elle était capable quand elle travaillait en équipe. Oh, pardon. Que deux Jounins montrent de quoi ils étaient capables. Secret défense, le reste. Shura passa son bras autour des épaules de Luciole, l’air un peu dingue. Le combat commençait à le griser. Contre un adversaire aussi puissant, malgré le danger, il se sentait vraiment d’attaque. Un sourire joueur apparu sur le visage désormais bien moins calme de l’utilisateur de Yoton.

« Mon vieux j’ai une bonne idée. Ce truc ressemble à du Shijutsu. Donc dans l’eau, il ne peut peut-être rien faire. Je vais l’envoyer dans le piège de la gamine. T’aurais moyen de lui faire boire la tasse ? Y’a moyen que ça nous fasse gagner pas mal de temps. »

En plus dans l’eau, le type aux Raiton allait pouvoir s’en donner à cœur joie.

« Et l’eau conduit l’électricité, tu vois ce que je veux dire ? A nous tous on va la carboniser. »

Avec la distraction du chien géant, ils avaient eu le temps de commencer à mettre leur combinaison sur pieds. Merci le gros clébard. Il prenait tellement de place dans le paysage et dégageait tellement de chakra qu’eux passaient inaperçus. Bien, il était temps de se chauffer un peu. Shura composa ensuite quelques signes de la main droite, et une montagne de boue solide et de roches émergea du sol, poussant avec un angle étrange pour que son sommet heurte violemment la créature au niveau de la poitrine. Même avec sa force colossale, ce monstre ne pourrait pas résister à la poussée qui résultait de la naissance du mont Ouréa. Les attaques avaient toutes touchées jusqu’ici, et malgré sa force il n’avait tué personne en un seul coup. Cette créature aussi avait des limites. Elle ne pouvait pas résister à cette poussée. Ca défierait toute logique.

Une fois la créature éjectée vers le piège, Shura cria, en espérant que Luciole n’avait pas été trop bourré pour comprendre la stratégie :

« Maintenant ! »


Spoiler:
 
Juunin
Fondateur de l'Aile du Phenix
avatar
Messages : 84
Date d'inscription : 18/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
171/300  (171/300)
Points de vie:
320/320  (320/320)
Points de chakra:
1180/1180  (1180/1180)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 18 Juin - 17:33
Pendant que Shura propulse la créature vers le trou piégé par Hanaki, Luciole remplit le trou d’eau à l’aide d’une technique de taijutsu Suiton. Et la créature tombe dedans. Avec horreur, vous la voyez dévorer les sangsues incluses dans le piège et se débattre de toutes ses forces … Le loup prend d’ailleurs une attaque de dents [-50 points de vie et accroché temporairement], Shura un revers [-100 points de vie, s’encastre dans le mur], Luciole un coup direct du poing [-50 points de vie et envoyé à distance] et Hanaki un morceau de terre et de rochers en pleine face [-80 points de vie, tu es empêtrée dans les décombres]. Masa échappe de peu à ce déchainement, par un miracle du destin qu’on ne peut expliquer.
Mais quand vous reprenez vos esprits, la créature ralentit. Pour, enfin, ne plus bouger du tout. Ses bras deviennent ballants, sa tête pendouille, et son corps est écroulé au bord du trou. Elle est à 70% dedans, seul un bras, une épaule et la tête sont posées par terre.
Elle n’a strictement aucune blessure et tout continue de se régénérer. Mais elle est apparemment inerte.

Alors que vous commencez à revenir un peu sur terre, des bruits de pas et de sauts se font entendre, et une horde d’au moins vingt ninjas, tous Jounins ou Anbus, déboulent dans la cours. Suivis par une équipe médicale d’environ dix médecins.  Celui qui est commande, tout le monde le connait au moins de vue.


Uchiwa Shamen
Responsable de la Défense
Chef du clan Uchiwa

L’homme aux yeux rouges avise la situation et aboie quelques ordres :

« Soignez les blessés, vite. Et vous, commencez à placer des sceaux de contention au cas où cette saloperie se réveille. Vous trois, tenez-vous prêts à utiliser le sceau Uzumaki si jamais elle fait le moindre mouvement. »

Shamen semble avoir du mal à prendre la pleine mesure de la situation. Mais il finit par désactiver son sharingan quand les ninjas prêts de la créature lui font signe que tout va bien. Les trois virgules disparaissent, laissant à nouveau place à ses yeux habituels. Incroyable. Alors les quelques ninjas qui s’étaient ligués en une équipe d’urgence avaient réussi à la maîtriser sans aucun renforts ? C’était réellement épatant.
Il détailla en quelques instants cette fameuse équipe. Le général Ryuuketsu, celui qui avait abandonné son poste. Sa présence expliquait certaines choses. Luciole Inuzuka. Là aussi, c’était une bonne explication. Deux Jounins de haute volée. Et le chef du clan Uzumaki par-dessus le marché.
Par contre … Ce Chuunin, là, c’était qui ? Celui qui venait de se séparer de la forme fusionnée avec son chien. Cette maîtrise des techniques du clan était étonnante à son rang. Comment se faisait-il qu’il n’en avait pas entendu parler plus tôt ?
Et puis … Il écarquilla les yeux de surprise. Une étudiante ? Sérieusement ? Alors que tous les autres avaient fuis, que faisait-elle là ? Ca forçait l’admiration. Quel courage. Et quel talent : si elle avait survécu, elle n’avait pas sa place à l’académie, clairement.

Shamen s’approcha d’elle, et lui tendit un bandeau.

« Jeune fille, tenez. On fera ça dans les formes plus tard mais dans l’immédiat, c’est tout ce que j’ai pour te féliciter. C’est un bandeau de Genin. »

Un médecin s’approcha.

« Quelle est l’étendue des dégâts ? »

« Des étudiants sont morts mais les professeurs ont bien réagit, et la présence des deux groupes qui sont intervenus ont permis de maîtriser les créatures et de limiter les dégâts. Trois ninjas sont morts, au total. Dont deux Jounins. On a aussi aperçu l'Eclair Blanc qui s'enfuyait, avec un acolyte mais aucun des deux encore valides n'a su nous dire qui c'était encore ... Mais ils ont pulvérisé le second monstre. Et un étudiant s’est mis sur le chemin de la créature, il a failli y passer. Sans l’intervention de la Princesse Kaguya il y serait resté. »

« Une chance qu'elle ait été là je suppose ... Et encore un étudiant, décidément. Son nom ? »

« Shunichi, je crois. Il est sauf, heureusement. D’autre n’ont pas eu cette chance. »

« Ni son courage, je veux qu’il soit récompensé lui aussi. Ah Gaden, attendez, il faut que je vous parle. »


Les deux Uchiwas s’éloignèrent pour discuter plus loin.

« Vous connaissez les deux étudiants ? »

« Oui, ils font partie de l’équipe d’élite. Je les ai moi-même testés. La fille est suspectée de s’intéresser à l’Aile du phénix, et le garçon appartiendrait au pays du fer, donc on le garde à l’œil aussi. »

« Ok, faites disparaître les charges contre eux. Ce sont des héros pas des criminels présumés. Et pour les autres héros du jour, veillez à ce qu’ils soient remerciés publiquement. Au nom de l’Impératrice et de tout l’Empire. »


C’est à ce moment que Mori sortit du tunnel en aboyant, et se précipita vers Hanaki. Même sans comprendre ce que disait le loup, il semblait insistant sur le tunnel, et tenait dans sa main une espèce de fiole vide ... Où avait-il trouvé ça ? Shamen réagit au quart de tour.

« Je veux une équipe d’enquête et une d’intervention pour explorer le tunnel. Je descends avec vous. Vous autres, dès que ces braves shinobis vous ont fait un topo sur la situation et qu’ils sont soignés, laissez-les rentrer se reposer. Ils l’ont bien mérité. »

« Merci à vous. Encore une fois. »


Ces derniers mots s’adressaient à ceux qu’il avait lui-même nommés ‘héros du jour’. Bon, il était temps de redorer un peu le blason de la Défense. Les professeurs et une équipe de secours s’occupaient des élèves à l’extérieur, et de décompter les familles des victimes. L’Impératrice voudrait sûrement rencontrer les familles elle-même, alors il fallait tirer sa propre gloire d’autre chose. Par exemple, en trouvant la cause de tout ceci. Et ça passait par les tunnels.

Spoiler:
 
L'Eclair Blanc
avatar
Messages : 229
Date d'inscription : 13/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
180/300  (180/300)
Points de vie:
303/303  (303/303)
Points de chakra:
876/876  (876/876)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 19 Juin - 5:28
Eh ben quel réveil. Je ne suis pas trop du genre lendemain de soirée, surtout en plein après-midi, mais celui-là est carabiné.
Tenshi me lèche le visage. Il a l’air un peu patraque. Lui aussi ? Je me sens tout drôle aussi. Un peu par instinct, je pose la main sur l’épaule pour me la masser. Elle est un peu engourdie. Ca ma lance quand je la touche. Je retire la main. Pleine de sang. Oh bordel. Le clébard aussi à l’épaule abîmée. Je reviens un peu sur terre.
Ah ben oui, le monstre. Il nous a mordus. D’ailleurs Tenshi saigne aussi du flanc, là où il a été frappé. Et j’ai mal au dos, à l’endroit où je me suis mangé la colonne de pierres.
Il y a des médecins qui nous regardent tout autour. Ils ont l’air un peu paniqué. Il y en a un qui en soigne un autre, apparemment lui aussi a été mordu. Tiens, lui aussi il a affronté le monstre ? Non, pas que je sache, je m’en souviens pas.
Bordel, on est tous les deux blessés, ils s’en foutent ? Y’en a pas un seul qui se bougerait le cul ? Je marmonne, entre deux tentatives d’évanouissement.


« Vous allez nous laisser nous vider de notre sang ? Ou bien … »

Ils semblent se réveiller. Et enfin ils se bougent. Transfusions par médecine avancée. Et réparations par médecine universelle. Ca va vite mieux, au moins ils sont efficaces. Tenshi aussi, ça a l’air d’aller. Bon sang, j’ai mal au crâne. Mais ça doit être un contrecoup de la Fusion, ça. C’est jamais agréable de passer de bête sauvage à humain paresseux trop brusquement.

Ah ça y est, je me souviens. C’est un peu flou, mais ça revient. La créature nous avait attrapés dans sa mâchoire. On s’est sacrément débattus, toutes griffes dehors. Même quand elle avait arrêté de bouger, on s’est acharnés dessus. Mais bon, comme elle se régénérait, inutilement. Les médecins sont venus nous soigner et … Il avait fallu cinq types pour nous maîtriser, Tenshi et moi. Et on avait peut-être bien mordu un des toubibs.
Oui, forcément, vu comme ça, moi aussi j’aurais hésité à nous soigner.

Nom d’un balai à chiottes, je déteste cette technique. On en fait des conneries quand on est énervé, c’est pas croyable. Enfin, si c’était à refaire je le referais sans doute. Même sans faire exprès. Je ne supportais pas qu’on touche à Tenshi. Evidemment, lui ne le prenait pas comme ça : c’est toujours lui qui me protège d’habitude. Mais j’y peux rien. C’est mon ami.

Tout est bien qui finit bien vous me direz. Enfin, presque. Au final, on a fait quoi ? Sauvé quelques vies ? Même pas, sans nous ils y seraient arrivés quand même. Tout ce qu’on a gagné, c’est de passer dans le journal. Comme ça, Ikusa-senseï savait bien où j’étais. Donc j’étais plus que jamais poursuivi par mon senseï furax. La situation était pire qu’avant, en fait. Quelle misère. Si seulement Tenshi n’avait pas le syndrome du superhéros, la vie serait tellement plus simple.
Et puis à coup sûr mon père aussi en entendrait parler. Il m’avait envoyé une lettre comme quoi il avait payé une note de resto pour moi récemment. Je savais pas trop de quoi il parlait, mais il m’avait dit de le rembourser. Il allait me poursuivre aussi, à coup sûr. Deux emmerdeurs pour le prix d’aucun. Gratuits. Sans que j’ai rien demander.
Bon, il était temps de se tirer. Pour ma convalescence, ce serait vacances à Hoto, là où tout le monde me foutrait la paix. Enfin, dès que je pourrais me lever. C’était pas encore gagné, même si les médecins s’éloignaient déjà.

J’en retiens un par la manche.


« Excusez-moi mais … Vous auriez pas un truc à grignoter ? »

Il me lâche une barre de céréales et se tire à moitié en courant. Eh ben, on leur a filé une sacrée frousse. Je lance la moitié du butin au terre-neuve, qui l’engloutit avidement pendant que je savoure tranquillement ma part bouchée par bouchée. C’était pas grand-chose, mais mieux que rien. Mais bon, il allait me falloir quelque chose d’un peu plus consistant.

Un type avec un calepin s’approche.


« Vous êtes en état de parler ? Lucide ? »

« Ca dépend, si vous avez à manger, je serais même super bien. »

Il a l’air de prendre ça pour une plaisanterie et s’assied en face de moi.

« Bien, j’ai quelques questions à vous poser. »

« Je rigolais pas, mon vieux. Le combat contre un monstre sorti de nulle part super agressif, ça creuse. Et votre collègue toubib m’a juste refilé une barre de céréales. Vous avez vu le gabarit de Tenshi ? Ca suffira jamais. »

« Bon, bon, ok. Tenez. »

Il sort un paquet de gâteaux plein de son sac et me le tend l’air contrarié. Sûrement son quatre heures. Mais j’ai aucun scrupule à lui liquider. J’en lance quelques-uns à mon ami à quatre pattes, et je m’enfile le reste tout en faisant signe au drôle de type de poser ses questions. Un petit moulin avec la main, genre avec l’air cool. Je vous écoute !

« On a besoin de toutes les informations possibles. Ce qu’il s’est passé, ce que vous avez remarqués, comment s’est déroulé le combat, des détails sur la créature … Ah et votre nom. »

« Rem Inuzuka. Vous êtes de l’Enquête ? Euh … J’avais prévu de passer mon chemin, mais je suis shinobi et faut bien gagner sa croûte alors je me suis jeté sur le danger tête la première parce que c’est mon métier. Ca a marché, v’voyez, j’ai eu des gâteaux … La créature était en train de se battre contre le type là-bas, avec ses Yotons. J’ai juste essayé de le couvrir pour qu’on s’enfuit tous, comme les étudiants étaient déjà partis. Mais bon, ça a dégénéré en affrontement. Vitesse, force, aptitudes souterrains bizarres, attaques soniques … Cette créature ne rigolait vraiment pas. J’ai vu qu’elle tenait mal les attaques élémentaires, qui fatiguaient son auto-régénération. Ah oui, j’avais oublié cette faculté-là. C’est vrai qu’elle était déjà pas assez terrifiante … Bref, j’ai pas trop eu le temps de suivre la suite parce qu’il a frappé Tenshi. J’ai pété un câble, on a fusionné, et je me souviens plus très bien. Le chien géant vous connaissez ? Un truc de clan. Bref, c’était pas la bonne idée comme je vous ai dit, la force brute fonctionnait pas trop bien. Apparemment … Ils ont réussi à la coincer dans la flotte. Donc ça devait être une sorte de super-Shijutsu ? Avec des greffes de capacités bizarres. En tous cas cette créature aurait pu être faite de matériel humain : elle semblait rire, pleurer, s’extasier … Enfin, elle avait des réactions émotionnelles. Mais par contre ça explique pas la faiblesse élémentaire. »

« Je vois. C’est très intéressant. Ca nous aidera à cerner le problème. Autre chose ? »

« Evidemment que c’est intéressant, j’suis un espion. J’ai un œil d’aigle ! »

« Un … espion ? »

« Pourquoi personne me croit jamais ? Tu vois Tenshi, encore un sceptique. »

« Woaf ! »

« Tu vas mieux, toi, ça fait plaisir à voir. »

« Rem ? Autre chose à ajouter ? »

« J’ai encore faim. Oh, vous voulez dire sur la créature ? Je réfléchis, attendez. Elle était moche, et pas très gentille. Un tantinet violente même. »

Il se releva et s’éloigna en murmurant un vague remerciement. Bon, apparemment j’avais enfoncé des portes ouvertes. Mais j’avais fait mon travail, non ? On allait quand même pas encore me reprocher quelque chose ! Tenshi a l’air d’aller mieux. Ses plaies sont refermés, et la perfusion l’a remis d’aplomb. La bouffe aussi, sûrement. Entre les céréales et les gâteaux, même s’il doit encore avoir faim, ça lui a redonné des couleurs. Enfin, difficile à dire, vu qu’il est noir. Et qu’il a vraiment beaucoup, beaucoup de poils.
Mais moi je vous le dis, il va mieux.
Bon. Qu’est-ce que je fous encore ici ? J’ai entendu qu’on avait le droit à du repos. Le hic, c’est que ce serait pas chez moi : à tous les coups, en sachant que j’étais sur Taki, il y aurait un type avec un sabre derrière la porte. Un certain Kaguya.
Donc autant se tirer ailleurs. A l’hôpital ? Non, ça allait être plein à craquer après tout ça. Je risquais de chopper la chtouille. Ou un rhume. Ou ce que vous voulez qui se transmet en respirant, j’en sais rien, je suis pas médecin. Je suis véto autoproclamé. C’est quand même pas pareil.

Je trouverais bien un caniveau. Pas besoin de confort quand on a peur, c’est bien ça l’avantage d’être un gros lâche : on se contente de peu.
Et demain, départ pour Hoto. Des vacances. Euh, pardon, une convalescence. Ouais, nan, c’était des vacances.
Chuunin
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 08/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
143/300  (143/300)
Points de vie:
297/297  (297/297)
Points de chakra:
498/498  (498/498)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 19 Juin - 18:04
Le piège avait fonctionné. Grâce à l’aide de deux shinobis restés en dehors du trou, ils avaient réussi à pousser la créature à l’intérieur. Mais les sangsues ne firent aucun dégât. La créature les avala sans demander son reste et elles ne semblèrent ne le gêner en rien. Mais le piège eut au moins le mérite d’immobiliser la créature, bien qu’elle soit trop grosse pour y entrer complètement. Cela avait permis à l’Inuzuka qu’elle ne connaissait pas d’utiliser une technique Suiton qui, à défaut de blesser la créature, le rendit tout bonnement inconsciente.

C’était une sacrée victoire pour le groupe improvisé, mais qui fut de courte durée. Un groupe important de shinobi arriva, et prit les choses en mains. Dommage, Hanaki aurait bien fait sa fête à cette espèce de bête ignoble.

Enfin, c’était bien sûr sans compté le coup qu’elle avait reçu. Un coup de patte, d’une violence rare, qui l’avait projeté contre la paroi du tunnel, faisant s’effondre un pan du mur sur elle. Elle avait de nombreuses blessures, sûrement des côtes cassées, des entailles à de multiples endroits. Elle aurait pu continuer à combattre sans trop de difficulté, mais elle aurait pu être sérieusement handicapée.

Mori n’était également toujours pas revenu, du coup, elle commençait à s’inquiéter un peu. Après s’être débattu pour sortir des décombres, elle s’apprêtait à foncer dans le tunnel, lorsqu’un homme vint à sa rencontre.

Celui-là, il était véritablement dangereux. L’instinct d’Hanaki la mettait en garde. Bien qu’il ne vienne pas avec de mauvaise intention, elle savait que c’était un homme avec lequel elle ne devait pas avoir de problème. Un homme puissant, de grande prestance. Il semblait sans conteste être le chef des opérations qui se déroulaient.

Il tendit une armure et un bandeau à Hanaki. Elle venait d’être promue Genin. Le premier stade était passé. Elle savait qu’elle en avait le niveau, voir même plus. Mais tout de même, cela lui faisait chaud au cœur d’avoir franchi une nouvelle étape dans sa vie de shinobi. Cela signifiait qu’elle pourrait se rapprocher de l’Aile encore plus vite qu’elle ne le pensait.

« Merci à vous. C’est un honneur d’avoir pu aider. »

L’homme s’éloigna. Elle le vit partir avec Gaden. Merde, est-ce qu’il allait tout lui balancer ? Allait-elle à nouveau être embarquée pour interrogatoire, voir si elle savait si c’était l’Aile qui était derrière tout ça. D’ailleurs, elle ne s’était pas posé la question. Mais si c’était bien eux, alors peut-être qu’Eihiko avait raison, et qu’ils n’étaient pas des gens bien.

Mais elle n’eut pas le temps de pousser sa réflexion plus loin, qu’un médecin s’approcha d’elle pour la soigner, en compagnie d’une sorte d’enquêteur tenant dans ses mains une sorte de calepin et de quoi écrire.

« Pouvons-vous nous donner des informations sur ce qu’il vient de se produire ? Le moindre indice peut être important alors tâchez de bien tout mentionner. L’enquête commence tout juste et nous avons besoin du maximum d’informations. »

« Bien sûr. Alors je me trouvais à l’académie quand cet ignoble monstre est apparu. D’abord, j’ai entendu un énorme fracas venant de l’académie. Puis dans la cour intérieure où je me trouvais. Du sang a giclé dans tous les sens. On se serait cru dans une scène post-apocalyptique. Des membres étaient arrachés, des gens hurlaient. On est seulement cinq à être restés. A l’intérieur il y avait donc une deuxième bête, mais je n’ai aucune idée de comment ça s’est déroulé. »

« Des informations concernant votre combat ?

« Tout s’est passé très vite. Mais j’ai pu analyser plusieurs choses. La première, c’est que pour que deux bêtes aussi primitives qu’elles aient pu attenter une attaque simultanée dans une lieu aussi spécifique que l’académie, c’est que ce n’était pas notre ennemi principal. Elles devaient forcément être contrôlé par quelqu’un. De plus, les attaques physiques semblaient se résorber très facilement, alors que lorsqu’on l’attaquait avec des éléments, elle avait plus de mal à se régénérer. Il y a aussi un tunnel qui part du trou. J’ai envoyé Mori, mon compagnon loup l’explorer, il ne devrait pas tarder à revenir. Enfin, j’espère qu’il ne lui est rien arrivé.

« Il est déjà revenu. Avec une fiole entre les mains. Il semblerait qu’il y ait un laboratoire souterrain au fond du tunnel que nous allons explorer. Votre ami est en train d’être ausculter pour d’éventuelles blessures. Merci pour votre coopération. »

Les soins d’Hanaki étaient également terminé. Elle se précipita à la rencontre de Mori, qui lui aussi s’était beaucoup inquiété. Tellement qu’il fonça sur elle à toute vitesse, sauta, et manqua presque de lui briser le crâne à la retomber. Enfin, ils étaient de nouveaux réunis. Et c’est tout ce qui comptait.

« Allez viens Mori, on va se reposer. Ca été une dure journée. »
Genin
avatar
Messages : 118
Date d'inscription : 16/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
21/150  (21/150)
Points de vie:
87/207  (87/207)
Points de chakra:
350/421  (350/421)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 20 Juin - 7:35
Le plan sembla fonctionner. Et dire que pendant un moment, Shura avait osé douter de Luciole. Son problème avec la boisson, il en avait conscience. Tout comme il aurait dû avoir conscience de sa force et de ses capacités. Il ne commettrait plus cette erreur à l’avenir. Avoir confiance dans les capacités de ses frères d’armes, c’était la base même de l’Aile du phénix. De tous les ninjas présents, s’il y en avait un dans lequel il n’avait pas le droit de douter, c’était bien Luciole.
Enfin. Fonctionner. Ca n’empêcha pas le golem de l’envoyer percuter un mur de l’académie d’un revers de main. Quelle ironie : il était entré dans la cours intérieur par le même chemin. Sauf qu’à l’aller c’était un ninjutsu qui avait enfoncé la structure. Et pas son propre corps. Le choc résonna jusque dans ses os. Il mit quelques secondes à récupérer et à se relever, en chancelant. Ce n’était pas juste des ecchymoses : l’impact avait fait éclater des veines, il saignait de plusieurs endroits. Rien d’alarmant, mais pas non plus une blessure bénigne. Et pourtant, il était plutôt du genre costaud. Quelle force colossale. Décidément, c’était inhabituel qu’il se sente à ce point surpassé. Comme quoi, il y avait toujours plus fort que soi. Une bonne leçon, il s’en souviendrait.
C'était quand même rageant : c'était la première fois que son Yoton, son arme la plus forte, était totalement inefficace.
Mais les vertus du travail d’équipe étaient encore plus forte, heureusement : le golem s’était arrêté, et flottait, inerte, dans l’eau. Enfin.

C’est le moment que choisirent les secours pour débarquer. La défense, des équipes médicales, des enquêteurs. Quelle jolie troupe. Et ils prirent immédiatement les choses en main. Shamen Uchiwa … Eh ben, ils ne rigolaient pas. Il était dans le coin, où il avait utilisé on ne savait quelle technique pour venir directement de Shi ? Après tout, maintenant que les Uzumakis avaient une place importante dans l’Empire, les sceaux de téléportation n’étaient pas à exclure. Shura s’était éloigné des affaires politiques, donc il ne connaissait pas toutes les mesures qui avaient été prises.
Il aurait peut-être dû écouter Sham : reprendre ses fonctions lui aurait donné l’exclusivité sur ce genre de choses. Parce que même pour l’Aile, elles pouvaient devenir un problème. Déjà que la Défense de l’Empire était bien organisée, mais si en plus sa mobilité était accrue … Mieux valait ne pas l’ignorer. Enfin, pour cette fois c’était une bonne chose.
L’atmosphère était plus calme. Le Jounin retira les bouchons dans ses oreilles. Mine de rien, ils avaient été plutôt utiles. Il nota quand même qu’ils étaient ensanglantés. Cette attaque sonore avait été terrible … Si on l’alliait à la régénération, à la force titanesque, et aux attaques souterraines … Cette abomination était décidément incroyable. Par chance, quelques Jounins trainaient dans le coin, mais elle aurait pu causer des dégâts monstrueux.

** Et sérieusement affaiblir l’Empire … Peut-être que je n’aurais pas dû intervenir ? Non. Non, j’ai bien fait. Cela aurait paru suspect que je ne fasse rien. Et puis, je veux bien qu’il y ait des dommages collatéraux, mais là on aurait atteint QUE des civils. Il y a une limite, nous ne sommes pas des monstres. Quelques sacrifices oui, mais pas autant de civils innocents. D’un autre côté ces étudiants se mettront en travers de notre route un jour … Peut-être. On ne peut pas se baser sur des peut-être pour commettre des atrocités. **

Luciole, et sûrement Jirobuu aussi, étaient intervenus aussi de toute façon. Ca le rassurait un peu : il n’était pas en train de se ramollir. Même voués à la destruction de l’Empire, ils restaient des êtres humains. Et des ninjas. C’était dans leur essence de protéger plus faible qu’eux. Comment rebâtir quoi que ce soit après la destruction de l’Empire, s’ils ne pouvaient même pas garder un peu de leur humanité en le faisant ?
Et puis, ce n’était pas totalement perdu de toute façon.

** Ces créatures semblent être de la nécromancie d’un niveau incroyable. Il a fallu une équipe pour la maîtriser, et encore de justesse. Et il n’y avait pas des amateurs ! Donc bien contrôlés, ces créatures peuvent faire des dégâts considérables, même à une nation comme l’Empire … C’est peut-être l’arme dont nous aurions besoin. Si nous pouvions mettre la main sur cette technique … Inoririn est un expert en Shijutsu. Il pourrait peut-être la manier … Ce ne serait pas la première fois qu’il dépasse les limites de la nécromancie. Il faut que je participe à cette enquête, d’une manière ou d’une autre. Si on peut avoir ça, on aura peut-être même plus besoin de se cacher. Ou alors on peut tout simplement porter un coup sévère. Frapper dans les tripes de l’Empire. Suffisamment fort pour mener une autre opération … Ou alors le sauver de notre propre attaque et passer pour des héros. Tellement d’options … **

Bon, en attendant, pas possible d’évoquer ça avec Luciole ici. L’endroit grouillait littéralement d’enquêteurs en tout genre. Ils risquaient trop gros.

Deux médecins s’approchèrent du Jounin. Il les laissa calmement soigner les blessures vraiment importantes, puis les congédia. Ils avaient sans doute mieux à faire, alors s’il n’était pas en danger … Et puis, il avait besoin de rentrer chez lui et de se reposer. Pour réfléchir à tête reposée. Ces évènements étaient dramatiques, mais ils pouvaient se transformer en opportunité.
Un type vint avec un calepin pour noter quelques informations à sa disposition. Shura expédia vite l’interrogatoire en disant simplement ce qu’il avait vu. Rien de plus que les autres, de toute manière, ils répondraient suffisamment bien pour corroborer et même compléter. De toute manière il n’était pas connu pour être contemplatif lorsqu’il se battait, au contraire. Personne ne trouverait rien à y redire.

Bon, avant de partir il avait quand même une dernière chose à faire. Avant que Shamen ne parte vers les tunnels, il s’avança vers lui pour l’intercepter.

« Shamen. Si vous avez besoin de quelqu’un quand vous aurez trouvé quelque chose, n’hésitez pas à faire appel à moi. Ces créatures … A partir de maintenant j’en fais une affaire personnelle. Tant pis pour ma retraite. Si ma force peut aider, elle est à disposition. »

Ils ne se priveraient pas. L’Empire adorait l’utiliser. Un expert en ninjutsu Yoton était toujours un bon plan pour eux. En plus, Shamen était attiré par la gloire. Quelqu’un de fort qui ne la recherchait pas et la lui laisserait, ça ne pouvait qu’attiser son intérêt.

Bon. Il n’avait plus rien à faire ici. Shura s’éloigna, repassant sans sourciller par la porte d’entrée de l’académie. De nombreux étudiants étaient agglutinés ici, certains avec leurs familles venus voir ce qui s’était passé.
La foule s’écarta sur son passage. Et devint silencieuse. Forcément, avec son t-shirt déchiré, les traces de brûlures … Ca se voyait qu’il s’était battu. Un professeur s’approcha de lui alors qu’il achevait de fendre le nuage de gens.

« Général Ryuuketsu … Merci … Vous avez sauvés nos étudiants. »

« Pas tous, malheureusement. »

Et le Jounin partit sans rien ajouter. C’était troublant à quel point cette reconnaissance l’affectait. Il avait le sentiment d’avoir fait quelque chose qu’Atsuko aurait approuvée, et ça lui faisait du bien. Evidemment, dès qu’il aurait fini sa sieste, il redeviendrait simplement le chef de l’Aile du phénix. Mais une petite parenthèse héroïque, ça lui rappelait qu’un jour il avait été shinobi de Shousan. Et l’homme que sa sœur avait toujours vu en lui.
Juunin
Fondateur de l'Aile du Phenix
avatar
Messages : 84
Date d'inscription : 18/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
171/300  (171/300)
Points de vie:
320/320  (320/320)
Points de chakra:
1180/1180  (1180/1180)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 24 Juin - 18:22
Senseï s’immobilisa dans l’eau, après avoir déchargé tout ce qu’il lui restait de fureur. La totalité de la fine équipe, Masa mise à part, vient d’en faire les frais ; c’est le miracle du sceau du Diable. La créature a ressenti que ce n’était pas la faute de son pauvre élève, si elle avait été mise dans de sales draps. En même temps, ce n’était pas non plus tout à fait faux. Le plan de Masamune, qui commençait à se dessiner, visait à essayer une attaque multi élémentaire, pas basée sur la puissance mais bien sur la pluralité des types d’attaques auxquelles elle semblait faible. Mais les ninjas venaient de la coincer dans une vulgaire mare d’eau. Finalement, son senseï n’était pas si invulnérable qu’il n’y paraissait. Ca faisait tout de même deux faiblesses : c’était indigne d’une figure maléfique. En passant à côté de celui qui avait été son maître pendant quelques instants, Masamune lui cracha à la figure. Le mollard se perdit dans sa transpiration suintante, comme si de rien n’était.

Des renforts avaient pris les choses en mains. Le chef de la Défense était là en personne. Bien, bien, c’était du beau monde. Comme il avait participé à la résistance à cette créature, Masa en sortirait grandit, ce qui l’arrangeait bien. Le chef du clan Uzumaki ferait parler un peu de lui, même s’il n’avait pas été totalement décisif pour le coup.
Toute notoriété était bonne à prendre. Et il pouvait encore en profiter un peu plus. Son statut de chef de clan, mais aussi d’enquêteur, ferait la part belle des choses.
Il s’approcha d’un enquêteur qui semblait être une sorte de lieutenant à Shamen.


« Je vais immédiatement envoyer un messager au clan Uzumaki afin de déployer notre arsenal scientifique. Des analyses seront faites dans les plus brefs délais en collaboration avec les autres scientifiques impériaux. Je désire également, en qualité d’enquêteur cette fois, prendre part aux recherches dès demain, quand je me serais reposé. Serait-il possible de transmettre ce message à Kasumi-dono ? »

Eh oui, en déployant une partie des ressources du clan Uzumaki dans cette affaire, ce qui était un drame pour les uns devenait une opportunité pour son clan, et pour lui. Surtout que Masa n’avait pas encore été soigné.
D’ailleurs, un médecin vint l’asticoter. Agacé, il insista pour avoir une réponse positive avant de se laisser guérir. Son empressement à aider serait bien vu, évidemment.

Enfin, qu’on lui retire les sales blessures causées par les boomerangs et par le choc avec l’énorme chien n’était pas superflu. Par contre, il l’avait encore mauvaise de ce qui s’était passé. Avoir dû intervenir au lieu de bénéficier du spectacle … Certes, au final c’était rentable pour sa réputation et pour le bien de son clan. Mais ça, c’était anecdotique. On avait osé s’en prendre à lui sans coup férir, et il ne laisserait pas cela impuni.
Dès ce soir, il accéderait aux dossiers de l’enquête pour en savoir un peu plus sur ces deux individus. En plus, grâce aux journaux, il aurait leur nom à coup sûr. Il serait facile de retrouver leur trace, et éventuellement celle de leur famille … Un sale coup se dessinait déjà dans son esprit. Et un sourire torve naquit dans les tréfonds de son être machiavélique.

Ses blessures étaient refermées. Masa testa quelques mouvements de bras et de buste, pour en voir la solidité. Cette suture par chakra médical était décidément incroyable. A chaque fois qu’il la voyait, et maintenant qu’il en bénéficiait, il s’en rendait compte un peu d’avantage.
Ce ne serait pas une mauvaise idée de profiter de la forte constitution du clan Uzumaki pour former d’avantage de médecins. Ils avaient plutôt tendance à se consacrer au ninjutsu, mais donner des bourses d’étude aux jeunes décidant de se consacrer aux arts médicaux serait une bonne idée. Déjà parce qu’une nation shinobi manquait toujours de médecins de qualité. Ensuite parce qu’ils étaient essentiels sur un champ de bataille. Et pour finir, parce qu’une escouade médicale d’élite serait une bonne idée pour intervenir si une catastrophe se produisait à nouveau. Si le clan Uzumaki se montrait à chaque fois qu’il y avait du grabuge, comme une valeur sûre, ils grossiraient encore en notoriété, et gagneraient encore plus la confiance de l’Empire. Même si l’Impératrice ne l’aimait pas, il le sentait, elle ne pouvait jamais rien lui refuser car il allait toujours dans le sens de la marche. Et il continuerait à procéder pour le bien de l’Empire, et des projets de sa dirigeante … Jusqu’à ce qu’il ait suffisamment de poids pour la contredire.
Et, un beau jour, la renverser, prendre le pouvoir. Il n’y avait pas de plus beau projet. La sauveuse du peuple, hein ? Quand il lui aurait volé cette place, il lui volerait tout le reste. Pas besoin de la force des armes quand le peuple nous aime … elle l’avait bien compris. Mais elle avait les deux, actuellement. S’il en avait l’un ou l’autre, elle ne pourrait plus l’ignorer. Et lui finirait par la supplanter petit à petit. Elle était gentille. Il était impitoyable. Cette différence fondamentale, officieuse, prendrait le pas sur leurs saintetés officielles.

Quant à ces créatures … Ce serait quand même intéressant d’en apprendre un peu plus. Avec des sceaux de contrôle, elles seraient des sbires parfaits pour augmenter la force du clan Uzumaki. En plus, grâce à sa manœuvre ils allaient bénéficier d’échantillons pour les étudier. Il donnerait la majeure partie des échantillons aux recherches officielles.
Mais dans les souterrains du clan, il amènerait aussi quelques échantillons pour des recherches secrètes. Ils pouvaient peut-être découvrir quelque chose d’intéressant … Même si ce n’était pas exactement ces créatures, tout est bon pour faire avancer la science. Car la science est le chemin vers la grandeur.

Mais en attendant, son travail était accompli. Masa quitta les lieux, pour se rendre au sceau de téléportation Uzumaki le plus proche : celui de leur filiale à Taki. Il fallait qu’il envoie au plus vite deux escouades. Une pour ramener les échantillons, l’autre pour appuyer l’enquête dans ses démarches.
Chuunin
Chef du clan Uzumaki de la branche des sceaux
avatar
Messages : 73
Date d'inscription : 15/05/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
124/150  (124/150)
Points de vie:
190/190  (190/190)
Points de chakra:
775/775  (775/775)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 27 Juin - 17:30
« Tout a commencé par des bruits fracassants le silence de l'académie, poursuivit de cri d’effroi. J'ai suivi les consignes de sécurité en cas de catastrophe, je pensais à un tremblement de terre au début rien de bien grave mais il fallait mettre les étudiants en sécurité. J'ai donc emmené le groupe au lieu de rassemblement en empruntant les issues de secours. Nous sommes arrivé dans la cours et une créature horrible retapissait les alentours de sang. Je n'avais pas le choix en voyant ce spectacle j'ai ordonné aux élèves d'évacuer les lieux, un groupe de shinobi se chargeait déjà du monstre. Je me suis joint à eux, j'ai fait dans le bourrin comme d'habitude. Une puissante attaque combiné avec mon chien Oni, la bête à pris chère mais elle s'est régénérée aussitôt. Je me suis écarté par la suite, je n'avais plus de contacte visuel et j'ai donc pris de la hauteur pour essayé de couvrir une plus grande distance. J'ai attendu le monstre pour le cueillir une seconde fois dans mes crocs, et c'est à ce moment précis ou j'ai dé-bouchonné ma bouteille de saké. La j'ai eu un gros trou noir... Quand j'ai repris plus ou moins mes esprits, j'avais mangé le macadam. J'ai dé-saoulé  suite à ma chute, étourdit par le choc j'ai juste entendu les dernières paroles de Shura et j'ai agit. J'ai bloqué la bête, un énorme trou aqueux c'était creusé sous ses pieds elle était à trois quart enfui dans le sol peinant à sortir de sa situation. J'étais à courte distance de la bête, comme je l'ai dit je n'étais pas encore remis de ma chute et je me suis pris un coup arrivé de nul part. J'aurais dû m'y attendre mais je n'étais pas vraiment dans mon état normal. J'ai volé dans les décombres du pré-haut, juste à côté d'Oni mon compagnon. L'équipe de médecin est arrivé pensé nos blessures, et maintenant vous êtes juste devant moi à me poser ces questions. Vous faites votre travail je comprends mais je n'ai pas vraiment la tête à continuer la discussion j'ai besoin de repos et d'un verre pour me remettre de tout ça. »

« Bien, je comprends merci pour l'explication détaillée des faits. Juste une dernière question, auriez-vous remarqué autre chose qui pourrait nous aidé dans l'enquête? »

"J'ai juste remarqué que les techniques élémentaires avait plus d'impact sur la créature que des techniques taijutsu. Et à mon humble avis, je ne pense pas que c'était du genjutsu. Je pense plutôt à une invocation..."


"Très bien, Vous pouvez partir, vous avez un jour de congé donné par l'empire, profitez en bien pour vous reposer. On se charge du reste." 

L'enquêteur termine d'écrire les dernières phrases sur son calpin pour ensuite me tourner le dos pour s'enfoncer un peu plus loin dans la cours, sûrement pour relever d'autres indices sur l'apparition étrange. Quant à moi, en prenant légèrement appuis sur Oni je me suis relevé pour emprunter le chemin de la sortie.

« Il ne reste plus qu'une chose à faire Oni... On va te prendre un bon bol de croquette et un peu d'eau, et une teille de saké pour moi. Et que penses-tu, de passé la soirée au grand air sur une coline près de la fraîcheur d'un arbre plutôt que de s'enfermer dans l'appartement ? »

« Wouf Wouf !!»

« Allons-y alors ne perdons plus de temps. »
Juunin
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 18/02/2017
Age : 24

Fiche ninja
Points d'expérience:
102/150  (102/150)
Points de vie:
220/220  (220/220)
Points de chakra:
221/221  (221/221)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 28 Juin - 15:52
Barème xp : barème spécialement défini pour l'event.

Masamune : 53 xp + 50 drakes
Shura : 52 xp + 50 drakes
Hanaki : 53 xp + 50 drakes
Rem : 52 xp + 50 drakes
Luciole : 52 xp + 50 drakes
Eihiko : +150 drakes
L'Eclair Blanc
avatar
Messages : 229
Date d'inscription : 13/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
180/300  (180/300)
Points de vie:
303/303  (303/303)
Points de chakra:
876/876  (876/876)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto-last-gen :: 
PARTIE RP
 :: Empire :: Région de la Cascade :: 
Académie Impériale
-