AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Cimetière/Lac d'Ekaeka

 :: 
PARTIE RP
 :: Monde des Kyuchioses Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 19 Mai - 11:23
Citation :
Ce cimetière, qui n'en est pas vraiment un, est situé tout au fond d'une très grande savane. C'est en réalité une oasis, verdoyante, et qui pourrait être splendide à ceci près qu'elle est décorée d'ossements.

Si quelqu'un vous indique le chemin il vous le dira : '' Tout au Sud de la savane, juste après le rocher en forme de crâne, il y a un petit lac, un très bel endroit ''.
Juste avant que vous puissiez vous réjouir de pouvoir vous baigner par cette chaleur, en revanche, il ajoutera alors : '' Mais c'est le territoire des hyènes. Et croyez-moi, il vaut mieux choper une insolation ou mourir de soif. C'est vraiment pas un coin à fréquenter ''.

Et c'est bien connu : les hyènes ont un sens de l'humour mortel.

Chuunin
Chef du clan Uzumaki de la branche des sceaux
avatar
Messages : 81
Date d'inscription : 15/05/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
49/150  (49/150)
Points de vie:
260/260  (260/260)
Points de chakra:
935/935  (935/935)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 5 Juil - 18:39
Spoiler:
 


Ujini
Hyène dominante

C’était contre-nature pour une hyène de laisser passer quelqu’un sur son territoire. D’habitude, toute personne qui passait devant le rocher en forme de crâne, sur le sentier qui menait au cimetière d’Ekaeka, signait son arrêt de mort.
Pourtant, en cette belle matinée d’un lugubre soleil, Ujini avait permis à quelque chose de passer. Un petit oiseau, qui portait l’insigne du messager. Oh, il avait bien pensé à le dévorer. Mais lorsqu’il avait vu le blason de la famille orang-outang, il avait fini par laissé le volatile partir. Et en lisant le message qu’il transportait, il sut immédiatement qu’il avait bien fait.

Sur son promontoire, qui dominait le lac, il trônait fièrement. Les hyènes n’étaient pas une race d’action, mais d’opportunisme. Ils n’agissaient pas, mais réagissaient à ce que le monde leur mettait sous le nez. Et là, le monde était clément.
Ces crétins de sang-chaud de la famille des jaguars avaient osés s’en prendre aux arbitres du monde Kyuchiose. C’était intéressant pour les hyènes, évidemment. Eux ne penseraient jamais à transgresser les lois. Pas par respect, ou par amour des traditions, mais par peur. Attirer l’attention et la haine sur eux, c’était trop risqué. Elles n’étaient pas puissantes, hors de leur territoire, et n’aimaient clairement pas s’exposer.
Mais là c’était différent : ce n’étaient pas elles qui avaient provoquées une guerre potentielle. Et elles aimaient la guerre plus que tout. Une guerre, c’étaient des morts. Des charognes. Et chaque cadavre était pour elles de la nourriture fraîche à se mettre sous la dent, s’ils étaient cueillis encore chauds. Faire semblant d’agir dans l’intérêt de l’un ou de l’autre pour mieux ramasser leur butin était excellent, et tout à fait dans leurs cordes.

Maintenant, la vraie question, c’était de savoir où serait le camp des gagnants si elles attisaient les hostilités. Il paraissait évident : ce seraient les grands singes. Ils n’avaient peut-être pas de crocs, ni la vélocité guerrière des jaguars. Mais leur maitrise martiale, et leur plus grande crédibilité, leur attirerait la victoire. Ils auraient d’avantage d’alliés. Donc de probabilités de victoire. Surtout que si les hyènes se ralliaient à leur cause, ils seraient d’autant plus forts. Elles avaient beau ne pas aimer engager les conflits et préféraient ramper en marge de ceux-ci … Ca n’en faisait pas pour autant un renfort faiblard sur un strict point de vue combattant. Elles avaient déjà prouvées maintes fois que même si elles n’étaient pas de fidèles alliées, elles étaient tout de même un point fort lors d’une bataille. Rien qu’à la fête du soleil, Zankoku avait fait leurs preuves, encore tout récemment.

Et puis, prendre le parti des singes leur ferait une bonne publicité auprès des peuples plus ‘calmes’ du monde. Ils cesseraient peut-être de pointer du doigt certaines de leurs pratiques quelques temps. Et un jour, ils inviteraient une famille d’herbivores à diner chez eux. Confiants, et innocents, ceux-ci ne verraient pas les crocs luirent dans l’éclat de la nuit.
Ujini était prêt à jouer la comédie pendant trois années s’il le fallait, pour bénéficier d’un repas bien juteux. Elles étaient tellement habituées à manger des cadavres qu’un peu de viande fraiche n’était jamais à refuser. Et la patience était une vertu probante, qui avait toujours amenée à de grands résultats. Or, elle n’en était pas dépourvue.

« Niark, niark ! Et puis dévorer quelques jaguars, ce ne serait pas de refus. »

« Les enfants, venez voir par là ! »


Les hyènes se trainèrent jusqu’au bas du rocher, toutes la tête basse, comme à leur habitude. Ce n’était pas toujours bon signe, quand le chef de meute appelait tout le monde. Souvent, c’était pour attribuer les mérites et les bouts de viande de chacun. Du coup, seules les plus confiantes et les plus fortes du groupe gardaient la tête haute. Mais là, il n’y avait pas de viande. Donc c’était forcément pour autre chose. Dans le doute, tout le monde préférait faire profil bas.

« Les jaguars s’en sont pris aux orang-outangs. Vous savez ce que ça veut dire : ils ont violés les lois ancestrales. Et vous savez à quel point je respecte scrupuleusement les règles … Niark niark ! »

« Hinhinhinhin … »

Tous ricanaient de plus belles, un véritable concerto disharmonieux.

« Je vais leur répondre qu’évidemment, cet outrage ne saurait rester impuni. Si les jaguars refusent l’armistice et leur punition, il faudra leur inculquer de force … Ce serait bien qu’on soit du bon côté à ce moment-là. Celui qui l’emportera … »

« Hinhinhinhin ! »

« Niark, niark, devenons les amis de ces stupides bipèdes poilus pour un temps, ok ? Et poussons-les à riposter ! Quand la guerre fera rage, nous pourrons nous repaître des carcasses des vaincus … »

« Hinhinhinhin ! »

« Niark ! »

Les rires des hyènes s’élevaient de plus en plus, véritable cacophonie qui faisait pâlir un peu plus le soleil qui tentait, semble-t-il, de s’enfuir loin de l’horizon, pour leur échapper.
Chuunin
Chef du clan Uzumaki de la branche des sceaux
avatar
Messages : 81
Date d'inscription : 15/05/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
49/150  (49/150)
Points de vie:
260/260  (260/260)
Points de chakra:
935/935  (935/935)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 5 Juil - 21:09
Masamune : 2 xp d'invocation [Merci de cette sympathique contribution, mais tu restes une horrible personne Razz]
Chuunin
avatar
Messages : 183
Date d'inscription : 08/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
216/300  (216/300)
Points de vie:
297/297  (297/297)
Points de chakra:
498/498  (498/498)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto-last-gen :: 
PARTIE RP
 :: Monde des Kyuchioses
-