AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Terres volcaniques

 :: 
PARTIE RP
 :: Monde des Kyuchioses Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 1 Juin - 15:11

Les terres volcaniques. Où ne règne que la désolation. La chaleur est étouffante et les terres sont balayées par des rivières de lave en fusion provenant de trois volcans différents, dont les éruptions sont fréquentes et alimentent ces terres cauchemardesques.

Le roi Yama y règne en maitre incontesté. Seule la force brute compte en ces terres.

C'est aussi l'habitat naturel de la famille des salamandres.
Nukenin
Fondateur de l'Aile du Phenix
avatar
Messages : 105
Date d'inscription : 18/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
10/300  (10/300)
Points de vie:
360/360  (360/360)
Points de chakra:
1360/1360  (1360/1360)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 8 Juil - 10:11

Yama

Yama n’en pouvait plus à force de rire aux éclats. Il secouait ses écailles noires à une cadence infernale et toussait des flammes brûlantes, à s’en étouffer, tellement il était hilare. Tout autour de lui (mais pas trop près non plus), les salamandres se rassemblaient. Les reptiles frissonnaient. Elles étaient surprises, mais aussi terrifiées. Le roi Yama avait-il déjà rit autant ? Qu’est-ce que cela présageait ? Du bon ? Du mauvais ? Etait-ce de la bonne humeur ou une crise de nerf ? Yama était connu pour avoir réduit à l’état bâtonnet de carbone 14 son prédécesseur à la tête des salamandres. Et les trois zouaves qui avaient tenté de lui voler son trône avaient subi le même sort. Enfin, au moins, les salamandres avaient une qualité : elles atomisaient leurs ennemis. Elle n’aimait pas particulièrement les faire souffrir ou quelque chose comme ça. La seule chose qui était importance c’était leur soif de destruction insatiable. Et leur respect de la force brute et explosive. Par contre, la souffrance des autres n’avait réellement aucune importance. Aucun attrait.

Le roi commençait à se calmer. Il s’essuyait les yeux avec le dos d’une de ses griffes. Quel bon moment il venait de passer ! Seulement, restait à en déterminer la raison.
Voyant toute sa famille rassemblée à une dizaine de mètres de lui, son sourire se fit plus sinistre, cette fois. Plus fier, aussi. Et il frappa violemment le sol avec ses deux pattes avant. Dans les rivières de magma qui s’écoulaient à travers les terres volcanique, la lave se mit à s’agiter. A bouillir. Du sol, un peu n’importe où, des geysers furieux bondissaient. Ah, ça oui, Yama venait de se trouver une troisième jeunesse. Depuis que Shura était passé les voir, il ne s’était jamais amusé autant. Si sa mère se décidait à sortir du volcan un jour, et qu’elle ambitionnait autre chose que de détruire le monde, elle serait bien contente de voir ce qui se passait.
Les autres lézards s’agitaient. Ils ne voulaient pas faire piètre figure donc ils restaient le plus stoïques possible. Mais devant la terre qui grondait et la lave qui jaillissait, tous étaient un peu angoissés. Ils ne savaient toujours pas si c’était une bonne ou une mauvaise nouvelle qui arrivait. Ils attendaient tous que la messe soit prononcée, ou que le couperet tombe.

« J’ai une grande nouvelle, peuple salamandre. C’est la guerre ! AHAHAHA ! ENFIN ! On va pouvoir rôtir une autre terre que la nôtre ! La flamme ardente de la bataille va embraser Chikyuu ! »

Une à une, les salamandres soufflèrent un jet de flammes vers le ciel. Tous se rejoignirent en une gigantesque explosion rouge et or. Ils saluaient déjà la guerre à venir.

« Tori. »


Tori

La petite salamandre s’avança de quelques pas pour sortir du rang.

« Brûle le message des orang-outans. Je me fiche pas mal de ces mauviettes. Et va voir les jaguars. Dis-leur qu’ils ont intérêt à faire éclater la guerre et que nous serons de leur côté. Ah, et s’ils se défilent, c’est leurs terres que nous incendierons en compensation. »

La jeune salamandre acquiesça, et partit aussitôt. Elle avait bien qu’il valait mieux ne pas trainer quand le roi Yama donnait un ordre.

« Que chacun se prépare et attise ses flammes. Bientôt, nous allons partir en guerre ! »

Le demi-cercle se disloqua, sous le regard ardent et passionné du roi salamandre. Chacun allait se préparer comme il l’avait ordonné. C’était un sourire plein de passion qui trahissait l’impatience de Yama. Il était déjà pressé d’y être.
Nukenin
Fondateur de l'Aile du Phenix
avatar
Messages : 105
Date d'inscription : 18/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
10/300  (10/300)
Points de vie:
360/360  (360/360)
Points de chakra:
1360/1360  (1360/1360)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 8 Juil - 11:58
4 xp invoc
Une initiative, se mettre tout le monde à dos juste pour jouer tes invocs de façon rp. Je peux pas ne pas te mettre un bonus Smile Merci à toi.
Juunin
Chef du clan Inuzuka
avatar
Messages : 234
Date d'inscription : 08/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
171/300  (171/300)
Points de vie:
402/402  (402/402)
Points de chakra:
533/533  (533/533)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 12 Sep - 18:39
Au fond des terres volcaniques, il y a une immense montagne qu’on nomme le mont Kankan. Ce sont des montagnes gigantesques, comme il n’en existe pas sur Onogoro, et peut-être même pas dans tout Chikyuu. Même pour Yama, le roi des salamandres, il est difficile de les franchir. Il n’y a pas d’escalier, artificiel comme naturel, et les parois sont si dures qu’y planter ses griffes est compliqué. Pour franchir un tel obstacle, il lui faut déployer toute son adresse et toute sa puissance, afin que chaque coup de griffe qu’il met dans la roche trouve un des points faibles de la montagne. Et même comme ça, le risque de déclencher une avalanche est présent pour chacun de ces coups. Sans une extrême précision, chirurgicale, entre l’équilibre de la force de pénétration des griffes, la force avec laquelle il les envoie, et l’endroit où il perfore le flanc de la montagne, c’est la mort assurée. Gravir ce mont, c’est la condition ultime, le baptême, pour devenir le roi des salamandres. Ce n’est pas uniquement de vaincre celui qui occupe le poste.

Passé ces gigantesques montagnes se trouve un lac de lave. Enfin, plutôt un cratère. Tellement vaste qu’on dirait qu’à cet endroit, la terre elle-même a été amputée.
Et enfin, dans ce lac de lave, vit San’Ithra. Dans les légendes de Chikyuu, on la nomme parfois la mère des salamandres. D’autres fois, une déesse destructrice. Ca n’a pas réellement d’importance. Ce qui en a, c’est de comprendre que c’est son existence qui fait de la famille des salamandres une famille crainte, que personne ne cherche à défier sans une bonne raison. Et pas mal d’assurance, aussi. C’est ce qui donne cette impression, quand on négocie avec une salamandre, d’avancer sur un tapis de braises.

C’est après un voyage de quatre jours que Yama revint de la demeure de San’Ithra. Avant de partir, il avait reçu une visite du chef des jaguars. Qui l’informait que les lions avaient enfin décidés de bouger et de leur demander de cesser leurs provocations, et celle de la guerre. Yama en avait été ravi : c’était ce qu’ils attendaient après tout. Que les fameux anciens rois, qui étaient somme toute encore considérés comme des rois de toute façon malgré l’abolissement de la monarchie, ne vienne les défier directement aux terres volcaniques. Car San’Ithra était réveillée : même les rois de Chikyuu, s’ils venaient la chercher chez elle, n’avaient aucune chance d’en ressortir vivant.
Donc Yama était allé s’enquérir de l’état de leur mère. Serait-elle bientôt complètement réveillée ? Quand devrait-il amorcer la guerre et provoquer le courroux des lions ? Quand, enfin, Chikyuu allait-il entamer sa marche vers la destruction ?

Mais tout ne s’était pas déroulé comme l’avait imaginé Yama. Il revenait de Kankan extrêmement mécontent, et aussi un peu … perdu ? En tous cas, il ne comprenait plus exactement ce que voulait leur mère, maintenant.
L’idée qu’il en avait, c’était qu’elle n’était peut-être pas si proche de recouvrer toute sa puissance qu’il ne l’avait imaginé. Peut-être que ses années de sommeil, tous ces millénaires, l’avaient marquées plus qu’il ne l’avait imaginé. C’était la seule explication aux ordres qu’elle lui avait donné. Renoncer à la guerre pour le moment ! Alors qu’elle était pourtant si proche. Pour des salamandres, surtout des salamandres préparées à combattre, c’était purement et simplement proche de la folie. Mais qu’est-ce que Yama aurait pu dire ? Même diminuée par son réveil récent, San’Ithra l’aurait broyé sans aucune hésitation s’il avait protesté. Il aurait fini réduit à l’état de bâtonnets de carbone 14, et c’en aurait été fini du fameux roi des salamandres.
En plus, ce n’était pas comme si c’était compliqué pour elle de trouver un nouveau chef aux salamandres. Il y avait beaucoup de reptiles puissants dans leur famille. Et si elle n’en trouvait pas un à son goût, elle pourrait tout aussi bien sortir de l’ombre pour commander elle-même.

Les salamandres étaient rassemblées, anxieuses, sur la plaine ardente qui s’étalait en-dessous de la corniche sur laquelle Yama avait pris place.

« Tori. »

Le jeune lézard s’approcha.

« On change de plan. Portes un message aux jaguars, et dis-leur que s’ils provoquent une guerre, on les rasera de la surface de Chikyuu pour de bon. Et qu’ils ont intérêt à vite capituler s’ils ne veulent pas que je m’énerve. »

Un vent de surprise passa dans les rangs des salamandres.

« C’est la décision de San’Ithra. Si quelqu’un a quelque chose à y redire, qu’il gravisse le mont Kankan et aille lui exiger des explications. Je suis bien curieux de voir lequel d’entre vous va tenter sa chance. »

Oui, d’un coup il y avait moins de surprise et d’exclamation indignée.

« Soyez rassuré, peuple des terres volcaniques. Ce n’est que partie remise. La seule raison pour laquelle nous ne braverons pas l’ultimatum des lions, c’est parce que notre mère a encore besoin de temps pour achever son processus de réveil. Nous n’avons toujours qu’un seul et unique but, et nous l’atteindrons. Chikyuu sera dévoré par les flammes, ce jour ou le prochain. Ca ne saurait tarder. »

Yama, fatigué de son ascension et de ce qu’il considérait comme un échec, se retira aussitôt après cette annonce. Il allait donner l’impression de capituler devant Geragumo, alors qu’en réalité il capitulait devant sa mère. L’idée qu’on se méprenne et qu’on se dise que sa colère n’était pas si terrible, finalement, le rendait malade. Même sans désobéir à sa mère, il avait une farouche envie de trouver une solution pour rappeler qui il était en réalité.
Comment faire du dégât, tout en se faisant remarquer et identifier, mais en échappant aux conséquences ? Il faudrait qu’il demande conseil à Shura quand il le croiserait : lui avait bien réussi à le faire après tout.

Edit Eihi : +2 xp/invocs
Nukenin
Fondateur de l'Aile du Phenix
avatar
Messages : 105
Date d'inscription : 18/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
10/300  (10/300)
Points de vie:
360/360  (360/360)
Points de chakra:
1360/1360  (1360/1360)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto-last-gen :: 
PARTIE RP
 :: Monde des Kyuchioses
-