AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Sam 3 Juin - 0:30

An 28. 1e jour, règne du Cheval.
La lune est à son zénith recouverte pas une masse nuageuse.

Mon nom est Supershinobi. Inspiré d'une bande dessinée. Son alter-ego deux point zéro. Je suis ce qu'il aurait dû être. Je combat les Vilains mais je ne fais pas couler le sang. Je ne m'abaisse pas à leur niveau. Charrié à Shousan pour mon rêve, devenu réalité à Taki. Cette tenue est sortie pour la première fois. Cape au vent, frappant au vent. Ce doux bruit. Ma fierté. Futur son de la Justice. Cette tenue sombre, juste au corps, ne reflétant pas un rayon lumineux. Et ce masque ... Il ne me reflétait pas réellement. Mais je me devais d'être intimidant. Mon corps ne me le permettait pas. Ma Force non plus. Isolée du reste du monde par cette tenue. Et puis il m'apportait anonymat. Mais le plus important, était le sceau qui le recouvrait. En cas de coup dur, je pouvais toujours faire appel à l'arme qu'il contenait.

Moi le Justicier, j'étais tiraillé. Une part de moi voulait du crime. Du vol. Du cambriolage. Du crime sans violence de préférence. L'autre, voulait que je rentre d'une nuit de promenade.  Signe d'une nuit sans Vilain.

Installé sur un toit, genoux à terre. Je scrutais les alentours, à la recherche d'un groupe de source de Force. Il n'y avait que des points isolés. Par sécurité je vérifiais. Allant d'ombre en ombre, de toit en toit. Le plus furtivement possible. Les pas faisant le moins de bruit. Pourquoi combattre le Mal, si c'était pour le prévenir de son approche ?

Bien que sombre la nuit était calme. Le vent portait les hululements. Des bruits de pas, rare, solitaire pour la plupart du temps. Quand le soleil n'était plus, le monde était différent. On le ressentait mieux. On le percevait sous un autre jours.

Je soupirais. Tiraillé, encore, par le même sujet. Voulais-je un crime ou non ? Dire que non, était un mensonge. Mais je ne pouvais me permettre de dire oui. Ce serait bafouer ce que j'étais. Me rouler dans mes idéaux. Et ça je le refusais. Qui serais-je pour combattre le Mal si je ne me tenais pas à ça ?

Redressé, au bord d'un toit. Profitant du calme. Par cette nuit noire, je n'avais pas d'inquiétude à me faire. Il était difficile de me voir. Je les repérerais avant. Mon arme, mes pupilles. Activent durant la nuit pour en percer ses secrets. Un bond, et me voilà plus loin. Marchant tranquillement. Apparemment je n'aurais pas à intervenir aujourd'hui. Le soleil ne pointerait pas le bout de ses rayons avant un moment. Mais quelque chose me disais que ma sortie serait inutile. Un sixième sens de super héros ? Peut-être.

Pourtant j'avais eu peur. Un sanglot porté par le vent. Un cri étouffé suivit. Etait-ce un crime ? Le Mal avait-il frappé ? Qu'une seule façon de le savoir. Je n'étais pas loin de la source. Quelques secondes suffirent. Trop long, en ce laps de temps tout pouvais se passer.

Accroupit face au vide, mon regard se porta sur le fond d'une ruelle. Une Dame acculée par trois Vilains. Des frappes de petites envergure mais tout de même armée. Tous trois d'un couteau. Un peu de Force. L'un la possédait, minime, mais il en avait. Des larmes perlaient sur les joues de la dame. Collant ses cheveux flottaient au vent. La peur se ressentait jusqu'ici.

« Donne moi ton sac ma jolie. »

Le Mal était horripilant. Il me débectait. Comment peut-on profiter d'une force supérieur pour imposer sa loi. Sans bruit mes pieds touchèrent le sol. Cape au vent. La Dame écarquilla les yeux. Elle m'avait vue. Je souriais, bras croisé.

« N'ayez crainte Milady, je suis là pour vous sauver. » ce mot je le tenais d'un ami, un ami nouveau dans ma vie

« C'est qui ce bouffon ?! »

Tous trois firent volte face. J'étais là, face à des Vilains ... C'était la première fois. Si j'avais le trac ? Oui un peu, je ne me battais pas souvent. Juste avec des clones ou mes amis.

« Mon nom importe peu. Ce qui importe est que justice soit rendue ! »

Mais c'est quoi cette phrase à la con ? Faut vraiment que je travaille mes entrées ! Heu pardonnez-moi ... Les Vilains se mirent à rire, la Dame qui s'était un peu ressaisie se retrouvait à nouveau sous la peur. Etait-je si mauvais ? J'en perdais mes moyens. A tel point que je ne vis pas le premier coup fendre l'air. Un poing, un poing dans l'estomac. Heureusement que cette tenue servait également d'armure. Des rires gras résonnèrent. J'étais penché en avant, un nouveau coup. Le dos. Ma corpulence ne me permettait pas de supporter de trop les coups. Mon souffle était coupé.

« Allez les gars. Finissait moi ce con. J'm'occupe de la p'tite dame. »

Ces mots eurent l'effet d'un électrochoc sur moi. Je ne pouvais laisser faire ça ! Je me relevais à l'aide du ninjutsu. Du Futon, un souffle suffisamment fort pour m'expulser vers le haut. Retombant dans une danse complexe de ma cape. Les deux Vilains furent impressionnés, ils ne s'attendaient sûrement pas à une personne de ma trempe !

Je m'égare encore ! Je suis navré cher lecteur.

Je me faufilais entre les deux malfrats, la surprise et ma ''souplesse'' me permirent d'atteindre le chef avant qu'il ne pose la main sur la Dame. Son dos touchait le mur humide de l'impasse. Il était réellement grand temps que Supershinobi arrive ! Je m'interposais, bloquant son bras comme je le pouvais.

« Il est temps que vous payez pour vos crimes ! »

Je devais m'y prendre bien, trop proche de la Dame pour utiliser une prison de la Justice. Je ne pouvais lui faire de mal. Un Futon, ferait l'affaire. Suffisamment fort pour l'obliger à reculer mais pas pour le blesser. De ma main libre, des mudras furent signés et un souffle quitta mes lèvres expulsant le Vilain. Il ne perdit pas équilibre, il ne chuta pas. Il se trouvait juste au niveau de ses amis de crimes.

« Chef, il utilise des jutsus comme vous ! »

Pour toute réponse il eut droit à un grommellement. Pour moi, ce fut du Katon. Il ne manquait plus que ça ! Il maniait mieux sa Force que je le ne l'aurais cru. Un coup de pied au sol en insufflant de la Force et des mudras suffirent pour lever une colonne triangulaire. Elle avait pour simple but de propagé le feu sur les flancs. Pour qu'il n'y ai pas de blessé. Je la sentait trembler, pauvre Dame.

« Et merde ! »

« Ne vous en faites pas Milady, je suis là pour votre protection. » je n'étais décidément pas au point ...

« Chez qu'est-ce qu'on fait?! »

« Bloquez le ! »

Les Vilains ne purent bouger, ils étaient fait comme des rats. Pris dans le marécage de la Justice. Ils s'enfonçaient jusqu'au genoux. Une bourrasque de vent souffla, encore la Justice qui frappait. La surface se mit à prendre, rapidement ils furent pris au piège. Frappant désespérément sur le sol. Je me tournais vers la Dame qui était maintenant sauve. Elle était belle, ses cheveux tombaient en cascade sur ses épaules. Et dans ses yeux je pouvais lire la reconnaissance.

« Mais ... Mais qu'est-ce que ça veut dire ? »

« Que vous êtes sauve Milady. » jamais je ne te remercierais suffisamment mon ami

Je ne compris pas réellement la suite. Elle me donna un coup de sac, en criant que j'étais fou ... Certainement le contre coup du choc, je ne lui en voulais pas. Le Mal faisait peur, voilà tout. Elle prit la fuite non sans murmuré un merci ... Je dois lui accorder que ce qui venait de se dérouler n'était pas des plus commun. Supershinobi n'en était qu'à ses débuts. Une prise de trois Vilain en une nuit, c'était déjà un bon début. La Justice se gagnait avec patience.

Une demi-heure plus tard les Vilains étaient enfermé dans une prison de la Justice, juste au pied du bâtiment de la prison. Avec pour seule indication une feuille, indiquant leurs méfaits et signée de mon nom. Supershinobi.

Le reste de la nuit fut des plus calmes. Ce n'est que quand le jour reprenait vie que je choisi de rentrer me reposer. Je fus le plus discret possible, je ne voulais être vu de personne. Entrant dans ma chambre par la fenêtre.

« Alors cette première nuit ? »

« Géniale ! » dis-je en retirant mon masque « Mais je te raconte demain, là je suis crevé ! »

« Mais tu es blessé ?! »

« Juste un ou deux coups rien de plus t'en fais pas ! » je désactivais le sceau, recouvert maintenant de simplement un boxer, même le masque que j'avais en main n'était plus là

« Prochaine fois je viens avec toi ! »

« On en a déjà parlé. Si tu viens avec moi tout le monde saura que c'est moi Supershinobi. Du coup ça sera plus possible ! Et puis depuis quand un Nogitsune combat le crime ? »

J'ébouriffais le pelage de Tak qui se mit immédiatement à râler. Il ne me fallut pas plus de deux minutes pour trouver le sommeil.

_________________________________
Edit: +11xp
Anbu
avatar
Messages : 273
Date d'inscription : 11/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
293/300  (293/300)
Points de vie:
280/280  (280/280)
Points de chakra:
1090/1290  (1090/1290)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto-last-gen :: 
PARTIE RP
 :: Empire :: Région de la Cascade :: 
Quartier Ouest – Loisirs et commerces
-