AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Gîte de l'hirondelle [Auberge]

 :: 
PARTIE RP
 :: Empire :: Shi no kuni :: Quartier Est – La cité de Diamant Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 10 Juin - 10:19
Située à l'entrée de la cité de diamant, c'est une très grande auberge, proposant des repas somptueux, les meilleurs vins de tous le pays, et des chambres allant de la simple chambre lit+commodités, à la suite royale de cinq pièces avec jacuzzi.

L'ambiance y est moins festive que dans d'autres auberges, mais on peut quand même jouer aux cartes ou siroter un bon petit verre après une dure journée de travail et d'affaires.
Juunin
Fondateur de l'Aile du Phenix
avatar
Messages : 91
Date d'inscription : 18/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
185/300  (185/300)
Points de vie:
320/320  (320/320)
Points de chakra:
1180/1180  (1180/1180)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 18 Juin - 0:08
« Ririn,

... Il est temps de passer à l'action. J'ai besoin de quelqu'un d'extérieur au système shinobi pour le faire ... et je ne peux donc m'adresser qu'à toi. Ca risque d'être l'opération la plus risquée que nous menons depuis un moment, mais j'ai pleine confiance en tes capacités.
Nous allons assassiner l'évêque d'Hydrius, Koshi Tenmenkon ...

Il cherche un médecin pour sa demeure personnelle. Je t'ai procuré une fausse carte d'identité, et Ao a falsifié quelques documents confidentiels afin de te créer une histoire. Tu seras un chirurgien itinérant avec une sacrée renommée, je te laisse choisir ton nom d'emprunt.
Bien entendu, tu ne feras pas la mission seul. L'Empire lui-même te dotera de gardes du corps pendant ton séjour vu ta réputation : l'Aile a manoeuvré afin que les jumelles puissent rester près de toi pendant ton séjour.

Je te laisse libre de la méthode, mais il faut que l'évêque meurt...

... sois prudent et reviens-nous en vie. Et protèges les deux gamines comme tu peux, ok ?

Shura.
»


    Je froissais la feuille entre mes doigts pendant un moment, tournant la question plusieurs fois dans ma tête. Depuis qu'il a lancé l'opération, Shura ne m'avait que très peu solliciter, encore moins pour le sale boulot.. Il soulignait d'ailleurs l'arrivée de nouveaux hommes, alors s'il souhaitait me charger moi de l'assassinat de l'évêque, je ne pouvais que le prendre comme un honneur. Pourtant, j'étais légèrement anxieux, non pas pour les chances de compléter la mission, mais pour ses dernières paroles. Protéger les deux gamines ? Je croyais qu'elles étaient mes gardes ? Je n'ai rien contre que des jeunes se joignent à notre cause mais, c'est plus fort que moi, j'aurais du mal à les savoir en danger, et m'en voudrait cruellement si un malheur leur arrivait. Je n'avais pas encore eu l'occasion de travailler avec elles, mais je n'entendais que du bien de la paire. Après tout, pour que de si jeunes pousses intègrent l'Aile, il fallait bien qu'elles cachent un réel potentiel. Ce sera une étude intéressante.

    J'étais assis à une table reculée du gîte de l'hirondelle, un taudis plutôt calme par rapport à ce qu'on a l'habitude de voir en matière d'ambiance, surtout dans un lieu comme celui-ci. Et ce n'était pas plus mal. Le temps de retrouver mes deux petites protégées protectrices, j'avais demandé à ce qu'on m'apporte un remontant, mon teint livide trahissant mes intentions meurtrières. C'était aussi parce l'amertume de mon existence depuis la perte de ma chère et tendre rend insignifiante celle de l'alcool, qu'ils servaient en petite dose pour un prix exagéré, en plus. Mais je suis ici de passage, avoir un comportement normal quand on se prépare à enlever une vie est un moyen efficace de se fondre dans la masse et dans le personnage. Aujourd'hui, je devenais, grâce au bras long de notre Boss, le médecin attitré de l'évêque d'Hydrius, Koshi Tenmenkon. Pour duper tout le monde, rien de bien compliqué, je suis vraiment médecin après tout. Je me voyais déjà en train de le tuer de milles façons, incluant l'étouffement, l'empoisonnement et traditionnel coup de poignard traître.

    En faite, les jumelles ne devraient même pas avoir à intervenir. Si tout se passe bien, du moins. Dans le pire des cas, nous allons devoir faire plus de grabuge que prévu au moins pour s'assurer une sortie express. Tant que Koshi tombe, l'objectif est rempli. Shura ne m'a pas choisi pour rien sur cette affaire, et je compte bien en pas fausser son jugement ! De plus, monsieur Tenmenkon est un affilié de l'Impératrice. Les amis de mes ennemis sont mes ennemis, l'évêque servira de mise en garde. L'Empire m'a certainement déjà oublié, et ne se doute même pas que dans l'ombre, un oiseau de malheur indique un sombre présage imminent.

    Ah ! Je voyais deux petites têtes noires investir les lieux. Elles se démarquaient de la clientèle par leur jeunesse apparente. Je me sentais presque gêné, voyant certains regards insister sur leur présence visiblement troublante. Mais si j'étais eux, je ne m'arrêterais pas sur leurs frimousses. Les jumelles sont avec moi pour une bonne raison. Je leur présentais un sourire presque sinistre vu le visage pâle que j'ai toujours, avant d'inviter le duo à s'asseoir pour que nous puissions discuter de notre attentat habilement camouflé.


« Yuuhi ... & Izayoi, c'est bien ça ? » demandai-je, amusé par leur ressemblance frappante. Je constate en effet qu'on ne les appelle pas "Les Jumelles" pour rien.


Nukenin
avatar
Messages : 10
Date d'inscription : 18/05/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
54/150  (54/150)
Points de vie:
170/170  (170/170)
Points de chakra:
520/520  (520/520)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 19 Juin - 21:59
Izayoi regardait l’intérieur de l’auberge avec stupeur. Elle en avait le souffle coupé. Que faisaient-elles toutes les deux, sa sœur et elle, dans un endroit comme celui-là ? Des adultes, partout. Et apparemment, en plus, plutôt de bonne famille.
La jeune fille est un peu mal à l’aise, mais Yuuhi, elle, se sent comme un poisson dans l’eau. La voilà qui trace vers le comptoir et saute sur un tabouret haut, en criant pour attirer l’attention du serveur. Sa jumelle soupire. Elle enviait parfois sa sœur d’avoir aussi peu de complexes et tant d’énergie. Enfin, elle se souvenait alors rapidement que son rôle à elle, dans leur duo, c’était d’avoir la tête sur les épaules et que dans le fond, sa sœur ne pouvait rien faire sans elle. Et tout allait mieux. L’ombre qui faisait briller la lumière, c’était elle. Et elle se plaisait à l’être.

Enfin, elles n’étaient pas non plus venues pour ça. Pendant que sa sœur agitait son bandeau pour exiger d’être servie, Izayoi fit le tour de la salle du regard, cherchant la personne qu’elles étaient venues voir. Il ne fut pas très difficile à repérer : la description correspondait très bien. En plus, elles l’avaient déjà vu de loin à un rassemblement de l’Aile du phénix. Inoririn. Un homme pâle, pas très loquace au premier abord. Carrément froid, même. Mais en qui le chef de l’Aile du phénix avait une confiance aveugle et imperturbable. Elle ne s’était jamais demandé pourquoi, et ne posait de toute manière pas beaucoup de questions. Être les benjamines leur offrait peu de temps de parole, les singeries de Yuuhi mises à part.
En fait, c’était même la première fois qu’on leur confiait vraiment un rôle, une mission. Jusqu’ici elles s’étaient contentées de vivre dans l’Empire en attendant leur heure, parmi les ruines d’une famille et d’un clan presque anéantis. Il s’agissait d’entamer la lente remontée des abysses du clan Tsuinkoukyou. En ce jour, ce serait le premier pas. La première étape. Les armes humaines sortaient de leur fourreau.

L’homme les invita à s’asseoir. Izayoi obtempéra sans rechigner. Par contre Yuuhi n’avait même pas vu et était encore en train de parlementer bruyamment avec le barman.
Ce n’était pas très important, de toute manière elles avaient déjà fait une entrée remarquée ne serait-ce qu’à cause de leur âge.
Elle répondit par un sourire timide à l’interpellation d’Inoririn. Elle était encore dans l’analyse. Cet homme avait une force spirituelle plus ou moins égale à celle de Yuuhi, et légèrement inférieure à la sienne. Par contre son chakra n’avait rien à leur envier.
Enfin, c’était un minimum. Les membres de l’Aile avaient tous, ou presque, des compétences particulières mais aussi une certaine force. Comme il était dans les petits papiers du fondateur, c’était évident que c’était un allié de choix … Mais le constater en personne était toujours une bonne chose.

« Je suis Izayoi. Yuuhi ne va pas tarder, elle … commande à boire. On a dû venir de Taki, du coup le trajet a été un peu fatiguant. »

Elles étaient Genins après tout, donc ne logeaient pas dans la capitale.

« Ca ne devrait pas être trop difficile de nous différencier. Nous n’avons aucune différence physique mais Yuuhi est une pile électrique. Pas moi. »

Comme pour illustrer ses paroles, la pile en question déboula dans leur champ de vision, aussi vive que la foudre. Trois verre à la main, chacun muni d’une paille. Elle les déposa sur la table.

« Konichiwa sempaï ! Je suis désolée, mais c’est du soda. Même pour vous il n’a pas voulu me donner de bière … Je sais que les adultes en boivent, mais bon, le soda c’est bien aussi. »

« Tu aurais pu essayer de ne pas te faire trop remarquer, Yuu … »

« Pardon Iza … Mais il ne voulait rien entendre, ce gros lard. »


Izayoi haussa les épaules, et les deux prirent place en face d’Inoririn. Elle n’en voulait pas trop à sa sœur, dans le fond. Elle avait même pensé à ne pas prononcer à voix haute le nom de leur coéquipier. Donc même si elle avait l’air de faire la pitre, elle était concentrée malgré tout, c’était encourageant. Yuuhi prenait vraiment la mission au sérieux, au moins autant qu’elle.

Izayoi joignit les mains pour former un sceau, inspectant les alentours. Apparemment, aucune source de chakra. Ils n’étaient probablement pas épiés.
Pendant ce temps, Yuuhi inspectait Inoririn sous tous les angles en gigotant sur sa chaise.

« Vous êtes tout pâle ! Vous ne voulez pas manger quelque chose avant qu’on s’y mette ? »

« Yuu ! »

« Ben quoi … ? »

« Excusez-la, sempaï. Elle est tout le temps comme ça. Mais ne vous en faites pas, nous sommes parfaitement conscientes de la situation. Tenez, pour vous le prouver, j’ai pris toute la soirée, hier, pour préparer ceci. »


Elle tendit au Nukenin une poupée faite à partir d’un tissu rêche. Pas de breloques, pas de chinchouins, la poupée n’avait même pas de visage. Ca ressemblait à une sorte de poupée vaudou, mais truffée de sceaux. Toute petite, elle pouvait sans doute tenir dans la poche d’un blouson.

« Je les utilise comme balises, entre autres … Je suis certaine que ça nous sera très utiles. »

« Beurk ! D’habitude tes poupées sont plus sexys Iza … »

« Peut-être mais elles ne sont pas pratiques pour tracer les sceaux. Celle-là n’est pas un cadeau, c’est un objet pratique. »

« T’es pas drôle. »

Elle se jetaient des regards noirs, tous démentis par la petite lueur complice qui brillait dans leurs yeux. Ce fut Yuuhi qui s’en retourna la première vers leur interlocuteur.

« On n’a pas reçu beaucoup d’instructions ! Juste qu’on devait mettre nos capacités à votre disposition et faire de notre mieux pour vous assister. Ah ! Et s’occuper de … »

« L’extraction. Ce sera sûrement le point le plus problématique, mais si on doit passer en force c’est vrai que c’est bien que nous soyons là. »


C’était aussi vrai qu’elles ne payaient pas de mine. Petites, fluettes, avec une simple robe comme vêtement. Pas une seule arme visible, aucune pochette d’équipement. Et si Yuuhi avait l’air gonflée à bloc d’énergie, Izayoi, elle, avait une attitude réservée, avec un petit côté sinistre et cassant. Mais bon, elles avaient l’habitude qu’on les sous-estime, même au sein de l’Aile du phénix où, contrairement à l’académie, tout le monde savait pourtant qu’elles n’étaient pas en sucre. Enfin, cette mission était l’occasion de rappeler à tout le monde qu’elles étaient des armes humaines. Et qu’elles n’étaient pas là pour plaisanter !
Genin
avatar
Messages : 11
Date d'inscription : 31/05/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
54/150  (54/150)
Points de vie:
425/425  (425/425)
Points de chakra:
260/260  (260/260)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 29 Juin - 19:30
    Causant une distraction plutôt comique, les fameuses Jumelles que Shuura m'avait dégotées me firent grandement questionner son choix. Aux premiers abords, ces enfants, notamment celle qui brayait au comptoir, ne semblaient pas saisir l'intérêt de se donner rendez-vous dans un endroit neutre. Là, nous ne sommes pas spécialement remarqués, c'est l'endroit où tout un chacun est un consommateur; enfin si Senpai ne m'avait pas envoyé deux gamines pour faire le travail de gros-bras. Mais je n'en étais même pas déçu en vérité, un sourire amusé décorait brièvement mon visage pâle en voyant arriver la paire de terreurs. J'étais bien obligé de croire en elle parce que je connais les standards de Shuura. Il n'est pas du genre à faire de la chair à canon de deux petites, s'il les a envoyé elles, c'est qu'elles sont parfaites pour ça. Je m'en tenais à la confiance que j'ai en mon supérieur et ami d'enfance, tant bien que mal contre l'impression qu'elles me renvoyaient.

    Mais dès lors que je pus leur parler, j'ai tout de suite senti la différence entre ces jumelles et un enfant lambda. J'en ai beaucoup fréquenté pendant mes différentes missions avec Mitsukai, et je peux me vanter de savoir m'y faire avec eux puisqu'aucun n'était inquiété par mon aura que l'on disait souvent "sinistre". Izayoi, c'était celle avec qui je risquais de m'entretenir en ce qui concerne la mission. Clairement plus attentive que sa soeur, elle s'asseyait en face de moi et s'empressait de présenter leur duo, Yuuhi étant le nom de celle qui semblait s'amuser avant tout.
    A travers Izayoi je comprenais qu'elles ne plaisantaient pas, et qu'au-delà du caractère extravaguant de Yuuhi, se cachait sans doutes une coordination innée, celle de deux soeurs.
    Cette dernière débarquait justement. En trombe, transportant dans ses petites paluches trois verres de soda, sous prétexte que le barman refusait de lui servir de l'alcool. Un geste totalement justifié en soi, je soupirais devant l'effort de la petite de se montrer aimable même envers un inconnu. Enfin, inconnu plus pour longtemps, parce que nous allions vite nous habituer les uns aux autres durant notre mission. Je saisissais d'une main l'une des choppes et sirotait à la paille qui était fourni. Je me montrais relativement calme et même détendu, la présence des petites me rendait tellement nostalgique. J'aimais le contact des enfants des villages que nous visitions, surtout avec ma dulcinée avec qui je faisais une paire aussi adorable que celle qui me faisait face. En plusieurs points, ces deux fillettes me rendaient la tâche peut-être pas plus facile, ça il me tarde de le voir par moi-même, mais au moins plus agréable. Pour prouver leur implication, Izayoi me tendait une petite poupée plutôt glauque mais dont l'usage serait utile selon elle, je la prenais alors et y jetais un oeil pendant qu'elle continuait de parler. Je pouvais voir plusieurs sceaux sur cette "balise" *C'est.. cette petite qui a conçu ça...?* Alors que je glissais son outil dans une poche de ma veste, je repris une autre gorgée du liquide rafraîchissant avant de m'exprimer.

    « C'est très.. gentil à vous, les filles. Je suis ravi de faire enfin votre connaissance. Comme vous le savez nous allons nous débrouiller à nous seuls pour effectuer notre tâche rapidement, et essayer de s'enfuir avant que nous soyons découverts. J'ai déjà imaginé près de sept façons de me débrouiller seul. Je serais content d'en entendre plus sur vos capacités, histoire d'en penser quelques unes de plus. Je regardais aux alentours pour m'assurer que personne n'écoutait notre conversation, même si Izayoi venait tout juste de nous le confirmer avec exactitude. Précaution ? Si tout se passe bien, nous n'aurons même pas à nous battre.. Mais je répète, si tout se passe bien. »

    Je regardais particulièrement Yuuhi que je soupçonnais capable de faire sauter notre couverture aussitôt que nous poserions les pieds chez notre cible. Mais je comptais sur la jumelle aux pieds sur terre pour garder son binôme sous surveillance. Je n'avais pas à le faire, normalement. Alors que je siphonnais le fond du verre, je laissais s'écouler quelques minutes, le temps qu'elles finissent, avant de me lever enfin, prêt à me lancer. Je voulais que nous accomplissions notre mission dans la plus grande discrétion possible, et user de la couverture que Shuura nous offrait au maximum possible. L'option que j'envisageais en premier, c'était l'empoisonnement, évidemment. Mais je me voyais aussi très bien faire sentir mon plaisir dans le crime que j'allais commettre en le faisant de manière sanglante. Je jonglais entre la raison et la vengeance. La haine semblait même être plus forte, mais je ne pouvais pas risquer la vie des petites pour un caprice. Elles étaient les seules raisons pour laquelle je m'efforçais de ne pas causer un massacre chez l'évêque.
Nukenin
avatar
Messages : 10
Date d'inscription : 18/05/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
54/150  (54/150)
Points de vie:
170/170  (170/170)
Points de chakra:
520/520  (520/520)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 9 Juil - 7:45
Yuuhi semblait s’être calmée. Elle regardait ailleurs, fixant sans doute les autres clients pour surveiller si quelqu’un avait l’air suspect. Izayoi choisi de la laisser faire et de se concentrer sur ce que disait Ririn. Après tout, même si Yuuhi avait des facultés de perception à peine inférieures aux siennes, mais n’utilisait pas le même mode opératoire. Là où sa jumelle était basée sur des facultés pragmatiques, la boule de nerf fonctionnait presque uniquement à l’instinct. Et parfois elle repérait quelque chose que la technique ne pouvait pas voir.
Enfin, parfois elle passait aussi à côté de détails flagrants. Mais elles étaient deux pour se compléter après tout.
Ririn sembla surprit lorsque la petite lui tendit la poupée. C’est vrai que ce n’était pas très commun comme objet, pour une mission de cette envergure. Mais c’était aussi plutôt discret ! Avoir une poupée faite maison sur soi n’éveillait pas les soupçons. Iza n’était pas spécialement fière de ses poupées, et à vrai dire elle était même plutôt gênée d’en confier une à Rin. Surtout qu’ils venaient de se rencontrer. Seulement, pour le bien de la mission, c’était important de pouvoir savoir en permanence où se situait Ririn.

Le Nukenin prit assez vite les choses en main, alors que Yuuhi tournait de nouveau son attention vers la conversation. C’était rassurant de savoir qu’il avait déjà des plans d’action. Surtout que les jumelles, elles, n’en avaient pas vraiment. Se battre, elles étaient plutôt douées pour ça. Mais elles manquaient un peu d’expérience sur le terrain pour monter elles-mêmes une stratégie d’infiltration/assassinat. Surtout Yuu, qui était du genre à tout improviser sur le moment, alors que sa sœur faisait exactement l’inverse.
Comme c’était Rin qui mettait le plan au point, il avait besoin de connaitre leurs capacités. Les jumelles se regardèrent. Ce n’était pas si évident pour elles de décrire leurs techniques : c’était très rare qu’elles le fassent en fait. Les membres du clan Tsuinkoukyou, déjà à l’époque où le clan était encore parmi les plus grands du pays de la cascade, ont toujours été très secrets. Alors quand ils ont été démolis par l’Empire à l’époque où celui-ci a assis sa suprématie, la poignée de ninjas restant à bien veiller à mettre cet unique avantage qu’ils possédaient encore bien sous clés.
Oh bien sûr il y en avait pour connaitre les grandes lignes. Mais personne n’avait jamais accéder aux vraies réponses sur leur clan.
Iza fit un signe négatif de la tête à Yuuhi. Non, même pour une mission de l’Aile elles avaient interdiction de parler de ces secrets.
En revanche, dire ce qui se savait déjà n’était pas un souci. En plus cela suffisait pour donner la ligne générale de leurs techniques et monter un plan en fonction d’elles. Il fallait juste qu’elles l’expliquent clairement. Et évidemment, pour une explication claire, il valait mieux demander à la benjamine.

« Nous sommes les dernières membres du clan Tsuinkoukyou à maitriser les techniques de notre clan. Nous pouvons nous transformer en armes, et nous manier l’une et l’autre. Nous pouvons aussi êtres maniées par quelqu’un d’autre, mais pour être honnête ce serait une perte de puissance considérable puisque ça nous réduirait au rang d’armes banales. Enfin tout ça pour dire qu’à l’intérieur, une sera avec vous et l’autre jouera l’arme. On pourra intervertir régulièrement, l’avantage d’être jumelles c’est qu’on se ressemble trait pour trait. Seulement je pense que quand il faut rester tranquilles, ou qu’on a besoin de compétences sensorielles, il vaut mieux que ca soit moi, et quand on se prépare pour de l’action ou qu’on a besoin de réagir très vite, ou simplement de puissance de frappe, alors Yuuhi sera plus compétente pour ça. »

« Iza peut se transformer en katana et je suis une adepte du corps à corps. Et moi je me transforme en kusarigama, et Iza a un style plus polyvalent. C’est pour ça qu’on parle de différence de style. »

« Nous pouvons aussi combattre toutes les deux en même temps, Ririn-sempaï. Mais nous sommes plus fortes dans une configuration où l’une est transformée et l’autre la manie qu’en étant toutes les deux présentes. Par contre ça permet d’avoir à la fois du sensoriel et du physique. Sauf que sans Yuuhi sous sa forme kusarigama, je n’ai rien pour mener une offensive. Et que sans moi sous ma forme katana, Yuuhi perd une force de frappe considérable. Donc voilà, si vous pensez qu’on fait mieux d’être toutes les deux sous forme humaine on le fera, mais ça a de gros désavantages. »

« Et la méta Iza ! »

« Ah oui ! Nous avons aussi quelques capacités individuelles intéressantes je pense pour votre stratégie. Déjà nous maitrisons toutes les deux un degré assez élevé de la métamorphose. Nous pouvons donc être en permanence sous une autre apparence si vous en avez besoin. Et ce n’est pas une métamorphose qu’une écorchure peut rompre. Et sinon … J’ai à ma disposition le sceau que j’ai mis sur la poupée qui me permet de créer des balises, que je peux repérer avec précision dans une sphère d’un rayon d’un kilomètre. Et un répertoire assez vaste de genjutsus. Je crois que c’est tout. »


Iza tourna la tête vers Yuuhi à nouveau, comme pour guetter son approbation. Ca pouvait paraître un peu de trop, étant donné qu’en général c’était elle qui pensait à tout. Mais bon, son ainée voyait parfois des trucs évidents qu’elle oubliait à force d’insister sur de petits détails. Et puis, ça pouvait paraître bête, mais Izayoi avait toujours eu une confiance absolue dans les capacités de sa jumelle, que son attitude semblait pourtant parfois démentir.
L’ainée se contenta d’un sourire et d’un signe de tête en toute réponse à l’interrogation muette de sa sœur.

« Donc oui, c’est tout ce qu’on a à vous proposer. »

« Dis pas ça Iza ! ‘Tout ce qu’on a’, comme si tu en avais honte ! On est géniales, il faut pas en douter, avoir confiance en soi c’est la base pour être tout le temps à fond. »

« Et se surestimer celle pour se casser la figure. »

« Hein ? Je nous surestime pas. Surtout toi. Moi je sais que me battre, mais tu sais faire tout un tas de trucs ! »

« Des … trucs ? Décidément tes analyses sont d’une finesse impeccable … Dites, Ririn-sempaï, vous pensez qu’on arrivera à être utile pour vos plans ? »


Yuuhi mit un petit coup de poing sur l’épaule de sa jumelle, qui la fixa quelques instants d’un air courroucé. L’une ne supportait pas que l’autre soit autant sur la réserve, et l’autre n’aimait pas que l’une soit aussi exubérante. Enfin, c’était toujours l’anarchie en apparence dans leur duo de toute façon. Mais après tout, leur longueur d’âme était maximale. Donc c’était qu’en réalité, elles étaient en harmonie complète.
D’un autre côté, l’ainée partageait un peu les appréhensions de sa benjamine : elles étaient des armes humaines l’une comme l’autre. Donc elles étaient habituées à suivre les directives, pas à les inventer. Avoir de bonnes idées, ça elle savait faire. De là à participer activement à l’élaboration d’un plan d’action, disons que c’était plus compliqué.
D’ailleurs Iza avait voulu s’excuser auprès de leur sempaï, mais c’était à ce moment que le poing de Yuu l’avait cueillie à l’épaule et elle n’avait pas pu continuer. Du coup l’idée lui était passée.
Genin
avatar
Messages : 11
Date d'inscription : 31/05/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
54/150  (54/150)
Points de vie:
425/425  (425/425)
Points de chakra:
260/260  (260/260)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto-last-gen :: 
PARTIE RP
 :: Empire :: Shi no kuni :: Quartier Est – La cité de Diamant
-