AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Alentours de Shi - Aire d'entrainement de l'équipe 16

 :: 
PARTIE RP
 :: Empire :: Shi no kuni Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 14 Juin - 10:09

Hikari Aruka

« Yaaaaaaaah ! »

Hikari chargeait katana en avant. Une attaque frontale, qui ne rencontra que le vent. Son senseï avait esquivé. Elle grimaça, comprenant à quel point elle avait été prévisible. Et prit peur en sentant la main brûlante se poser sur son visage. Par un réflexe chanceux, elle réussit à se dégager et lever les bras, mais ne put pas empêcher le Katon de lui arriver dessus à bout portant. Les manches de son kimono  disparurent, et elle fut éjectée, avec les avant-bras brûlés. Elle heurta violemment le sol, laissant échapper un cri de douleur.
La jeune fille se redressa comme elle put pour voir la suite des évènements. Mais elle avait horriblement mal aux bras, elle ne pouvait pas continuer l’affrontement tout de suite. Maintenant, c’était à ses coéquipiers de jouer.
Un sentiment étrange s’emparait d’elle. Ils avaient exécutés cette combinaison des dizaines de fois, tous les trois, et ça fonctionnait presque à chaque fois. Ils l’avaient mise au point exprès pour ce genre d’adversaire plus fort qu’eux : en attaquant de deux directions à la fois coup après coup, on occupait l’adversaire, et Nobu pouvait conclure le mouvement grâce à sa vitesse en attaquant dans l’angle mort qu’ils créaient.
Pourtant, elle était inquiète. Cette sensation qu’elle ressentait … C’était comme si elle n’y croyait pas. Ca n’allait pas fonctionner. Pourtant, il n’y avait aucune raison : personne ne pouvait avoir trois bras, même pas leur senseï. Et pourtant …

** Il est trop fort pour nous ... **


Yoriko Ukitake

Alors qu’Hikari était éjectée sur la droite, Yoriko déboula de la gauche. Ses poings alourdis par la boue partirent pour un une-deux l’un après l’autre. Les deux attaques ne rencontrèrent qu’un bout de bois. Le Genin tiqua. Permutation. C’était agaçant. Lui qui aimait tant le contact détestait ce genre de ninja qui se défilait quand il approchait. Il en croisait par dizaines, malheureusement, et se retrouvait con à chaque fois. Son propre manque de vitesse le rendait hargneux. Il se poussait à chaque fois à aller aussi vite qu’il pouvait pour éviter de se faire éviter comme ça, et s’astreignait à faire du jogging tous les matins pour rendre ses jambes plus puissantes. Il se faisait même une séance de musculation pour les mollets et les cuisses tous les soirs. Et ça ne suffisait jamais, le monde entier continuait de le permuter et de l’empêcher de porter ses coups.
Qu’est-ce qu’il était bien dans la rue, loin de ces ninjas de malheur. Ses coups étaient moins puissants, mais au moins il pouvait les sentir. Personne ne les avait jamais esquivés. Il avait suffi qu’il s’inscrive à l’académie pour faire le malin, pour qu’ils deviennent inutiles.

Enfin bon. De toute manière, ce qui était important c’était le travail d’équipe. Ce n’est pas comme s’il s’était attendu à ce que son attaque touche leur senseï. Le seul qui était assez rapide pour ça, c’était Nobu. Du coup Hikari et lui avaient juste à distraire la cible et …
Et merde. Une volée de pierres coupantes éjecta à son tour Yoriko, qui se réceptionna tant bien que mal quelques mètres plus loin, les flancs lacérés et à moitié assommé.

** Putain, personne osera lui dire de se retenir en plus … Je déteste ce mec. **


Nobutsu Kaguya

Nobu courait autour de leur adversaire, leur senseï. Il rageait intérieurement. Comment pouvait-il faire équipe avec deux incapables pareils ? A chaque fois qu’ils exécutaient cette fichue combinaison offensive, tout reposait sur lui. Puisqu’il était le seul à attaquer pour frapper sérieusement. Le truc, c’est que même pour lui créer une ouverture, les deux autres n’étaient pas fichus de faire le boulot correctement. Comment un génie comme lui, membre du clan réputé pour former les guerriers les plus sensationnels et élégants, avait-il pu atterrir avec eux ? Ok, il fallait former des équipes équilibrées entre les Genins. Du coup mettre le meilleur avec les deux moins bons le permettait. Et c’était une bonne façon de lui donner une idée d’à quel point il était bon. Mais là c’était exagéré. Il avait deux boulets aux pieds qui le ralentissaient considérablement.

Bon. Même si elle était minime cette ouverture devrait suffire. Le senseï venait de permuter, il allait être sans garde à l’endroit où il atterrirait. Et c’était …

** Ici. **

Au moment où le Jounin réapparut, Nobu était déjà là pour le cueillir. Comme prévu, il était sans défense. Sa garde était éparpillée, il avait le ventre à découvert.

** C’est partit mon kiki ! **

Un premier coup partit, puis un deuxième, et enfin le final : un magnifique coup de poing renforcé par l’énergie de son corps qui … Ne fit même pas voler en éclats le mur de terre qui venait de se former devant lui.

** Que … ? **

Pas assez rapide. Même avec toute la vitesse du monde, il n’avait pas eu le temps de frapper avant que le mur ne vienne s’opposer à ses attaques. C’était désagréable, d’être à ce point prévisible. Alors que Nobu tentait de reprendre de la distance, il se prit les pieds dans le sol. La boue s’était presque liquéfiée, emprisonnant ses jambes dans un grand cratère qui agissait comme des sables mouvants. Le marécage des limbes. Evidemment, le genre de technique qui paralysait complètement sa vitesse. Avant qu’il ait pu tenter de s’en défaire, un gros rocher lui arriva dessus. Il perdit connaissance.

Pas très loin, Hikari venait de se manger un second Katon et de tomber elle aussi dans les vapes. Et personne n’avait vu qu’entre deux, Yoriko s’était fait martyrisé lui aussi, sauf que là il n’y avait aucun témoin. Même lui n’avait pas vu d’où l’attaque était venue.

Les trois Genins se réveillèrent les mains attachées, et pendus par les pieds, chacun à un arbre différent. Alignés comme ça, ils n’avaient pas fière allure.
Shura trônait devant eux, les poings sur les hanches, l’air franchement mécontent.

« C’est tout ? Je vous laisse deux mois pour progresser chacun de votre côté, et c’est tout ce que vous me proposez ? »

« Si on avait eu une mission plus intéressante qu’une rang D, ou que du bas rang C, on aurait peut-être pu avoir un peu plus d’expérience et s’entrainer … Ou si vous nous aviez emmener avec vous dans une vraie mission, aussi, peut-être. »

« Vous pensez pareil, vous deux ? »

« Je m’en fiche. Je veux changer d’équipe. Ces deux-là ne valent rien. »

« Putain, Nobu, je te jure dès que je suis descendu, je te démonte. »

« Tu arriveras même pas à m’effleurer, perdant. Comme d’habitude. »

« Si je vous avais recommandés pour une vraie mission, vous seriez morts. Pas parce que vous êtes dénués de talent. Mais parce que vous n’êtes pas foutus de l’exploiter. »

« Mais senseï, c’est à vous de … »

« De quoi ? De vous motiver ? De vous apprendre la vie ? Faudrait peut-être arrêter de déconner. Mais ouais, ok. Je vais le faire pour cette fois. Mais c’est votre dernière chance et la dernière fois que je vous traine par la main. Yoriko. Arrêtes d’être con. C’est pas parce que t’as un vague programme d’entrainement que tu vas t’améliorer. Tu vas faire quoi ? Un jogging tous les matins pendant trois ans ? Si tu veux vraiment que la puissance de tes coups te serve à quelque chose, alors vas regarder les étudiants à l’académie. Ils bossent plus que toi. T’es pas un génie, mets-toi ça dans le crâne une bonne fois pour toute et entraines-toi pour compenser ton manque de talent. Hikari, tu me dégoûtes. Apprends-voir à être un peu moins gentille et niaise. On lit dans toi comme dans un livre ouvert, c’est comme si tu criais tout ce que tu allais faire en plein combat ! Si tu veux pas t’entrainer à devenir mauvaise, entraines-toi au moins à cacher tes intentions et à contrôler tes émotions. Et un peu de souffrance pour t’entrainer à la surmonter ça te ferait du bien aussi : tu n’as aucune volonté. Et Nobu … Tu es le pire des trois. Tu as le potentiel pour devenir un vrai monstre et tu le gâches en flânant et en te cachant derrière ton talent. C’est vrai que c’est plus simple de draguer et de danser que d’apprendre à travailler en équipe. Tous les combos passent par toi, tout est toujours pour toi. C’est pas du travail d’équipe ça, c’est une relation de maître à esclaves. Si tu arrivais à prendre un autre rôle, votre stratégie ne serait pas la même depuis six mois ! Et vous pourriez varier un peu. Si tu inversais ton rôle avec Yoriko, par exemple, ce serait bien plus efficace. Un Kaguya, ça ? Un guerrier émérite et élégant ? Ton style semble fin et vif, mais en réalité ton esprit est étriqué et suffisant, c’est honteux. »

« Vous avez encore des protestations ? Vous n’êtes pas d’accord ? Ok, je continue. En six mois, vous avez mis une seule tactique d’équipe au point. Et individuellement, vous avez progressés si lentement que je ne sais plus quoi faire. Je vous ai mis toutes les cartes entre les mains, pendant les séances d’entrainement. J’ai même eu l’impression d’avoir de vrais ninjas face à moi. Mais dès qu’on quitte l’aire d’entrainement tout est fini. Aucun entrainement, ni même aucune initiative personnelle. Alors vous stagnez. J’ai rencontré un jeune étudiant il n’y a pas longtemps dont la curiosité est cent fois supérieure à la vôtre. C’est peut-être ça la solution, vous faire retourner à l’académie pour que vous voyez un peu où vous en êtes réellement. »


« Alors on va faire simple. Je vous donne deux semaines. Si dans deux semaines vous n’avez pas fait quelque chose individuellement, commencé quelque chose même, je dissous cette équipe et je vous renvoie à l’académie pour des stages de rattrapage. Vous aurez peut-être un senseï sympa cette fois, avec lequel vous pourrez vous la couler douce avant de vous faire tuer à l’examen Chuunin ou à votre première mission un peu difficile. On m’a demandé des résultats avec vous, mais je ne suis pas votre nounou : si vous ne faites rien pour m’encourager, je démolis votre carrière et je prends d’autres élèves. Moins prometteurs, mais plus bosseurs. »

« Vous avez pas le droit de dire ça. »

« Tu crois ? Vous voulez que je vous envoie tous les trois en mission de rang B pour me prouver le contraire ? Au bout de six mois, trois Genins pas trop manchots devraient en être capables. Et pourtant je vous assure que vous y passerez. Je peux déjà préparer les lettres à vos proches pour m’excuser d’avoir cru que vous étiez prêts, je sais exactement comment ça va se passer. »

« Et comment vous pouvez ne être aussi sûr ? Après tout, à part nous démolir et nous engueuler, vous n’avez pas fait grand-chose pour nous aider à progresser ! »

« Encore. Encore et toujours. Vous rejetez la faute, vous voulez qu’on vous apprenne tout. Oh, oui, ça peut marcher. Ca peut au moins vous permettre de devenir Chuunin. Des Chuunins qui ne sauront rien faire par eux-mêmes et ne progresseront plus jamais une fois qu’ils n’auront plus de senseï. Vous voulez qu’on fasse ça ? Ca ne me pose pas vraiment de problème. En plus l’administration sera contente. Ou alors vous pouvez essayer vraiment pour une fois. »

« On fait que ça bordel ! Va falloir vous calmer à un moment ! »

« Que ça ? Tu as fait quoi hier soir ? »

« Je … »

« En boite, ou dans un bar j’imagine. Mais au moins tu t’étais entrainé pendant la journée ? »

« … »

« Evidemment. Et le jour d’avant ? Et tous les autres jours de la semaine ? »

Les trois commençaient à détourner le regard. Ils étaient enfin honteux. Il en avait fallu du temps. Shura était rarement aussi énervé. Il s’avouait bien volontiers qu’il était en train de se défouler sur eux. Mais ça faisait six mois qu’il se retenait de les embrocher. Il n’en pouvait plus de ces gosses. Depuis la fin de la guerre, avec la paix et tout ça, les Genins s’étaient ramollis. Il ne voulait pas non plus en faire des machines à tuer. Mais il était grand temps que ces trois-là mûrissent un peu parce qu’il ne pouvait rien en faire.
Non, en réalité il avait surtout peur pour eux. Il ne pourrait pas les protéger éternellement d’eux-mêmes. Et même s’il les maltraitait régulièrement, c’était surtout pour qu’ils s’endurcissent un peu et soient capables de survivre dans le monde des shinobis. Il les aimait bien malgré tout. C’était des adolescents attachants. Ils avaient même été jusqu’à lui offrir un chat quand ils l’avaient vu un peu morose. Malgré tout ce qu’il disait, le geste l’avait touché.
Et ce geste avait aussi provoqué cet entrainement soudain. Et ce combat à sens unique. Ils lui avaient rappelé qu’il n’était pas totalement indifférent à leur sort. Et qu’il était grand temps de les remuer un peu.
Ca avait l’air d’avoir fonctionné sur Nobutsu et Yoriko. Par contre, Hikari semblait, elle, plus prête d’abandonner que de montrer de quoi elle était capable. Shura ferma les yeux. Tant pis. Si elle n’était pas prête à se forcer un peu pour devenir plus forte, il ne pouvait rien pour elle. Autant qu’elle retourne à une vie civile, plutôt que de se faire tuer.

Le Jounin tourna les talons et quitta l’aire d’entrainement sous les protestations qui réclamaient qu’on les détache. Il leur jeta un regard noir qui les fit taire. Non, sans blague, même ça ils ne pouvaient pas le faire tout seuls ?

Shura soupira. Il aurait peut-être intérêt à trouver des étudiants comme Sham, capables de surélever juste assez leur niveau pour leur mettre une rouste. Ils comprendraient enfin qu’ils ne faisaient pas démolir uniquement parce qu’il était Jounin et expérimenté. Surtout Nobu. Ils avaient besoin de désenfler leurs chevilles un peu. Et Hikari de gonfler les siennes.
Bon, ils avaient deux semaines. Il espérait quand même qu’ils sauraient l’étonner un peu. Midi approchait.

** Hmmm … Si Saba n’a pas sa pâtée avant midi et demie, elle va encore râler. Il est temps de rentrer. **
Nukenin
Fondateur de l'Aile du Phenix
avatar
Messages : 106
Date d'inscription : 18/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
50/300  (50/300)
Points de vie:
360/360  (360/360)
Points de chakra:
1360/1360  (1360/1360)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 19 Juin - 2:26
Shura : 12 xp
Juunin
Chef du clan Inuzuka
avatar
Messages : 241
Date d'inscription : 08/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
212/300  (212/300)
Points de vie:
402/402  (402/402)
Points de chakra:
533/533  (533/533)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto-last-gen :: 
PARTIE RP
 :: Empire :: Shi no kuni
-