AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Satsu Yashara [La mélodie de l'âme]

 :: PREFACE :: Fiches des personnages :: 
Présentations validées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 29 Juin - 2:13
satsu yashara

Âge : 15
Rang souhaité : Genin
Nindô : Ecrire la mélodie de l’âme, afin de réussir là où son père a échoué.
Domaines de compétence : Menuiserie (instruments en bois)
Thème musical: https://youtu.be/wul6nubmJdU?t=23s
Date de naissance:: 13eme jour, règne du Tigre, 13eme année du calendrier impérial
Caractère

Satsu a mauvais caractère, malgré sa bonne bouille. On pourrait facilement la prendre pour un ange, mais elle peut facilement devenir une vraie peste. Exigeante, capricieuse, et impatiente, elle cumule trois défauts qui font qu’elle est assez difficile à vivre.

Seulement, ces trois traits de caractère sont atténués par certains bons côtés qui les contrebalancent. Elle est si exigeante qu’elle en est devenue maniaque, et obsédée par l’idée que tout ce qu’elle fait doit être parfait. Elle ne commence jamais rien sans le mener jusqu’au bout. Et elle fait toujours les choses dans l’ordre, sans sauter d’étapes, avec beaucoup de méthode. Son côté capricieux, lui, peut la contraindre à refaire la même chose des centaines de fois tant qu’elle ne la trouvera pas à son goût. Son perfectionnisme est donc palpable. Et si elle est impatiente, qu’elle déborde souvent d’énergie, suffisamment pour que cela devienne parfois contagieux.
Cela dit, tous ces bons côtés font difficilement oublier que c’est une mégère qui s’énerve facilement, et peut devenir très rancunière. Heureusement pour son entourage, le monde shinobi a quand même réussi à atténuer ce trait, en lui apprenant à se contenir un tant soit peu, et à ne pas le montrer quand elle n’y arrive pas.

Mais bon, au fond, ce n’est pas parce qu’elle ne le montre pas qu’elle n’a pas envie de vous mettre sa main sur la figure.

Elle se métamorphose complètement lorsqu’elle joue, faisant oublier d’un seul coup tous ses mauvais côtés. La musique des Yashara est capable de toucher l’âme, et de susciter un sentiment particulier chez celui qui l’écoute : une sorte de stase où l’âme résonne avec elle-même.

Bien qu’elle soit devenue Genin et qu’elle ait déjà eu le temps de s’entrainer un peu, ainsi que de faire des missions de rang D, Satsu n’est pas une kunoichi très expérimentée. Elle n’a pas encore l’expérience du sang, de la haine, ou d’une vraie bataille. Il ne faut pas oublier qu’à la base, elle vient d’une famille de musiciens et non de ninjas.

Par ailleurs, la situation du monde en général ne l’émeut pas beaucoup. Elle s’offusquera bien entendu sur quelque chose qui est mal, et se rangera du bon côté de la force. Mais elle n’a pas un sens de la justice particulièrement prononcé. En revanche, c’est différent lorsqu’il s’agit d’un cas individuel. Elle peut faire montre d’une étonnante compassion quand elle prend la peine d’écouter quelqu’un, et elle a un goût malsain pour les drames, les histoires tristes, et aussi pour les amourettes qui se terminent mal.

Ce goût malsain n’a d’égal que sa passion dévorante pour la musique, un héritage qu’elle traine à la fois comme un fardeau et une bénédiction. A la mort de son père, elle a décidé de s’y consacrer corps et âme, et que le ninjutsu l’aiderait à explorer le monde et à atteindre son objectif. En soi, ce n’est donc pas un ninja très fidèle à l’Empire : elle le considère seulement comme un moyen et pas comme une fin. Son seul vrai but, c’est de terminer la partition que son père a commencé à écrire.

Physique

Satsu a tout de l’ange. Ses yeux bleus comme le ciel, et ses cheveux blonds comme le blé, à l’instant où il est le plus doré. Sa peau légèrement hâlée fait parfaitement ressortir ses yeux, ce qui ne fait que renforcer le fait qu’elle a un joli visage.
Cependant, elle fait parfois plus jeune qu’elle ne l’est, et qu’elle ne le voudrait. Satsu a très peu de formes, et est plutôt petite, ne dépassant qu’à peine le mètre cinquante.
Malgré sa petite taille, elle n’est pas menue, ce qui peut aussi lui donner l’allure d’une petite fée. Ou juste d’une petite fille … Mais l’impression de légèreté qu’elle dégage est très forte. Le contrecoup en est que, bien souvent, on a du mal à la prendre au sérieux (ce qui a le don de prodigieusement l’agacer, d’ailleurs).

Satsu est quelqu’un qui sourit facilement, et qui peut paraître avenante quand on ne la connait pas, elle en joue assez facilement quand elle a besoin de quelqu’un, ou de quelque chose, et cette excellente première impression qu’elle donne lui profite beaucoup.
Ceci est renforcé par le blason du clan Yashara qu’elle porte dans son dos. Ce n’est pas celui d’un clan ninja mais de ceux qu’on nomme à tort ‘Les Luthiers’, bien qu’ils ne soient pas spécialisés uniquement dans les violons. C’est un clan d’artistes qui a une excellente réputation auprès de toutes les classes sociales : après tout, tout le monde aime la musique, peu importe sa forme, et ils ont toujours partagé leurs créations avec tous ceux qui le désiraient. Le fait de faire partie de ce clan très aimé et de l’arborer est donc clairement un plus pour elle. Elle ne porte pas son bandeau très souvent, afin de pouvoir être confondue avec les autres membres de sa famille qui, eux, ne sont pas des ninjas.

Les vêtements qu’elle a l’habitude de porter ont plutôt une allure civile, mais ils n’en sont pas pour autant un peu pensé. Avec son allure, on pourrait limite s’attendre à une jupette mais il n’en est rien : elle privilégie une tenue pratique, avec un t-shirt et un hakama fendu sur les côtés, sous lequel elle porte des collants opaques.
Elle porte toujours sa flûte en bambou (Xiao) dans un étui calé dans le bas de son dos et fermé par une attache suffisamment solide pour qu’il ne s’ouvre pas par inadvertance. Elle met le reste de son attirail dans une pochette accrochée directement à la ceinture qui attache son hakama, et située au niveau de la cuisse droite.
Un autre équipement notable, c’est la petite boîte en bois qu’elle porte autour du coup et qui semble pouvoir s’ouvrir avec un système de clapet.


Histoire

Satsu est la fille unique de Yagumo Yashara, chef du clan Yashara, et de Megumi Yashara, née Megumi Fuujiro, et devenue Yashara par mariage.

Le clan Yashara n’est pas un clan de ninjas à proprement parler. Même s’ils utilisent le chakra afin de créer leurs instruments et leurs mélodies, ils ne sont pas des militaires et ne pratiquent souvent pas les autres aspects de l’art ninja. Contrairement à son appellation de ‘clan des luthiers’, ce clan n’est spécialisé uniquement dans le violon : il s’agit simplement de l’instrument de prédilection du fondateur du clan, Soshiro Yashara, qui est mort il y a trois générations.
Les partitions écrites par les membres du clan Yashara sont propres à chacun d’entre eux, mais elles utilisent toutes leur propre instrument de prédilection, qu’ils ont fabriqués eux-mêmes. Chacun des membres du clan a un style unique, qui lui est personnel.

Yagumo était un homme charmant, et surtout très jovial, qui a beaucoup dorloté sa fille. Certains diraient beaucoup trop. Toujours est-il qu’elle était heureuse. La musique de cet homme a toujours été joviale, entraînante, presque digne d’un cabaret. Mais pourtant, personne au monde ne l’a jamais trouvée grossière, ou infâmante. C’était simplement une musique capable de faire sourire tout le monde.
Megumi, elle, était plus réservée, et un peu plus stricte, mais sa fille ne l’a jamais écoutée : elle se réfugiait sans cesse vers son père. Néanmoins, c’est elle qui apprit à sa fille à jouer de plusieurs instruments. Elles étaient proches, en un sens : elle représentait la figure d’autorité. Côté musical, elle était très présente. En revanche, Satsu n’apprit à jouer qu’une seule mélodie de son père, qui lui était du genre pianiste. C’est d’ailleurs une copie de son jeu lors de leur duo qu’elle conserve dans la boîte à musique autour de son cou : c’était son cadeau pour son sixième anniversaire.

A un moment donné dans la vie de Satsu, Yagumo se mit à voyager. Parfois pendant plusieurs semaines. Il rentra de moins en moins souvent, et quand il revenait il ne parlait que d’une chose : la mélodie de l’âme. Satsu fut rapidement jalouse de cette mélodie, et devint irascible, capricieuse pour un rien. Elle se rebella même plusieurs fois contre sa mère.
Mais malgré ses réclamations, ses coups de sang, et les discussions avec sa femme, Yagumo ne faiblit pas. Il continuait ses voyages.
Et quand il revint finalement, après toutes ses pérégrinations, sa fille âgée de dix ans n’eut alors plus le droit qu’à un père absent, transformé et livide, siphonné par ses recherches incessantes. Il composait des centaines de partitions, remplissant de parchemins son atelier, que Megumi se contentait de vider quand elle passait, le laissant prisonnier de sa propre folie.

« Ton père poursuit le rêve de sa vie chérie », disait-elle. « Un jour, tu comprendras, à quel point c’est important. Il recherche la mélodie de l’âme. »
La mélodie de l’âme est une ancienne légende du clan Yashara. Une mélodie hypothétique, capable de faire résonner ensemble le cœur de tous les êtres vivants, pendant quelques instants. Une très courte mélodie, de quelques minutes, qui aurait le pouvoir d’accorder tout le monde pendant cet intervalle de temps, et de les faire juste apprécier la pure beauté d’une envolée lyrique. Sur le coup, Satsu avait juste compris que son père ne voulait pas d’elle.

Et un jour, qu’elle boudait dans son coin en jouant de la flûte et en faisant volontairement des fausses notes pour faire grimacer sa mère, Yagumo sortit de son atelier, un petit bout de parchemin à la main, l’air complètement fou mais enfin heureux, souriant.
Il s’approcha de sa fille, et lui tendit le parchemin. Il n’y avait que quelques notes dessus. Trois ou quatre, pas plus.
« Regarde Satsu. J’y suis presque. J’ai trouvé le début de la mélodie de l’âme … »
Yagumo s’écroula. Quand les secours arrivèrent, il respirait très faiblement. Mais le surmenage, et une maladie non auscultée, eurent raison de l’homme avant que qui que ce soit n’ait rien pu faire. Il était tout simplement mort en poursuivant une chimère : c’est ce que Satsu pense encore, au fond d’elle. Seulement, elle garda le parchemin.

Et elle l’avait toujours quand elle annonça à sa mère qu’elle partait pour Taki, afin de devenir kunoichi. C’est à ce moment-là que Megumi comprit que, si elle n’avait montré que des larmes, il n’y avait pas eu que de la tristesse dans le cœur de sa fille. Son âme toute entière avait vibrée à la mort de son père, et quelque chose s’était cassé.

Elle ne se tuerait pas à la tâche et dans les recherches, en solitaire, comme il l’avait fait. Elle trouverait cette mélodie de l’âme, mais elle allait prendre son temps. Côtoyer des personnes différentes les unes des autres, vivre pleinement. Car c’était évidemment dans la vie que résidait la véritable essence de la musique. Les murmures des morts sont laids et glauques. La musique, elle, n’est que lyrisme. Et beauté. Qu’elle soit chahutée, ou harmonieuse.
Sa mère tenta bien de refuser, alléguant des prétextes de tradition, mais Satsu, qui ne l’entendait pas de cette oreille, fini par la gifler avant de fuguer. Elle n’habitait qu’à quelques routes du village caché de la cascade, elle n’avait pas besoin de son accord pour s’en aller.

C’est ainsi qu’elle étudia à l’académie, logeant dans un internat un peu miteux. Ses études ne furent pas spécialement brillantes, excepté dans le domaine de la musique. Mieux encore, elle révéla très tôt d’exceptionnelles aptitudes dans le genjutsu, et la faculté d’adapter n’importe quelle illusion à ses mélodies. Pour le reste, elle était moyenne partout … Sauf en option musique, évidemment. Une fois qu’on lui permettait de jouer, la jolie petite peste devenait tout simplement le premier rôle, et faisait ce qu’elle voulait de n’importe qui.

Devenue Genin, elle ne souhaita cependant pas prendre immédiatement ses fonctions, préférant tout d’abord retourner vivre quelques mois au sein de son clan. Megumi l’accueillit comme si rien ne s’était passé entre elles, mais leur relation était plus tendue, plus difficile.
Jusqu’à ce que Satsu lui dise qu’elle avait enfin composée sa toute première mélodie. Celle qui symbolise le passage à l’adulte pour un membre du clan Yashara, et dans laquelle il peut infuser une émotion particulière, bien souvent celle d’un moment de sa vie.

Elle déposa la boîte à musique par terre.
Mélodie de Satsu
Les notes jouées par son père naquirent. Petit à petit suivies de la flûte de l’adolescente. Megumi se mit à pleurer en écoutant cette musique. Elle la connaissait très bien : c’était celle que la petite jouait avec son père autrefois. Enfin, une forme plus aboutie. Et surtout, porteuse d’un chagrin sans nom. Ce chagrin qui vibrait jusque dans ses os et anéantissait toute sa volonté, la plongeant dans le désespoir … Oui, pas de doute, c’était bel et bien une mélodie Yashara. La première émotion qu’elle avait choisie, pour passer à l’âge adulte, était donc la tristesse. Et une pointe de nostalgie. C’était surtout cela qui faisait pleurer Megumi. Un mélange de fierté, et de chagrin également. Pas seulement celui qu’elle partageait avec sa fille à cause des échos de la mélodie, mais aussi parce qu’elle se sentait coupable de n’avoir pas su être aussi proche d’elle que Yagumo ne l’était.
« Et quel est l’intitulé de cette mélodie ? » Satsu parut presque surprise de la question. « Elle est ce qu’elle est. C’est ‘’La mort de Yagumo’’. Ni plus, ni moins. » Megumi attrapa sa fille dans ses bras : c’était bien la première fois qu’elle se laissait faire.

Afin de parfaire ses mélodies, Satsu resta quatre mois au total au clan Yashara. Pendant ces mois, elle effectuait parfois une mission de rang D dans la région, envoyée directement chez elle par l’académie. Ce qui lui permit quand même d’acquérir un peu d’expérience.
Mais elle finit par partir de nouveau. Elle revint à Taki, il y a quelques jours à peine. Cette fois, ce ne serait plus l’internat miteux : elle pouvait se permettre un petit appartement bien à elle, grâce à son salaire d’apprentie. Ce ne serait pas le grand luxe, mais au moins elle aurait la paix. Tant qu’elle ne jouait pas après vingt heures … Règlement intérieur. Heureusement pour elle, il existait un petit parc non loin de chez elle qui palliait merveilleusement à ce défaut de voisinage.

Et pour sa carrière de kunoichi ? Elle n’a pas encore eu le temps de s’envoler. Depuis qu’elle est revenue et a signalé son retour, Satsu mène juste une vie tranquille et se fait au paysage de Taki. Même quand elle était à l’académie, elle a peu exploré la ville, alors c’est une bonne occasion. Seulement, elle finira par faire le tour de la ville.
Et qui sait de quoi est capable cette sorcière, si elle finit par s’impatienter ?

Depuis la mort de Yagumo, Satsu est l'héritière du clan Yashara selon la tradition ancestrale. A sa majorité, dans un an, elle sera chef du clan (enfin normalement, elle n'a pas encore dit qu'elle n'était pas très intéressée). En attendant, tout le monde essaie d'y croire.

Comment avez-vous connu le forum?

Un ami me l'a recommandé, alors que j'étais justement en recherche d'un forum de rp.

Chuunin
Héritière des Yasharas
avatar
Messages : 39
Date d'inscription : 29/06/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
15/100  (15/100)
Points de vie:
160/160  (160/160)
Points de chakra:
540/540  (540/540)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 29 Juin - 6:00
Bonjour bonjour ! Ici Eihiko, l'administrateur qui aime bien écrire des pavés pour faire peur aux nouveaux membres qui viennent juste de poster leur présentation =D

Blague à part, bienvenue à toi.
J'aime beaucoup ton personnage, je la trouve à la fois colorée et nuancée. Elle manque peut-être, comme tu le dis si bien, d'expérience, mais j'espère que tu pallieras vite à ça. De toute manière que ce soit moralement ou physiquement on a un univers qui est quand même assez violent, tu devrais pouvoir la dévergonder un peu, cette petite. Parce que c'est tout ce qui lui manque pour avoir un personnage niquel !

Ca me chagrine un peu parce que j'adore en faire au petit déjeuner, mais je n'ai pas vraiment de reproches à te faire. Tout ce que j'ai à te proposer, ce sont des 'pistes d'approfondissement', qui ne sont même pas obligatoires.

-Tu n'as pas mentionné ce qui se passait pour la succession du clan Yashara, puisque, à la mort de Yagumo, il perd son chef de clan. Je me disais qu'une sorte de transmission héréditaire, qui ferait de toi la chef de clan à ta majorité pourrait être une bonne piste pour donner des possibilités à l'avenir. Elle n'est même pas forcément obligée de le savoir, ou quoi.

-Tu as mentionné l'instrument joué par le père, mais pas par Megumi. Je trouve ça un peu dommage, dans une présentation qui tourne autant autour de la musique, de ne pas le préciser. C'est un détail, certes, mais il me chiffonne.

-Le personnage est très bien dans notre contexte, mais sans lien direct avec lui pour le moment. Je t'ai déjà évoqué, par exemple, l'attaque sur l'académie, ou le clan Kaguya pour les représentations artistiques. Et il n'y a globalement qu'une petite mention de ce que Satsu pense du monde. Une jalousie vis-à-vis des clans ninjas peut-être ? Enfin là encore c'est une piste, son je m'enfoutisme est aussi une réponse en soi. Et elle n'était pas là pour l'attaque ... ce qui ne l'empêche pas d'avoir un avis, penses-y pour tes premiers rps !

Bien, je vais te mettre ta couleur et tes droits pour poster ta fiche personnage et ta signature. Tu vas les voir apparaître comme par magie Razz
Pour ta ST on va continuer ça par mp mais autant dire que c'est quasiment terminé, par contre pour ta compétence tu vas devoir voir avec Rem Inuzuka (fais gaffe à lui, il a mauvaise haleine).
Je vais aussi t'ouvrir ta fiche personnage dans ton profil, que tu devras compléter.
Quand tout sera aura été vaillamment fait tu seras opérationnelle pour le RP !

C'est donc validé pour moi, mais même si tu peux poster ta fiche et commencer, la présentation reste sous réserve de la validation d'un second admin afin de la confirmer Wink
L'Eclair Blanc
avatar
Messages : 346
Date d'inscription : 13/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
30/300  (30/300)
Points de vie:
318/318  (318/318)
Points de chakra:
938/938  (938/938)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 29 Juin - 14:32
Merci pour cet accueil, je suis contente qu'elle te plaise Razz

-Pour la succession du clan, je vais y réfléchir mais je préfèrerais jouer un peu mon personnage avant qu'on lui annonce quoi que ce soit ... Merci pour cette très bonne idée cela dit ! Je vais juste prendre le temps de jouer un peu Satsu et de la connaitre.

-Pour l'instrument, c'est parce que sa mère n'est pas une membre du clan à l'origine. Elle joue tout simplement de plusieurs instruments, voilà pourquoi je n'ai rien mentionné. Elle aime bien la musique mais n'est pas une Yashara.

-Pour le contexte je vais m'en tenir à mon personnage bornée et fermée pour le moment si c'est possible. Sa découverte du monde fait partie de son évolution à venir ! Et je préfère le faire en rp plutôt que dans une présentation : c'est pour ça que je joue un personnage jeune.

Encore une fois, merci pour toute l'aide apportée pour faire ma fiche =)
Chuunin
Héritière des Yasharas
avatar
Messages : 39
Date d'inscription : 29/06/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
15/100  (15/100)
Points de vie:
160/160  (160/160)
Points de chakra:
540/540  (540/540)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 30 Juin - 10:44
Bonjour et bienvenue Very Happy

J'aime beaucoup l'idée du clan de ton personnage qui utilise le chakra non pour blesser mais pour créer contrairement à pratiquement tout le reste du monde.

Mise à part ça Eihiko a soulevé ce qu'il y avait à soulevé et tu y as répondu. Je comprends que tu veuilles garder ta présentation vierge de ressenti envers le contexte mais comme disait Eihiko n'hésite surtout pas à développer l'attaque de l'académie dans tes premiers RP, après tout ton clan n'est pas loin de Taki et tu y séjournes aussi à des moments. Après c'est une piste et non une obligation Smile

En tout cas j'espère que tu t'amuseras bien parmi nous Very Happy
Anbu
avatar
Messages : 257
Date d'inscription : 11/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
122/300  (122/300)
Points de vie:
280/280  (280/280)
Points de chakra:
1090/1290  (1090/1290)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto-last-gen :: PREFACE :: Fiches des personnages :: 
Présentations validées
-