AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Grand Tribunal de Shi no kuni

 :: 
PARTIE RP
 :: Empire :: Shi no kuni :: Quartier Central – La Grande Cité Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 5 Juil - 8:32
Réservé aux grosses affaires, que ce soient de gros criminels, des procès très médiatisés, ou tout procès qui est jugé suffisamment important pour que ce soit le Grand Juge qui s'en occupe.

Il y a tout un tas de règles qui régissent ce tribunal. Il n'est pas ouvert au grand public, seulement aux proches du jugé et aux gros bonnets de l'Empire. Le port des armes est strictement interdit, les seuls qui en portent sont les Anbus strictement triés sur le volet pour surveiller la salle. Ils sont la crème de la crème, sélectionnés pour ces grandes occasions.
Juunin
Chef du clan Inuzuka
avatar
Messages : 241
Date d'inscription : 08/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
212/300  (212/300)
Points de vie:
402/402  (402/402)
Points de chakra:
533/533  (533/533)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 5 Juil - 8:59

Jinji Nara

Et dire que Jinji avait cru que Son Altesse s’était calmée avec les années, était devenu plus sage et plus posée. Ce n’était pas totalement faux, mais au fond, elle restait une capricieuse. Seulement, elle le cachait mieux.
Il était le stratège de l’Empire, son premier ministre, le bras droit de l’Impératrice, et le juge suprême, le tout en même temps. Et pourtant, elle lui avait demandé personnellement, sans même lui donné un ordre, plutôt en lui demandant ça comme un service, de s’occuper du procès qui allait se dérouler aujourd’hui. Un procès très long et très compliqué, mais pas vraiment de son ressort en temps normal. Malgré l’invité qu’ils allaient accueillir, ça aurait dû être à un de ses confrères de s’occuper du cas de Sham Ono. Même avec son nom de famille célèbre.
Il comprenait bien que l’Impératrice aimait bien ce garçon. Et qu’elle ne pouvait ni intervenir ni témoigner directement sans enfreindre le système judiciaire de l’Empire. Alors en le mettant ici, elle s’assurait simplement d’un procès totalement équitable : Jinji était un juge totalement incorruptible, et aussi complètement impartial. Vu son poste, personne n’avait rien à lui offrir qu’il n’avait pas déjà. En plus, il était fidèle à Nanaki. Il n’avait fait, depuis qu’il était à Shi no kuni, qu’œuvrer pour le bien de l’Empire. Et il ne comptait pas s’arrêter ici.
Il avait cru sa vie terne et morose à jamais, quand il était au clan Nara. Grâce à Son Altesse, il avait découvert que quelqu’un était prêt à faire changer les choses. Et depuis qu’il la suivait, elle n’avait jamais failli. Si aujourd’hui elle faisait un caprice comme dans sa jeunesse, il ne pouvait évidemment que la suivre. Surtout qu’accepter de s’occuper de ce procès, c’était une chose. Mais il n’allait pas être clément parce que ce gamin était le protégé de l’Impératrice.
Non, il comptait bien être objectif.

Jinji passa les premières heures de la matinée, alors que le tribunal était encore vide, à lire le dossier complet. Il avait fait réunir le dossier de l’espionnage, de l’enquête, et celui de l’administration. Et il avait déjà recueilli le témoignage de l’Impératrice elle-même en amont pour se faire une meilleure idée de la situation. Elle n’avait pas le droit de témoigner à cause de son rang, mais lui devait se faire la meilleure idée possible de la situation. Et son point de vue avait l’avantage d’être le bon côté des choses. Alors que le dossier de l’Enquête et de la Défense relevaient plutôt les mauvais.


** Quand même … C’est étrange que le dossier de l’espionnage soit aussi complet par rapport aux informations officielles. Un jour, il faudrait qu’ils jouent franc-jeu ceux-là et qu’ils arrêtent d’oublier qu’ils font aussi parti de l’Empire. Parce qu’avec ces informations, on aurait pu éviter un procès, une incarcération, et régler tout ça à l’amiable avec Sham directement. Avant qu’il ne transgresse toutes ces lois. Ca aurait été bien plus simple. Il faudra les rappeler à l’ordre et diminuer leur pouvoir, parce qu’ils outrepassent un peu les règles nos espions … **

Le Nara déposa le dossier, et partit se chercher un café. En revenant, il consulta les détails du procès en lui-même. Les deux avocats étaient de grands noms. Celui qui représentait la Défense était le plus réputé de la capitale. Celui qui représentait Sham était un avocat qui était venu depuis le pays de la foudre. Pas un grand nom, mais le genre à ne perdre aucune affaire. Un vrai requin, aussi, qui ne reculait devant rien. Mais c’était l’opportunité pour lui de montrer tout son savoir-faire. En soi, Jinji était impressionné : la famille Ono avait fait venir un avocat plus que compétent, mais dont les méthodes étaient peu connues. Son homologue ayant déjà vaincu tous les avocats de l’Empire, c’était une stratégie étonnement bonne. Décidément, Oma Ono savait y faire.

Tout en buvant tranquillement son café, Jinji jeta un œil à la liste des témoins que les deux partis désiraient appeler, et qui lui était parvenu le matin-même. Là, pour le coup, il manqua de s’étrangler avec son café.


** Sérieusement ?! C’est quoi cette liste de malade ?! Sa Sainteté ne m’a pas prévenu que c’était le procès du siècle ?! **

Jinji fit sonner la cloche derrière le bureau, un jeune avocat s’empressa de venir en courant.

« Dis-moi, tu es sûr de m’avoir refilé la bonne feuille petit ? »

« Euh, faites-voir Jinji-sama … Oui, oui absolument. Les marqueurs correspondent au dossier, c’est bien la bonne. »

« Hmmm … Merci. »

Techniquement, rien n’était interdit dans cette liste de témoins. Le tribunal était un lieu impartial où chacun était inatteignable et avait droit à la parole pendant la durée du procès.

** Quand même, cet avocat du pays de la foudre … Il veut faire témoigner l’Eclair Blanc ? Ou c’est juste du bluff et il ne viendra pas ? C’est du suicide pour lui. Il sera mort dès qu’il aura franchi la porte du tribunal. Il y aura au moins quinze Anbus dehors pour l’attendre, où est l’arnaque ? Oui ça doit être du bluff. Même s’ils ont été amis un jour, il ne se suicidera pas pour lui. Surtout que c’est clairement un procès gagnable pour Sham. Les charges sont lourdes, mais les circonstances atténuantes nombreuses, il a toutes ses chances d’avoir une peine légère. Ou alors c’est un piège pour Eihiko Tsubazame, en même temps que le procès. Une pierre deux coups comme on dit. Hmmm … Y aurait-il un arrangement avec la Défense ? Si c’est le cas c’est une irrégularité. Il va falloir que j’ouvre l’œil et le bon. **

Pour le reste de la liste, c’était assez violent quand même.

** Un prince du pays du fer, il n’y a même pas le nom. Un ancien général de l’Empire … Shamen et Gaden Uchiwa, Hamza Majutsuchi … plutôt du gros calibre aussi. Tiens, l’accusation veut faire venir Oma Ono, je pensais que ce serait plutôt l’avocat de Sham qui le ferait logiquement. Bizarre. Anako Ono, par contre, côté Sham. Pourquoi ne sont-ils pas du même côté et … Mais c’est quoi ce foutoir ? Peut-être que Sa Sainteté a bien fait de me filer le dossier finalement. Ce procès n’est pas comme les autres. Difficile de croire qu’on juge un étudiant … J’ai l’impression de présider le procès du pire criminel de l’histoire ou d’une rockstar. A la limite, un dictateur destitué. Enfin clairement Sham Ono pourra se vanter d’avoir fait parler de lui. Enfin. Ca reste un procès, le public n’aura que le résultat, pas tous les détails. **

Jinji soupira, la salle se remplissait petit à petit. Il rangea le dossier, et sortit de quoi prendre des notes.
Une petite heure à peine après, il avait pris le temps d’aller fumer et de bien tout repenser, il était fin prêt. Tout le monde était là ? Bien, bien, ils allaient pouvoir y aller.


« Mesdames et messieurs, silence je vous prie. Bien. Faites entrer l’accusé. »

Spoiler:
 
Juunin
Chef du clan Inuzuka
avatar
Messages : 241
Date d'inscription : 08/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
212/300  (212/300)
Points de vie:
402/402  (402/402)
Points de chakra:
533/533  (533/533)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 7 Juil - 12:07
Des menottes à mes poignets encore et toujours, à peine je quittais cet endroit qu'on était obligé de m'en passer aux poignets histoire d'être sûr et certain que je ne faisais pas de grabuge. Mais bon je n'avais pas à me plaindre, vu que mon bras était plâtré on me les avait attaché par l'avant. Plus confortable mais pas tellement, j'étais obligé de maintenir mon autre bras au niveau du blessé, mieux que d'avoir les épaules qui tiraient vers l'arrière mais rien de très agréable non plus. J'avançais doucement, dans une belle tenue payée par mon père, il fallait que je sois le plus présentable possible, faire bonne figure. J'avais même eu droit au passage d'un coiffeur dans ma cellule histoire d'être le plus beau possible, d'après mon père c'était important dans ce genre de cas. S'il le disait, après tout c'est lui qui était habitué à ce genre de situation, il avait vécu des procès à la pelle à Shousan et s'en était toujours sorti blanchi. Autant suivre ses conseils dans ce cas. Si il y avait bien quelqu'un d'expérimenté là dedans c'était bel et bien lui.

J'avais une garde rapprochée énorme, ils étaient cinq d'on deux avec un masque Anbu qui gardaient le silence. Je devinais qu'ils zyeutaient un peu partout histoire de prévenir une éventuelle attaque, un ouvrant la marche l'autre la fermant. J'étais également entouré de trois shinobis dans une formation triangulaire. Depuis cette tentative d’assassiné dans le centre de détention j'étais gardé à l'oeil vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Je comprenais totalement, que dirait mon père si jamais on m'égorgeait durant mon sommeil ? C'était tout de même bizarre d'avoir une telle garde rapprochée. Je me sentais important pour le coup ... Après tout, si l'Empire ne voulait pas perdre un excellent élément et créer des tensions au seins même de Shi no Kuni ils avaient plutôt intérêt à ce que je reste en bonne santée. Mon père avait déjà porté plainte sur le manque de surveillance dans le centre de détention.

J'avais déjà eu de longue discussion avec mon avocat ... Une vrai crapule, il avait voulu mettre des gens dans la merde pour me sortir de cette position délicate. J'avais bien sûr refusé mais il avait tout de même fini par me convaincre de faire appel à Eihiko en m'affirmant que dans le tribunal il ne risquait rien. Rien ne serait tenté envers lui dans l'enceinte de celui-ci ... Oui mais dehors ? D'après lui il avait prévu une escorte ... Etait-ce seulement vrai ? J'en avais aucune idée, je ne faisais pas confiance en cet homme ... Il me faisait trop penser à mon père. Prêt à tout pour sortir vainqueur. Il aurait certainement sacrifié sa mère à je ne sais quelle divinité dans le but de gagner un procès.

« Est-ce que c'est possible de fumer une cigarette avant ? »

« Non c'est trop risqué. » répondit un des shinobis

« On ne va tout de même pas le priver de tout ce gamin. Il s'est tenu bien à carreau et il n'a fait que coopéré depuis le début. » la voix venait de sous un masque

« Cinq minutes pas plus Sham. » encore un masque

On ne me conduit à pas à l'extérieur, dans une pièce fermée, un devant la porte, un derrière et le reste m'entourant. Je me sentais un peu oppressé à vrai dire mais heureux d'avoir enfin quitté cette cellule de malheur qui me rappelait bien trop ma cave.

On me tendit une cigarette et on l'alluma, après tout j'avais un peu de mal avec mes bras prisonnier sans parler du plâtre. Pour fumer ça allait mais sinon c'était plutôt chiant, déjà que là c'était limite. Malheureusement je n'eus pas le temps de la finir qu'on me pressait déjà pour continuer la route. A contre coeur je jetais ma cigarette dans un fond d'eau se trouvant dans un verre.

Le reste du chemin fut silencieux, personnellement je stressais trop pour ouvrir la bouche, qui d'ailleurs était bien sèche. L'idée de retourner entre quatre murs ne me plaisait pas du tout, oui on avait une certaine liberté mais ce n'était qu'illusion. On pouvait se mouvoir dans le bâtiment sans craindre quoi que ce soit des gardes durant notre temps libre mais tout de même ... Ce n'était rien d'autre qu'une immense cellule et il était hors de question que j'y retourne. D'ailleurs si jamais on m'envoyait encore dedans ... Je m'évaderais. Je me demandais comment j'avais fait pour tenir jusqu'ici.

Je me trouvais devant la porte menant à la salle du tribunal, elle était entrouverte, suffisamment pour que j'entende le brouhaha qui en sortait mais pas pour qu'on puisse me voir. Il semblait y avoir pas mal de monde, pourtant il était fermé au publique ... Mon ventre se tordit un peu plus en entendant que l'on devait me faire entrer. C'était encore pire que de monter sur scène. Un des anbus me poussa légèrement dans le bas du dos m'indiquant que je devait avancer. J'en avais aucune envie mais je n'avais pas le choix. On me conduisit directement aux cotés de mon avocat qui semblait être sûr de lui. Un gros dossier trônait fièrement sous l'une de ses mains ... Bordel, c'était quoi cette épaisseur ? Je me demandais bien ce qu'il pouvait contenir bien que j'avais des petites idées ... Mais même assemblaient elles ne donnaient pas ce volume.

J'étais trop stressé pour parler, ça allait sûrement passer comme durant un concert. Il fallait que ça commence pour que mon corps oublie la situation dans la quel je me trouvais. J'avais chaud dans cette tenue, sentant la moiteur de mes aisselles envahir la chemise que je portais. Heureusement que j'avais quelque chose par-dessus sinon tout le monde aurait pu voir mes large auréole. Bordel ! Je me demandais bien ce que Tak faisait à cet instant ... S'inquiétait-il seulement pour moi ? Après tout, il n'était au courant de rien et je n'avais pas pu faire appel à lui vu la situation. Peut-être que quelqu'un l'avait prévenu entre temps. Après tout Anako s'était déjà rendu plusieurs fois au mont Hansei ... 'Fin j'avais d'autres choses à penser pour l'instant. Mais ça me peiné tout de même de ne pas l'avoir à mes côtés ... Que ce soit pour les moments difficiles comme les bons moment. J'étais habitué à tout partager.

« Pas d’inquiétude Sham. Je n'ai pas pour habitude de perdre un procès. Et puis avec les gens qui viendront plaider pour toi tu n'as aucun soucis à te faire. »

Son sourire carnassier me faisait droit dans le dos. Ce type n'avait absolument rien de sympathique ...

Spoiler:
 
Anbu
avatar
Messages : 273
Date d'inscription : 11/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
293/300  (293/300)
Points de vie:
280/280  (280/280)
Points de chakra:
1090/1290  (1090/1290)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 10 Juil - 14:25

Jinji Nara

Jinji contempla la salle encore un moment. Que de monde pour le procès d’un étudiant décidément. Surtout vu le peu de charges qui pesaient sur lui. Il avait engagé un des avocats les plus prometteurs du milieu, le genre sans foi ni loi et venu du pays de la foudre. C’était si important d’éviter quelques TIG ? Au lieu de ça l’accusation avait fait remonter une info comme quoi le témoin aurait été ami et en contact avec un criminel. De la poudre aux yeux ? Peut-être pas, mais même dans ce cas-là c’était un peu de trop. D’autant plus que malgré la gravité de l’accusation, l’Impératrice semblait très calme. Jinji soupçonnait qu’elle savait elle aussi des choses qu’elle ne disait pas. Enfin, au moins elle en avait le droit. Pas légalement, mais bon. Elle avait les moyens d’avoir quelques petits secrets d’état bien gardés juste pour elle.

De toute façon, une séance à parler quelques minutes avec lui aurait suffi, mais au lieu de ça il y avait toute une assemblée. Des Anbus aussi, comme protection pour la salle. Et des tas de témoins à venir tous plus invraisemblables les uns que les autres. Sans parler des têtes qui étaient sur les bancs dans la salle. Vraiment, c’était n’importe quoi. Mais bon, il allait quand même faire son travail.


** On ne juge plus les vrais coupables de nos jours. Mais on fait des pieds et des mains pour essayer d’enfermer nos héros. Dans quel monde vit-on ? Enfin, il va bien falloir commencer un jour. **

De trois coups de marteau bien sec, Jinji imposa le silence dans la salle.

« Bien. Procès numéro 4, Sham Ono contre la Défense et l’Enquête. Rappel des charges retenues contre l’accusé : dissimulation d’informations sur lui-même afin de tromper la vigilance des autorités, et rétention d’informations sur un criminel fiché S. Il y a également un soupçon de communication avec le dit criminel. Messieurs les représentants, sommes-nous bien d’accord sur les charges ? »

Les deux avocats hochèrent la tête. Deux requins, l’un comme l’autre. Les pires de tous. Décidément les partis en présence avaient bien choisis leurs monuments parmi les charognards du barreau les plus célèbres du moment.

« L’accusation demande deux mois fermes de prison, avec forte amende. La défense des TIG minimaux pour circonstances atténuantes. Il n’y a aucun accord conclu au préalable entre les deux partis. Là aussi nous sommes d’accord ? »

A nouveau les deux avocats acquiescèrent d’un petit ‘oui votre honneur’. Bon, tout était en place.

« Bien. Inutile que je vous rappelle de quelle manière nous procédons lors d’un procès, vous n’en êtes pas à votre première affaire. Puisque nous avons déjà établi la paperasse, les conditions, et les réclamations, nous allons passer directement aux appels de témoin. L’accusation étant l’initiatrice du procès, c’est à vous, Maître Shononzo, d’appeler le premier témoin à la barre. »

« Très bien Votre Honneur. Dans ce cas j’aimerais faire venir Gaden Uchiwa. »

« Accordé. »

Gaden franchit l’allée, sous les regards curieux des différents représentants de disciplines et autres personnalités pas moins célèbres de la salle. Il échangea un regard avec Shamen, qui fronça les sourcils comme pour lui dire quelque chose de pas très sympa.
Et il s’installa dans le siège à gauche du bureau du juge, revêtant donc son survêt de témoin.


« Bien. Gaden-san, si je vous ai appelé c’est avant tout pour commencer par informer tout le monde des faits tels qu’ils sont. Vous êtes l’une des premières personnes à avoir été en contact avec l’accusé, et surtout, la première à avoir été confrontée à de la rétention d’informations. Pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste le test effectué sur les jeunes shinobis ? »

« Je le peux. Ce test est une fouille mentale. Cela peut paraître invasif, mais il faut bien comprendre que nous sommes habituellement tenus à un devoir de confidentialité. C’est d’ailleurs pour cette raison que je ne révélerais aucune information qui ne soit pas directement pertinente avec ce qui se dit ici, est-ce correct ou est-ce considéré comme de la rétention d’informations ? »

« C’est correct, c’est même légitime, continuez. »

« Merci votre honneur. Alors comme je disais cela peut paraître invasif. Seulement, nous avons affaire à une grave menace terroriste, et peut-être à de l’espionnage. Donc c’est une méthode que nous ne pouvons pas négliger. Sham n’est clairement ni un terroriste ni un espion, enfin je suis quasiment sûr que non, cependant. »

« Peut-être. Mais avez-vous des certitudes à ce sujet ? »

« Pas absolues mais … »

« Pas absolues ? Malgré une fouille mentale ? Pourquoi ? »

« Eh bien, il semblerait qu’il ait réussi à me dissimuler certaines informations. Donc je suppose qu’il aurait pu me dissimuler ces informations là également le cas échéant. Cependant … »

« Donc il pourrait être une menace sans qu’on le sache, même s’il n’en a pas l’air ? En l’absence du vrai test, c’est impossible d’affirmer avec certitude le contraire, non ? Surtout que ses capacités dépassent de toute évidence votre méthode. »

« C’est … Peut-être mais actuellement une deuxième fouille a été faite et ... »

« Ce n'est pas la question. Au moment des faits, y avait-il un risque encouru ? Oui, ou non ? »

« … Oui. »

L’affirmation avait semblé coûter à Gaden. Mais Shamen le regardait encore avec calme. Apparence ou non ? En tous cas l’Uchiwa avait l’air mécontent de s’être fait piéger. Il était sans doute venu pour foutre le procès de l’accusation en l’air et s’était raté.

« Bien, votre honneur j’en termine ici avec  ce témoin. »

« Parfait. La Défense souhaite-t-elle procéder à un contre-interrogatoire ? »
Juunin
Chef du clan Inuzuka
avatar
Messages : 241
Date d'inscription : 08/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
212/300  (212/300)
Points de vie:
402/402  (402/402)
Points de chakra:
533/533  (533/533)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 10 Juil - 19:01
En entendant que le premier des témoins à passer était Gaden un vague d'inquiétude vint me percuter de plaine face. Je ne savais pas trop quoi penser de ce type. Durant l’interrogatoire il m'avait montrer une facette de lui très droit dans ses chaussures, agissant pour le bien de l'Empire mais sans outre passer les lois. Mais en même temps il était mordant dans ses paroles, impatient d'avoir des résultats et peut-être même un peu imbu de sa personne vu comme il avait réagit face à moi. Sûrement qu'il n'avait pas accepté de se faire duper.

Et pour ne rien arrangé il y avait le fait qu'il y avait beaucoup trop de monde à mon goût. Il m'avait fallut quelques minutes pour repérer les membres de ma famille. Oui le procès était interdit aux civiles mais pas à ceux qui étaient directement impliqué par rapport à moi. J'avais un peu honte à vrai dire ... Je m'étais toujours attendu à ce que mon père se trouve à ma place actuelle et moi à la sienne. Normalement c'est comme ça que ça aurait dû finir, après tout j'avais jamais rien fait de réellement mal.

L’interrogatoire de Gaden n'était pas très concluant, ou en tout cas pour moi. Il ne faisait que pointer du doigt que j'avais été lâché en liberté sans savoir quoi que ce soit sur moi ... Bordel, ça prenait une mauvaise tournure. Je détachais mon regard de mon père qui n'avait même pas daigné porter son attention sur moi. M'avait-il seulement vu me tournant vers lui ? Qu'importe ce n'était pas mon plus grand soucis pour l'instant. Étrangement mon avocat n'avait pas l'air inquiet, bien au contraire il me semblait pouvoir apercevoir un petit sourire aux bords de ses lèvres. A croire qu'il voyait des choses, ou plutôt entendait, que je ne pouvais comprendre. Ce qui n'aurait pas été étrange, après tout c'est son boulot à lui. A son appel il se leva doucement.

« Oui votre honneur. »

Maître Koda s'avança vers l'endroit où se trouvait Gaden.

« Gaden-san. Si je comprend bien votre rôle durant le test est de juger si oui ou non une personne est apte à passer au rang supérieur dans la hiérarchie shinobis ? »

« Oui c'est bien ça. »

« Vous faites également partie de la Défense si je ne me trompe pas ? »

« Je ne vois pas le rapport. »

« Maître Koda, veuillez vous en tenir au fait. »

« Pardonnez-moi votre honneur. Gaden-san je devienne bien votre importance dans le jugement de qui ou qui ne pourra pas nous défendre. Cependant j'ai une question pour vous. Mettez-vous un instant à la place de mon client, si vous aviez la possibilité déchaper à une fouille mentale le ferriez-vous ? »

« Encore une fois, je ne vois pas le rapport maître Koda. » cette fois-ci Jinji n’intervint pas, un peu perdu Gaden repris « Bien sûr si c'est imposé par l'Empire je m'y plierais volontiers. »

« Aimeriez-vous que l'on sache ce que l'on veut sur vous ? Qu'il vous soit impossible de garder le moindre secret ? »

« Bien sûr que non ! Mais pour le bien de l'Empire je l'accepterais. »

Que cherchait-il à faire ? Me défendait-il là ? Si c'était le cas j'en avais absolument pas l'impression !

« Comme tout le monde dans cette pièce je suppose et je l'espère. Supporter quelque chose de désagréable pour une nation qui nous tient à coeur. Pourtant, il ne faut pas oublier que mon client n'a jamais connu l'Empire comme nous aujourd'hui. Pour lui, encore peu de temps avant son arrivée ici nous n'étions que des ennemis à ses yeux et pourtant il a accepté de se plier à la plupart des règles de cette nation. Et même rejoindre les rangs de celle-ci. Auriez-vous également accepté que l'on fouille votre esprit si vous vous étiez retrouvé dans ce cas Gaden-san ? Si vous étiez arrivé à Shousan qui en serait sorti vainqueur de la grande guerre ? »

Gaden pinça des lèvres. Je voyais maintenant où il voulait en venir ... Un requin un vrai.

« Non maître Koda ... »

« Encore une fois, face à un tel fait personne ne voudrait se laisser faire. Je ne peux que comprendre mon client et je pense que vous aussi. Pourtant mon client lui a décidé de tout de même s'engager dans l'Empire et de servir ses rangs. » il parlait face à Gaden mais pour tout le monde « Gaden-san. Que se serait-il passé si mon client avait révélé sa véritable force ? »

« Il n'aurait pas été genin mais un grade plus haut. »

« Aurait-il fait son entraînement qui l'a conduit à l'hôpital ? »

« Non. »

« Aurait-il fait son entraînement qui l'a conduit à l'hôpital ? »

« Non plus. »

« Une mission très certainement ? »

« Il y a des chances. » Gaden n'aimait réellement pas la tournure des choses

« Dans ce cas, mon client ne se serait pas trouvé à Taki. Et Eihiko Tsubazame non plus. Qui aurait sauvé l'académie dans ce cas ? Il y avait tout de même dans celle-ci trois combattant et non des moindre. Jirobu Akimichi, ancien membre de Shousan ayant montré sa loyauté envers l'Empire à plus d'une reprise. Shunichi Meizan, prince du pays du Fer et enfin Maïa Kaguya princesse de son clan. Sur trois, deux personnes très importante. Comment l'Empire aurait expliqué qu'il leurs soit arrivé quelque chose ? Shunichi-san se trouvait dans un état proche de la mort. Sans l'intervention de mon client  et d'Eihiko Tzubasame peut-être serait-il mort. Comment l'Empire aurait expliqué à sa soeur, reine du pays du Fer, que son frère était mort durant une conférence ? Si je puis me permettre, mon client et l'Eclair Blanc ont retiré une épine du pied de la Défense et même de l'Empire. »

« Tout ce qui ce qui ressort pour l'instant de cette affaire n'est pas la culpabilité de mon client mais bien l'incapacité de la Défense de maintenir une sécurité dans l'Empire. D'abord l'Aile du Phénix ayant attenté à la vie de l'Impératrice. Ensuite l'incapacité de Gaden-san à porter sa mission à bien. Puis les attaques à travers tout le royaume. Et enfin la tentative d’assassinat sur mon client durant son incarcération. Oui mon client a menti à l'Empire mais nous aurions tous chéri notre intimité. Mon client participe à de nombreuse facette de l'Empire, il a fait bien plus que beaucoup de monde dans cette salle du haut de ses quinze années. Que ce soit politiquement, culturellement ou défensivement. » il porta attention vers Jinji

« Votre honneur. J'ai terminé avec le témoin. »

C'était donc à ça que ressemble un procès ? ... Mon dieu, Koda était réellement un requin.
Anbu
avatar
Messages : 273
Date d'inscription : 11/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
293/300  (293/300)
Points de vie:
280/280  (280/280)
Points de chakra:
1090/1290  (1090/1290)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 17 Juil - 16:54

Jinji Nara – Vie : 380 Chakra : 1010 - Char : 8

Jinji suivit les deux interrogatoires de Gaden en restant imperturbable. Les deux avocats essayaient de toute évidence de se disputer la place de plus grand avocat de l’Empire, mais aucun ne semblait réellement avoir à cœur les intérêts de son client. Ils voulaient gagner pour eux, en fait. Le Nara était déconcerté par cette implication malsaine des deux requins, et à la fois leur manque d’implication dans ce qui était réellement important. Il commençait à mieux comprendre pourquoi l’Impératrice lui avait expressément demandé de se tenir ici à la place du juge qui aurait dû officier. Elle aimait bien le garçon, mais ce n’était pas que pour cette raison. En fait, on en était même bien loin : c’était pour éviter que cette affaire prenne trop de proportions, et échapper à un jugement inéquitable où le juge se serait laissé noyé par l’affrontement entre les deux avocats. Les Maîtres Shononzo et Koda n’en étaient, de plus, qu’à leur premier round, son instinct le lui murmurait.
Jinji avait juste envie d’écourter ce combat inutile, et de parler lui-même directement à Sham. Ce garçon n’avait pas besoin d’assister à une telle mascarade. Il avait juste besoin d’avoir confiance, et de savoir comment on pouvait lui faire confiance aussi. Tout ceci ne pouvait que lui nuire : il faudrait qu’il remette tout ça en ordre avant la fin.
Mais il ne pouvait pas  sans contourner les lois : c’était du droit des avocats de faire tout ce remue-ménage s’ils le désiraient. Et respecter la loi, et ses limites, c’était précisément le sujet mis sur la table aujourd’hui au-delà de ce procès. Être à la fois ferme sur les règles, et pourtant judicieux dans leur application, c’était ce que devait faire Jinji. Il choisit donc de laisser faire pour le moment, d’autant plus qu’il avait encore besoin de quelques réponses.


« Je n’ai quant à moi aucune question pour vous Gaden-san. Vous pouvez vous retirer, merci de votre témoignage et de votre sincérité. »

L’Uchiwa s’exécuta, sortant de la salle comme le voulait la procédure.

« Bon, bon. C’était effectivement un bon moyen de ramener les faits à la lumière de ce procès. Sham a dissimulé des informations, c’est le premier fait. Même s’il pourrait bénéficier de circonstances atténuantes, ce que je suis prêt à débattre, il a donc transgressé une loi. Le second fait, c’est le fait que la Défense n’ait pas réussi à l’empêcher de contourner cette loi. Mais la responsabilité de celle-ci dans cette affaire a déjà été établie. Et je ne goûte pas les hypothèses, je préférerais m’en tenir au fait. J’ignorerais donc les suppositions, maître Koda, même si j’entends et comprends parfaitement ce que vous souhaitiez présenter, je vais considérer votre contre-interrogatoire comme la présentation de ces circonstances atténuantes. »

Tout en parlant, le Nara prit quelques notes. Deux tirets, deux lignes, pour résumer tout ce qui s’était dit. Ca pouvait paraître très peu, mais Jinji était quelqu’un d’économe.

« Seulement les interrogations sur la pertinence des lois, ou sur la responsabilité de qui que ce soit dans une affaire extérieure à celle-ci m’importunent. Nous sommes dans un tribunal, et nous cherchons à établir la gravité des actes de Monsieur Sham Ono, ainsi que la nécessité, au regard de la loi et des circonstances, d’un châtiment sévère ou léger. Essayons de ne pas l’oublier, ce n’est pas un règlement de comptes. Que ce soit entre vous deux, Maître Shononzo et Koda, ou entre les différentes institutions impériales. Il en va de l’intérêt d’un jeune ninja, de sa carrière, et de la démonstration de l’efficacité, dans la sévérité comme dans la clémence, de la justice impériale. »

Ce genre d’intervention pour tenter de recentrer le débat était monnaie courante, mais pas si efficace qu’elles pouvaient le paraître. Tout ce que faisait Jinji, c’était donner aux avocats le ton du procès et leur permettre de faire évoluer leurs différentes armes. Seulement, il avait profité de son tour de parole pour regarder Sham directement dans les yeux. Il ne cherchait pas spécialement à le sonde, seulement sur la fin de sa tirade, il avait tenu à essayer de lui faire passer une sorte de message. Le garçon semblait tendu, si Jinji avait dit tout ça c’était aussi pour le rassurer, d’une certaine manière. Après, savoir s’il y avait un but ou une instruction sous-jacente … allez savoir, mais c’était ce qu’il avait fait en tous cas.

« Bien. Maître Koda, je vous laisse à votre tour appeler un témoin à la barre. »
Juunin
Chef du clan Inuzuka
avatar
Messages : 241
Date d'inscription : 08/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
212/300  (212/300)
Points de vie:
402/402  (402/402)
Points de chakra:
533/533  (533/533)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 17 Aoû - 14:24
Plus le temps passait dans cet endroit plus je me sentais mal. Je m'étais toujours dis que je me retrouverais du côté des témoins ou de la famille pour assister au procès de mon père et non le miens. Malheureusement les circonstances étaient tout autre, j'étais bel et bien là à attendre que l'on déclare ma sentence. C'était une horreur de se retrouver dans ce genre de situation. J'espère juste que ça serait la première et dernière fois.

Je me demandais bien qui allait être appelé à témoigner cette fois. Maître Koda semblait avoir une liste longue comme un bras sous la main, ou tout du moins c'est e qu'il m'avait expliqué durant nos entretient. Il semblait être très confiant sur ce qu'il allait m'arriver. D'après lui le procès était gagné d'avance et au pire des cas je m'en sortirais qu'avec des travaux d'intérêt généraux. Rien de bien grave.

« Je suis désolé votre honneur. Je ferais bien plus attention à mes propos à l'avenir mais je jugeais qu'il était important de porter ces faits une nouvelle fois à jour. Je vous remercie de votre compréhension. »

J'avais quand même du mal à suivre cette façon de penser, elle était proche de celle de mon père mais bien plus poussée que la sienne. Un véritable requin.

« Je vais faire appel à Atake Makiri, la personne qui s'est occupé de la première partie de l'examen de Sham Ono. »

Tout comme Gaden l'avait fait auparavant, Atake franchit l'allée lui aussi sous les regards curieux des différentes personnes se trouvant dans la salle. Il semblait être un peu tendu, je pouvais le comprendre. Et dire qu'ils déplacée tellement de personnes pour simplement mon procès ... Je ne pouvais m'empêcher de me sentir important. Si tous les témoins prévus passaient ... Je n'ose imaginer pour combien de temps on en aurait.

« Bonjour Atake-san, j'ai fais appel à vous pour témoigner du comportement de monsieur Ono durant l'examen déroulé avant que Gaden-san est fait passer son propre examen. Je vois dans mes dossiers que les deux examens que vous avez fait passé aux étudiants étaient basés sur l’entraide. J'aimerais que vous expliquiez à chacune des personnes ici présentes la façon d'on monsieur Ono s'est comporté. »

« Très bien maître Koda. Je suppose que vous voulez que je vous parles surtout de la façon d'on Sham a protégé un des étudiants durant l'examen. Oui en effet, Sham a fait barrière de son corps pour protéger un étudiant. Il s'agissait d'un malheureux accident mais Sham n'a pas hésité un instant à s’interposer. »

« Si je comprend bien Sham a donc assurer la protection d'un étudiant durant l'examen. »

« C'est bien ça maître Koda. »

« Et quel était exactement ce malheureux accident ? »

Atake semblait être un peu gêné, il semblait vouloir éviter d'aborder plus profondément ce sujet.

« Ce sont des choses qui arrivent durant un examen, c'est même normale. C'est un étudiant qui s'est défendu durant l'examen pratique, une tentative de vol de l'objet qui était déclaré assurer le passage de cette partie. La réponse de l'autre étudiant n'aurait pas réellement causé de problème mais Sham a tout de même décidé de faire barrage de son corps. »

« Nous avons donc là, un étudiant n'ayant pas hésité une seule seconde à protéger un de ses camarades face à une menace. Un acte digne d'un shinobi en qui on peut avoir confiance dans ce genre de situation. Quelques choses que l'Empire demande d'acquérir et qui apparemment est le cas de mon client. »

Atake répondit d'un simple mouvement de tête. Koda semblait être content d'avoir entendu cela. Je commençais à comprendre pourquoi il avait fait appel à ce témoin. Si je ne me trompe pas il n'avait rien à me reprocher, bien au contraire vu qu'il m'avait connu que durant cet examen.

« Très bien votre honneur, je n'ai plus de questions pour ce témoin. »

Je ne pouvais tout de même pas m'empêcher de penser à ce qui allait se passer maintenant ... Et si jamais il avait des informations qui pourrait être compromettante ? Ou si simplement l'autre avocat arrivait à détourner les propos d'Atake ... Je me mordis la lèvre, stressé de ce qui pourrait se passer.
Anbu
avatar
Messages : 273
Date d'inscription : 11/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
293/300  (293/300)
Points de vie:
280/280  (280/280)
Points de chakra:
1090/1290  (1090/1290)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 5 Sep - 22:58

Jinji Nara – Vie : 380 Chakra : 1010 - Char : 8

Les témoins s’enchainèrent, et avec leur défilée, la migraine de Jinji augmentait progressivement. Ils appelaient tous leur armada de témoins, dans un duel judiciaire qui n’avait presque plus aucun rapport avec l’accusé. C’était un affrontement entre deux partis, presque politiques, fait de prouesses verbales et de joutes oratoires toutes plus sanguinaires et sans pitié les unes que les autres … Jinji avait du mal à s’y faire. Personne ne considérait les intérêts de personne, ici, décidément. Ni ceux de l’Empire, ni ceux du garçon. Pourtant, c’était bien de cela dont il s’agissait non ? Jinji se leva, frappant du poing sur la table.

« Assez. J’en ai assez. Vous deux, les requins, sortez de ce tribunal. J’en ai assez entendu, je vais rendre mon verdict, je n’ai pas besoin de vous dans les parages. »

« Votre Honneur c’est contraire à l’éthique et … »

« Allez-vous-en. »

Pâles, les deux avocats prirent leurs affaires, non sans protester pour la forme, et parler de censure et menacer tous un tas de gens de la haute. Mais ils s’en allèrent. C’était l’essentiel. Jinji soupira, soufflant un bon coup. Bon sang, ils avaient failli le faire sortir de ses gonds. Lui qui était d’habitude si calme. C’était vraiment pas facile de jouer le Juge. Pas étonnant que certains deviennent complètement fous. Ils étaient entourés d’hommes qui ne juraient que par la victoire, l’argent, et le pouvoir. Et qui défendaient des criminels, condamnaient des innocents … Et ce à longueur de journées. Bon, c’était rare que la justice impériale commette une erreur. Mais ça arrivait, et c’était un poids lourd à porter. En tous cas, c’était un métier difficile et Jinji le réalisait enfin.

Bon, aujourd’hui, ce ne serait plus très difficile maintenant que les deux vautours étaient partis. L’assemblée semblait interrogative, surtout quand Jinji descendit de son promontoire pour venir se placer, debout, juste devant Sham.


« Mettez-vous debout, je vous prie. »

« Mon garçon, si je dois rendre la justice, autant que ce soit franc. je ne suis pas juge, mais conseiller impérial. Sa Sainteté m'a demandé de m'occuper de cette affaire à ma manière donc ... Je vais te poser quelques questions. Si tu y réponds honnêtement, je ne pense pas qu'il y aura plus de ... complications ? »

« Donc. Je pense que tu as compris à quel point ton acte, cette rétention d’informations, s’il s’était s’agit de quelqu’un d’autre, aurait pu être dangereux, n'est-ce pas ? »


Citation :
" Je comprend bien que je ne sois pas totalement d'accord, si j'avais donné toutes les informations sur moi je ne me serais jamais retrouvé étudiant. Dans ce cas je ne me serais jamais retrouvé blessé durant mon entraînement avec ma senseï. Du coup jamais je n'aurais été en mesure de porter secours durant l'attaque à l'académie. Je ne dis pas que j'ai empêché la mort de mille et une personne. Je dis juste que ce que j'ai caché a permis à au moins une personne de pouvoir encore respirer aujourd'hui. Oui en quelque sorte je suis conscient qu'un tel mensonge de la part d'une autre personne aurait pu nuire plus que porter bénéfice mais je ne regrette pas de l'avoir fait. Sans quoi un innocent de plus ne respirerait plus aujourd'hui. "

« C’est vrai. Et je sais tout cela. Mais peut-être que tu aurais fait une mission plus importante et sauver encore plus de vies si tu avais tout dit ? C’est un heureux hasard que tu aies pu faire tout ce bien, des circonstances positives, mais le fruit du hasard. Mais ce n’est pas si important. Tout ce qu’on demande aux jeunes ninjas, quand ils font une erreur, c’est de comprendre laquelle ils ont fait. Toutes les informations que j’ai entendues sur toi plaides en ta faveur de toute façon … Pour te dire la vérité, je ne comprends pas ce procès. Tu as fait quelque chose de grave, et tu dois être puni. Mais un tribunal ? Tu as prouvé que tu étais quelqu'un de bien, à de nombreuses reprises, il ne m'en faut pas plus. Mais la loi est la loi, je ne la contournerais pas. Cette fois-ci tes bonnes intentions l’ont surpassée, c’était une bonne chose. Mais ça n’arrivera pas à chaque fois, malheureusement. La réaction autour de cette affaire reste cependant excessive et tu as déjà fait une semaine au centre de détention … Donc … Dis-moi, qu'en penses-tu ? Comment te punirais-tu ? »

Citation :
" J'aurais pu oui mais rien n'est certain. Alors que là les faits sont présents, des gens ont été sauvé grâce à mon intervention. Peut-être aurais-je eu simplement une mission qui ne m'aurait permis de sauver personne de par sa complexité ou autre chose. Mais comme vou dite ce n'est pas si important. Je sais que je n'aurais pas du mais je ne regrette en rien mon acte. Je n'ai fait de mal à personne bien au contraire. Comment me punir? C'est une bonne question ... Que diriez-vous de me confier des missions qui me permettront de sauver encore plus de monde? Je ne demande pas à être rémunérer, j'accepterais de les faire pour me faire pardonner cette ''faute'' commise sans aucun contrepartie. Simplement apporter mon aide là où je le peux. "

« Ahaha, excellent, excellent. Tu es tel que je me l’imaginais. Bien. Je vais quand même devoir radoter un peu, parce que c’est mon boulot, et parce que je crois vraiment ce que je défends : ce qui est dangereux, avant tout, c’est que la loi est là pour protéger le peuple. Tout comme les ninjas le font. Parfois, il faut savoir la contourner habilement pour mieux les protéger, j’en conviens. Mais dans le fond, si les ninjas pouvaient se le permettre impunément, alors la loi ne protégerait plus le peuple. Et au moindre ninja mal intentionné, nous aurions des morts sur la conscience. Je ne pense pas que tu sois ce genre de ninja, mais je pense aussi que tu peux comprendre ça. »

Le ‘juge’ attrapa son marteau sur le bureau à l’aide de son ombre, et l’utilisa pour sonner la cloche qui était dessus par trois fois.

« Proposition acceptée. Sham Ono est jugé coupable de rétention d’informations, avec circonstances atténuantes. Il sera puni d’une semaine au centre de détentions pour jeune shinobi, déjà purgée, ainsi que par la soumission à un nouvel examen, déjà fait aussi. De plus, il devra effectuer une mission que je lui donnerais le moment venu, et qui sera une mission bénévole. Un travail d’intérêt général en somme, pour prouver sa bonne foi envers l’Empire. Séance levée. »

Alors que tout le monde faisait grincer sa chaise pour sortir, Jinji se pencha vers Sham :

« Dis-moi, mon garçon, je me demandais. Tu as vu la liste des témoins ? Certains noms m’ont fait sauter au plafond. Je ne leur ai pas laissé le temps de les appeler mais … Hamza Majustuchi, ta propre famille, tes coéquipiers, Shura Ryuuketsu, et j’en passe. Et Nanaki-sama qui me demande elle-même de venir ici pour remplacer le juge habituel … Il y a pas mal de monde qui semble croire en toi. Je pense que tu auras un effet positif sur l’Empire, à l’avenir. Alors fais de ton mieux, d’accord ? »

Il faillit s’éloigner mais se rappela soudain de quelque chose.

« Ah et il y a ce nom là aussi … »

Il lui tendit le papier, en désignant le nom d’Eihiko Tsubazame.

« C’est pour ça qu’il y a autant d’Anbus dans le coin je suppose. En tous cas, je ne sais pas si tu le sais mais il a déboulé au palais la semaine dernière, et il a eu une discussion apparemment mouvementée avec l’Impératrice. Comme elle n’a pas été blessée, je pensais qu’il était mort ou capturé. Après avoir fait ça, c’est bien courageux de se tenir prêt à venir témoigner publiquement … Tu sembles avoir de très bons amis. Et tu sais ce qu’on dit, hein ? On a des bons amis parce qu’on les mérite. Je t’enverrais ta mission quand j’aurais une idée de son contenu. En attendant, j’espère que tu continueras de faire les choses bien. Et en respectant la loi cette fois ! »

Jinji lui adressa un sourire énigmatique, puis s’en alla en lui laissant la liste des témoins, ceux qui auraient plaidés pour ou contre lui d’ailleurs.
Juunin
Chef du clan Inuzuka
avatar
Messages : 241
Date d'inscription : 08/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
212/300  (212/300)
Points de vie:
402/402  (402/402)
Points de chakra:
533/533  (533/533)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 8 Sep - 15:53
J'étais surpris de la tournure qu'avait pris le procès. Alors qu'un instant plus tôt il battait son plein je me retrouvais seul avec le juge. J'étais face à lui, en plus petit comité, c'était plutôt impressionnant je dois l'avouer. Cet homme dégageait quelque chose que je ne saurais expliquer. Dans un premier temps j'avais eu peur de la réaction qu'il avait eu mais rapidement il me rassura sur ce qui allait se passer. Il voulait simplement clore ce procès d'une façon plus personnelle ? Ce n'était pas réellement le mot que je cherchais mais il y avait là quelque chose qui s'en rapprochait. Il me questionnait, je lui répondais sincèrement. Il était bien plus humain que je ne l'aurais pensé, à peine répondais-je que j'avais peur l'instant d'après de sa réaction. Pourtant il n'y avait aucune raison, il semblait aller en partie dans mon sens tout en ayant l'obligation de me punir. Je pouvais tout à fait comprendre, vu la médiatisation du procès il ne pouvait faire autrement. Je devais servir en quelque sorte d'exemple, on ne trompe pas l'Empire impunément.

« Non votre honneur. Je n'ai pas vu la totalité de la liste. Et oui je dois reconnaître être plutôt bien entouré. »

C'était étrange de parler de façon aussi proche lors d'un événement aussi sérieux. Je tiquais quand il parla d'Eihiko ... Ainsi donc lui aussi avait discuté avec l'Impératrice ? Je me demandais bien de quoi ils avaient pu parler. Mais ce n'était pas le plus important, ce qui me faisait chaud au coeur c'était le fait qu'il prenne le risque de venir à mon procès alors qu'il était recherché. Je ne pu m'empêcher de sourire. Surtout en voyant le reste de la liste. Oui j'étais bien entouré mais au point d'avoir de tels noms pour un procès ? Ex-générale, chef de clan, recherché numéro un et j'en passe.

« Ne vous en faites pas votre honneur. Je ferais bien sûr de mon mieux et je ferais honneur aux personnes qui voulaient venir pour ma défense. »

Alors qu'il partait je jetais un nouveau coup d'oeil sur la liste. D'abord ceux qui étaient prêt à me défendre, chacun me fit sourire. Malheureusement celui-ci s’effaça rapidement. Dans les personnes désirant plaider contre moi l'un des noms me fit tiquer. Pourquoi voulait-il faire ça ? Pourquoi mon père voulait-il me voir en prison ? On venait à peine de tenter de me tuer que lui voulait que j'y retourne déjà ? Je ne lui avais pourtant rien fait ! Une larme de colère chuta sur la feuille. Je commençais à comprendre bien que je me voilais la face. Il y avait trop de coïncidence pour que je ne commence pas à réellement tiquer. Les yeux, le fait qu'il m'ignore totalement depuis mon retour, qu'il me rejette carrément, vouloir me voir en prison à nouveau en sachant ce qui pourrait se passer ... Mais surtout la façon d'on Kazuzu avait réagit durant notre discussion et certaines choses qu'il avait dit ... Serais-ce possible qu'il soit à la base de tous mes malheurs ? Il fallait réellement que j'aille parler à Nanaki, je n'avais pas le temps de me préparer à cette rencontre, je devais en avoir le coeur net.
Anbu
avatar
Messages : 273
Date d'inscription : 11/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
293/300  (293/300)
Points de vie:
280/280  (280/280)
Points de chakra:
1090/1290  (1090/1290)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 10 Sep - 12:53
Sham : +12 xp. Je ne mets pas tant d'xps que ça parce que le rp a tourné court, mais c'est bien d'affronter en rp les conséquences de ses actes en rp.

Rem : +35 drâkes. Il est bizarre ton juge xD
L'Eclair Blanc
avatar
Messages : 405
Date d'inscription : 13/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
215/300  (215/300)
Points de vie:
318/318  (318/318)
Points de chakra:
938/938  (938/938)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto-last-gen :: 
PARTIE RP
 :: Empire :: Shi no kuni :: Quartier Central – La Grande Cité
-