AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Ven 7 Juil - 5:30
Citation :
Comparé à la cathédrale des Cinq, c'est un temple minuscule. Mais il y a quelques prêtres et prêtresses qui s'en occupent malgré tout. Ils ne restent pas sur place la nuit et l'après-midi, et le temple n'est donc ouvert que le matin, aux heures de prières. Il ouvre à l'aube et se ferme au zénith.

Il n'est composé que d'une seule salle, très dépouillée, dans laquelle trône un petit bassin, au milieu duquel on peut voir une statue d'une femme mi-renard mi-humaine. Aux pieds de la statue, à moitié enfouies dans l'eau, on peut distinguer trois urnes frappées chacune d'un kanji différent : Do, Kaze et Mizu. C'est-à-dire la terre, le vent, et l'eau.

La tradition veut qu'à chaque prière, on dépose une offrande dans chaque urne : un produit de sa récolte dans l'urne de la terre, une prière sur un parchemin dans l'urne de l'air, et une graine dans l'urne de l'eau.

Inari est une déesse clémente et protectrice, mais son culte n'est pas très répandu dans l'enceinte de Shi : c'est plutôt un culte qui se fait dans les grandes plaines, là où la population agricole est forte. Jugée comme une déesse mineure par l'Eglise des Cinq, elle n'est néanmoins pas interdite et son culte n'est pas du tout mal vu, bien que très peu développé.
Genin
Youma Sengoku
Messages : 35
Date d'inscription : 01/06/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
Temple d'Inari Left_bar_bleue87/100Temple d'Inari Empty_bar_bleue  (87/100)
Points de vie:
Temple d'Inari Left_bar_bleue138/138Temple d'Inari Empty_bar_bleue  (138/138)
Points de chakra:
Temple d'Inari Left_bar_bleue136/316Temple d'Inari Empty_bar_bleue  (136/316)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 8 Mai - 12:08
Ça fait déjà un moment que je pense à venir ici mais j'ai peur de ce qui pourrait se passer. Je me demande si les prêtres seraient capables de voir au travers de cette mascarade. Normalement non, mais on ne sait jamais avec Inari, il faut pas oublier que c'est elle qui a donnée vie aux membres de ma famille de Chikyuu. Je me suis toujours dit que l'on ne peut imaginer de telles créatures sans avoir un minimum de plaisir à taquiner les gens sois-même.
Je suis bien curieux de savoir comment les humains font pour vénérer celle que je peux un peu considérer aussi comme mon parent. A force je commence vraiment à les collectionner. Je me demande s'ils ont pris leurs inspirations sur le mont Hansei qui est le premier temple dédié à cette divinité. Après tout, il a été offert aux Myobus par elle-même. Un peu comme Junnali offert aux Belettes par Junna. Je me demande bien pourquoi certains dieux de Chikyuu ont fini par atterrir sur Onogoro et d'autres non. Est-ce que ça serait parce qu'à une époque les Kitsunes étaient proches des humains ? Je me demande d'ailleurs ce qui a fini par créer cette scission. Shian m'a bien sûr raconter le jour où elle a partager son art avec un humain, la trahison qu'elle a vécu. Mais étrangement cette histoire n'est jamais vraiment la même. Quand on lui fait remarquer elle répond tout simplement qu'il n'est pas simple de se souvenir de ce qui c'est passé il y a des milliers d'années. Si ça venait de la bouche d'une autre personne j'aurais pu y croire, de la sienne j'ai un mal fou. Sa mémoire semble infaillible. Une capacité qu'elle a obtenue au fil de ses queues ? C'est une possibilité aussi.

Je fouille une dernière fois mon sac histoire d'être certain de n'avoir rien oublié. Une petite bouteille de saké et du riz. Cuit bien sûr, l'apporter encore cru ne servirait à rien. Ou en tout cas je le conçois de cette façon. J'ai aussi bien sûr une petite fiole d'eau du mont Hansei, un petit peu de papier et graine sans oublier le fruit de mon dur labeur.
Je me suis renseigner auprès de Kayzu pour savoir quoi apporter, sur le mont on ne fait que méditer pour se rapprocher d'elle. Je doute que ce soit possible dans un tel endroit. J'ai aussi pris une petite paire de ciseaux.

L'avant du temple est vraiment trompeur. Entre sa taille et sa simplicité je vérifie à deux fois d'être au bon endroit. La seule chose qui me permet vraiment de savoir que c'est ici que l'on prie Inari ce sont les deux renards sur les d'entrée et les petites statues entourant celle-ci représentant le même animal. Chacun porte dans sa gueule un objet différent, trois rouleaux mais sous une forme unique pour chacun et un avec du végétal dans la gueule. Clochette, pompon, aucune décoration et des branches de riz pour le dernier. C'est sous le tintement de l'un des renards que je franchis la porte. Seul celui au pompon et celui portant un rouleau bien spéciale sont peints sur la porte.
Le lieu est encore plus petit que je ne pensais. Est-ce que je me suis attendu à autre chose ? Oui et non, je suis tout de même conscient qu'elle ne fait pas partie des Cinq, autant dire qu'elle ne risquait pas d'avoir un bon gros bâtiment dédié à elle. Mais de ce que les Kitsunes me disent sur Inari, je doute qu'elle soit offusquée par une telle chose, elle est plutôt du genre à aimer le grand air.

La pièce fait très vide, une statue à l'effigie de celle que je peut pratiquement considérer comme une mère, la taille trempant dans l'eau. Est-ce que c'est mon lien avec elle qui me force à la trouver somptueuse ou tout simplement que malgré la pauvreté des lieux la statue est d'une qualité impressionnante ?

Bonjour jeune homme puis-je vous aider ? la voix me sort de ma contemplation de l'effigie

C'est bien aimable mais non, je viens tout simplement me recueillir. Mais je vous remercie.

Sans ajouter un mot je m'installe en tailleur au pied du bassin. Déposant devant moi tout ce que j'avais apporté, en deux groupes. L'un directement pour Inari et l'autre pour les Kitsunes. Apparemment il est possible de faire une offrande aux deux, afin d'avoir plus de chance d'être entendu. Après tout les Myobus restent tout de même les messager de cette divinité. Je sens le regard interrogateur du prêtre. Apparemment ce n'est pas tout à fait de cette façon que l'on s'adresse à elle ici. Pourtant la méditation est une façon de rentrer plus facilement en harmonie avec ce qui nous entoure, par répercutions plus proche du divin.
Je passe une bonne heure, en silence extérieur mais en plein questionnement à l'intérieur. Si normalement la méditation se fait par une absence de ressenti, état que j'arrive normalement à facilement atteindre, cette fois-ci je me retrouve tout simplement submergé tout le long. Me questionnant sur mon choix d'être sur Onogoro, espérant qu'Inari ne voit pas d'un mauvais oeil que je me cache sous une autre forme que celle qu'elle m'a offert. J’espère qu'elle comprendre pourquoi je dois agir de cette façon. Je doute que les humains soient prêts à accepter une personne mi-Kuchiyose mi-Humain, tout comme je doute que l'inverse soit vrai aussi. Je dois rester cacher, ou tout du moins pour le moment. Peut-être qu'un jour je pourrais être moi sans avoir besoin de porter un masque.

Quand j'ouvre à nouveau les yeux je remarque que je suis seul, le prêtre n'est plus là. J'hésite un instant à reprendre ma véritable forme. Le seul hic c'est que je serais obligé d'attendre que le sceau que l'on m'a apposé reprenne le pas. Un trop grand risque.
Je me relève et j'ouvre la petit fiole contenant de l'eau du mont Hansei pour la verser dans le bassin. Je me sert une petite coupelle de saké, trempant mes lèvres dedans. De même pour le bol de riz. Ceux-ci sont destiné aux Myobus, afin que mon message ait le plus de chance de passer. Je me sers au passage vu que j'en suis moi aussi un en quelque sorte.
Puis c'est le tour aux offrandes destinées à Inari, depuis que je suis arrivé ici je me suis occupé de la pousse de quelques variétés de légumes dans le potager de la maison. Il me fallait absolument une graine pour être au plus proche des rites humain. J'avais pensé à l'acheter mais ça va juste totalement à l'encontre de cette divinité.
Je dépose dans la première des urnes une tomate cerise, je n'ai pas trouvé plus rapide à la pousse. Dans le deuxième un bout de papier parcheminé que j'ai préparé. Plié en quatre, portant sur sa face le symboles d'Inari tracé par Shian elle-même, n'étant pas encore capable de le faire. Et finalement, une graine tout en espérant que ma demande sera entendue.

En quittant le temple, sur le muret d'en face quelque chose attire mon regard. Une petite statuette à l'effigie d'un renard. Ça ressemble bien trop à un signe pour que je ne la prenne pas.

+10 xp
Obtient le Charme de Kuzunoha
Genin
Hikaru Ono
Messages : 251
Date d'inscription : 11/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
Temple d'Inari Left_bar_bleue24/100Temple d'Inari Empty_bar_bleue  (24/100)
Points de vie:
Temple d'Inari Left_bar_bleue130/130Temple d'Inari Empty_bar_bleue  (130/130)
Points de chakra:
Temple d'Inari Left_bar_bleue420/420Temple d'Inari Empty_bar_bleue  (420/420)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto-last-gen :: 
ONOGORO
 :: Empire :: Shi no kuni :: Quartier Central – La Grande Cité
-