AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Katana contre Chaines, Raiton contre Raiton

 :: 
PARTIE RP
 :: Divers :: Arène Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 7 Juil - 15:24
An 28, milieu du règne du Chien.
On est à la mi saison du Feu, au plein coeur de l'été.

Nous sommes dans le temple d'Inari, où Masamune est venu chercher des renseignements sur les anciens dieux avant un déplacement important sur les terres du clan Kaguya.
Suite à une irrévérence, volontaire ou non, envers le culte d'Inari, il se prend la tête avec la seule personne présente dans le temple : une prêtresse d'Inari, Chihiro (ou Akane) et ils en viennent au mains.
Il n'y a INRP pas de règles spécifiques, mais pour le HRP ce sera un combat amical qui suivra donc toutes les règles des combats amicaux.


Terrain : Salle de temple. C'est de la pierre dure. Le seul endroit où l'on peut se cacher, c'est derrière la statue d'Inari au centre de la pièce. Le bassin devant la statue est petit mais deux personnes peuvent y tenir, il suit les règles de l'eau peu profonde.

Déclaration et initiative : Masamune !


Hajimé !
Assassin Free-lance
avatar
Messages : 27
Date d'inscription : 06/07/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
147/300  (147/300)
Points de vie:
610/610  (610/610)
Points de chakra:
750/750  (750/750)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 8 Juil - 1:23
« Déshabilles-toi, mets-toi à genoux et implore mon pardon. Si tu es coopérative, peut-être que tu auras la vie sauve quand j’aurais fini de m’amuser avec toi. »

Masa ne se souvenait même plus des raisons de cette altercation. Mais cette stupide prêtresse l’avait énervé, et il n’allait pas la laisser partir comme si de rien n’était. Il ne pouvait pas lui ôter la vie sous peine d’avoir des ennuis. Par contre, il pouvait la faire déguster sévèrement. Et la balancer au fin d’une cage pour le restant de sa vie. Ce pouvait être la prison. Il avait juste à dire qu’elle l’avait attaqué sans raison. Cette étrange jeune femme ne ferait pas le poids contre sa parole, celle d’un chef de clan. Et en l’absence de preuves, ce serait à celui qui possédait la plus grande influence. Il suffisait de fouiner un peu dans son passé et il aurait tôt fait de trouver quelque chose de compromettant pour appuyer ses paroles. Tout le monde avait son lot d’anecdotes croustillantes à présenter devant un juge.
Cependant, la solution la plus alléchante c’était qu’elle paie un peu de son corps. Une bonne vieille cage au sens propre du terme, dans les sous-sols du clan Uzumaki ferait bien mieux l’affaire qu’une geôle. Rikudo avait sans cesse besoin de cobayes, et les rats habituels étaient un soutien assez maigre. Un petit sujet d'expérience humain lui ferait le plus grand bien. A lui, et à ses projets ambitieux, et donc forcément à Masa par la même occasion.

Il n’aurait pas dit non si elle avait décidé de demander pardon, évidemment. Même si elle était un peu bizarre il se serait bien amusé avec elle. Son corps était plutôt bien proportionné, et son minois aussi. En plus, la couleur exotique de sa peau avait quelque chose d’attrayant. Mais bon, ça revenait au même au final pour elle : Masa ne l’aurait de toute façon pas laissée s’en  sortir indemne. Ca faisait bien trop longtemps qu’il était sage. Et même si c’était pour la bonne cause ça commençait à lui peser. Être vraiment vilain avec quelqu’un, voilà ce dont il avait envie.


« Ton temps est écoulé. Et tu n'es toujours pas nue et à mes pieds ? Tu vas morfler, petit peste insolente. »

Il allait la neutraliser lui-même et lui faire souffrir mille morts. Masa n’avait jamais été un combattant exceptionnel, mais il s’améliorait rapidement. Après tout, s’il voulait devenir le maître du monde, et un bon boss final bien maléfique, il fallait qu’il devienne puissant. Qu’il soit capable de mater les héros de la lumière qui tenteraient de l’arrêter. On ne peut jamais faire confiance à ses sbires quand on est un maître du mal. Du moins, pas totalement. Quelqu’un fini fatalement par arriver jusqu’à nous pour nous défier. Et ce quelqu’un, il fallait le recevoir.
Du coup, il avait utilisé ses récents combats amicaux pour identifier ses points faibles. Et surtout le plus urgent : sa très faible mobilité. Sa vitesse de réaction lente au possible. Et il avait beaucoup travaillé sur elle, pour l’améliorer.
Avec plaisir, il constata qu’il était enfin plus vif qu’un ennemi. C’était une sensation gratifiante, de sentir que son travail acharné payait. Les génies du mal travaillent très dur pour parvenir à leurs objectifs. Alors à chaque fois que ce travail donne de bons résultats, il y a de quoi être satisfait.

Bon, il allait profiter de cet affrontement punitif pour effectuer quelques tests supplémentaires, puis il liquiderait cette stupide prêtresse qui osait le contrarier. Il était quand même méfiant : elle n’était clairement pas habillée en tenue de cérémonie, et disposait d’une bonne réserve de chakra. Elle savait sans doute se battre et peut-être même qu’elle connaissait les arts ninjas. Ou quelque chose d’équivalent.

Mieux vaut prévenir que guérir, il créa immédiatement un clone supérieur. Ce clone était fascinant : réputé moins puissant que le légendaire clone d’ombre, il n’était cependant pas en reste. Plus solide qu’un clone élémentaire ou d’ombre, mais au physique moins efficace. Par contre, il avait la possibilité étonnante de pouvoir utiliser des techniques à l’instar du clone d’ombre. Pour des techniques offensives moins efficace, on obtenait ainsi un clone pouvant user de techniques tout de même, et qui, surtout, pouvait encaisser quelques attaques. En somme, Masa aurait même dit qu’il préférait ce clone au Kage Bunshin. Ca ne l’aurait pas empêché d’assimiler cette technique interdite si elle se présentait à lui. Mais néanmoins, il était plutôt satisfait des résultats du clone supérieur en soi.

L’un des deux Masa envoyé immédiatement sa plus redoutable attaque sur la prêtresse : un dragon de foudre. Et pendant que l’éclat de lumière électrique éclatait sur la jeune femme, il créa quelques clones inconsistants pour se constituer une défense digne de ce nom.
Pendant ce temps, le second Masamune avait pris le temps d’identifier un peu cette garce : il n’avait aucune information sur elle. En revanche, elle avait immédiatement attrapé ses chaines dès le début de l’affrontement. Et elle semblait n’avoir aucune autre arme sur elle. Donc elle avait confiance en cette arme, et n’en utilisait aucune autre. C’était logique, étant donné la possibilité d’employer cette arme à différentes distances d’attaque.
Donc pour prendre l’avantage sur elle, c’était très simple en réalité. Le second Masa changea la polarité magnétique des chaines à distance, ainsi que celle de sa paume. Et les deux armes s’envolèrent directement vers lui. Il les attrapa au vol avec un sourire narquois.


« Je crois que tu n’auras pas besoin de ça. »

Il créa ensuite à nouveau des clones, toujours pour se constituer une défense sereine. Ainsi positionné, et en ayant réussi à dérober les armes favorites de son opposant, il était plutôt bien installé dans cet affrontement.
Est-ce que cette prêtresse apercevait déjà tous les tourments qui l’attendaient ? Ce n’était qu’une question de minutes avant qu’elle ne plonge tout droit vers son pire cauchemar.


______________________________


Action 0 : Maitrise du ki rang 2 (-2 point de ki, +4 Adresse)

Action 1 : Crée un clone Supérieur (-70-7%=-65 chakra, on a donc M1 et M2 sur le terrain).

Action 2 (M1 et M2) : Vont à distance l’un de l’autre mais sans aller au corps à corps avec Akane ni avec la fontaine. L’un va vers le mur à droite de la salle, l’autre vers celui à gauche.

Action 3 (M1)  : Attaque Akane avec Raiton : Dragon de foudre (-75-7%=-69 chakra, pour une attaque de ninjutsu de 70 dégâts)
Action 4 (M1) : Crée deux clones semi-consistants (-5-7%=-4 chakra par clone, soit 8 chakra, on a donc M1-1, M1-2 et M1-3 sur le terrain).

Action 3 (M2)  : Utilise Raiton : Aimant électrique afin de récupérer les deux chaines d’Akane (-30-7% chakra=-27 chakra).
Action 4 (M2) : Crée deux clones semi-consistants (-5-7%=-4 chakra par clone, soit 8 chakra, on a donc M2-1, M2-2 et M2-3 sur le terrain).


Rappels :
Contrôle des flux de chakra (-7%)
Unijutsu (-1 PA aux techs qui coûtent au moins 2 PA)
Maitrise de l’élément foudre (+15 dégâts ninjutsu Raiton)
Chuunin
Chef du clan Uzumaki de la branche des sceaux
avatar
Messages : 85
Date d'inscription : 15/05/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
125/150  (125/150)
Points de vie:
260/260  (260/260)
Points de chakra:
935/935  (935/935)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 8 Juil - 7:45
Je regarde stupéfaite l’homme alors qu’il m’ordonne de me dénuder et de me prosterner. Quel être détestable. Et ça se dit un être humain ? Je n’ai jamais compris comment ils peuvent être aussi mauvais, parfois. Il est pire que les Naras mous et indolents. Même si mon expression ne l’affiche pas et qu’elle reste neutre, je sens que la colère monte depuis mes entrailles. J’ai une violente envie de le frapper. Mais je me contiens. J’ai plutôt intérêt à ne pas faire de grabuge et à me tenir tranquille pour l’instant.
Donc, je baisse simplement la tête et je le contourne, pour filer vers l’entrée, ignorant ses paroles. Seulement, alors que je commence à croire que tout va bien se passer finalement, j’entends sa voix qui m’appelle de nouveau. Il m’insulte encore. J’ai peu d’amour-propre en réalité. Je me fiche pas mal de ce qu’on peut me dire.
Ce n’est pas grave Akane, me dis-je, tu n’as pas à lui répondre. Files juste d’ici sans exiger quoi que ce soit et file te planquer quelque part en attendant qu’il se calme !

Seulement, j’entends un crépitement derrière moi. Et quand je me retourne, j’encaisse de plein fouet un dragon de foudre venu à ma rencontre. Le choc électrique parcoure mon corps et me fait grincer des dents, mais je l’encaisse. C’est toujours plus facile de résister à une technique qu’on connait soi-même : on sait comment elle est utilisée, donc on sait mieux la contrer.
Et mes deux chaines s’envolent, quittant mes mains pour atterrir dans celles de ce porc. C’est la goutte d’eau cette fois, je m’énerve pour de bon. Il m’a agressée, je ne vais pas me laisser faire. Et c’est hors de question que je parte sans mes chaines.

Il y a deux groupes d’ennemis, il a fait beaucoup de clones. Mais ca n’a pas grande importance : de ces deux groupes, un seul m’intéresse réellement. Celui dans lequel se situe celui qui m’a volé mes chaines. Ils sont trois au total, et les trois les tiennent dans les mains. Sauf que deux de ces paires de chaines sont des illusions créées par le clonage. Le mieux pour savoir duquel il s’agit, c’est encore de faire disparaître les autres. Comme ce malade l'a fait quelques instants plus tôt, je forme un dragon électrique, et je l’envoie dans le tas. Les explosions et la fumée dissipent les clones de trop. Et je récupère mes chaines dans la foulée, en usant moi aussi de l’aimant électrique. Je suis en train de me dire que si les circonstances avaient été autres, ça aurait pu être sympathique comme affrontement. Une sorte de duel pour connaitre le meilleur utilisateur de Raiton. Mais je n’ai pas trop le temps pour ça. Je vais juste lui faire regretter de m’avoir provoquée.

« Grossier, arrogant, mais tu es aussi un voleur ? Pauvre diable, tu n’as rien pour toi. »

C’est mon tour de créer des clones. En termes de nombre le débat se rééquilibre d’un seul coup. Mais pas pour longtemps : maintenant que j’ai mes chaines, ça va barder. Et les attaques pleuvent, balayant un par un les adversaires qui nous font face.
Normalement, je ne devrais plus avoir en face de moi que la vraie ordure, et son clone supérieur éventuellement. En tous cas, je vais y voir plus clair maintenant.

Pourquoi est-ce que nous nous sommes engueulés comme ça ? Il y a des choses qu’il vaut mieux oublier, croyez-moi. Cet homme est juste un sale type qui a décidé de jouer au con. Ca ne va pas beaucoup plus loin que ça.
Piquée à vif, je me sens presque obligée de le provoquer à mon tour. Pas en l’insultant cependant, je ne tiens pas à tomber aussi bas qu’il l’a fait.

« J’espère que tu es prêt à supplier pour que je te pardonne. Parce que sinon tu vas passer un très mauvais quart d’heure. »

Je suis d'ordinaire plutôt timide. Mais il ne faut pas oublier que j'ai été conçue selon des paramètres prédéfinis qui modifient la personnalité que j'ai pu développer. Par exemple, j'ai des réactions très virulentes à l'adrénaline ou à l'endorphine. Ou encore aux émotions trop intenses, comme la colère.
Et même si physiquement je n'en montre rien et que je reste impassible, croyez-moi, c'est juste parce que je n'ai pas le réflexe de le montrer. Parce que j'ai une violente envie de lui faire cracher quelques dents.

____________________________

Action 1 : Raiton, dragon de foudre sur M2-1 (-69 chakra), dégâts secondaires sur M2-2 et M2-3.
Action 2 : Raiton, aimant électrique pour récupérer ses deux chaines (-27 chakra)
Action 3 : Création de trois clones électriques (-9 chakra pour chaque, soit -27 chakra au total) [A1, A2, A3 et A4 sur le terrain)
Action 4 (A2) : Attaque M1-1 avec ses deux chaines BQ
Action 4 (A3) : Attaque M1-2 avec ses deux chaines BQ
Action 4 (A4) : Attaque M1-3 avec ses deux chaines BQ
Action 4 (A1) : Attaque le M1 restant avec ses chaines BQ +AC

Rappels :
Unijutsu
Contrôle des flux de chakra rang 3
Maitrise du Raiton rang 3
Maitrise des chaines rang 3
Double maitrise des chaines
Paladine d'Inari
avatar
Messages : 40
Date d'inscription : 01/06/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
70/150  (70/150)
Points de vie:
248/248  (248/248)
Points de chakra:
566/566  (566/566)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 8 Juil - 20:28
Spoiler:
 

Résumé tour 1 :


Masamune :

Action 0 : Ok, -2 Ki +4 adresse pour 3 tours
Action 1 : Ok, -65 chakra (le vrai est M1, je le dis pour me faciliter la réso comme ça n'a pas d'incidence)
Action 2 : Ok, M1 et M2 à distance de tout le monde dont eux-mêmes
Action 3 (M1) : Ok, -69 chakra. Akane prend 92 dégâts
Action 3 (M2) : Ok, -27 chakra, récupère les chaines
Action 4 : Ok, -27 chakra chacun, y'a plein de clones

Akane :

Action 1 : Ok, -69 chakra, M2-1 prend 103 dégâts et explose, c'était le clone supérieur. Les deux clones au corps à corps avec lui prennent donc 52 et explosent aussi.
Action 2 : Ok, -27 chakra, récupère ses chaines qui étaient par terre.
Action 3 : Ok, -27 chakra tu as 3 clones électriques
Action 4 (A2, A3, A4): Ok, M1-1 et M1-3 explosent. M1-2 prend une double attaque de chaines qui lui fait 1x2=2 dégâts.
Action 4 (A1) : AC prise en compte, Kage Mane sur Masamune (-55 chakra, Masamune est immobilisé dans le Kage Mane).


Citation :
Masa :
Vie : 188/190
Chakra : 614/775
Ki : 25/27
+4 Adresse (Maitrise du ki, reste 2 tours)
Paralysé (Kage Mane)

Akane :
Vie : 106/198
Chakra : 338/516
1 AC utilisée
3 clones électrique (on a A1, A2, A3 et A4)
A1 est la vraie
Kage Mane actif (-37 chakra/tour)


Situation :

Les 4 Akane sont à distance de Masa et au corps à corps entre elles. Masamune est pris dans le Kage Mane et est paralysé.

Masa a l'initiative.

Akane déclare.
Juunin
Chef du clan Inuzuka
avatar
Messages : 210
Date d'inscription : 08/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
41/300  (41/300)
Points de vie:
402/402  (402/402)
Points de chakra:
533/533  (533/533)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 12 Juil - 20:12
Alors que l’affrontement est brouillon et que des clones explosent dans tous les sens sous les coups de chaines, je profite de cette confusion pour envoyer mon ombre attraper les pieds de mon adversaire. Pendant un instant j’ai hésité à le faire. Mais quand j’ai vu le peu de dégâts de mes chaines, et donc la vitesse et la maîtrise du combat à mi-distance, que possède mon adversaire, je me suis résolue. C’est bluffant : cet homme a l’air d’un sale con, mais d’un sale con fragile. Alors qu’en réalité, je viens de constater qu’il est particulièrement résistant et adroit. Ce n’est pas n’importe qui : il est vraiment bon. Il me rappelle un peu les dignitaires du clan. De très puissants ninjas, mais qui n’ont pas les qualités requises pour être réellement qualifiés d’êtres humains. Cet homme fait apparemment parti du même club qu’eux. Des inhumains, comme je me plais à les nommer. Ces humains qui, pourtant, font et disent des choses affreuses.

Je n’aime pas utilise le Kage Mane, parce que cette technique me vient de mon clan. Mais quand je n’ai pas le choix comme à l’instant, je le fais quand même. Je n’ai aucune envie d’être à la merci de ce type, je préfère mille fois compter sur cette technique que de me résoudre à l’affronter aux chaines si ça me donne la moindre chance de perdre.

Pendant que mes clones, chaines dégainées, encerclent le fauteur de trouble, je réfléchis à la situation. Il est paralysé, je le tiens sous mon contrôle. Donc il ne peut plus se défendre. Je dois bien avouer que ma pulsion première, c’est de laisser mes clones le passer à tabac et le démolir. Seulement, je tiens à me montrer plus humaine et honorable que lui. Et je préfère chercher la solution qui ne nous plonge pas d’avantage dans la violence. J’ai gagné, je le sais. Je n’ai pas besoin de l’enfoncer ou de l’envoyer six pieds sous terre pour finir ce conflit inutile. Ce serait rentrer dans son jeu, et je m’y refuse. Même si c’est peut-être vain face à un tel individu, qui semble être misogyne et agressif, je me dois de proposer une alternative à la violence avant de m’y résoudre par manque d’une autre possibilité.

J’écarte les bras, comme si je voulais les éloigner le plus possible l’un de l’autre. Et je fais pareil avec les doigts. Tout ça pour que Masamune reproduise exactement mes mouvements. Il ne peut pas utiliser la force, ainsi, pour exécuter une technique à l’arrachée et est obligé de lutter de front contre ma technique. Or, je sais très bien que ce n’est pas une chose facile. Surtout que, définitivement, même s’il est plus coriace qu’il en a l’air, on ne peut pas dire que les muscles de ses bras soient très impressionnants. D’ailleurs, je suis étonnée de faire un lien improbable entre cet homme et le fait que sa seule arme visible soit un katana. Certes, d’excellente qualité, une vraie belle arme, mais tout de même une arme qui est habituellement portée par des gens vifs, mais aussi forts. Qui misent sur le combat rapproché. Alors que lui utilise plutôt du ninjutsu élémentaire, donc un style à mi-distance. Se peut-il qu’il ait des similitudes avec la polyvalence de mon style aux chaines ? Je creuserais plus tard. Pour le moment …

Je fais quelques pas en avant, afin de rapprocher légèrement la crevure, qu’il soit à portée de voix claire. Mes clones suivent le mouvement, toujours menaçants tout autour de lui. Ils sont prêts à réagir à tout moment.

« Bien, il semble qu’on puisse discuter calmement maintenant. Ce que je te propose est simple : excuses-toi et accepte de te rendre. Et nous partirons chacun de notre côté comme si tout ceci n’avait jamais eu lieu. C’est plutôt un bon compromis, non ? »

Ah oui, je ne pars pas d’ici sans mes excuses. J’ai beau n’être qu’une homoncule, j’ai ma fierté. Et même si c’est une fierté artificielle, construite par un assemblage chimique, elle refuse de laisser partir cet homme sans qu’il m’ait adressé ses respects en bonne et due forme. Un peu impatiente de le voir enfin s’aplatir, mes clones ressentent ma tension. Ils font claquer leurs chaines sur le sol, dans un boucan de ferraille. Je ne suis pas trop du genre à intimider mon adversaire d’habitude, mais il m’a réellement mise en colère. Et la colère me donne un peu d’assurance. Suffisamment pour le menacer en tous cas. Et je suis persuadée que s’il refuse ma proposition, elle m’en donnera aussi suffisamment pour que je le démolisse à coups de chaines. Enfin, il doit avoir un minimum de bon sens : je vois bien que c’est un Chuunin, il n’a pas pu arriver ici par hasard. Les gradés sont censés avoir un minimum de cervelle. Il va saisir cette occasion, j’en suis convaincue.

_____________________________

Actions des clones : Encerclent Masamune en restant au corps à corps avec lui.
Actions de A1 : Propose à Masamune de s’excuser et d’abandonner.

Rappels :
Maintien du Kage Mane, donc perte de 37 chakra.
Paladine d'Inari
avatar
Messages : 40
Date d'inscription : 01/06/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
70/150  (70/150)
Points de vie:
248/248  (248/248)
Points de chakra:
566/566  (566/566)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 13 Juil - 22:24
Masamune était d’excellente humeur. Son entrainement acharné pour améliorer ses réflexes et sa vélocité portait enfin ses fruits. Si cet affrontement avait eu lieu quelques mois plus tôt, il n’aurait certainement pas pu éviter les coups de chaine comme il venait de le faire. Là, les armes n’avaient fait que l’effleurer. Même si elles avaient eu le mérite de détruire les clones, leurs dégâts étaient ridicules, et il venait de réaliser que sa situation était confortable. Il avait infligé une lourde attaque à son opposante, et la maîtrisait à mi-distance comme si de rien n’était. Il avait encore un doute sur ce qu’il adviendrait au corps à corps, parce qu’il ne connaissait pas cette femme, mais il y avait fort à parier qu’il pouvait aussi la gérer à cette distance rapprochée. Il rencontrait enfin quelqu’un, de pourtant fort, qu’il avait la possibilité de dominer de la tête et des épaules. En ninjutsu Raiton, Masa pensait bien être supérieur. Et en tant que manieur d’arme, tous les indices abondaient vers cette même conclusion. Donc leurs domaines de prédilection étaient sensiblement identiques, et il était meilleur dans les deux. Quel bonheur de se sentir puissant.

Mais cet engouement, et cette satisfaction, fut de courte durée. Alors qu’il s’apprêtait à partir dans un de ces monologues dont les vrais méchants ont le secret, le contrôle de son corps lui échappa. Avec horreur, le Chuunin força pour incliner le cou de quelques centimètres. Cela lui prit une bonne seconde et une grande partie de ses forces disponibles, pour ce tout petit mouvement. Ses yeux la virent alors : l’ombre. Celle de la femme s’était mélangée à la sienne. Une arme secrète ! Bon dieu, comment aurait-il pu se douter qu’une simple prêtresse faisait partie du clan Nara ? Ou au moins en avait fait partie suffisamment longtemps pour maîtriser cette foutue manipulation de l’ombre. D’un autre côté, la situation n’était pas si mauvaise finalement …

Il avait affaire à une Nara planquée au fond d’un temple au beau milieu de l’Empire. Il ignorait quoi, mais de toute évidence cette fille protégeait des secrets inavouables. Masa voulu parler mais ne put que grimacer. Evidemment, s’il était contraint de reproduire tous ses mouvements et ne pouvait plus bouger par lui-même, l’Uzumaki était coincé. Et même ses lèvres ne pouvaient pas remuer. Les seuls qui pouvaient encore changer de position, c’étaient ses yeux. Et rouler des mécaniques, pour eux, revenait à le faire passer pour un cinglé et à ne rien lui apporter de bien probant. A la réflexion … Oui, son gros orteil aussi pour faire un petit mouvement. Signe que le Kage Mane n’était pas totalement infaillible : il ne durerait que quelques secondes. Elle avait dépensé un certain nombre de chakra pour pouvoir se débarrasser de ses clones et récupérer ses chaines. Joli mouvement d’ailleurs, que de lui piquer sa technique pour la contrer elle-même. Un truc de méchant, ça. Pas de gentille bonne sœur. Enfin bonne sœur … Même pas. Les adeptes d’Inari étaient, au mieux, des paysans un peu moins bêtes que leurs congénères.

En attendant le Kage Mane était encore actif. Il aurait paniqué d’ordinaire, mais être paralysé par une prêtresse, certes un peu farouche, mais pas vraiment belliqueuse … N’était pas si alarmant. Elle l’avait juste stoppé et maintenant lui proposait un armistice. Ca aussi c’était bien un truc de gentil. Plutôt que d’achever l’ennemi à terre, on le laisse se relever. Plutôt que d’attaquer un type désarmé, on le laisse dégainer. C’était ce genre d’âneries qui faisait qu’au final, le mal l’emporterait toujours. Avoir quelques valeurs morales, ça peut être très bien. Mais de là à devenir con en faisant semblant d’être un saint … Masa était la preuve vivante que n’importe qui pouvait faire semblant. Alors autant avoir un peu de pragmatisme : de toute manière, il y a tellement de choses fausses. Seuls les faits, les objectifs, importaient réellement à long terme.

Une ficelle d’ombre quitta le Kage Mane. C’était celle qui paralysait sa bouche. Evidemment, elle voulait une réponse immédiatement. Quelle petite pute. Il n’avait plus du tout envie de jouer avec elle. Mais plutôt de planter le masamune dans chacun de ses membres, pour la torturer tandis qu’il aspirerait son énergie vitale.


« Je dois bien l’avouer, tu m’as bien eu. Et je suis navré. J’en ai totalement oublié le sujet de notre dispute … Mais je crois bien que j’ai dit quelque chose d’irrévérencieux sur Inari, et que tu as protesté un peu trop virulemment, c’est bien cela ? Très bien, je te l’avoue, je ne suis pas très religieux, je pense qu’on se réfugie un peu trop derrière les cultes de nos jours. Mais ça n’excuse rien, je n’aurais pas dû m’emporter contre toi parce que tu protégeais tes croyances. »

Masamune ferma les yeux, profondément peiné par sa propre attitude.

« J’ai fait preuve d’arrogance vis-à-vis de ma condition, et surtout j’ai insulté quelqu’un en me basant uniquement sur sa foi. Notre Empire est pourtant un Empire de tolérance et de valeurs. Je suis un imbécile. Une dernière fois, je te prie de m’excuser. Non, ce que tu avais demandé plutôt : je te supplie d’excuser ma bêtise. Dorénavant, je ne quitterais plus le droit chemin. Et je ne serais à nouveau que paix et amour. »

Quoi ? Sincère ? Non, bien sûr que non. Mais bon, elle avait gagné donc c’était sa récompense : de vraies belles excuses. C’était quand même une garce, mais au moins elle avait eu ce qu’elle voulait maintenant.
Chuunin
Chef du clan Uzumaki de la branche des sceaux
avatar
Messages : 85
Date d'inscription : 15/05/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
125/150  (125/150)
Points de vie:
260/260  (260/260)
Points de chakra:
935/935  (935/935)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 14 Juil - 16:12
« ... Et je ne serais à nouveau que paix et amour. »

La première chose que je pense, c’est que ça sonne faux. Evidemment, faire son mea culpa est le seul choix qu’il ait. C’est obligé qu’il le fasse. Mais avec autant de zèle ? Je n’y crois pas, c’est trop beau pour être vrai, et je suis d’un naturel méfiant. Surtout depuis que je dois échapper aux mercenaires qui veulent me capturer. Je ne sais pas vraiment ce qu’il compte faire, il ne laisse pas paraître grand-chose. Mais ce qui est sûr, pour moi, c’est qu’il a une idée derrière la tête. A l’instant où je le relâcherais le Kage Mane, il fera quelque chose. J’en suis persuadée.

Il y a des chances que je sois juste paranoïaque. Mais le fait d’être immobilisé peut-il réellement changer quelqu’un aussi radicalement ? Il y a peu de chances. En tous cas je ne suis pas prête à parier sur quelque chose d’aussi improbable.
Mais d’un autre côté, je ne peux pas juste assommer ce type de sang-froid. Il vient de se rendre, en y mettant la forme qui plus est, et même si j’ai des doutes là-dessus son attitude reste légitime. Je n’ai pas oublié la facette de lui-même qu’il a montré il y a à peine quelques secondes. Je suis toujours sûre que c’est un salopard. Mais à bien y réfléchir … Est-ce que tout a été vraiment de sa faute ? J’ai peut-être réellement réagit trop vivement. Comme il le dit, c’est pour protéger mes croyances que je l’ai fait. Mais ce n’est peut-être pas de sa faute : après tout, je ne suis qu’une prêtresse en apparence. Je ne prie Inari que par habitude. Si je connais son culte, c’est uniquement parce que j’ai été en contact longtemps avec des personnes qui prient la déesse des moissons. Je n’ai pas tant d’attachement que ça à elle.
Mais maintenant que j’y repense, j’ai du mal à voir cet homme comme le seul coupable. Je n’ai pas digéré ce qu’il m’a dit, mais je ne suis pas censée ressentir autant de colère. Si ça se trouve cette colère n’est pas humaine, mais issue de ma création. Je sens que je m’embrouille, quelque chose ne va pas dans cette histoire, et je commence à me sentir coupable. Et, étonnement, à me dire que cet homme est peut-être innocent.

Je secoue la tête. Quand bien même, je ne peux pas me permettre le moindre risque. Je recule vers la porte, tout en maintenant le Kage Mane. Je l’ouvre en grand. Et je recule encore de quelques pas. A cette distance, maintenir la manipulation de l’ombre devient difficile. Mais je n’en ai plus besoin : mes clones sont encore là, ils le retiendront juste le temps de ma fuite si jamais il lui prend l’envie de se lancer à ma poursuite. Et le temps qu’il s’en débarrasse, je serais déjà loin.

Je m’engouffre dans la première ruelle venue, et je la franchis en entière, avant de relever mon capuchon et de me fondre dans la foule. Là, je fais exploser mes clones à distance. Je ne sais pas si c’est utile ou non, mais maintenant que je suis à couvert, autant les faire disparaître.

Je repense à cet affrontement. J’ai quand même eu peur pendant un moment. Les attaques élémentaires de cet homme m’ont fait très mal. J’ai encore la trace de la brûlure causée par le dragon de foudre qui me démange, au niveau de l’épaule et du flanc droit. Et mon corps a encore quelques spasmes involontaires à cause de la surcharge électrique. Il n’a pas utilisé une attaque anodine : je connais moi aussi cette technique, mais je suis sûre que je ne fais pas autant de dégâts avec. Et en plus il a presque esquivé mes attaques de chaines.
J’ai besoin de m’améliorer si je veux survivre quand je croise ce genre d’opposant. Mes chaines ne sont pas assez solides notamment. Si je ne prends pas le temps de les améliorer, elles sont inutiles contre quelqu’un qui sait vraiment se battre. Si je dois rester dans l’Empire, je dois apprendre à faire face à des personnes plus dangereuses que de simples mercenaires.

Cette fois-ci, ma botte secrète, le Kage Mane, m’a sauvée. Mais je ne peux pas compter que sur elle, un jour elle ne fonctionnera pas. Et en plus je n’aime vraiment pas l’employer. C’est la technique d’un clan qui m’a emprisonnée et qui se terre loin de tout danger. Pour protéger les secrets de l’humanité. Une humanité qui n’en profitera jamais si elle s’éteint avant qu’ils n’interviennent. Ou alors ils le font uniquement pour eux, et dans ce cas c’est égoïste. Oui je n’ai pas changé d’avis sur ce clan. Leur nom est peut-être célèbre, mais ils sont l’un des clans les plus lâches d’Onogoro. Et je pèse mes mots.

Je jette un œil derrière moi, personne n’a l’air de me suivre. Sur les toits ? Non plus. Je dissimule mon chakra de mon mieux, et ça a l’air de fonctionner. Tant mieux.
Que dois-je faire maintenant ? Retourner à l’atelier Kikoho et me faire oublier jusqu’au lendemain, dans mon appartement de fonction. C’est ma meilleure option.

** Je ne pensais pas qu’un ninja pouvait en venir à attaquer une prêtresse d’Inari. Ou à insulter une religion. L’Empire n’est-il pas une nation de tolérance ? Je me demande si j’aurais des recours en faisant connaître les événements d’aujourd’hui. Non, sans doute pas : je suis une inconnue après tout, et lui est ninja. En plus il n’y a aucun témoin, ce serait sa parole contre ma parole. Et puis j’ai commis une erreur également : je n’aurais pas dû riposter verbalement, mais me contenter de m’en aller. **
Paladine d'Inari
avatar
Messages : 40
Date d'inscription : 01/06/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
70/150  (70/150)
Points de vie:
248/248  (248/248)
Points de chakra:
566/566  (566/566)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 16 Juil - 19:09
Masamune regarda la prêtresse s’éloigner dans le plus grand des calmes. Il avait activé son sceau du Diable, sous sa chemise, pour tenter de la persuader qu’il était réellement désolé et qu’elle aussi avait réagi un peu trop violemment. Et vu le doute qui accompagnait chacun de ses pas, ça avait partiellement fonctionné. Mais son instinct d’enquêteur remarquait quelques menus détails. Par exemple, comment se faisait-il qu’une prêtresse d’une déesse aussi pacifique qu’Inari soit venue au temple avec un aussi bon équipement ? Ce n’était pas une forme d’offense ?  A vrai dire il connaissait mal cette religion, mais à tous les coups, ce n’était pas très bien vu. Et puis, les fidèles de la déesse des moissons étaient normalement de simples paysans qui priaient pour leurs récoltes. Pas des combattants chevronnés. Ce qu’elle était, de toute évidence. Et en plus elle était du clan Nara, plutôt des médecins ou des protecteurs de la forêt que des cultivateurs endurcis.
Tant de détails qui lui laissaient des ouvertures. Tandis qu’elle sortait, il ne tenta même pas de se jeter à sa poursuite : c’était peine perdue, elle avait bien senti le coup. Non, Masa préféra fixer les clones qui l’entouraient, afin de graver le visage de cette fille dans sa mémoire. S’il voulait la retrouver et enquêter sur elle c’était un minimum. Il avait très mal pris ce Kage Mane surprise, et comptait bien prendre sa revanche. Heureusement, il était patient, et même très patient. Et la prochaine fois, il viendrait avec de nouvelles armes prévues pour cette garce de prêtresse. Sa vraie identité serait un bon début.

Et s’il ne trouvait pas le terrain pour la réduire en charpie lui-même, il lui ferait du chantage s’il en avait la possibilité. Il avait toujours très envie d’en faire son esclave ; son jouet. Elle tiendrait merveilleusement le rôle. Quoique vu la lueur étrange dans ses yeux, et ses gênes Naras, elle pouvait tout aussi bien faire un merveilleux sujet d’expériences.

Les clones finirent par exploser un par un. Elle devait être loin maintenant.


** Je ne sais pas si elle était paranoïaque ou juste très prudente, ou encore si elle avait un excellent instinct de conservation. Mais en tous cas elle a senti venir le coup fourré malgré le sceau du Diable. Elle avait un doute mais s’est enfuie quand même. Evidemment, j’allais l’attaquer dès qu’elle m’aurait relâché. Mais qu’elle l’ait vu venir ou pressenti, ça en fait un très bon sujet d’étude. Et elle ferait aussi un merveilleux animal de compagnie. Enfin, avant de lui passer une laisse autour du cou je vais devoir la coincer. **

Presque une seconde après le départ de la Nara, Kosuke entra dans la pièce. Le garde du corps, le voyant indemne, garda son sérieux. Et attendit à sa place, c’est-à-dire à l’entrée. Masamune ne dit rien en passant devant lui, profitant de la porte qu’il lui maintenait ouverte. Il se serait bien passé les nerfs sur lui mais même s’il adorait se montrer injuste ce n’était pas dans son intérêt, surtout en public. Kosuke devait lui être fidèle, et pour cela il devait se montrer conciliant avec lui pour le moment, et le laisser croire comme tout le monde qu’il était un bon samaritain. Donc comme il lui avait demandé de rester à l’entrée et de ne rien faire, juste d’attendre, il ne lui reprocherait rien cette fois.
Il aurait peut-être dû l’appeler pendant le combat ou pendant qu’elle fuyait : coincée entre Kosuke et lui, la prêtresse serait facilement devenue son nouveau jouet.
Non, il valait mieux que le garde du corps soit impliqué le moins possible. Il avait déjà dû ressentir quelque chose et se posait des questions.

D’ailleurs, il était grand temps d’y répondre avant qu’il ne se fasse de vraies idées. Vite, lui en instiller des fausses qui lui serviraient de références.


« Kosuke, tu as de quoi écrire ? Parfait. Il faut que je demande un entretien à Kasumi Hazara, la chef de l’Enquête. Pour lui demander la permission d’enquêter sur cette fille qui vient de fuir. Je l’ai interpellée et elle s’est très vite enflammée, puis m’a attaqué. Je pense que c’est une criminelle, mais j’aimerais recueillir des preuves avant de la coincer. »

« Je l’ai noté. Mais vous ne voudriez pas que je l’attrape pour vous ? Je peux demander à faire surveiller cet endroit, si jamais elle revient. »

« Ce serait une idée, mais je ne pense pas qu’elle le fera. Et si elle le fait, il y aura des prêtres, des innocents peut-être. Je préférerais la coincer ailleurs. Nous l’attendrons à la sortie de ce bâtiment uniquement si nous trouvons des preuves : la justice fonctionne ainsi après tout. Elle a peut-être pris peur pour une autre raison … Enfin, je ne veux pas brutaliser une jeune femme apeurée. Mais si je peux l’aider en découvrant ce qui se passe, hein ? »

« Vous avez raison. Pardonnez-moi, je pense toujours à la solution la plus simple en oubliant qu’il existe de bien meilleures démarches. »

« Ce n’est pas grave Kosuke, c’est aussi pour ça que je t’ai choisi. Pour que tu apprennes. Viens, rentrons au clan, que j’envoie ce message. Et que je réfléchisse à quelle conduite adopter pour aider efficacement cette pauvre âme perdue. »

« Une offrande à Hydrius peut-être ? Le Dieu de l’eau est un excellent guide lorsqu’on est en proie au doute. Je suis sûr qu’il sera ravi d’aider quelqu’un qui aide également quelqu’un de perdu. »

« Excellente idée. Oui, vraiment excellente. Passons au temple de l’eau alors, puis nous rentrerons. »

Kosuke s’inclina légèrement, très content de lui.
Evidemment, Masa trouvait tout cela extrêmement stupide. Mais se montrer dans ce genre d’endroit était toujours une bonne démarche, qui augmentait sa popularité. Et puis, les offrandes n’étaient pas tellement un problème : les dieux élémentaires ne demandaient jamais quelque chose de très onéreux, donc c’était un sacrifice minuscule en comparaison de la récompense en notoriété. Et si en plus ça pouvait augmenter la fidélité de son garde du corps, tant mieux.
Quant à cette fille … Bah, elle ne perdait rien pour attendre. Le sourire torve du chef de clan resplendissait de tout le sadisme qu’il mettait de côté pour elle.
Chuunin
Chef du clan Uzumaki de la branche des sceaux
avatar
Messages : 85
Date d'inscription : 15/05/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
125/150  (125/150)
Points de vie:
260/260  (260/260)
Points de chakra:
935/935  (935/935)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 16 Juil - 20:32
Akane : 23 xp, je te mets un petit bonus pour ta victoire, même si c'était un combat expéditif, donc pas eu le temps de produire grand chose.

Masa : 20 xp, concrètement tu n'as rien eu le temps de faire. Ta stratégie n'était même pas si mauvaise, mais bienvenue dans le monde du Kage Mane Razz

Rem : 30 drâkes, pas grand chose à arbitrer, mais un tour pas si facile que ça.
L'Eclair Blanc
avatar
Messages : 349
Date d'inscription : 13/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
30/300  (30/300)
Points de vie:
318/318  (318/318)
Points de chakra:
938/938  (938/938)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto-last-gen :: 
PARTIE RP
 :: Divers :: Arène
-