AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Fête du Soleil - 3v3 (arène 2)

 :: 
PARTIE RP
 :: Monde des Kyuchioses :: Arène Kyuchiose Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 2 Aoû - 2:21
Citation :
Ce seront des jeux organisés par la famille des bénous. Ils se dérouleront en l'honneur du dieu solaire Amaterasu, les familles d'invocations qui s'affronteront seront tirées au sort et invités grâce au cadran solaire situé au sommet de la pyramide de Hatsunohide.

Equipe numéro une : Zannin - Kou - Moukin
Equipe numéro deux : Kuro - Shinogu - Sumibi

Terrain d'affrontement : une arène circulaire. Les bords extérieurs sont délimités par une rivière qui fait tout le tour de l'arène. La rivière est considérée comme de l'eau profonde. Au centre du terrain, c'est un terrain plat garni de rochers.

On a deux groupes de combattants à distance l'un de l'autre. Les 3 membres de chaque équipe démarrent au corps à corps entre eux.

Initiative des combattants :
-Kuro (loup)
-Moukin (sagittaire)
-Zannin (lionne)
-Sumibi (bénou)
-Kou (totoro)
-Shinogu (renard)

(L'ordre de post est le même que l'ordre d'initiative pour ce premier tour)
Rappels : tous les calculs d'attaque seront augmentés de 10 dégâts pour ce combat.
L'Eclair Blanc
avatar
Messages : 405
Date d'inscription : 13/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
215/300  (215/300)
Points de vie:
318/318  (318/318)
Points de chakra:
938/938  (938/938)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 3 Aoû - 12:11

Kuro

Participer à une cérémonie rituelle n’était pas dans les habitudes des loups, qui préféraient en général rester à l’écart des autres familles de Chikyuu. Seulement, cette fois c’était un peu différent. Ce n’était pas que le dieu du soleil était une religion plus valable qu’une autre, ou que les bénous imposaient plus de respect que d’autres Kyuchioses de ce monde. Non, mais ce festival, ces combats, étaient en revanche respectés par toutes les autres familles, qui le considéraient comme une démonstration du respect des lois ancestrales du monde. Et si les loups avaient pour habitude de décliner les invitations, ils ne pouvaient pas décemment décliner celle-ci. Car ils n’avaient guère envie de se mettre le monde entier à dos : ils étaient les compagnons attitrés de la folie, mais pas de l’inconscience. Ils savaient quels enjeux auraient eu un refus.

Et Kuro, le petit dernier de la meute, se ramena donc le jour des festivités, pour participer à cette ordalie. Au moins, comme tous les loups, il avait l’habitude de combattre en équipe : les loups ne faisaient quasiment jamais cavaliers seuls. Le sang et la cruauté sont étrangement de merveilleux compagnons, qui se sont mariés à l’aube des temps. En a résultat un couple tapageur, craint, mais surtout très partageur. Car les meilleurs résultats, les plus grandes chances de survie, et le plaisir, tout cela n’est que plus forts quand on est une meute et non un traqueur isolé et donc fragile. Ce combat en trois contre trois était donc ce qui gênait le moins le jeune loup au pelage sombre.

Quant à la composition de son équipe, elle était on ne peut plus particulière. Un renard, et un bénou justement. Avoir l’organisateur de son côté ne scellait pas leur victoire : il y avait fort à parier que cet imbécile choisirait la voie impartiale. A son grand damne ! Et le renard … Bah, des manouches, ces renards. Ils n’avaient même pas de terre où vivre. Aucun territoire bien à eux. Ils pouvaient arguer ce qu’ils voulaient sur leurs traditions ancestrales, sur leur mode de vie, toutes ces conneries. Au fond, c’étaient juste des sans-abris réunis en troupeau. Enfin, Kuro avait une aussi piètre opinion des bénous. Les familles versés dans la religion et qui lui dévouaient toute leur vie, l’insupportaient tout particulièrement. Vivre pour quelqu’un d’autre, certains trouvaient cela admirable. Que ce soit un dieu ou un mortel. Kuro considérait plutôt que c’était un aveu de faiblesse, ou de bourgeoisie. Les vrais, les enfants du monde, eux, devaient vivre pour eux-mêmes. La meute était leur famille. Et même cette famille, peu importe la confiance ou l’amour qu’on lui porte, ne passe pourtant jamais avant l’individu. Chacun d’entre eux était compétent et savait se nourrir par lui-même. Alors lorsqu’ils attrapaient une proie, la seule chose qu’il restait à penser, c’était à bien conserver une part de festin pour soi-même. Même un loup infirme sait se défendre quand il s’agit de s’octroyer un morceau de viande.

** Bon, puisque je suis là, autant essayer de se divertir et de profiter de ce combat. Voyons un peu ce que nous avons en face … **

Une poule de poils. Qui n’avait même pas de bras ou de bouche. C’était quoi cette chose ? Un totoro ? Jamais entendu parler. Ca ressemblait à un œuf, mais avec de la fourrure. On pouvait le cuire à la coque ou au plat, ou alors ça avait le cuir trop dur pour qu’une poêle lui entame ? Ensuite, un oiseau. Un rapace. Les rapaces étaient la plaie du monde aviaire. Plus grands, plus acérés, que les autres innocents qui constituaient le monde du ciel. Ce n’étaient pas des opposants très saints à affronter. Surtout qu’ils avaient des ailes. Riez, ou pas, mais les ailes étaient un réel problème pour les Kyuchioses terrestres. Enfin, au moins, là-haut, il n’y aurait pas d’endroit où se cacher pour lui, donc il serait très facile à voir. A atteindre … C’était une autre histoire, mais il y avait moyen. Et le troisième était une lionne. Autrefois, les lions étaient les monarques du monde Kyuchioses. Ce n’était plus le cas, depuis des millénaires la monarchie avait été abolie et tous les Kyuchioses avaient acquis leur territoire et leur indépendance chacun de leur côté. Mais les lions n’en imposaient par pour le moins un certain respect. Tout au long de leur règne, ils avaient été compétents et justes. En clair, des rois aimés et justes. En plus, ils étaient forts et fermes. Enfin, ça c’était l’avis de la plupart. Les loups, eux, étaient des parias. Sous leur règne et encore maintenant. Rien n’avait changé pour eux : ceux qui s’aventuraient dans les steppes gelées devaient ployer le genou, venir avec un présent, ou finir dévorés. Et encore, quand la faim guettait, elle était seule maitresse de la meute et plus personne ne pouvait mettre le pied dans les steppes sans avoir au minimum plus alléchant que soi-même.

** Foutaises que les rois. Les seuls maîtres de ce monde sont la Famine, la Vérité, la Misère et la Mort. Aucun autre dieu, aucun autre empereur, ne règne mieux sur le monde. **

Coup de canon. Tout commençait.

Kuro n’était ni fou, ni prétentieux. Au contraire, il était excessivement prudent. Et connaissait mieux que personne ses propres faiblesses, et ses propres forces. Il commença donc tout doucement. Il riva ses yeux dans ceux du rapace, qui ne se doutait encore de rien … Un instant, les yeux du loup devinrent rouges et deux rigoles de sang, très fines en coulèrent. Quelques instants plus tard, l’oiseau se retrouvait les ailes paralysées par la patte d’un loup géant, qui les lui arrache une par une à l’aide de ses dents immenses et recourbées. Sales, jaunes, et pas assez affutées pour trancher nettement. Elles broyaient et déchiraient plutôt que de découper. Après les ailes, une par une, ce fut la tête qu’il lui détacha tout sauf proprement de son piédestal.
Une illusion, évidemment. Kuro ne voulait que ralentir un peu ses opposants. Il n’avait pas tout à fait tiré au sort : pour lui le rapace était l’inconnu flagrant, le problème majeur. Les deux autres aussi avaient sans aucun doute leurs atouts, mais il fallait s’occuper d’un à la fois.

Afin d’étudier un peu plus tranquillement la situation, Kuro se coula ensuite derrière un rocher qui était tout proche. Si l’un d’eux devait être la cible, il n’était pas très chaud pour que ce soit lui.


_____________________________________

Action 1 : Utilise la technique Grand Méchant Loup sur Moukin (-80 chakra, Moukin perd l’usage de ses actions 1 et 2).
Action 2 : Se dissimule au regard de ses adversaires derrière un rocher.
Action 3 : ADI
Chef du clan Uzumaki de la branche des tourbillons
avatar
Messages : 21
Date d'inscription : 22/06/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
311/300  (311/300)
Points de vie:
365/365  (365/365)
Points de chakra:
1575/1575  (1575/1575)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 7 Aoû - 14:46

Moukin

Il était plus qu’inhabituel qu’un sagittaire combatte. En fait, ce n’était pratiquement jamais arrivé. Famille d’arpenteurs célestes, qui régnaient d’avantage sur leur territoire par la portée de leurs sens que par l’affûtage de leurs serres, ils n’étaient pas tellement versés dans les arts guerriers. Certes, ils restaient tout de même des rapaces. Il aurait donc été imprudent de totalement les sous-estimer. Leurs becs et leurs serres restaient naturellement acérés. Et ils étaient vifs. Moins forts que des aigles, mais plus véloces, les serpentaires étaient un peu entre les royaux et les faucons. Une sorte de juste milieu. En revanche, grâce à leur vue encore plus fine que celle des autres rapaces, ils étaient quand même en pole position dans au moins un domaine.
Mais en tous cas, ils n’avaient pas spécialement l’envie, l’intérêt, ou la capacité, de participer activement à des combats. En équipe, pourquoi pas, ils n’étaient pas si inutiles pour des traques, des battues, ou toute autre chose. Mais de là à leur confier un rôle de guerrier à plein temps, là c’était vraiment compliqué.

Et c’est pourtant ce que proposait le festival du Soleil, en invitant l’un d’eux, le jeune Moukin, à venir participer aux affrontements en l’honneur d’Amaterasu. Comme les bénous étaient de lointains cousins aviaires, il était indécent de refuser. En plus de nombreuses familles répondraient présents. Du coup, Moukin avait accepté de s’y rendre un peu contre son instinct premier qui aurait été de refuser.

Quant à élaborer une stratégie de combat viable, ce serait là aussi une affaire difficile. Ses deux alliés, une lionne et une poule de poils fort étrange, allaient avoir fort à faire pour composer avec lui dans leurs rangs. Il n’était assurément par le plus grand cadeau qu’aurait pu leur faire le tirage au sort. Surtout qu’en face le loup semblait menaçant. Et le renard comme le héron étaient des familles plutôt réputées elles aussi. Sur le héron, qui jouait pour le coup à domicile et représentait un certain problème, en particulier pour lui. Puisque ses ailes ne seraient, du coup, pas un avantage exclusif : il y avait fort à parier que Sumibi aussi aurait la possibilité de voler pour le rejoindre dans les airs.

Avant de faire quoi que ce soit, et surtout que le combat ne commence, le rapace se réunit avec ses coéquipiers pour leur expliquer ce qu’il pouvait faire pendant cet affrontement.


« Je ne suis pas un combattant à proprement parler, mais une sentinelle. Je vais essayer d’occuper l’espace aérien afin de pouvoir maîtriser le terrain. Si je vois des ouvertures, j’essaierais d’attaquer depuis le ciel, mais je ne peux pas vous proposer mieux avec mes capacités actuelles. »

Comme ça ils sauraient à quoi s’attendre. Il avait quand même un avantage : les sagittaires étaient une famille d’invocations assez discrètes, et les autres familles, y compris leurs adversaires du jour, ignoraient de quoi ils étaient réellement capables.
D’ailleurs, cela se confirma assez vite : dès le début du combat, le loup choisit de le cibler lui plutôt qu’un de ses partenaires. Ce n’était pas une mauvaise idée de cibler celui qui pouvait potentiellement se mettre hors d’atteinte grâce à ses ailes. En l’empêchant de s’envoler, ils auraient peut-être pu le mettre facilement hors-jeu. Seulement, l’attaque du loup ne fut pas suffisante pour le secouer assez longtemps, et Moukin réussi quand même à déployer ses ailes et à se mettre hors de portée. En tous cas, provisoirement au moins.

Quand le regard du loup s’était planté dans le sien, Moukin s’était retrouvé un peu stupide pendant quelques secondes, à se demander ce qu’il cherchait à faire. Quand il avait vu la goutte de sang perler de ses yeux, son interrogation s’était accrue. Il avait réagi trop tard, malheureusement, et le genjutsu le frappa de plein fouet même s’il comprit juste avant qu’il n’arrive de quoi il s’agissait. Une illusion redoutable, et une scène très violente, qui le secoua plus qu’il ne s’y était attendu. Plutôt solide mentalement, Moukin ne s’était pas attendu à croiser un utilisateur d’illusions capable de l’attraper dans l’une d’elle. Encore plus tout en étant plus rapide que lui. C’était tellement rare de croiser des spécialistes du genjutsu qui étaient, en plus, rapides, qu’il avait été totalement pris au dépourvu par l’assaut du canidé.
Il se ressaisit tout de même in-extremis, parvenant à prendre de la hauteur. Heureusement, il n’aurait pas aimé se retrouver coincé à terre quand le bénou et le renard se seraient mis à leur tour en action.

Maintenant qu’il planait au-dessus de l’aire de combat, Moukin était dans son élément, et se sentait plus à l’aise. Et rassuré. De là-haut, il pouvait faire ce qu’il savait faire le mieux.


_________________________

Actions 1 et 2 : Subit le contrecoup de la technique de Kuro.
Action 3 : S’envole pour se mettre hors d’atteinte.
Assassin Free-lance
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 06/07/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
218/300  (218/300)
Points de vie:
610/610  (610/610)
Points de chakra:
750/750  (750/750)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 7 Aoû - 19:04

Zannin

Les lions n’étaient jamais étonnés d’être conviés, ou que ce soit. Dans leur sang, coulait le sang des anciens rois de Chikyuu. A l’époque où les différentes familles n’existaient pas, mais où la monarchie gouvernait encore le monde, chacun voulait convier un lion à sa table. C’était un honneur que d’avoir un membre de la famille royale en sa demeure. Ce temps était révolu depuis que les lions avaient concédés la chute de la monarchie, et accepté la demande d’indépendance des familles Kyuchioses. Mais ils n’en gardaient pas moins une place de marque dans l’histoire, et dans le cœur même de Chikyuu. Après tout, ils n’étaient pas comme tous ces souverains humains. Les lions étaient de vrais rois, d’antan. Quand leurs sujets avaient émis le désir d’indépendance et présenté des arguments convaincants, ils avaient tout simplement su que l’heure n’était plus pour eux de les guider, et que chacun méritait de prendre son envol. Certes, beaucoup de familles avaient été la source de déceptions. Mais d’autres, bien plus nombreuses, étaient leur fierté. Les lions n’avaient jamais regretté leur décision, et la cessation de la monarchie.
De plus, ce pacifisme ambiant avait permis à la famille royale de conserver son titre de manière officieuse, et il existait encore bien des situations où l’on voulait entendre leur avis, et bien des endroits où on considérait leur présence comme prestigieuse. Certes, d’autres réfutaient certaines traditions, particulièrement celles du temps de la monarchie, et les avaient pris en grippe. Mais cela aussi faisait partie d’un monde où chacun était indépendant, c’était ainsi que devaient être les choses.

Depuis qu’ils n’étaient plus des rois officiels, les lions en avaient largement profité. Ils avaient pris goût à la farniente, et laissait les affaires de Chikyuu se gérer elles-mêmes, savourant paresseusement le défilé des jours, et les quelques événements mondains auxquels on les conviait. Mais malgré tout, lorsque venait l’heure de rugir, ils étaient encore au centre de l’attention si c’était nécessaire. C’était pour le mieux. Régner était priver les autres de liberté. Tandis que ne plus régner, mais demeurer présent en qualité d’autorité relative, ça, c’était très agréable. Et puis, leur rang restait luisant d’une certaine noblesse. Et donc de privilèges, qu’on le veuille ou non. Leurs terres étaient riches et fastes, et bonnes à vivre. La famille des lions était au sommet de sa forme.

Et justement, un événement mondain requérait l’attention des lions. Et en particulier, d’une jeune chasseresse, Zannin. La lionne avait en effet été choisie pour livrer un combat au festival du soleil, sous invitation des bénous. Les oiseaux en avaient profité pour inviter l’ancienne famille royale, qui s’était déplacée au grand complet. Le roi millénaire, Geragumo, légende vivante de Chikyuu, s’était déplacé en personne pour s’asseoir dans les tribunes et observer la jeune chasseresse à l’œuvre. Sa suite, composée de trois lionnes, et un énorme lion noir encore plus massif que lui, avait eu le droit à des places d’honneur. Ce à quoi ils étaient sensibles. Les lions aimaient beaucoup le confort, mais aussi la flatterie.

En attendant, Zannin subissait une pression monstrueuse. Geragumo, le roi-lion, était connu pour être sage et juste. Mais aussi pour apprécier les guerriers qui l’emportaient au combat. Si elle faisait piètre figure, ou participait dans l’équipe perdante, elle risquait de compromettre sa carrière de chasseresse si prometteuse. Au contraire, elle lui donnerait un nouvel élan si elle lui montrait l’ensemble de ses capacités. Elle ne pouvait pas se permettre de montrer la moindre preuve de faiblesse, et devait faire bonne impression. Enfin, là, elle craignait surtout que l’angoisse de bien faire ne la paralyse au moment importun, elle devait se calmer.

Heureusement, la petite réunion stratégique proposée par Moukin, le serpentaire, mis fin à ses tourments intérieurs. Il venait de résumer ce qui serait son rôle durant ce combat. Et le totoro … eh bien, ne savait apparemment pas faire autre chose que piailler son nom, ce qui rendait difficile la communication avec lui. Il fallait espérer qu’il comprenne au moins le plan qu’ils mettaient en place. C’était très clair, en tous cas, pour Zannin. Il fallait donner le contrôle du ciel à Moukin pour qu’il puisse déployer toutes ses capacités. S’ils en avaient l’occasion, le bénou était donc la cible, car il menaçait ce règne aérien en possédant lui aussi des ailes. Bon, en tous cas, c’était rassurant de savoir qu’elle ne serait pas seule pour ce qui était, pour elle, une épreuve très importante et pour faire ses preuves. Ses alliés semblaient limités, mais ils semblaient aussi posséder certaines qualités qui seraient très utiles.

Ce fut néanmoins le loup qui démontra le premier qu’il était redoutable. Il était très rapide, et il eut le temps d’utiliser une technique sur le sagittaire avant que qui que ce soit ait pu réagir. Le rapace demeura un moment inerte, avant de difficilement s’envoler. En tous cas, Kuro en avait profité pour aller se planquer à l’abri d’un rocher, malheureusement il n’était plus en ligne de vue. Mais il avait démontré toute l’efficacité de ses capacités et sa vitesse d’exécution avant de disparaître. Il avait le potentiel d’empêcher l’un d’entre eux de faire ce qu’il voulait et donc d’anticiper et de contrecarrer leurs actions. C’était un atout considérable.
Mais comme sa première cible était Moukin, cela laissait pour le moment le champ libre à Zannin. La chasseresse poussa un long rugissement, tout en enflammant ses griffes, afin d’intimider ses opposants tout en renforçant ses capacités offensives.
Bien, maintenant elle était fin prête. Et les flammes qui dansaient autour de ses pattes lui procuraient de la confiance en elle. Et en ses propres capacités à faire la différence.

___________________________

Action 1 : Griffes enflammées sur elle-même (-45 chakra, griffes bénéficient désormais ‘un bonus de +6 dégâts de feu par attaque).

Actions 2 et 3 : Katon, le feu du lion sur Sumibi (-60 chakra, attaque ninjutsu de 35 dégâts, qui touche également les personnes au corps à corps pour la moitié des dégâts de l’attaque principale). + AC
Chuunin
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 07/07/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
100/150  (100/150)
Points de vie:
213/213  (213/213)
Points de chakra:
566/566  (566/566)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 4 Sep - 20:11

Sumibi

La fête du soleil battait son plein. Deux combats entre des habitants tirés au sort parmi les nombreuses familles qui composaient Chikyuu. En l’honneur du dieu Amaterasu, mais pas seulement. Ce n’était que cet aspect-là qui intéressait les hérons, évidemment. Mais au fil des siècles, ces affrontements s’étaient élargi aux autres familles parce qu’ils symbolisaient autre chose. Une sorte d’unité des familles de Chikyuu. Le rappel d’où ils venaient tous. Ce n’était pas parce que les temps étaient beaux qu’ils n’avaient jamais été troubles. L’histoire de Chikyuu était très ancienne, et les guerres affreuses avaient leurs chapitres dans son histoire. Et si les familles s’étaient pour le moment assagies, ce ne serait peut-être pas pour toujours. La fête du soleil à sa manière, essayait aussi de retarder cette échéance. Ce moment où une nouvelle guerre sanglante éclaterait et ravagerait le monde Kyuchiose. Si elle pouvait l’éviter pendant quelques mois, comme quelques siècles de plus, ce ne pouvait être que pour le bien. C’était pour cette raison, principalement que les autres Kyuchioses y participaient. Et peut-être aussi simplement que se battre les uns contre les autres les défoulaient un peu. Ou qu’ils aimaient savoir qui était la famille la plus forte. Mais pour les hérons, tout cela n’avait qu’une importance relative. Au final, c’était l’hommage qu’ils rendaient à Amaterasu qui importait. Cela faisait des siècles que seul Onibi et Chi O Megami avaient pu le rencontrer …

Mais Sumibi, lui, faisait partie des jeunes hérons qui espéraient avoir un jour cet honneur. Et s’il avait demandé spécifiquement à avoir l’occasion de participer à cette joute, c’était parce qu’il voulait faire du zèle, en quelque sorte. Dans son esprit, c’était une évidence : s’il était au cœur même de cet hommage, il serait encore plus méritant de rencontrer le dieu du soleil. Et s’il l’emportait en son nom, alors il serait encore plus proche de cette rencontre qu’il désirait si ardemment. Autant le dire : Sumibi était très fermement décidé à donner son maximum et à repousser ses limites pour remporter cet affrontement.

Et pourtant, ce ne serait pas facile. Les bénous étaient des oiseaux investis de pouvoirs mystiques, et utilisant de puissantes attaques. Cela ne faisait pas d’eux tous des demi-dieux, cependant. Et ils n’étaient pas tous aussi puissants qu’Onibi, ou même que la Reine Takibi.
Sumibi étaient de ceux qui n’avaient pas été investis directement de la force du dieu solaire. Cela ne faisait pas de lui quelqu’un de faible, juste quelqu’un de mortel.
Et ses opposants, eux aussi mortels, serait donc logés à la même enseigne que lui. Il n’était en aucun cas supérieur en termes de capacités. Ce ne serait pas un combat facile. Avec lui, un loup cruel et un renard serein. Des alliés de fortune qui n’étaient pas inintéressants. Ils avaient chacun des capacités très utiles.
En face d’eux, c’était plus diversifié, plus inégal, en termes de force. La lionne était puissante, le totoro était plus limité. Et l’oiseau … Un serpentaire. Une famille que Sumibi ne connaissait pas, malgré leur appartenance mutuelle au règne aviaire. Quant à ses capacités … Là aussi c’était la grande inconnue. De plus, autre chose posait problème : il allait lui contester le règne aérien. Ce n’était pas du tout une bonne chose.

Au moins, grâce à Kuro, qui avait lui le règne de la vitesse, le serpentaire ne put que s’envoler péniblement, et rester une cible bien en évidence. Une très bonne chose pour la stratégie que le héron venait d’improviser.
Alors qu’il s’envolait, une boule de feu vint le percuter de plein fouet, perturbant son envol, qui se fit en zigzags désordonnées. Un feu à forme de lion ? Alors la lionne avait ce genre de capacité ? Heureusement, elle l’avait atteint en plein poitrail. Ses plumes et la chair au-dessous avaient partiellement grillées, et ça faisait un mal de chien. Mais au moins, ses ailes étaient intactes et il put s’envoler normalement.


** Une attaque d’élément feu … Bon sang, cette lionne va peut-être devenir un plus gros problème que prévu. Dois-je revoir l’ordre de mes priorités ? Non, pas tout de suite, je ne dois pas changer trop vite de stratégie, et me laisser déstabiliser. Je le ferais uniquement si cela s’avère réellement nécessaire. **

Sumibi resta donc sur sa première impression. Il concentra son chakra, et le relâcha sous forme d’une impulsion électrique, qui prit la forme d’un oiseau. L’oiseau de foudre s’écrasa sur Moukin, qui volait à une dizaine de mètres de lui, à peine remit de la technique de Kuro.

Ce combat promettait d’être palpitant ! Ce serait à la fois un combat terrestre et aérien … Cela lui donnait une dimension stratégique inhabituelle pour pas mal d’entre eux … Sumibi sourit, il se laissait gagner par le feu ardent du combat. Mais il fallait pourtant qu’il demeure la tête froide s’il voulait gagner. Et il le voulait. Pour Amaterasu.


____________________

Action 1 : S’envole dans les airs pour se mettre hors de portée d’attaque terrestre.
Action 2 : Raiton, Denku no Aosagi sur Moukin (45 chakra, 35 dégâts calcul ninjutsu).
Princesse Kaguya
avatar
Messages : 109
Date d'inscription : 14/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
202/300  (202/300)
Points de vie:
710/710  (710/710)
Points de chakra:
620/620  (620/620)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 7 Sep - 23:14
Satsu avait amené Kou jusqu’à l’arène dédiée à la fête du soleil, au plein cœur de Chikyuu, mais à contrecoeur. Elle n’aimait pas trop l’idée de le regarder se battre sans pouvoir intervenir, surtout que ça ne semblait pas être un combat facile. Qu’on l’oublie ou pas, invocation ou non, Kou était encore un enfant chez les siens. Et à ses yeux c’était un peu son petit frère. Alors il avait fallu qu’elle déploie toute sa volonté pour l’y emmener, et poser ses fesses dans les tribunes en décidant de ne pas intervenir et de respecter les traditions de Chikyuu. Ce n’était pas son monde, alors elle ne pouvait pas non plus faire des pieds et des mains pour montrer son indignation et son mécontentement. Se faire remarquer ici, et pire encore transgresser la loi, ne ferait qu’apporter encore plus de problèmes à Kou et à ses frères totoros.
Ca ne lui en faisait pas moins mal au cœur de le voir sautiller gaiement, à côté de ses équipiers et en face de ses adversaires.
Pourtant, Satsu savait bien que Kou était capable de se défendre. Mais c’était plus fort qu’elle, elle voyait les cinq autres comme des monstres sanguinaires, et Kou comme un petit enfant innocent et un peu perdu. Quitte à choisir, elle aurait préféré que ce soit Pô qui livre ce combat. Il était plus âgé et plus fort que Kou, et il aurait sans doute maitrisé sans problème ce combat de bout en bout, contrairement à Kou qui risquait d’avoir du mal.
Oui mais voilà, c’était pas Pô qui avait été choisi pour participer à leur fête du soleil.

Satsu soupira, tâchant de se concentrer sur autre chose que sa peur et son indignation. En y repensant à tête plus reposée, c’était quand même une occasion qui ne se représentait pas trente fois dans une vie humaine. Elle allait assister à un combat puis à une cérémonie traditionnelle de Chikyuu ! Satsu avait déjà assisté à des fêtes sur Onogoro, mais l’ambiance n’était pas du tout la même. Même pour les fêtes religieuses, cette atmosphère mystique était complètement différente. La fête du soleil. Si elle se souvenait bien du peu qu’elle en savait, le dieu du soleil était Amaterasu dans l’ancienne religion. Et c’était précisément lui qui était honoré aujourd’hui. C’était l’occasion de découvrir quelques éléments d’une culture qui était étrangère pour elle.
Satsu était née sur des terres qui n’avaient que les Cinq pour dieux. Elle n’était pas spécialement une fervente croyante, mais ses mœurs ne connaissaient pas d’autres divinités. Du coup elle avait toujours fêté les Cinq, et n’avait jamais cherché à en savoir plus. Au fond, pourquoi les anciens dieux avaient été mis de côté au profit des Cinq, sur Onogoro ? Le clan Kaguya vénérait les anciens dieux, et on disait qu’ils étaient resplendissant. Et en tant qu’héritière d’un clan d’artistes, elle n’en avait jamais entendu que du bien.

Les yeux de Satsu parcoururent les environs, et les différents Kyuchioses qui se trouvaient dans les tribunes. Pouvait-elle aller en voir un pour lui poser des questions, ou serait-ce mal vu ? Elle ne savait pas vraiment de quel statut les humains bénéficiaient à Chikyuu. Enfin si, elle connaissait le point de vue des totoros. Mais d’aucune autre famille. Tout particulièrement, ceux qui retenaient son attention étaient ceux qui étaient venus les plus nombreux : les lions. Ils occupaient tout un pan des gigantesques tribunes à eux tout seuls. Un lion gigantesque trônait au milieu d’eux. Contrairement aux autres invocations présentes, quelque chose de fort se dégageait d’eux. Du charisme ou de la force ? Peut-être quelque chose qui se situait entre les deux, elle n’aurait pas su exactement dire ce que c’était. Comment décrire son attitude ?

** Royale. **

Oui, c’était le mot qui lui venait à l’esprit en le regardant. Son port de tête était d’une noblesse sans pareille, et cette aura imposait le respect et la dignité.
Satsu était d’un naturel curieux, mais aussi le genre de fille qui est attiré par tout ce qui brille, qui est joli, ou qui resplendit d’une manière ou d’une autre. Elle ne pouvait pas s’empêcher d’être attirée par tout ce qui attirait le regard et la forçait à regarder. Sans vraiment s’en rendre compte ni même savoir ce qu’elle allait dire, la jeune fille changea de tribunes. Elle se rapprocha, arrivant dans la tribune où se situaient les lions. Ses pas se firent plus prudents, plus lents et précautionneux, même si elle ne cherchait pas spécialement à être discrète. Une telle force, et peut-être que le gigantisme aidait, inspirait quand même aussi une certaine crainte.
Deux lionnes, la voyant approcher, se déplacèrent d’un bon souple pour lui barrer la route. La jeune Yashara s’arrêta. Visiblement, les deux félines attendaient qu’elle prenne la parole, restant immobiles devant elle. Le problème, c’était qu’elle avait du mal à trouver quelque chose à dire …

Pendant ce temps, dans l’arène, le combat avait débuté. Les premiers échanges de coups étaient donnés, et Kou ne restait pas étranger à ce qui se passait. Il commença directement en utilisant sa technique fétiche : le totoro smash ! C’était un coup de tête frontal, qui était son unique et meilleure attaque. Avec l’élan de la technique, elle pouvait quand même causer pas mal de dommages.

Satsu se reprit, après avoir déglutit un bon coup. Elle n’était déjà pas très à l’aise dans ce lieu inconnu, et face à des traditions et des mœurs eux aussi inconnus, mais en plus elle était toute seule puisque Kou était dans l’arène. Elle était vraiment hors de sa zone de confort habituelle, ça, c’était sûr. Est-ce qu’elle devait s’incliner ? Elle ne savait même pas.

« Je suis désolée de vous déranger. Et je vous prie de me pardonner si j’écorche une de vos coutumes, ce sera totalement involontaire. Pourtant je viens dans le simple but d’apprendre. Je m’appelle Satsu, je viens d’Onogoro. J’aurais voulu parler au Roi des Lions, si c’était possible. Je ne sais juste pas comment formuler cette requête. »

Bon, elle ne s’en était pas si mal sortie au final. Comment est-ce que les lionnes et le gros lion allaient réagir ? Elle avait utilisé le terme de roi des lions, alors qu’elle ne savait juste pas ce qu’il était exactement. Pour elle, c’était juste ce dont il avait l’air.

______________

Actions 1 et 2 : Totoro Smash sur Shinogu (-30 chakra, se retrouve instantanément au corps à corps et inflige 17 dégâts taijutsu).
Chuunin
Héritière des Yasharas
avatar
Messages : 51
Date d'inscription : 29/06/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
6/150  (6/150)
Points de vie:
190/190  (190/190)
Points de chakra:
710/710  (710/710)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 8 Sep - 11:38

Shinogu

Les bénous étaient des Kyuchiose qui vénéraient les anciens dieux. Et les renards ne partageaient pas leurs croyances. Les leurs étaient que la nature, et les quatre éléments qui la composent, était la seule véritable créatrice. Ils ne sont pas à leur service, ni ne la vénèrent. Ils sont en communion avec elle, et ont établi avec les esprits élémentaires originaux un lien de confiance mystique. Attention, on ne parle pas ici des cinq dieux élémentaires qui se sont propagés sur Onogoro. Ceux-ci n’ont pas de nom, si ce n’est celui de leur élément. Ce sont les dieux originaux, authentiques, et ancestraux. L’Eau. La Terre. Le Feu. Et le Ciel.

De plus, les renards vivaient en nomades sur Chikyuu, sans attaches particulières.
En considérant tout cela, il pourrait paraître difficile de concevoir la raison pour laquelle Shinogu avait accepté de participer à la fête du soleil : après tout, ça n’avait rien à voir avec les croyances et le mode de vie des siens, qui refusaient toute forme de société et n’avaient aucune affinité avec la foi lorsqu’elle prenait une forme si peu tangible.

Mais les renards, tout aussi malins qu’ils soient, n’avaient tout simplement pas une nature arrogante. Refuser une invitation à un tel événement, c’était afficher ostensiblement leur mépris de la religion ancienne, comme des traditions de Chikyuu. Et bien qu’ils méprisent effectivement ces traditions dépassées et naïves, c’étaient d’excellents menteurs. Et ils n’étaient pas fous au point de rejeter publiquement une tradition quitte à se mettre à dos une bonne partie du continent sur lequel ils vivaient.
Surtout que, au vu de leurs mœurs nomades, ils avaient parfois besoin de l’autorisation de telle ou telle famille afin de s’établir provisoirement dans une région.
Il était donc essentiel de jouer le jeu de leurs hôtes afin de ne pas s’attirer de problème, même s’ils ne les considéraient même pas comme des hôtes et qu’à leurs yeux, s’approprier des territoires n’avait qu’un sens dans l’orgueil. Que le monde entier n’appartenait à personne sinon aux dieux de la nature qui l’avait érigé.

En tous cas, Shinogu était venu dans l’arène neutre afin de célébrer la fête du soleil malgré ses réticences idéologiques. A ces réticences  s’ajoutait évidemment le fait que les renards ne sont pas de grands combattants. Ils sont des shâmans, et non des guerriers. Si leur lien avec les esprits originels leur permettait tout de même de savoir se défendre, ce n’était pas le domaine qu’ils affectionnaient le plus.
Et puis la distribution des équipes était plutôt décourageante. Avoir un bénou, donc un membre de la famille organisatrice, dans son équipe, était clairement un bon atout. Seulement, Shinogu aurait volontiers échangé Sumibi avec Zannin. Les lions étaient les anciens rois de Chikyuu, et leur force était aussi connue que leur majesté. Enfin, de toute manière Shinogu n’était clairement pas venu pour se battre jusqu’à la mort dans cette arène. Son but était tout simplement de faire acte de présence afin de respecter les traditions. Quand ce serait terminé, il s’en irait tout simplement. A ses yeux, toute cette mise en scène n’était qu’une vaste comédie dont il était un des six acteurs principaux. Il jouerait, il mentirait en affirmant en avoir été honoré, et il s’en irait. Ainsi, les renards auraient la paix et pourraient reprendre leur vie faite de grands voyages et de quêtes spirituelles. Rien ne l’intéressait plus qu’en arriver à cette conclusion.

Les cinq autres acteurs étaient tous plus rapides que lui, même le petit totoro qui n’avait ni bouche ni bras. Quelle étrange créature. Etait-il réellement une création de la Nature, lui aussi ? Comme tous les êtres vivants, oui, évidemment. Mais il devait être sur le podium des plus bizarres.
Les premiers échanges d’attaques se firent entendre. Des capacités étonnantes et détonantes. Les acteurs de cette pièce n’étaient pas venus faire de la figuration mais concourraient pour savoir quel serait celui dont la voix porterait le plus loin ! Se donner autant de mal était admirable. Alors que Shinogu priait les dieux de la terre, son élément primordial, une petite masse blanche le percuta de plein fouet d’un coup de tête ravageur. Heureusement pour le renard, les shâmans étaient connus pour leur résistance physique malgré leurs faibles exploits guerriers. Il encaissa l’attaque comme il le put, puis acheva de rentrer en communion avec les esprits afin d’ériger tout autour de lui un bouclier de boue et de pierre.
L’écharpe terrestre s’enroula tout autour de lui, formant une armure protectrice. Puis il se contenta d’une timide attaque à l’aide de griffes qui ne servaient pas très souvent, afin de faire reculer le totoro.

Il n’avait pas imaginé avoir à combattre un Kyuchiose dont il ne savait absolument rien, aujourd’hui. Après tout, peut-être que ce combat comporterait sa part d’enseignements, finalement.

____________________________

Action 1 : Bouclier terrestre sur lui-même (35 chakra /tour, permet de réduire les dégâts des trois prochaines attaques subies de 10%).
Action 2 : Attaque Kou au corps à corps (valeur d’attaque : 1).
Anbu
Chef de l'Espionnage
avatar
Messages : 44
Date d'inscription : 21/07/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
256/300  (256/300)
Points de vie:
205/205  (205/205)
Points de chakra:
1140/1140  (1140/1140)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 8 Sep - 19:52
Résumé du tour :


Kuro ouvre le bal avec un Grand Méchant Genjutsu. Moukin perd ses deux prochains PA tandis que le loup noir flambe son chakra. Puis, Kuro va tranquillement se planquer afin d'éviter la riposte.

Moukin veut agir, mais il ne peut pas. Du coup, bien vexé, il s'envole haut dans le ciel pour aller bouder et se mettre hors d'atteinte.

Zannin passe à l'action pour mettre un peu de puissance brute dans le match ! Elle renforce ses griffes à l'aide d'un Katon. Ca a l'air de piquer comme technique ! Mais elle préfère ne pas l'utiliser et envoie un gros Katon sur le héron et lui fait très mal : Sumibi prend 50 dégâts.

Sumibi part bouder à son tour dans le ciel. Mais comme il aimerait rester tout seul là-haut, il essaie déjà de déloger Moukin avec une technique électrique dévastatrice. On pourrait dire que Moukin a déjà besoin d'un docteur, il vient de prendre 72 dégâts ... En voilà un qui passe un bon combat.

C'est au tour de Kou, une boule de poils bizarre, d'agir. Il s'élance sur Shinogu et lui met un coup de tête. En même temps il peut pas lui mettre un coup de poing, vous me direz. L'attaque est violente, mais le renard semble plus costaud que prévu. Il encaisse quand même 18 dégâts.

Shinogu riposte en invoquant un bouclier de terre qui semble plutôt solide. Ensuite il riposte ... Ah bah non. Il tape sur Kou, qui s'en moque et encaisse sans broncher. Solide la boule de poils. A moins que le renard n'ait juste tapoté sa bidoche pour voir s'il était moelleux ou croquant ? A voir.



Citation :
Etat des combattants :

Kuro :
147/147 vie
178/258 chakra
1 ADI utilisée

Moukin :
40/112 vie
219/219 chakra

Zannin :
168/168 vie
193/298 chakra
1/2 AC restantes
Griffes enflammées +6 dégâts

Sumibi :
45/95 vie
255/300 chakra

Kou :
178/178 vie
93/123 chakra

Shinogu ;
212/230 vie
145/180 chakra
Bouclier terreste 3/3, -35 chakra/tour


Positionnement :

Shinogu et Kou sont au corps à corps. Zannin est à distance de tout le monde.

Moukin et Sumibi sont dans les airs, à distance l'un de l'autre et hors de portée des autres combattants.

Kuro est caché derrière un rocher à distance de tout le monde.



Ordre d'initiative : Kuro-Moukin-Zannin-Sumibi-Kou-Shinogu

Ordre de déclaration : Moukin-Zannin-Sumibi-Kou-Shinogu-Kuro
L'Eclair Blanc
avatar
Messages : 405
Date d'inscription : 13/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
215/300  (215/300)
Points de vie:
318/318  (318/318)
Points de chakra:
938/938  (938/938)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 9 Sep - 10:43

Moukin

Quelle violence. L’attaque de Sumibi avait grillé quelques plumes à Moukin, mais elle avait surtout laissée une grosse brûlure en plein milieu de son poitrail. Il avait tellement mal qu’il volait difficilement droit. En même temps difficile de maintenir le cap après avoir pris une technique pareille. Et puis, les sagittaires n'étaient pas de ces familles qui avaient l’habitude de se battre, et donc de prendre des coups. En plus de mal les encaisser, Moukin ne savait pas comment réagir efficacement à cette situation.
Dans ce genre de situation, où on panique, où on est un peu perdu, le mieux c’est de revenir à ce qu’on peut faire instinctivement plutôt que de réfléchir et de se perdre encore plus dans le tumulte de ses propres pensées. Moukin fit donc ce qu’il faisait de mieux : observer et analyser la situation. Percevoir tout ce qui l’entourait, et en déduire où il se trouvait et ce qu’il s’y passait. Et ce faisant, il retrouva rapidement toute sa lucidité. Pourquoi ? Parce qu’il venait de réaliser que la situation n’était pas si grave qu’elle en avait l’air.


** Le renard est solide et possède une technique de défense. Le loup est un utilisateur d’illusions, sans doute plutôt rapide mais qui ne peut pas m’atteindre à cette hauteur avec ses griffes et ses crocs. Ce qui veut dire que le seul danger pour moi … **

Moukin écarta brusquement les ailes pour stopper son avancée aérienne, et stabiliser son vol bancal par la même occasion. Une petite pirouette, et le voilà qui change de direction.

** C’est lui ! **

Evidemment, les sagittaires ne sont pas des combattants. Mais ils restent des rapaces. Ce qui veut dire qu’ils ne sont pas très résistants aux coups … Mais la nature est bien faite, et elle équilibre les chances de chacun. Puisqu’elle ne leur a pas donné de quoi encaisser, ils ont des serres acérées et un bec capable de perforer les carapaces de leurs proies naturelles. En plus de ça, ils ont une bonne vitesse de vol, comme de piqué. En alliant le tout on obtenait un résultat pas trop dégueulasse pour mener une offensive en un éclair.
Le serpentaire fonça sur le héron, prêt à en découdre. Il griffa son aile droite avec ses serres, tandis que son bec cherchait une ouverture du côté de son aile gauche. Combattre un rapace dans les airs … Il allait lui montrer que c’était une grosse erreur !


_______________________

Action 1 : Vole au corps à corps avec Sumibi
Action 2 : Attaque Sumibi avec ses serres (valeur d’attaque : 7)
Action 3 : Attaque Sumibi avec son bec (valeur d’attaque : 7)
Assassin Free-lance
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 06/07/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
218/300  (218/300)
Points de vie:
610/610  (610/610)
Points de chakra:
750/750  (750/750)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 9 Sep - 17:47

Zannin

Le combat semblait bien engagé pour Zannin et son équipe. Le héron, même s’il utilisait de puissantes attaques Raiton, était déjà dans un mauvais état. Et avec l’attaque croisée du rapace, et de la lionne, qui rugit une nouvelle boule de feu, il était en sacrément mauvaise posture. Rien n’était fini, et Zannin se devait de rester aux aguets, bien sûr. Mais en tous cas pour le moment le combat semblait être maitrisé. En plus, le totoro semblait s’en sortir plutôt bien face au renard, ce qui leur donnait l’avantage sur plusieurs tableaux. Le seul problème qu’il restait à résoudre réellement, c’était ce loup et ses étranges techniques d’illusion qui avaient bien handicapés le sagittaire pendant les premiers instants du combat. Mais chaque chose en son temps.

Dans les tribunes, les deux lionnes qui avaient réagi en voyant Satsu se rapprocher se regardèrent l’une et l’autre. Elles ne savaient pas plus comment s’y prendre que Satsu ne savait comment leur parler. C’était courant que des Kyuchioses viennent s’adresser à Geragumo, mais pas des habitants d’Onogoro. Du coup, adopter la réaction appropriée était difficile. Et dans l’esprit des lions, Geragumo demeurerait le roi à tout jamais. Donc ils étaient du genre obéissant et protocolaire, même si c’était uniquement quand ça touchait à la famille royale. Ou plutôt, à l’ancienne famille royale. L’une des deux guerrières fini par réagir tout de même, après avoir mûrement réfléchi le sens et la portée de son action :

« Attendez ici jeune humaine. Je vais aller demander à Geragumo-sama s’il souhaite écouter ce que vous avez à lui dire. »

Tandis que la seconde lionne, celle qui n’avait pas parlé, restait dans le passage devant Satsu, la première s’éloigna vers le haut des tribunes. Geragumo, qui fixait la performance de Zannin, n’avait pas du tout remarqué le manège qui se jouait au bas des tribunes. Il fut très surpris lorsqu’il vit approcher l’une des deux lionnes qui étaient censées garantir que personne ne vienne le déranger sans sa permission.
Geragumo n’était pas seulement un gigantesque lion dont la taille faisait pâlir les arbres les plus massifs lorsqu’il approchait. C’était aussi l’ancien roi de Chikyuu. Sa crinière était flamboyante, et on disait qu’elle rivalisait avec le soleil lui-même. Ses yeux étaient impérieux, et posaient sur le monde un regard à la fois juste et dur. C’était quelqu’un qui savait pardonner, mais qui savait aussi châtier. Toujours en quête de justice, Geragumo, à travers les époques, avaient à la fois su faire parler ses griffes aussi acérées que démesurément massives, son rugissement qui était le plus puissant parmi les lions, ou encore l’aura impressionnante qu’il dégageait et qui était dû à des millénaires passés à accumuler de la sagesse.

Il baissa les yeux vers la lionne qui s’inclinait poliment et timidement, et semblait ne pas savoir par où commencer. Dans le doute, elle préférait attendre qu’on lui donne le droit à la parole. Mikaya, la femme de Geragumo, ne jeta qu’un œil, avant de reporter son regard vers le champ de bataille, agacée. La reine n’aimait pas quand d’autres femelles s’approchaient de son mari, même quand c’était pour faire leur travail. Elle avait toujours trouvé qu’il y avait bien trop de lionnes qui avaient le droit de le regarder, mais avait-elle eu son mot à dire ? Oui et non. Enfin, les états d’âme de la reine des lions seraient pour une autre fois.
Des yeux oranges et brûlant comme un soleil d’été transpercèrent la messagère.

« Que veux-tu, Zelindra ? »

« Geragumo-sama, une humaine est venue dans l’espoir de pouvoir vous parler. Que dois-je lui répondre ? »

« Une humaine ? Qui est-elle ? »

« Elle a simplement dit s’appeler Satsu et venir d’Onogoro. Elle se trouvait dans la troisième tribune en partant vers l’Est et c’est elle qui a déposé le jeune totoro dans l’arène. Donc je suppose qu’elle est son invocatrice et qu’elle est venue le voir. »

« Les totoros ? Hmmm … Ce sont des Kyuchioses parmi les plus étranges. Mais ce sont aussi des êtres braves et respectueux des traditions et du monde qui les héberge. Je veux bien la voir. Dis-lui de venir. »


En réalité, Geragumo n’avait pas besoin de ces excuses. Il en aurait trouvé d’autres pour dire qu’il acceptait même si elles avaient été complètement puériles ou superficielles. Qu’elles soient pertinentes n’était qu’un heureux hasard. Il était très curieux de savoir ce qu’une habitante d’Onogoro pouvait bien lui vouloir. Ce n’était réellement pas courant. De plus, les habitants d’Onogoro qui montraient de la politesse envers ceux de Chikyuu n’était pas aussi nombreux qu’il ne l’aurait souhaité pour l’entente entre les deux mondes. Il aurait été peu judicieux de ne pas rendre le respect quand il était affiché par un humain.

Zelindra dégringola les marches souplement, avec la grâce féline qui caractérisait les lionnes et manquait parfois à leurs mâles.

« Suis-moi, Satsu. Geragumo-sama accepte de te parler. »

Elle reprit le chemin inverse, plus tranquillement afin de laisser l’occasion à la jeune humaine de lui emboîter le pas. Elle prit même soin d’utiliser les escaliers pour mieux calculer sa démarche et l’accorder aux possibilités que lui offraient ses petites jambes fragiles.
Arrivées devant le Roi Lion, elle s’inclina et se retira pour retourner à ses ordres initiaux.
Geragumo quitta à nouveau le théâtre du combat des yeux pour fixer cette petite humaine. Là comme ça, elle paraissait n’avoir rien de spécial. Son chakra était celui d’une adolescente, pas encore arrivé à maturation. Elle avait certainement du potentiel, comme tous les humains, mais elle était bien loin d’avoir accompli quoi que ce soit. En d’autres termes, même pour une humaine, c’était encore une enfant.
Pourtant, elle semblait avoir quelque chose de particulier qui émanait d’elle et qui n’avait rien à voir avec la puissance ou la sagesse. Une sorte de beauté ? Ce n’était pas physique, en tous cas ; De toute manière tous les humains étaient horriblement laids. Mais ce n’était pas vraiment de leur faute.

« Bonjour, jeune humaine. Ou préfères-tu que je te nomme par ton nom ? »

Il souleva ce qui pouvait passer pour un œil amusé. Mais difficile de savoir sans le connaitre, en tous cas la reine à côté de lui esquissa un sourire.

« Je suis Geragumo. On m’a dit que tu souhaitais me parler. Alors soit, je t’écoute. »

_________________________

Actions 1 et 2 : Katon, le feu du lion sur Sumibi (-60 chakra, attaque ninjutsu de 35 dégâts, qui touche également les personnes au corps à corps pour la moitié des dégâts de l’attaque principale).

Action 3 : Garde une action en réserve pour le tour suivant.
Chuunin
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 07/07/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
100/150  (100/150)
Points de vie:
213/213  (213/213)
Points de chakra:
566/566  (566/566)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 10 Sep - 23:49

Sumibi

La situation semblait périlleuse pour Sumibi. Le bénou avait été identifié en tant qu’élément le plus fragile de son équipe, mais aussi comme celui qui faisait le plus de dommages. C’est sûr que Shinogu et Kuro montraient des aptitudes offensives limitées, si bien que les ninjutsus électriques du hérons était quand même un niveau au-dessus. Et qu’ils faisaient bien mal. En particulier, le rapace qui lui disputait la suprématie aérienne s’était bien fait grillé les ailes.
Du coup, le problème n’en demeurait pas moins le même : le serpentaire et la lionne étaient tous les deux capables d’atteindre le héron, et ils l’avaient identifié comme étant la menace principale de son équipe. Ce qui jouait un peu contre lui.
Mais d’un autre côté, cela permettait de détourner leur attention de Kuro, qui était en réalité la véritable menace de leur équipe avec ses genjutsus rapides.
Si tout se passait bien … Et en fait il n’y avait aucune parade à leur enchainement d’action donc ça se passerait forcément bien, Sumibi allait en réchapper, car Kuro paralyserait les deux.

Le héron décida de compter sur la présence mentale du loup, et de se dire qu’il n’allait pas le laisser se faire mettre aussi facilement hors-jeu et jouer un minimum en équipe. Même s’il n’aimait pas ça. Parce qu’il n’avait pas trop le choix s’il voulait gagner, si Sumibi tombait c’était adieu la puissance offensive du héron.
Du coup il abandonna toute idée de défense, et stoppa son vol pour se concentrer et balancer deux gros ninjutsus sur ses adversaires. D’abord Moukin pour le mettre hors-jeu, puis Zannin pour commencer à affaiblir leur adversaire la plus dangereuse.
Parce que même si Kou semblait plutôt capable, Shinogu n’avait pas trop de problème avec lui. Et le totoro ne pouvait pas atteindre Sumibi dans le ciel. Du coup le vrai danger pour leur victoire, c’était la lionne et ses attaques de feu.
Pas le choix, une fois le serpentaire et sa vitesse neutralisés, l’objectif c’était de la mettre hors-jeu.

Malgré l’attaque qu’il avait subi et qui lui avait cramé quelques plumes, le héron était donc plutôt confiant en leur future victoire.


____________________________

Action 1 : Raiton, Denku no Aosagi sur Moukin (45 chakra, 35 dégâts calcul ninjutsu).
Action 2 : Raiton, Denku no Aosagi sur Zannin (45 chakra, 35 dégâts calcul ninjutsu).
Princesse Kaguya
avatar
Messages : 109
Date d'inscription : 14/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
202/300  (202/300)
Points de vie:
710/710  (710/710)
Points de chakra:
620/620  (620/620)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 14 Sep - 11:06
Satsu sentait la justesse de sa première impression : tous ceux qui entouraient le gigantesque lion se comportaient comme s’il était une sorte de souverain. Les lionnes qui gardaient les entrées de la tribune, la lionne qui paressait à son côté, et tous ceux qui regardaient dans sa direction. Tant de respect, tant de déférence, ne pouvait pas être dû au hasard. En même temps, il fallait bien avouer qu’il était impressionnant. Tandis que son escorte l’amenait jusqu’à lui, la jeune Genin eut tout le temps de l’observer. Sa taille ne permettait de toute façon pas de le sortir de son champ de vision. Sa crinière lui tenait lieu de couronne même s’il n’en portait pas. Sa stature n’était pas seulement due à son gigantisme aussi : il avait le port altier d’un vrai roi. Et cette aura charismatique … Qui était-il ? Alors qu’elle se rapprochait, Satsu se demandait si elle n’avait pas fait une bêtise en agissant impulsivement pour se rendre dans cette tribune.
En soi, être conviée à le rencontrer ressemblait à une invitation encourageante. Il n’était pas fermé à la discussion avec une humaine inconnue. Mais après ça, c’était le flou total. Est-ce qu’elle le dérangeait ? Quel genre de relation entretenaient les totoros avec les autres invocations ? Les questions se bousculaient dans sa petite tête, mais elle n’avait aucune réponse ce qui la gênait. Elle qui débordait normalement d’assurance était tout simplement impressionnée.

Les premières paroles que prononça le lion … C’était une plaisanterie ? En tous cas sa réaction était celle de celui qui venait de dire une bonne blague. Satsu, un peu crispée, tenta de sourire pour se détendre et ne pas le vexer parce qu’elle n’avait pas trop compris ce qui était amusant. Elle réussit plutôt bien : son entrainement à se montrer à son avantage dans différentes circonstances portait ses fruits. Après tout, elle n’était pas que du genre à aimer tout ce qui brille, elle était aussi du genre à vouloir briller elle-même.

Et voilà que le fameux roi lion lui posait la question qui la mettait dans l’embarras : que venait-elle faire ici ? Qu’avait-elle à lui dire ? C’était bien ça le souci : elle n’en avait elle-même aucune idée. Tout ce qu’elle voulait, c’était savoir qui il était. Connaitre son nom, son identité, ce qu’il était pour Chikyuu. C’était le monde de son ami Kou après tout. Elle souhaitait en savoir un maximum sur lui, et lui avait l’air de quelqu’un d’important ici, vu tous les soins qui lui étaient accordés. Elle n’avait pas d’idée plus précise que ça. C’est aussi pour cette raison que Satsu se demandait si elle n’avait pas fait montre d’un peu trop de bravoure et d’insouciance en venant ici comme ça, l’air de rien, sans penser qu’elle pouvait froisser quelqu’un d’important en se comportant comme la dernière des imbéciles sans savoir comment s’adresser à lui.

Bon, pour gagner du temps, elle pouvait déjà tenter de répondre à sa question en espérant qu’il le prenne bien :

« Bonjour, grand lion. Je préfère effectivement qu’on m’appelle par mon nom … »

Elle tenta un sourire pour conserver le ton plaisantin qu’il avait utilisé. Puis poursuivit avec un peu plus de manières pour conserver une forme respectueuse :

« … mais j’ignore comment je dois vous appeler. Quelle formule de politesse utiliser, aussi. Si vous pouviez me le dire, s’il vous plait, cela me permettrait de ne pas me montrer irrespectueuse alors que je veux tout le contraire. »

Bon, c’était plutôt pas mal non ? Qui pourrait se vexer en entendant ça ? Le seul élément problématique dans tout ça, c’était qu’elle ne le connaissait pas ce qui pouvait vexer quelqu’un qui était connu dans le monde entier. Le truc, c’est qu’elle était une humaine d’Onogoro, donc cela justifiait un peu qu’elle ne sache absolument rien. Et de toute manière, mentir à ce lion c’était un peu contre-indiqué, surtout qu’elle ne savait rien de lui. Elle préférait autant être honnête tout en montrant son respect afin d’éviter tout malentendu. Bon, et maintenant, pour la raison de sa venue ? Elle avait gagnée ses quelques secondes de répit pour y réfléchir mais son idée s’était à peine précisée en vérité. Cela dit, elle avait commencée tout ça en étant honnête. Alors la seule solution, maintenant, c’était de poursuivre dans cette voie.

« Je suis navrée si ma visite est inopportune. C’est juste que … Vous êtes très différent de tous les Kyuchioses que j’ai rencontré jusqu’ici. Je ne sais que peu de choses de Chikyuu, alors c’est ma curiosité qui l’a emportée sur ma raison. J’aurais simplement voulu entendre votre histoire, savoir qui vous étiez. »

Ouais, ce n’était pas fameux. Mais ça avait le mérite d’être totalement vrai.

Pendant ce temps, dans l’arène en bas, Kou se battait vaillamment. Son équipe était dans une situation complexe, mais de toute façon lui n’avait pas trente-six cordes à son arc : il pouvait juste frapper de toutes ses forces et donner tout ce qu’il avait avec sa volonté !

________________________

Actions 1 et 2 : Attaque Shinogu au corps à corps deux fois (valeur d’attaque : 6) + AC
Chuunin
Héritière des Yasharas
avatar
Messages : 51
Date d'inscription : 29/06/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
6/150  (6/150)
Points de vie:
190/190  (190/190)
Points de chakra:
710/710  (710/710)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 14 Sep - 13:40

Shinogu

Le combat avait l’air bien engagé, mais pour l’une comme l’autre équipe il était en réalité très compliqué. Même si selon la stratégie de Shinogu et ses équipiers, normalement ils devraient être débarrassés sous peu de l’un de leurs adversaires. Mais maintenant, il allait falloir jouer très serrés. Contrairement à eux, qui n’avaient que Sumibi possédant un pouvoir offensif considérable, eux étaient tous les trois capables d’attaquer. Et si les attaques du rapace n’étaient pas fameuses, il en allait autrement pour celles de la lionne et même du totoro, qui n’avait pas fait beaucoup de dégâts sur lui … mais uniquement parce qu’il était très résistant.
Cette résistance était d’ailleurs son seul atout. Ses années passées à méditer et à ne faire qu’un avec la nature avaient renforcées son corps, mais certainement pas ses capacités offensives. Est-ce qu’il le regrettait ? En fait il aurait voulu être un peu plus utile, mais on ne pouvait pas non plus dire qu’il n’était pas fier de tout le chemin qu’il avait parcouru dans sa quête de l’Origine.

Tout ce qu’il lui restait à faire, c’était d’exploiter son unique atout dans cet affrontement : sa capacité à résister aux attaques par sa solidité naturelle et grâce au bouclier de terre. Shinogu ignora donc le totoro qui l’avait attaqué, et qu’il ne pouvait de toute manière pas toucher avec ses attaques, et se dirigea vers le loup qui venait de sortir de sa planque pour se placer devant lui dans le but de le protéger. Ils avaient besoin de lui à tout prix pour l’exécution de leur stratégie. Quant à la suite … Elle allait dépendre de la capacité de Sumibi à gérer les assauts du sagittaire. Ca n’allait pas être vraiment simple, mais c’est là-dessus que se jouerait la victoire ou la défaite.

_____________________________

Action 1 : Va au corps à corps avec Kuro.
Action 2 : Se met devant Kuro pour le protéger.

Rappel :
Bouclier de terre -35 chakra, protégé pour encore 3 attaques
Anbu
Chef de l'Espionnage
avatar
Messages : 44
Date d'inscription : 21/07/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
256/300  (256/300)
Points de vie:
205/205  (205/205)
Points de chakra:
1140/1140  (1140/1140)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 18 Sep - 20:27

Kuro

Être le plus rapide parmi toute cette joyeuse troupe de Kyuchioses tous plus hauts en couleur les uns que les autres, cela présentait un avantage très utile. Seulement, si Kuro flambait trop rapidement son chakra ce serait bientôt son seul avantage. Il avait utilisé à plusieurs reprises sa technique d’illusion contre des animaux qu’il chassait. Mais c’était la première fois qu’il la déployait sur un Kyuchiose, et la dépense n’était pas la même. Leurs esprits étaient nettement plus résistants, et il fallait forcer la serrure pour y entrer, et il y avait laissé pas mal d’énergie. Enfin, plutôt de chakra, si on parle en humain, mais ces crétins mélangent tous les termes qu’ils peuvent mélanger.

Bref, la situation paraissait bonne, mais en réalité elle était plus complexe qu’elle en avait l’air. En fait, ils étaient arrivés, surtout lui, à un endroit où il allait falloir faire un pari risqué. Il avait deux choix, qui étaient aussi risqués l’un que l’autre. Avec l’un, ils perdaient pas mal de choses. Avec le second, ils perdaient tout simplement le combat. Par contre, si le premier réussissait ils étaient encore dans la course. Si le second réussissait, ce serait quasiment la victoire. Donc un cinquante cinquante, ou un tout ou rien. Et la décision lui appartenait, ce qui était plutôt pour lui déplaire. Les loups n’aiment pas avoir des choix difficiles. Ils préfèrent les choses simples, et ne pas s’exposer. Pister, terrifier, manger. C’est leur mode de vie, et ce qu’ils affectionnent le plus. Dans les steppes gelées, il n’y a pas de jeux comportant des paris, ni même de situations qui en exigent. Alors c’est la première fois qu’il se retrouve devant ce genre de situation.
Comment un loup réagissait-il à une situation inédite pour lui ? Par la réflexion et les probabilités de réussir. Il opte pour la solution la plus viable en apparence, sans prendre de risques inutiles. Seule la voie qui semble la plus à même de lui permettre de refermer ses crocs sur la gorge de sa proie est à privilégier.

** Je pense que je peux utiliser ma technique encore à deux reprises. Or, il y a deux cibles qui sont susceptibles d’attaquer le bénou avant que je ne puisse à nouveau réagir. Et sans lui, on aura sûrement perdu. Je peux donc immobiliser les deux pour lui donner une marge d’action. Ou alors je peux immobiliser seulement la lionne, et parier sur la capacité de Sumibi à résister à l’assaut du sagittaire. Quoiqu’il arrive, si Sumibi passe cette série d’attaque, on sera débarrassés de l’oiseau. Le problème, c’est que si on perd le nôtre on ne pourra pas battre la lionne. Et peut-être même pas la peluche. Cependant, si je ne peux pas immobiliser la lionne avant sa prochaine attaque, on sera baisés même si on aura gagné un peu de temps. Non, la meilleure solution c’est le tout ou rien. Au pire si ça ne passe pas, on aura juste à abandonner et à en finir avec ce combat mal engagé. **

Pour la seconde fois, Kuro déploya donc son genjutsu. Dans les yeux de la lionne, un loup gigantesque de trente mètres de haut jaillit de sa cachette pour la plaquer au sol de sa patte géante, et l’empêcher de bouger.
Voilà qui devrait l’occuper. En attendant, l’issue du combat allait sans doute se décider dans la bataille aérienne …
Mais si jamais Sumibi survivait, il y avait autre chose à faire : récolter des informations sur la peluche. Kuro bondit donc vers elle pour engager un combat rapproché. Il frappa de la griffe, pour lui trancher son petit pelage d’un blanc détestable. Il était grand temps de la dégueulasser un peu, cette saloperie, et de faire couler le sang .

_________________

Action 1 : Sort de sa cachette
Action 2 : Grand Méchant Loup sur Zannin (-80 chakra, Zannin paralysée pour ses 2 prochains PA)
Action 3 : Va au corps à corps avec Kou
Action gardée en réserve : Frappe Kou avec ses griffes (valeur d’attaque : 7)
Chef du clan Uzumaki de la branche des tourbillons
avatar
Messages : 21
Date d'inscription : 22/06/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
311/300  (311/300)
Points de vie:
365/365  (365/365)
Points de chakra:
1575/1575  (1575/1575)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 21 Sep - 12:13
Résumé du tour :


Kuro est décidément très rapide. Il se décale pour sortir de sa cachette et recouvrer un champ de vision acceptable et envoie de nouveau sa technique d'illusion. Cette fois,
la cible est Zannin. La lionne se retrouve incapable de faire quoi que ce soit durant 2 PA. Seulement, il semble que le chakra du loup ait souffert de ses grandes méchantes techniques ... Il tente du coup une autre approche ! Le voilà qui saute sur le totoro, pour l'attaquer à coups de griffes ! C'est surprenant, mais il semble adroit et pas si faible que ça pour le combat rapproché : Kou perd 19 points de vie.

Pendant ce temps, dans le duel aérien entre Moukin et Sumibi, Moukin vient de virer de bord pour foncer sur le héron. Il lui assène deux terribles attaques avec ses serres, puis son bec ! Ce sont des attaques vives et précises, qui font couler le sang. Cependant, elles manquent un peu de puissance pour terminer le travail : Sumibi perd 2x15=30 points de vie. Le héron est peut-être un peu plus résistant que ne l'avaient prévu ses adversaires ...

Zannin aurait bien voulu briller ce tour-ci, encore, mais elle ne le peut pas. Le genjutsu de Kuro l'empêche totalement de bouger, et même une fois qu'elle s'en libère, elle prend une action supplémentaire afin de bien se recentrer sur l'affrontement et récupérer ses pleines facultés.

Sumibi, qui a miraculeusement survécu à l'escarmouche aérienne avec Moukin, parvient à stabiliser son vol un peu périlleux, et fait enfin parler la poudre ! Un terrible éclair s'abat sur le sagittaire, qui entame une lente chute jusqu'au sol ... mais est téléporté juste à temps dans les tribunes, avant qu'il ne s'écrase. Moukin est donc hors-combat. Ce n'est pas fini pour le héron, qui réitère son terrible Raiton droit vers la lionne, cette fois. Il a dû remarquer qu'elle avait du mal à se réveiller du genjutsu et aura voulu lui donner un coup de main ... Zannin digère très mal l'attaque et elle prend 59 dégâts. Décidément, le héron a un certain talent pour coller d'énormes patates électrifiées.

En bas le petit totoro réalise une feinte surprenante : il veut attaquer Shinogu, mais opte plutôt pour une attaque sur Kuro (il est déjà au corps à corps donc ton action 1 est gâchée. En revanche l'action 2 passe normalement). Il envoie un solide coup de tête dans le museau du loup ! Tout en force, et manquant un peu de subtilité peut-être ? Le loup était à deux doigts d'esquiver l'attaque ... Mais il prend quand même 10 dégâts. Il se pourrait que ceux qui ont pensé que Kuro n'était bon qu'à faire ses genjutsus soient un peu surpris de la tournure des événements ...

Le renard, qui a du mal à trouver sa place dans cet affrontement, a bien vu que son allié se faisait attaquer. Du coup, il se décale tranquillement pour se placer entre lui, et leurs adversaires. Le message est clair :vous voulez l'atteindre, vous devrez me passer sur le corps ! Et avec les boucliers de terre qui gravitent autour de lui, ça semble compliqué. La tactique est intéressante ...

En tous cas, avec la première sortie, le combat s'annonce mal pour la lionne et le totoro. Vont-ils réussir à se débattre dans ce combat, et à remporter quelque chose malgré ce premier coup du sort ?



Citation :
Etat des combattants :

Kuro :
137/147 vie
98/258 chakra
1 AR utilisée

Zannin :
109/168 vie
193/298 chakra
1 AC utilisée
1 AR utilisée (+1 action au prochain tour)
Griffes enflammées +6 dégâts

Sumibi :
15/95 vie
165/300 chakra

Kou :
159/178 vie
93/123 chakra
1 AC utilisée

Shinogu ;
212/230 vie
110/180 chakra
Bouclier terreste 3/3, -35 chakra/tour

Hors combat : Moukin.


Positionnement :

Shinogu, Kuro et Kou sont au corps à corps. Shinogu est placé devant Kuro en protection.

Zannin est à distance de tout le monde.

Sumibi est dans les airs, à distance et hors de portée des autres combattants.



Ordre d'initiative : Kuro-Zannin-Sumibi-Kou-Shinogu

Ordre de déclaration : Sumibi-Kou-Shinogu-Kuro-Zannin
L'Eclair Blanc
avatar
Messages : 405
Date d'inscription : 13/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
215/300  (215/300)
Points de vie:
318/318  (318/318)
Points de chakra:
938/938  (938/938)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 26 Sep - 14:29

Sumibi

Grâce aux illusions du loup et aux attaques électriques du héron, le combat tournait à l’avantage de leur équipe pour le moment. Avoir mis hors-jeu le rapace était une très bonne nouvelle, même si ça avait causé de nouveaux dégâts pour Sumibi, qui était vraiment en piteux état maintenant. Et en plus de tout ça, il avait quand même fallu flamber la moitié de ses réserves de chakra pour arriver à ce résultat, et il restait encore deux adversaires. Dont une qui ruminait de rage à cause de Kuro. Et l’autre qui était encore en pleine forme, et avait montré que sa petite bouille très mignonne n’était qu’une façade et qu’il pouvait mettre des attaques puissantes.
Heureusement, ils étaient tout de même dans une situation avantageuse pour le moment. Et par-dessus le marché, Shinogu n’avait pas encore révélé sa force à lui. Parce que même s’il ne pouvait pas attaquer, il avait bien sa propre force : une résistance hors du commun.
Après avoir balancé un autre Raiton puissant sur la lionne, Sumibi se posa tranquillement derrière son équipier. Ici, il serait à l’abri.

Bon, il aurait peut-être pu tenter de mettre la lionne hors-jeu mais il avait dans l’idée que ça n’aurait pas servi à grand-chose et qu’il n’aurait fait que gaspiller du chakra à exécuter une double attaque. Il fallait qu’il se protège derrière le renard pour l’instant. Parce que même s’il faisait d’énormes dégâts sur ses adversaires, il avait essuyé une riposte féroce et ne se sentait pas trop de prendre le moindre coup en plus.


____________________

Action 1 : Raiton, Denku no Aosagi sur Zannin (45 chakra, 35 dégâts calcul ninjutsu).
Action 2 : Se pose derrière Shinogu afin de se servir de lui comme bouclier protecteur.
Princesse Kaguya
avatar
Messages : 109
Date d'inscription : 14/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
202/300  (202/300)
Points de vie:
710/710  (710/710)
Points de chakra:
620/620  (620/620)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 27 Sep - 16:47
Kou n’était pas vraiment une invocation de type intellectuelle. Il aimait jouer, il aimait ce qui est mignon, ce genre de choses. Et quand il se battait, c’était juste en fonçant dans le tas et en montrant toute sa bravoure. Il était capable de comprendre que la situation était compliquée, voire limite impossible à résoudre pour eux. Par contre, même s’il était un peu intimidé par la tournure des événements, il ne cherchait même pas une solution. Il se serait même contenté de faire ce qu’il faisait de mieux : foncer.
Mais bon, son truc à lui c’était la charge. Et pour charger, il faut de l’élan ! Du coup, en trottinant gaiement, il se dégagea de la mêlée pour aller se remettre dans les starting blocks.

_______________________

Action 1 : Attaque Shinogu au corps à corps (attaque : 6)
Action 2 : Sort du corps à corps
Chuunin
Héritière des Yasharas
avatar
Messages : 51
Date d'inscription : 29/06/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
6/150  (6/150)
Points de vie:
190/190  (190/190)
Points de chakra:
710/710  (710/710)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 1 Oct - 20:26

Shinogu

Les alliés du renard avaient appliqué un plan simple, mais efficace. La combinaison la plus élémentaire, celle de la force de frappe et d’une diversion. Grâce au genjutsu, Kuro avait entravé les mouvements de leurs adversaires, et donc facilité la force de frappe de Sumibi. Le problème de cette stratégie ? C’était tout simplement que le bénou y avait laissé pas mal de plumes. L’attaque de feu de la lionne et les serres du serpentaire avaient causés beaucoup de dégâts.

Mais c’était là que Shinogu allait pouvoir briller. L’oiseau se posa en catastrophe juste derrière lui. Et il était prêt à protéger leur artillerie lourde avec son propre corps s’il le fallait. Avec les boucliers de terre et sa résistance naturelle aux coups, ce serait difficile, même pour des adversaires aussi forts, de passer sa défense et d’atteindre Sumibi. En tous cas pas avec une attaque directe. Le totoro ne semblant posséder que ça et faisant peu de dégâts au renard, autant dire qu’à ses yeux, il était déjà hors-jeu celui-là. Ou tout du moins, d’une efficacité très limitée, donc anecdotique pour le moment. Restait à gérer la lionne, ses griffes enflammées, et ses techniques de Katon à distance.

Est-ce que le renard allait pouvoir encaisser ses attaques ? Il était persuadé que oui. Un style hybride était malléable. Mais que ce soit des ninjutsus ou des attaques rapprochées, Shinogu ne craignait pas vraiment l’un comme l’autre. Et comme il savait faire les deux, il excellait moins que quelqu’un n’en ayant choisi qu’un. Donc contre lui, cette variété deviendrait une faiblesse. Il ne passerait pas le mur que représentait le renard … Sauf s’il avait une autre technique ? Mais normalement à leur niveau, qui étaient quand même tous semblables, une ou deux c’était à peu près la limite … Les invocations plus expérimentées, maitrisant plus d’arcanes de leur famille, n’étaient pas vraiment aptes à être invitées pour le festival du soleil.

** Je réfléchis peut-être un peu trop. Après tout, quoi qu’il se passe mon seul rôle est d’être un bouclier. Je ne peux rien faire d’autre. Inutile de me faire des nœuds au cerveau en imaginant des scénarios alors que ma tactique ne changera pas quoi qu’il advienne. **

Fermement campé sur ses pattes, Shinogu se prépara à réceptionner les attaques de leurs adversaires.

_______________________

Action 1 : Reste devant Sumibi pour le protéger des attaques.
Action 2 : Action de réserve.
Anbu
Chef de l'Espionnage
avatar
Messages : 44
Date d'inscription : 21/07/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
256/300  (256/300)
Points de vie:
205/205  (205/205)
Points de chakra:
1140/1140  (1140/1140)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 5 Oct - 20:24

Kuro

Un de moins. Le loup à la fourrure de nuit suivit des yeux le trajet du sagittaire, depuis le ciel, vers le ciel. Tout du long de sa chute, son sourire s’accentua un peu plus, pour atteindre son paroxysme carnassier au moment où il s’écrasa sur le sol. Ce son fracassant d’un corps fracassé. Que c’était doux à entendre. Malheureusement, il fut évacué du terrain pour être soigné, et le canidé ne put que contempler impuissant cette proie qui s’échappait. Il n’avait pas assez souffert à son goût, avant d’être mis hors de combat. Le martyriser un peu plus aurait été plus intéressant. Mais ce fichu héron causait beaucoup trop de dégâts avec ses attaques électriques. Impossible de jouer tranquillement avec sa proie dans ces conditions.
Ce n’était pas si important. Maintenant que la menace aérienne était écartée pour de bon, c’était une proie de luxe qui s’offrait à lui. Une femelle de la famille qui était autrefois reine de tout Chikyuu. Leur Majesté les lions. Ni plus ni moins.

Kuro sauta souplement hors du bouclier fournit par Shinogu. De toute manière, la priorité du renard allait maintenant être de protéger le héron. Lui comptait sans doute pour du beurre maintenant qu’il avait beaucoup moins de chakra et qu’il ne pouvait plus utiliser d’illusions. Maintenant, il pouvait se la jouer solo et s’amuser un peu non ? C’était ce que semblait dire son sourire avide. Quant à savoir ce que pensait exactement le loup …
En tous cas il avait bondit hors de sa bonne planque pour rejoindre le combat rapproché avec la lionne. Il griffa deux fois droit devant lui, pour atteindre ses pattes avant au niveau des coudes, là où le cuir était plus faible. L’assaut n’était pas puissant, mais Kuro compensait son manque de force par une vitesse d’exécution élevée. Le sang gicla, aspergeant sa tête penchée en avant et ses crocs sortis hors de leurs babines. Il montrait clairement une attitude belliqueuse à celle qui faisait partie de cette soit disant famille royale.

Les loups étaient des prédateurs plus que des rebelles. Mais Kuro comptait bien frapper un grand coup dans le moral des lions aujourd’hui, et positivement dans celui des siens. Si c’était lui qui mettait cette lionne hors-jeu, alors tout le monde pourrait contempler une petite princesse qui se faisait rétamer. Rien que d’y penser, il en avait déjà l’eau à la bouche et s’en délectait d’avance. Il agissait par pur instinct meurtrier, par pure cruauté, pas du tout par besoin stratégique. Il ne réalisait même pas que se montrer aussi hardi pouvait entrainer de lourdes répercussions et une punition. Il était entrainé par sa frénésie et ses pulsions.
Les loups étaient ainsi. Prudents, et calculateurs, jusqu’à ce qu’ils sentent la proie faiblir. Là ils devenaient fous. Enragés et téméraires, attirés par l’odeur du sang et de la chair fraiche qui leur montait à la truffe.

____________________________

Action 1 : Va au corps à corps avec Zannin
Action 2 : Frappe Zannin avec ses griffes (valeur d’attaque : 7) + AC
Action 3 : Frappe Zannin avec ses griffes (valeur d’attaque : 7) + AC
Chef du clan Uzumaki de la branche des tourbillons
avatar
Messages : 21
Date d'inscription : 22/06/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
311/300  (311/300)
Points de vie:
365/365  (365/365)
Points de chakra:
1575/1575  (1575/1575)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 12 Oct - 9:23

Zannin

Zannin avait beau posséder un style de combat assez direct, elle ne pouvait pas se permettre de se reposer uniquement dessus. La stupidité aurait apporté le déshonneur sur la famille des lions, et sur leur roi. Pire, sur l’héritage de l’actuel et des anciens rois. Savoir utiliser sa tête autant que ses griffes était le strict minimum. En l’occurrence, elle avait très bien compris sur quoi reposait cet affrontement : le fait de réussir à mettre hors-jeu le héron. S’ils y parvenaient, ils avaient quasiment gagné. Le loup n’était pas mauvais, mais il ne gagnerait pas tout seul. Et le renard n’était qu’un bouclier, il ne pouvait rien faire d’autre qui soit probant. La stratégie adverse était donc simple et efficace : cacher le héron derrière le bouclier, ralentir la lionne à coup de genjutsus, et laisser leur bombardier faire son travail.
Quand Kuro fonça sur la lionne, celle-ci comprit une chose : même si elle semblait avoir une ouverture vers le héron qui pourrait conclure cet affrontement, ce n’était en réalité pas le cas. L’intelligence brillait dans les yeux du loup. Elle sentait qu’il savait lui aussi quels étaient les enjeux dans ce combat, et quelles étaient les conditions de victoire de chaque équipe. Le fait d’avoir éliminé le sagittaire était une bonne chose pour eux, mais ne leur garantissait en aucun cas la victoire. Il fallait que le héron arrive à se poser derrière le renard …
Et malheureusement, le loup pouvant décider de s’interposer, ce qu’il ferait sûrement pour garantir la victoire, Zannin n’avait tout simplement aucun moyen d’atteindre Sumibi pour l’instant. La meilleure solution, c’était donc … De se retourner vers le loup, tout simplement. Celui-ci débarqua et lui mit deux bons coups de griffes dans le cuir. Plutôt que de l’ignorer, la lionne feula, et riposta de quatre attaques enflammées.
Elle ne refusait jamais un défi lancé frontalement. En plus, pour le coup, c’était la meilleure stratégie dont elle disposait.

Geragumo, lui, regardait la petite humaine non sans un certain amusement. Elle prenait des pincettes et se montrait très respectueuse. Curieusement, contrairement à ce qu’on pourrait croire, ce n’était pas une attitude si répandue parmi l’humanité. Les ninjas appréciaient souvent leurs invocations. Mais très peu auraient été jusqu’à montrer un tant soit peu de déférence vis-à-vis d’un Kyuchiose, et ce peu importait son titre. C’était une espèce vivante qui avait peu de considération, somme toute, pour les autres formes de vie, même si elle faisait très bien semblant le plus clair du temps. Et qu’elle arrivait même à se persuader elle-même d’être très respectueuse, aussi.
De quoi découlait l’attitude de cette jeune fille, du même coup ? D’une illusion qu’elle infligeait aux autres, d’une illusion qu’elle s’infligeait à elle-même, ou voulait-elle réellement être polie à cause d’un respect authentique ?
Dans tous les cas, il n’y a qu’une attitude à avoir face à quelqu’un qui montre de la politesse, peu importait d’où celle-ci provenait. Et c’était une attitude amicale, jusqu’à preuve du contraire.

« Autrefois, lorsque j’étais roi, on m’appelait Geragumo-sama. Par abus de langage, ce titre m’est resté dans la manière dont les autres s’adressent à moi-même si je ne suis plus le roi et que la monarchie n’existe tout simplement plus. Appelles-moi comme tu le souhaites, tu ne seras pas irrespectueuse si tu décides de me nommer par mon nom. »

L’ancien roi sembla sourire une fois de plus. Apparemment, il continuait sur ce qui avait semblé être une blague au premier abord, et il avait l’air très content de lui. Pire, il avait l’air de trouver cela hilarant. Après, ce n’était peut-être qu’une impression qu’il donnait ? C’était difficile de déchiffrer l’expression d’un Kyuchiose sans en être un … Mais s’il souriait, on pouvait au moins affirmer qu’il avait un sens de l’humour assez douteux.

Néanmoins, Geragumo était très intrigué par l’attitude de Satsu même s’il ne le montrait pas forcément. Déjà, parce qu’elle avait signé un pacte avec les totoros, qui étaient des Kyuchioses parmi les plus mystérieux. Il y avait peu de ses anciens sujets dont il ne savait absolument rien ou presque comme c’était le cas pour eux. Ils vivaient dans la vallée féérique, un endroit où à sa connaissance aucun lion n’avait jamais mis les pieds. Et il n’avait jamais réellement rencontré un totoro d’ailleurs, puisqu’ils ne sortaient jamais, à nouveau à sa connaissance, de leur vallée. En fait le petit Kou était le premier qu’il voyait de ses yeux. Pendant très longtemps, les totoros avaient été un mythe qu’on racontait aux petits enfants de Chikyuu, et non des Kyuchioses réels, et ce pour beaucoup. Qu’ils soient réels, et c’était avéré maintenant, ne changeait pas grand-chose au fond : on savait toujours très peu de choses d’eux, sinon qu’ils étaient restés aux anciennes traditions. Et donc la seule chose que Geragumo savait d’eux, c’était une chose qui le rendait enclin à les apprécier malgré le peu de choses qu’il savait, justement.
Et cette jeune humaine semblait curieuse, ce qui était à ses yeux une qualité tant qu’elle était accompagnée de respect d’autrui, ce qu’elle semblait également posséder. Ou alors ce n’était que de la prudence, ce qui en soi était également une qualité.
Néanmoins, et elle ne le réalisait peut-être pas, mais sa question était très vaste.

« Pour répondre à ta question, je suis Geragumo. Je suis l’ainé de la famille des lions, et il fut un temps où j’étais le roi de Chikyuu. Comme mon grand-père Aikagumo le fut avant moi, et comme mon ancêtre Zoragumo le fut avant lui encore. Mais depuis la fin de la monarchie à Chikyuu, et l’émancipation de toutes les familles, je suis simplement le chef des lions. Une famille patriarcale reposant sur le respect des traditions et de la noblesse de Chikyuu. »

Avec ce qui était, clairement cette fois, un sourire, il rétorqua alors :

« Et toi jeune humaine, qui es-tu ? J’aimerais également entendre ton histoire et celle de la famille dont tu portes le blason. »

_____________________________

Action 1 : Attaque Kuro au corps à corps (valeur d’attaque 9)
Action 2 : Attaque Kuro au corps à corps + AC
Action 3 : Attaque Kuro au corps à corps
Action 4 (AR) : Attaque Kuro au corps à corps

Rappels :
Griffes enflammées (+6 dégâts aux attaques de corps à corps)
Chuunin
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 07/07/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
100/150  (100/150)
Points de vie:
213/213  (213/213)
Points de chakra:
566/566  (566/566)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 12 Oct - 11:49
Résumé du tour :


Kuro est encore et toujours en pôle position question vitesse et il ouvre les hostilités lors de ce tour. Le loup saute sur la lionne toutes griffes dehors et la griffe par deux fois. Zannin encaisse mal et prend 24x2=48 dégâts. Les deux attaques laissent une trace sanglante sur chaque joue de la lionne ...

Zannin ne se laisse pas feinter par les attaques de son adversaire, et elle riposte aussitôt, le lacérant impitoyablement de quatre attaques très puissante avec ses griffes enflammées. Le nombre d'attaque amène la riposte à la hauteur de l'attaque subie, mais la vivacité du loup pose quand même problème à la lionne ... Kuro perd 11x4=44 points de vie.

Mais la lionne n'est pas au bout de son calvaire, ses adversaires la cible sérieusement ! C'est Sumibi qui l'attaque à son tour, avec un puissant Raiton qui inflige de lourds dommages. Zannin perds 59 points de vie. La lionne tient encore debout, mais ça semble tenir du miracle tellement elle a du mal ... Quelle attaque terrible, une fois encore, du bénou !

Kou, quant à lui, ne sait pas trop quoi faire, et il se contenta d'attaque Shinogu d'un bon coup de pied ... L'attaque aurait pu toucher, mais elle ricoche sur un bouclier de la terre. Puis la petite boule de poils prend de la distance ... Enfin, de la distance, ou de l'élan ?

Shinogu quant à lui ne bouge pas, se contentant de rester devant Sumibi qui vient d'atterrir derrière lui, afin de le protéger. Le combat semble se sceller avec cette dernière action. Mais est-ce qu'un retournement de situation peut encore arriver ? Rien n'est moins sûr mais pourtant, le risque zéro n'existe pas ...


Citation :
Etat des combattants :

Kuro :
93/147 vie
98/258 chakra
1 AR utilisée
2 AC utilisées

Zannin :
2/168 vie
193/298 chakra
2 AC utilisées
1 AR utilisée
Griffes enflammées +6 dégâts

Sumibi :
15/95 vie
165/300 chakra

Kou :
159/178 vie
93/123 chakra
1 AC utilisée

Shinogu ;
212/230 vie
75/180 chakra
1 AR utilisée, +1 Action au prochain tour
Bouclier terreste 2/3, -35 chakra/tour

Hors combat : Moukin.


Positionnement :

Shinogu et Sumibi sont au corps à corps, Shinogu protège Sumibi.

Kou est à distance de tous.

Zannin et Kuro sont au corps à corps.



Ordre d'initiative : Kuro-Zannin-Sumibi-Kou-Shinogu

Ordre de déclaration : Kou-Shinogu-Kuro-Zannin-Sumibi
L'Eclair Blanc
avatar
Messages : 405
Date d'inscription : 13/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
215/300  (215/300)
Points de vie:
318/318  (318/318)
Points de chakra:
938/938  (938/938)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 14 Oct - 11:38
La situation devenait très compliquée pour Kou. Il allait se retrouver tout seul contre trois adversaires si ça continuait. Et ça risquait fort de continuer, justement. Ils n’avaient même pas réussi à sortir le héron de la course … Si encore ils avaient réussi à faire ça, la situation ne serait pas du tout désespérée même si la lionne avait pris de lourds dégâts. Mais là avec Sumibi encore en course et la lionne presque à terre, à une pichenette près, c’était vraiment devenu compliqué. Pouvait-il mettre KO, lui-même, ses trois opposants ? Evidemment que non. Il n’avait aucun moyen d’atteindre le héron en plus, tant que le renard restait campé devant. Et il avait déjà testé la solidité de Shinogu. Pas moyen de passer outre sa défense. Un peu désespéré, Kou courut tout droit vers le renard malgré tout, cherchant à passer en force avec son attaque favorite. C’était complètement insensé comme action, mais il n’avait pas encore pensé au fait qu’il avait le droit d’abandonner. Surtout sous les yeux de Satsu, à qui il voulait montrer sa force pour qu’elle arrête de le protéger et de l’éloigner à chaque fois qu’elle avait un problème ou qu’elle faisait un combat.

Satsu regardait du coin de l’œil, mais elle se fichait de savoir si Kou gagnerait ou pas contrairement à lui. Tout ce qu’elle voulait, c’était qu’il ne soit pas blessé pendant l’affrontement. Tant qu’il allait bien, le reste n’avait pas autant d’importance.

Du reste, la jeune fille avait eu un bon flair concernant le grand lion. Il avait une attitude majestueuse, mais ce n’était pas si étonnant puisqu’il était l’ancien roi de Chikyuu, ni plus ni moins. En fait, Satsu ignorait totalement qu’autrefois les Kyuchioses avaient pu avoir un système monarchique, il venait de lui en apprendre une belle. Vu la forte personnalité et indépendance de chacune des familles, elle trouvait même cela très étonnant. Etaient-ils plus dociles dans le passé ? Elle avait du mal à le croire. De telles distinctions ne naissaient pas en quelques centaines d’années, impossible. Leur identité était trop forte, trop ancienne. Cela signifiait que les lions avaient été rois de toutes ces familles à la personnalité si forte ? C’est clair qu’ils dégageaient beaucoup de charisme, personne ne pouvait le nier, mais quand même …
Et Geragumo ne devait pas être tout jeune. Et il venait de citer au moins deux générations de rois avant lui. Ca devait représenter des milliers d’années de monarchie, non ? La simple mention de celle-ci soulevait plus de questions encore. Encore plus curieuse, Satsu ne réfléchit même pas avant de poser de nouvelles questions :

« Pour être franche je ne m’attendais pas à cette réponse. Je ne comprends pas, en fait. Comment la monarchie s’est-elle finie ? Pourquoi ? Quel était votre rôle, autrefois ? Je veux dire, je peux imaginer le rôle d’un roi mais … Chaque famille de Kyuchiose est tellement différente d’une autre ! Comment une seule famille a pu garder l’unanimité en tant que souverains pendant aussi longtemps ? Et si vous aviez ce rôle, pourquoi ne l’avez-vous plus aujourd’hui ? Mon savoir sur Chikyuu est peut-être très limité, et c’est peut-être pour ça que je peine à comprendre, mais je trouve quand même tout ça assez incroyable. »

Elle avait du mal à jauger Geragumo, aussi. Elle sentait toute sa puissance et sa noblesse. Ce n’était pas que du charisme. On sentait, rien qu’à se trouver près de lui, la raison pour laquelle on l’avait nommé roi autrefois. Il se dégageait indubitablement de lui quelque chose de majestueux et qui forçait au respect, même sans le connaitre. Mais il avait aussi une forme de sérénité qui pouvait tout aussi bien être une certaine nonchalance. Ce qui ne collait pas avec son statut d’ancien roi. Il aurait dû être vexé ou frustré d’avoir été écarté du trône, non ? Or, aucun ressentiment, aucune déception ne se dégageait de lui. Il semblait à peine un peu blasé. Et à voir l’attitude reposée, presque dans la farniente, de l’ensemble de sa cours, personne n’avait l’air de regretter réellement cette époque. La preuve, il en parlait avec un détachement … presque désintéressé.

« Et qu’est-ce qui peut bien maintenir le monde en équilibre aujourd’hui ? Chacun possède une forte individualité, il devrait y avoir des conflits. Mais je n’ai pas entendu parler d’un conflit majeur ou d’une guerre pourtant … Ce sont uniquement les traditions ? Ou alors le fait d’avoir chacun son territoire suffit-il ? J’ai du mal à y croire là aussi. Même si chacun est chez soi, dans un monde où des différences d’idéaux cohabitent, il doit bien y avoir collision à un moment ou à un autre non ? Parce que si ce n’est pas le cas … Eh bien je me dis qu’on pourrait peut-être s’en inspirer sur Onogoro. On a un peu de mal avec ça justement. Surtout ces derniers temps … »

Ce n’était pas si bête de chercher un peu d’inspiration, non ? Après tout ils n’avaient accès qu’à deux mondes. Si l’un était en paix et l’autre pas malgré des similitudes, alors celui qui était en guerre devait pouvoir s’inspirer de celui qui était en paix. Satsu se doutait bien qu’il n’y avait pas de solution miracle. Mais peut-être qu’un début de piste suffirait ? Rien qu’une idée à suivre, à présenter. Bon, si au moins elle pouvait la comprendre, peut-être qu’elle pourrait aider à la répandre d’une manière ou d’une autre. Proposer quelque chose. Ou simplement inciter quelqu’un de plus à même à inspirer les autres à écouter ce discours qu’elle entendrait.

L’adolescente sursauta à la question de Geragumo. Il ne lui était pas vraiment à l’idée qu’il voudrait en savoir d’avantage sur elle.

« Je suis la fille de Yagumo Yashara, ancien chef du clan Yashara. L’homme qui, jusqu’à sa mort, a été et restera le plus grand musicien que le clan Yashara ait connu. Je ne sais pas si vous connaissez mon clan … Mon grand-père paternel, Soshiro Yashara, en est le fondateur, c’est un tout jeune clan. Nous ne sommes pas des guerriers, normalement. Je suis la seule à avoir choisie cette voie en fait. C’est un clan de musiciens. Quant à mon histoire … elle n’est pas si passionnante. Mon père était à la recherche d’un mythe. Il est mort de fatigue en poussant à bout son corps et son esprit dans le but de créer une mélodie légendaire, la mélodie de l’âme. Cette mélodie, c’est mon histoire. Je veux terminer la partition que mon père a commencer. Je sais que ce sera une lourde responsabilité : cette mélodie est aussi belle que terrifiante, et elle pourrait sauver ou détruire le monde selon la manière dont je l’utiliserais. Mais si je refuse cette responsabilité ce serait un peu comme si mon père était mort pour rien. Je ne peux pas le permettre. »

Satsu ne faisait pas que raconter son histoire au hasard. Si elle s’ouvrait aussi facilement, c’était pour inciter le lion à faire de même. Et si elle parlait autant de son père, c’était parce qu’elle l’admirait évidemment, mais surtout parce qu’elle avait très bien entendu que Geragumo et les lions étaient une famille ancienne, et surtout patriarcale. On sentait le respect de ses ancêtres et de son père dans sa voix. Parler ainsi du sien renforcerait l’intérêt de l’ancien roi pour elle, et donc participerait également à l’amener à lui parler un peu plus de Chikyuu et des lions. Car le sujet l’intéressait vraiment beaucoup.
Elle n’aimait pas spécialement livrer ses sentiments ou ce qu’elle était réellement, surtout pas aussi facilement. Mais c’était impossible de ne pas se sentir en sécurité et en confiance près de quelqu’un comme Geragumo. Et puis, cela jouait en sa faveur en l’occurrence. Donc elle n’avait pas vraiment eu à se forcer malgré tout pour le faire.

En attendant, elle était suspendue aux paroles du roi lion. Surtout que dans l’arène, le combat n’était plus très loin de s’achever. Elle espérait fermement obtenir une réponse avant que le lion ne doive s’en aller.

__________________________

Actions 1 et 2 : Totoro Smash sur Shinogu (-30 chakra, se retrouve instantanément au corps à corps et inflige 17 dégâts taijutsu) + AC
Chuunin
Héritière des Yasharas
avatar
Messages : 51
Date d'inscription : 29/06/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
6/150  (6/150)
Points de vie:
190/190  (190/190)
Points de chakra:
710/710  (710/710)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 10 Nov - 10:30

Shinogu


[No rp, je débloque juste]

________________

Action 1 : Attrape Kou pour l'immobiliser (suppression de la vitesse dans le calcul de défense)
Action 2 : Attaque Kou au corps à corps (valeur d'attaque 1)
Action 3 : Se replace devant Sumibi pour le protéger (et lâche Kou, du coup)
Anbu
Chef de l'Espionnage
avatar
Messages : 44
Date d'inscription : 21/07/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
256/300  (256/300)
Points de vie:
205/205  (205/205)
Points de chakra:
1140/1140  (1140/1140)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto-last-gen :: 
PARTIE RP
 :: Monde des Kyuchioses :: Arène Kyuchiose
-