AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Sam 5 Aoû - 13:52
Nao

Âge : 14 ans.
Rang souhaité : Etudiant
Nindô : Un jour je reprendrais l'océan aux pirates, car l'océan ne devrait appartenir à personne.
Domaines de compétence : Pêcheur.
Thème musical: Lien
Date de naissance:: année 14, 12 règne du lièvre
Caractère

Nao n’est pas très joyeux ; il est sérieux, et réservé. Avec lui, pas de blagues ou de moqueries, et très peu de rires. Il n’est pas non plus extravagant, et privilégie toujours le choix de la raison. On peut lui reprocher de manquer d’originalité, ou de ne pas être surprenant. Par contre, on ne peut que lui reconnaitre une faculté à être objectif, et à ne pas laisser son jugement ou ses sentiments interférer avec sa raison. Il a une intelligence très pratique, qui laisse d’avantage de place aux moyens d’atteindre ses buts qu’à l’imagination. Il ne se perd pas en rêves et en contes. En revanche, quand il a un but, il essaie de se donner tous les moyens possibles pour l’atteindre, et fait alors preuve de beaucoup de détermination. N’étant pas un génie naturel, en quoi que ce soit, cette détermination peut alors devenir son principal atout, surtout couplée à son sang-froid.

Le garçon a grandi loin des grandes villes, et surtout du centre du continent, où s’est déroulé le conflit entre Shousan et l’Empire, mais aussi les différentes querelles internes à l’Empire lui-même. Que ce soient les clans, comme les différentes nations qui le composent, Nao n’a de parti pris pour aucun. Il aura plutôt tendance à prendre le parti de la population que des grands de ce monde, parce qu’il vient justement d’une famille modeste et d’un village de campagne. Pour autant, il ne déteste pas vraiment ces mêmes grands. Il a juste instinctivement tendance à penser qu’ils ne se soucient pas tellement de ceux qui n’ont pas leurs moyens ou leur force.

Si Nao est devenu ninja, c’est dans le seul et unique but de pouvoir un jour revenir dans son village en étant plus fort, et surtout capable de vaincre des pirates sur leur propre domaine : l’océan. Il a donc comme projet de se spécialiser dans le combat naval pour le faire.
Nao a une fascination innée pour l’océan. De tous les territoires sur lesquels les hommes ont posés un drapeau, il est le seul que le garçon refuse d’accepter comme conquis. Et il pense également que des pirates, qui se permettent d’en refuser l’accès aux autres, et notamment aux pêcheurs qui ont besoin de leur communion avec lui pour vivre, sont les pires de tous. Ils ne lui inspirent que du dégoût, et une envie aveugle de vengeance.
Il ne sait rien d’eux, et ne veut rien savoir. Et même s’il ne sait pas vraiment ce que c’est que de tuer quelqu’un, c’est pourtant le sort qu’il leur a promis à tous.

Physique

Pour un jeune adolescent, Nao est plutôt grand. Il atteint un bon mètre soixante-dix. Ce n’est pas exceptionnel, mais couplé à ses muscles naissants, cela lui donne quand même une bonne carrure pour son âge. S’il n’avait pas un visage d’ange, on pourrait même le considérer comme plus âgé qu’il ne l’est. Mais son visage, justement, rappelle systématiquement son âge réel.

On peut pas dire que Nao n’a pas eu sa chance d’être populaire auprès de la gente féminine ! Une coupe mi-longue, avec des cheveux naturellement blonds, et une tête bien faite, tout ça aurait pu lui donner pas mal d’occasions de devenir le playboy de référence. Seulement, il n’a jamais fait attention à cet aspect de lui-même, et est resté fixé sur ses objectifs avec sérieux. Il a repoussé une ou deux filles qui ont tentés de l’approcher, et depuis il est arrivé au résultat qu’il cherchait : il est seul, sur un banc au premier rang, et on lui fiche la paix. Cela lui permet d’étudier plus tranquillement : comme il n’est pas spécialement bon, il est obligé de compenser en étant studieux. Il a quand même quelques partenaires de travail occasionnels, pour les travaux en groupe ou les entrainements martiaux, mais on ne peut pas dire qu’il ait vraiment d’amis à l’académie. Ou même en-dehors, il ne connait presque personne à Taki.

Nao est toujours habillé avec une certaine simplicité, sans aucun bijou, ou même aucun motif. Une simple chemise blanche, la plupart du temps, lui suffit amplement.
Il ne possède pas beaucoup d’équipements, puisqu’il préfère se battre avec ses propres poings : la seule arme qu’il emmène partout, ce sont ses poings américains, des sortes d’anneaux autour de ses doigts, reliés par un système de chaines qui protègent ses mains lorsqu’il frappe avec. Ce n’est pas grand-chose, mais ça fait le même boulot qu’un gant métallique, et c’était l’arme traditionnelle de son arrière-grand-père.

Il n’y a qu’un effet personnel, hormis son arme, que Nao emmène partout avec lui : une petite amulette en bois, sculptée par sa mère. Elle est gravée du symbole ‘Umi’, la Mer, le symbole du dieu Suijin. Qui est aussi la seule divinité qu’il a pris l’habitude de prier, depuis sa petite enfance. Il l’a longuement priée pour le retour des pêcheurs partis en mer, notamment pour son père. Mais même en sachant qu’ils ne reviendront plus, il continue de porter cette amulette et de prier chaque matin en récitant la prière du retour. C’est une habitude ancrée dans ses mœurs, mais aussi un moyen de garder un lien avec son village, même alors qu’il en est très loin.


Histoire

Nao est né à Asari, un village minuscule, regroupant une cinquantaine d’habitants, qui se situe à l’extrême-ouest d’Onogoro. Asari est un village côtier, dont la principale source de vivres et de revenus repose sur l’océan. Toute la vie de ce bourg s’articule donc autour de l’océan. Quand la pêche est bonne, tout le monde mange à sa faim et est heureux. Quand elle est mauvaise ou tardive, que le climat ne se prête pas à partir en mer, tout le monde est tendu, et rationné. Asari se situe tout près du pays du feu, heureusement, et les sept dixièmes de l’année, son temps reste clément, ce qui fait qu’on peut malgré tout qualifier ce sympathique village d’endroit où il fait bon vivre.

Le père de Nao, Hyokuro Satô, était pêcheur en haute mer. Il faisait partie de l’équipage d’un des trois navires de pêche que possède le village, celui qui s’aventurait le plus loin de la côte pour aller chercher les plus gros poissons. Il était absent une bonne moitié de chaque mois, mais pourtant Nao n’a jamais envisagé de le lui reprocher. Depuis tout petit, il a vécu avec cette attente de le voir revenir. Il a appris à l’accepter. Et à prier pour son retour.
Chaque matin, à Asari, chaque famille des pêcheurs partis en mer déposait ainsi une bouteille dans l’océan, contenant une petite offrande. Un morceau de poisson, un message élogieux au dieu de l’eau … Un petit rituel qui n’est normalement pas pratiqué pour Suijin, mais dans un village éloigné comme Asari, on mélangeait certaines traditions, pour en créer de nouvelles, qui devenaient alors les leurs. La mère de Nao, Osumi, n’était pas contrariante, elle le laissait tous les matins apporter l’offrande qu’elle préparait, quitte à le réveiller à cinq heures pour qu’il puisse le faire dès l’aube et avoir plus de chance d’être entendu par Suijin, qui aimait trouver des offrandes à son chevet au petit matin, à ce qu’on racontait.

Parmi les enfants du village, Nao a toujours été le plus robuste. Il dépassait ses camarades les plus grands de quelques centimètres. Et il prenait très au sérieux son entrainement physique, dès son plus jeune âge, ce qui lui permit de se forger une petite réputation athlétique. Son père le lui disait tout le temps : à coup sûr, il pourrait devenir un grand capitaine !

Mais il advint ce terrible jour, où Nao comprit qu’il ne serait jamais ce grand capitaine. Et que plus personne ne le serait, si personne n’agissait.
Le navire de haute-mer, sur lequel était son père, était parti depuis plus d’un mois. Et il n’avait toujours pas donné de nouvelles. Alors, inquiets, les villageois chargèrent un second navire afin de tenter de le retrouver. Celui-ci revint un mois après : ils les avaient effectivement trouvés. Des débris, éparpillés sur l’océan, qui flottait de ci et de là. Une partie de la coque avait été retrouvée à la surface, ce qui avait permis de l’identifier. Ils avaient réussi à trouver un survivant, sur une embarcation de fortune, et celui-ci pu tout raconter après une semaine de repos. Ils avaient été attrapés et coulés par des pirates. Après avoir été tués et pillés, les pirates avaient simplement coulé le bateau sans aucune pitié. Tout le monde était mort : que pouvaient faire de simples pêcheurs contre de tels monstres ?

D’habitude les pirates ne s’aventurent pas dans cette partie de l’océan, alors les villageois ont cru être tranquilles, mais ils savaient maintenant que c’était faux. Alors ils reculèrent. Mais un second navire fut coulé. Et il ne resta donc plus que celui qui s’éloignait à peine des côtes. Le village peinait à subsister, et personne sur tout le continent, ne pouvait leur venir en aide. Il y avait bien deux ninjas envoyés par l’Empire, qui étaient sur le navire, désormais, mais c’était peu par rapport à leurs besoins et les armadas de pirates en tous genres.
Le village se réunit alors, et décida de rassembler une somme d’argent substantielle, qu’ils voulaient donner à un des jeunes du village afin qu’il puisse partir pour Taki et y devenir ninja. Ils ne désignèrent personne, mais les regards seraient alors pour Nao. Effectivement, il était le plus athlétique, et il avait perdu son père dans l’attentat pirate.

« Je vais le faire. Papa m’a appris à me battre. Je sais que je peux le faire. Je reviendrais, vous verrez, et je mettrais fin au règne des pirates. »

Ce furent les derniers mots de Nao pour ses amis et ses ainés du village. Et il partit le lendemain. Sa mère, bien qu’effondrée de chagrin, ne pouvait pas l’accompagner : elle devait s’occuper de sa petite sœur, trop jeune pour voyager. Elle lui offrit quand même son amulette, un talisman qui lui permettrait de garder une connexion avec le village et avec Suijin. Et également, son arme fétiche, ses poings américains, qui avaient appartenus à son grand-père maternel.

Ce n’étaient pas des trésors que lui avait confiés son village. Son arme était d’une qualité moyenne, l’enseignement de son père le rendrait à peine meilleur physiquement que les autres étudiants, et les économies des villageois fondraient bien vite en ville. Cependant, il avait surtout leurs espoirs sur les épaules.

Comment avez-vous connu le forum?

C'est un ami qui m'a proposé de venir, et en voyant le forum je n'ai pas su dire non.

Genin
avatar
Messages : 27
Date d'inscription : 05/08/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
43/100  (43/100)
Points de vie:
208/208  (208/208)
Points de chakra:
233/233  (233/233)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 5 Aoû - 14:27
Bienvenue à toi sur NG !

Je te souhaite bonne chance pour la suite de ta présentation. Si jamais tu as la moindre question, n'hésite surtout pas, je serais (et nous serons) ravis d'y répondre et de te donner un coup de main.

Ca fait plaisir de commencer à voir des étudiants, et de plus en plus de nouvelles têtes. J'espère que tu te plairas parmi nous.

Je vois déjà des éléments du contexte dans ta carte d'identité, et ça me laisse présager quelque chose de bon, en tous cas.
L'Eclair Blanc
avatar
Messages : 405
Date d'inscription : 13/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
215/300  (215/300)
Points de vie:
318/318  (318/318)
Points de chakra:
938/938  (938/938)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 5 Aoû - 17:00
Merci !

J'aurais sans doute plein de questions pour faire ma fiche après, mais je vais déjà travailler à faire ma présentation. Donc je les poserais après !

Enfin si il y en a bien une pour tout de suite qui influera sur ma présentation : est-il possible, si ma présentation le justifie, de démarrer étudiant mais niveau 2 et avec 2 ou 3 techniques en plus des 3 offertes ?
Si non, je démarrerais plutôt Genin, tant pis. Mais c'est pour savoir, parce que je préfèrerais quand même que Nao démarre petit dans la hiérarchie. Mais pas non plus complètement de zéro.
Genin
avatar
Messages : 27
Date d'inscription : 05/08/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
43/100  (43/100)
Points de vie:
208/208  (208/208)
Points de chakra:
233/233  (233/233)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 5 Aoû - 17:06
Oui c'est possible. Nous sommes assez souples sur les fiches de départ, et ce n'est pas dérangeant si tu te sens plus à l'aise avec quelques petits trucs d'entrée de jeu. Donc pas de soucis, l'essentiel c'est que tu ais ce qu'il te faut pour t'amuser.
L'Eclair Blanc
avatar
Messages : 405
Date d'inscription : 13/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
215/300  (215/300)
Points de vie:
318/318  (318/318)
Points de chakra:
938/938  (938/938)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 11 Aoû - 15:01
J'ai terminé ma présentation, chef !
Genin
avatar
Messages : 27
Date d'inscription : 05/08/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
43/100  (43/100)
Points de vie:
208/208  (208/208)
Points de chakra:
233/233  (233/233)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 11 Aoû - 21:13
Tu as triché tu as tenu compte de toutes mes réponses à tes questions T.T Et du coup je n'ai plus de pavé à écrire. Je t'enverrais un message d'ici une heure pour t'expliquer tout ce qu'il y a à expliquer, et tout ça. Je suis désolé je suis sur la route, et je vais juste te mettre ta couleur pour que tu puisses commencer à t'occuper de ta fiche =) En plus j'ai faim xD
L'Eclair Blanc
avatar
Messages : 405
Date d'inscription : 13/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
215/300  (215/300)
Points de vie:
318/318  (318/318)
Points de chakra:
938/938  (938/938)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto-last-gen :: PREFACE :: Fiches des personnages :: 
Présentations validées
-