AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Dim 13 Aoû - 14:54
L'entrée est située à l'extrême est de la ville, le long de la muraille intérieure. On y accède par un petit bâtiment en pierre terne, abritant une trappe et un bureau pour le veilleur.

Le réseau recouvre l'ensemble de la ville, et son évacuation se situe dans les marais à l'extérieur, à un kilomètre de Taki.
L'Eclair Blanc
avatar
Messages : 390
Date d'inscription : 13/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
174/300  (174/300)
Points de vie:
318/318  (318/318)
Points de chakra:
938/938  (938/938)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 13 Aoû - 20:44
S’il existait un moment où Nao était particulièrement nostalgique de son village, c’était bien au lever du jour. Le pays de la cascade n’avait pas de miracle naturel comme il en avait connu pendant toute son enfance. L’odeur des embruns, le chant des mouettes. Tout ce qui l’avait bercé quand il était petit, rien de tout cela n’existait à Taki. Seulement le ronronnement infernal des rues bondées, les gens silencieux qui se trainaient jusqu’au marché comme s’ils s’étaient rendus à l’abattoir. Même les enfants étaient avares de sons. Le chant du coq, ou les cris joyeux des gamins … Rien de tout cela n’existait ici.

Toute son enfance, chaque matin, il avait lancé une bouteille à la mer afin de prier le dieu Suijin de ramener les marins sains et saufs jusque chez eux. Même après avoir perdu son père, il avait continué cette prière. Mais il n’y avait ni mer ni océan, au cœur de l’Empire, au cœur des terres. Quand bien même, Nao prit le temps de se rendre jusqu’au bassin sacré, avec une bouteille en verre, afin de la déposer délicatement dans l’eau. Il ne comprenait pas pourquoi les citadins jetaient des pièces : qu’auraient bien pu faire les dieux avec de la petite monnaie ? Ca n’avait aucun sens.

Ce matin-là, dans sa bouteille à lui, il y avait trois petits anchois. Il en avait mangé la veille, avec du riz, et était très attaché aux traditions. A Asari, lorsqu’on dinait du fruit de la pêche, on se devait d’en donner une petite partie à Suijin, afin de le remercier de rendre les mers aussi vivantes et aussi fructueuses. Ca avait du sens, un vrai sens. C’était ce qui semblait échapper aux gens de la ville. Ou alors c’était Nao qui ne comprenait rien ?

** Tiens, c’est quoi ça ? Quelqu’un m’a écrit une lettre ? **

Alors qu’il rentrait tout juste à l’académie, il trouva un parchemin devant la porte de sa chambre d’internat. A l’intérieur de ce parchemin, un message cacheté avec le sceau de l’académie. C’était une mission qu’on lui demandait de faire. Enfin, une mission de rang D, les tâches les plus faciles pour les ninjas. Et encore, même parmi les rangs D, celles pour les étudiants étaient encore plus faciles. C’était un bon moyen de faire des travaux pratiques à côté des cours.

Celle-là n’était pas banale en tous cas ! Déjà, on lui demandait de descendre dans les égouts afin de tuer des rats.

** L’institut de veille sanitaire … Eh ben dites-moi, ça ne rigole pas. Ce doit être un organisme important j’imagine. Surtout que les villes, niveau sanitaire, ils doivent avoir pas mal de boulot. Et pour que des employés classiques ne puissent pas s’en occuper, ces rats doivent être sacrément costauds … **

Même l’ordre de mission adressait un avertissement au sujet des rats géants. De la vermine, mais de la vermine coriace apparemment. Ce ne serait pas si simple que d’habitude ! La dernière fois que Nao avait eu une mission pour ses TP, il était tombé sur une vieille dame qui avait perdu son chat. Ca leur avait pris l’après-midi, à cinq, de mettre le grappin dessus. Rien de très palpitant, et surtout très chiant. Soit disant que ça permettait d’apprendre à travailler en équipe … En réalité, ça ressemblait plutôt à un bizutage. Mais cette fois, la mission sonnait très sérieuse. Pas très épique ou héroïque, ils n’entreraient pas dans les légendes avec une mission pareille. Mais bon, c’était au moins une mission qui serait vraiment utile. Et qui sait ? Elle apporterait peut-être son lot d’expériences profitables.

Il était censé retrouver deux personnes près de la muraille Est de la ville : son coéquipier pour cette mission, un certain Renzawa Kumujin, et un type de la protection sanitaire, l’employeur. Nao ne connaissait pas du tout Ren. Il n’arrivait pas à mettre un visage sur ce nom, et pourtant ils étaient tous les deux étudiants de la même académie. En même temps, il y avait beaucoup d’étudiants, et puis Nao n’était pas du genre à trop s’investir dans les relations amicales ou à aller vers les autres jeunes étudiants. Du coup, il ne connaissait personne à part deux ou trois camarades de classe avec qui il travaillait occasionnellement pour les devoirs. Enfin, il verrait bien, si ça se trouvait, il l’avait déjà croisé ?

En tous cas, il était le premier arrivé. Nao avait l’habitude, très scrupuleuse, de toujours arriver avec dix minutes d’avance. A la seconde près, ou peu s’en faut, d’ailleurs. Dix minutes c’était bien : quand on te donne un rendez-vous, c’est plus poli et plus raisonnable d’arriver un peu en avance. Plus pratique aussi, ça permet de se mettre en condition et de se préparer mentalement. Et puis, il ne fallait pas être dupe : être étudiant c’était être tout en bas de la hiérarchie ninja. Ils devaient bien sacrifier un peu à jouer les lèche-bottes pour le moment, s’ils voulaient réussir.

Une autre silhouette, apparemment un garçon de son âge, s’approchait. Nao attendit qu’il s’approche avant d’entamer la conversation.

« Salut. Je suis Naonori Satô, mais tu peux m’appeler Nao si tu veux. Toi c’est Renzawa, c’est ça ? »

Il lui tendit une main en guise de salutations. C’était un peu protocolaire, et raide, dans la manière de le faire, mais c’était le style de Nao. Le sérieux, et bien faire les choses, c’était un peu sa marque de fabrique.
Genin
avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 05/08/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
2/100  (2/100)
Points de vie:
208/208  (208/208)
Points de chakra:
233/233  (233/233)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 14 Aoû - 0:08
La journée de Ren avait commencer longtemps avant les premières lueurs du soleil, il lui était impossible de dormir plus longtemps. La première action qu'il entreprit de faire était un jogging jusqu'à ce que les premiers rayons du soleil apparurent. Trempé de sueur, il rentra prendre une douche et se prépara pour la journée. Tout cela est presque mécanique pour lui, des réflexes nés d'années de répétition et de douleur. Il se rendit au magasin le plus proche et en ressorti, une sucette à la bouche et d'autres dans les poches. Les sucreries, c'est sans doute la seule chose qu'il peut ouvertement avouer aimer.

Renzawa traversa un peu la ville de Taki, n'y trouvant aucun réel intérêt, il aurait préféré rester au chalet, sa nouvelle demeure depuis trois ans. Il mentirait s'il disait qu'il ne s'y était pas habitué. Alors qu'il y pensait, le visage de celle qu'il peut considérer comme sa sœur aînée lui traversa la tête. Il ne savait ni où elle était, ni ce qu'elle faisait, mais l'inverse n'était pas certain. Cette réalisaton fit apparaître l'espace d'une seconde, un léger sourire sur son visage.

-Excuse moi...

Renzawa se retourna et vis un facteur, plutôt jeune. Il pouvait remarquer que le dit facteur évitait son regard. Il fallait remarquer que le regard de Renzawa était tout sauf amical.

-C'est une lettre de mission pour vous.

Ren prit le parchemin et s'éloigna du facteur sans un mot ou un regard et ce n'était pas lui qui allait s'en plaindre. Ils s'étaient rencontrés il y a deux ans lorsque Renzawa avait pour mission d'aider à la poste. Il avait fait forte impression à tout le monde par son comportement glacial et asocial, mais qui avait réellement le courage de le réprimander?

Renzawa lu le parchemin avec attention puis soupira, loin d'être motivé, mais il ne put que se résoudre à l'exécuter.
Il arriva au lieu de rendez-vous, prêtant peu d'attention à l'heure et espérait même être en retard.

-Salut. Je suis Naonori Satô, mais tu peux m’appeler Nao si tu veux. Toi c’est Renzawa, c’est ça ?

À peine arrivé il fut accosté par son "coéquipier" le saluant très amicalement. Cependant s'il était si facile de rentrer dans les petits papiers du jeune homme aux cheveux d'argent alors les poules auraient des dents.
Renzawa détailla du regard Naonori, le gravant en mémoire. Il croqua la sucette dans sa bouche avant de cracher le bâtonnet tordu. Sans un mot, il dépassa Naonori, se rapprochant de l'entrée, laissant la main tendu de son camarade.
Genin
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 02/08/2017
Age : 18

Fiche ninja
Points d'expérience:
51/100  (51/100)
Points de vie:
163/163  (163/163)
Points de chakra:
198/198  (198/198)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 15 Aoû - 14:13

Kiruko Asasashi
Fonctionnaire de l'institut de santé publique
Vie : 112/112 Chakra : 0 Charisme : 1

Alors que vous entrez dans le bâtiment, dont la porte est grande ouverte, vous ne voyez d’abord pas grand-chose : la pièce est plongée dans l’obscurité, il faut le temps que vos yeux s’habituent. Il n’y a qu’une petite lampe de bureau, dans le fond, qui émet une faible lueur. Justement, elle est posée sur un bureau. Et sur la chaise, de l’autre côté de ce bureau, il y a Kiruko, un homme qui semble avoir la quarantaine, une peau pâle de vampire … mais aussi une pilosité envahissante, qu’il n’a pas dû entretenir depuis plusieurs jours. Et il aurait bien besoin d’une bonne douche. Peut-être le résultat de longues journées de travail ? Les cernes sont ses yeux semblent en témoigner.

Pour une entrée d’égouts, cependant, l’endroit est extrêmement propre. Pas le moindre gramme de poussière : il faut croire que l’institut sanitaire est très strict à Taki, parce qu’il n’y a aucun problème d’hygiène, et ça ne sent pas mauvais. Pas bon non plus, mais votre nez est bien à l’abri malgré le contexte.

En vous voyant entrer, l’homme redresse le nez de ses dossiers et de sa plume. Puis, après un instant à rester bouche bée, sans doute surpris de vous voir, il finit par claquer des doigts comme s’il avait fait une découverte majeure, puis se lève d’un coup et avance à grands pas vers vous.

« Mais oui ! Vous devez être les deux petits jeunes envoyés par l’académie, évidemment ! Je vous attendais. Mon chef m’a demandé de vous remettre un peu de matériel pour vous aider. »

Il se dirige dans un coin de la pièce, et attrape une mallette qu’il porte devant les deux garçons, l’ouvrant à même le sol. Son débit de parole est lent, fatigué, presque blasé, mais il semble être quelqu’un de consciencieux malgré les apparences.

« Voilà. Deux lampes portables, avec piles au Raiton, à part si vous êtes vous-mêmes des utilisateurs de foudre pas moyen de les recharger … Cependant, elles ont une autonomie de quatre heures et pour le moment elles sont chargées à bloc. Il y a des torches sur les murs des égouts, et la plupart sont allumées, mais pas partout ! Et parfois elles s’éteignent … Du coup il y a de quoi les allumer ici. Et les lampes sont au cas où ! Ah et ça c’est une carte des égouts. Vous verrez, on a fait des marques sur les murs avec de la peinture, chacune correspond à un secteur de la ville. Par exemple sous nos pieds, c’est le secteur 2, section B. Les attaques ont surtout eu lieu dans ce secteur-là, le F. C’est pas tout près je sais bien, mais on a pas d’autre entrée alors … Du coup les rat géants doivent se planquer là-bas. Ah j’ai aussi des cages de prévu. La protection de l’environnement et le clan Inuzuka nous laissent tranquilles parce que les rats géants sont considérés comme dangereux et envahissant … mais bon, si on peut quand même leur faire plaisir et éviter de tous les liquider … »

Il s’arrête soudain de parler, puis lève les yeux vers les deux adolescents.

« Enfin, vous avez peut-être des questions à me poser ? Ce sera plus simple de vous aider si je sais quoi vous expliquer. »

Vos yeux sont pleinement habitués à l’obscurité maintenant, du coup vous voyez la trappe en acier au centre de la pièce. Large de bien deux mètres de rayon : c’est l’entrée des égouts, pas de doute. C’est assez impressionnant, quand même, avec pas mal de vis, un verrou. On dirait presque l’entrée d’un laboratoire secret !
L'Eclair Blanc
avatar
Messages : 390
Date d'inscription : 13/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
174/300  (174/300)
Points de vie:
318/318  (318/318)
Points de chakra:
938/938  (938/938)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 15 Aoû - 17:51
Le bras de Nao revint le long de son corps, tandis que le garçon aux cheveux décolorés le dépassait, sans même prendre la peine de faire semblant de lui répondre. Un grincement de dent agacé titilla quelques secondes le fils de pêcheur … qui finit par lui emboîter le pas vers le bâtiment derrière eux, sans rien ajouter de plus. Arrogance ? Mépris ? Ou alors sa tête ne lui revenait juste pas ? Peu importait au fond. C’était lui qui le méprisait maintenant. Il détestait carrément ces gens qui se permettaient de prendre les autres de haut. Il n’allait pas lui courir après en tous cas. Et puis inutile de mettre de l’huile sur le feu : ils étaient en mission. Il avait très bien compris le message : la mission avant tout.

A l’intérieur de la grotte, enfin du bâtiment, quoique grotte était plus adapté, il y avait un homme qui suffisait à lui seul à illustrer le surmenage. Il dégageait une petite odeur de rance, de saleté. Ses cheveux étaient ébouriffés. Ces yeux cernés de creux noirs. Et apparemment, il n’avait pas eu l’usage d’un rasoir depuis plusieurs jours.
Décidément, cette mission commençait sur des chapeaux de roue. Et dire qu’il allait, en plus de ça, descendre dans les égouts. Jusqu’ici plutôt enthousiaste à l’idée de faire, enfin, quelque chose d’utile comme travail … eh bien, Nao commençait à le sentir mal cette histoire. Ca faisait beaucoup d’éléments qui lui déplaisaient.
Enfin, il n’était pas venu s’installer en ville pour tricoter. S’il voulait atteindre son but, il allait falloir en passer par là. Les yeux pleins de cette froide détermination qui le caractérisait, Nao laissa parler l’homme qui venait enfin de se lever de son bureau.

Encore quelqu’un qui n’avait pas de bons rapports avec la politesse. Alors que Nao s’apprêtait à le saluer, espérant tomber sur quelqu’un de sympathique, il embraya directement sans préliminaires, sur la mission. Encore une fois le message était clair : la mission avant tout. C’était, certes, une constante dans le monde ninja : on n’était pas là pour se faire des amis. La seule raison de se connaître, c’était de pouvoir s’utiliser les uns les autres à son avantage. Il n’y avait qu’un but commun : celui de réussir la mission. Pour le reste ? Les données personnelles, les envies, les motivations, le reste de leur vie … Rien n’entrait en compte dans ce cadre.

** Ce monde est froid. Presque glacial. **

Bon, passons.

L’homme, sans doute le fameux Kiruko (difficile à dire, il ne s’était pas présenté et n’arborait pas d’emblème ou de badge, ou quelque chose du même acabit), se mit en tête de leur fournir du matériel pour leur mission. Cela répondait à des besoins auxquels Nao n’avait même pas songé, avant qu’il les avance. L’éclairage, notamment. C’était con de sa part : après tout, les égouts étaient souterrains. L’ordre de mission l’avait laissé entendre. Il aurait bien aimé fournir une meilleure première impression à cet homme, en affirmant qu’il l’avait prévu et avait amené son propre moyen de s’éclairer. Oui mais voilà, ce n’était pas le cas. Du coup, il attrapa une lampe torche et une boîte d’allumette histoire de pouvoir palier à ce problème.
Avait-il honte ? En fait, un peu. Il savait bien que si ce matériel était là, c’était qu’on ne leur demandait pas d’y avoir pensé. Mais c’était quand même humiliant d’aspirer à devenir ninja, et de ne pas avoir songé à ce genre de problème. On ne l’y reprendrait pas : souterrains = faible luminosité. C’était bien ancré dans sa mémoire, maintenant. Nao était au moins studieux, il faisait très rarement la même erreur deux fois.

Il y avait aussi des cartes. Ca aussi c’était bien pratique. Il aurait peut-être fini par y penser en entendant parler des secteurs des égouts, ou de la taille du réseau. Toute la ville ? Là d’où il venait, il n’y avait pas d’égouts, donc il ne s’était pas attendu à quelque chose d’aussi vaste. C’était plutôt incroyable. C’était un vrai monde souterrain, qui s’étalait sous la ville. Par contre pour les cages … Là Nao fit la moue. Il ne s’attendait quand même pas à ce qu’ils transportent ça ? C’était horriblement lourd. A la limite, une fois qu’ils auraient résolu le problème, s’il y en avait un ou deux qui étaient juste assommés ils pourraient les ramener jusqu’ici mais bon … Se balader avec d’énormes cages en ferraille allait juste les ralentir.

Nao se tourna un instant vers Renzawa, s’apprêtant à lui faire part de ses impressions. Mais il se ravisa en se souvenant du vent qu’il s’était pris quand il était arrivé. Oui, la mission d’abord. Mais quand même, la rancune c’était humain, il avait encore un peu de mal à passer outre.
Du coup il se tourna plutôt vers Kiruko. C’était un moyen de parler à son équipier sans le faire, quelque part.

« Elles sont trop lourdes. Elles vont nous gêner. Je pense que ce serait une meilleure idée de les laisser ici. De toute manière, on nous a évoqué une colonie de rats géants non ? Elles ne suffiront jamais. »

D’autres questions … Il était drôle, lui. Face à un problème comme celui-là, Nao n’avait simplement aucune réponse. Il n’avait jamais eu de problèmes avec de la vermine mutante. Cependant, des espèces envahissantes, il connaissait un peu. Le jardin de sa mère était parfois envahi de mauvaises herbes, ou de pucerons. A chaque fois, il y avait une méthode pour s’en débarrasser. Lâcher un banc de coccinelles pour les seconds, et les arracher tout bêtement pour les premières, depuis la racine. S’en prendre à la tête, pas seulement au corps.
C’était peut-être une piste intéressante.

« Tout ce que vous pouvez nous dire sur les rats géants pourrait avoir de l’intérêt, mais si je comprends bien ça se reproduit vite, non ? Mieux vaut ne pas perdre trop de temps. Je n’ai qu’une seule question : est-ce qu’il existe un système de hiérarchie entre eux ? Je veux dire, comme des fourmis ou des abeilles. Un genre de reine, ou de roi, quelque chose qui les dirige, si on peut dire. »

En attendant la réponse, Nao se rapprocha de l’épais couvercle recouvrant la trappe, et se mit à l’inspecter. Il était toujours très curieux de voir quelque chose de nouveau, qu’il ne connaissait absolument pas.
Genin
avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 05/08/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
2/100  (2/100)
Points de vie:
208/208  (208/208)
Points de chakra:
233/233  (233/233)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 16 Aoû - 3:37
La propreté su bâtiment étonna Renzawa qui se préparait déjà à subir des immondices innommables, ni poussière, ni désagréable odeur, l'idée de s'être trompé d'endroit effleura ses pensées. Au bout de la marche, il tomba sur un employé dont l'apparence désinvolte le refroidi, cernes sous les yeux, aucun signe d'utilisation de rasoir, et odeur prouvant son manque d'hygiène. Qui aurait cru que la première mauvaise odeur qu'il sentirait après être entré dans le bâtiment était celle d'un employé? Le bon point était qu'il ne les embêta pas sur les formalités optionnelles telles que la présentation, son nom ou son rôle n'intéressait pas Renzawa, cela est peut-être due à son surmenage. Il expliqua la situation et servi aux deux étudiants du matériel. Bien qu'il n'y avait pas pensé, Ren ne pris pas cela à coeur, étant donné que cette mission ne l'intéressait que pour une seule et unique raison: tester ses capacités offensives. Il ne refusa pas les lampes et la carte pour autant.

Lorsque l'employé puant parla de cages, Ren fronça les sourcils. Ce n'était pas des chiens, des loups ou des espèces en voix de disparition et même si les rats géants venaient à disparaître combien s'en soucieraient.

Elles sont trop lourdes. Elles vont nous gêner. Je pense que ce serait une meilleure idée de les laisser ici. De toute manière, on nous a évoqué une colonie de rats géants non ? Elles ne suffiront jamais.

Les paroles de son coéquipier le surprirent légèrement.

-Pourquoi te fatiguer à trouver des excuses? La vermine doit être éliminé point. marmonna Renzawa.

Arrogant? Méprisant? Et alors? Ren savait que sa mentalité pouvait être mal vu par la morale commune, mais dire qu'il ne s'en souciait pas serait un euphémisme. Si l'on voulait lui donner des leçons, il fallait gagner son respect, il fallait être reconnu comme un personne digne de lui apprendre quoi que ce soit.
L'employé fini enfin en demandant s nous avions des interrogations. Renzawa allait se diriger vers le nid des rats geants quand Nao parla de nouveau.

-Tout ce que vous pouvez nous dire sur les rats géants pourrait avoir de l’intérêt, mais si je comprends bien ça se reproduit vite, non ? Mieux vaut ne pas perdre trop de temps. Je n’ai qu’une seule question : est-ce qu’il existe un système de hiérarchie entre eux ? Je veux dire, comme des fourmis ou des abeilles. Un genre de reine, ou de roi, quelque chose qui les dirige, si on peut dire.

Renzawa ne put qu'en être choqué, l'investissement de son camarade pour une simple mission d'étudiant était juste vénérable du point de vue d'un professeur, mais pour Ren c'était juste...idiot.

*Tu as compris la mission au moins? C'est éradiquer si possible les rats géants installés dans les égouts, "si possible" pas "à tout prix". Tu sembles être prêt à mourir pour cette mission. Un rat géant est un rat mais en plus grand, au pire il y aurait un plus fort que les autres faisant office de chef. Ce sont des rats, même si tu tues le chef, rien ne dit qu'ils disparaîtront comme par magie.*

Renzawa avait déjà classé Naonori dans la catégorie "idiot" et ne se fatigua même pas à le résonner.

*À ce niveau c'est sans doute impossible à sauver, pire même c'est peut-être contagieux*

Une lueur de compassion traversa le regard de Renzawa alors qu'il regardait son coéquipier.
Suite à la réponse de l'employé mal rasé, Ren suivit Naonori, tout en gardant un oeil sur lui. Quoi qu'on en dise, c'est son coéquipier, il doit donc s'assurer de le ramener en bon état.

*Même si c'est un idiot fini*
Genin
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 02/08/2017
Age : 18

Fiche ninja
Points d'expérience:
51/100  (51/100)
Points de vie:
163/163  (163/163)
Points de chakra:
198/198  (198/198)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 17 Aoû - 11:41

Kiruko Asasashi
Fonctionnaire de l'institut de santé publique
Vie : 112/112 Chakra : 0 Charisme : 1

Kiruko zyeuta l’un après l’autre les deux étudiants. Quel duo détonant. On sentait les étincelles de friction de là où il était. Enfin, comme on disait, on avance toujours plus loin avec quelqu’un qui ne dit pas amen à chaque fois que tu ouvres la bouche. Qui le disait ? Aucune idée, mais en tous cas c’était quelqu’un de bien. Un grand sage. Un homme providentiel.

Bref, en tous cas ils s’étaient emparés du matériel mais avaient tous les deux rejeté les cages. Apparemment, le projet c’était d’exterminer les rats. Bon, tant pis. De toute façon c’était plus l’environnement qui les embêtait avec ça, eux tant que ces bestioles disparaissaient ça leur allait très bien.
Tout en se dirigeant vers la trappe, et en entamant de dévisser à la clef à molette les différentes attaches qui en empêchaient l’ouverture, Kiruko répondit quand même à la question du blondinet :

« Je ne sais pas, en vérité. Mais ça n’a pas tellement d’incidence : même si une telle créature existait, dès qu’elle serait morte, un autre la mangerait puis prendrait sa place. Les rats géants sont particulièrement agressifs, mais ce n’est pas un honneur réservé aux hommes ! Même entre eux ils se livrent à toutes sortes de boucheries. Et ce n’est pas la pire. »

Dans un ultime effort, il parvint à faire sauter le verrou, en s’arc-boutant de toutes ses forces.

« Pfiou quelle saloperie ce machin … »

Il dévissa ce qui restait à l’être, puis fit basculer l’entrée.

« Ils ont construit ça pendant la guerre. Pour condamner la seule entrée aux souterrains. Pas bête, mais aujourd’hui … Ben ça sert juste à m’épuiser. »

« Ah je sais ce que je peux vous donner comme information utile ! Ne vous attendez pas à surprendre les rats. Ils ont un odorat plus développés que celui d’un chien, surtout les rats géants. »

« Et … Ben c’est tout je crois. Bonne chance les jeunes ! »
L'Eclair Blanc
avatar
Messages : 390
Date d'inscription : 13/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
174/300  (174/300)
Points de vie:
318/318  (318/318)
Points de chakra:
938/938  (938/938)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 18 Aoû - 10:54
Apparemment, tout le monde semblait considérer que Nao se faisait du souci pour rien et que la mission n’avait pas à être prise au sérieux. Renzawa en marmonnant des choses inintelligibles qu’il n’eut pas le réflexe d’entendre ; et Kiruko en lui prouvant plus poliment que ce qu’il disait n’avait aucun sens et que le cadre esthétique n’était pas important. Ils devaient juste exterminer des rats géants, rien de plus, rien de moins. Pourquoi leur proposer de poser des questions, en ce cas ? Pour les mettre à l’aise ? Pari gagnant, Nao ne savait plus du tout dans quoi il avait mis les pieds. Dans quel genre de monde demandait-on à deux adolescents de tuer quoi que ce soit ? Même si c’était des animaux, c’était quand même assez barbare comme méthode éducative. S’il avait devenu ninja c’était pour protéger autrui. Certainement pas pour apprendre à tuer à tours de bras. Aujourd’hui c’étaient des rats, demain ce seraient des êtres humains.

Nao soupira, demain serait une autre journée, il les prendrait comme elles viendraient. Il y avait au moins un point sur lequel ils étaient tous d’accord pour aujourd’hui : si les rats attaquaient les ouvriers, ils étaient dangereux. Donc il fallait les neutraliser. Vraisemblablement, Renzawa ne semblait pas avoir de problème avec le fait de les tuer. Mais ce n’était pas parce qu’il se livrerait à une frénésie meurtrière que lui ne pourrait pas contrôler ses pulsions. Il n’était pas un tueur, que ça plaise ou non à ceux qui avaient commanditée cette mission.

Cela dit, c’est vrai que son idée de rat dominant avait quelque chose de stupide, avec un peu de recul. C’était tiré par les cheveux. Mais ça représentait au moins une échappatoire à la situation : un seul rat à tuer, pour que tous s’enfuient. C’était pratique. Un peu crédule, aussi. Une solution rêvée pour s’en tirer à bon compte avec son propre code moral, mais certainement pas réaliste.

Nao observa le manège du fonctionnaire mal rasé avec les différentes composantes de la trappe d’entrée. Une protection pour la guerre … Pourtant, à ce qu’il avait entendu dire, les shousanais n’étaient pas parvenus jusqu’au pays de la cascade, si ? Ils n’avaient sans doute même pas creuser profondément dans les plaines arc-en-ciel, puisque l’essentiel de la guerre s’était déroulée dans le pays du feu. L’état des villes impériales en témoignaient : moins d’une dizaine d’années après la guerre, elles étaient toujours solidement ancrées sur leurs fondations. Elles n’avaient même pas été effleurées.
Enfin, Nao supposait tout cela à partir de ses cours d’histoire, plus qu’il n’était convaincu par ses propres pensées. Lui-même avait habité plus près du pays du feu que du cœur de l’Empire, au fond. Mais toutes ces querelles passées, même si elles aidaient à comprendre l’équilibre actuel d’Onogoro, son village ne les avait même pas observées de loin. C’était un autre monde. Qui que ce soit à la tête de ce monde, ça n’avait pas réellement d’importance. Enfin, ça n’en avait pas jusqu’à ce que les pirates se mettent à marauder près des côtes.

C’est bon, Kiruko en avait enfin fini avec son couvercle. Ou plutôt, avec son enclume bardée de verrous. Sans demander son reste, Nao entreprit directement de descendre l’échelle. Lampe torche entre les dents. A quoi bon parler, après tout. De toute manière les deux autres n’en avaient rien à carrer.

** Bizarre. L’échelle est moins grande que ce à quoi je m’attendais. **

Comme on ne voyait pas le fond depuis le haut, Nao s’était attendu à une sorte de trou sans fin, et à de longues minutes de descente. Au lieu de cela, à peine une ou deux suffirent pour arriver en bas. Et c’était plus large qu’il ne l’aurait cru. Par contre, cette fois, c’étaient bel et bien les égouts. C’était entretenu, en bon état, tout ce qu’on voulait. Mais c’était quand même humide, et parcouru d’un ruisseau nauséabond qui faisait de ce lieu une vraie incarnation de la puanteur. Mais l’étudiant ne mit que quelques secondes à encaisser.
Il y avait pas mal de choses que Nao ne connaissait pas encore. Le sang, la mort, même manier une arme tranchante. Tout ça, c’étaient encore des épreuves à venir. Par contre, gérer une odeur forte au point de retourner le cerveau, ça il avait déjà appris. Quand on est fils de pêcheur, on a subi cet enseignement, le nez dans la douleur. Le poisson frais, c’était déjà quelque chose. Mais le poisson avarié, c’en était une autre. Et il aurait pu concourir avec les égouts sans aucun problème.

En attendant que Renzawa ait fini de descendre à son tour, Nao alluma les torches qu’il trouva aux alentours sur les murs, afin de distinguer plus aisément les environs, et surtout les différents couloirs. Même avec la carte, ils n’iraient pas bien loin s’ils se plantaient de chemin d’entrée de jeu.

Quand son équipier le rejoignit, il était en train de passer ses poings américains à ses mains. Des anneaux de métal qui renforçaient les articulations et les phalanges, reliés à un bracelet d’acier par de petites chainettes. Une arme singulière et un peu chiante à équiper. Pas capable de transpercer quelqu’un, elles étaient plutôt faites pour assommer. Mais elle avait un avantage : avec les chainettes, impossible de le désarmer. Contrairement à des gants métalliques ou des cestes ordinaires.

Nao prit quelques secondes pour scruter la réaction de Renzawa à leur nouvel … environnement. Puis il demanda simplement :

« Secteur F, c’est ça ? C’est par où ? »

Il pointa la carte que son équipier avait prise. Il n’y en avait qu’une, et Renzawa avait été plus rapide que lui.
Genin
avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 05/08/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
2/100  (2/100)
Points de vie:
208/208  (208/208)
Points de chakra:
233/233  (233/233)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 20 Aoû - 8:07
Le vieille homme fatigué pensait comme Renzawa, il n'y avait aucun rat suprême parmi les rats géants les obligeant à s'aventurer dans les égouts. Ren fut légèrement soulager que l'homme puant ai expliqué cela à Nao de la manière la plus...gentille possible. Si cela avait été lui, Nao aurait été plus traité d'idiot en quelques minutes, qu'il l'a été durant toute sa vie.

Le vieille homme malodorant s'occupa de la trappe menant aux égouts. Le système la verrouillant daterait de la guerre, le seul détail que Renzawa retint fut le fait que le verrou était difficile à gérer.

Un fois dans les égouts, la concentration de Renzawa atteint immédiatement son maximum, comme un prédateur arrivant sur son terrain de chasse, son cœur se glaça, déterminer à faire un massacre. Il expira profondément, ignorant l'humidité et l'odeur des lieux. Soudain, Nao lui demanda la direction à prendre. Renzawa le regarda un instant puis se rappela qu'il avait la carte. Il la sorti, l'examina et la tendit à son coéquipier en indiquant la lettre "F".

-C'est là où il a la lettre F.

D'un point de vue extérieur, il pourrait sembler que Renzawa se moquait de Nao, mais il arborait un visage sérieux, le regardant droit dans les yeux.
Genin
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 02/08/2017
Age : 18

Fiche ninja
Points d'expérience:
51/100  (51/100)
Points de vie:
163/163  (163/163)
Points de chakra:
198/198  (198/198)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 21 Aoû - 17:23
Vous avancez à travers les tunnels, en vous guidant à l'aide de la carte, jusqu'à atteindre l'endroit où est indiquée la fameuse lettre F. Le secteur F.

Un peu plus sur vos gardes, surtout que l'endroit est beaucoup plus sombre que le reste des galeries (sans doute parce que le personnel d'entretien n'a pas pu raviver les torches récemment), vous avancez d'abord sans rien entendre ni voir de suspect.

Puis, en arrivant à un croisement tout proche du lieu des attaques, vous commencez à ressentir une certaine tension. Vous êtes observés. Qui ? Où ? Sont-ce les rats ou autre chose ? Difficile à savoir, parce que pour le moment vous ne parvenez pas à localiser quoi que ce soit ...





Spoiler:
 
L'Eclair Blanc
avatar
Messages : 390
Date d'inscription : 13/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
174/300  (174/300)
Points de vie:
318/318  (318/318)
Points de chakra:
938/938  (938/938)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 21 Aoû - 20:58
Même quand Ren disait des choses simples, et apparemment sans penser à mal cette fois, Nao avait quand même dans un coin de la tête le souvenir d’il y a quelques minutes. Du coup, même une simple indication avait le don de l’agacer prodigieusement. Seulement, il ne dit une fois de plus rien du tout. Pour une raison encore plus simple : Ren avait parlé. C’était peut-être rien, mais pour le moment il l’avait ou ignoré, ou alors avait choisi de marmonner entre ses dents. Ce n’était qu’un mot, mais Nao le perçut un peu comme une forme de ‘tu vois, quand ça m’intéresse, j’ai des cordes vocales moi aussi’. Oui, bon, ce n’était pas très solide pour travailler en équipe, mais c’était le mieux qu’il avait pour l’instant, alors il s’en contentait.
Cette fois, ce fut Nao qui se contenta d’une réponse brève et silencieuse : il hocha simplement la tête pour faire signe qu’il avait vu. Et il se mit en route.

Heureusement qu’on leur avait donné une carte, par contre. Les couloirs de ce dédale nauséabond se ressemblaient tous. De la pierre poisseuse, des trottoirs glissants, et une rigole infectée, où nageaient différentes formes. Et même si la plupart n’étaient pas vivantes, il devait aussi y avoir quelques espèces prodigieusement dégoûtantes qui s’y promenaient les nageoires à l’air.

Passé le minuscule dialogue pour savoir quel chemin ils allaient prendre, la marche fut plutôt silencieuse. Bientôt, tout commença également à être plus sombre : en approchant du secteur F où ils devaient se rendre, les torches n’étaient plus allumées et seules les lampes pouvaient les aider ici. Il y avait quand même des torches éteintes sur les murs, mais ils n’allaient pas s’amuser à toutes les allumer … Ce serait juste stupide et ils risquaient d’épuiser leurs briquets pour le moment fatidique où ils en auraient réellement besoin.

D’ailleurs, celui-ci approchait. Ils arrivèrent à un croisement, et plutôt que d’avoir changé de secteur, Nao eut la désagréable sensation d’avoir changé d’atmosphère. Sa peau était hérissée, et il avait la désagréable sensation d’être épié. De quelques mouvements de tête à la hâte, Nao parcourut les environs du regard, et de la lampe, cherchant à localiser la source de cette sensation. Mais il ne vit personne. Comme l’endroit était silencieux, il tendit l’oreille. Rien non plus. Bon il n’allait pas passer trois ans à scruter l’obscurité. Tout en sortant son briquet et en se rapprochant d’une torche pour l’allumer, Nao glissa à l’intention de Ren :

« Tu les vois toi ? »

La petite réserve d’huile s’embrasa, faisant flamber le bois, et envoyant de la lumière sur les alentours. Toujours rien … Ils devaient être tapis dans un coin sombre. Mais cette sensation ne trompait pas, Nao était sûr qu’ils étaient quelque part dans le coin. En plus l’odeur qui s’étendait dans les parages était plus fétide que jamais. Et ce n’était pas facile parce que depuis qu’ils étaient entrés, son nez en avait pris pour son grade.
Ren avait le regard perçant, Nao n’aurait pas trop su dire pourquoi mai peut-être que lui avait pu les apercevoir ?
En tous cas, il ne comptait pas être en reste peu importe ce qui se passait. Il était peut-être trop sérieux, effectivement, mais c’était une manière de ne jamais se détourner de son objectif que de s’investir dans tout ce qu’il faisait.
Du coup il mettait toutes les chances de son côté. Pas pour être le meilleur ou quelque chose comme ça, mais juste pour parvenir à ses fins. Et là pour le coup, il utilisa son chakra pour le concentrer dans les éléments moteurs de ses centres sensoriels. Nez pour l’odorat, tympans pour l’ouïe, et dans les yeux pour la vue. Il n’était pas forcément nul pour les jeux de traque ou de chasse, que ce soit en proie ou en prédateur, mais comme ils étaient ninjas autant tricher.

Nao était attentif, et patientait simplement le temps que l’un de ses sens lui permette de capter quelque chose. Un bruit, une odeur, ou un éclair de mouvement.

Citation :
___________

Action 1 : Allume une torche sur le mur à l’aide du briquet.

Action 2 : Maitrise du chakra afin de renforcer sa sagesse de 3 points (-25 chakra), dans le but de localiser les ‘’ ennemis ‘’.

Rappels :

Maitrise du taijutsu (bonus de +5 dégâts mains nues/armes de corps à corps)
Maitrise des gants métalliques (bonus de +2 dégâts poings américains)
Genin
avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 05/08/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
2/100  (2/100)
Points de vie:
208/208  (208/208)
Points de chakra:
233/233  (233/233)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 24 Aoû - 12:56
Les tunnels étaient extrêmement humide, l'odeur nauséabonde qui y régnait fairait chavirer bien des estomacs, cependant, Ren gardait une attitude concentré, imperturbable. Il faisait attention au moindre bruit, au moindre changement qui pouvait subvenir. Cela ne lui rappelait que les séances de chasse avec celle qui prenait soin de lui.

Le duo avançait prudemment, vérifiant plusieurs fois la carte, dans ce véritable labyrinthe puant, le plus grand danger serait de se perdre. Il était difficile d'imaginer ressortir sans carte.

Du coin de l’œil, Renzawa jeta un regard Nao, qui semblait tout aussi sérieux. Il évalua rapidement son coéquipier, se demandant lequel des deux était le plus fort. Cette question resta en suspend, mais Ren se promit d'en avoir le coeur net plus tard.

Alors qu'ils passèrent un croisement, Ren eut tôt fait de ressentir une certaine pression l'écraser, tout ses muscles se raidirent, se concentrant sur ses sens. Cependant, il fut incapable de déterminer l'origine de cette sensation, devant? Derrière? En haut? Sur les côtés?  Ren ne remarqua pas les actions de Nao, concentré sur sa propre situation. Naonori lui demanda s'il pouvait les voir, Renzawa se demandait si Nao pensait que ses yeux pouvaient voir à travers l'obscurité autour d'eux, même avec les lampes, ce n'était pas facile. Une chose était sûr...

-Ils sont là.... marmonna t-il pour lui même.

Les sens de Ren étaient poussés au maximum, s'il ne pouvait pas avoir la première initiative sur les rats, il préparerait la contre-attaque.

Citation :
Action 1: Maîtrise du chakra pour renforcer la vitesse de 3 point (-25 Chakra)
Action réservée
________
Rappel:
*Maîtrise du taijutsu (+5 dégâts mains nues)
Genin
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 02/08/2017
Age : 18

Fiche ninja
Points d'expérience:
51/100  (51/100)
Points de vie:
163/163  (163/163)
Points de chakra:
198/198  (198/198)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 24 Aoû - 16:16
Vous êtes attentifs, et que ce soit grâce à tes sens naturels (Ren) ou renforcés (Nao), ainsi qu'au faible éclairage, vous parvenez à ne pas être pris par surprise par les trois formes sombres qui vous sautent soudainement à la gorge ... [Être pris par surprise supprime la vitesse du calcul de défense, ce qui aurait pu être problématique, mais vous échappez donc à la tentative d'embuscade].



Les rats sont bien plus gros que ceux qu'on vous a décrit ! Soit ils ont encore grossis, soit la personne qui les a vues était pire que myope. Ils font presque la taille d'un berger allemand !
En tous cas ils ont l'air bien enragés, et deux d'entre eux vous attaquent sans hésitation ... Tandis que le troisième ... Mais où est-il passé ?


___________________________

Rat 1 :
51/51 points de vie

Action 1 : Bondit vers Nao
Action 2 : Mord Nao au mollet (inflige 3 dégâts)

Rat 2 :
60/60 points de vie

Action 1 : Bondit vers Ren
Action 2 : Mord Ren au bras (Ren esquive de justesse)

Rat 3 :
41/41 points de vie

Action 1 : Se terre dans la pénombre ...
Action 2 : ADI (Action déterminée invisible, il est caché et fait donc quelque chose que vous ne pouvez pas voir).

___________________________

Etat actuel des combattants :

Nao :
145/148 vie
143/168 chakra
133/133 énergie
+3 Sagesse (Maitrise du chakra)

Ren :
148/148 vie
143/168 chakra
113/113 énergie
+3 Vitesse (Maitrise du chakra)


Ordre d'initiative :

Nao/Ren - Rat 1 - Rat 3 - Rat 2
Votre vitesse est identique.

Ordre de déclaration :
Contrairement à un combat ''d'arène'' on va simplement suivre l'ordre de post sans se soucier de changer l'ordre de déclaration. Par contre l'initiative peut ne pas coïncider avec si elle est modifiée, attention.

Tout le monde est dans la mêlée, à l'exception du rat 3.
Vous êtes dans des conditions d'éclairage faibles, donc le terrain possède de nombreuses zones d'ombre. Mais vous voyez parfaitement à quelques mètres de vous.
L'Eclair Blanc
avatar
Messages : 390
Date d'inscription : 13/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
174/300  (174/300)
Points de vie:
318/318  (318/318)
Points de chakra:
938/938  (938/938)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 24 Aoû - 19:20
Par la barbe de Suijin ! Ils sont énormes ! C’est ce qui traversa l’esprit de Nao quand les deux rongeurs leur sautèrent dessus. Premier réflexe de Nao ? Jeter un œil vers Ren. C’était plus fort que lui, et on lui avait dit maintes fois que sa gentillesse le perdrait. Mais c’était aussi pertinent du point de vue pratique : si son équipier était mis en danger, il serait débordé. Ce ne serait pas le cas ici, Ren avait esquivé habilement l’attaque du rongeur qui avait bondit sur lui. Même sans suivre l’action, Nao pouvait comprendre qu’il était vif. Grâce à sa bonne maitrise du chakra, il l’avait même été plus que lui.
S’il avait concentré son chakra pour augmenter sa vivacité plutôt que ses facultés sensorielles, il s’en serait sorti aussi bien que lui d’ailleurs. Mais allez savoir s’il aurait été capable de voir venir l’attaque pour diminuer les dégâts comme il l’avait fait.

Un léger filet de sang coulait le long de son mollet là où le rat géant l’avait mordu. Ce n’était pas grand-chose, rien qui ne puisse se soigner rapidement une fois l’affaire expédiée. Mais il avait quand même senti les dents pénétrer sa chaire, ce qui n’avait rien d’agréable. Sans un bon réflexe, la vermine lui aurait arraché une bonne partie du mollet d’un seul claquement de mâchoires. Nao qui s’était demandé pendant le trajet pourquoi ils mettaient deux étudiants sur une simple extermination de rats … Maintenant il était fixé. Ce n’était pas qu’une question d’apprendre à bosser en équipe. C’était aussi parce qu’ils étaient suffisamment gros pour devenir menaçants.

Mais bon, pas le temps de tergiverser. Il avait été mordu de justesse. Nao rattrapa donc son retard sur son équipier en termes de capacités physiques, en utilisant une nouvelle fois la maitrise du chakra, cette fois pour la vitesse. Les attaques du rat face à lui ne devraient plus pouvoir l’atteindre maintenant. Comme la défense était assurée … C’était l’occasion rêvée pour contre-attaquer. Il avait deux cibles, et quelques centièmes de seconde pour choisir laquelle viser.

** Ces rats sont tous différents morphologiquement. Celui qui m’a attaqué est plus rapide et moins solide que celui qui a attaqué Ren. Donc il représente une menace plus urgente. Suijin, donne-moi la force ! **

Le garçon envoya son poing de toutes ses forces en plein milieu du museau du rat qui reprenait à peine sa position après son attaque. Profiter de ce moment de recul, où sa stabilité n’était pas encore au point, c’était son coup direct favori. Encaisser, puis contrer au moment où l’adversaire n’a pas encore ramenée sa garde vers lui. Comme il avait vécu dans un petit village, il avait eu peu d’options pour apprendre à utiliser son physique athlétique. La boxe classique, c’était tout ce qu’il connaissait. Les jambes servaient à la mobilité, le corps à absorber les coups, et les poings à les rendre. C’était un style très peu varié et plutôt prévisible, mais il avait le mérite de donner à chaque partie du corps un rôle unique. Du coup, pas d’hésitation au moment de cogner.

Le poing de Nao heurta violemment le rat, qui couina et cracha férocement pour se remettre d’aplomb, la gueule ensanglantée. Il était plus enragé que jamais et déjà prêt à riposter … Ces bestioles étaient dirigées par un instinct meurtrier assez impensable. Nao connaissait bon nombre d’animaux, il avait l’habitude d’être en contact avec la nature. Ceux-là ne chassaient pas, ne tuaient pas pour se nourrir. C’étaient des bêtes qui aimaient le sang. Plus question d’avoir des doutes ou des remords. C’était eux ou les rats. Et forcément, il n’avait pas envie de servir de diner à de la vermine dans les égouts de la ville. Il n’avait pas des aspirations à devenir maitre du monde, mais elles restaient plus glorieuses que ça.

** ... Où est passé le troisième ? **

_________________________

Citation :
Action 1 : Maitrise du chakra pour augmenter sa vitesse de 3 points (dépense de 25 chakra)
Action 2 : Attaque le Rat1 avec ses poings américains (qualité MQ, valeur de 8)

Rappels :
Maitrise du taijutsu (bonus de +5 dégâts mains nues/armes de corps à corps)
Maitrise des gants métalliques (bonus de +2 dégâts poings américains)
Genin
avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 05/08/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
2/100  (2/100)
Points de vie:
208/208  (208/208)
Points de chakra:
233/233  (233/233)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 25 Aoû - 20:39
La lumière était limitée, la pression grandissante tout comme la concentration de Renzawa. Soudain, trois rats sortirent de la pénombre, laissant les étudiants prendre pleinement conscience de leur hostilité. Les rats étaient sans conteste plus gros que ce à quoi ils s'attendaient. Etait-ce un erreur ou ils avaient volontier fait cela afin de rassurer les étudiants ou encore pour faire comprendre qu'ils devront faire face à ce genre de "surprise" dans l'avenir. Renzawa s'en fichait de la raison de leur erreur, son coeur ne vascilla même pas suite à cette découverte, en réalité, leur taille était une lame à double tranchant. Ils seraient plus forts oui, mais aussi plus facile à toucher.
Un des rats se jeta sur lui, prêt à lui arracher un bras, cependant Renzawa l'évita de justesse dans le plus grand calme. La seconde qui suivit, il contrôla son chakra afin d'améliorer sa force et son pied se leva avant de s'abattre violemment sur le crane du rat sans la moindre pitié tel un marteau. Le gémissement du rat victime du coup de pied de Ren se synchronisa avec celui attaquant Naonori.
Alors que les bêtes se remettaient de cette contre-attaque, Ren analysa leur situation.

*Champ de bataille réduit, luminosité réduite, présence confirmée de trois cibles, deux visibles, un caché. Arrivé de renfort? Pas impossible. Danger...moyen. Etat de la misson: Faisable*

Citation :
Action 1: Maitrise du chakra pour augmenter sa force de 3 points (dépense de 25 chakra)
Action 2: Attaque de Rat 2, sans arme
Action 3 (réservée au tour 1): Analyse de la situation
_____
Rappel:
*Maîtrise du Taijutsu
*Amélioration de la vitesse (+3) et de la force (+3)
Genin
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 02/08/2017
Age : 18

Fiche ninja
Points d'expérience:
51/100  (51/100)
Points de vie:
163/163  (163/163)
Points de chakra:
198/198  (198/198)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 27 Aoû - 18:56
Petit résumé :

Action 1 Nao : OK, +3 vitesse -25 chakra
Action 2 Nao : OK, le Rat1 prend 27 dégâts. L'attaque percute violemment son museau, et tu sens l'os nasal se briser, en même temps qu'un de ses yeux devient poché. Il semble avoir du mal à respirer et à voir correctement désormais.

En revanche, toi, tu sens quelque chose qui te fait mal au niveau de ta jambe : la blessure semble être un peu plus sérieuse que prévu : une infection rapide ? En tous cas tu perds 3 points de vie supplémentaires et tu commences à sentir un début de fièvre qui te prend.

Action 1 Ren : OK, +3 force -25 chakra
Action 2 Ren : OK, le Rat2 prend 19 dégâts. Tu sens que sa peau est plus épaisse qu'elle ne devrait l'être quand il se prend l'impact, c'est vraiment un gros morceau celui-là.
Action 3 Ren : OK, tu prends le temps d'analyser avec sang-froid. Outre les informations déjà citées sur ces rats, à savoir que l'un est plus rapide et plus vif, et l'autre plus gros et résistant, tu réalises également que la griffure à travers le vêtement de Nao a pris une couleur violacée. Tu entends également une sorte de grondement très lointain qui semble être un écho venu du fin fond des égouts. Ca se rapproche, mais tu ne sais pas encore ce que c'est et ça semble encore très loin.

____________________________

Actions des rats :

Rat 1 :
Action 1 : Esquive une éventuelle prochaine attaque de Nao.
Action 2 : (Initiative décalée pour agir en même temps que le Rat3) Aide le Rat3 à attraper les jambes de Ren pour l'immobiliser.

Rappel sur l'Esquive : c'est une manoeuvre qui permet de ne pas prendre de dégâts. On utilise un nouveau calcul souvent plus avantageux, et si ce calcul est supérieur à celui de l'attaque, on l'esquive. Si ce n'est pas le cas, alors on prend l'attaque normalement. Plus l'Esquive est utilisé, plus les bonus accordés par la manoeuvre diminuent, ce qui la rend de moins en moins efficace. (Voir Règles de combat - Esquives).

Rat 3 :
Action 1 : Sort de l'ombre et bondit dans la mêlée.
Action 2 : Attrape une jambe de Ren pour l'immobiliser.

Rappel sur l'immobilisation : il faut une force plus importante que son opposant. Ici ils additionnent les leurs car ils s'y mettent à deux. Immobiliser ne veut pas dire paralyser, tu peux toujours agir. Tu ne peux juste pas quitter le corps à corps ou utiliser tes jambes dans le cas présent. De plus, ta vitesse n'entre plus en compte dans les calculs de défense (mais toujours pour l'initiative et le calcul d'attaque, en revanche).
Cependant, l'immobilisateur perd lui aussi ce bénéfice de la vitesse dans sa défense, attention.

Rat 2 :
Action 1 : Mord Ren au bras (Ren prend 11 dégâts).
Action 2 : Esquive une éventuelle riposte de Ren.

Les rats sont étrangement coordonnés et réactifs, comme s'ils étaient moins bêtes qu'ils en ont l'air. De plus, ils se battent vraiment jusqu'à la mort et semblent déterminés à être les survivants.
De plus, Ren, tu t'aperçois que ta blessure aussi commence déjà à prendre une étrange couleur ... Cependant, tu ne ressens encore aucun effet particulier.


____________________________

Etat actuel des combattants :

Nao :
142/148 vie
118/168 chakra
133/133 énergie
+3 Sagesse (Maitrise du chakra)
+3 Vitesse (Maitrise du chakra)
Fiévreux (-3 vie/tour)

Ren :
137/148 vie
118/168 chakra
113/113 énergie
+3 Vitesse (Maitrise du chakra)
+3 Force (Maitrise du chakra)

Rat1 : 24/51 vie
Rat2 : 41/60 vie
Rat 3 : 41/41 vie, caché

Ordre d'initiative :
Nao - Ren - Rat 1 - Rat 3 - Rat 2
Changement de vitesse, attention.

Ordre de déclaration : normalement il devrait changer mais pas là : on garde le même ordre de post, puisque c'est une 'initiation' et que ce sera plus pratique pour le RP, ce ne sera pas le cas à votre prochain combat cependant.
L'Eclair Blanc
avatar
Messages : 390
Date d'inscription : 13/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
174/300  (174/300)
Points de vie:
318/318  (318/318)
Points de chakra:
938/938  (938/938)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 27 Aoû - 23:59
Coriaces, les bestiaux. Mais ils étaient très loin d’être aussi effrayants en termes de capacités que leur aspect enragé tendait à le faire croire. Le coup de Nao avait défoncé le faciès du rat véloce, tandis que l’attaque de Ren avait laissé un bleu sérieux sur celui qui était plus épais. L’une comme l’autre, les attaques n’avaient pas été appréciées du tout et avait fait leur montant de dommages sérieux. Ces rats géants avaient beau être plus solides que des rats ordinaires, ils n’en restaient pas moins des rats. Quelques coups suffiraient à s’en débarrasser. Le tout était de parvenir à les enchainer en limitant le nombre de morsures et de griffures subies.

La pointe de douleur que Nao ressentit dans la jambe le ramena quelques minutes en arrière, aux avertissements de l’employé qui sentait mauvais et dont il ne parvenait pas à se souvenir du nom. Une infection. Du poison naturel en quelque sorte. Il n’avait pas imaginé qu’elle puisse prendre effet si rapidement. Des gouttes de sueur perlaient sur le front de l’adolescent, et il se sentait trembler de façon incontrôlable. C’était léger et ça ne suffirait pas à le déconcentrer, mais ça s’était déclaré très vite. Est-ce que ça pouvait évoluer et empirer au même genre d’allure ? Impossible de le savoir, du coup le mieux qu’il restait à faire c’était de s’en occuper rapidement.
Heureusement, enfin façon de parler, les rats combinèrent leurs efforts pour attaquer Ren ce qui offrit quelques dixièmes de seconde de répit à Nao. Il eut le temps de porter la main au talisman qui pendait à son coup. Le contact de ses doigts avec le bois lui fit d’emblée du bien. Il se mit à murmurer, ou plutôt à fredonner. Un peu comme s’il récitait une vieille comptine.

« A moi la violence de l’ouragan et la tendresse de la marée. Je t’en prie Suijin, entends mon appel. C’est un homme humble qui te demande ton aide. Celui qui a courbé la tête devant la grandeur de l’océan, et a su prier plutôt que conquérir devant celui qui était plus grand que lui. »

Le talisman se mit à luire d’une aura bleutée, et un voile d’eau en sortit pour aller se déposer sur son mollet, et refermer la plaie. Il sentit l’eau qui imprégnait la blessure pour reformer les tissus.

Mais il n’avait pas trop loisir d’étudier si ça avait fonctionné ou pas dans l’immédiat. Par-dessus la fièvre infectieuse, la fièvre du combat était encore plus forte. Et notamment, Ren était dans une mauvaise situation maintenant que deux rats l’avaient solidement cramponné. C’était épatant d’observer ces créatures faire, mais il fallait limiter le nombre de blessures, s’il voulait pouvoir toutes les soigner après cet affrontement : Suijin ne lui accorderait pas trente-six faveurs après tout. Et ce serait à lui de s’occuper des offrandes … Il y avait peu de chances que Ren accepte de venir pêcher avec lui pour l’aider à remercier le Dieu de l’eau de ses bénédictions.

Bref, l’un des rats avait la gueule enfoncée. C’était la cible prioritaire, mais il avait l’air de se tenir sur ses gardes … D’un autre côté, il ne pouvait pas non plus esquiver son attaque et maintenir Ren en même temps, il lui faudrait faire un choix. Soit il était KO, soit il lâchait Ren qui pourrait potentiellement le mettre KO quand même. Ou alors en mettre un autre KO. Quoiqu’il advienne, que le coup porte ou pas, les deux alternatives semblaient très bonnes.

Le coup de poing partit à nouveau vers la gueule déjà à moitié explosée du rat. Simple, direct, sans fioritures. C’était juste un direct très banal. Mais il visait son angle mort, là où l’œil gonflé ne lui permettait pas d’anticiper correctement l’attaque. Ce n’était pas de l’efficacité technique, mais plutôt savoir profiter des circonstances favorables. De l’opportunisme.

Tandis qu’il portait son attaque, Nao ne put s’empêcher de zyeuter très rapidement le bras de Ren. Cette fois il avait encaissé une morsure, à cause de la combinaison des rats. Est-ce qu’elle allait s’infecter elle aussi ? Et plus important encore : est-ce que la bénédiction de l’eau ôtait l’infection ou alors elle ne traitait la blessure qu’en surface ? Il avait testé sur lui-même, dès que son poing reviendrait vers son corps il saurait rapidement s’il disposait de son équilibre et donc de toutes ses facultés …

Citation :
_______________________

Action 1 : Totem de bénédiction de l’eau sur lui-même, -30 chakra +10 points de vie, pour guérir et nettoyer sa blessure à la jambe.
Action 2 : Attaque le Rat1 avec ses poings américains, qualité MQ, valeur 8.

Rappels :
Maitrise du taijutsu (bonus de +5 dégâts mains nues/armes de corps à corps)
Maitrise des gants métalliques (bonus de +2 dégâts poings américains)
Maitrises du chakra (+3 vitesse/sagesse)
Genin
avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 05/08/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
2/100  (2/100)
Points de vie:
208/208  (208/208)
Points de chakra:
233/233  (233/233)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 28 Aoû - 23:38
La situation n'était pas bonne, mais elle n'était pas absolument mauvaise. Ren remarqua la blessure de Nao loin d'être agréable à voir surtout la couleur violacée qu'elle prenait. Il était aisé de deviner l'infection,Ren fut légèrement surpris par la vitesse de l'infection. Quant aux rats, il était certain qu'ils n'allaient se laisser massacrer ainsi. Le rat attaqué par Renzawa se remit rapidement de ses blessures qui semblaient moindres comparées à celles du rat attaqué par Nao.

*Un différence de force ou différence de résistance de la cible? Définitivement la cible*

Ren était certain d'être plus fort que Nao, mais le rat ayant attaqué Ren était bien plus solide et fort que celui ayant attaqué Nao. Renzawa essayait de rester concentré afin d'éviter toute blessure au risque d'être infecté à son tour.

Ce danger lui rappelait sa triste enfance, lorsque son père lui l’entraînait à résister au poison. Il n"avait même pas huit ans. Soudain, la voix de Nao résonna, une prière envers son dieu, un voile d'eau vint agir sur la blessure au mollet. Cela surpris légèrement Ren et le rassura aussi, la situation s'améliorait. Mais durant cette seconde de distraction, le rat ayant attaqué Nao se précipita vers lui, ainsi que le troisième rat tapis d'en l'ombre et immobilisèrent ses jambes. Comme si cela ne suffisait pas, le dernier rat se jeta sur lui et lui planta ses crocs dans le bras avant de retomber sur le sol, fort de sa réussite.

-Saloperies.

Renzawa due avouer que la coordination de ces rats était inespérée tout comme leur intelligence. Ces bêtes avaient ciblé Ren en le considérant comme le plus dangereux et avait réussi à le blesser, restait plus aux rats à prier pour un infection. L'action des rats eut pour effet d'enflammer la rage de l'enfant aux cheveux d'argent, malgré la douleur légère du bras, un sourire sadique apparut sur son visage, une seule envie traversait son esprit: mettre ces rats en charpille. Même si son regard était emprunt de folie, son esprit était clair et imaginait de nombreuses manières d'assouvir ses pulsions meurtrières.

*Première chose à faire: se libérer*

Renzawa arma son poing, concentrant son énergie dans son avant-bras, le poing devint paume et s’abattit sur le rat qui s'était tapis dans l'ombre.

-Houshou!




Citation :
Action 1&2: Houshou (paume écrasante)(2PA): Vous portez un coup puissant dans le thorax de votre adversaire avec  la paume de la main après avoir concentré suffisamment d’Energie dans la partie de votre avant-bras. Votre adversaire est projeté sous la puissance du Taijutsu Pur.
=> Pour 20 Energie, vous faites un calcul de dégâts à mains nus en ajoutant +15. L’adversaire est projeté à distance.
Rang  1 : 20EN/+15Dégâts
_________
Rappel:
*Maîtrise du taijutsu: +5
*Maîtrise du chakra: Sag +3 et For +3
Genin
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 02/08/2017
Age : 18

Fiche ninja
Points d'expérience:
51/100  (51/100)
Points de vie:
163/163  (163/163)
Points de chakra:
198/198  (198/198)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 29 Aoû - 17:19
Petit résumé :

Action 1 Nao : Ok, tu perds 30 chakra et regagne tes points de vie. Tu sens que la fièvre décline et disparaît. La blessure perd tout son aspect repoussant par la même occasion et se cicatrise grâce au soin.
Action 2 Nao : Le Rat1 étant en train de maintenir Ren, son esquive échoue (l'esquive annule l'initiative, donc elle se déroule après son action2, je sais pas si tu as fait exprès mais bien joué !). Du coup il se mange le poing américain en plein faciès. Cette fois un bout de cerveau gicle, et le rat gise apparemment sans vie sur le bord du trottoir. (Le Rat1 prend 40 dégâts et est donc étendu au sol, à l'agonie).

Action 1 et 2 Ren : (Attention de bien préciser ta cible dans la résolution, moi je lis vos rps mais dans l'idéal l'arbitrage doit pouvoir être fait sans avoir à le faire. Je le compterais pas ici, exceptionnellement !). Le Rat3 est frappé de plein fouet par ton attaque, à laquelle il ne peut d'ailleurs pas opposer sa vitesse. Il prend 42 dégâts et s'envole à distance, s'écrasant lourdement sur le mur, puis glissant inerte sur le sol, assommé en une seule attaque.

Ren, cette fois c'est toi qui commence à te sentir fiévreux. Tu perds donc désormais 3 vie/tour jusqu'à ce qu'on te soigne. Tu entends curieusement le bruit lointain que tu entendais beaucoup plus nettement. Comme un bourdonnement, à cause de ton début de migraine.

__________________________

Actions des rats :

Rat 2 :

Action 1 : Tente de mordre Ren en se fendant désespérément. Il ne touche pas.
Action 2 : Voyant qu'il ne touche pas, se retourne vers Nao et tente de le mordre à son tour. Nao esquive également.

__________________________

Etat actuel des combattants :

Nao :
148/148 vie
88/168 chakra
133/133 énergie
+3 Sagesse (Maitrise du chakra)
+3 Vitesse (Maitrise du chakra)

Ren :
134/148 vie
118/168 chakra
93/113 énergie
+3 Vitesse (Maitrise du chakra)
+3 Force (Maitrise du chakra)
Fiévreux (-3 vie/tour)

Rat1 : -16/51 vie, agonisant.
Rat2 : 41/60 vie
Rat 3 : -1/41 vie, assommé.

Ordre d'initiative :
Nao - Ren - Rat 2

Ordre de déclaration : Même chose, on change rien.
L'Eclair Blanc
avatar
Messages : 390
Date d'inscription : 13/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
174/300  (174/300)
Points de vie:
318/318  (318/318)
Points de chakra:
938/938  (938/938)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 30 Aoû - 12:12
Ecoeurant. C’est tout ce que Nao parvenait à penser au moment où son poing défonça la tête du rat qui l’avait mordu lors de leur tentative d’embuscade. Rien que la sensation du choc, et de ses phalanges qui enfoncent sans pitié les os et la chair … C’était révulsant. Mais alors les morceaux de cervelle qui s’envolèrent dans toutes les directions, c’était un peu de trop.
Il n’était pas idiot au point de penser que la violence n’avait aucune place dans le monde. Les hommes n’étaient pas puissants au point de pouvoir tout résoudre par la diplomatie. Et certains êtres vivants, comme cette vermine qu’ils exterminaient aujourd’hui, n’étaient clairement pas ouverts au dialogue par nature. Mais ça ne l’empêchait pas de ne pas être spécialement enjoué par la vue du sang ou d’un animal mort. L’avoir tué lui-même, c’était un poids sur l’estomac. Ca passerait, mais il n’avait jamais pu tuer quoi que ce soit sans ressentir ce pincement caractéristique. C’était nécessaire. Mais était-il obligé de s’en réjouir ? Il avait vu tellement de personnes qui le faisaient qu’il se sentait un peu anormal dans cette situation.

Bon au moins cet affrontement était quasiment terminé. Ren venait d’envoyer voler un autre rat à l’aide d’une technique de taijutsu, ce qui n’en laissait qu’un seul. Piégé comme un rat, comme on dit. La technique qu’avait utilisé Ren …

** C’est le Houshou non ? **

La paume écrasante. Du taijutsu pur. Ce n’était pas une technique qu’un étudiant aurait dû posséder, normalement, puisqu’on apprenait les bases uniquement à l’académie. A la limite, les bases du taijutsu en complément, ou d’un art martial pour ceux qui en pratiquaient un. Mais une technique utilisant de l’énergie, ou une grosse quantité de chakra … Là, non, on n’apprenait pas. Donc il l’avait appris autrement. Il semblait avoir été solidement entrainé. Nao se demandait qui d’eux deux était le plus fort. Et ce n’était pas habituel pour lui de se poser la question. Il était plus rapide, mais pas de beaucoup puisqu’ils étaient de vitesse égale lorsque Ren utilisait la maitrise du chakra pour renforcer sa mobilité. Ils semblaient tous les deux capables d’utiliser des coups assez puissants, aussi. Mais par contre Ren avait ce Houshou, qui était quand même une sacrée technique de frappe. Enfin, il ne faisait aucun doute que, tout comme lui, il ne s’était pas donné à fond et donc c’était difficile de pronostiquer avec exactitude tout cela. Mais il en avait une meilleure idée maintenant. Il n’avait pas pensé que quelqu’un de son âge puisse lui tenir tête en termes de capacités physiques. Ca n’était pas arrivé dans son village natal, ni même dans sa promotion à l’académie.

Etait-il enjoué ou excité par la présence d’un potentiel rival ? En fait, pas vraiment. Il ne ressentait rien de précis à cette idée. C’était simplement qu’il réfléchissait toujours beaucoup, et qu’il voulait devenir plus fort. Comparer sa force à ceux qu’il croisait devenait simplement un réflexe. Mais en soi, ce n’était pas celle des autres qui l’intéressait, mais bien la sienne.

Bon, en attendant ils étaient encore en pleine mission. Et il avait constaté que la bénédiction de Suijin fonctionnait sur l’infection propagée par les rats. Et comme le dernier rat venait de prouver qu’il n’y aurait pas de blessures supplémentaires lors de cette rixe … Il était temps de faire en sorte que son équipier ne soit pas handicapé pour la suite de la mission. Nao avait quand même pris le temps de tester sur lui-même avant de le faire, c’était déjà une bonne précaution. Il reposa la main sur son amulette, murmurant sa prière au dieu de l’eau et à l’océan.
Une lueur bleutée apparue sur le bras de Ren, à l’endroit exact de la blessure. Une fine couche d’eau apparut sur la peau, et s’incrusta dans la plaie ouverte, pour la nettoyer et la refermer. Partiellement, elle restait légèrement ouverte. Elle était plus sérieuse que celle de Nao, donc la refermer en un seul coup était impossible pour lui. Et la bénédiction de Suijin ne s’utilise qu’une seule fois par blessure. Enfin, au moins ça ferait cesser les effets de l’infection si ça fonctionnait comme pour lui.

Le dernier rat s’enrageait et attaquait dans toutes les directions. Nao eut un moment d’hésitation. Il ne savait pas trop s’ils devaient réellement frapper cet animal encore et encore jusqu’à ce qu’il s’écroule. A deux contre un en plus … Même s’ils avaient attaqués à trois contre un, c’étaient des rongeurs, ils ne pouvaient pas avoir de code moral, ils agissaient par instinct. Mais l’homme, lui, peut avoir un code d’honneur. Et le deux contre un, ce n’était pas dans celui de Nao. C’était un rat qui ne pouvait déjà pas se défendre contre un seul d’entre eux. Alors deux … Non, c’était bien trop inégal pour qu’il le cautionne. Nao fit un petit bond en arrière, pour se dégager de la mêlée. Il le laissait à Ren. C’était lui qui avait été attaqué par ce rat à la base, c’était le sien. Il lui dirait ça si jamais il posait la question. C’est ta proie, ou un truc classe de ce genre. En réalité, évidemment, il n’avait juste pas envie de s’acharner à deux sur la bestiole.

Bon, en attendant, d’autres questions se bousculaient dans sa tête. Etaient-ils seulement trois au final ? Et si non, combien étaient-ils ? C’était un peu angoissant d’imaginer toute une colonie. Ils n’avaient pas eu trop de mal à se débarrasser de ceux-là, évidemment, ils restaient des ninjas. Apprentis, mais quand même. Seulement, les rats avaient montré qu’à plusieurs ils pouvaient déborder une défense qui était pourtant trop solide pour eux.

** Hum … Si on peut se les faire par petits groupes, oui, ça pourrait le faire. Mais à partir d’un certain nombre on trouvera sûrement notre limite. S’ils ne sont pas seuls, alors oui, cette mission n’est pas encore terminée. Reste concentré Nao, reste concentré. **

Citation :
_______________________

Action 1 : Totem de bénédiction de l’eau sur Ren, -30 chakra +10 points de vie, pour guérir et nettoyer sa blessure au bras.
Action 2 : S'éloigne du corps à corps.

Rappels :
Maitrises du chakra (+3 vitesse/sagesse)
Genin
avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 05/08/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
2/100  (2/100)
Points de vie:
208/208  (208/208)
Points de chakra:
233/233  (233/233)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 6 Sep - 18:47
Le rat le rat ayant attaqué Nao se fit tué par une coup de poing assez violent pour faire apparaître des bouts de cerveau. Le rat victime de la paume écrasante percuta le mur et ne montra plus signe de vie. Renzawa était satisfait du déroulement des dernières secondes, mais ne pouvais se réjouir à cause de la fièvre soudaine qui le pris. Il devina qu'il avait été infecté. Il espérait que le taux d'infection soit au grand maximum cinquante pourcent, mais à ce moment, l'idée que la moindre blessure entraînerait une infection semble plus plausible. Aussi, le bruit qu'il avait auparavant perçu devint plus net, un bourdonnement, Renzawa ne pouvait l'identifier peut-être à cause de la fièvre.

Alors que Renzawa venait de se débarrasser d'un des rats l'immobilisant, le dernier rat du trio l'attaque, mais il évita les crocs toxiques. Après avoir raté son attaque, le rat se tourna vers Nao qui esquiva à son tour. Dans la tête de Renzawa, le rat était déjà mort, mais alors qu'il laissait Nao s'en occuper. Soudain, une lueur bleuetée apparue sur sa blessure, de l'eau passa sur sa blessure, Renzawa fut d'abord surpris, ne s'attendant pas à l'aide de Naonori. L'infection fut soignée, mais la blessure n'était pas totalement guérie, cependant cela suffisait. Ren regarda Nao dun air intrigué comme pour demander "Pourquoi?". Nao avait préféré d'abord s'occuper de sa blessure avant d'éliminer l'adversaire, mais alors qu'il pensait cela, Nao fit un bond en arrière. Il était clair qu'il laissait le rat à Ren. Ce dernier ne réfléchit pas longtemps, sa poing devint une masse qu'il écrasa sur le rat de toutes ses forces, ne voulant pas perdre de temps.

Une fois la fièvre devenu un mauvais souvenir, Renzawa se concentra sur l'origine du bruit qu'il percevait. Une chose lui était certaine, ce bruit n'était pas une bonne nouvelle.

-Attention, il y a quelque chose.

Ren avait jugé bon de prévenir Nao, il serait dommage que l'un d'entre eux se blesse de nouveau au cours de cette mission bien plus complexe que prévue.


Citation :
______________
Action 1: Attaque le rat 2
Action 2: Se concentre sur le bruit

Rappels:
*Maîtrise du taijutsu: +5
*Maîtrise du chakra: Sag +3 et For +3
Genin
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 02/08/2017
Age : 18

Fiche ninja
Points d'expérience:
51/100  (51/100)
Points de vie:
163/163  (163/163)
Points de chakra:
198/198  (198/198)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 8 Sep - 19:32
Ren frappe deux fois le rat restant, afin de le terminer, et celui-ci s'écroule, assommé. Des trois rats, c'est le seul qui respire encore.

Citation :
Etat des ninjas à la fin de l'escarmouche :

Nao :
148/148 vie
58/168 chakra
133/133 énergie
0/2 maitrises du chakra restantes

Ren :
144/148 vie
118/168 chakra
93/113 énergie
0/2 maitrises du chakra restantes

L'effet de vos maitrises du chakra s'estompe avec la fin du combat, mais vous avez quand même épuisé votre compteur de technique pour la mission, attention.

Après le dernier Scouic poussé par le rat, le tunnel redevient enfin plus calme. Ren attire alors l'attention de son équipier sur un bruit, qui semble s'approcher depuis le fond du tunnel, et qui est encore assez loin.

Maintenant que le combat est fini et que vous pouvez vous concentrez dessus, vous entendez plein de toutes petites pattes qui semblent courir sur le sol et se rapprocher. Le bourdonnement devient plus clair pour toi Ren, et tu entends aussi une petite symphonie en 'scouic scouic' mineur qui accompagne cette débandade.

Malgré la lumière qui éclaire (au chocolat) les environs proches, par contre, vous ne voyez encore rien.
L'Eclair Blanc
avatar
Messages : 390
Date d'inscription : 13/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
174/300  (174/300)
Points de vie:
318/318  (318/318)
Points de chakra:
938/938  (938/938)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 11 Sep - 14:15
Renzawa sembla étonné de la réaction de son équipier, qui avait préféré soigner sa blessure en priorité d’achever l’adversaire. Nao ne répondit pas à son regard surpris. C’était pourtant la meilleure manière de procéder selon lui : l’infection rongeait petit à petit leur vitalité, et affaiblissait leurs sens et leur réactivité. S’il la laissait se propager, ils risquaient de ne plus pouvoir s’en débarrasser facilement. Mieux valait jouer la carte de la sécurité et la faire disparaître avant qu’elle n’ait trop nuit à leurs capacités. Après tout, même si ce rat qui restait n’était pas capable de leur faire beaucoup de mal, rien n’affirmait qu’il n’y en avait que trois dans les égouts. Mieux valait être au maximum de leurs possibilités s’ils en rencontraient d’autres.
Ou alors c’était simplement parce que leur entente avait très mal débutée, qu’il était étonné ? Quand même, Renzawa aurait pu lui cracher dessus il aurait fait la même chose. Nao n’était tout simplement pas quelqu’un qui laissait quelqu’un d’autre dans le pétrin. Surtout pas un équipier, tout aussi désagréable qu’il soit. Bon, dans d’autres circonstances, ils en seraient peut-être venus au moins à cause d’un désaccord ou un autre. Mais là, présentement, ils étaient en mission donc pas moyen de risquer la peau de qui que ce soit pour des histoires de fierté.

En tous cas, Renzawa acheva rapidement la troisième créature, la laissant assommée sur le sol. Assommée, ou morte ? Nao perdit quelques secondes à l’observer. Assommée. Elle respirait encore. Quand il releva les yeux, c’est pour entendre son équipier lui dire que quelque chose approchait. Il se concentra vers la direction indiquée. Effectivement, il y avait comme … un martèlement ? C’était plutôt difficile de savoir exactement ce que c’était, mais ça se rapprochait, et le volume augmentait au fur et à mesure. D’autres rats avaient entendus les cris de leurs congénères et accourraient en renforts ? Ils devaient être nombreux pour provoquer un tel boucan alors qu’ils devaient encore être très loin. Nao se souvint alors des paroles du type, à l’entrée des égouts …

** Les rats ont un excellent odorat. Je suppose qu’ils ne sentent pas que des odeurs. Ils ont dû sentir que ceux-ci avaient besoin d’aide, ou alors qu’il y avait des proies à finir quand ils en auraient fini avec nous. En tous cas, c’est sûr à 90%, ce sont des renforts qui arrivent. **

Par contre … Cette fois, il n’était pas question de se laisser surprendre par leurs capacités ou de sous-estimer le problème qu’ils représentaient. On ne l’y reprendrait pas à se faire mordre par manque de prudence. En plus, cette fois, ils savaient précisément à quoi s’attendre.

Nao fouilla dans la sacoche qui se trouvait à sa ceinture. Il y avait quelques ustensiles là-dedans, mais aussi une petite boîte, dont il tira une boule de pâte brune … de l’argile ? Oui, c’était de l’argile. C’était un autre des cadeaux que lui avaient fait les habitants de son village avant qu’il s’en aille. Une sorte de trésor du village, qu’ils lui avaient confié. Autrefois, le long de la côte, se trouvait une muraille qu’on appelait la muraille de Xi’an. C’était il y a très longtemps. Mais le long de cette muraille, pour intimider les pirates, un homme possédant des capacités hors-normes, avait modelé des fantassins dans l’argile afin de protéger le continent de leurs invasions. Cette boule d’argile était tout ce qu’il restait de cette histoire, devenue presque une légende. Un seul des soldats d’argile de Xi’an. Ca n’avait pas été de la tarte d’apprendre à s’en servir, d’ailleurs.

L’étudiant malaxa la boule de pâte entre ses mains, tout en y injectant son chakra. Le peu qu’il lui en restait en tous cas. Puis il lança la boule d’argile sur le sol. Elle gonfla, puis se modela, prenant la forme d’un soldat. Il avait un sabre qui semblait aiguisée, et une armure plutôt impressionnante. Nao soupira, tout s’était bien passé. Tant mieux. Parce que c’était la première fois qu’il utilisait cet objet en situation réelle. Il n’avait heureusement pas gaspillé inutilement ce qu’il lui restait de chakra. Le soldat se tourna vers lui, attendant ses ordres.

« Places-toi ici, et arrêtes tout ce qui essaiera de passer, mis à part nous deux. »

Puis, Nao se tourna vers Renzawa :

« On devrait le laisser encaisser la première vague. Il ne craint pas vraiment leurs infections, donc il réduira leur nombre. Et on pourra finir le travail derrière. »

Ce n’était pas vraiment des ordres. Plutôt une suggestion de stratégie. Mais elle semblait être suffisamment juste et prévoyante aux yeux de Nao pour qu’il ne pense même pas à ce qu’elle puisse avoir des défauts. Il se mit donc en garde, et attendit patiemment de voir à quoi ils avaient à faire cette fois.
Genin
avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 05/08/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
2/100  (2/100)
Points de vie:
208/208  (208/208)
Points de chakra:
233/233  (233/233)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 15 Sep - 18:48
Les renforts des rats arrivaient, leur nombre excédait indubitablement le duo et pas que d'un peu. Leur premier combat n'était pas considéré comme "facile", mais malgré l'infériorité numérique, ils avaient gagné sans réelles blessures. Cependant, Renzawa avait calculé que s'ils devaient affronté plus de cinq, ils seraient en très grande difficulté surtout que les rats arrivaient étonnamment à travailler en équipe. Il était clair pour l'étudiant au cheveux d'argent que la mission a été très sous-estimé, ce n'était pas vraiment une question de difficulté, mais plutôt de capacité. Il était évident que Renzawa et Naonori étaient plus tournés vers le taijutsu et le corps à corps, hors afin de s'occuper de ces envahisseurs il fallait en massacrer un grand nombre d'entre eux en quelques mouvements et les deux étudiants étaient pas encore à ce niveau. Dans le cas de Renzawa, il lui faudra environ deux coups pour en tuer un. L'idéal serait d'en tuer une dizaine en un coup.

Ren analysa leurs possibilités de manière scrupuleuse, simulant plusieurs combats dans son esprit. Il ne remarqua l'activité de son coéquipier que lorsque ce dernier lança la boule d'argile au sol qui grandit afin de devenir un soldat d'argile autant étrange qu'impressionnant. Renzawa fut surpris, il ne s'attendait pas à ce que le blondinet ait une telle carte dans sa manche. Il plaça son soldat en première ligne, étant donné qu'il ne risquait pas grand chose de toute manière. Naonori avait pour idée d'utiliser le soldat comme tank ou bouclier, le faisant stopper le gros des renforts. Ce n'était pas une mauvaise idée, à vrai dire c'était même la meilleure façon d'affronter ces dit renforts. Nao ne le savait pas, mais il avait réussi à gagner un chouia d'estime de la part de Ren. Bien sûr, l'efficacité de ce plan dépendait de la puissance du soldat et du nombre de renfort.

-Si le nombre de rat excède dix, nous battons en retraite.

Bien que le plan soit bien pensé, la difficulté n'était que passablement amoindri et à moins d'avoir une confiance totale en la victoire, il fallait mieux se retirer. De toute manière, la mission stipulait qu'ils avaient le droit d'abandonner si cela mettrait leur vie en danger. Ce qui signifiait que même ceux leur ayant donné cette mission n'en connaissait pas la réelle difficulté. Ren était certain que si c'était d'autres étudiants qui avaient été envoyé, ils seraient sans doute agonisant à cause des infections. Il était convaincu que ses capacités étaient bien supérieur à la moyenne et pensait que cette mission avait un niveau de difficulté adapté. Il comprit aussi que Nao était donc dans le même cas que lui.

Loin d'être un lâche, Ren prenait toujours ses missions au pied de la lettre et s'était engagé dans cette mission de chasse à la vermine avec l'intention de fuir s'il avait moins de 75% de chance de réussite.
Genin
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 02/08/2017
Age : 18

Fiche ninja
Points d'expérience:
51/100  (51/100)
Points de vie:
163/163  (163/163)
Points de chakra:
198/198  (198/198)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 19 Sep - 17:33
Spoiler:
 

Vous attendez, bien campés sur vos appuis, quand le raz-de-marée finit par déferler. Des dizaines et des dizaines de rats qui arrivent, apparemment plus affolés que hargneux après leur cavalcade.
Première chose que vous notez, immédiatement, c'est leur taille. Ce ne sont pas des rats géants, ceux-là. Ou alors des enfants ? Difficile à dire pour vous. En tous cas ils sont moins gros, ils ressemblent à des rats plus 'classiques'.

Le soldat d'argile se met en action dès qu'ils arrivent à sa portée. D'un seul coup de sabre il en fauche plusieurs et les tranche en deux, pas forcément en parts égales selon l'individu.
Quelques-uns passent outre sa surveillance grâce à la tactique de la marée humaine, mais les morsures qu'il subit ne semblent pas l'affecter, et vous avez un flux constant qui arrive vers vous ... mais qui est quand même bien réduit. Donc vous pouvez facilement gérer ce problème vu vos compétences. C'est clairement facile pour vous, comparé aux rats géants.

Spoiler:
 
Ils sont en tout une petite centaine. Au début, ca semble interminable parce que vous ne voyez pas tout à fait le bout de la marée ... Mais il apparait plus vite que vous ne le pensiez.

Une fois que ce problème est réglé, vous n'entendez plus rien de suspect. Et le soldat d'argile s'affaisse, pour devenir une petite boule d'argile sèche, presque dure.
La question se pose désormais : est-ce la fin de la mission ? Ou souhaitez-vous continuer votre exploration souterraine ? Les cartes sont dans vos mains !
Juunin
Chef du clan Inuzuka
avatar
Messages : 234
Date d'inscription : 08/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
171/300  (171/300)
Points de vie:
402/402  (402/402)
Points de chakra:
533/533  (533/533)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto-last-gen :: 
PARTIE RP
 :: Empire :: Région de la Cascade
-