AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

(Amical) Satsu tai Seijun

 :: 
PARTIE RP
 :: Divers :: Arène Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 10 Sep - 23:35
Combattants : Satsu Yashara, Genin, affrontera Seijun Hyuuga, lui aussi Genin.

Enjeux : C'est un combat purement amical, entre deux jeunes shinobis qui ont besoin d'engranger de l'expérience et de tester leurs compétences au combat. Les deux jeunes gens sont inscrits sur la liste de ceux qui désirent faire un match, et l'académie de Taki les a mis l'un contre l'autre parce qu'ils pensent que ce sera un bon apprentissage pour tous les deux.

Les deux adversaires débutent le combat à mi-distance l'un de l'autre.

Terrain d'affrontement : Au centre, c'est une arène plate tout ce qu'il y a de plus classique. Mais elle est entouré d'une douve très profonde, qui a donc toutes les règles de l'eau profonde. De plus, vous pouvez utiliser les murs de l'arène pour vous hisser en hauteur à l'aide de l'adhésion ou la supade, mais vous ne pouvez pas y grimper autrement.

Initiative/Déclaration : Seijun - Satsu

[Notes de contexte supplémentaires : ce combat se déroule en hors-temps pour le moment, vous le caserez où vous voudrez quand la situation sera clarifiée par rapport à la déclaration de guerre de l'Aile du phénix, puisque compte tenu de votre 2v2, vous vous connaissez déjà donc on ne peut pas le placer avant.

Petite précision à moitié hrp : prenez bien votre temps pour poster, inutile de vous presser, ce combat est là pour vous faire progresser, je vous enverrais des conseils comme je peux par mp à chaque tour, sans divulguer la stratégie de votre adversaire évidemment. Le but est évidemment de gagner, mais aussi de progresser pour aspirer à un grade plus important en prévision des événements décisifs à venir et pour l'avenir de votre nation !]
Princesse Kaguya
avatar
Messages : 93
Date d'inscription : 14/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
1/300  (1/300)
Points de vie:
750/750  (750/750)
Points de chakra:
700/700  (700/700)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 13 Sep - 7:32
Après l’évènement qui avait secoué le tournoi, les forces de l’Empire étaient toutes sur le qui-vive, et autant dire que la délicieuse sensation d’être en paix avait quitté tout le monde. Ce drame, et son auteur, avaient réussi à bouleverser tout l’Empire. Et le pressentiment de Seijun, c’était que rien ne s’arrêterait ici. L’Empire avait réussi l’exploit d’unifier presque tout le continent, mais les conséquences allaient être nombreuses, et l’effet domino serait important. La faculté de l’Empire à forcer un retour à la paix se définirait par sa stratégie, évidemment. Mais aussi par la force de ses ninjas. La force collective, principalement, mais dans une moindre mesure également leurs forces individuelles.
Seijun n’était pas né sur les terres impériales, puisqu’il était un ressortissant du clan Hyuuga. Enfin, plus un émissaire depuis peu. Mais l’Empire l’avait accueilli bien que son clan ait refusé de s’allier à eux à la fin de la guerre contre Shousan. Il avait été logé, formé, puis intégré aux rangs des shinobis, sans qu’on ne remette jamais en doute ses intentions et son intégrité. Enfin, si, à l’examen d’admission à l’académie, comme tout un chacun. Mais son expérience impériale avait, c’était là le nœud du problème, été très gratifiante et très agréable.
Ce ne serait pas seulement un acte de trahison envers l’Empire que de les lâcher maintenant que le danger rôdait à leurs frontières. Ce serait aussi un acte de trahison envers lui-même.

Etant donné que Seijun n’était pour le moment affecté à aucune équipe, c’était impossible pour lui de participer à l’amélioration de la force collective pour le moment. Ce qu’il lui restait, c’était donc la possibilité de s’améliorer individuellement. Et plutôt que de s’entrainer dans le vent, habitude qu’il avait perdu de toute manière depuis qu’il avait renoncé à changer le monde uniquement à la force de ses poings, il préférait opter pour une autre méthode qui permettait d’acquérir de l’expérience : un combat en arène. Il aurait pu choisir une mission, mais à l’heure actuelle il préférait rester disponible plutôt que de partir vadrouiller loin du cœur de l’Empire, et donc loin des potentiels problèmes qui pourraient arriver.
En plus la pratique par le combat amical, c’était un moyen de s’entrainer très prisé des shinobis. Cela permettait de tester ses capacités contre des adversaires tous très différents. Mais ça permettait également de rencontrer d’autres ninjas de sa patrie, avec qui on pourrait être amenés à faire équipe un jour ou l’autre. Un bon moyen de s’entre évaluer, du coup, pour mieux fonctionner quand ils seraient dans le même camp.

Mais pour le coup, l’adversaire que lui avait fourni l’académie serait d’un genre un peu spécial : Satsu Yashara. On ne pouvait pas dire qu’ils s’étaient déjà affrontés, lors du tournoi : c’était plutôt un duel entre Shura et Sham. Eux n’avaient pu que regarder et essayer de survivre aux attaques démentielles du traitre.
Mais le Hyuuga avait quand même à cœur de prouver ses capacités face à une adversaire qui, techniquement, l’avait vaincu.
En plus, il avait conservé les notes qu’il avait prises au sujet de la jeune fille. Elles seraient sûrement un peu obsolète : depuis le drame, beaucoup de ninjas avaient dû tout donner pour progresser et acquérir quelques techniques supplémentaires, entre autres. Mais en attendant, ce seraient de bonnes pistes pour deviner approximativement ses capacités. La plus importante de ces pistes étant tout simplement sa spécialité : qu’elle se soit améliorée ou non, elle restait une spécialiste du genjutsu. Et plus particulièrement des genjutsus instrumentaux. C’étaient des indications qui pouvaient s’avérer précieuses s’il savait les exploiter.
Pour le reste, elle avait prouvé avoir un très bon niveau en ninjutsu : elle était capable d’utiliser une métamorphose supérieure ce qui était assez rare chez les Genins, encore plus quand ils n’étaient pas spécialisés dans le ninjutsu.
Par contre elle était relativement lente, il ne devait pas y avoir de possibilité pour elle de lui voler l’avantage de la vitesse, donc il pourrait considérer, durant tout l’affrontement, qu’il était plus rapide qu’elle, ce qui était une très bonne chose. Et puis ils partageaient une faiblesse : la résistance moindre aux coups. Quand bien même, il restait une chose à ne pas sous-estimer : dans son combat précédent celui livré pendant le tournoi, elle avait fait montre de beaucoup d’agressivité. S’il laissait trop d’ouvertures, il risquait de ne pas pouvoir combattre du tout et se laisser surprendre. Donc Seijun devait à la fois mener l’offensive et la défensive. Donc  se montrer efficace en terme de technique. Par chance, c’était son point fort.

L’arène, qui serait le théâtre de ce combat, était assez singulière même si les différents éléments qui la composaient étaient plutôt courants. Du plat, de l’eau. Mais leur disposition était plutôt particulière : l’eau était une douve qui entourait la partie plate. Intéressant. Cela laissait pas mal de possibilités, surtout que Seijun était du genre à utiliser le terrain à son avantage. Ici, il pourrait laisser parler cette faculté.

Le Hyuuga salua son adversaire d’un simple signe de tête. La provocation n’était pas son genre, et puis, simplement se montrer amical avant un combat avait peu de sens et pouvait même devenir insultant entre deux inconnus. Et il était très à cheval sur la politesse. Un simple salut permettait de montrer son respect sans trop en faire.

L’arbitre prit le temps d’un ou deux contrôles, puis lança l’affrontement. Sans tarder, le Hyuuga passa à l’action. Cette fois, il ne se priverait pas d’utiliser son Byakugan à son plein potentiel : face à quelqu’un qui avait à tout prix besoin du chakra pour lutter, c’était une excellente méthode pour lui mettre un maximum de pression que de l’activer d’entrée de jeu. Puis, il exécuta une série d’action pour réduire sa mobilité. Avec un peu de chance, elle penserait qu’il suivait encore les préceptes essayés durant le tournoi, à savoir aucun coup direct. La laisser dans le doute était une bonne idée pour la perturber ou la laisser penser qu’il la sous-estimait. Peu importait comment elle l’interprétait, si elle le pensait, c’était en soi une petite victoire.
Mais il n’en oublia pas pour autant de se construire une défense : des clones inconsistants. Leur avantage face à elle, c’était que le genjutsu visait l’esprit. Donc elle ne pourrait pas les faire imploser avec, les clones étant presque des illusions eux-mêmes. Impossible donc de viser leur esprit. C’était une défense simple, mais très appropriée.

Bien, la situation se présentait plutôt bien. Maintenant il fallait observer les premiers mouvements de Satsu, et réagir en conséquence et avec sang-froid.

____________________________

Action 1 : Active le Byakugan rang 3 (-19 chakra +10 chakra/tour pour le maintenir)
Action 2 : Fauchage à mi-distance sur Satsu en utilisant le Dragon Pole
Action 3 : AD (-43 chakra)
Action 4 : Création de quatre clones semi-consistants (-19 chakra)

Rappels :
Contrôle des flux de chakra -5% coûts en chakra
Insaisissable tel le vent +5 défense/esquive/parade
Apprenti en manoeuvres
L’art du Juinjutsu +2 Adr
Détective privé +1 Sag
Chuunin
avatar
Messages : 27
Date d'inscription : 07/07/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
19/150  (19/150)
Points de vie:
213/213  (213/213)
Points de chakra:
566/566  (566/566)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 14 Sep - 10:32
Satsu n’était plus la petite Genin qui partait à la chasse aux autruches électrifiées. Désormais, elle était plus consciente de son rôle d’héritière du clan Yashara. Elle était devenue Chuunin, et membre d’une discipline. Son rôle, ses responsabilités, étaient devenues bien plus importantes : elle défendait trois noms à la fois, et son honneur était les leurs. Faire n’importe quoi aurait déshonoré ceux qui avaient choisis de lui faire confiance. Il n’y avait plus qu’une chose à faire : devenir célèbre et reconnue dans le monde entier comme une kunoichi talentueuse.
Mais pour marquer les esprits en tant que ninja, ce n’était pas seulement une histoire d’être douée ou d’utiliser de supers techniques, apprises au fil d’entrainements intensifs voire surhumains. Il fallait aussi avoir sa signature, son propre style, pour atteindre les podiums et le devant de la scène. Non seulement Satsu s’était entrainée pour devenir plus forte, mais aussi pour se créer une image qui lui serait propre et frapperait fort dans l’esprit de tous ceux qu’elle rencontrerait.

Elle avait fait la rencontre d’une nouvelle amie dans la forêt féérique. Et s’était concoctée une petite tenue à pas piquer des hannetons.
C’est ainsi que Satsu débarqua dans l’arène, ce jour-là, à dos de licorne. Elle avait revêtu une longue cape blanche, qui enveloppait son corps tout entier. Et sur sa tête, elle avait posé un chapeau comme en portait les dames issues de milieux bourgeois. Blanc, lui aussi, évidemment. Tout ce blanc mettait clairement en valeur sa chevelure blonde, qui battait le vent derrière elle. Mais pas seulement : ses yeux d’un vert éclatant aussi, sa peau presque mate. Tout était calculé afin de lui donner une image parfaite.
Quand elle arriva, avant même de saluer l’arbitre ou son adversaire, Satsu fit décrire quelques cercles à Katsura, juste sous les tribunes, afin de saluer proprement le public. Ils étaient peu nombreux, évidemment. Avec la catastrophe du tournoi, et le fait qu’ils n’étaient que deux Chuunins encore presque inconnus, comment en serait-il autrement ? Mais même quand on a peu de public, on doit le saluer convenablement pour mériter ses encouragements. En étant respectueux d’un petit public, on en obtenait plus la fois suivante.
Satsu ôta son chapeau et fit arrêter la licorne, afin de saluer d’une révérence, avant d’enfin descendre de la licorne. Elle ôta aussi sa cape et son couvre-chef, qu’elle déposa sur la selle à l’endroit où elle était auparavant. Puis, elle attrapa Kou entre ses mains, et le laissa dans la petite nacelle prévu à son intention sur le côté de la selle. Il protesta mais elle lui expliqua tout d’un sourire entendu : elle n’avait pas le droit de commencer le combat avec lui à ses côtés.

Tout ceci fait, satisfaite de son petit effet, elle laissa la licorne s’éloigner, tandis qu’elle rejoignait le centre de l’arène où l’attendait Seijun.
Il la fixait d’un regard très sérieux. Ca lui plaisait bien. Sa seule expérience au combat, jusqu’ici, était contre une petite conne qui l’avait sous-estimée, puis avait rapidement abandonné l’idée de gagner pour appeler son senseï à l’aide en plein milieu de l’arène. Inutile de dire que ça ne lui avait pas plût de l’emporter aussi facilement.
Cet adversaire, par contre, semblait avoir un peu plus de mordant. Ca promettait d’être passionnant. Il avait l’œil perçant, elle se sentait analyser rien qu’en lui rendant farouchement son observation.

« Quel sérieux ! Ce n’est qu’un combat amical, tu sais. Détends-toi, Seijun-kun. »

C’était juste une petite pique pour le tester, évidemment qu’elle, elle irait à fond et ne lui laisserait aucun répit.

Elle savait bien qu’elle n’aurait pas l’avantage d’avoir plus d’informations sur lui qu’il n’en avait sur elle : il était détective privé après tout. Mais elle en avait quand même quelques-unes, grâce au combat pendant le tournoi. Il était rapide, par exemple, même vraiment très rapide. Et il était du clan Hyuuga, et avait un style mêlant le combat rapproché au Juinjutsu, donc de la polyvalence. Ce n’était pas le genre d’adversaire contre lequel elle pourrait y aller à moitié, elle le savait bien. Celui-là n’était pas un amateur sans aucune expérience. En fait, tout le monde s’attendait probablement à ce qu’elle perde après s’être défendu un petit peu.
Mais ça, c’était sans compter sur ses nouvelles capacités. Même si le tournoi datait d’il y a peu de temps, elle avait tout donné pour progresser depuis. Elle avait appris de nouvelles choses dans son coin, l’Empire lui avait fait cadeau d’un sceau interdit … Une certaines quantités de données que Seijun ne devait pas avoir et avec lesquelles elle comptait bien le surprendre. En parlant de ça … Satsu ramena sa main sur son omoplate. Elle était encore chaude, et un peu irritée, à l’endroit où ils avaient tracé le sceau. Mais elle sentait sa connexion avec lui : elle pouvait déjà l’utiliser. Et elle le ferait, d’ailleurs. Elle avait besoin de le tester afin de voir jusqu’où allait sa puissance.

Seijun démarra pied au plancher le combat. Non, cet adversaire-là ne déconnait pas. C’était parfait ! Il enchaina des actions bien embêtantes, d’ailleurs. Après avoir activé son Byakugan, qui était déjà en soi une technique terrifiante pour elle qui avait du mal à gérer son chakra et sa défense, il utilisa une sorte de bâton super long pour lui faucher les jambes. Se trouver à plat ventre sur le sol n’était pas pour lui plaire, d’ailleurs.
Par contre, ils avaient clairement un point commun : sa défense à lui aussi laissait à désirer. C’était bien vu d’utiliser des clones pour qu’elle gâche du chakra et ne puisse pas utiliser de genjutsu dessus. Mais elle avait déjà pensé à ses propres points faibles, et à ce genre de situation.
Sans se relever pour le moment, Satsu attrapa une aiguille dans une poche, et enroula un parchemin autour. Une solution très simpliste, pour une défense très simpliste. Une explosion souffla les clones, laissant le seul vrai Seijun à découvert.

** Bien ! Tu vas goûter ma toute dernière technique ! **

Satsu n’utilisa, et elle le faisait rarement, pas sa flûte cette fois-ci. Question de confort : jouer tout en étant par terre elle le pouvait, mais c’était pénible. En plus, l’instrument était dans son dos et elle n’avait pas envie de se contorsionner pour aller la chercher. Elle était déjà par terre inutile d’en rajouter, se rendre ridicule même pour des questions d’efficacité, c’était au-delà de ce qu’elle se permettait devant un quelconque public.
Par contre, un genjutsu classique, elle pouvait aussi en utiliser. L’illusion perfora la barrière mentale de son adversaire, pour atteindre la zone réservée aux mauvais souvenirs. Ca n’allait pas être très long : quelques petits flash-backs bien sentis seulement. Mais il allait pouvoir revivre ses pires expériences tandis qu’elle reprenait l’initiative de l’assaut …

Il était temps de mettre le sceau à l’épreuve. Son omoplate la brûla, mais elle sentit la force couler dans ses veines. C’était une sensation assez bizarre. Comme le lui avait dit l’Anbu qui avait posé le sceau sur elle : c’était un sceau qui se nourrissait de l’énergie vitale de celui qui le porte, en échange de quoi il donne beaucoup de puissance. Satsu grimaça. Ce n’était pas trop son truc normalement, c’est pour quoi elle l’avait caché sous ses vêtements. Mais bon, il fallait avouer que la force qu’il donnait était grisante.

______________________

Action 1 : Enroule un parchemin explosif autour d’une aiguille
Action 2 : Lance l’aiguille munie du parchemin explosif sur le sol entre les cinq Seijun
Action 2-2 : Fait exploser le parchemin explosif
Action 3 : Nikimi sur le Seijun qui reste (-43 chakra, gagne l’initiative pour le prochain tour)
Action 3-2 : Active le sceau de la mort (+10 points de stats, -10 vie/tour)

Rappels :
Contrôle des flux de chakra : 5% réduction des coûts en chakra
Sceau du singe : +2 Adr
Sceau porte-bonheur : +1 chance
Menuiserie : +1 Adr
Chuunin
Héritière des Yasharas
avatar
Messages : 39
Date d'inscription : 29/06/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
15/100  (15/100)
Points de vie:
160/160  (160/160)
Points de chakra:
540/540  (540/540)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 15 Sep - 15:49
Résumé du tour 1 :

Seijun
Action 1 : Ok, Byakugan activé. -19 chakra.
Action 2 : Ok, manoeuvre réussie, Satsu est à terre (1 PA pour se relever).
Action 3 : Ok, AD utilisée, -43 chakra.
Action 4 : Ok, 4 clones créés, -19 chakra.

Satsu
Action 1 : Ok, une aiguille MQ munie du parchemin explosif.
Action 2 : Ok, l'aiguille MQ est sur le sol aux pieds de Seijun et ses clones.
Action 2-2 : Ok, tous les Seijun prennent 10 dégâts, les clones explosent.
Action 3 : Ok, -43 chakra tu as l'initiative au tour 2.
Action 3-2 : Ok, sceau de la mort activé. -10 vie.


Citation :
Seijun :
Vie : 203/213
Chakra : 485/566
Energie : 223/223
Byakugan rang 3 actif (-10 chakra/tour)
1/2 AD utilisées

Satsu :
Vie : 150/160
Chakra : 497/540
à terre (1 PA pour se relever)
-1 parchemin explosif
1 aiguille MQ à terre près de Seijun
Sceau de la mort actif (-10 vie/tour)


Les deux adversaires sont à distance l'un de l'autre.

Initiative : Satsu - Seijun
Déclaration : Satsu - Seijun
Princesse Kaguya
avatar
Messages : 93
Date d'inscription : 14/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
1/300  (1/300)
Points de vie:
750/750  (750/750)
Points de chakra:
700/700  (700/700)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 16 Sep - 10:44
Ce combat qui se déroulait en ce moment rappelait de nombreux souvenirs à Satsu. Le moment où, à l’académie, elle avait dû choisir sa future spécialisation, notamment. Tous ses professeurs avaient été d’accord sur un point : ce qui convenait le mieux à son caractère, c’était le ninjutsu et le taijutsu. Elle était directe, franche, et agressive dans son style de combat. Et même si les techniques de son clan étaient moins adaptées à ces styles, ils pensaient tous que le meilleur pour elle c’était l’une de ces spécialités. Mais Satsu avait rejeté leur opinion et s’était orientée vers le genjutsu. Pourquoi ? Parce que pour elle ils avaient tort. La meilleure spécialité pour combattre de façon agressive, c’était évidemment le genjutsu, tout simplement. Ca comportait une grande part de risques, oui. Mais une fois qu’elle avait pris quelques entre ses griffes, avec le genjutsu, elle ne pouvait tout simplement plus lui échapper. Si elle ne lâchait pas et maintenait la pression, elle avait tout simplement gagné. Et dans l’idéal, sans même que l’adversaire ne puisse réagir. Ils avaient beau tous dire que ce n’était pas la meilleure idée pour elle, Satsu n’était pas d’accord. Et aujourd’hui encore elle ne regrettait rien. Ce qu’elle voulait, c’était devenir forte et remporter des un contre un. Et en un contre un, tout ce qu’elle voyait, c’était que c’était le genjutsu était bien meilleur. Elle n’avait jamais compris pourquoi ils disaient tous que c’était une spécialisation de soutien, de combat en équipe. Bien sûr que non ! Le genjutsu c’était aussi pour ceux qui aimaient dicter leur loi et contrer frontalement tous leurs adversaires.

Et justement, Seijun avait tenté de l’avoir sur la finesse, elle l’avait atteint en attaquant de face. Si ça ce n’était pas une preuve que ce qu’elle disait était vrai qu’est-ce que c’était, hein ?

Satsu se releva d’un bond. Elle se sentait plus vive et plus rapide que jamais. Le pouvoir du sceau de la mort était assez incroyable. Elle ressentait le pouvoir brut qui coulait dans ses veines, et c’était très grisant. Bien plus qu’elle ne l’aurait cru. Bon, ok, c’était douloureux. Elle sentait sa peau qui la brûlait au niveau de l’omoplate. Et ce pouvoir se diffusait dans son corps plus comme une rivière de feu que comme un nectar doux et avenant. Mais c’était irrésistible. Elle avait toujours su qu’elle était attirée par ce qui brillait, et ce qui était sous le feu des projecteurs. Se pouvait-il qu’elle aime aussi tout ce qui avait trait à la puissance ? C’était ça, sa face cachée, son vice encore en sommeil ? Hé ce n’était pas si mal d’aimer le pouvoir après tout.
La jeune fille attrapa la flûte qui était dans son dos, et la porta à ses lèvres. Fini de tergiverser en se débattant pour prendre l’ascendant. Maintenant qu’elle l’avait, elle passait à l’offensive ! Elle utilisa sa plus terrible technique pour atteindre Seijun : une mélodie de notes aigues, qui tout aussi harmonieuse qu’elle soit, semblait faire mal rien que par la plage de notes qu’elle atteignait … Mais pour Seijun c’était plus que sembler. Il était en ce moment enfermé dans une pièce sombre, à subir de terribles attaques sonores. Une douleur incroyable vrillait son crâne tandis que des attaques sonores menaçaient de faire exploser son crâne.
Ce fut bref, mais pas de doute quant au fait que ce serait très douloureux pour lui. C’était la puissance offensive du genjutsu, et de l’art musical des Yasharas. Satsu, tout en jouant, observait attentivement la réaction de son adversaire.

Car le Hyuuga demeurait quand même menaçant : il était sans doute plus résistant que Hikari ne l’avait été et elle avait besoin de prendre quelques précautions dans cet affrontement direct. Mais le Byakugan était un gros problème. Comment contournait-on le Byakugan pour attaquer au juste ? Cet œil pouvait transpercer la plupart des défenses pour trouver quelqu’un. Ce n’était évidemment pas sur la défensive qu’elle pourrait le paralyser.

** C’est évident. Si je ne peux pas mettre son Byakugan hors-service … Alors j’ai juste à ne pas insister dessus. Je vais m’attaquer à autre chose. Par exemple … S’il ne peut pas faire de techniques ninjas, alors à quoi bon avoir un Byakugan ? Il y a des centaines de moyens de bloquer l’offensive d’un adversaire ! **

La mélodie aigue changea soudainement, pour devenir une mélodie plus douce, plus suave, presque rassurante. C’était une berceuse. Mais elle n’endormait pas les esprits ou le corps … Ce qu’elle endormait, c’était le sens du toucher de Seijun. Il était désormais les bras ballants, incapable de bouger ses mains, ses avant-bras. C’était un genjutsu des plus simplistes dans sa forme : il éteignait tout bêtement toute possibilité de se servir de ses bras. Mais pourtant, il était très difficile à exécuter et à apprendre. Il fallait s’introduire dans l’esprit de l’adversaire afin de couper la liaison entre les nerfs du bras et le cerveau qui réceptionnait leurs signaux. En clair, faire croire à son esprit que ses bras n’envoyaient plus rien, en masquant ces signaux. Et c’était de la micro-gestion dans l’esprit de son adversaire. Non, Satsu se souvenait parfaitement du mal qu’elle avait eu à apprendre cette mélodie. C’était presque une technique médicale tellement elle était pointue ! Elle avait dû étudier attentivement quelques planches d’anatomie pour être sûr de n’oublier aucun nerf à endormir.

Sa défense n’était pas absolue, elle le savait bien. Mais sans ses mains, Seijun ne pouvait plus effectuer de techniques ninjas. Au pire, il tenterait de lui mettre quelques coups de pied. Mais même dans l’éventualité où elle en prendrait quelques-uns, elle avait déjà prévu ça. C’était elle qui jouait agressif, mais pour le faire en toute tranquillité, il fallait savoir faire en sorte que si l’adversaire tentait de faire pareil, on ait de quoi le contrer.
Et grâce au pouvoir qui circulait dans ses veines, elle avait effectivement de quoi. Est-ce que cette confiance venait du sceau ? Non, toute personne qui avait connu Satsu avant pouvait témoigner : elle avait toujours été comme ça.
Pour elle c’était toujours une évidence : elle allait gagner. Quel genre de ninja va au front sans être assuré de sa victoire, de toute façon ?

______________________________

Action 1 : Se relève.
Action 2 : Air n°1 la folie totale rang 3 sur Seijun (-67 chakra, 58 dégâts) + Instrument Yashara (-15 chakra, 40% de sagesse supplémentaire pour cette attaque)
Actions 3 et 4 : Antipathie tactile sur Seijun (-114 chakra, Seijun ne peut plus rien faire avec ses mains pendant les 2 prochains tours).

Rappels :
Contrôle des flux de chakra : 5% réduction des coûts en chakra
Sceau du singe : +2 Adr
Sceau porte-bonheur : +1 chance
Menuiserie : +1 Adr, +3 dégâts instruments en bois, +3 contre les tests de rupture
Musicienne Yashara : genjutsus considérés comme instrumentaux
Chuunin
Héritière des Yasharas
avatar
Messages : 39
Date d'inscription : 29/06/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
15/100  (15/100)
Points de vie:
160/160  (160/160)
Points de chakra:
540/540  (540/540)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 16 Sep - 12:22
Il arrivait régulièrement que Seijun regrette le temps où on le qualifiait de petit génie. D’entre tous les Hyuugas, il avait été durant toute son enfance celui qui deviendrait le meilleur combattant du clan. Avant qu’il ne décide tout simplement de laisser tomber tout ça, pour fuir vers l’Empire et mener une vie plus terre à terre. Jusqu’à sa rencontre récente avec Heian, en fait, il avait tout simplement perdu foi en ses poings. En leur capacité à changer le cours des événements. Encore maintenant, il avait peine à croire qu’ils puissent changer durablement quoi que ce soit.
Mais quand il était opposé à certains adversaires plus forts que lui, il se disait parfois qu’il aurait quand même pu essayer d’aller jusqu’au bout de ses limites, et devenir plus fort. Pas pour changer les choses, mais juste pour le plaisir de gagner. Ou pour survivre afin d’avoir une opportunité de résoudre les problèmes autrement.
C’était le cas assez souvent ces derniers temps, en plus. Notamment avec ce qui s’était passé dans l’arène avec l’Aile du phénix. Il avait rejeté sa propre force, jusqu’à stagner complètement pendant des années. Se maintenir au niveau n’était plus suffisant, et il le réalisait un peu plus chaque jour qui passait : c’était progresser dont il avait besoin.
Contre Shura, avec Sham, il s’était déjà senti dépassé. Mais là c’était presque normal si on pouvait le dire comme ça. Même s’il avait progressé depuis son enfance, ce n’était pas sûr que ça aurait vraiment changé grand-chose contre un tel adversaire.
Par contre, cette fois, c’était différent. Satsu, elle, était une Chuunin nouvellement promue, tout comme lui. Elle était plus jeune, aussi. Il n’avait pas de bonne excuse pour se défiler de ses responsabilités et de ses erreurs de parcours.

Et pourtant, il se faisait littéralement humilier pour le moment. La jeune fille avait débarqué à dos de licorne. Ni plus ni moins. Cape blanche, licorne, chapeau à plumet, la totale. Elle avait fait tout un cinéma pour soigner son image de marque. Seijun, devant toute cette comédie, avait tout simplement conclut qu’elle n’était là que pour faire le spectacle, il s’était même moqué d’elle intérieurement.
Mais la jolie jeune fille, toute mignonne avec sa licorne et sa peluche, ce sourire ravissant, et son rôle d’actrice … cachait en réalité une véritable kunoichi. Elle était bien plus déterminée à la victoire qu’il ne l’était lui-même. Et elle le lui avait fait durement comprendre. Il avait été suffisant, et un peu laxiste. Elle avait balayé sa maigre défense, et prit immédiatement l’avantage dans ce combat qui se présentait déjà comme étant à sens unique. Elle avait tout donné, et lui n’avait encore rien fait. Si bien qu’il risquait de mordre la poussière avant d’avoir rien pu faire, justement. Et pourtant, il le savait ! Il s’était renseigné, et tout. Il savait pertinemment qu’elle était agressive, et qu’elle ne laissait pas l’occasion à ses adversaires de se débattre quand elle les attrapait.
Il avait passé des années à perfectionner ses aptitudes d’enquêteur plutôt que de ninja. Et alors qu’elles pouvaient devenir utiles pour mener un combat, justement, il avait choisi de les ignorer et de tomber dans un piège tout bête : il l’avait sous-estimée. Même avec toute la volonté de ne pas le faire et de donner le meilleur de lui-même, il n’avait pas pu s’en empêcher devant l’arrivée remarquée de la jeune fille.

Il avait déjà subi d’importants dégâts, perdu le fil du combat, mais il avait peut-être enfin une opportunité de réagir. Enfin, c’est ce qu’il croyait : au moment où il voulut se servir de ses mains pour exécuter une technique … Il réalisa qu’elles ne répondaient plus. Non contente de le dominer complètement, elle le privait en plus de tout moyen de riposter. Là, ça commençait doucement à devenir un peu effrayant en fait.

** Calmes-toi Seijun. Tu oublies encore le plus important dans un affrontement : le sang-froid. Si tu gardes la tête sur les épaules et observe calmement la situation, tu vas trouver une solution. **

Il y avait une bonne chose dans le déroulement des événements : Seijun avait très peu d’options. Donc il ne pouvait pas tergiverser entre toutes les techniques et les possibilités qui s’offraient à lui pour reprendre un peu de poil de la bête, puisqu’il en était momentanément privé. Ce qu’il lui restait, c’était un corps sans bras, une arène composée de plat et d’eau … Mais aussi une autre chose qu’il avait préparée pour un autre usage : un pièce collant posé au tout début du combat. Normalement c’était pour empêcher Satsu de fuir, mais bon elle avait décidé de ne même pas faire semblant de le faire. Cela ne signifiait pas pour autant que c’était devenu totalement inutile. Il y avait toujours un piège collant dans cette arène. Ca ne l’arrêterait pas, mais ça pouvait au moins la freiner le temps qu’il prépare une contre-attaque.
C’était bon, il avait un plan. C’était très serré, et ce n’était pas sûr que ça fonctionne totalement. Mais il n’était pas encore complètement perdu. Son erreur allait être compliquée à rattraper, mais ce n’était pas totalement impossible.
Seijun souffla un grand coup pour se donner de l’élan. Une bouffée d’orgueil venait de le prendre. Il n’allait quand même pas se laisser mettre hors-jeu aussi facilement. Ce serait déshonorer son clan et Heian-senseï qui avait décidé de croire en lui. Bon, ce n’était pas pour ses qualités guerrières mais quand même. Qui voudrait d’un incapable à ses côtés quand il est chef de clan ?

Seijun bondit vers la jeune fille, et utilisa l’élan pour la percuter de l’épaule. Le but n’était évidemment pas de l’attaquer. Il aurait pu, mais s’il essayait de la frapper il ne ferait que lui infliger quelques dommages et elle le finirait au prochain coup qu’elle placerait. Non, il cherchait juste à la bousculer. Mais pas n’importe où : directement dans le piège collant qu’il avait installé. Puis il choisit tout simplement la seule solution qu’il lui restait : il se défit du corps à corps et plongea sous l’eau qui entourait l’arène. C’était affligeant, d’être un combattant rapproché et de fuir le contact. Mais il n’avait pas le choix. Sans ses mains, il allait être débordé. Il avait besoin de gagner du temps pour l’instant. Et d’en faire perdre à Satsu. Et avec toutes ces manœuvres, il avait bon espoir d’avoir plutôt assuré le coup de ce côté-là.
Il ne la sous-estimait plus du tout. Désormais, il allait se comporter comme s’il était le challenger, et pas comme s’ils étaient deux combattants de force égale. Il avait bien compris qu’il n’était pas à la hauteur question motivation ou envie de vaincre. S’il ne pouvait pas trouver en lui la volonté d’écraser son adversaire que possédait Satsu … Alors il combattrait comme il savait le faire : par la technique et la finesse. Jusqu’à ce qu’il trouve la force, quelque part en lui, de placer une véritable contre-attaque et d’en finir pour de vrai.

Il possédait des attaques qui pouvaient retourner ce combat en un instant. Il fallait s’armer de patience, et attendre qu’une opportunité se présente.

_____________________________

Action 1 : Va au corps à corps avec Satsu
Action 2 : Bouscule Satsu de l’épaule pour utiliser Repositionnement, afin de la pousser dans le piège que j’ai posé au tour 1 en AD (Satsu est donc immobilisée par la colle et doit utiliser une action pour s’en défaire).
Action 3 : S’éloigne pour aller au bord de l’eau.
Action 4 : Plonge dans l’eau pour se cacher (comme Satsu est immobilisée, j’utilise le bord de l’eau pour me masquer à sa ligne de vue).

Rappels :
Contrôle des flux de chakra -5% coûts en chakra
Insaisissable tel le vent +5 défense/esquive/parade
Apprenti en manoeuvres
L’art du Juinjutsu +2 Adr
Détective privé +1 Sag
Chuunin
avatar
Messages : 27
Date d'inscription : 07/07/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
19/150  (19/150)
Points de vie:
213/213  (213/213)
Points de chakra:
566/566  (566/566)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Hier à 12:38
Résumé du tour 2 :


Satsu
Action 1 : Ok, Satsu n'est plus à terre.
Action 2 : Ok, Satsu perd 82 chakra, Seijun prend 76 dégâts.
Action 3 : Ok
Action 4 : Ok, Satsu perd 114 chakra et Seijun ne peut plus utiliser ses mains pendant les deux prochains tours.

Seijun
Action 1 : Ok
Action 2 : Ok, je compte -10 pour le test de manoeuvre en adresse comme tu n'as plus tes mains. Le test reste positif, et tu envoies Satsu dans ton piège. Elle doit utiliser 1 PA pour se dégager de la colle.
Action 3 : Ok
Action 4 : Ok aussi, pour moi c'est logique. Satsu, tant que tu ne t'es pas dégagée du piège collant tu ne pourras pas t'approcher afin d'avoir une ligne de vue sur Seijun. Tu peux l'avoir depuis n'importe quel rebord de l'eau, donc pas obligée de te mettre au corps à corps, tu as juste besoin d'un PA pour te mettre au bord de l'eau.


Citation :
Seijun :
Vie : 137/213
Chakra : 475/566
Energie : 223/223
Byakugan rang 3 actif (-10 chakra/tour)
1/2 AD utilisées
Affecté par antipathie tactile : 1/2 tours
Sous l'eau : à ta prochaine action 4, tu y seras depuis 1 tour

Satsu :
Vie : 140/160
Chakra : 301/540
-1 parchemin explosif
1 aiguille MQ à terre près de Seijun
Sceau de la mort actif (-10 vie/tour)
Prise dans un piège collant (1 PA pour se dégager)


Les deux adversaires sont à distance l'un de l'autre. Satsu est sur la partie plate, et Seijun dans l'eau.

Initiative : Seijun - Satsu
Déclaration : Seijun - Satsu
Princesse Kaguya
avatar
Messages : 93
Date d'inscription : 14/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
1/300  (1/300)
Points de vie:
750/750  (750/750)
Points de chakra:
700/700  (700/700)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto-last-gen :: 
PARTIE RP
 :: Divers :: Arène
-