AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Aire d'entraînement - secteur 4

 :: 
ONOGORO
 :: Empire :: Région de la Cascade Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 18 Mar - 15:23
Comme toutes les zones d'entraînement du pays de la cascade, celle-ci se situe dans les marécages qui entourent la ville. C'est un secteur dégagé, sans tourbe, au milieu de la forêt, indiqué par un petit sentier et un panneau à l'entrée de ce dernier. Il mène à une clairière très grande, cernée par les arbres, sans délimitations claires.

Ce matin-là, il n'y a ni neige ni pluie, et le sol est ferme. Il fait en revanche très froid, et si vous arrivez avant l'heure prévue, Za n'est pas encore là. En revanche, pile à l'heure, il arrivera en marchant sur le sentier, et mettra le pied dans l'aire d'entrainement à l'exacte heure prévue (soit treize heures).

Il ne vous dira que très simplement bonjour, avant d'attendre que tout le monde soit arrivé. il vous demandera de présenter votre rapport de mission à votre arrivée, que les autres soient déjà là ou pas..
Genin
Koyuki Kaguya
Messages : 315
Date d'inscription : 08/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
Aire d'entraînement - secteur 4 Left_bar_bleue11/100Aire d'entraînement - secteur 4 Empty_bar_bleue  (11/100)
Points de vie:
Aire d'entraînement - secteur 4 Left_bar_bleue275/275Aire d'entraînement - secteur 4 Empty_bar_bleue  (275/275)
Points de chakra:
Aire d'entraînement - secteur 4 Left_bar_bleue150/190Aire d'entraînement - secteur 4 Empty_bar_bleue  (150/190)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 19 Mar - 2:50
Après le stress intense subi par son corps lors de la mission, puis la rencontre forte en émotion à laquelle avait dû faire face le soir-même, le repos avait fait des merveilles sur le corps de Leiko. Elle n’avait pas réellement eu besoin de soigner ses blessures : les dommages infligés par le chakra corrompu était bel et bien physiques, mais ils relevaient surtout d’un épuisement généralisé, d’une extension de la corruption de son chakra vers son corps, plutôt que vers de réelles séquelles. Le simple fait de dormir et de manger avait suffi à la remettre solidement d’aplomb. Ayant remarqué ce fait, elle avait d’ailleurs choisi d’imiter Yachiru : avant de se rendre sur l’aire d’entraînement, la jeune femme était passée à la boulangerie de Shi afin de prendre quelques pâtisseries, se disant que ses collègues apprécieraient sans doute la démarche. Et puis, c’était indiqué pour forger de bonnes relations et elle en avait grand besoin avec la venue de Chikage, qui indiquait que les évènements n’allaient plus tarder à s’accélérer. Elle avait vu Yachiru et Akira à l’œuvre : elle espérait pouvoir compter sur eux le moment venu. Car elle ne voyait personne d’autre qui accepterait éventuellement de l’épauler dans cette tâche. La jeune Akimichi était naturellement gentille, et Akira lui avait affirmé qu’il lui en devait une après les soins suite à l’embuscade des loups. Peut-être que cela suffirait à les motiver si elle leur expliquait qui elle était réellement, et le but qu’elle poursuivait ? Elle avait prévu de le leur dire, sous peu. S’ils devaient coexister, elle voulait les compter parmi ses alliés. C’était difficile, étant donné qu’ils venaient à peine de se rencontrer. Mais après avoir partagé une mission ensembles, elle sentait qu’ils pouvaient être des atouts incontournables dans sa quête. Et aussi que si elle la leur cachait, ils ne seraient jamais vraiment amis.
Oui, c’était décidé. A la fin de cet entraînement, elle tâterait le terrain. Si jamais il se présentait bien, alors elle en dirait un peu. Selon leur réaction, et leurs actions, ou même leurs réponses, elle verrait bien où cela la menait.
Pour Za, pour le moment, il était exclu de l’équation. Certes, il avait l’air puissant et pouvait devenir un réel allié de valeur … Mais il était Jounin. C’était trop imprudent que de mettre au parfum quelqu’un d’aussi influent. Surtout que, en bonne apprentie dans le mode de vie shinobi, Leiko avait demandé à son supérieur ce qu’il savait de lui. La réponse avait été exhaustive : absolument rien. Son dossier tout entier était soigneusement conservé par l’espionnage, et était inaccessible même à l’Empereur. Difficile de faire confiance dans de telles circonstances. Le mystère de Za était encore plus épais que celui de Leiko ! Et pourtant elle était revenue du monde des morts, elle !

Tout en avançant, le long des rues de Taki, Leiko avait déroulé le fouet à épines que lui avait ramené Chikage. Le petit félin n’était pas venu seul de la terre des ombres : il lui en avait ramené une arme. Plus efficace que son ancien fouet, qu’elle avait vendu pour moitié prix à un armurier avant de partir ce matin, il serait lui aussi un incontestable atout pour sa vie de kunoichi. Bien que cette partie de son existence sera sûrement temporaire, les facultés du ‘fouet vampire’ allaient être mises à contribution, à coup sûr, lors de cette existence. Surtout qu’il répondait parfaitement à la principale faiblesse de son chakra corrompu, en effaçant une partie de la fatigue qu’il provoquait sur son corps.

Après s’être restaurée, plutôt légèrement afin de ne pas trop s’alourdir en vue de l’entraînement, Leiko se mit en route vers la zone d’entrainement numéro quatre. Pour la rejoindre, il fallait sortir de la ville pour rejoindre la tourbière. Le même endroit que celui dans lequel elle avait effectué sa première mission avec l’équipe 5 ! Quelle ironie. Mais cette fois, c’était la partie apprivoisée par l’homme, et agencée. Et non pas dans les étendues sauvages, où même le sol peut devenir un danger si on ne prend pas garde où l’on pose le pied. Il y avait tout de même un côté rassurant, à s’entraîner ici. Après tout, leur équipe y était née. Alors ça pouvait devenir une sorte de terrain de prédilection. Déjà, la prêtresse trouvait l’aspect terne et décharné de la forêt plus amical, rien qu’en pensant qu’elle l’avait parcouru avec Akira et Yachiru. Ils en connaissaient quelques secrets, alors que d’autres n’y voyaient que de la vase et des arbres recouverts de mousse grisâtre.
La jeune femme était arrivée avec cinq minutes d’avance. Trouver le chemin n’était pas très compliqué, il était bien indiqué, alors elle n’avait eu qu’à suivre les panneaux afin d’être ponctuelle. Elle l’était toujours, très soucieuse des traditions qu’elle était. Et la politesse était ancrée dans les mœurs qui avaient fondés l’humanité. La partie la plus glorieuse de l’être humain. Alors Leiko la respectait toujours lorsqu’elle le pouvait. Vraisemblablement, c’était également le cas de Za, puisqu’il fut là pile poil à l’heure.
Son arrivée fut à la fois sobre, et tonitruante. Puisqu’après un simple bonjour, auquel Leiko répondit le plus simplement du monde par la même expression, il lui demanda presque immédiatement de lui transmettre le rapport dont il avait parlé. A dire la vérité, elle n’y avait pas réellement réfléchi. Ce n’était pas très grave en soi : à part de l’objectivité, elle ne voyait pas bien ce qu’elle aurait pu y mettre.


« Nous avons débuté notre traque des loups au petit matin. Akira et moi-même nous nous sommes occupés de l’aspect diplomatique, en parlant au berger sur place, afin de récolter le maximum d’informations et de le mettre en confiance par rapport au danger représenté par les loups. Comme nous avons une équipe à la fois militaire et ecclésiastique, nous avons donc utilisé au maximum le potentiel offert par cette dualité auprès de la population. Ensuite, les capacités de Yachiru au pistage nous ont permis de retrouver le territoire des loups, dans lequel nous avons dû faire face à une embuscade. Ils étaient trois et massifs, aussi ils nous ont donné un peu de fil à retordre. Mais grâce aux capacités de corps à corps de Yachiru, principalement, nous avons pu les mettre en déroute. Leur coordination a aussi été un problème : fatalement, nous étions moins organisés qu’eux, puisque nous étions une équipe composée par des éléments qui se rencontraient pour la première fois. Comme nous avions pris la peine d’expliciter nos capacités, cependant, nous avons quand même réussi à trouver chacun notre rôle, et à contre-attaquer. La force de Yachiru, l’adresse d’Akira, et mes soins, ont permis de se défaire de cette menace sans déplorer la moindre blessure grave. Et c’était une première approche du combat qui nous a permis de nous situer en tant qu’équipe, mais aussi en tant qu’individus. Chacun son rôle, ni plus ni moins. Peut-être manquons-nous encore de versatilité, mais je pense que nous sommes complémentaires et que nous pouvons progresser afin de pallier aux différents points faibles déjà observés. » Un rapport plutôt complet, qui relatait des faits et quelques observations personnelles. Leiko n’était du genre ni à bonifier, ni à aggraver ce qu’elle disait.
Agent de Kazejin
Leiko Mamoru
Messages : 116
Date d'inscription : 14/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
Aire d'entraînement - secteur 4 Left_bar_bleue97/100Aire d'entraînement - secteur 4 Empty_bar_bleue  (97/100)
Points de vie:
Aire d'entraînement - secteur 4 Left_bar_bleue125/130Aire d'entraînement - secteur 4 Empty_bar_bleue  (125/130)
Points de chakra:
Aire d'entraînement - secteur 4 Left_bar_bleue481/504Aire d'entraînement - secteur 4 Empty_bar_bleue  (481/504)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 20 Mar - 4:41
Je me levais d’un bond, complètement survoltée dès le matin. Le réveil avait à peine eu le temps de sonner que je le fracassais d’un coup de poing motivé ! Aujourd’hui c’était entraînement ! Et comme c’était la première fois que j’allais avoir un senseï, un vrai de vrai, j’avais une pêche d’enfer ! Pas de doute, cette journée marquerait un tournant dans ma carrière. J’allais devenir méga forte. Y’avait qu’à voir comment j’étais balèze toute seule. Là, c’était un Jounin qui allait nous enseigner. On allait devenir des bêtes de combat !
J’avais un peu le ventre lourd, quand même. Pour fêter la mission, je m’étais goinfrée la veille au soir. Un sanglier complet. Toute seule. Du coup, je pris sur moi de prendre un petit déjeuner plus pépère, me contentant de trois œufs au plat dans une moitié de baguette de pain, garnis de quatre tranches de lard. Quand on a poids sur l’estomac, il faut manger léger. C’était là l’essence d’un bon mangeur : tout ce qu’on recrache, c’est du gâchis. Alors il faut savoir s’entretenir et garder un estomac en béton. Ce serait quand même bête de finir sa vie à ingurgiter des pots pour bébé à la petite cuillère parce qu’on n’est pas foutu de surveiller son alimentation …
Le plus chiant dans toute cette histoire, c’était que l’entraînement n’était qu’en début d’après-midi. Pourquoi pas toute la journée ?! Même s’ils avaient eu une mission le jour d’avant, Leiko les avait soignés, et une bonne nuit de sommeil suffisait. Pas la peine d’en faire tout un fromage. En plus, préparer un rapport de mission ... Et puis quoi encore !

Heureusement, j’eus de quoi m’occuper. Le facteur sonna à ma porte, avec un colis. Mes parents m’avait envoyés un petit cadeau ! J’avais appelé mon père le soir dernier pour leur raconter ma première mission de rang C, et tout. Et comme ma mère était de passage à Shi, elle en avait profité pour s’arrêter à Taki et déposer un colis à la poste pour moi. Comme je devais être fatiguée, elle n’était pas venue me voir … Un peu déçue. Mais bon, je n’aurais sûrement pas entendu la sonnette de toute manière. Quand je dors, c’est toujours à poings fermés. Une légende raconte qu’un tremblement de terre ne réveille pas un Akimichi qui profite d’une sieste digestive. Et vu tout ce que j’avais à digérer cette nuit … Aucune chance qu’une simple sonnette vienne à bout de l’épaisseur de mon sommeil. En tous cas, le petit cadeau était super mignon ! Ils m’avaient envoyés une petite écharpe rouge, en soie, super jolie. Et en plus, bien chaude comme il faut. Avec ça, et le manteau de laine de la dernière mission, je pourrais peut-être avoir une mission au pays de la neige sans ressentir le froid de là-bas. Enfin, c’était une zone ennemie. Pas pour tout de suite, donc. Hier les loups, demain les bandits, et dans quelques mois les ninjas ennemis. Chaque chose en son temps. Mais je leur casserais la gueule en temps voulu, qu’à cela ne tienne.
C’était quand même un peu dommage : pas moyen de mettre mon écharpe aujourd’hui. On s’entraînait dans les marécages (encore eux … beurk). Je risquerais de la salir, ou de l’abîmer. Hors de question ! Je la laisserais donc chez moi, même si j’aurais été toute fière de pouvoir l’arborer. Tellement que je passais le plus clair de ma matinée à cajoler ce cadeau, qui me faisait vraiment très plaisir. Qu’est-ce que vous voulez, je suis une fille, j’aime les belles choses ! Et je file des coups de poings aux trucs moches.

J’arrivais à l’heure sur l’aire d’entraînement. Juste avant que Za-senseï n’arrive, en fait. Comme j’étais en train de finir mon repas du midi, et que j’avais la moitié de ma pizza dans ma bouche, et l’autre dans ma main, je restais un peu à l’écart en saluant simplement de l’autre main Leiko et notre professeur. Heureusement, Leiko prit la parole en première, ce qui me permit de finir mon repas tout en l’écoutant. J’essayais de faire le moins de bruit possible. Za avait un petit côté inquiétant, je n’avais pas trop envie qu’il me gronde parce que je n’avais pas fini de manger. Du coup je le laissais plutôt se concentrer sur mon équipière. Elle résuma presque toute la mission assez précisément, si bien que quand Za se tourna vers moi, je ne savais plus trop quoi dire. Au moins, j’avais fini de manger.


« Euh … Ah ! Je rajouterais que les loups étaient plus gros que ceux de nos régions. Je pense qu’ils viennent des montagnes du pays de la roche. Je ne sais pas trop si c’est courant, mais en tous cas vu leur taille ça semble coïncider. Les loups des montagnes sont plus massifs que ceux qu’on peut trouver dans les plaines, ou au pays de la cascade. Sinon, je pense que vu nos capacités, tout s’est bien passé. On aurait peut-être pu être plus vigilants en entrant sur leur territoire, mais on s’est quand même bien débrouillés pour les dérouiller. Et moi aussi j’aime bien mon équipe, je pense même qu’on va devenir l’équipe Genin la plus forte de l’Empire. »

Est-ce que je le pensais ? Evidemment ! Aucune formation Genin ne nous arriverait à la cheville, et c’était pour tout bientôt !

« Za-senseï. J’ai deux objectifs à court terme. Pendant cette mission, alors que je suis la plus forte du groupe au corps à corps, je n’ai pas pu protéger Akira et il s’est fait attaquer. Je veux apprendre des techniques pour protéger mes équipiers. Et … J’ai rencontré quelqu’un dans l’arène. Un Genin du nom de Shigure Nara. J’ai tout donné, mais il m’a battue. Il était moins rapide et moins fort que moi, et j’ai même cru que je le dominais. Mais c’est le Genin le plus diabolique que j’ai jamais rencontré ! Je vous jure, ses stratégies sont incroyables ! Je veux le battre, peu importe quel entraînement je dois suivre pour y parvenir ! La prochaine fois que je l’affronterais, je refuse de perdre à nouveau. »

Non, je n’avais pas du tout réfléchi depuis la fin de la mission. Tout ce que je disais, je le disais à chaud. Une véritable guerrière n’a pas besoin de tergiverser. Quand elle parle, elle le fait avec son cœur. C’était ce en quoi je croyais. Ma façon de vivre, c’était d’être gentille et forte.

Je regardais tout autour de moi. On avait dépassé l'heure depuis au moins cinq bonnes minutes et pas de trace d'Akira. Il allait se faire gronder, le con ... En plus Za-senseï n'avait pas l'air du genre commode.
Genin
Yachiru Akimichi
Messages : 86
Date d'inscription : 29/06/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
Aire d'entraînement - secteur 4 Left_bar_bleue54/100Aire d'entraînement - secteur 4 Empty_bar_bleue  (54/100)
Points de vie:
Aire d'entraînement - secteur 4 Left_bar_bleue102/150Aire d'entraînement - secteur 4 Empty_bar_bleue  (102/150)
Points de chakra:
Aire d'entraînement - secteur 4 Left_bar_bleue200/200Aire d'entraînement - secteur 4 Empty_bar_bleue  (200/200)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 20 Mar - 10:36
Aire d'entraînement - secteur 4 GQoYv
Za
Vie : 720 Chakra : 875/940

Za arriva comme il l’avait annoncé, à treize heures tapantes. A la seconde près, puisqu’au moment où l’horloge indiqua cet horaire, il posait le pied sur la surface de l’aire d’entraînement. Il était venu par le chemin, le plus simplement du monde, en marchant. Aucun ninja digne de ce nom, senseï comme débutant, n’avait à faire d’entrée spectaculaire sans avoir l’air d’être superficiel à ses yeux. Et l’essence du ninja est justement dans cette sobriété. Sauf dans le cas d’un déguisement, qui pouvait se vouloir ostentatoire, mais pour mieux être efficace justement. Ce n’était pas un métier où on pouvait se permettre de ne pas être pragmatique car trop d’extravagance pouvait emmener à une mort certaine.
Il balaya l’aire d’entraînement du regard d’un simple mouvement de tête. Les deux filles étaient présentes, mais aucun signe du garçon. Ce n’était pas si étonnant. Evidemment, l’ancien assassin s’était renseigné sur tous les Genins et renforts de l’Eglise potentiellement sélectionnables dans son équipe avant de choisir ces trois-là. Il avait donc une excellente idée de leurs qualités comme de leurs défauts. La mission qu’il avait espionnée n’était qu’une forme de confirmation pour lui. Pour évaluer si le fait d’avoir quitté l’académie pour rejoindre la cours des grands les avait changés, ou non.
Il s’approcha des deux jeunes femmes. Puisqu’elles étaient là et pas Akira, alors il commencerait par enseigner à ces deux.

« Je vous écoute. »


Pas de fioritures et droit au but. C’était sa façon d’être. Il leur avait déjà donné des instructions, aussi entendait-il qu’elles s’en souviennent. Et ce fut le cas. Il écouta patiemment chacun de leurs rapports. La prêtresse semblait avoir longuement réfléchi à la question, et présentait un rapport plutôt solide des faits, ainsi que des conclusions qui s’imposaient. Bien. La petite Akimichi, en revanche, même si elle apporta des détails intéressants, enchaîna avec une analyse trop émotionnelle et non pas analytique de ce qu’elle avait ressenti et de ce qu’elle voulait faire lors de cet entraînement. Moins bien.
Bon, il allait avoir du boulot avec ces deux-là. Leiko avait, volontairement ou non, oublié de mentionner l’essentiel pour ce qui était d’elle. Et Yachiru, quant à elle, faisait complètement fausse route dans sa façon de penser.

Le Jounin composa une série de mudras, et un clone apparut à ses côtés. Comme les deux jeunes femmes étaient formées à la maîtrise du chakra, elles purent réaliser une chose étrange : le fait de créer un clone sembla dans un premier temps n’émettre aucun signal de chakra de la part de Za. Comme s’il n’en avait pas utilisé, ou qu’elles ne le ressentaient pas du tout. Mais quelques secondes après, elles ressentirent la pulsation émaner de lui, comme s’il avait lancé la technique normalement, mais … à retardement ? En tous les cas, la pulsation de chakra, elle, l’était par rapport au moment où il était utilisé. Pour des habitués de la maîtrise du chakra, c’était réellement du jamais vu, et quelque chose de très étrange.

[Clonage supérieur : -65 chakra]

L’un des deux Za resta campé devant Leiko, tandis que l’autre s’éloigna, sans se retourner, tout en adressant à Yachiru un petit ordre sur le chemin :

« Viens avec moi, on va avoir besoin d’espace. »

C’était le vrai qui s’éloignait plus loin dans la clairière, à portée de vue mais dans un endroit où ils ne risquaient pas de blesser les autres personnes présentes. Tandis que celui resté sur place avec Leiko, lui, était le clone. Tandis que les deux autres s’éloignaient, il resta seul avec la jeune prêtresse.

« Tu as beaucoup parlé en termes d’équipe dans ton rapport. Mais je n’ai entendu que très peu de choses sur ta performance personnelle. Or, il y a beaucoup à dire. Mais il faut commencer par une chose très importante : ton chakra. Mon réseau de surveillance a remarqué que tu te blessais toi-même en l’utilisant. Et que tu as eu, à plusieurs reprises, des vertiges en tentant d’encaisser le choc causé par ces blessures internes. Ce n’était peut-être pas visible, mais ça n’en est pas moins réel. Et c’est un très gros problème. Il faut impérativement que tu en saches plus là-dessus si tu veux pouvoir le gérer. Tu dois apprendre à connaître ton chakra par cœur, sinon il va finir par te tuer. »

Le clone de Za n’avait aucun doute dans sa voix. Si elle était venue ici, c’était pour subir un entraînement de ninja. Et si elle ne se pliait pas à ses conditions, il était inutile d’aller plus loin ou même de faire partie d’une équipe. Il n’allait pas entraîner une civile puis l’envoyer à la mort, parce qu’elle était incapable de contrôler et maîtriser son propre chakra. Si elle ne souhaitait rien dire par peur d’ébruiter des secrets, alors c’était inutile de continuer non seulement cet entraînement, mais également les missions avec cette équipe. Même si le regard de Za n’était pas visible à cause de ses lunettes teintées, on sentait bien au timbre de sa voix que ce n’était pas une question qu’il posait à la jeune femme.

« Commence par me dire tout ce que tu sais sur ton propre chakra. Peu m’importe son origine ou les secrets qu’il renferme. Je me fiche de ces choses-là. Ce que je veux savoir, ce sont ses implications et applications pratiques. Ce qu’il te fait subir comme la façon dont tu peux l’utiliser. A partir de là, nous devrions pouvoir faire quelque chose. »

Tandis qu’il parlait, Za jeta un regard en coin vers l’entrée. Déjà deux minutes et pas encore d’Uzumaki dans la place. Il était bel et bien en retard. Etait-ce parce qu’il était du genre à transgresser, ou alors parce qu’il le provoquait à cause de ce qu’il avait dit hier ? En tous les cas, le Jounin commença à réfléchir à la manière dont il pouvait lui faire prendre conscience de son erreur. Son égo n’avait pas d’importance. Ce qui importait, c’était qu’il comprenne ce qu’impliquait ce retard et qu’il se souvienne de la leçon.

A quelques enjambées d’ici, le vrai Za faisait face à Yachiru. Il sortit les mains de ses poches.

« Bien. Je dois dire que tu es une jeune kunoichi pleine d’atouts incontestables. Panache, puissance, vélocité, et même quelques astuces en réserve qui peuvent surprendre. Tu es une excellente pratiquante du taijutsu, avec une formation étonnement complète pour une aussi jeune Genin. Seulement, tu ne sais pas te contrôler et exploiter ta véritable force. Tu as au moins autant de défauts que de qualités, et ça empiète sur ta force globale. On va tâcher de les explorer un à un, ces défauts. Je ne te demande pas de tous les corriger. Seulement d’en prendre conscience, et de les assumer, ou de les rectifier si tu penses que c’est important. Enfin, on va faire un par un. De toute façon pour le premier, tu n’as pas réellement voix au chapitre, car il peut te mener aux portes de la mort si tu persévères dans cette voie. »

« Tu viens tout juste de m’affirmer que tu veux apprendre à protéger tes équipiers. Mais tu as très mal analysé ton caractère, tes points forts, et ton rôle dans cette équipe. Je pense qu’une démonstration va te permettre de comprendre. Mets-toi en garde. »

Za s’élança presque aussitôt vers Yachiru. Ses mouvements étaient comme sa technique. En soi, il n’était pas bien plus rapide que Yachiru. Seulement, son contrôle de sa propre gestuelle était trop important pour les yeux de la jeune Genin. Un combattant au corps à corps prend vite l’habitude de lire les mouvements de ses adversaires à l’avance pour les esquiver. Torsions d’épaule, de bassin, rotations, élans. Or, Za semblait ne pas en faire. Car il avait un contrôle absolu sur tous les muscles de son corps, avait conscience de leurs mouvements et pouvait les empêcher de bouger à sa guise pour se contenter du minimum de mouvements. En d’autres termes, pour la jeune femme, il était totalement illisible.
Malgré sa garde et sa réactivité, elle ne put pas empêcher Za de poser sa paume sur son épaule, et de frapper. Pas vraiment fort, mais juste suffisamment pour la faire reculer de quelques pas. Et qu’elle réalise que si ça avait été une véritable attaque, elle l’aurait prise de plein fouet sans pouvoir rien y faire.

« Les combattants au corps à corps ne sont pas là pour prendre les coups à la place de leurs équipiers. En tous cas pas un qui a ton profil. Tu es vive, mais tu n’es certainement pas plus résistante que tes alliés. C’est à eux de te couvrir, toi tu es un fer de lance. Certainement pas un bouclier. Vu ton héritage, tu deviendras à la fois l’un et l’autre un jour. Mais pour le moment c’est loin d’être le cas. Les blessures subies par Akira lors de la dernière mission ne sont pas de ta faute, mais de la sienne. En revanche, celles que toi tu as subies sont bien de ta faute. Après tout comment veux-tu protéger qui que ce soit … »

Cette fois, Za frappa du poing, directement au visage. A nouveau, cette économie de mouvements rendit l’assaut impossible à anticiper ou à esquiver pour la jeune Akimichi, malgré sa maîtrise du taijutsu. Le poing frappa à la joue, la décollant du sol et l’envoyant à terre à quelques mètres de distance.

« … si tu n’es pas capable de protéger toi-même ? »

[Yachiru : perte de 8 points de vie]

Il s’était contrôle et l’avait ménagée. Mais il avait quand même frappé plutôt fort. Assez pour la sonner. Elle était impulsive et réagissait à l’émotion. Elle n’allait pas apprécier, mais elle avait besoin de ce genre d’enseignements. Déjà contre les loups, elle avait mieux réagit au fur et à mesure que le combat se compliquait. C’était dans l’adversité qu’elle se développerait le mieux, alors il ne comptait pas la dorloter. Et Za était persuadé qu’elle pouvait encaisser.

« Tu es prête ? Je vais continuer à t’attaquer. Ton entraînement, c’est simplement de trouver une solution. Fais ce que tu veux pour te défendre. Apprends à te défendre, même, je dirais. J’arrive. »

Deux pas de côté, et une nouvelle attaque poing fermé, direction les côtes. Encore une fois, ça paraissait difficile à prévoir comme mouvement … Il comptait recommencer encore trois fois et étudier sa réaction, avant de reprendre la parole. L’heure était aux poings, pour l'instant.

Spoiler:
 
Dieu
Shinigami
Messages : 245
Date d'inscription : 07/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
Aire d'entraînement - secteur 4 Left_bar_bleue10000/10000Aire d'entraînement - secteur 4 Empty_bar_bleue  (10000/10000)
Points de vie:
Aire d'entraînement - secteur 4 Left_bar_bleue10000/10000Aire d'entraînement - secteur 4 Empty_bar_bleue  (10000/10000)
Points de chakra:
Aire d'entraînement - secteur 4 Left_bar_bleue10000/10000Aire d'entraînement - secteur 4 Empty_bar_bleue  (10000/10000)
Voir le profil de l'utilisateur http://naruto-last-gen.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Mer 20 Mar - 14:32
Je suis à 10 minutes de l'aire d'entrainement depuis ma maison. Et il est 12h56. Parfait comme prévu, je vais être en retard. En y repensant j'ai mis de côté cette histoire du "digne d'être mon sensei etc", je veux juste voir quel genre de sensei il est et quel genre de punition il va me donner. Mon côté Uzumaki qui veut faire des expériences et observer les résultats je présume. Enfin bref, petite vérification habituelle pour vérifier que je n'ai rien oublié. L'armure c'est bon. Mon équipement aussi. Le stock de 40 aiguilles achetées il y a 20 minutes est également prêt à être utilisé en cas de besoin. Je ne pensais pas me servir de cette petite pilule aussi vite, mais si je veux arriver en forme pour l'entrainement, c'est le mieux pour moi. Tout est prêt? Allons y dans ce cas.

[+50 chakra]

Je suis content d'avoir réussi à maîtriser parfaitement cette technique. Certes ce n'est que du basique, mais apprendre des techniques grâce à des bouquins, sans même avoir une personne pour nous l'apprendre, c'est vraiment pas simple. Mais bon, j'ai réussi à le faire 3 fois en une matinée, dont deux fois d’affilée sur la fin. Donc c'est maîtrisé pour moi en tout cas!
Citation :
Le RP arrivera bientôt, mais j'ai prévu d'y perdre 90 chakra lors de l'entrainement, voilà pourquoi la pilule et le fait que j'arrive avec moins de chakra

Cet entrainement va nous faire du bien. Je sens que l'on peut devenir une très bonne équipe. Déjà de base, les Akimichis sont réputés pour être excellent en tactique d'équipe, mais avec Leiko et ses soins énormes et sa capacité d'analyse très pragmatique... Ouais, il y a vraiment du potentiel. C'est bête mais je me vois presque comme le maillon faible de cette équipe au final.

Voilà le terrain d'entrainement avec quatres minutes de retard. Deux Za, un avec Leiko, un avec Yachiru... qui vient de lui mettre un poing dans la gueule... J'aurais peut être du arriver à l'heure moi. Je vais m'avancer vers celui de la pretresse, il sera peut être de meilleure humeur. Je m'incline devant lui en preuve de pardon et de respect.

- Veuillez m'excuser Za Sensei. Je suis en retard. Je sais que ce n'est pas une excuse, mais j'ai dû passer à l'armurerie acheter de quoi m'entraîner, ai j'ai passé la matinée à maitriser une nouvelle technique, et ça c'est montré plus long et compliqué de prévu. Je suis prêt à accepter la santion que vous me donnerez.

Sans répondre, Za crée un nouveau clone et se dirige vers un endroit où il n'y a personne en me faisant signe de le suivre. J'imagine qu'il souhaitait un entretien personnel pour le rapport tout déjà, mais aussi pour en savoir plus sur nous.

- Concernant la mission, je ne sais pas ce que mes coéquipières vous ont dit donc je vais tout reprendre de mon point de vue. Il y eu une petite incompréhension entre nous et Yachiru, elle a cru que nous voulions faire une course et s'est mise à foncer dans la nature. Fort heureusement, sa connaissance en survie et en milieu naturel, l'a fortement aidé et elle a réussi a retrouver son chemin jusqu’à la ferme. Elle est même arrivée avant Leiko et moi qui avions pris le sentier jusqu'a celle ci. Sur place nous nous sommes entretenus avec Moïsu qui nous a parlé de gros loups qui avaient emmenés son ami, et nous a indiqué une direction vers laquelle ils étaient partis. Grâce à la petite boule de nerf, nous avons réussi a retrouver leur tanière, et alors que j'étais en train de proposer mon plan et de parler du fait de ramener les louveteaux et loups restant au clan Inuzuka, nous nous sommes fait attaquer par ces 3 loups. Pour le combat, vous avez vu ce qu'il s'est passé, je ne vais pas en parler directement. Je dirai juste que mon seul regret, à été de prendre autant de coups, car je souffre d'une phobie suite à ça

Je regarde que personne d'autre que Za ne me regarde, et j'écarte la mèche de cheveu qui cache ma cicatrice à l’œil

- J'ai subi ça à l'académie, suite a un shuriken lancé par Hiroki Uzumaki, appartenant à la famille des tourbillons Uzumakis. D'ailleurs je me permet cette aparté pour vous dire que j'ai entendu parler de vous et que je vous admire pour avoir vaincu leur chef. Bref, suite à cette cicatrice, j'ai peur des coups. J'ai peur de devoir subir une nouvelle cicatrice indélébile qui me hantera et restera marquée le reste de ma vie. Mais si possible, j'aimerais que vous me fassiez travailler là dessus. J'ai dû prendre sur moi pendant ce combat pour ne pas laisser Yachiru seule face à ces trois loups et me retenir d'escalader le premier arbre qui vient quitte à laisser mes... amies en danger.

Qu'est ce qu'il me prends d'être aussi bavard moi? Enfin, de toute façon, plus je parle, plus il a de chances d'oublier mon retard. Tiens d'ailleurs, qu'est devenu le dernier loup? Il a été emmené au clan dompteur, mais on a pas eu de nouvelles. Je vais lui demander il doit bien savoir.

- D'ailleurs en repensant à la mission je me pose une question. Qu'est devenu le loup? Les Inuzukas l'ont accepté?
Genin
Akira Uzumaki
Messages : 75
Date d'inscription : 13/06/2018

Fiche ninja
Points d'expérience:
Aire d'entraînement - secteur 4 Left_bar_bleue5/100Aire d'entraînement - secteur 4 Empty_bar_bleue  (5/100)
Points de vie:
Aire d'entraînement - secteur 4 Left_bar_bleue47/130Aire d'entraînement - secteur 4 Empty_bar_bleue  (47/130)
Points de chakra:
Aire d'entraînement - secteur 4 Left_bar_bleue140/235Aire d'entraînement - secteur 4 Empty_bar_bleue  (140/235)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 21 Mar - 16:29
Aire d'entraînement - secteur 4 GQoYv
Za
Vie : 720 Chakra : 810/940

Za était du genre à ne rien manquer de ce qui se passait dans son périmètre de vision. Et surtout pas l’arrivée d’Akira, bien qu’il soit retardataire. Alors qu’il s’approchait, un nouveau clone se dirigeait déjà dans sa direction. Dans un premier temps, la copie du Jounin ne dit absolument rien, se contentant de laisser le Genin délivrer son rapport comme il l’avait demandé la veille. Est-ce que les excuses d’Akira trouvaient grâce à ses yeux ? Son expression indéchiffrable n’en laissait rien voir. Il répondit tout de même à la dernière question du jeune homme (car oui, il avait beau être très efféminé, il était difficile de tromper les yeux entraînés et spécialistes de l’anatomie de Za) :

« Le clan Inuzuka a en effet réintroduit le loup dans son milieu naturel, c’est-à-dire le pays de la roche. Il ne devrait plus causer de problèmes à personne, maintenant, en tous cas c’est ce qu’ils ont affirmé. »


Le ton était neutre, et Za ne semblait pas du tout en colère. Mais tandis qu’ils s’éloignaient de ses deux coéquipières, les remontrances finirent fatalement par arriver …

« Est-ce que tu sais ce que signifie un retard pour un ninja ? Les paroles n’ont que peu de sens dans ce bas monde. Ce qui importe, ce sont les actes. Un ninja qui n’arrive pas à l’heure, ça a une plus grande portée que ce que tu sembles penser. A chacune de vos missions lorsque vous portez ce bandeau, vous représentez l’Empereur lui-même. Car comme tu le sais il est le chef militaire du pays. Lors d’une rencontre diplomatique, un retard peut déclencher une guerre civile. Lors d’un affrontement, un retard peut mettre en danger la vie de tes équipiers. Et lors d’un entraînement, un retard peut exprimer un manque de détermination. »

Il le fixait sans hausser le ton, mais cependant on sentait le sérieux de cet homme. Non, Akira n’allait pas subir une punition gratuite et inutile. A part perdre du temps pour l’un comme pour l’autre, cela n’avancerait à rien. Et il ne prenait aucun plaisir à ce genre de pratiques. Il allait être puni, mais Za n’entreprenait jamais aucune action inutile. La violence était une chose lorsqu’elle était nécessaire, mais la violence gratuite était une tare de certains êtres humains qu’il ne partageait pas. Il fallait tout de même qu’il rappelle son autorité, afin de ne pas laisser les Genins se perdre dans des défauts rédhibitoires qui pouvait leur être fatals un jour.
Il avait prévu, initialement, de proposer à Akira le même exercice que Yachiru. Car son premier défaut au combat était exactement le même que celui de la jeune femme, même si la cause et les conséquences étaient différentes.

« C’est quand même très brave, ou très fou, de ta part de me parler d’une de tes faiblesses, surtout que je peux l’exploiter pour imaginer une punition appropriée. Nombreux sont les professeurs qui en auraient profité, afin de marquer leur territoire et imposer leur autorité. Je ne le ferais pas, parce que c’est inutile et que je ne veux pas sabrer votre personnalité. Seulement l’affiner. Mais si tu es encore en retard une fois à l’avenir, sache que je serais contraint de te demander de quitter cette équipe. Chacun des actes que vous faites lors de vos missions en équipe, je dois m’en porter garant auprès des instances shinobis. Alors c’est probablement pour le mieux que tu sois en retard à un entraînement plutôt qu’à une mission, car cela me permet d’avoir cette conversation avec toi. »

Za soupira. Faisait-il une erreur ?

« La vengeance ou la punition aveugle n’a pas de sens. En prenant compte de cela, du fait que tu ais commencé l’entraînement par toi-même, et de ta sincérité, je vis passer l’éponge pour cette fois uniquement. Si on te pose la question, c’est moi qui t’ai demandé de commencer à t’entrainer en avance, ce qui excusera ce retard. Surtout qu’à entendre ce que tu me dis, nous avons la même conclusion sur ton principal défaut. Mettons que cette bonne analyse est un bon point pour toi : non seulement tu as déjà accepté ton problème, mais en plus tu sembles prêt à y travailler. Et ça ne va pas être une partie de plaisir. Ca permettra de mettre en avant le concept de punition utile, et pédagogique. Regarde ceci. »

Il pointait du doigt un nid d’abeille, autour duquel voletaient paisiblement quelques abeilles sauvages de plutôt bonne taille.

« Ton premier exercice est très simple. Tu vas devoir mettre ta main dans cette ruche et en sortir du miel. Naturellement, au moment où tes doigts se poseront sur le miel pour l’en retirer, les abeilles vont t’attaquer. Si tu as la moindre piqûre, l’exercice sera un échec. A toi de trouver une solution. »

Une autre manière d’enseigner ce qu’il essayait d’apprendre à Yachiru, en somme. Mais Akira allait devoir prendre un risque et outrepasser sa phobie, en sachant ce qui l’attendait. Ca allait être difficile pour lui mentalement, et il allait avoir des difficultés à réfléchir correctement. Après tout, se prendre un coup et se provoquer soi-même une blessure, c’était très différent.
Dieu
Shinigami
Messages : 245
Date d'inscription : 07/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
Aire d'entraînement - secteur 4 Left_bar_bleue10000/10000Aire d'entraînement - secteur 4 Empty_bar_bleue  (10000/10000)
Points de vie:
Aire d'entraînement - secteur 4 Left_bar_bleue10000/10000Aire d'entraînement - secteur 4 Empty_bar_bleue  (10000/10000)
Points de chakra:
Aire d'entraînement - secteur 4 Left_bar_bleue10000/10000Aire d'entraînement - secteur 4 Empty_bar_bleue  (10000/10000)
Voir le profil de l'utilisateur http://naruto-last-gen.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 21 Mar - 20:07
Un entraînement à l’écart, pour lequel on allait avoir besoin d’espace. Je suivais Za, presque en sautillant tellement j’étais contente. Si on avait besoin d’espace, c’était sûrement un entraînement aux techniques de corps à corps ! Et ça c’était le feu !
Il commença par reprendre mon rapport, indiquant que j’avais des qualités et des défauts. Je l’écoutais, attentives aux compliments, mais sourdes aux reproches. Je n’aimais que les choses qui faisaient plaisir à entendre. Le reste, je m’en fichais un peu. Parle à ma main.
Quand il aborda le sujet de la mission, et me dit que c’était la faute d’Akira s’il avait été blessé, j’ouvrais la bouche pour protester. C’était moi la costaude de l’équipe ! C’était à moi de protéger mes équipiers, c’était logique ! Ce n’était pas parce qu’il était Jounin qu’il avait le droit de dire des conneries pareilles ! Seulement, avant que je proteste, il enchaîna en me disant de me mettre en garde et en s’élançant aussitôt après. La première attaque me repoussa de quelques mètres. Il reprit son discours, et attaqua de nouveau. Un coup de poing bien solide cette fois, qui me cueillit à la joue sans que je puisse réagir le moins du monde. J’eus le droit à mon premier vol plané, alors que l’entraînement n’avait commencé que depuis cinq minutes à tout casser.
Je me redressais, groggy, tout en tentant de retrouver mes facultés et de voir mon adversaire, car il l’était présentement puisqu’il venait de me frapper. Il n’avait pas encore bougé, et continuait de m’asséner ses phrases tranchantes, et vexantes. Je me relevais, pour me remettre en position.

Comment être capable de protéger les autres si je ne pouvais pas me protéger moi-même. Cette fois, il avait touché un point sensible. J’étais forte, mais exposée, lors des combats. Alors si je tentais de protéger les autres, c’est moi qui prendrait des coups, et pas sûr que j’y résiste. Mais cette réalité, c’était de la merde. Si on s’entraînait, ce n’était pas justement pour trouver une solution et apprendre des techniques ultra stylées pour se débarrasser de ce problème ?! Il n’avait pas besoin de me le dire aussi méchamment.


** Quel connard. Je le déteste. **

Je n’étais pas du genre à prendre des coups sans les rendre, par contre. Alors avant qu’il ait fini de parler pour dire des absurdités, je m’élançais pour le frapper. Pas assez rapide, il avait commencé à frapper lui aussi. Mon poing ne rencontra que le vent, alors qu’il se décalait pour frapper de profil. Cette fois encore, je pris l’attaque en plein visage. Contrairement à la première attaque, qui n’avait que laissé une ecchymose sur ma joue, celle-là me fendit la lèvre. Mais je restais quand même debout, moins surprise par le choc, et me contentais de tituber de quelques pas en arrière.

[-8 points de vie]

Je pris mon temps pour l’observer, alors qu’il se remettait en position, prenant mon temps pour faire de même. C’étaient quoi ce bordel ? J’étais plus vive que lui. Ou en tous cas je n’étais plus lente. J’arrivais à voir ses mouvements. Mais il bougeait très bizarrement. J’avais déjà affronté des personnes plus balèzes que moi en arts martiaux. Mon professeur à l’académie, par exemple. Et lui était plus rapide que moi, en plus. Mais je faisais illusion face à lui. Contre Za, je n’arrivais pas du tout à prévoir l’endroit où il allait frapper. En fait, je ne comprenais pas sa façon de bouger. Et tant que je ne comprendrais pas, j’allais devoir rester sur la défensive. Comment contre-attaquer, alors que chacune de ses attaques me faisait reculer ? Je devais limiter leur impact, afin de pouvoir passer par-dessus et avancer. Trouver un moyen d’avancer à tout prix, pour maintenir le corps à corps, plutôt que de le rompre à chaque assaut. Et si j’avançais … je pouvais riposter et le cogner. Il avait besoin de sentir ma force pour savoir qu’il se trompait sur toute la ligne ! J’étais forte, et je pouvais protéger mes équipiers ! Je n’allais pas le laisser dire le contraire impunément !

Je n’aimais pas ça. Mais j’avais effectivement une méthode. Je repris donc une garde différente cette fois : mes paumes tournées vers Za, j’en plaçais une au niveau de mon visage et l’autre sur un point situé entre ma poitrine et mon ventre. Placée comme ça, je pouvais amortir l’attaque avec une garde totale, et tenter de lui attraper le bras. Si j’y arrivais, je pouvais utiliser son élan pour l’entraîner et le retourner. Une fois au sol, je le marave. C’était le plan. Justement, il repasse à l’attaque … Cette fois, ça ne sera pas comme les deux dernières ! Je vais le taper tellement fort qu’il s’en souviendra encore quand il sera grand-père !
Genin
Yachiru Akimichi
Messages : 86
Date d'inscription : 29/06/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
Aire d'entraînement - secteur 4 Left_bar_bleue54/100Aire d'entraînement - secteur 4 Empty_bar_bleue  (54/100)
Points de vie:
Aire d'entraînement - secteur 4 Left_bar_bleue102/150Aire d'entraînement - secteur 4 Empty_bar_bleue  (102/150)
Points de chakra:
Aire d'entraînement - secteur 4 Left_bar_bleue200/200Aire d'entraînement - secteur 4 Empty_bar_bleue  (200/200)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 22 Mar - 17:18
Leiko écouta l’analyse de leur senseï avait beaucoup d’intérêt. Malgré le fait qu’il n’ait rien vu de ses propres yeux, ses informations semblaient être particulièrement précises. Elle ne pouvait que supposer que la surveillance dont il parlait venait du rapace qu’ils avaient aperçu. Si c’était bel et bien le cas, il s’agissait définitivement d’une invocation, parce que ses facultés à percevoir avaient l’air particulièrement aiguisées. Un oiseau normal, même si c’était quelque chose de semblable à un compagnon canidé du clan Inuzuka, n’aurait jamais pu avoir des informations aussi millimétrées. En plus de cette justesse dans l’observation, cependant, l’analyse était elle aussi à la hauteur. Il avait perçu qu’elle se blessait avec son propre chakra, alors que les signes physiques n’étaient pas très nombreux. Preuve en était que ses deux équipiers n’avaient pas remarqués ses vertiges, qu’elle avait pris l’habitude de dissimuler, alors que Za, lui, s’en était aperçu sans être présent. Rien qu’en cela, les capacités de ce Jounin étaient quelque part entre l’admirable et le terrifiant. Son allure, et cette façon de récolter des données aussi précises … Se pouvait-il qu’il ait été formé à l’espionnage ? Ou qu’il soit tout simplement un membre de cette discipline ? Ce ne serait pas si étonnant. Au sein de sa propre Eglise, Leiko était déjà un phénomène de foire et ils se battaient pour savoir si elle leur avait dit toute la vérité ou non, et en apprendre le plus possible, tout en voulant la garder de leur côté. Vu la qualité de l’espionnage au sein de l’Empire, l’intégrer à cette équipe pouvait être un prétexte pour permettre de la jauger et de réussir là où l’Eglise avait échouée.

Enfin, trop de méfiance nuirait à l’autre aspect de ses paroles : il avait trouvé son point faible et proposait de l’aider à le combler. C’est sûr que c’était particulièrement tentant. Elle ne pouvait pas se permettre le luxe d’ignorer cette charmante attention, qui pouvait lui permettre de devenir plus utile à son équipe, mais aussi plus forte individuellement pour mener cette vie, ou dans le futur pour sa quête personnelle. Malgré son statut de chercheuse, elle n’avait jamais pu définir exactement ce qu’impliquait son chakra, car elle ne savait que trop peu de choses des arts ninjas. Et ce Jounin lui tendait la main pour l’aider sur ce sujet épineux. En plus tout ce qu’il souhaitait, c’était des explications sur le fonctionnement de sa capacité. Ce qu’elle n’avait pas réellement à cacher. Elle pouvait conserver la majeure partie de ses secrets pour elle tout en avançant. Comment refuser une telle proposition ?


« Lorsque j’étais encore enfant, je suis morte. Et je ne parle pas de cliniquement et de quelques minutes. Je le suis resté pendant des années, et on n’a jamais retrouvé mon corps. Kazejin, dans sa grande bonté, a redonné le souffle de vie à ce même corps. Et j’ai ainsi put ressuscitée, en tant que sa loyale servante. » Comme Za était totalement inexpressif, et que ses lunettes noires cachaient ses yeux, il était difficile de savoir s’il la croyait, ou s’il la prenait pour une folle, ou même simplement pour une menteuse. Cependant, comme il regardait toujours dans sa direction, elle pouvait en conclure qu’il écoutait avec attention et qu’elle pouvait continuer. Elle montra les marques de strangulation incrustée dans la peau de son cou, comme s’il pouvait s’agir d’une preuve. La marque de chaque doigt était profondément incrustée dans sa chair, on reconnaissait les doigts d’un adulte de forte carrure, qui avait serré comme un forcené. Et on pouvait imaginer sa mort. En tous cas, Leiko, elle, y arrivait. Rien qu’à sentir ces marques à chaque seconde, autour de son cou, elle ressentait encore le désespoir de la mort. Et la bascule de l’autre côté, de la lumière vers le monde de l’obscurité. Et ce moment où toute son âme ne fut que panique, colère, et soif de justice. « Cependant, me ramener à la vie n’a pas ôté tous les liens que je possède avec l’au-delà. Bien que mon corps soit bien vivant, et n’ait que quelques différences esthétiques avec celui des autres, comme la couleur de mes yeux ou ces stigmates sur mon cou … une partie de moi est morte. De fait, ce chakra est formé à partir des flux d’éther qui parcourent le monde des morts, qui se sont mêlés au pouvoir de Kazejin quand il m’a fait cadeau de ma seconde vie. Mon chakra est donc mort, contrairement à mon corps. C’est cette anomalie qui me cause des dommages. Ah, et le déséquilibre que mon corps a subi fait que je ne peux plus faire appel à du chakra ordinaire. » Elle avait résumé l’essentiel, se contentant d’un petit mensonge ou deux pour le côte narratif, mais sans conséquences sur l’application pratique de ses paroles. « En revanche, je peux faire appel à d’avantage de chakra qu’une personne ordinaire : ce chakra mort ne vient pas uniquement de moi, mais aussi de l’au-delà. Alors j’en ai beaucoup plus à ma disposition que ce que mon corps peut habituellement supporter. Cela dit, je ne pense pas que ça ait une quelconque influence sur les blessures qu’il me cause. Celles-ci viennent du fait qu’un corps vivant n’est pas censé contenir un chakra créé en partie à partir des flux éthérés du monde des morts, et donc, ils l’abîment. »

Leiko cessa de parler, elle avait déjà fait le tour de tout ce qu’elle avait pu conclure par elle-même sur son propre chakra. Peut-être que Za avait besoin d’une démonstration ? Mieux valait le laisser réfléchir et rebondir sur ses paroles pour le moment. Surtout qu’il avait déjà pu la voir à l’œuvre et en savait déjà pas mal sur son chakra de par sa ‘surveillance’. Autant qu’elle économise le nombre d’utilisations qu’elle pouvait faire de son chakra. S’infliger des dommages à soi-même n’était ni agréable, ni présentement utile si on ne lui demandait pas de le faire.
Agent de Kazejin
Leiko Mamoru
Messages : 116
Date d'inscription : 14/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
Aire d'entraînement - secteur 4 Left_bar_bleue97/100Aire d'entraînement - secteur 4 Empty_bar_bleue  (97/100)
Points de vie:
Aire d'entraînement - secteur 4 Left_bar_bleue125/130Aire d'entraînement - secteur 4 Empty_bar_bleue  (125/130)
Points de chakra:
Aire d'entraînement - secteur 4 Left_bar_bleue481/504Aire d'entraînement - secteur 4 Empty_bar_bleue  (481/504)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 26 Mar - 1:14
Les loups ne sont donc plus un problème. Parfait. Et plus il est loin de moi, mieux je me porte à vrai dire.
Son petit discours sur les retard est vrai... Au delà du fait de me nuire, un retard nuit à l'image de la profession et de tout les ninjas, et donc à des siècles de traditions et de respect. Je ferai mieux d'éviter ça le plus possible. Mais me parler du respect du bandeau alors que lui ne le porte même pas, c'est à la limite du foutage de gueule. Mais bon, je suis mal placé pour lui faire une remarque. De plus, je ne peut plus me permettre de retard sous peine d'être exclu de l'équipe. Ce serait un grand déshonneur pour ma famille, et je ne peut pas me permettre que mes parents soient ceux qui aient conçus le shinobi qui s'est fait viré pour avoir été en retard.

- Au delà d'être brave ou fou de vous parler de ma faiblesse, vous êtes mon sensei désormais. Et je considère que vous devez être au courrant de tout ce qui nous concerne, forces comme faiblesses, et si cela vous permet de me faire travailler sur ce point et de possiblement m'enlever cette part de moi, ça ne peut qu'être bénéfique pour moi. Et pour que vous le sachiez, je maîtrise désormais la technique du Kasumi Juusha. Technique basique certes, mais c'est toujours ça d'ajouté à mon arsenal.

Malgré que j'ai voulu le tester, je reste quelqu'un de très respectueux de mes aînés et supérieurs. Et avec mon retard, je ne pouvais pas me permettre de lui faire perdre plus de son temps. Surtout qu'il a décidé de ne pas me punir pour ça. On verra par la suite ce que ça donne mais je pense que ça sera un bon sensei.

Son premier entrainement... On peut vraiment appeler ça un entrainement? Mettre sa main dans une ruche sans se faire piquer? C'est complètement impossible! Il est sur qu'il n'a pas voulu me punir? Enfin, j'ai pas le choix. Yachiru se bat comme un beau diable, je ne peut pas faire grise mine à coté et avoir peur de petites abeilles. C'est dans ces situations que j'aurais bien voulu appartenir au clan Aburame. Enfin, allons y... JE m'approche de la ruche, et on entend des abeilles à 2 mètres faire un Bzzz assourdissant... J'ai qu'une envie c'est de me barrer. Un coup d’œil par dessus l'épaule, et oui. Il me fixe toujours du regard derrière ses lunettes, les bras croisés à attendre que je mette la main là dedans. Va falloir que je ruse pour réussir. J'arrive pas à approcher la main à moins d'un mètre sans avoir une boule au ventre et que mes jambes ne fassent un pas en arrière...
Réfléchis Akira, comment tu peux t'en sortir... Je m’assois par terre, a environ 5 mètres du boucan des abeilles pour réfléchir... Parmi mon équipement, une fumigène, des aiguilles, Hiroki,... J'ai peut être quelque chose. Trois minutes pour établir un plan plus que bancale qui me parait voué à l'échec. Mais bon, il faut le faire.

Première étape, réveillons Hiroki. Je vais lancer une fumigène au pied de la ruche. Les abeilles seront obligées de s'éloigner. Je vais ensuite faire passer Hiroki proche de la ruche, tout en s'attirant les foudres des insectes, et le faire fuir à plusieurs mètres de celle ci. A partir de là, je m'approcherait de la ruche, et je plongerai la main dans celle ci, en espérant que les abeilles restantes dans la ruche soient trop étourdies par la fumée pour me piquer. Le plan est mis en place, et je ne vois pas comment prendre moins de risques. C'est parti.

_______________________________
Réveil du pantin : -10 chakra
Maintien du pantin : -5 chakra
Genin
Akira Uzumaki
Messages : 75
Date d'inscription : 13/06/2018

Fiche ninja
Points d'expérience:
Aire d'entraînement - secteur 4 Left_bar_bleue5/100Aire d'entraînement - secteur 4 Empty_bar_bleue  (5/100)
Points de vie:
Aire d'entraînement - secteur 4 Left_bar_bleue47/130Aire d'entraînement - secteur 4 Empty_bar_bleue  (47/130)
Points de chakra:
Aire d'entraînement - secteur 4 Left_bar_bleue140/235Aire d'entraînement - secteur 4 Empty_bar_bleue  (140/235)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 27 Mar - 16:24
Aire d'entraînement - secteur 4 GQoYv
Za
Vie : 720 Chakra : 778/940
-32 chakra (lames de chakra)

Za (original) - avec Yachiru :

Yachiru avait l’air particulièrement contrariée, ainsi que Za l’avait prévu. Mais c’était nécessaire pour qu’elle comprenne, de la rudoyer, et ça fonctionnait. Son attitude belliqueuse trahissait son envie de le cogner, c’était même transparent. Mais elle se contenait, et semblait réaliser qu’elle avait du mal à encaisser ses attaques. Alors elle était en train de chercher une solution. Comme il l’avait fait précédemment, Za se prépara à attaquer, lorsqu’elle changea d’attitude, et se replia en défense totale. Pourtant, cette lueur guerrière n’avait pas disparu de son regard. Elle faisait fausse route, aveuglée par les émotions qu’elle ressentait et qui la poussait à encaisser l’attaque et à riposter. Le fait qu’elle ne parvienne pas à garder son calme la rendait vulnérable, et incapable de réfléchir proprement. Pourtant, lorsqu’elle avait affronté ce Nara dans l’arène, ou encore lors de la mission, elle avait montré qu’elle pouvait être maligne et même intelligente. Seulement, elle se laissait entièrement dominer par ses émotions, ce qui la rendait terriblement inconstante. Même dans son domaine de prédilection : le combat.
Si Za ne se mettait pas un peu plus à l’ouvrage, et ne lui montrait pas encore plus explicitement ses faiblesses, elle ne réagirait jamais. Pas le choix. S’il voulait qu’elle prenne conscience de sa fragilité, et cesse ses âneries, il allait devoir la blesser.
Au moment où la jeune fille attrapa son bras, pour effectuer une prise, elle lâcha aussitôt prise, et se retrouva à terre, la jambe ouverte. Une zébrure sanglante sur la cuisse. Za recula de quelques pas. Une lame bleutée était apparue au bout de ses doigts. Il avait volontairement évité les veines importantes de la jambe de la jeune Akimichi. Mais sa cuisse avait quand même été transpercée par la lame de chakra.
C’était différent d’un simple scalpel. On aurait plutôt dit une épée de chakra. Mais sans manifestation chakratique ! Comme pour ses précédentes techniques, ce ne fut qu’après avoir reculé, et une demi-minute après au total, qu’on pouvait enfin ressentir la dépense de chakra.
La blessure saignait peu pour une blessure localisée à cet endroit, mais elle saignait tout de même. Et c’était plutôt profond : cette fois il y était là plus franchement. Et avec une arme.

[Yachiru : -32 points de vie]

Cette fois, Za regardait directement Yachiru, et il avait retiré ses lunettes. Son air était extrêmement sévère.

« Ta joie de vivre et ton envie d’en découdre font plaisir à voir. C'est bien d'être motivée. Mais si tu n’es pas capable de plus penser comme un ninja au combat, un jour tu vas te mettre en danger à cause de cet entrain. Il va falloir apprendre à te canaliser pour réfléchir de façon plus pragmatique dans les situations critiques. Trouve un moyen d’éviter mes attaques. Tu n’as qu’une seule instruction, alors j’attends de toi que tu trouves une réponse. »

Za se remit en position, sa lame de chakra toujours au bout de ses doigts. La dague bleutée luisait, comme une promesse d’une nouvelle blessure. Mais cette fois, il allait lui laisser quelques minutes pour réfléchir avant d’attaquer. Si elle prenait trop de temps ou choisissait encore une mauvaise solution, offensive par exemple, cependant, il n’hésiterait pas, et cette fois il frapperait sans se retenir. Il devait impérativement lui montrer le fossé qui les séparait, et s’il devait y aller à fond pour qu’elle comprenne, alors il le ferait.

Za (clone supérieur) - avec Leiko :

Za écouta attentivement tout ce que la jeune femme avait à dire. Elle était revenue d’entre les morts, bénéficiant de la grâce de Kazejin. La nouvelle ne l’émeut pas plus que ça : après tout, il peut lui-même ramener quelqu’un à la vie s’il n’est pas mort depuis trop longtemps. Qu’un dieu puisse le faire comme il l’entend, ce n’est pas si peu crédible. Et Za était persuadé que les dieux, même s’ils n’étaient omniscients et tout puissants, l’étaient en tous cas d’avantage que les humains. Il n’avait donc que peu de réticences à croire l’histoire de la jeune prêtresse.
Et puis, ces explications rendaient bien plus clair tout ce qui avait rapport à son chakra. Il était envahi par les flux du monde des morts, et un corps vivant avait peine à le contenir. En somme, un chakra mort dans un corps vivant, ce qui endommageait son corps quand elle l’utilisait. Par chance, elle était capable d’utiliser la médecine donc elle devait déjà connaître ses limites et elle pourrait réparer les dommages en cas de besoin. Ca restait un sérieux handicap. Cela dit, la puissance de son chakra était tout de même incroyable. Ce n’était donc pas que mauvais.

« Je vois, dans ce cas il nous est impossible de supprimer ces blessures que tu t’infliges, puisque ton corps ne sera pas capable d’encaisser le flux de chakra mort, quoiqu’on fasse. Cela dit, il est un autre handicap sur lequel nous pouvons encore travailler : le contrecoup de cette douleur. Ce moment où tu encaisses des dommages internes, et où tu vacilles. Lui, on peut le supprimer. Déjà, en utilisant ton chakra, mais surtout, en diminuant la quantité de chakra que tu utilises. Si on peut diminuer l’impact du contrecoup, plutôt que sa virulence, tu ne seras pas désorientée, et tu pourras combattre normalement. Tu devras encore apprendre à gérer mieux que personne ton chakra, et donc les dommages qu’il t’inflige. Mais au moins, tu perdras ces quelques centièmes de seconde pendant lesquels tu es vulnérable. »

C’était difficile d’inventer un entraînement face à ce chakra inconnu, même pour Za, qui était pourtant réputé pour sa maîtrise du chakra extrêmement subtile et élevée. Il avait quand même inventé une technique permettant de retarder le moment de payer le tribut en chakra pour les techniques qu’il utilisait ! Ou encore, mis au point des lames pures de chakra pour éviter de porter des armes. Et pourtant, il avait quand même de la difficulté face à cette prêtresse, qui lui présentait un défi inédit. Cependant, il avait une idée de la technique qui pourrait être utile à cette jeune femme. Restait à imaginer comment lui apprendre de sorte qu’elle comprenne parfaitement où il voulait en venir, et comment ça pouvait l’aider à mieux appréhender son chakra noir.

« Dans un premier temps, tu vas effectuer une maîtrise du chakra. Mais avant ça, je vais t’imposer un handicap nécessaire. Ne bouge pas d’un millimètre s’il te plait, je ne veux pas faire d’erreur. »

Une lame de chakra, plus fine que celle utilisée pour Yachiru, apparue au bout des doigts du clone supérieur. Elle ressemblait plus à une aiguille … D’un geste précis, il l’enfonça dans le corps de la jeune femme à plusieurs reprises. Etrangement, aucune goutte de sang ne perla. Elle ressentit quand même un picotement, un peu douloureux, mais pas non plus insupportable.

« Je viens de frapper les centres de circulation du chakra. Je n’ai pas de Byakugan, donc je n’ai causé aucun dégâts à ton chakra, ni atteint les tenketsus. Mais cela va t’empêcher de malaxer correctement ton chakra pendant quelques minutes. Tu n’auras que très peu de chakra à ta disposition. Malgré cette limitation, j’aimerais que tu tentes d’utiliser une maîtrise du chakra. »

Za se contenta de croiser les bras, attendant qu’elle se mette à l’ouvrage. Son chakra était plus puissant que du chakra ordinaire, donc elle en avait normalement tout juste assez pour effectuer un peu moins qu’une maîtrise du chakra … Le tout était de comprendre comment effectuer une technique sans avoir le chakra nécessaire à disposition. Et en diminuant la quantité, elle diminuerait l’impact sur son corps, et encaisserait mieux l’effort.

Za (clone supérieur) - avec Akira :

Za se contenta de hocher la tête aux paroles d’Akira. Il raya aussi la technique mentionnée par Akira de son programme d’entraînement, puisqu’il avait prévu, effectivement, de lui faire apprendre autre chose que l’art des pantins. Par exemple, du genjutsu. Enfin, ce n’était toutefois pas la priorité absolue. Déjà, il fallait palier à un autre problème qu’il avait constaté lors de l’affrontement avec les loups … mais aussi faire travailler Akira sur ce qu’il avait mentionné de lui-même, et qui était effectivement un gros handicap pour lui. Enfin, ne pas vouloir être touché était normal. Avoir tendance à fuir systématiquement les problèmes, c’en était un autre. Et celui-là était bien plus handicapant pour un ninja.
D’ailleurs, justement, il traduisait son défaut dans sa façon d’appréhender l’exercice. Za n’intervint cependant pas, pour le moment. Ou tout du moins, en apparence …
Il le laissa tenter de contourner le problème de la ruche, en utilisant un fumigène et son pantin, et tenter de plonger vers la ruche de lui-même, sur la fin du fumigène, quand il put enfin voir quelque chose.
Seulement, au moment où Akira arriva à la ruche, un mur d’abeilles furieuses se dressa devant lui, et elles étaient vraiment mécontentes. Quelques piqûres trouvèrent sa peau, même si en reculant, elles ne le poursuivirent pas, trop inquiètes, ou alors trop froussardes ? Difficile à dire, mais il ne lui fallut que quelques mètres pour être en sécurité.
Za restait impassible. Ces abeilles étaient bien dressées, il était un spécialiste du genre. Après tout, son véritable nom … Non, cette information n’était possédée que par très peu de personnes au monde

[Akira : -4 pvs/x4 piqûres]

Ce qui apparut sur le visage de Za était un étrange sourire. Il pointa son doigt vers Hiroki, qui gisait au sol, ne répondant pas aux ordres de son marionnettiste. Le fil de chakra avait été tranché … Les abeilles ? Za ? Difficile à dire.

« Tu as émis le souhait de travailler sur un certain problème. Tu ne pourras pas si tu continues à fuir l’exercice. Ni si tu ne comprends pas où je veux en venir en te proposant cet exercice. »


Les piqûres d’abeille, c’était sa punition. Mais maintenant, il lui lâchait quelques indices, pour lui laisser l’occasion de comprendre. En lui demandant de changer son axe de réflexion, il allait sans doute être sur la bonne piste, cette fois.
En tous cas une chose était sûre : Za ne semblait pas considérer cette première tentative comme fructueuse.
Enfin, cet exercice était vieux comme le monde. Et c’était extrêmement rare que quelqu’un le réussisse du premier coup, peu importait la forme qu’il prenait.
Dieu
Shinigami
Messages : 245
Date d'inscription : 07/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
Aire d'entraînement - secteur 4 Left_bar_bleue10000/10000Aire d'entraînement - secteur 4 Empty_bar_bleue  (10000/10000)
Points de vie:
Aire d'entraînement - secteur 4 Left_bar_bleue10000/10000Aire d'entraînement - secteur 4 Empty_bar_bleue  (10000/10000)
Points de chakra:
Aire d'entraînement - secteur 4 Left_bar_bleue10000/10000Aire d'entraînement - secteur 4 Empty_bar_bleue  (10000/10000)
Voir le profil de l'utilisateur http://naruto-last-gen.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Ven 29 Mar - 15:17
Au moment où je lui attrapais le bras, un sourire victorieux et carnassier apparut sur mon visage. J’allais lui décocher une de ces droites ! C’est ce que je me disais. Mais il était tout simplement trop fort pour moi. Avant que je ne puisse effectuer ma prise, je sentis une douleur fulgurante dans ma jambe, et qu’elle se dérobait sous mon poids. A nouveau, j’étais à terre, mais cette fois mes mains étaient posées sur ma cuisse, qui pissait le sang, transpercée par … par quoi au juste ? Je levais des yeux larmoyants de douleur sur mon senseï. Il avait comme des lames faites en chakra au bout des mains. Bon sang ! Comment est-ce qu’il faisait tout ça ? Sa technique de corps à corps était complètement nulle ! Basique comme tout ! Mais je n’arrivais à prévoir aucun de ses mouvements, alors que lui lisait les miens comme si de rien n’était … C’était super frustrant. Et puis, maintenant il y avait ces lames de chakra. Ca changeait la donne : je ne pouvais plus encaisser l’attaque pour riposter. Je devais l’esquiver à tout prix, si je voulais lui mettre une droite. Et une gauche. Et puis encore une droite, tant qu’à faire.

Tandis qu’il partait dans une de ses sempiternelles tirades moralisatrices, je sortais de mon sac mon pique-nique. Non, pas pour bouffer, pas le temps. Mais pour attraper le napperon qui recouvrait mes sandwichs de quinze heures. Afin de l’utiliser pour entourer ma blessure. Ca aiderait au moins à ce que le sang ne coule pas en trop grande quantité. J’avais besoin de toute ma lucidité pour réussir l’exercice. Tant pis pour le napperon de mamie ! Elle comprendrait quand je lui raconterais, et elle m’en filerait peut-être un autre. Papi avait été mercenaire, elle connaissait ce genre de vie et les risques qu’il comportait. Pas besoin de lui raconter des bobards.
Une seule instruction. Esquiver ses attaques. J’ai quand même envie de le frapper, une fois que j’aurais réussi à esquiver, par contre.

Je me remets en position. Même avec mon travail sur l’esquive avec maman, je n’arrive pas à prévoir ses attaques donc c’est inutile. Alors je ne dois pas prévoir. Je vais arrêter de réfléchir et esquive à l’instinct et … Et c’est ce que j’aimerais faire en tous cas. Mais la lame de chakra à son bras me rappelle de douloureux souvenirs. Je n’ai plus tant envie que ça de tenter des esquives infructueuses. Ni frontales. Son air impassible, son regard sévère. Il a une aura qui sent le sang. On sent que cet homme a déjà tué dans sa vie, et qu’il sait le faire sans remords. C’est un Jounin. Il a déjà de nombreux exploits à son actif, sans doute. Des exploits forgés dans le sang de la guerre, vu son âge il avait dû en connaître, des batailles et des missions dangereuses. Et ses lames de chakra … Son regard dit clairement qu’il finira par me tuer, en me tailladant, si je n’arrive pas à esquiver.
Je sursaute. Perdue dans mon observation, je n’avais pas réalisé une chose : mes jambes tremblent. Et ce n’est pas à cause de ma blessure, ça je sais faire avec. Des gouttes de sueur perlent sur mon front, et pourtant je suis à peine échauffée, certainement pas au bout de mes forces, et il fait plutôt froid. Et mon corps qui semble refuser de s’avancer pour aller au-devant de Za, et qui ne veut même plus essayer de faire front …


** Il … Il est … effrayant … **

J’ai peur. Je le sens. Ca me prend aux tripes, ça m’empêche de bouger quand je veux avancer. J’ai juste envie de reculer, en fait, de m’échapper du combat. Je m’en suis remis à mon instinct, quelques instants, et c’était sa réponse : celle du lapin apeuré.

** Non ! Une Akimichi n’a pas le droit d’avoir … ! **

Il esquisse un mouvement, et mon corps réagit tout seul, avant que je n’ai le temps de m’insurger contre cette sensation toute nouvelle pour moi. Au moment où Za commence à avancer, alors qu’il ne fait qu’amorcer son mouvement, et n’a pas encore franchi la distance entre nous, je bondis en arrière pour rétablir cette distance.
Il est rapide, mais pas tant que ça. S’il avancer, je peux reculer. Tout simplement. Je ne peux pas prévoir ses mouvements de près, mais un déplacement c’est autre chose. Je peux maintenir la distance qui nous sépare. Voilà la réponse de celle qui a peur. Et mon âme elle-même se faisait violence pour lutter contre, sans pouvoir s’y résoudre. Ma volonté avait lâchée prise, et c’était ma survie qui primait.
Ma frustration était immense, et me consumait comme si mon sang était devenu acide. Mais même cette sensation intenable était moins pire que celle de sentir sa propre chair lacérée.

La honte plutôt que la mort.


Spoiler:
 
Genin
Yachiru Akimichi
Messages : 86
Date d'inscription : 29/06/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
Aire d'entraînement - secteur 4 Left_bar_bleue54/100Aire d'entraînement - secteur 4 Empty_bar_bleue  (54/100)
Points de vie:
Aire d'entraînement - secteur 4 Left_bar_bleue102/150Aire d'entraînement - secteur 4 Empty_bar_bleue  (102/150)
Points de chakra:
Aire d'entraînement - secteur 4 Left_bar_bleue200/200Aire d'entraînement - secteur 4 Empty_bar_bleue  (200/200)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 1 Avr - 16:49
Ah putain ça fait mal! Comment ça se fait que je me sois fait piquer? Mon plan était parfait pourtant! Qu'est ce qui a pu merder? Mais... Hiroki est inactif sans même que je l'ai commandé? Et Za qui sourit en me regardant... Je m'en étais pas rendu compte, mais il a coupé mes fils de chakras! C'est totalement injuste, il m'a fait rater l'exercice volontairement! Je vais pas me gêner de lui dire! Mais d'abord je dois aller chercher ce pauvre Hiroki... Il a vraiment du avoir mal avec ces piqûres d'abeilles. Une fois chargé sur mon dos, je me dirige vers Za très enervé!

- C'était quoi de ça?! Pourquoi avoir saboté mon plan de cette façon?! Si vous ne vouliez pas que je réussisse il fallait me le dire directement, je n'aurais pas pris autant de précautions et j'aurais couru droit vers la ruche! L'énoncé de l'exercice était bien "Mettre la main dans la ruche et ne pas se faire piquer", il n'était jamais spécifié qu'il était interdit d'utiliser des techniques ninjas ou un plan afin de réussir! Je veux bien travailler sur mon problème, mais je voudrais au minimum que vous soyez franc avec moi! Si vous vouliez que je mette la main volontairement dedans au risque de me faire piquer, je l'aurais fait car vous me le demandiez, avec énormément de mal certes, mais je l'aurais fait! En mission, ça se passera comme ça aussi? On va faire un plan et vous allez nous saboter pour que nous combattions dans une situation difficile?

Je pars en lui tournant le dos, je ne veux même pas entendre sa réponse. Il a perdu le peu de confiance que je lui accordait en tant que Sensei. S'il veut la regagner, il va lui falloir une bonne explication sur son exercice. Entre le fait qu'il fasse échouer mon plan, Yachiru qui a une cuisse ouverte, et Leiko qui vient de se prendre plusieurs piqûres en rien de temps, c'est pas un sensei mais un psychopathe ce type. Mais bon, il veut que je mette ma main dans cette ruche? Bah je vais le faire. Je vais me diriger droit vers cette saloperie, malgré les piqûres, rien ne m'arretera, et mettre un immense coup de poing dedans. Il veut me voir encaisser, je vais lui montrer que ma peur est une faiblesse, mais que j'ai le cran de la surmonter pour lui prouver que je ne suis pas un faible. Et j'irai lui tartiner le miel sur sa joue après à ce "Sensei"
Genin
Akira Uzumaki
Messages : 75
Date d'inscription : 13/06/2018

Fiche ninja
Points d'expérience:
Aire d'entraînement - secteur 4 Left_bar_bleue5/100Aire d'entraînement - secteur 4 Empty_bar_bleue  (5/100)
Points de vie:
Aire d'entraînement - secteur 4 Left_bar_bleue47/130Aire d'entraînement - secteur 4 Empty_bar_bleue  (47/130)
Points de chakra:
Aire d'entraînement - secteur 4 Left_bar_bleue140/235Aire d'entraînement - secteur 4 Empty_bar_bleue  (140/235)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 18 Avr - 11:01
Dire que Leiko était étonnée était un euphémisme. Le raisonnement de Za, même s’il était étayé par ses explications à elle, sonnait parfaitement juste. Et pourtant, il n’avait sans doute connaissance de ses étranges facultés que depuis très peu de temps. C’était une belle démonstration de son savoir médical, mais aussi de sa science du contrôle du chakra. Un peu comme son étrange technique, qui semblait décaler dans le temps le moment où l’on percevait le chakra. Ou plus fou encore, le moment où il l’utilisait, par rapport au moment où il employait ses techniques. Rien que le concept laissait Leiko songeuse et incertaine : elle n’arrivait tout bêtement pas du tout à expliquer comment il faisait. Enfin, il était tout de même Jounin. C’était un léger baume à apposer sur son ignorance, mais c’était toujours bon à prendre.

Alors que son entraînement à elle se déroulait plutôt paisiblement, il n’en allait pas de même pour ceux des deux ninjas. C’était peut-être son statut de prêtresse, ou alors son tempérament plus docile, mais elle était bien contente qu’on lui épargne ce genre de périples. Yachiru, après avoir pris plusieurs coups nets, venait cette fois de subir une attaque … armée ? Encore une technique étrange. Elle ressemblait beaucoup à un scalpel de chakra, mais sans le côté chirurgical. C’était plutôt un substitut à une vraie lame de métal. Une dague. Et la cuisse de la jeune Akimichi avait été ouverte comme si c’était ce type d’arme qui l’avait entaillée. C’était encore une fois très déroutant. Plus facile à expliquer, cependant. Une arme de chakra, c’était plus crédible. En tous les cas, l’entraînement de sa coéquipière était très rude. C’était donc à cela que ressemblait les méthodes qu’utilisaient les shinobis afin de devenir de grands combattants ? Ce n’était pas dénué de logique. Ils étaient confrontés tous les jours à des situations extrêmes. Alors pour les affronter, pendant qu’ils pouvaient le faire en sécurité, mieux valait les expérimenter de la façon la plus réaliste possible. Za paraissait complètement fou. Cependant, il avait l’air d’avoir des connaissances du chakra et du corps extrêmement précises : il savait ce qu’il faisait. Leiko le sentait, ce n’était pas le genre d’homme à agir au hasard. Et ce n’était pas qu’une question de raisonnement et de logique, mais aussi une simple impression, peut-être injustifiée. De toute manière, Yachiru se prenait au jeu. Ce qu’en revanche, Akira avait plus de mal à faire. La prêtresse pensait avoir compris le but de leur exercice, et elle comprenait bien qu’elle n’avait pas le droit d’aider ses équipiers. Pourtant, elle l’aurait bien fait, surtout pour le jeune homme qui allait droit dans le mur. Enfin, c’étaient des ninjas, ils s’en sortiraient bien tout seuls. Il s’agissait plutôt pour elle de se concentrer sur son propre entrainement.

Leiko n’esquissa pas le moindre mouvement quand Za créa à nouveau une arme de chakra, cette fois en forme d’aiguille. Un outil de précision. Mieux valait tout simplement ne pas bouger. De une, parce qu’elle était incapable d’éviter ses attaques. De deux, parce qu’à vouloir réagir et se défendre, elle ne ferait que saboter le travail de son senseï. Et qu’en le faisant, là, elle risquait une véritable blessure. L’aiguille la perfora en plusieurs endroits. Etonnement, il n’y eut pas la moindre goutte de sang. Pensive, la miraculée tâta les blessures du bout des doigts. Il avait évité les veines, et n’avait touché que … l’explication tomba : les centres circulatoires du chakra. Za cherchait à diminuer son afflux de chakra afin de rendre l’utilisation de ses techniques plus difficiles. Obtenir le même résultat qu’avec ses techniques actuelles, mais en minimisant au maximum la quantité de chakra qu’elle utilisait. Là encore, c’était d’une logique irréprochable : en utilisant moins de chakra, elle pouvait mieux contrôler la douleur causée par le fait d’en utiliser. Certes, la quantité n’influait pas sur les dommages subis par son corps, mais elle influait sur le contrecoup qu’elle subissait. Et, notamment, sur les légers malaises qu’elle pouvait ressentir après l’usage de techniques chakratiques.

La maîtrise du chakra. Son apprentissage n’avait pas été si périlleux pour Leiko. Elle en possédait tellement qu’il s’était pour ainsi dire réveillé tout seul. Tout naturellement, elle envoya donc le chakra qu’elle put vers sa main, afin de la rendre plus solide sur toute sa surface. Comme d’ordinaire, afin de renforcer les capacités offensives de son poing, en somme. Elle ne fut pas réellement surprise de ressentir un blocage, et qu’elle avait du mal à envoyer du chakra là où elle voulait. La prêtresse ferma les yeux. La base du chakra, c’était de le ressentir en soi à la manière d’un étang, duquel partaient plusieurs fleuves. L’utilisateur du chakra devenait une divinité aquatique, qui pouvait à sa guise dévier le cours de ces fleuves, pour irriguer les terres alentours, de la manière dont il le souhaitait. Leiko plongea dans son imagination, et créa mentalement cet étang, et ces fleuves. Et si tous avaient encore de l’eau, ils étaient moitié moins remplis que d’habitude. Elle ne pouvait pas diminuer les autres fleuves pour alimenter celui qu’elle souhaitait utiliser : ce serait alors la sécheresse dans les autres, et les terres alentours se flétriraient. Sachant que c’était de son corps dont il était question dans cette métaphore, l’expérience ne la motivait pas tellement.
Leiko dévia, dans un premier temps, calmement, simplement ce qu’elle pouvait dévier. Le peu disponible. Et quand elle ouvrit à nouveau les yeux … Un murmure étonné lui échappa, cette fois :
« … comment … ? ». Son poing était gorgé de chakra. Plus solide et fort qu’à l’ordinaire. Elle avait parfaitement réalisée sa maîtrise du chakra, et ce malgré la contrainte de Za qui lui avait paru extrême jusqu’à ce résultat.

[Leiko : -23 chakra, -5 vie]

Leiko laissa refluer le chakra. Non seulement elle avait usé normalement de la maîtrise du chakra, mais son corps avait aussi mieux supporté le choc de l’utilisation du chakra. Enfin, c’était le but de l’exercice pour cette seconde partie des faits. La première la surprenait bien d’avantage. La prêtresse prit quelques instants de réflexion, pour mettre ses idées en ordre et laisser la surprise s’en aller. Puis, elle releva les yeux vers son senseï. Elle venait de comprendre.
« Je vois. Vous avez diminué ma quantité de chakra manipulable non pas pour m’apposer une contrainte, mais pour m’empêcher de trop en utiliser. Ce n’est pas que je dois utiliser moins de chakra qu’il n’en faut, mais que je dois cesser d’en utiliser de trop. Mes réserves de chakra sont naturellement grandes, et je dois avoir de mauvaises bases dans sa manipulation. Donc j’utilise trop de chakra lorsque je réalise mes techniques, ou en tous cas plus qu’il n’en faut. Je comprends. » Ce n’était pas une contrainte mais plutôt une limite positive que Za lui avait apposée. Seulement, maintenant, il restait une question importante : était-elle capable d’utiliser ses techniques et de se limiter, même sans la technique de Za pour diminuer l’afflux de chakra ? Du contrôle, elle en avait de manière générale. Mais sur son chakra, sans doute un peu trop puissant et imprévisible pour elle, c’était une toute autre histoire. Le mieux, c’était sans doute encore d’expérimenter. Il n’y avait qu’en essayant qu’elle saurait. « Pourriez-vous ôter la limite, Za-senseï ? Je pense avoir compris, et j’aimerais tenter l’expérience en situation normale. » Le ton de Leiko était blanc et neutre, comme à son habitude, mais pourtant elle était plutôt impatiente. Elle s’était récemment découvert un talent et de la passion pour le feu des batailles. Et devenir plus compétente était à la fois grisant, et vital, pour elle.
Agent de Kazejin
Leiko Mamoru
Messages : 116
Date d'inscription : 14/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
Aire d'entraînement - secteur 4 Left_bar_bleue97/100Aire d'entraînement - secteur 4 Empty_bar_bleue  (97/100)
Points de vie:
Aire d'entraînement - secteur 4 Left_bar_bleue125/130Aire d'entraînement - secteur 4 Empty_bar_bleue  (125/130)
Points de chakra:
Aire d'entraînement - secteur 4 Left_bar_bleue481/504Aire d'entraînement - secteur 4 Empty_bar_bleue  (481/504)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 26 Avr - 13:45
Aire d'entraînement - secteur 4 GQoYv
Za
Vie : 720 Chakra : 778/940

Za (original) - avec Yachiru :

Lorsque Za s’élance de nouveau pour attaquer Yachiru, la lame de chakra prête à mordre jusqu’au sang, et cette fois encore plus franchement que son attaque précédente … Elle recule. Comme elle ne peut ni esquiver, ni riposter, elle choisit donc cette option. Elle n’est pas si peu rapide comparé à lui. Et comme il n’y va pas à fond, elle est même plus véloce que lui. Elle profite qu’il lui laisse préparer sa défense pour utiliser cette vitesse à des fins défensives. Lorsqu’il avance, elle est déjà prête à reculer. Comme ça, aucun besoin de lire ses mouvements : juste celui où il prend de l’élan. A dire vrai, le Jounin est très surpris : c’est très intelligent. Etant donné la pression qu’il met à la jeune fille, il s’attendait plutôt à ce qu’elle invente des manières d’esquiver ses attaques. Mais non, elle avait choisi une méthode plus alerte. Ce n’était toujours pas exactement ce que Za souhaitait la voir faire, mais au moins, elle faisait preuve d’un instinct de survie extrêmement élevé.
Il l’avait prise pour une spécialiste du corps à corps, certes aussi puissante, rapide, que technique. Mais il constatait à présent qu’elle avait un atout en plus : que ce soit par l’instinct ou par l’intellect, elle savait utiliser tous les moyens à sa disposition. Et même autrement que pour l’attaque.  
Néanmoins, même si elle s’approchait de la solution, ce n’était pas encore tout à fait ça. Za rangea ses mains dans ses poches, pour le moment il n’en avait plus besoin. Et il fixa Yachiru, lui laissant le temps de se calmer, avant de lui dire :

« Très bien. Il semblerait que tu commences à comprendre. Mais je dois te révéler une chose : je n’ai déployé jusqu’ici que la moitié de ma vitesse réelle. Tu penses être toujours capable d’utiliser ta technique actuelle, si j’y vais à fond ? »

Za laissa passer quelques secondes de silence pour laisser la Genin réaliser l’impact de ses paroles sur l’exercice actuel.

« Cela dit ta réaction est excellente comparativement à celles que tu as pu avoir jusqu’ici. Tu viens de me fournir la preuve que tu avais un très bon instinct de survie. Alors je vais te donner un indice. Seule, tu ne peux pas réussir cet exercice. En revanche, pour aujourd’hui, il semblerait que je sois ton senseï. Alors peut-être suis-je à la fois le problème et la solution, tu ne crois pas ? »

Le Jounin croisa les bras, retrouvant son attitude stoïque et indéchiffrable.

Za (clone supérieur) - avec Akira :

Il râle. Il chouine. Est-ce que ce jeune homme était vraiment un ninja ? Za avait beau avoir été prévenue que la nouvelle génération était un peu précieuse, là, il n’en revenait tout simplement pas. Plutôt que de se demander où il avait fait une erreur, Akira préférait se rebiffer, sans avoir aucune envie de réfléchir ou de comprendre. Forcément, à l’académie, on leur donnait les enseignements dans le bec, comme une maman poule, alors ils ne savaient plus très bien faire l’apprentissage de la réflexion individuelle. Et quel égo !
Bien, il allait devoir s’y prendre autrement. La pédagogie était une mauvaise alliée avec ce genre d’individu.  

« Injuste. Selon là où chacun situe sa morale, la justice est fluctuante. Ce n’est qu’un concept. Et je n’ai jamais dit que nous étions en situation réelle, nous étions bel et bien en entrainement. Mais soit. Puisque c’est ce que tu veux, faisons comme si c’était une situation réelle. »

Au moment où Akira s’approcha de la ruche, une aiguille de chakra partie vers elle, la tranchant net et la faisant tomber par terre. Interrompant par la même occasion, une nouvelle fois, son mouvement.
Au bras de Za, une lame de chakra apparue. Comme si une dague prolongeait sa main. Le bleu du chakra était comme une aura … mais on voyait très bien qu’elle était solide, et tranchante. D’un seul bond, le Jounin fut au corps à corps d’Akira. Et la lame perfora successivement ses deux épaules, l’une après l’autre. Deux gerbes de sang maculaient désormais le sol.

[Akira : -46 points de vie]

« Je n’ai rien à te prouver en tant que senseï, ni à personne en tant que shinobi. Tu n’as rien qui me soit utile, alors que le contraire n’est pas vrai. Si la manière douce ne suffit pas avec toi, alors faisons à la manière forte. Ce nouvel exercice est très simple : si tu ne trouves pas le moyen d’esquiver, je continuerais de te perforer le corps. Je m’en fiche de savoir si tu y passes ou pas. »

Za s’élança, lame de chakra prête à frapper. Son mouvement était illisible, mais pourtant il n’allait pas si vite. Difficile d’esquiver ou de parer, ou même de savoir où il allait frapper, bien qu’on sache où le coup allait arriver. Il était imperturbable, comme le ton de sa voix, bien qu’il ait avoué être énervé.

Za (clone supérieur) - avec Leiko :

Tandis que le jeu de massacre à proximité continuait avec ses deux équipiers, Leiko était concentrée sur son propre chakra. Et Za fut étonné de la dextérité et de la facilité avec laquelle elle vint à bout de son exercice. Son chakra était encore plus puissant qu’il ne l’avait anticipé. Et pourtant, il était du genre expert en la matière.
Bien que Za avait prévu que l’exercice se passa autrement, et qu’il avait déjà une suite en tête, Leiko semblait vouloir essayer quelque chose. Du coup, il se contenta de hocher la tête, pour lui signifier qu’il était d’accord, et à l’aide d’un simple Kokubari, restaura ses points de chakra endommagés. Elle était à nouveau en pleine possession de ses moyens.
Dieu
Shinigami
Messages : 245
Date d'inscription : 07/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
Aire d'entraînement - secteur 4 Left_bar_bleue10000/10000Aire d'entraînement - secteur 4 Empty_bar_bleue  (10000/10000)
Points de vie:
Aire d'entraînement - secteur 4 Left_bar_bleue10000/10000Aire d'entraînement - secteur 4 Empty_bar_bleue  (10000/10000)
Points de chakra:
Aire d'entraînement - secteur 4 Left_bar_bleue10000/10000Aire d'entraînement - secteur 4 Empty_bar_bleue  (10000/10000)
Voir le profil de l'utilisateur http://naruto-last-gen.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Sam 25 Mai - 16:11
Bon, il est vrai que je me suis un peu emporté, mais trop tard, je vais finir cet entrainement au plus vite pour rentrer chez moi dès que possible. Même si je le respecte pour ce qu'il a fait aux sous-Uzumakis, ce n'est pas une raison pour le laisser s'amuser avec moi. J'ai vu son sourire quand il a rompu les fils de chakra.

Je me dirige directement vers la ruche, mais... Elle se coupe en deux, et un tas d'abeilles se ruent partout, certaines viennent même directement sur moi. Dégagez saleté de bestioles!

[Akira perd 4pv x 2 piqûres ]

J'ai eu de la chance que la ruche entière ne soit pas venue sur moi! Mais c'est encore un coup de ce Z... Argh! C'est quoi cette douleur?! Je tombe à terre, les épaules transpercées avec du sang partout autour de moi. Je me retourne et je vois Za, penché au dessus de moi avec un air toujours aussi impassible, me disant que désormais on allait la jouer différemment. Après Yachiru et Leiko, c'est donc moi qu'il veut charcuter?

C'était effrayant. Malgré que j'ai été distrait par les abeilles, je n'ai pas entendu le moindre son venant de derrière moi, pourtant sans me vanter, j'ai toujours eu une bonne localisation des sons autour de moi, mais là rien du tout.

Je suis presque paralysé au sol putain, de douleur déjà, mais de peur surtout. J'ai juste envie que ça s'arrête... J'étais perdu dans mes pensées, à ne pas savoir quoi faire, mais une fois ma lucidité à peu près retrouvée, je vis directement Za prêt à attaquer de nouveau, et malgré ma tentative d'esquive de dernière seconde, qui on ne va pas se le cacher, était plus une chute volontaire qu'une esquive, il me toucha sans difficulté dans le bas ventre.

[ Je te laisserai éditer pour les pvs perdus ]

Mais merde, il était sérieux, il ne va pas s’arrêter! Il faut que je réagisse, j'ai pas le choix. Impossible de le tenir au duel, je ne suis pas assez con pour penser ça, surtout sans Hiroki. Ma seule chance est la fuite. Je me déplace tant bien que mal en titubant jusqu'à l'arbre le plus proche de ma position, et je l'escalade.

[Akira utilisé Adhésion : - 5 chakra ]

Heureusement que j'ai appris cette technique à l'université, je ne pense pas que j'aurais réussi à monter sans ça. Ma seule chance est de prendre de la hauteur, et d'attendre qu'il attaque pour esquiver en sautant sur une autre branche, un autre arbre, ou même sauter au sol au cas où.
Genin
Akira Uzumaki
Messages : 75
Date d'inscription : 13/06/2018

Fiche ninja
Points d'expérience:
Aire d'entraînement - secteur 4 Left_bar_bleue5/100Aire d'entraînement - secteur 4 Empty_bar_bleue  (5/100)
Points de vie:
Aire d'entraînement - secteur 4 Left_bar_bleue47/130Aire d'entraînement - secteur 4 Empty_bar_bleue  (47/130)
Points de chakra:
Aire d'entraînement - secteur 4 Left_bar_bleue140/235Aire d'entraînement - secteur 4 Empty_bar_bleue  (140/235)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto-last-gen :: 
ONOGORO
 :: Empire :: Région de la Cascade
-