AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Sam 18 Fév - 9:29
Tsubazame Eihiko

Âge : 19 ans
Rang souhaité : Errant
Nindô : Un héros véritable peut-il ressentir de la culpabilité pour ses propres actes ?
Domaines de compétence : Forgeron, pâtissier, garde-forestier.
Caractère

Ca peut paraitre dur à croire mais Eihiko a un bon fond. Quand il ne se lève pas du mauvais pied. Le seul vrai problème, c’est qu’il se lève du mauvais pied depuis cinq ans. Il n’avait pas terminé sa formation de ninja quand les bouleversements lui sont tombés dessus, il était encore Genin, et n’a pas su les gérer convenablement.
Le réel but de sa vie a toujours été d’être un héros. Et aujourd’hui il s’en juge indigne, pense qu’il ne peut plus en devenir un. La culpabilité d’avoir tué quelqu’un, d’avoir abandonné ses amis, et le sentiment de trahison vis-à-vis de Shousan coexistent et font qu’il est en permanence en proie au doute. Quand il ne doute plus, c’est pour devenir quelqu’un de blasé, qui n’a plus confiance en aucune institution.
Il ne recherche, en apparences, plus rien. Il se contente de tenir son rôle de gardien du monde Yokaï de très loin, sans aucun contact avec ses amis chez les pandas roux.
Pour autant, personne ne lui a dérobé son âme de justicier. Il ne peut pas laisser un crime impuni, et encore moins admettre que quelqu’un en commette un devant lui.
Et si son existence est devenue régie par l’alcool et par la luxure, il n’y prend aucun goût réel. C’est plutôt une façon de fuir sa prise de conscience. Ou de s’empêcher lui-même d’admettre qu’il n’est simplement plus un enfant et que son rôle est devenu plus grand. Et chacune de ses décisions futures, de ses implications, aura de l’impact. Il n’est pas le héros qu’il voulait devenir, mais un tout autre, et ça le rend malade.
Il y a un troisième moyen qui sert à Eihiko à s’oublier et à se sentir mieux : se battre. Il se jette parfois dans le danger uniquement pour sauver quelqu’un. Mais d’autres fois, sous de faux prétextes, uniquement pour se défouler. Quand il combat, il oublie tous ses états d’âme pour devenir une petite machine à briser des os parfaitement huilée. C’est encore loin d’être un tueur, mais la violence l’aide à passer outre sa tempête émotionnelle.

En fin de compte, Eihiko n’a pas tellement changé. Un bon psy en referait le héros qu’il a été, et un mauvais le transformerait simplement en un assassin rapide comme la lumière. Et un psy banal le laissera boire dans le caniveau et se prendre pour une merde. Il faut juste voir lequel il croisera en premier.

Physique

Eihiko fut autrefois un petit blondinet à l’allure candide. Et c’est l’image que gardent de lui ses anciennes connaissances de Shousan. Ils seraient surpris de le voir aujourd’hui : il a fait sa poussée de croissance, et grandit de vingt bons centimètres. Ca ne le rend pas immense, mais sa taille est devenue légèrement supérieure à la moyenne d’un homme. Ses traits se sont marqués, ses yeux bleus n’ont plus l’éclat éclatant de leur jeunesse. Ils sont un peu plus sombres, de couleur marine et non plus de celle du ciel.
Ce ne sont pas les seuls changements qui se sont opérés sur son physique. Vous n’êtes pas prêts de retrouver le petit blondinet si naïf qu’il était autrefois ! Les années et l’entrainement lui ont dessinés une musculature robuste. Cela ne se voit pas forcément quand il porte ses vêtements, mais il a vraiment l’air d’un combattant rapproché, maintenant.
Le jeune homme a aussi hérité de sa petite collection de cicatrices personnelles. Notamment celle à l’estomac, là où l’Eclair Noir l’a transpercé. La brûlure de la peau est encore bien marqué, et si on creusait à l’intérieur on verrait que la paroi de l’estomac, bien que refermée, n’est vraiment pas belle à voir. Devenu un peu masochiste dans sa recherche de rédemption, Eihiko refuse catégoriquement de faire disparaître la moindre trace de ses blessures passées. On le lui a proposé plusieurs fois, non sans essuyer un refus cinglant.
Mais il n’y pas que cela. Son attitude elle-même est différente, désormais. Il ne sourit plus vraiment, passe son temps à tituber, les veines remplies d’alcool, et les seuls témoins d’un passage de l’Eclair Blanc décrivent un jeune homme ivre qui tenait une jeune femme sous chaque bras. Autant dire que le héros d’autrefois s’est un peu laissé aller.
Lorsqu’il se bat, il est également transformé. Impitoyable, et très violent. C’est dans ces moments-là qu’on peut penser qu’il n’y a plus aucune trace du gamin que tout le monde a connu.
En réalité, pour un observateur attentif, il verra quelques mimiques, quelques hésitations, ou encore un rire cristallin, qui peuvent faire comprendre que le petit blondinet n’est pas encore totalement mort.

Eihiko ne se déplace jamais sans ses gants. Des renforts métalliques au niveau de chaque doigt permettent d'en faire sortir des petites griffes en acier. S'il ne porte presque jamais son armure ou d'autres équipements, rangés en vrac dans son sac à dos, il ne se sépare jamais de ses gants.


Histoire

Thème d’Eihiko

Les souvenirs d’Eihiko ne lui permettent pas de s’en rappeler très clairement, mais il a passé sa toute petite enfance en vadrouille sur les routes avec sa mère, Chizara Akimichi. Il parcourait les routes avec elle pendant ses missions diplomatiques, et ils rentraient parfois à la demeure du clan pour les fêtes et les banquets. Un vieil ami, membre du clan, lui a un jour dit qu’il l’avait déjà vu là-bas, et reconnu à cause de ses yeux d’un bleu éclatant. Mais lui-même n’en a pas le souvenir.
Chizara était une héroïne pour son clan, et une Jounin de Shousan réputée et respectée. Mais elle est morte alors qu’il était très jeune. Il a appris il y a cinq ans qu’elle était morte en tentant d’empêcher l’Eclair Noir d’accéder aux secrets du monde Yokaï et aux techniques secrètes des gardiens Yokaï. Mais en amont, elle avait tenté d’avertir Shousan et d’avoir de l’aide, qu’elle n’a pas obtenue. Elle s’est donc retrouvée en face à face avec quelqu’un qui avait déjà obtenu les pouvoirs de gardien Yokaï. Et elle a perdu. L’Eclair Noir était aussi le père d’Eihiko, de qui il a hérité le chakra de gardien du monde Yokaï, le fameux chakra Hikari. Encore aujourd’hui Eihiko ne s’explique pas leur ancienne histoire d’amour.

Ses souvenirs commencent à Shousan, au pays du feu, dans sa famille d’adoption. Deux parents marchands et peu présent, qui pourvoyaient néanmoins à ses besoins. Et un grand-père forgeron qui s’occupait beaucoup de lui. Il lui a notamment tout appris de l’art de la forge, mais s’est aussi occupé de l’inscrire à l’académie et de suivre son cursus.
Au début, Eihiko suivait les cours et travaillait quand même à mi-temps à la forge. Mais il avait des problèmes à maitriser son chakra à cause de son affinité avec la lumière. Et il a dû abandonner son travail à la forge pour apprendre à le maitriser. Mais au bout de cet entrainement, il est devenu Genin sans user de la métamorphose.
Son époque shousanaise rappelle à tous un gamin qui respirait la joie de vivre, plutôt naïf, mais qui était toujours heureux d’aider au besoin. Et qui rêvait de devenir un véritable héros. Il a fini par découvrir son rôle de gardien du monde Yokaï, mais n’en a tiré que de bonnes choses et a appris à maitriser le chakra Hikari pour atteindre son objectif, sans jamais se laisser corrompre par lui. Mais en apprenant que l’Eclair Noir avait tué sa véritable mère, les flammes de la vengeance ont finies par l’atteindre.

C’est ainsi que pendant la guerre, Eihiko a affronté l’Eclair Noir en face à face. Mais il a utilisé le seul moyen à sa disposition pour le vaincre : l’énergie solaire du monde Yokaï. Le chakra de lumière noire, c’est-à-dire le chakra utilisé par l’Eclair Noir lui-même. Et il a même poussé le vice plus loin, s’emparant du chakra des Onis et signant un pacte avec eux. Ce chakra corrompu pousse son utilisateur à leur offrir une âme en pâture à chaque fois qu’il est invoqué, et à réduire en morceaux son adversaire afin d’apaiser cette offrande.
Eihiko n’a pas juste vaincu ou tué l’Eclair Noir. Il l’a démembré, et a offert son âme en sacrifice aux Onis, les démons du monde Yokaï. Depuis cet instant, son univers n’a jamais cessé de baigner dans un chaos constant. Il a abandonné Shousan pendant la guerre quand un type bizarre est venu lui apprendre la vérité sur sa mère, et sur l’abandon qu’elle avait subie de Shousan. Se sentant trahi par le village en lequel il croyait, il a déserté et est retourné sur l’île de Mousouchiku afin de réfléchir. Mais le temps qu’il réalise sa propre trahison, et que la culpabilité ne l’atteigne, Shousan avait déjà perdu la guerre. Son meilleur ami, Sham, avait disparu. Son grand-père avait quitté le pays du feu. Tous ses amis étaient ou morts à la guerre, ou désormais partie intégrante de l’Empire. Bref, ils avaient complètement perdue la guerre et il ne pouvait s’empêcher de se dire que c’était par sa faute.

De retour dans le monde humain, et devant les résultats de la guerre, Eihiko a sombré dans l’alcoolisme et la dépression. Le monde avait changé, mais presque pour le mieux. Il ne comprenait pas ce qui s’était passé. Malgré son ressentiment envers Shousan, il avait toujours situé l’Empire du côté du mal. Notamment parce que l’Eclair Noir travaillait en collaboration avec eux. Mais vu ce qu’avait fait Shousan, ne serait-ce pas plutôt eux le mal ? Et vu ce qu’il avait fait, lui, ne serait-il pas plus maléfique qu’héroïque au final ? Eihiko perdit vite tous ses points de repère, et disparut quelques années de la surface du globe. Il voyageait de village en village, se perdant en flânant dans les tavernes, entre la boisson, les filles et les balades nocturnes dans la forêt. Il a complètement perdu ce qui faisait le gamin d’autrefois, et ses idéaux.

Finalement, tout ce que cherche Eihiko à l’heure actuelle, c’est à se prouver qu’il peut encore redevenir le héros qu’il était. Et quelqu’un contre qui diriger sa colère. Il n’arrive pas à comprendre et hait le monde entier d’avoir tout perdu, et se hait encore plus lui-même. Il est juste complètement perdu et incapable d’assumer la situation.

Le retour de l'Eclair Blanc ?

Comment avez-vous connu le forum ?

A la base par tourdejeu, mais ca fait bien longtemps que je suis là =)

L'Eclair Blanc
avatar
Messages : 405
Date d'inscription : 13/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
215/300  (215/300)
Points de vie:
318/318  (318/318)
Points de chakra:
938/938  (938/938)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto-last-gen :: PREFACE :: Fiches des personnages :: 
Présentations validées
-