AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Mont Hansei, territoire des Kitsunes

 :: 
PARTIE RP
 :: Monde des Kyuchioses Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 18 Fév - 12:07

Le temple des Kitsunes est construit à même le flanc du Mont Hansei. L'emplacement choisi pour la construction de ce sanctuaire n'est pas dû au hasard. C'est en ces lieux que la mère des Kitsunes a trouvée l'illumination, acquérant par la même occasion la capacité de pouvoir se transformer en humaine. Forme qu'elle a choisie d'adopter de façon quasi définitive.

Le temple est divisé en plusieurs parties chacune ayant une utilité bien précise. L'arche au-dessus de la cascade est totalement consacrée à la méditation bien que celle-ci soit possible dans l'entièreté du sanctuaire. On dit que l'eau de la cascade a des bienfaits d'on celui d'aider à l'art de la méditation. Ce qui explique le choix du but de ce bâtiment.
Les maisons parsemées sur le domaine ont diverse utilité. Allant de maison de repos pour les voyageurs, car il faut savoir que ce temple est ouvert à tous, à des réserves de nourritures en passant  par des salles d'entraînement.
Au sommet des construction on peut trouver l'endroit exacte où Shian a trouvée l'illumination. Cet endroit est réserver à elle. Seul lieu interdit à quiconque n'a pas son autorisation. Et attention à celui qui bafouera l'intimité de la mère des Kitsunes.

Les cristaux planant dans tout le domaine sont la matérialisation des siècles de méditation pratiqués en ces lieux. Ils sont chargé d'une énergie que l'on ne trouve nul part d'autre. Tout comme l'eau de la cascade il parait que ceux-ci ont des vertus bienfaisantes. Chose qui n'est pas encore prouvée.

Les portes de ces lieux sont ouvertes à tous à condition que vous respectiez les règles d'application en ces lieux.
Etudiant
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 11/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
63/300  (63/300)
Points de vie:
270/270  (270/270)
Points de chakra:
231/1180  (231/1180)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 27 Mai - 14:24

  • Flashback
    An 27, mi de la Saison du Vent, 12e jour Règne du Boeuf



Pvs: 185 - Chakra : 710

A peine un mois que j'étais sorti de mon trou à rat. J'avais immédiatement trouvé refuse au mont Hansei avec Tak. 'Fin, nous avions pas réellement choisi de venir ici. C'est Shian qui avait envoyé Meisou nous chercher. Nous, nous étions juste totalement paumé, ne sachant pas du tout où aller. Fort heureusement que la mère des Kitsunes avait pris cette décisions. Tout n'avait pas été simple à notre retour, la nouvelle nature de Tak nous avait plus ou moins fermé les portes de ce gigantesque temple. 'Fin, pas pour moi mais je ne voulais pas laisser Tak seul quand il se trouvait dans le coin. Pour l'instant ce n'était pas le cas, ça faisait même d'ailleurs quelques jours qu'il était parti. C'était étrange pour moi, j'avais passé pratiquement toute ma vie non-stop avec, totalement ces cinq dernières années, et là je me retrouvais seul. Pas réellement seul, mais lui n'était pas là.

J'étais couché sur le toit du temple principale, celui qui enjambait la cascade. J'aimais beaucoup me tenir ici, à profiter de la vue. Après que celle-ci se soit vue réduite durant tout ce temps je ne pouvais m'empêcher de passer de longues heures à profiter du magnifique paysage, de la nuit, du vent et j'en passe. Je redécouvrais le monde sous un nouveau jour, je vivais à nouveau les journées et dormais les nuits. Je pouvais ressentir le cycle d'une journée et non devoir le subir au travers d'une horloge. C'était un réelle renouveau.

Sans avoir à me retourner, je pouvais sentir le regard de Shian dans mon dos. Elle m'observait depuis mon retour, elle ne me laissait pas une seule seconde de repos. Je pouvais ressentir son mécontentement quand je me grillais une cigarette comme là à cet instant. Mais ce qui l'avait le plus mis en rogne par rapport à moi était ce sceau que je portais, celui qui m'avait permis de remonter mon horloge biologique à tel point que même ma cervelle s'était retrouvée touchée. D'abord, la maturité, je n'avais pas juste rajeuni physiquement mais mentalement également. Tout en gardant mon vécu bien sûr ... Peut-être aurais-je dû chercher à le rayer en même temps, ou tout du moins pour ce laps de temps. Mais ce n'était pas la seule partie de ma cervelle qui était touchée, le sceau m'avait également laissé des séquelles. Et c'est sur ce point précis que Shian chipoté. Oui c'était pas top mais elle n'arrivait pas à comprendre à quel point j'en avais besoin pour mes plans.

Je profitais du soleil frappant sur mon corps, c'était quelque chose qui m'avait énormément manqué. A vrai dire, je devenais de plus en plus fou au fur et à mesure que je n'avais pu le voir ni ressentir. Je profitais simplement du moment. Mais une ombre vint un peu gâcher ce moment, moi qui voulait de la tranquillité, bha c'était foutu.

« Comment vas-tu Sham ? »

Je me redressais doucement pour faire face à Meisou. Ses bijoux brillaient au soleil.

« Mieux je dirais. »

« Et cette colère est-elle revenue ? »

Je fis non de la tête, je mentais bien sûr. Elle n'avait pas quitté d'une once mon coeur, elle n'avait fait que s’amplifier au fur et à mesure. Mais elle était bien moins voyante. Son visage avait changé, elle était bien plus facilement dissimulable mais surtout était ciblée vers une personne. Certes je ne la connaissais pas encore mais ça ne saurais sûrement pas tarder. Ou tout du moins je l'espérais.

« Tant mieux dans ce cas. »

Malheureusement Meisou ne quitta pas l'endroit, bien au contraire il s'installa à mes côtés. Vu que je ne disais mot il en fit autant. Le silence n'avait rien de dérangeant bien au contraire, il était même plutôt relaxant. Après tout, lui aussi je le connaissais depuis belle lurette. Je me remis sur le dos profitant à nouveau de cet endroit aussi somptueux.

Alors que je commençais tout doucement à somnoler, la voix du Kitsune me tira de ce quasi sommeil.

« Sans vouloir être désagréable ni te vexer. Je crois que tu as passé suffisamment de temps à pouvoir ne rien faire. » il comprit immédiatement à mon regard que les mots qu'il disait ne me plaisaient pas du tout « Je me doute bien Sham que ce n'était pas agréable, je me doute que je ne peux imaginer et à vrai dire je ne veux même pas tenter de le faire. Etre privé de liberté sans savoir pourquoi doit être une véritable horreur. Mais ce que je veux te faire comprendre c'est que ça fait déjà un mois que tu es ici. Déjà un mois que tu ne fais pratiquement rien. Tu restes ici quand mon frère n'est pas là, et quand il est ici tu descends au pieds du domaine. A agir de la sorte tu ne vas jamais aller de l'avant. »

« Qu'importe j'ai quand même déjà tout perdu ! »

« Ne soit pas stupide petit homme. Oui tu as beaucoup perdu mais tu ne peux pas tout perdre. N'as-tu pas récupéré ta liberté déjà ? Tu es toujours en compagnie de Tak également, sans parler du fait que tu nous as également. Oui, comme nous te l'avons appris, le visage de ton monde a changé mais pas spécialement d'une mauvaise façon. »

« Tu rigoles ou quoi ?! Ils ont détruis Shousan ! Il n'en reste plus rien apparemment ! » m'emportais-je

« On dirait bien que ta colère est toujours là. Il faudra encore travailler sur celle-ci. » merde, j'avais perdu mes moyens « Et oui Sham, je te l'accorde. Shousan n'est plus. Mais il faut que tu comprennes quelque chose. Tu ne peux plus rien y faire aujourd'hui et même à l'époque. Tu as lu ce qui s'est déroulé. Tu sais que ton oncle à rendu les armes pour le bien de son peuple. Et tu sais également que les membres de ce village sont aujourd'hui pour la plupart bien installé dans cet Empire. Je sais que l'information est difficile à emmagasiner. Et ceci le sera peut-être encore plus petit homme. Mais tu dois savoir que parfois pour que quelque chose de meilleure arrive il faut que l'ancien disparaisse. » mes sourcils se froncèrent, mon regard se noirci et ma bouche se pinça « Il ne sert à rien de se laisser aller à ses émotions petit homme. Tu dois passer au-delà de ça. Oui c'est triste, oui des hommes sont tombés, oui le monde que tu connaissais n'est plus mais peut-être que celui-ci est meilleur. Ce que je vais te dire maintenant ne te plaira certainement pas mais tu dois l'entendre. Le monde des Hommes est aujourd'hui meilleur qu'il ne l'était. Oui, tout n'est pas rose, tout n'est pas idéale mais en tout cas la guerre est terminée. »

Meisou n'avait peut-être pas totalement tort. Oui la guerre n'était apparemment plus. Un temps de paix avait vu le jour. Mais tout ce que je voyais c'était que Shousan n'était plus. Que mon village avait disparu.

« Que dirais-tu de te changer un peu les idées ? Rester coucher ici ne te permettra pas de te vider la tête. Suis-moi. »

Meisou se mit directement en route, pour moi il me fallut quelques secondes. J'avais envie de rester ici mais également de me vider la tête comme il l'avait dit. Doucement, je me mis debout et me mit en route. Je n'allais pas vite du tout, le Kitsune m'attendait à chaque tournant. Fort heureusement il était patient, sans quoi je me serais déjà vu réprimandé pour mon cette ''rapidité'' d'on je faisais preuve. Le renard s'arrêta face à un temple, le sien en quelque sorte. 'Fin, mise à par Shian aucun n'avait réellement un temple à lui mais chacun avaient leurs petites habitudes.

Dans le temple on pouvait trouver des p'tits cristaux comme ceux planant un peu partout sur le domaine. Ils avaient apparemment des effets bénéfiques. 'Fin pas apparemment, ils avaient dans leurs effets celui d'appaisser l'esprit et il faut dire qu'ils n'étaient pas inutiles sur moi à cet instant.

« Installe toi petit homme. »

Je ne me fis pas prier, assis sur un coussin moelleux, devant une table basse où se trouvait déjà un rouleau de papier déroulé. Apparemment le Kitsune avait déjà prévu son coup.

« Ca fait un petit temps que tu ne t'es pas entraîné à notre art ancestrale. Que dirais-tu de tracer quelques symboles en ma compagnie ? Nous avons toujours des pinceaux à ta disposition. »

J'en sélectionnais un au hasard dans le pot. Un magnifique pinceau de calligraphie fait à partir de poils de Kitsune. Souple et très agréable à utiliser. Il y avait déjà sur la table un pot empli d'encre de chine. Je repasse la pierre de jade le long du papier dérouler afin de s'assurer que celui-ci soit bien tendu et ne gondole pas face à l'humidité. Je trempais le bout de mon pinceau après que Meisou l'ait fait avec l'une de ses queues. Un instant plus tard nous étions là à tracer tout simplement, sans chercher à faire quoi que ce soit d'autre que de s'entraîner, rendre mon poignet plus souple. 'Fin c'est ce que je croyais.

« Pourquoi commencer directement pas Inari ? »

« Je ne sais pas exactement. C'est le premier qui m'est venu. Et toi pourquoi le Nogitsune ? » Meisou eut un sourire

« Répondre par une question n'est pas ce qui se fait de mieux petit homme. Mais si je te répond en feras-tu autant ? »

« Ce n'est pas ce que tu fais là Meisou ? C'est pas une question que tu me donne comme réponse ? »

« Non, là je viens de te faire une proposition. Si tu désires jouer avec les mots fait attention à mieux les manier. » il me sourit à nouveau et suite à mon hochement de tête il continua « Pourquoi le Nogitsune ? C'est très simple, je pense et je ne suis pas le seule, qu'aujourd'hui tu es bien plus proche de lui que tu ne l'est du Kitsune. Cette colère en toi ne peut pas te corrompre comme de la même façon que Tak l'a été mais n'oublie jamais que l'Homme peut lui aussi voir son coeur se noircir. Ce n'est pas parce que le physique ne le montre pas que l'esprit ne l'est pas. Nous avons la chance de pouvoir savoir quand l'un des notre n'est plus Kitsune mais vous les humains n'avaient pas cette chance. Vous pouvez vous cacher derrière un masque pour tromper et salir. J'espère juste que tu ne tomberas pas de ce côté. »

« Si un Kitsune peut être corrompu est-ce qu'un Nogitusne peut redevenir Kitsune ? »

« N'avions-nous pas un accord petit homme ? »

« Si bien sûr mais... » « Je répondrais volontiers à ta question une fois que tu te seras défait de ton aubligation. » « Bon, d'accord ... Mais à vrai dire comme je disais il n'y a pas réellement de raison à ce symbole. Je l'ai fais sans y réfléchir. »

« Si ton esprit agit sans que tu le lui ais demandé n'est-ce pas là un message qu'il tente de te faire passer ? Que veut dire ce symbole petit homme ? »

« Plusieurs choses ... Déjà Inari est la divinité des Kitsunes, c'est la personne qui vous a créée si je ne me trompe pas. Mais ce n'est pas ce qui est représenté à travers le symbole d'Inari comme vous l'utilisez. Je me demande si c'est pas à cause de toi que je l'ai tracé. » voyant qu'il gardait le silence « Je trouve que c'est celui qui te représente le plus. Tu es le plus sage de tes frères, tu es un Kitsune et tu possède cette soif de savoir. Il y a quelque chose dans ce symbole qui fait miroir par rapport à toi. »

« Et pourquoi ne pourrait-il pas s'appliquer à toi également ? Je doute que ton esprit ait simplement tracé ce symbole pour me flatter. »

« Déjà je ne suis pas un Kitsune du coup c'est un peu loupé pour ce point. Pour ce qui est de la soif de savoir, je te l'accorde c'est quelque chose qui me caractérise énormément ... Mais pour la sagesse ... On peut pas dire que j'en sois énormément doté. »

« Je te trouves bien humble petit homme. Je peux t'assurer que tu es le premier des hommes qui porte des valeurs comme les tiennes. Peut-être étais-tu un peut trop extrémiste sur le fait de ne vouloir absolument blesser personne. Cette philosophie de vie est très louable mais malheureusement impossible dans ton monde. Nous en avons déjà discuté et je sais qu'il ne sert à rien de tenter de t'ouvrir les yeux aujourd'hui mais peut-être que demain tu en seras conscient. Penser de cette façon est une preuve de sagesse et pas des moindres. Posséder une puissance comme la tienne et se refuser à l'utiliser sur autrui est  une très belle façon de penser. Bien des hommes en profiteraient pour faire entendre leur voix et très certainement pour l'imposer. Mais tu n'es pas dans cette optique. Après tout ce n'est pas pour rien que tu fais partie de cette famille. Ce qui m'amène au second point. Oui tu n'es pas un Kitsune mais tu agis comme tel. Tu t'infliges depuis toujours sur tes épaules un rôle protecteur. Tu ne peux résister à la vue du mal sans intervenir. Oui ton corps n'est pas celui du Kitsune mais ton coeur bien. N'est-ce pas suffisant pour que tu remplisses chacune des ces trois caractéristiques ? » un large sourire se placarda sur mon visage, il s’effaça malheureusement au fur et à mesure des paroles qui suivirent « Nous savons très peu de choses sur la capacité d'un Nogitsune à redevenir Kitsune. A vrai dire à ma connaissance ce n'est jamais arrivé et mère ne m'en a jamais parlé. Mais je doute malheureusement que ce soit impossible. Pour que tu comprennes je vais t'expliquer cette différence entre ces deux passages. Le fait qu'un Kitsune devienne Nogitsune est pour la plupart du temps causé par de la noirceur, l'esprit se voit penser à de la vengeance, de la violence, et bien d'autre sentiments négatif. Des émotions qui ne peuvent aller avec la nature d'un Kitsune. C'est cette perversion qui noircis petit-à-petit le coeur. Ca ne se fait pas du jour au lendemain comme tu as pu le remarquer avec Tak. Plus ces pensées prennent de la place plus la noirceur en fait de même. C'est ce qui explique ce changement de nature. Le Kitsune pense de moins en moins aux autres. Le problème avec le Nogitsune est le fait que sa nature est noire et qu'il se laisse aller à cette noirceur autant qu'il le veut. Il ne laisse place à aucun autre sentiment que les négatifs. La lumière ne peut donc le percer. »

Il marqua une pause, posant sa queue sur le bout de papier, laissant une large tâche d'encre dessus. Ca ne lui ressemblait absolument pas d'agir de la sorte, il n'aimait en rien le gaspillage en tout genre et c'est ce qu'il faisait là.

« Je ne sais pas si c'est parce que Tak est mon frère, notre frère même. Mais je ne perd pas espoir pour lui. Si un Nogitsune peut retrouver le chemin de la lumière c'est bel et bien lui. »

« Comment ça ? »

« Tak n'est pas un Nogitsune comme les autres. Il a toujours une part de Kitsune en lui. Ou plutôt il possède toujours des caractéristiques du Kitsune. Il te porte dans son coeur, pour toi il garde une once de lumière. Il n'est donc pas totalement hermétique à celle-ci. Il n'est pas impossible que grâce à toi il puisse un jour retrouver sa véritable nature. »

« Véritable nature ? »

«C'est vrai que nous n'avons jamais abordé ce sujet avec toi ... Mère ne nous l'avez interdit. Je ne sais trop pour quelle raison d'ailleurs. Mais aujourd'hui est un peu différent dirais-je. Nous nous appelons les Kitsunes mais ce n'est pas le terme exacte pour nous nommer. Je ne sais pas pourquoi au fil du temps nous avons opté pour celui-ci au lieu de Myobu. Ce sont les Kitsunes comme moi, des renards servant Inari. Tout comme Kuzunoha que tu portes en ton bras droit. Le Nogitsune de ton bras gauche lui se prénomme Tamamo no Mae. »

« Ca ne m'explique pas pourquoi véritable nature. »

«Sois patient petit homme. Comme je viens de te le dire, le mot Kitsune reprend plutôt ces deux types. Et deux autres également mais j'y reviendrais plus tard. On peut venir au monde en tant que Myobu mais également en tant que Nogitsune. Comme pour vos animaux, bien que je n'aime pas cette comparaison, un Nogitsune donnera un être de son espèce un Myobu un de la sienne. »

« D'où véritable nature ! Et comment ça deux autres ? J'en ai jamais vu d'autre type. »

« Ils se font plus rare et plus discret. Il y a le Koku, un esprit renard ayant des affinités avec l'air et également le Kiko qui lui est invisible à tes yeux. De toute façon ce dernier n'a pas la permission d'entrer dans ce domaine. Tout comme le Nogitsune. Il faut qu'il soit d'une force d'esprit phénoménale pour pouvoir passer outre les protections placées par mère. »

« Et il y en as là des Koku ? »

« Non, comme je te l'ai dit les Kokus sont très rares et de plus ils aiment se laisser porter par le vent, caché par une brume ou le brouillard. Il arrive même qu'ils ne fassent plus qu'un avec l'air. » Meisou fit glisser sa queue sur la feuille marquant le nom des deux entités enfermée en moi « Kuzunoha est le Kitsune qui s'est sacrifier afin d'empêcher Tamamo no Mae de prendre contrôle de toi. Son histoire histoire est proche de celle que tu vis avec Tak. Je ne dirais pas que c'est identique, après tout l'amour que vous vous portez n'est pas le même. Mais c'est une histoire qui montre que les Kitsunes et les humains peuvent cohabiter. Malheureusement elle ne se finit pas de la meilleur des façons. Elle remonte à une époque très lointaines, bien avant la guerre des Clans si je ne me trompe pas. Je n'étais aucun qu'un renardeau à l'époque. Kuzunoha s'était retrouvée prise dans un piège placé par l'homme, elle était restée une semaine sans pouvoir réellement se mouvoir. Souffrant de ses plaies. Fort heureusement pour elle, un homme vint à son secoure. Un noble du nom d'Abe no Tasanu. Pour remercier cette personne Kuzunoha reconnaissante de ce sauvetage mais surtout reconnaissante d'avoir guérit son coeur d'une noirceur grandissante chercha une solution pour aider cet homme qu'elle avait suivit jusqu'à chez lui. C'est là qu'elle apprit qu'il était malade et qu'aucun des remèdes n'était efficace face à le mal qui le rongeait. Tout comme mère, elle avait cette capacité de prendre forme humaine. Elle alla au palais en tant que soigneuse et apporta des soins à Abe no Tasanu. Les années passèrent, l'état de l'homme s'améliorait de mois en mois jusqu'à être totalement soigné. Ils tombèrent amoureux durant ce laps de temps et donnèrent même naissance à un enfant du nom de Seimei. Un garçon aux capacités bien étranges pour un petit homme. Ce n'est que quelques années par après que la tournure de cette si belle histoire se noirci. Kuzunoha ne pouvait plus rester au palais sans prendre le risque de dévoiler la véritable nature de son fils. Elle décida donc de s'en aller non sans offrir un dernier cadeau à Seimei, celui de pouvoir parler aux animaux. Cette disparition fut terrible pour cette famille mais ils s'en remirent et allèrent jusqu'à adopter une renarde qu'il nommèrent Kuzu en l'honneur de cette douceur disparue. »

« C'était elle ? »

« Oui petit homme. Kuzunoha ne pouvait se résigner à totalement abandonner les siens. Elle resta au-près de sa famille durant treize génération. Elle était vue comme un talisman de chance. Ce n'est que quand ses descendant se lancèrent dans une guerre qu'elle quitta ton monde pour revenir dans le notre. Et aujourd'hui elle est protectrice du plus adorable des petits hommes. » je rougis face à ces paroles, je ne pu m'empêcher de porter ma main gauche à mon bras droit, je sentais une telle douceur irradier de celui-ci. Entendait-elle ?

«Et pour Tamamo no Mae c'est quoi son histoire ? »

« Cette histoire est bien plus sombre, bien moins belle. Tamamo no Mae est également une Kitsune ayant vécu il y a très longtemps. Je n'étais même pas encore né à cette époque pour te dire. Elle est une Nogitsune de nature. Elle aussi possédait cette faculté de devenir humaine à sa guise. Sous sa forme humaine, elle était d'une beauté sans égale et d'une intelligence phénoménale. Elle s'intéressait à énormément de chose d'on l'astrologie. C'est cette pratique qui lui ouvrit les portes de la cour. Ses capacités divinatoire, sa beauté et son savoir lui donnèrent rapidement la place de favorite de l'Empereur de l'époque. Quelques personnes avaient bien tenté de l'évincer de la cour, ses origines étant bien plus que floue laissaient croire à certain qu'elle était là dans un but obscure. Mais rien n'y faisait, l'Empereur n'avait d'yeux que pour elle. Tout comme son fils, Konoe qui ne se priva pas de partager la couche de la renarde sans savoir qui elle était réellement. Elle passa de nombreuses années dans le luxe et voyant que rien ne se passait les soupçons finirent par s’envoler. Cependant, vint un jour où ce qu'elle possédant n'était plus suffisant. Elle en voulait toujours plus, elle visait maintenant le trône sans avoir de compte à rendre à son mari. C'est cette convoitise qui provoqua sa perte. L'empereur et son fils tombèrent malade, seul rempart entre elle et le pouvoir. Ce mal était inexplicable pour la cour et rapidement les soupçons reprirent sur la dame qui elle était en excellente santé et qui bizarrement n'avait pas vieillit durant ces dix années. C'est un exorciste de la cour du nom d'Abe no Yasuchika, il y en avait des Abe à l'époque, qui arriva à démontrer à tous la véritable nature de Tamamo no Mae. Malheureusement pour elle et heureusement pour tous elle fut traquée et tuée. Mais elle avait utilisée le même subterfuge que toi. Son âme avait été liée à un objet, et non une personne comme dans votre cas, une pierre du nom de Sessho-seki apportant la mort à quiconque la touché à condition que la Nogitsune le veuille. Ce n'est que bien plus tard qu'elle arriva à rompre ce lien et revenir dans notre monde. Je ne sais par quel subterfuge elle arriva à retrouver un corps. »

« C'est fou comme histoire ... Je sais pas pourquoi je m'étais jamais réellement demandé qui étaient ces êtres en moi ... »

« Voilà chose résolue dans ce cas ... Que dirais-tu de reprendre notre exercice ? »

Pour toute réponse je fis un large sourire avant de retirer un bout du rouleau afin d'avoir un bout vierge devant nous. Cette fois-ci je fis deux symbole : la queue du Kitsune et la méditation du Kitsune. Je ne sais pas pourquoi mais ils me semblaient approprié à ces histoires.


Edit Eihiko : Sham : 20 xp
Meisou : 4 xp
Etudiant
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 11/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
63/300  (63/300)
Points de vie:
270/270  (270/270)
Points de chakra:
231/1180  (231/1180)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto-last-gen :: 
PARTIE RP
 :: Monde des Kyuchioses
-