AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Shura, les flammes de la colère

 :: PREFACE :: Fiches des personnages :: 
Présentations validées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 18 Fév - 17:34
Nom Prénom

Âge : 24, jour 23 du règne de la Chèvre
Rang souhaité : Jounin/Fondateur de l'Aile du Phenix
Nindô : Je rendrais son sens au sacrifice de ma soeur, et j'honorerais sa mémoire.
Domaines de compétence : Artificier - Archéologue
Caractère

Shura est un homme qui a changé plusieurs fois au cours de sa vie de façon radicale. Il a goûté à bon nombre de péchés capitaux. L’envie, la jalousie dans sa prime jeunesse. L’avarice, l’envie de puissance et de gloire pendant son adolescence. Puis, une colère aveugle et insurmontable. Le seul point commun entre toutes ces phases, c’était l’authenticité du sentiment, la violence des émotions. C’est quelqu’un d’émotif, qui ressent les choses au maximum de leur force, et qui pendant longtemps n’a pas su les contrôler. Aujourd’hui, s’il les ressent toujours aussi violemment, il a appris à se maitriser et à les laisser exploser quand il en avait réellement besoin, sous la férule de Daka, son ancienne instructrice, et grâce au sacrifice de sa sœur.

Il est un volcan en sommeil. L’attitude austère, et un sang-froid époustouflant. Mais lorsqu’il se lâche, il vide toute son énergie pour déverser le dernier sentiment qu’il lui reste : une rage incurable, d’une violence rare. Son attitude militaire et organisé explose complètement, alors, pour laisser placer à une bête. Un être entièrement consumé et dominé par sa propre colère, animé par sa seule soif de vengeance et de destruction.
Car Shura ne sait pas modifier. Il ne sait que détruire, puis reconstruire. Il procède toujours de cette manière, dans tout ce qu’il fait. En temps qu’instructeur, en tant que combattant, ou en tant qu’homme.
Ses élèves peuvent en témoigner : le Jounin les a démolis, afin de les faire repartir de zéro, débarrassés de toutes leurs impuretés. Et ses ennemis ? Ils ne témoigneront plus jamais de quoi que ce soit. Pas de reddition, pas de retraite.

Il a autrefois ressentit de la culpabilité, après son affrontement mortel avec sa grande sœur, mais ce ne sont maintenant que quelques nuits difficiles disséminés dans les méandres des années. Il a assumé sa faute et accepter son pardon. L’idée de la venger prime, tout autant que celle de donner un sens, un but, réels au sacrifice qu’elle a fait pour lui.
Curieusement, et malgré son rang de fondateur et de chef de l’Aile du phénix, il est loin d’en être le membre le plus patriotique. Shura ne fait ça que pour la vengeance et pour sa sœur. La situation de Shousan, ses habitants, sa culture, il y attache une importance secondaire. Voire tertiaire. Il préfère concentrer ses émotions sur la colère qui l’habite, et son sens pratique vers le bon déroulement des opérations.

Il est une qualité nécessaire afin de rejoindre l’Aile et sur laquelle il est absolument intransigeant. L’authenticité. La confiance. Les membres de l’Aile doivent tous partager leur vécu, leurs informations, leurs forces … Et les secrets sont un motif d’exclusion. Et tout le monde sait que l’exclusion signifie la mort : voir n’importe quel membre donner des informations à l’Empire est un risque trop grand. Car tous les membres doivent être honnête les uns envers les autres : les mensonges ont tués Shousan. Ce sont eux qui ont envoyé l’Eclair Blanc à l’exil, une des principales causes de la défaite lors de la guerre. Ce sont eux encore qui ont permis à Yuki de les frapper dans le dos, d’avoir des moyens de pression sur leur pays. Le patriotisme, pas forcément. L’individualité encore moins. Mais un collectif soudé, prêt à donner de sa personne et à accepter de se faire confiance : voilà ce qu’il recherche. Confiance en ses frères d’armes, confidentialité envers leurs ennemis. La seule exception à cette règle étant, de sa propre volonté, Nanako Nara.
Et accepter un permis de tuer, également. Pas une boucherie. Pas un carnage. Mais des embuscades méthodiques. Avec, parfois, des dégâts collatéraux. Chacun doit être prêt à cela, car ils ne s’attaquent pas à deux ou trois loubards. L’Empire est presque indestructible, et soigneusement structuré.
Il a ainsi énoncé son état d’esprit à chacun des membres comme test d’entrée. Seuls ceux ayant répondu clairement à la question : ‘qu’en penses-tu ?’ ont pu rejoindre l’Aile. Seuls ceux qui se sont montrés prêts à être honnêtes, en somme. Les autres ? Il les a fait exploser.

Malgré son caractère brutal, quand il ne se lâche pas, Shura est un stratège efficace, quoique manquant parfois un poil de subtilité. Il aime faire les choses en grand et sans anicroches. S’il peut parfois manquer d’improvisation, il compense par son travail en amont. Et en dernier recours, par l’immense force de frappe dont il dispose. Et qu’il n’hésite pas à utiliser dès qu’il en a l’occasion. Car il n’est pas seulement fier de sa force : il aime se déchainer. Réellement. Et lui donner une excuse pour le faire ne le fait pas douter.

Vestige de son passé à rechercher la gloire, et l’argent, Shura ne possède qu’un réel passe-temps, une réelle passion. L’archéologie. Découvrir les trésors perdus du passé. Des artefacts de pouvoir, des technologies perdues, des textes fondateurs … Chaque découverte d’envergure lui semble augmenter la sienne, et cette sensation lui est agréable.
Mais il a également un attrait pur et simple pour les antiquités, d’une manière générale. Il aime posséder des objets qu’il trouve beaux ou simplement précieux d’une manière ou d’une autre. Il possède ainsi toute une collection de breloques, d’œuvres d’art, de vieux livres mythologique … Bref, tout ce qui attire son attention et qu’il lui plait de contempler dans sa collection. Il passe ainsi le plus clair de son temps libre à écumer les antiquaires, les brocantes, ou les sites de fouille.

Physique

Shura est un homme imposant, à la stature haute et aux épaules larges. Son attitude elle-même, et ses tenues strictes voire militaires, renforcent cette impression. Il a la démarche ordonnée, le port de tête bien posé. Sa voix est grave est contrôlée, et quand il ouvre la bouche, en règle générale, il inspire le silence et le respect. La droiture est ce qui caractérise le plus son apparence.

Pour le reste, on peut aussi déduire de son apparence un certain terne : cheveux bruns déteints, yeux gris très pâles, presque translucides, il ne respire pas des masses la joie de vivre. Et n’inspire pas vraiment la plaisanterie, ou même l’approche romantique. Même si son côté sévère a quelques charmes, les filles ne se bousculent pas au portillon.

Il porte ses vestes bras dénudés, en toutes circonstances. Et son bras gauche est orné d’un sceau en forme de dragon, dont la tête est représentée sur le dos de sa main, gantée elle aussi en toutes circonstances. C’est la seule chose dans son physique qui ne soit pas parallèle et stricte : son autre main n’est pas gantée.

Shura ne porte jamais d’armes apparentes, et personne ne l’a jamais vu en utiliser. Son armure, elle, demeure dissimulée sous ses vêtements. Sa veste, plutôt épaisse, sert à la compléter. De la même manière, le jeune homme ne porte ni trousse de secours, ni petits objets astucieux cachés dans ses vêtements. Sa mentalité n’est pas celle de quelqu’un qui affiche une fausse apparence : il est bourrin. Un bourrin blasé, mais un bourrin quand même.
Il ne se sépare en revanche jamais d’une petite amulette en bois gravée, sur lequel on peut lire un nom ‘Atsuko’, le nom de sa sœur adoptive.

Lire sa personnalité dans sa façon d’être n’est pas réellement complexe. Il ne cache jamais qui il est derrière des faux-semblants ou des mimiques. Le seul réel secret qu’il porte en lui, c’est son appartenance à l’Aile du phénix. Mais si son histoire n’est pas des plus connues au sein de l’Empire, il rechigne à travailler son physique pour modifier la vision des autres de lui. Il tient à cette authenticité, qui est pour lui quelque chose d’essentiel. Ce sont les mensonges et les complots qui ont fait s’écrouler Shousan : la cohésion vient de l’honnêteté et du respect. Il le clame et l’affiche de façon constante.


Histoire


Thème de Shura

Shura est originaire du pays du feu. Il est le fils unique de Sakushi Ryuuketsu et Aotome Hazara. Tous les deux des ninjas moyens, de grade moyen, et sans réelle réputation. Mais malgré tout, des ninjas fidèles et appliqués. Lorsqu’il avait quatre ans, ses parents ont accueillis dans leur foyer une seconde fille : Atsuko Hazara. Ce n’était pas leur fille légitime, mais une enfant adoptée, retrouvée aux portes du village et identifiée comme une Hazara. On leur en avait confié la garde par la demande d’Aotome, étant du même clan, qui avait du coup tout à lui apprendre. Elle est devenue par la force des choses la grande sœur de Shura, d’une année.

Contrairement à Atsuko, qui suivait attentivement et avec réussite la voie de shinobi, Shura n’a jamais montré aucun intérêt pour celle-ci. Quand ils étaient jeunes, il préférait trainer dans les rues avec sa bande et faire les quatre-cent coups tandis que sa sœur était sur les bancs de l’académie. Mais les années passant, il se mit à éprouver de plus en plus de jalousie pour sa sœur, fierté de ses parents. Il lui en voulut beaucoup. En fait, il en voulait surtout à ses parents : le lien entre Atsuko et lui était fort, et elle l’écoutait souvent lui parler de ses problèmes, même alors qu’il éprouvait autant de jalousie envers elle. Il l’aimait réellement comme sa sœur, et elle était sa seule véritable amie. Il finit même par rejoindre lui aussi l’académie, se disant qu’il pourrait marcher dans ses pas et devenir plus fort qu’elle pour impressionner ses parents.

Mais alors, Atsuko disparut. Sans un mot. Sans un au revoir. Evanouie, purement et simplement, sans que personne ne sache réellement pour quelle raison. Et le monde de Shura sembla s’effondrer. Triste et rempli de colère, il se réfugia dans ses études. Et il fut bientôt qualifié de véritable prodige. Ses parents n’étaient pas morts, mais c’était comme si : la disparition d’Atsuko les avait anéanti. Le seul moyen d’expression qu’il restait à Shura, c’était le ninjutsu. Il en devint un véritable génie, passant ses journées, ses mois, puis ses années, à le perfectionner. A l’âge de 15 ans, il était déjà Chuunin, et seul son manque d’expérience l’empêchait de viser plus haut.

Le jeune homme demanda en personne au Shoukage la permission d’enquêter sur la disparition de sa sœur. C’est là que ce dernier lui révéla l’existence d’un dossier confidentiel concernant Atsuko, et la seule information qu’il lui légua était qu’elle était considérée comme Nukenin, et non comme disparue. Un déserteur. Pas d’enlèvement, pas de mort. Ces informations auraient peut-être pu sauver son foyer : elle allait bien, toute menteuse qu’elle soit. Mais elles arrivaient trop tard : quelques jours après la révélation, Aotome et Sakushi mourraient de chagrin.
Et Shura tint Shousan pour responsable. A son tour, il disparut. Il erra de nombreuses années, se faisant employer comme mercenaire. Il croisa des ninjas de Shousan, qu’il mit hors-jeu avant de s’enfuir. Et pendant ce temps, sa colère et son pouvoir continuaient de grandir.

Jusqu’à une altercation avec une escouade de reconnaisse impériale. Shura les défit sans difficultés, jusqu’à ce qu’une Jounin nommée Daka le neutralise. Il fut ramené à Shi comme prisonnier de l’Empire, et interrogé. Shura ne fit pas de difficultés pour raconter ce qu’il savait : faire mal à Shousan lui faisait plaisir. A l’issue de son interrogatoire, Daka proposa de compléter sa formation personnellement, s’il rejoignait l’Empire et luttait avec eux contre Shousan qui leur fermait la maitrise complète du continent.
Shura accepta, et Daka l’emmena loin de toute civilisation, dans le Grand Cagnard, pour un mois d’entrainement draconien. A leur retour, Shura était changé. Elle fut l’un des généraux de l’Empire durant la guerre, et Shura était son second. Le garçon était devenu grand, et tout le monde pu admirer son efficacité sur le champ de bataille : il déployait avec rage la surpuissance du ninjutsu Yoton, avec un aplomb incroyable. Tout gamin de 19 ans qu’il était.

A la mort de Daka lors de la dernière bataille, Shura fut même promu comme général provisoire, et il mena une partie de l’armée lors de l’assaut.
Alors que la victoire tendait les bras, il prit une petite unité pour une reconnaissance dans la forêt, et tomba sur une poche de résistance shousanaise. Il fut le seul survivant de l’altercation, avec une autre personne, une jeune kunoichi shousanaise.
Lorsqu’elle retira son masque, il reconnut Atsuko. Interdit, il écouta toute son histoire. Qu’elle avait toujours été une espionne de Yuki. Pendant toute sa vie. Mais qu’elle aimait trop Shousan pour ne pas les aider dans cette guerre, même alors que Yuki s’était refermé sur lui-même. Mais la jeune femme vit la colère qui avait emprise sur son frère, et elle lui promit pour s’excuser de l’aider à s’en débarrasser. Ou au moins à la contrôler.
Leur combat fut âpre, mais Atsuko n’était pas une combattante. Shura la balaya. Avant de réaliser ce qu’il avait fait : sa rage s’évanouit au chevet de sa sœur mourante. Et il réalisa tout ce qui s’était passé. Lui comme Atsuko n’étaient que des jouets dans cette guerre. C’était le cadeau que sa sœur lui avait fait en mourant : la lucidité. Les grands n’avaient que faire des petits. Et elle lui fit promettre dans son dernier souffle de protéger le véritable esprit du feu, pour elle.

A l’issue de la guerre, il fut décoré par l’Empire pour ses exploits et promu au grade de Jounin. On lui proposa même des postes plus hauts placés, mais ses capacités ne lui permettaient pas de les occuper efficacement.
Mais la colère l’habitait toujours, quelque part. Shura, bien que modèle impérial en apparence, fonda en secret l’Aile du phénix. Il recruta des membres un peu partout en suivant des méthodes secrètes et discrètes. Il commandita à Nanako Nara l’assassinat de l’impératrice, même si ce fut un coup dans l’eau. Il fit exploser des bâtiments publics, tuer des gens importants. Tous les moyens étaient bons pour faire chuter l’Empire qui l’avait manipulé, et créer un nouveau Shousan. Plus resplendissant encore que celui d’antan, et où les droits de chacun ne pourraient pas être bafoués.

Comment avez-vous connu le forum?

Par Eihiko, mais c'est la troisième version à laquelle je participe sinon Smile

Nukenin
Fondateur de l'Aile du Phenix
avatar
Messages : 104
Date d'inscription : 18/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
82/300  (82/300)
Points de vie:
340/340  (340/340)
Points de chakra:
1270/1270  (1270/1270)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 22 Fév - 15:06
Fiche terminée.
Nukenin
Fondateur de l'Aile du Phenix
avatar
Messages : 104
Date d'inscription : 18/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
82/300  (82/300)
Points de vie:
340/340  (340/340)
Points de chakra:
1270/1270  (1270/1270)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 23 Fév - 17:47
Re-bienvenue !Very Happy

Comme on en a déjà discuté pour le fonctionnement de ton personnage je n'ai pas grand-chose à dire de plus.

Je ne mets pas encore ta présentation dans les validées vu l'importance de ton personnage j'aimerais avoir l'avis d'Eika sur l'histoire. Personnellement ça me conviens, bien qu'il a des petits airs de terroriste chose qui ne peut le rendre qu'encore plus fun Very Happy.

Tu peux commencer le rp bien qu'Eika n'ai pas encore donné son avis.

Pour ce qui est des compétences il faudra voir avec Eika Very Happy

Bon amusement parmi nous !
Anbu
avatar
Messages : 257
Date d'inscription : 11/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
122/300  (122/300)
Points de vie:
280/280  (280/280)
Points de chakra:
1090/1290  (1090/1290)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 26 Fév - 3:12
Moi ca me va carrément Very Happy
Pas tout à fait ce que j'imaginais comme boss pour l'Aile, mais après tout si tu dois l'incarner autant que tu joues ce que tu as envie de jouer ! Ce sera d'autant plus amusant si tu prends les choses en mains toi-même. Et on aura même le droit à un peu de surprise, c'est pas plus mal.

Validé donc Very Happy
Juunin
Chef du clan Inuzuka
avatar
Messages : 209
Date d'inscription : 08/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
41/300  (41/300)
Points de vie:
402/402  (402/402)
Points de chakra:
533/533  (533/533)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto-last-gen :: PREFACE :: Fiches des personnages :: 
Présentations validées
-