AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

'' Aux petites baguettes '' - Bar/Restaurant

 :: 
ONOGORO
 :: Empire :: Région de la Cascade :: 
Quartier Ouest – Loisirs et commerces
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 24 Mar - 21:10
J'écoute avec attention tous ce qui se dit. Si on est pas d'accord sur la façon d'agir nous le sommes tout du moins sur le pourquoi. Tous trois nous nous étions tout simplement senti au pied du mur. Que l'on ait foncé dans le tas ou essayé de tirer son épingle du jeu le résultat était le même. On avait agi sous la pression et c'est réellement là que l'on montre son vrai visage. Me voyaient-ils comme un lâche ? J'en ai pas l'impression.

Le but d'Ihoko est bien différent du miens ou de celui de Mikeru. Le sien n'a rien d'égoïste contrairement au notre. Elle veut continuer sur la route des shinobis pour protéger le peuple ou plutôt l'Empire.
Même si j'avais répondu de façon réellement honnête à la question de notre senseï ca n'aurait changé en rien que mon but était tout ce qu'il y a de plus personnel. Mais est-ce réellement de l'égoïsme de vouloir faire quelque chose pour soi et non les autres ? Ça dépend du point de vue je suppose. Du miens oui. Mais faut dire que ça me va très bien comme ça.

Le roi dragon… Un livre à ajouter à mes lectures. J'en connais déjà la fin mais ça me permettra de profiter différent de l'histoire…

Même le but de notre senseï sonne personnel. Il ne dit pas vouloir améliorer quoi que ce soit… Il veut tout simplement marquer l'histoire… Un but courant si je me trompe. Une façon de devenir immortel à travers ses actes. Quand on ne peut vivre mille ans on trouve une façon de rester tout de même dans les mémoires des gens. Une peur cachée ?

Je suis pas vraiment étonné de ce que nous balance Genki-senseï à la face sans prendre de gants. Mais ça fait tout de même du mal à entendre. Être vu comme un moins que rien n'est jamais agréable. Et encore moins par des gens qui nous sont totalement inconnu… C'est donc ça que je dégage ? Un potentiel tellement naze que personne ne veut y croire ? Ou alors mon potentiel serait-il encore plus diminué aux yeux des gens face aux exploits de mon père ?

Je peux pas m'empêcher de voir là une tentative du senseï de commencer à marquer l'histoire. Certes avec un petit h ici. L'homme ayant fait des moins que rien une équipe tenant la route. Et peut-être même plus dans le futur.

Le bruit des poings d'Ihoko sur la table me font sursauter en me sortant de mes pensées sur le but de Genki-senseï de nous avoir pris sous son aile. Apparemment elle encaisse bien moins la nouvelle. Je dirais même que ça la rend totalement furieuse au point d'en perdre ses moyens vu sa réaction à l'instant de sa prise de conscience.

Elle marque un point. Cet homme s'est battu pour nous. Elle soulève une question. Pourquoi l'avoir fait ? Pourquoi mettre sa carrière en danger ? Si ce n'est pour s'imposer comme celui ayant réussi là où personne y croyait. Il a tout de même réussi à avoir l'appui de l'Empereur en personne… Ça ne doit pas être n'importe qui.

Ihoko est pas très difficile à convaincre. A vrai dire elle signe directement.

On a donc peu de temps pour prouver ce que l'on peut faire. Mais j'ai deux question avant d'accepter quoi que ce soit.

Je pose mon bandeau sur la table après l'avoir d'effet de mon front. Lui que je portais si fièrement a subitement un goût amer.

Je ferais pas partie de cette équipe sans réponse. Je voudrai d'abord savoir pourquoi vous avez remué ciel et terre pour pouvoir être notre senseï en ne sachant pratiquement rien sur nous et surtout en mettant votre carrière en jeu.

Je met mon bandeau entre Genki-senseï et moi.

Je voudrais aussi une bonne raison de me battre pour des gens qui n'ont même pas pris la peine de croire en moi. Sans me connaître. Il va de soit que d'utiliser ce que j'ai dit pour y répondre n'est pas une réponse viable à mes yeux. Et ça serait bien d'avoir la vérité, de toute façon elle finit toujours par tomber.

Voilà mes conditions. Je sais que c'est un peu spéciale mais c'est comme ça. Je vois pas l'intérêt de mettre ma vie en jeu pour des gens qui en valent très certainement pas la peine.

Vous pouvez très bien refuser de me répondre. Surtout à la première. Y a pas de soucis. Je m'y ferais du fait d'avoir été exclu de l'Empire. Vous avez juste à reprendre mon bandeau si vous préfère ne pas répondre à une de mes deux questions.


Je suis on ne peut plus sérieux. Ma carrière peut se terminer à cet instant.
Genin
Hikaru Ono
Messages : 251
Date d'inscription : 11/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
'' Aux petites baguettes '' - Bar/Restaurant - Page 2 Left_bar_bleue24/100'' Aux petites baguettes '' - Bar/Restaurant - Page 2 Empty_bar_bleue  (24/100)
Points de vie:
'' Aux petites baguettes '' - Bar/Restaurant - Page 2 Left_bar_bleue130/130'' Aux petites baguettes '' - Bar/Restaurant - Page 2 Empty_bar_bleue  (130/130)
Points de chakra:
'' Aux petites baguettes '' - Bar/Restaurant - Page 2 Left_bar_bleue420/420'' Aux petites baguettes '' - Bar/Restaurant - Page 2 Empty_bar_bleue  (420/420)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 2 Avr - 22:07
La nouvelle était vraiment difficile à avaler : certes l'ego de Mikeru n'était pas des plus développés mais ça ne fait plaisir à personne de se faire traiter de la pire des sous merdes, même si l’Aburame aurait pu s'y habituer au fil du temps passé à l'académie. Certes il était déjà en train de serrer ses poings en dessous de la table, essayant de cacher au maximum sa colère face à terme injustice. Pourquoi purent ils présenter l'examen, si c'était pour de toute façon ne pas leur permettre de continuer leur carrière ? L'espace d'un instant, Mikeru put comprendre ce qui avait pu pousser son ancien sensei à rejoindre les rangs de l’Ordre. Toujours était il que malgré tout, Genishiro (c'était ainsi que l’Aburame appelait son sensei, pour l'instant) était tout autant dans la merde que ses trois élèves. Pourquoi avait-il lui aussi mis sa carrière en jeu ? Dans l'unique but d'aider trois jeunes shinobis complètement perdus ? C'était très altruiste et certains auraient même trouvé cela insensé de sa part mais Mikeru admirait le geste. C'était là une belle démonstration de gentillesse qui fit redescendre la colère du jeune homme aussi vite qu'elle était montée. Ne sachant pas trop quoi dire après tout ça, il se contentait de continuer à manger, attendant patiemment que ses équipiers prennent la parole.

Contrairement à ce qu’il aurait put penser, c’était Ihoko qui réagit la première et ce de manière plutôt virulente. Parfait. Il n’était donc pas le seul à réagir de la sorte, bien qu’il était trop retenu par ses propres inhibitions que pour pouvoir démontrer sa rage devant ses trois nouvelles connaissances. Mais alors qu’il était en train de lutter contre ses propres pulsions, une autre voix commença à résonner à l’intérieur du corps de l’Aburame qui lui semblait familière mais sans pour autant qu’il puisse parvenir à en établir l’origine. Il s’avérait que c’était la même voix qui lui conseillait de tuer Zakaru quelques instants auparavant.

*Ca, c’est vraiment un coup de pute! Et dire que je pensais que t’allais pouvoir nous aider...*

Son humeur changeant de l’enragement à l’incompréhension, Mikeru paraissait tout aussi confus que semblait l’être la seule kunoichi présente à la table et put donc passer totalement inaperçue.

*Euh… Qui es...*

*Qui je suis? Qui JE suis? JE suis le gardien des âmes perdues! JE suis le très puissant, le très agréable, le très indestructible Jean! Humble représentant de la famille Kuchiyose des ténias et toi, mon ptit gars, je t’ai choisi comme hôte! Alors dès que t’as cinq minutes je te serais gré de t’éclipser aux toilettes et d’abaisser ton pantalon histoire qu’on aie une petite discussion de vive voix toi et moi! Pas la peine de me répondre maintenant, je retourne dormir, je serai au courant quand tu te défroqueras!*

De l’incompréhension, Mikeru passait à une sorte de dégoût plus ou moins masqué; l’idée de tailler la bavette avec un être lui sortant directement de l’arrière-train ne lui seoyait point mais il fallait surtout qu’il se concentre à nouveau sur la conversation qu’il avait avec ses équipiers. En parlant d’eux ils avaient d’ailleurs l’air d’être sur la même longueur d’onde: l’injustice dont ils étaient le sujet les avait vraiment rendus hors d’eux. Enfin, du moins c’était le cas pour Ihoko et Mikeru, qui avaient énormément de mal à garder leur sang-froid et qui ne purent s’empêcher de montrer (chacun à sa manière, bien sûr) leur révolte et de réagir de la façon la émotionnelle qui soit, c’est à dire en ajoutant une sorte de vengeance à leurs objectifs en tant que shinobis; alors que Hikaru lui avait su se contenir et se trouva même capable de retourner la situation à son avantage. Certes il n’était sans doute pas question d’un nouveau test de la part de leur sensei, mais si c’était le cas, Hikaru venait sans doute de le passer avec brio. De son côté, Mikeru se contenta de ne rien dire: ses coéquipiers avaient déjà tout dit et il n’avait rien d’intéressant à rajouter.
Genin / Spécialiste du fumigène
Mikeru Aburame
Messages : 110
Date d'inscription : 18/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
'' Aux petites baguettes '' - Bar/Restaurant - Page 2 Left_bar_bleue34/100'' Aux petites baguettes '' - Bar/Restaurant - Page 2 Empty_bar_bleue  (34/100)
Points de vie:
'' Aux petites baguettes '' - Bar/Restaurant - Page 2 Left_bar_bleue26/155'' Aux petites baguettes '' - Bar/Restaurant - Page 2 Empty_bar_bleue  (26/155)
Points de chakra:
'' Aux petites baguettes '' - Bar/Restaurant - Page 2 Left_bar_bleue173/198'' Aux petites baguettes '' - Bar/Restaurant - Page 2 Empty_bar_bleue  (173/198)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 3 Avr - 9:33
'' Aux petites baguettes '' - Bar/Restaurant - Page 2 X1eJ9
''Genki'', Genkido Jisoku
Jounin

Pour la seconde fois, Ihoko fut la première de la jeune troupe à réagir. Même Genki sursauta quand elle s’en prit violemment à la table. Elle avait l’air gentille et calme, au premier abord, mais mine de rien elle avait le sang chaud. Elle en devenait lunatique. Quand elle se calma, elle affirma qu’elle serait de la partie. Ses brusques changements d’humeur étaient surprenants, et pourtant ses paroles se posaient plutôt en moteur pour l’équipe qui était en train de se former. Mikeru, lui, resta silencieux, mais Genki vit battre à sa tempe une veine énervée, et son poing se serrer. Il se contenait, et choisit de laisser ses équipiers parler. Mais il n’en était pas moins revanchard. Cette attitude introvertie était l’une des caractéristiques du garçon. Même si ses sentiments devaient être proches de ceux de sa coéquipière, il les manifestait d’une toute autre façon.
Celui qui semblait voir les choses différemment, en revanche, c’était Hikaru. Il y avait quelque chose de défaitiste dans son attitude, mais aussi beaucoup de pragmatisme. Il n’était pas du genre à se jeter dans la mêlée sans avoir de certitudes, il l’avait déjà prouvé. Genki se demandait s’il serait capable d’impliquer Hikaru, genre vraiment, et de lui faire donner son maximum. Si c’était le cas, il pouvait devenir une force très positive pour ses équipiers. C’était peut-être le moins fort au combat d’entre eux, mais c’était aussi une force de tempérance, qui pouvait les mener au succès et leur éviterait sûrement bien des ennuis ou des batailles inutiles à l’avenir.
Déjà, quand il parlait, les autres l’écoutaient. Dès qu’il avait pris la parole, ses deux équipiers semblaient s’être concentrés sur ce qu’il disait. Oui, il avait un élan naturel de leader, même s’il ne s’y efforçait pas.
Genki regrettait de moins en moins son choix. Il avait sous sa responsabilité une équipe qui pouvait devenir très forte. Seulement, aucun d’entre eux n’allait prendre une voie ordinaire. C’est ce qu’avaient pressentis les gérants de l’académie, sans l’accepter.

Quand Hikaru posa son bandeau sur la table, Genki partit d’un grand rire.

« Eh bien, tu es décidément quelqu’un de très méfiant ! Mais je comprends. Bien sûr que je suis prêt à te répondre. Ce n’est pas comme si c’étaient des choses que j’avais un quelconque intérêt à vous cacher. Ta première question, déjà. C’est très simple. Il n’y a rien de plus simple, même. Je pense que les moins que rien, ça n’existe pas. Je n’ai pas pitié de vous, je pense juste qu’ils ont tort. Et chaque être de ce monde possède un potentiel qui mérite d’éclore. »


Des bribes de souvenirs revinrent à Genki. Lui aussi avait été un Genin jugé comme extrêmement mauvais. Au point qu’il n’avait jamais pu intégrer une équipe, et avait dû endurer une carrière solitaire, et se forger lui-même. Si son propre senseï ne lui avait pas tendu la main, il n’aurait peut-être pas autant progressé. Et maintenant, il était Jounin, et plus personne n’osait lui dire en face qu’il était une pauvre merde. En cela, ils se ressemblaient tous les quatre.

« Et puis … On m’a jugé, un jour, comme étant le moins bon, moi aussi. Et aujourd’hui je suis Jounin et j’ai fait taire ces personnes. Mais pas seul. Je crois que chacun a le droit à sa chance. Et vous avez passé les épreuves finales de l’académie. Alors vous aussi vous avez le droit à la vôtre, ça me parait simplement logique. Vous n’avez pas moins mérité que les autres. »

« Pour ta seconde question … Déjà, je dirais que ce n’est pas pour ses supérieurs qu’un ninja se bat. La hiérarchie existe pour la coordination, et chacun y a son rôle. Mais ceux pour qui on se bat vraiment, ce sont les civils qui ne peuvent pas se protéger par eux-mêmes et qui ont besoin de nous, et qui nous font confiance pour vivre en sécurité. Nous ne sommes pas que des armes, nous sommes aussi des boucliers. Qu'ils le veuillent ou non, nos supérieurs sont anecdotiques comparés aux civils qui placent leurs espoirs en nous. Mais tu devrais aussi savoir une chose : je ne suis pas le seul à avoir fait remuer un peu l’administration pour vous. Quand j’ai eu l’occasion de lui en toucher un mot, l’Empereur Kensei a aussitôt accepté que je m’occupe de cette équipe. Ce n’est pas parce que certains membres de l’académie ont de la merde dans le cerveau, que tous les ninjas hauts placés sont des imbéciles. Et quand on y réfléchit, l’Empereur est le chef de l’armée. Alors il n’y a pas que moi, vous avez aussi la confiance du Big Boss ! »


Genki engloutit rapidement le contenu de son assiette, et se leva d’un mouvement souple et théâtral, tout en amenant son chapeau sur sa tête.

« Bien ! Quoique tu décides, je vous donne rendez-vous à tous les trois demain matin à l’aire d’entrainement numéro 8. J’ai eu l’occasion de voir un petit peu le problème de vos styles actuels. Hikaru, tu es quelqu’un de censé et tu as le tempérament pour organiser une équipe. Mais tu n’as aucune capacité de combat. Je pense que tu serais talentueux en Ninjutsu élémentaire. Je pensais te l’apprendre, si tu viens tu devrais y réfléchir. Cette voie ou une autre, mais en tous cas j’aimerais t’entrainer à utiliser quelques techniques que tu pourras utiliser si une situation comme celle d’aujourd’hui devient réelle. Ihoko, tu serais une redoutable kunoichi … si tu avais pris la peine d’apprendre une technique offensive ou deux. Je voudrais t’apprendre le genjutsu instrumental, ramène un instrument de musique. Sauf si tu préfères chanter, remarque. Et Mikeru, tu es aussi doué pour le corps à corps que pour les techniques de Ninjutsu. C’est à la fois ta force et ta faiblesse. Si ton style se stabilise, tu deviendras plus fort. En attendant, le mieux serait de renforcer tes capacités au corps à corps. Soit par le fait de compléter ton Taijutsu, soit par une nouvelle seconde spécialisation. Tu me diras ce que tu en penses demain ! »

« Ah ! Vers neuf heures ce sera très bien ! On aura toute la journée, prenez de quoi pour les en-cas, et tout ça, vous aurez des pauses ! Et dormez-bien ! »


Tout en sifflotant une comptine de son pays natal, le Jounin venu de l’Ouest se dirigea vers la porte de sortie.

Spoiler:
 
Dieu
Shinigami
Messages : 245
Date d'inscription : 07/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
'' Aux petites baguettes '' - Bar/Restaurant - Page 2 Left_bar_bleue10000/10000'' Aux petites baguettes '' - Bar/Restaurant - Page 2 Empty_bar_bleue  (10000/10000)
Points de vie:
'' Aux petites baguettes '' - Bar/Restaurant - Page 2 Left_bar_bleue10000/10000'' Aux petites baguettes '' - Bar/Restaurant - Page 2 Empty_bar_bleue  (10000/10000)
Points de chakra:
'' Aux petites baguettes '' - Bar/Restaurant - Page 2 Left_bar_bleue10000/10000'' Aux petites baguettes '' - Bar/Restaurant - Page 2 Empty_bar_bleue  (10000/10000)
Voir le profil de l'utilisateur http://naruto-last-gen.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Mer 3 Avr - 15:48
J'écoute avec attention ce qu'il nous dit, ou plutôt me dit. Faut dire qu'avec mes deux questions j'ai un peu imposer on ne peut plus fortement. Des réponses ou une démission, faut dire que ce n'est pas rien surtout pour un homme ayant misé sa carrière sur trois tête. Je dois avouer que ce rire m'a surpris, limite vexé à la base. Ses paroles calment un peu ce ressentiment mais il reste tout de même là. Surtout face à une vision si simpliste, oui tout le monde possède un potentiel mais celui-ci n'est pas fait pour tout. De ce que je comprend, à ses yeux ont a de quoi devenir des chuunins. Est-ce que j'y crois ? J'en sais foutrement rien. À vrai dire je doute de mes compétences, de ma capacité à pouvoir atteindre ce rang. Est-ce que je le montre ? Bien sûr que non, il faut rester le plus neutre possible pour ne donner aucune clef à qui que ce soit. Après tout, je ne connais personne autour de cette table. Est-ce que je doute d'eux ? Pas vraiment, il faut avoir des connaissances sur un humain pour pouvoir trancher. En tout cas, ils ont tous les deux un bon fond. Peut-être trop effacé pour l'un et trop impulsive pour l'autre. Pour les deux mêmes, juste pas sur tous les sujets. Après tout Mikeru a foncé tête baissée.

C'est le moment des révélations, un senseï se voyant dans ses élèves. Une personne voulant éviter à d'autre de vivre ce qu'il a pu vivre. Mais est-ce que c'est un exemple ? En quelque sorte, mais ce n'est pas parce que lui a pu le faire que ce sera le même pour nous. De toute façon pour trancher il n'y a qu'une solution, essayer.

Une phrase résonne pas mal dans ma tête. « Je dirais que ce n’est pas pour ses supérieurs qu’un ninja se bat. ». Je crois bien qu'elle va rester pas mal de temps imprimée. Comme il a dit, tout le monde n'est pas un écervelé dans la hiérarchie … Je ne suis pas trop d'accord avec ce point. Si le Big Boss comme il le dit s'est dit qu'il peut finalement peut-être faire quelque chose de nous. C'est lui aussi qui a mis ces personnes qui nous ont jugé bien trop rapidement. Il a peut-être redressé un peu la situation mais ça reste lui aussi qui l'a provoqué ce besoin. Sans l'intervention de Genki-senseï la situation n'aurait pas bougée d'un pouce pour nous. En quelque sorte il a réparé son erreur.

Ces révélations me laissent pensifs, mais elles ont l'art d'avoir tranché mon avis. Je ne touche pas encore à mon bandeau. Préférant laisser l'homme terminer sa tirade. Ainsi donc il avait déjà des plans pour nous … Le ninjutsu … J'avoue ne pas encore avoir réfléchi à la branche que j'aimerais suivre en tant qu'art principale. Je n'aime pas trop cette idée, bien trop violent à mon goût … Mais en même temps c'est avec cette branche que mon père Sham a réussi à calmer pas mal de situation sans faire couler une seule goutte de sang. A voir ce que mon chakra révélerait comme affinité … D'ailleurs est-ce que je peux seulement en avoir une ? A voir … J’espère que ce n'est pas trop dangereux de passer le test d'affinité pour moi … Faudra que j'en parle avec Sham, quoi que … Il ne m'aurait pas laissé me lancer dans une carrière de shinobi sans prendre ça en compte.

A l'écouter j'ai l'impression qu'il avait déjà prévu les domaines qu'il compte nous apprendre. Une équipe avec une dominance d'élémentaire. Certes un allant plus sur le taijutsu apparemment mais restant tout aussi bon en ninjutsu. Une chose vraiment pas courante à mon avis.

Le rendez-vous est donc pour neuf heures sur une aire d'entraînement. Je reste pensif alors que le senseï s'en va. Finir mon assiette ? J'en ai plus vraiment envie, tout ça m'a coupé l’appétit. Je reprend plutôt mon bandeau, ne l'attachant pas sur moi, le fourrant plutôt dans une poche trop petite pour le contenir totalement. Au bout de quelques secondes je me lève à mon tour.

Je serais là demain mais je promet pas de l'être plus tard. Je trancherais plus tard si l'Empire vaut vraiment la peine de risquer sa vie. A demain.

Je quitte le restaurant moi aussi, me dirigeant directement vers le clan Uchiwa histoire de réfléchir calmement à tout ce qui vient de se passer.
Genin
Hikaru Ono
Messages : 251
Date d'inscription : 11/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
'' Aux petites baguettes '' - Bar/Restaurant - Page 2 Left_bar_bleue24/100'' Aux petites baguettes '' - Bar/Restaurant - Page 2 Empty_bar_bleue  (24/100)
Points de vie:
'' Aux petites baguettes '' - Bar/Restaurant - Page 2 Left_bar_bleue130/130'' Aux petites baguettes '' - Bar/Restaurant - Page 2 Empty_bar_bleue  (130/130)
Points de chakra:
'' Aux petites baguettes '' - Bar/Restaurant - Page 2 Left_bar_bleue420/420'' Aux petites baguettes '' - Bar/Restaurant - Page 2 Empty_bar_bleue  (420/420)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 7 Avr - 19:48
Ihoko resta tassée au fond de sa chaise durant le reste de la conversation, se contentant d’écouter ce que chacun avait à dire. Ou plus exactement, le dialogue entre Hikaru et Genki. Apparemment, Mikeru semblait ne rien avoir de pertinent à ajouter et préférait également se taire. Pour la jeune femme, c’était surtout qu’elle n’était pas tout à fait calmée et voulait éviter de refaire une démonstration un peu trop voyante de sa frustration. En plus, elle n’avait rien d’utile non plus à ajouter. L’essentiel avait été dit.

Genki lui paraissait être quelqu’un de bien. Plutôt simple, même. Est-ce qu’il serait un bon senseï ? Elle pensait sincèrement que oui. Après tout, il avait déjà concocté un test afin de révéler leurs points faibles, mais aussi préparé l’entraînement futur, qui sonnait très juste. EN tous cas, pour sa part. Même si, suite au combat contre Leiko, elle avait pris la peine d’apprendre une technique offensive, elle restait loin d’être débrouillarde sur ce point. Si elle devait compter sur Kagamiko à chaque combat individuel, et sur ses équipiers en équipe, elle allait finir par devenir un fardeau.
Pourtant, elle n’avait rien de spécial pour ne pas avoir appris de techniques offensives. Pas d’idéalisme, ou rien de ce genre. Peut-être un peu de répulsion, à cause des actes commis par son père avec des jutsus destructeurs … Mais ce n’était qu’une hypothèse. Concrètement, elle n’en avait simplement jamais eu besoin, et donc n’en avait jamais appris. Maintenant, elle en avait besoin. Alors elle comptait bien les apprendre.
Un instrument de musique … Elle avait bien une vieille flûte traversière, qui avait appartenue à sa mère. Elle en jouait un petit peu, quand elle était adolescente. Mais rien d’incroyable. Au pire des cas, elle apprendrait des bases de musique. Après tout, ce n’était pas la donnée principale pour utiliser du genjutsu instrumental. Le talent artistique n’était là que pour l’esthétique. Elle devrait être capable de faire avec le peu qu’elle avait.

Ce fut Hikaru qui prit congé le premier, après avoir conclu qu’il serait là le lendemain pour leur premier entraînement. Peut-être pas plus tard … Les phrases prononcées par son équipier et Genki trottait dans la tête de la jeune femme. Et elles y resteraient, en boucle, toute la nuit, d’ailleurs, même si elle ne le savait pas pour le moment. Ils se battaient pour les civils, pas pour leurs supérieurs. L’Empereur leur avait laissé une chance. Et où était-il, l’Empereur, avant ? Elle, en particulier, aurait bien voulu l’entendre parler publiquement. Pour l’aider à s’intégrer. Mais il ne lui avait jamais tendu la main, malgré tout ce que sa mère avait fait pour l’Empire, il avait laissé son souvenir sombrer dans l’oubli et être vaincus par les rumeurs. Tout ça pour redorer sa propre image de sauveur ? Oui, ça ne suffirait pas à dissiper le fait qu’elle lui en voulait beaucoup. Même s’il faisait du bon travail, il ne serait jamais que l’ombre de Nanaki. Une version médiocre de ce qu’elle était, un remplaçant opportuniste. Non, il n’avait pas sauvé la situation. C’était Genki qui l’avait fait, pas lui. Impossible qu’elle suive son senseï sur son raisonnement, sur ce coup.
Protéger des civils qui la voyaient comme la fille d’un traître et comme rien d’autre. Une sorte de façon de regagner leur confiance et racheter les fautes de son père ? Pas du tout. Elle n’avait rien fait, et elle n’était toujours pas d’accord avec leur manichéisme tranché. Le mal et le bien, ce n’est pas si simple. Mais il y avait des choses qui valaient la peine d’être protégées au sein de l’Empire. Un idéal, notamment. Modifier en profondeur, sans toutefois tout transformer. C’était ça. Oui, les civils étaient innocents. Stupides, mais fragiles. Bien sûr que c’étaient eux la priorité, et pas quelques ninjas planqués derrière leurs bureaux. Ou quelques senseïs arrogants qui s’étaient permis de les juger sur des résultats ou des on-dit, sans même essayer de les connaître.

L’amertume. Voilà, c’était le mot qu’elle cherchait. Cette journée en était remplie. Sa salive aussi. Elle était à la fois en elle, et autour d’elle. Comme l’ombre d’un gigantesque oiseau qui la piégeait dans son ombre.

Ihoko finit rapidement son repas. C’était très bon, et elle ne se voyait pas gâcher. Mais pourtant, elle ne savoura qu’à peine. La faim n’était plus tellement au rendez-vous. Sa soif de revanche, et sa frustration, c’étaient elles qui l’emportaient sur toutes les autres sensations qui pouvaient la traverser. Le repas n’effaçait rien et ne parvenait pas à détourner son attention de leur situation. Elle n’était pas si périlleuse, finalement.
Les ninjas qui terminaient leur carrière au cours de l’examen étaient nombreux après tout. Il y avait même des morts, régulièrement. Ou des blessés graves qui devaient interrompre leur carrière. Pour eux, ça reviendrait simplement au même. Ils joueraient le tout pour le tout. Soit ce serait une grande victoire, soit ce serait la fin de leur aventure. Ce n’était pas si compliqué, finalement.

Etait-il possible de devenir de grands ninjas, d’aimer l’Empire, alors que tant de choses la dégoûtaient en son sein ? Le regard de la jeune femme passa sur ses deux équipiers. Hikaru semblait être quelqu’un de méfiant, limite sarcastique, mais avait aussi une sorte de … distance. C’était difficile de le dire, mais pourtant, elle n’arrivait pas qu’à avoir une sorte d’intuition. Pour Mikeru c’était plus simple. Il ne parlait pas beaucoup, mais ses actes en disaient long sur sa personnalité. Tous deux, en tous cas, étaient dans le même bateau qu’elle désormais. Rejetés, et revanchards, mais pourtant pas au point de vouloir à tout prix prouver leur valeur. Certes, ce serait une conséquence, et ils avaient tous un bon fond, donc ils feraient leur boulot correctement. Mais on sentait des graines de révolution naitre en cet instant. Cette équipe qu’ils avaient refusés … elle allait devenir leur plus grande honte, peu importait la manière. En leur mettant leur incompétence en pleine figure. Mais ce que sous-entendait Hikaru dans ses paroles … Elle adhérait totalement. La Poubelle, hein ? Les générations s’en souviendraient. En bien ou en mal, ça n’avait pas d’importance. Mais cette équipe avait quelque chose que les autres n’auraient jamais. Quelque chose de particulier. Elle naissait difficilement et dans la douleur. Elle ne serait pas comme les autres.

Comme Genki et Hikaru étaient déjà partis et qu’elle avait fini son repas, Ihoko se leva à son tour. Elle tenta un sourire et un signe de main, mais c’était très maladroit, comme crispé. Difficile de se départir de ses mauvais sentiments à cause des révélations. Elle était tendue.

« Je vais y aller aussi. On se voit demain. »

Elle hésita. Se prit la table dans le genou. Grimaça. Et s’en alla en pestant. Ca faisait un mal de chien.
Genin
Ihoko Ryuuketsu
Messages : 133
Date d'inscription : 18/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
'' Aux petites baguettes '' - Bar/Restaurant - Page 2 Left_bar_bleue77/100'' Aux petites baguettes '' - Bar/Restaurant - Page 2 Empty_bar_bleue  (77/100)
Points de vie:
'' Aux petites baguettes '' - Bar/Restaurant - Page 2 Left_bar_bleue242/242'' Aux petites baguettes '' - Bar/Restaurant - Page 2 Empty_bar_bleue  (242/242)
Points de chakra:
'' Aux petites baguettes '' - Bar/Restaurant - Page 2 Left_bar_bleue254/254'' Aux petites baguettes '' - Bar/Restaurant - Page 2 Empty_bar_bleue  (254/254)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 7 Avr - 20:44
Hikaru/Mikeru/Ihoko : 22x2=44 xps

Genki (Shigure) : 15 drâkes
Genin
Shigure Nara
Messages : 442
Date d'inscription : 13/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
'' Aux petites baguettes '' - Bar/Restaurant - Page 2 Left_bar_bleue34/100'' Aux petites baguettes '' - Bar/Restaurant - Page 2 Empty_bar_bleue  (34/100)
Points de vie:
'' Aux petites baguettes '' - Bar/Restaurant - Page 2 Left_bar_bleue145/145'' Aux petites baguettes '' - Bar/Restaurant - Page 2 Empty_bar_bleue  (145/145)
Points de chakra:
'' Aux petites baguettes '' - Bar/Restaurant - Page 2 Left_bar_bleue480/480'' Aux petites baguettes '' - Bar/Restaurant - Page 2 Empty_bar_bleue  (480/480)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto-last-gen :: 
ONOGORO
 :: Empire :: Région de la Cascade :: 
Quartier Ouest – Loisirs et commerces
-