AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Lun 20 Fév - 16:10
Hôpital militaire, tenus par les ninjas médecins les plus éminents de la ville.
Dieu
avatar
Messages : 146
Date d'inscription : 07/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
10000/10000  (10000/10000)
Points de vie:
10000/10000  (10000/10000)
Points de chakra:
10000/10000  (10000/10000)
Voir le profil de l'utilisateur http://naruto-last-gen.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Sam 20 Mai - 18:17
Entraînement

Tak n'avait pas relevé ce qu'Hamza lui avait dit. Oui tous les Kitsunes étaient au courant que ce qu'ils avaient été obligé de faire avait été de la folie. Mais c'était ça ou alors il n'y en aurait plus jamais eu. Un Nogitsune d'une telle puissance aurait vite fait de noircir le coeur de tout les Kitsunes, un peu comme le sien aujourd'hui. Oui sa mère était une quasi divinité mais ses forces avaient tout de même des limites. Sans agir comme ils l’avaient fait, même elle aurait fini par succomber à cette influence comme elle avait failli le faire dans sa jeunesse.


Juunin de l'Empire

Anako resta figé quelques instants qui lui semblèrent durer une éternité. Comment se pouvait-il que son frère mort se trouve là ? Couché dans un lit d’hôpital juste sous ses yeux sans avoir changé physiquement. Etait-ce réellement Sham ? Il ne savait pas quoi penser, ni comment réagir. Pourquoi avait-il était appelé déjà ?

« Anako ? » son nom le sorti un peu de sa torpeur

« Sha...Sham ? »

« Tu le connais ? »

« C'est ... Mon petit frère ... »

« Lequ... Sérieusement ? »

Il lui fallu quelques instants supplémentaire pour faire un pas en avant. Il n'arrivait plus à réfléchir convenablement, son cerveau était assaillit par mille et une questions et souvenirs. Mais une revenait en permanence : « Est-ce réellement lui ? ». Il n'avait pas de réponse, ou tout du moins pas pour l'instant.

« Tu n'as pas réellement changé Anako et pourtant ça fait déjà plus de cinq ans. »

Tak était installé sur le lit veillant sur Sham. Lui avait eu plus facile à dépasser la surprise de l'arrivée de l'aîné des enfants Onos. Qui aurait cru que ce soit cette personne que le papillon avait été cherché. Anako tourna doucement la tête vers Tak, il semblait être vide, vide de tout. Son regard était étrangement éteint. Certainement le choc de voir là son peut-être petit frère allongé en piteux état. Enfin, Hamza avait tout de même fait de l'excellent travail. C'est ça qui le ramena à la réalité, il avait été appelé pour quelque chose, depuis qu'il avait rejoins les rangs des shinobis il s'était juré de porter secours médicalement parlant à celui qui en aurait besoin. Et là, un gamin avait besoin de son aide.

« Je ne sais pas qui vous êtes tous les deux mais personne ne sort de cette pièce tant que je n'ai pas eu réponse à mes questions ! Mais avant ça. » il souleva ses manches « Je dois m'occuper de ce gamin. »

Il ne put cependant pas s'empêcher de procéder à deux ou trois petites vérifications avant. Avec la plus grande délicatesse il souleva un peu la partie droite du corps de Sham. La cicatrice était là, celle que leur père lui avait apposé après le tournoi auquel il avait participé. Il souleva avec autant de précaution le bras gauche de l'adolescent à la recherche d'une cicatrice au niveau de l’aisselle qu'il trouva avec un peu de difficulté, après tout elle était aujourd'hui recouverte de sceau. Et finalement il dévoila un bout de fesse et y trouva bel et bien cette fameuse tâche de naissance qu'il partageait avec Shûren. Il s'agissait donc bel et bien de Sham.

« Il faudra que tu m'expliques Tak. »

Le renardeau souris à pleine dent, Anako ne remarqua rien se concentrant enfin sur ce pourquoi il était venu. Des soins à apporter à un élève, à Sham. Il effleura le torse de son frère tout en chargeant ses mains du chakra médicale. C'était la première fois qu'il prenait autant de temps pour apporter de soin mais il était hors de question d'imposer d'autre marque à celui qu'il pensait être disparu. Tout se fit petit-à-petit, pour lui s'était le secret de la médecine, il ne fallait absolument pas s'empresser si l'on voulait avoir le meilleur résultat possible. En surface Hamza avait fait un boulot formidable, elle lui avait très certainement sauvé la vie en stoppant les hémorragies. Mais il fallait maintenant peaufiner son travail, accélérer la cicatrisation mais surtout ressoudé chaque petite cellule du corps. Les dégâts étaient plus impressionnant que profond, il ne savait pas ce qui avait causé ça mais ça ne faisait aucun doute que si jamais cette force avait continué Sham aurait réellement été mort.

« Je t'avais dit que tu te sous-estimais Hamza. »

Il s'était tourné juste un instant. Son visage perlait de sueur, rien à voir avec l'effort fournis mais plus pour la concentration d'on il se dotait pour remettre Sham sur pied. Il ne se priva cependant pas d'offrir un large sourire à son ancienne élève, son amie. Cette fois-ci il n'y eu aucune distance dans ce geste, juste de l'affection et de la joie. La joie de retrouver un être pensé perdu.

Tak lui était en pleine confiance en Anako, si ce qu'Hamza avait dit été vrai il ne pouvait être en de meilleures mains ou alors difficilement. Il se demandait comment Sham allait réagir face à cette apparition venue pratiquement du ciel. Quel était la chance que cette bonne femme fasse appel à l'un des frères de son élève ?

Les soins durèrent une bonne heure. Enfin, la première partie seulement mais pour ce qui était de la suite tous shinobis maîtrisant un minimum la médecine serait capable de se charger d'irradier la cicatrice de chakra afin qu'elle ne reste pas marquée. Elle n'était déjà plus que rougie et un peu gonflée mais s'ils voulaient que Sham ne porte aucune marque de cette histoire il fallait réellement continuer au moins à irradier la plaie qui n'en était plus une.

Il ne put détacher immédiatement son regard de Sham, il passa l'une de ses mains dans les cheveux de son frère. Il avait tout bonnement l'impression de rêver. Comment se pouvait-il qu'il soit là ?

« Il ne devrait pas trop tarder à se réveiller à mon avis. Il n'a pas été touché trop profondément ou alors tu as fait un travail nickel Hamza en soignant ses plaies pour que je sois pas capable de le voir. Je dois vous avouez à tous les deux que j'ai pas mal de question. Surtout à toi Tak. »

« Ca fait plaisir que tu me reconnaisses bien que je ne porte plus mon pelage blanc. »

« Pourquoi vous vous êtes caché ? Et comment ça se fait que Sham n'ai pas pris de l'âge ? Il est toujours comme le jour où vous nous avez quitté hormis ces sceaux et cette force qui se dégage. »

« C'est une longue histoire que je t'expliquerais quand Sham sera réveillé. Et si ce que tu dis est vrai, qu'il va pas tarder à se réveiller on ferait bien d'aller voir ma mère au plus vite pour les faire taire avant qu'ils ne pointent leur bout de museau. »

« Qui ça ils ? » il avait encore du mal à penser


« Je t'expliquerais ça aussi quand Sham se réveillera. »

Tak avait de la chance qu'Anako soit du genre patient. Enfin, même s'il ne l'avait pas été, au bout de cinq années il n'était pas à une ou deux heures supplémentaire d'attente. Il s'assit sur le lit, aux côtés de Sham, et se tourna vers Hamza. Un nouveau sourire mais bien plus petit que le précédent et avec un peu de distance comme il avait l'habitude de s’imposer.

« On peut dire que ce monde est rempli de surprise. Je te remercie des soins que tu as apporté à mon frère. J'en reviens toujours pas qu'il soit là ... J'ai l'impression que je vais me réveiller d'un moment à l'autre et que je suis juste là à vivre un rêve qui aura un goût bien amer à mon réveil ... » il se pinça la peau, geste stupide mais tout le monde le faisait donc pourquoi pas lui ? « Pour ce qui est des entités je supposes que c'est ce fameux ils. Au moins grâce à ton DreamTime on connaît un peu plus ce qu'il en est. »

Il n'en voulait absolument pas à son amie. Après tout comment aurait-elle pu savoir ? Anako se releva et posa l'une de ses mains sur une épaule d'Hamza.

« Ne sois pas aussi soucieuse, tout et bien qui fini bien mais surtout tu ne pouvais absolument pas prévoir ce qui c'est passé. Il faudra qu'on en parle un de ces jours devant un bière. Et puis ça fait pas mal de temps qu'on ne s'est pas vu. »

« C'est tout ? C'est pas de sa faute ? C'est n'importe quoi ! »

« Tak. » dit-il doucement

« Cette garce a failli tuer Sham et c'est tout ce que tu lui dis ?! »

« Stop Tak ! » dit-il plus fermement

« Non ! C'est vraiment du »

« Je t'ai dit stop Tak ! Comment veux-tu que je lui en veuille si elle ne pouvait pas savoir ?! Et puis je te signale que jusqu'à y a même pas deux heures vous pensez tous les deux morts ! J'ai été voir mille et une fois chez ta mère au cas où elle aurait eu des nouvelle de toi ! Tu étais nulle part ! Du coup au lieu d'en vouloir à Hamza tu devrais lui être reconnaissant de lui avoir sauvé la vie ! » il ne s'énervait pas, il avait simplement ce ton qui était le sien, son ton de grand frère, un ton qui calmait pas mal de gens

« Plutôt crever que de lui être reconnaissant ! C'est de sa faute voilà tout ! »

« En tout cas mille fois merci Hamza. » dit-il en se retournant à nouveau vers son amie « Que dirais-tu d'aller se chercher un truc à boire ? Sham ne va pas se réveiller immédiatement. Il faudrait aussi que je passe chez mes parents porter la bonne nouvelle. »

« Ne fait pas ça Anako. » le ton de Tak était menaçant limite agressif

« Pourquoi voudrais-tu que je ne dises rien à la famille ? C'est totalement stupide. »

« Fait moi confiance voilà tout. »

« Non ! Ca fait des années que mère reste enfermée, apprendre cette nouvelle lui redonnera goût à la vie ! »

« Je sais qu'elle ne va pas bien. Et si tu ne veux pas me faire confiance ouvre lui les yeux et tu comprendras peut-être ce qui peut clocher. »

Anako fut surpris mais s’exécuta. Il ouvrit une paupière de Sham sans être comprendre, Tak lui indiqua de faire de même avec l'autre. Au début il ne tilta pas réellement où il voulait en venir. Mais rapidement il fit le rapprochement mais il ne compris pas tout ce qu'il voulait insinuer en lui montrant qu'il avait les yeux vairons.

« Tu ne veux certainement pas m'en dire plus. » le renardeau hocha négativement de la tête « Tu as deux jours pour me convaincre dans ce cas. Au bout de ces deux jours j'annoncerais son retour à tout le monde. » pour toute réponse Tak reporta son attention vers Sham « Que dirais-tu plutôt de nous prendre un verre à la cafétéria Hamza ? J'ai besoin de réfléchir à tout ça. »

Sham disparut dans un nuage de fumée, il venait tout simplement d'être invoqué par l'un des Kitsunes. Il ne revint qu'une dizaine de minutes plus tard, appelé par Tak. Ses bras étaient à nouveau bandé et son corps était trempé. Ainsi donc Shian l'avait trempé dans l'eau du mont Hansei. Ca ne pouvait que lui faire un bien fou et l'aider à récupérer encore un peu plus vite.
Anbu
avatar
Messages : 273
Date d'inscription : 11/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
293/300  (293/300)
Points de vie:
280/280  (280/280)
Points de chakra:
1090/1290  (1090/1290)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 27 Mai - 11:09

Hamza Majutsuchi
Pvs : 298 Chakra : 10/616

Avec l’arrivée d’Anako, Hamza avait pu se tranquilliser un peu. Même si la situation avait semblée déraper encore une fois quand il s’était rendu compte que Sham était son frère, une seconde fois quand il avait posé la main sur son épaule, et une troisième fois quand il s’était engueulé avec Tak pour savoir à qui devait revenir la faute … Tout avait fini par se calmer, plus ou moins. Elle n’assista pas à la disparition de Sham à cause de l’invocation, pour la simple et bonne raison que lorsqu’Anako proposa d’aller chercher quelque chose à boire, elle hocha aussitôt la tête. Aller faire un tour lui permettrait de remettre de l’ordre dans ses idées. Et puis, Anako semblait tellement plus … proche ? Depuis qu’il avait vu son frère, que c’en était presque flippant. Il y avait toujours une certaine distance de sécurité, mais elle avait presque cru la voir tomber à un moment. Du coup, elle se sentait presque obligée de prendre le relais de ce côté.

Bref, ce n’était pas le sujet important. Même si elle se dispersait, la Jounin restait focalisée non pas sur l’état de santé de Sham, il était sauvé elle pouvait relâcher son inquiétude là-dessus. Des shinobis qui se blessaient en mission ou pendant un entrainement, c’était le pain quotidien de ce monde. Des personnes avaient commis des erreurs. Elle, en forçant l’activation de son chakra malgré le sceau. Mais pourquoi Sham cachait-il autant de force au fond de lui ? A cause des deux entités ? Et qui avait bien pu avoir l’idée de sceller deux entités aussi puissantes dans le corps d’un gamin ? Ils n’étaient pas dans un conte, bordel ! On ne s’amuse pas à sceller des choses aussi fortes dans le corps d’un adolescent.
Enfin au moins maintenant, elle savait ce qu’il fallait enseigner à Sham. Du contrôle émotionnel et sur son chakra. La moindre fluctuation pouvait libérer les créatures. Parce que normalement, même avec sa technique, il aurait dû pouvoir maintenir un sceau fermé. Si ses facultés augmentaient en même temps que celles des créatures. Surtout avec la puissance déployée. Alors le plus probable, c’était quand même qu’il manque de contrôle. Mais bon d’un autre côté … Est-ce qu’elle pourrait lui enseigner quoi que ce soit sur le sujet, seule ? Elle était apte à réveiller le potentiel caché et à guider les jeunes ninjas dans la bonne direction. Elle était apte à travailler en équipe aussi, afin que chacun soit plus fort que jamais. Elle pouvait même créer une dimension parallèle où les jeunes pouvaient apprendre des techniques qu’ils ne pouvaient pourtant pas encore apprendre.
Mais là, Hamza avait quand même l’impression que contenir ces deux créatures sortirait de son domaine de compétences.


** Je vais avoir besoin de Renkei. Ou alors de la mère de Gin. Je vais devoir aller dans le monde des Kyuchioses en tous cas … A part les papillons, je ne vois pas qui pourrait m’aider. A moins que … Je peux aussi demander à Anako où je peux rencontrer la famille de Tak. J’ai l’impression que tout est lié à ces renards. Tak est plutôt puissant, je l’ai ressenti pendant ma technique, mais il ne peut pas être un chef de famille malgré cela. Si je m’adresse directement au chef de la famille renard, je peux peut-être en savoir un peu plus et voir avec lui le moyen de résoudre cette situation. Ou au moins augmenter ma marge de manœuvre. **

Surtout que c’était impossible d’en discuter avec Tak. Il semblait en savoir plus long que Sham lui-même, mais vu qu’il lui en voulait maintenant … Il fallait bien trouver un autre moyen de l’aider malgré son garde du corps à fourrure. C’était à se demander si elle ne ferait pas mieux de tout simplement les laisser faire ce qu’ils … Non, elle n’en avait pas le droit. Si Hamza les laissait maintenant, son devoir exigerait d’elle qu’elle fasse un rapport complet aux autorités. Pourquoi ? Parce que ce n’était pas seulement la vie de Sham qui était en jeu. Il possédait un pouvoir qui le dépassait, et c’était dangereux qu’ils le veuillent ou non. Il fallait être réaliste : aujourd’hui Sham avait failli y passer parce que le DreamTime n’avait jamais été confronté à ce genre de possession. Mais demain, peut-être que ce serait une autre technique, complètement différente ? Qui pouvait affirmer avec une certitude absolue que rien n’était capable de faire sortir ces deux entités, ou d’empêcher l’une ou les deux de prendre le contrôle de Sham ? Hamza avait eu un aperçu de leur force véritable, tout comme de celle du garçon. Ils étaient en ville. Entourés de civils de tous les côtés.

** J’irais voir les renards. Et selon ce qu’ils me disent, je proposerais à Sham de venir dans la forêt enchantée. Avec la forêt, ou même les capacités de Renkei … C’est bien possible qu’on puisse faire quelque chose. Je ne sais pas si ce sera plus solide que le sceau mais … Sham a beau être plus puissant que moi, je suis encore son senseï officiel. Et non seulement je peux l’aider, mais aussi lui apprendre quelque chose. **

Un peu déconnectée du monde, la jeune Jounin n’avait pas trop suivi son propre trajet pour aller chercher des boissons. Du soda. C’était le meilleur allié après un gros effort. Quand il était frais, il désaltérait suffisamment. Et puis, le sucre, c’est toujours très bien après s’être tant dépensé, non ? Oui, bon, ce n’était pas très médical comme façon de voir les choses. Mais c’était toujours mieux qu’un verre de rhum, non ?

Elle se demanda s’il fallait qu’elle revienne, mais pris le parti de ne pas le faire. De toute manière, maintenant que Sham était sauvé, il allait avoir besoin de repos. Aussi elle se contenta d’attendre près de la porte, ses deux boissons en mains. Les histoires de famille, ce n’était pas trop son truc. Il valait mieux les laisser voir ça entre eux sans s’en mêler. La seule chose qui la concernait de près ou de loin dans cette histoire, c’était de trouver un moyen pour que la prochaine fois que les choses dérailleraient, Sham ait un moyen de se défendre contre les deux entités. Elle était entièrement focalisée là-dessus.
Princesse Kaguya
avatar
Messages : 109
Date d'inscription : 14/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
202/300  (202/300)
Points de vie:
710/710  (710/710)
Points de chakra:
620/620  (620/620)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 30 Mai - 19:57

Juunin de l'Empire
Pvs: 625 - Chakra : 570

Anako ne comprit pas réellement pourquoi Hamza était partie seule chercher à boire. S'était-il mal exprimé ? Qu'importe le résulta était là. Il lui avait bien emboîté le pas sur les premiers mètres mais dû se rendre à l'évidence quand elle ne retient pas la porte. Il se senti un peu con durant un instant, ne sachant pas trop quoi faire. Il faut dire qu'il était plutôt déstabilisé à cet instant. Il regrettait déjà ses paroles envers Tak. Il avait en quelque sorte convenu avec de ne pauser aucune question avant ces deux fatidiques jours. Pourtant il y en avait une quantité faramineuse qui lui brûlait les lèvres. Tant pis, il allait devoir attendre. Il se retourna avant de quitter la pièce. Sham venait de disparaître dans un nuage de fumée, le renardeau lui était toujours là. Son regard indiquait qu'il n'y avait rien à craindre. Anako s'en serait douté de toute façon, il connaissait les propriétés de la cascade du mont Hansei, elle ne pouvait que faire du bien à son frère.

Il quitta la pièce refermant la porte le plus doucement possible. Une bouffée de chaleur le prit, le contrecoup de ce qu'il venait de vivre sûrement. Le juunin ouvrit une fenêtre et s'accouda à celle-ci afin de profiter de l'air frais sur son visage.

* C'est quand même fou toute cette histoire ... J'espère que j'aurais bien des réponses de la part de Tak. Il me paraît un peu bizarre ... Stupide pensée, bien sûr qu'il ne peut que me paraître bizarre. Ca fait tellement longtemps que je ne les ai pas vu. Et Sham ... Comment ça se fait qu'il est toujours aussi jeune ... Et si ce n'était pas lui ? Non, impossible ... Il porte les mêmes marques que Sham, certaines qui n'étaient connues que de la famille et encore pas toute à mon avis ... Eihiko ? Après tout il n'a plus rien à voir avec celui qu'il était. Un brave gamin devenu la tête la plus recherchée de l'Empire ...  *

Anako se retourna afin de faire face à la vitre qui le séparait de la chambre, Sham n'était toujours pas revenu. Tout comme Hamza d'ailleurs.

* Je me demande quand même ce qu'il a pu leurs arriver ... On ne peut pas disparaître de la circulation pendant autant de temps. Surtout que Shian n'était pas au courant d'où ils se trouvaient et encore moins les ressentir. Incapable de mettre un lien en place pour pouvoir invoquer Sham. Comme si leur contrat n'avait jamais existé ... M'aurait-elle menti ? Nan, elle l'a tenté devant moi. Tout concordait ... Hum après tout ça reste tout de même une experte du fuinjutsu, elle serait très certainement en mesure de trafiquer le sceau afin qu'il ne marche pas. Je suppose que quand Tak parlait du fait ''qu'ils pointent le bout de leur nez'' il parlait des deux entités. Est-ce que Shian avait quelque chose à voir avec ça ? Après tout c'est sûrement dans ses cordes. *

Un nuage de fumée indiqua que Sham était de retour, il dégoulinait d'eau. Anako avait vu juste pour la cascade, son frère avait déjà meilleure mine. Des bruits de pas firent écho dans le couloir. Hamza revenait, dans les mains deux canettes.

« Merci beaucoup Hamza. » dit-il en tendant l'une de ses mains, son regard se reporta immédiatement sur son frère « Ca me fait vraiment bizarre de le voir posté là ... Comme si de rien n'était, comme s'il était juste parti hier. Il est le même qu'à son départ tout en étant totalement différent ... Je sais pas pourquoi mais rien qu'à le voir là, je sens qu'il n'a plus rien à voir avec Sham. » il garda le silence quelques instants, il en profita pour boire un coup de son soda « En attendant les réponses de Tak, j'aimerais que tu me parles un peu plus de ce qui c'est passé. Des détails sur ces deux entités ... J'ai ma petite idée sur qui aurait pu les sceller en Sham et si c'est bien elle c'est que le pour et le contre a été calculé mais peut-être pas dans son intérêt ... Shian a parfois tendance à voir en Sham un fils mais pas autant que ses enfants ... Ha oui, Shian est la mère des Tak, une femme renarde qui a consacré toute sa vie au fuinjutsu. Tu vois les symboles sur les bandelettes que porte Sham ? C'est très proche de ce que j'ai pu voir gravé sur les temples de sa demeure. »
Anbu
avatar
Messages : 273
Date d'inscription : 11/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
293/300  (293/300)
Points de vie:
280/280  (280/280)
Points de chakra:
1090/1290  (1090/1290)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 5 Juin - 9:07

Hamza Majutsuchi
Pvs : 298 Chakra : 10/616

Comme personne ne revenait, et que les lointains échos d’une conversation avaient cessés de lui parvenir, Hamza finit par rentrer à nouveau dans la pièce. Elle déposa deux petites bouteilles de soda sur la table de nuit, en donna une à Anako, et garda la dernière pour elle. Il y en avait une pour Tak s’il avait fini de râler et qu’il lui manquait de la salive, et une pour Sham à son réveil pour qu’il puisse s’hydrater et regagner un peu de glucose. Ca ne pouvait pas lui faire de mal. Pas autant que la cigarette ne lui en ferait quelques instants après, de toute manière.

La Jounin se rendit soudain compte d’une chose qui aurait dû lui sauter aux yeux plus tôt : elle était épuisée. Réellement. Ce n’était pas juste mental ou physique, mais les deux à la fois. Ses réserves de chakra étaient presque à sec. Pas étonnant : déjà que les Kekkai Genkais et le Souzougan en consommaient beaucoup, mais en plus les entités avaient elles aussi avalées une bonne partie de son énergie quand elle avait tenté de les réprimer pour reprendre le contrôle de sa technique. En fait, sans la musique jouée par Tak, elle se serait probablement évanouie en essayant de rompre tout ce bordel, et Sham aurait été coupé en deux à se vider de son sang, parce qu’il n’y aurait plus eu personne pour le recoudre.
Honnêtement, ils l’avaient échappé belle. Tous les trois.

Anako vint s’asseoir à côté d’elle. Tak veillait Sham, ils étaient un petit peu à l’écart. Maintenant que le danger était passé, ils ne pouvaient plus rien faire. Le repos était la seule solution. Il était sous le choc lui aussi. C’est vrai qu’avec l’enchainement des évènements, elle n’avait même pas pensé à son état émotionnel. Trop contente qu’il ne lui en veuille pas pour ce qui s’était passé et qu’il comprenne la situation, elle avait un peu négligé son ami et ce qu’il pouvait ressentir. Il venait de retrouver un frère disparu, et les changements semblaient le tourmenter. Le fait qu’il n’ait pas vieillit, comme le mentionnait le rapport à son sujet, devait trotter dans sa tête aussi. Que devait-elle dire ? Non, l’important n’était pas son devoir. Mais plutôt les faits. S’en tenir à ce qui était évident pour se raccrocher était la méthode classique pour garder la tête hors de l’eau quand on subissait un genjutsu. Donc quand la situation échappait au contrôle. C’était une bonne méthode dans la vie de tous les jours aussi. Surtout quand tout était aussi compliqué.


« Evidemment qu’il a changé. Ca fait quoi ? Cinq ans ? Mais tu sais, il n’y a qu’une seule chose qui soit vrai et qui n’a pas changé pendant tout ce temps : peu importe ce qui lui est arrivé et la personne qu’il a pu devenir. C’est toujours ton frère. C’est ça qui est vraiment important. »

Elle grimaça.

« Après évidemment, ça ne veut pas dire qu’il faille ignorer le reste. Au contraire. En éludant ces changements pour se concentrer sur ce qui importe, on garde simplement les pieds à terre. Une fois qu’on est fermement accroché, on peut revenir aux problèmes qui se posent avec un regard plus calme et plus fort. »

Hamza réfléchissait un peu à voix haute. Elle disait surtout ça pour Anako, mais ça lui profitait un peu aussi. Le simple fait de prononcer les mots, d’entendre la méthode de façon claire et concise, lui permettait à elle aussi de se reconcentrer. Une gorgée de soda, liquide, sucré, lui permis aussi de se concentrer à nouveau sur ce qu’il se passait. Et de répondre objectivement à la question d’Anako.

« Le Dream Time révèle le potentiel caché des personnes dans son champ d’action. C’est une réalité alternative superposée à la réalité, dont le porteur du Souzougan règle les paramètres. Les paramètres que j’avais choisi, c’était ceux qui permettaient de révéler le potentiel caché de Sham et de Tak. Et uniquement d’eux. Ces deux entités qui se sont manifestés ne sont pas seulement scellés dans son corps. Elles y sont liées. Ce n’est pas un simple sceau d’emprisonnement, avoir une voie pour communiquer et une simple influence sur le porteur. C’est un sceau à la limite de la fusion. Il doit aussi affaiblir les entités. C’est pour ça qu’on ôtant les limiteurs de Sham, j’ai aussi ôté celles des entités. Car elles sont lui autant qu’elles sont elles-mêmes. Et comme leur potentiel maximal est supérieur au sien, elles ont failli se libérer et le tuer par la même occasion. A mon avis, en revanche, ça les aurait tuées aussi. Le sceau n’était pas rompu, pas entièrement. »

Hamza se renfrogna, l'air grave.

« C’est dangereux. Pas seulement pour lui. J’ai ressenti leur force. Ils se sont appropriés ma technique pour m’empêcher de la rompre, et je ne pense même pas que c’était volontaire : ils étaient simplement trop puissants. En plus, avec leur condition, les deux entités ne possèdent pas une vision des évènements très rationnelle. A moins que ce ne soit habituel. Car elles ont failli se suicider elles-mêmes. Si ces choses sont relâchées ou prennent le contrôle d’une manière ou d’une autre, ce sera dangereux pour la ville entière. Même si la personne qui a fait le sceau est forte, elle est loin. Et même si Sham est fort, il ne l’est pas assez. Et il l’est plus que moi, peut-être même que toi. Ou à peu de chose près autant. Si elles sont relâchées, on ne pourra strictement rien y faire. »

« Je ne dirais rien. Si ça se sait, il sera enfermé dans une prison impériale. Ou tué pour essayer de tuer les entités avec lui. Je ne dirais rien tant que la situation n’est pas désespérée et que nous avons encore des pistes pour l’aider. Surtout que ce n’est même pas sûr que ces deux solutions fonctionnent. Mais si ça dégénère, je serais obligée. J’espère que tu comprends : je vais tout donner pour l’aider. Et pas seulement parce que c’est ton frère. On ne m’a pas juste demandé de faire progresser ces trois étudiants. On me les a confiés. Mais si en plus c’est ton frère, alors quelque part c’est un peu comme … »

Hamza s’empourpra violemment. Elle avait failli dire quelque chose de très gênant. Ce n’était pas le moment. Et ça ne le serait sans doute jamais. Mais il fallait croire que la fatigue la rendait moins vigilante.

« Enfin je vais l’aider. Sois en sûr. »

Shian. C’était un nom comme un autre pour elle. Evidemment, elle comprenait bien qu’il devait s’agir de quelqu’un de confiance pour Sham et sans doute encore plus pour Tak. Et de quelqu’un de suffisamment puissant pour créer un sceau qui fasse taire deux entités aussi violentes. Mais malgré tout, elle avait une vision objective des choses. Enfin, elle pourrait, si elle disposait de d’avantage d’éléments. Trop de choses lui échappaient.

« On n’a pas le temps de chercher un coupable. J’affirme des choses sur ma technique mais ça pourrait bien être moi, même si je ne savais pas ce que ça ferait. Mais que ce soit elle ou moi, ou même quelqu’un d’autre, l’important ce n’est pas où est la première défaillance. C’est sa nature. Et la manière d’empêcher la prochaine. L’idéal, bien sûr, ce serait que Sham acquiert d’avantage de contrôle. Enfin, je pense. Ses émotions, son chakra, son corps, son esprit. Un contrôle global. Je ne suis pas aussi forte que lui, et même probablement que la plupart des acteurs dans cette histoire. Mais ce n’est pas pour ça que je ne peux pas encore lui enseigner quelque chose. Et je ne sais pas si je pourrais lui enseigner assez, mais je peux au moins lui montrer la voie, un début de piste. Au pire, même si ça ne fonctionne pas, ça lui fera gagner du temps. Si ma technique peut affaiblir le sceau, alors du temps c’est déjà bien. Parce que quelque chose d’autre finira par arriver. En attendant de trouver une solution ce sera déjà bien. »

Elle marqua un temps d’arrêt.

« L’idéal … Ce serait aussi qu’il ne porte pas ce fardeau tout seul. On sera très peu à savoir. Mais il faut que ce très peu en sache le plus possible. Je ne sais pas pour toi, mais je pense que je vais me rendre dans le monde des Kyuchioses. Je veux rencontrer cette Shian. On avance en eaux troubles, et Tak, voire Sham, ne me diront rien. Et même s’ils me le disent, ils ne me diront pas tout. Si jamais ils en savent assez, c’est même pas sûr. Cet évènement à ébranler les possibilités qu’il me fasse confiance dans un avenir proche. La personne qui en sait le plus, c’est celle qui a fait le sceau. Et … »

Elle parlait beaucoup, mais à voix basse pour ne pas déranger Sham. En plus, ce ton qui était presque de la confidence lui procurait une certaine sensation. Pas vraiment de la joie, ce serait exagéré. Mais le fait de partager quelque chose avec Anako, un secret, une sorte de quête, était quelque chose qui ne la laissait pas indifférente.
Bien sûr, qu’elle était inquiète pour le garçon. Mais elle ne pouvait pas réprimer ce sentiment là non plus. Elle se sentait un peu mal rien qu’à le réaliser, mais elle n’y pouvait rien. Alors il faudrait faire avec et essayer de se voiler la face au possible pour ne pas se déconcentrer.


« Je peux aussi essayer d’aller demander leur avis aux papillons. Ils ne demanderont pas de détails, ils s’en fichent. Mais le prix à payer va être élevé. Le fait qu’ils s’en fichent est un problème autant qu’une bonne chose. Mais je ne connais personne d’aussi bon sur la théorisation du chakra et son maniement … d’ailleurs, en parlant de ça. S’ils se manifestent de nouveau, qui interviendra ? Nous deux ? Tak à nouveau ? Et si la musique ne les apaisent pas cette fois ? N’y a t-il personne d’autre d’assez fort pour nous aider, mais aussi d’assez proche pour que Sham et toi vous ayez suffisamment confiance en lui ? Parce que clairement, je ne suis pas confiante du tout avec si peu de moyens. »

Il fallait qu’elle lui laisse en placer une. A force de soliloquer, elle allait juste le perdre. La fatigue lui donnait l’impression de prononcer des bouillies informes de sons sous forme de paragraphes. Ce n’était pas vraiment le cas, mais en tous cas elle le ressentait comme ça.
Hamza but de nouveau une ou deux gorgées, s’arrêtant là de monopoliser le cours de la conversation. Ce n’était pas en soulevant sans cesse les mêmes questions que la discussion allait aboutir à quelque chose.

Elle eut une pensée pour ses élèves restée sur le terrain d’entrainement. Ils étaient entre les mains de Gin, donc ils progresseraient bien. Mais bon, ils risquaient de lui en vouloir eux aussi, si elle ne les entrainait pas du tout elle-même. Et puis il faudrait qu’elle leur explique quelques morceaux du puzzle en revenant.
Bah, elle se rattraperait. S’ils progressaient, ils ne lui en voudraient pas de trop. Mais avant de partir dans le monde des Kyuchioses il faudrait qu’elle leur consacre une journée complète d’entrainement. Pour leur indiquer la direction à suivre jusqu’à son retour.
Ou peut-être qu’elle pouvait leur dégotter une mission pour les faire pratiquer leurs nouveaux exercices sur le terrain ? Quelque chose de pas trop ennuyeux, mais de pas vraiment risqué non plus. Une escorte, ou appréhender un petit groupe de criminel de bas rang. Quelque chose dans ce genre. Ils devraient être capables d’accomplir une mission de rang C à eux deux normalement. Surtout si elle choisissait en fonction de leurs acquis, et non pas de leur marge de progression. Il faudrait qu’elle pense à les soumettre eux aussi au Dream Time. Histoire d’être fixée sur tout ça. Enfin ça risquait d’être compliqué : Hanaki avait un gros potentiel, et Shun aurait sans doute un potentiel inconnu même soumis au Dream Time. Pour la simple et bonne raison qu’il avait une technique avec des possibilités qui semblaient infinies et progressives, et ne dépendant même pas que de son développement à lui mais de ce qu’il rencontrait sur son chemin.
En plus il fallait aussi garder un œil sur Hanaki d’après le rapport de Gaden.
Vraiment, ces trois-là semblaient être un vrai casse-tête. Si jamais ils en sortaient tous en forme et grandis dans un mois ou deux, elle leur payerait un resto pour la peine. Parce que partit comme c’était, ça allait être sacrément dur de joindre l’agréable à l'utile.
Princesse Kaguya
avatar
Messages : 109
Date d'inscription : 14/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
202/300  (202/300)
Points de vie:
710/710  (710/710)
Points de chakra:
620/620  (620/620)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 8 Juin - 14:59

Juunin de l'Empire
Pvs: 625 - Chakra : 570

C'était journée était bien éprouvante pour Anako, jamais il ne serait dit ce matin en se levant qu'il aurait eu tant de choses sous les bras à cette heure-ci. Il but une nouvelle gorgée, ce soda lui faisait du bien. Un goût simple pour une situation hors du commun. Les paroles d'Hamza trouvaient écho dans la cervelle du jeune homme. Elle n'avait pas tort sur le fait qu'il fallait d'abord voir en Sham son frère et non un inconnu. Que ce ne serait qu'au fur et à mesure qu'il trouverait réponse à ses questions et qu'il ne pourrait l'aider réellement qu'à partir de ce problème. Ne pas ignorer mais mettre momentanément ces points de cotés. Ce n'était pas simple mais l'idée était réellement bonne.

L'Ono écoutait avec attention ce que son amie lui disait. Plus elle parlait et plus il avait la certitude que ces deux entités venaient bel et bien de Shian. Il restait à savoir pourquoi une telle puissance enfermée dans le corps de son frère. Il ne connaissait pas bien cette femme, renarde, il ne savait pas réellement ce qu'elle était, mais était certain qu'elle n'agissait jamais s'être réellement penchée sur la question.

Anako connaissait bien le Dream Time, il s'était déjà retrouvé dans celui-ci pour soigner des blessures qui en temps normal lui auraient été hors de portée. C'est vrai que de ce qu'il avait ressenti dans ce cocon n'aurait pas dû avoir un tel effet. Comme le disait Hamza, les entités n'était pas simplement scellée en lui, elles semblaient faire carrément partie de lui. Etait-ce seulement possible ? Il n'en avait aucune idée mais ça pouvait expliqué ce qui s'était déroulé dans le fameux cocon.

« Je crois qu'il n'y a plus aucun doute sur la personne qui a enfermé ces deux entités en Sham. Ou alors juste une mince possibilité que ce ne soit pas elle. Si c'est vraiment elle qui est à la base de ça, je ne serais pas réellement étonné que ce que tu m'expliques là soit possible. Ca semble être hors de porté de tout le monde mais si quelque chose d'impossible devient possible dans le fuinjutsu c'est bien elle qui serait capable de le mettre au point. »

Il jeta un coup d'oeil à son amie, elle semblait exténuée ... Quoi de plus normal après une telle journée. Surtout après l'utilisation du Dream Time, c'était une technique coûteuse et certainement encore plus dans ce cas-ci. Tak regardait bien de temps en temps vers nous mais ne disait rien. Faisait-il semblant de ne pas nous entendre ou ? Qu'importe.

« Je te remercie de veiller sur Sham. Si jamais tu as besoin d'un coup de pouce je peux m'arranger pour rester quelque temps sur Taki, au cas où ça dégénère. »

Elle s'était empourprée, ce n'était pas la première fois mais bien jamais aussi fort. Anako n'était pas du tout du genre à comprendre ce que ça pouvait dire, il ne s'était jamais posé la question d'ailleurs. Avant il avait vécu pour son père, aujourd'hui pour l'Empire, jamais pour lui. D'ailleurs avait-il déjà connu une véritable histoire d'amour ? Oui un jour, en secret et il n'en avait jamais parlé, même à l'être aimé. Honteux de ce sentiment. Peur de le perdre. Il ne s'était pas senti normal sur le moment, et puis son père n'aurait jamais accepté.

« Oui Sham me semble être très puissant aujourd'hui. Encore un point qui ne possède pas de réponse. Je comprend ton point de vue mais je ne peux pas le cautionner. Je ne peux pas te donner l'accord sur le fait d'arrêter mon frère si jamais ça dérape. Il y a d'autre solution. Tak, serait sûrement en mesure de l'invoquer dans le domaine des Kitsunes. De là, Shian devrait pouvoir intervenir. Enfin je suppose, si c'était le cas il l'aurait sûrement fait dans ton cocon. Ou alors tout simplement le stresse du moment. Je n'en sais rien. On ne fait que prévoir sans savoir pour l'instant. En restant autant dans le flou on ne peut pas prévoir. Mais j'ai confiance en toi, je sais que tu porteras une attention spéciales à tes élèves et surtout à Sham vu ce mystère qu'il possède. »

Anako ne pouvait espérer qu'une chose, que jamais Hamza ne soit obligée de mettre ses menaces à exécution ... Si jamais ça devait arriver un jour ... Non, il préférait ne pas l'imaginer.

Le jeune homme bu une bonne lampée du soda.

« C'est une bonne idée de chercher à l'aider à contrôler ces entités. A condition qu'il y ait réellement un moyen. Si Sham est si fort que ça, il devrait normalement être en mesure de pouvoir les contenir. Et si c'était simplement dû au Dream Time ? Si jamais elles n'étaient qu'endormie la plupart du temps ? »

« Ce serait une bonne chose de rencontrer Shian et de tenter de la questionner sur le sujet. Après, il faut espérer qu'elle nous dira la vérité. Tu doute que Sham et Tak ne le fasse ... J'aurais plus confiance en ce que Sham me dit que Shian. Elle est une Kitsune mais n'en reste pas moins une mère très protectrice. Elle serait à tout pour ses enfants, quitte à mettre Sham en danger. J'en suis certain. Mais rien ne dit qu'elle ne nous en dira pas plus. Pour ce qui est de l'aide ... Je peux toujours demander à Shuren, le frère jumeau de Sham. Il faudrait juste que je sache où il se trouve, ça fait déjà quelques jours qu'il a disparut de la maison pour ne pas changer. Il est excellent dans l'utilisation du fuinjutsu, peut-être pourrait-il nous en dire plus. Mais c'est même pas dit, le fuinjutsu des Kitsune est tout autre que le normale ... On risque de patauger longtemps dans cette histoire. »

L'idée d'aller voir les papillons était excellente. Anako ne les avait pas souvent vu mais de ce qu'il savait, et comme le lui disait son amie, ils étaient des experts dans le chakra. Peut-être pourraient-ils donner de nouvelles réponses ... Et de nouvelles questions très certainement. Il n'y avait qu'un seul problème ...

« Tu entends quoi par prix à payer ? Et pour qui. S'il est pour moi, il n'y a aucun problème. Par contre si c'est toi ou Sham qui doivent le payer s'est tout autre chose. Tu t'occupes déjà suffisamment de mon frère que pour te mouiller encore un peu plus. Regardes-toi, tu es totalement au bout du rouleau là. Cette journée t'as mis sur les rotules. Je crois que dans un premier temps on devrait surtout mettre la main sur Shuren et aller voir Shian dans les plus brefs délais. »

Anako se releva, posa un regard sur Sham et puis sur Tak. Celui-ci s'était totalement désintéressé des autres personnes dans la pièce. Il but le reste de son soda d'une traite avant de se retourner une nouvelle fois vers Hamza.

« Que dirais-tu d'aller se manger un bout ? Ce te ferait le plus grand bien et Sham est entre de bonnes pattes là. Je doutes qu'il se réveille tout de suite, nous avons donc le temps de reprendre un peu des forces. Peut-être même de discuter de tout ça la tête un peu plus reposée. Il va s'en dire que c'est moi qui t'invite, je te dois au moins ça pour tout ce que tu as fait. Sinon, j'espère que tes autres élèves ne sont pas de la même trempe que mon petit frère ... Sans quoi je demanderais un assistant à ta place. »

Il fit un clin d'oeil à son amie, chose très très rare chez ce jeune homme. La journée avait beau être rude elle semblait tout de même lui apporter du baume au coeur. Il ouvrit la porte pour laisser passer Hamza.

« Maintenant que j'y pense. On pourrait même chercher à entrer en contacte avec Eihiko Tsubazame, l'Eclair Blanc de Shousan. J'ai toujours trouvé étrange que Sham et lui disparaissent en même temps plus ou moins. Pas réellement mais pratiquement ... Ils ont tous les deux évolué d'une façon incroyable ... Ha oui, j'oublie. C'était le meilleur ami de Sham. Que tu le crois ou non, ces deux là courraient dans les couloirs du manoir de mon père à Shousan ... Et dire qu'aujourd'hui il est recherché par tout l'Empire. »
Anbu
avatar
Messages : 273
Date d'inscription : 11/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
293/300  (293/300)
Points de vie:
280/280  (280/280)
Points de chakra:
1090/1290  (1090/1290)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 16 Juin - 22:06

Hamza Majutsuchi
Pvs : 298 Chakra : 10/616

La Jounin, tout en écoutant son ami, commençait tout doucement à se morfondre. Elle avait eu raison sur un point : les données qui faisaient partie de l’équation concernaient toutes des personnes de renom. Pour la plupart, des monstres de puissance. Et certains étaient décorés ou recherchés. En tous cas aucun ne laissait l’Empire indifférent.
Evidemment, Hamza prenait soin des élèves qu’on lui confiait. Mais elle croyait aussi en ce que faisait l’Empire, sinon elle n’en ferait pas partie. Si les règles étaient là c’était pour une bonne raison. Elle n’était pas du genre à les contourner facilement. Là, elle le ferait pour Anako plus que pour Sham, pour dire la vérité. Elle lui faisait confiance. Alors que vu comment avait réagi Tak, et ce qu’elle savait de sa mère … Enfin, les Kitsunes, en eux, elle n’avait pas confiance. Anako avait beau les décrire comme s’ils étaient sages et savaient ce qu’ils faisaient, elle ne voyait pas la sagesse là-dedans. Peu importe la force ou la maturité de Sham, le poids qu’ils lui avaient mis sur les épaules était trop grand. Et la situation échappait à son contrôle, ou échapperait à son contrôle, qu’il l’avoue un jour ou non. Elle n’en démordrait pas là-dessus.

Elle fit un signe de la main pour rassurer Anako sur le prix à payer auprès des papillons. Il ne pouvait pas le payer à sa place, c’était son pacte à elle après tout. Chaque fois qu’elle demandait à un papillon de l’aider à quoi que ce soit, il exigeait une contrepartie. Un cadeau, une information, un enseignement, quelque chose. Ce n’était pas une question de quantité, mais plutôt de qualité. Elle ne souffrirait pas de ce pacte, ou quelque chose dans ce goût-là. C’était juste un principe qu’ils avaient. Bien souvent, on présumait que cette famille de Kyuchiose, parce qu’ils étaient beaux comme aucune autre famille, resplendissant de couleurs, et qu’ils plaisaient à tous physiquement, eh bien, que c’était une famille ‘sympa’. Les papillons ne l’étaient pas du tout. Egoïstes à l’extrême, ils ne vivaient que pour eux. Et même entre eux, cette loi régnait. Aucun esprit de camaraderie, aucune considération familiale. C’était à celui qui aurait le plus. Seul leur roi faisait force de loi, mais uniquement parce qu’il était plus beau et qu’il possédait plus que les autres. Sinon, et personne ne s’en cachait, il serait destitué. D’ailleurs, chaque papillon avait son propre complot pour mettre leur père au tapis.
Non, c’était une très mauvaise famille. Jusque dans leur âme, ces choses étaient des saloperies. Gin devait être le moins pire de tous, mais uniquement parce qu’il était l’un des plus jeunes. Passé le centenaire, ces êtres devenaient de vrais démons d’orgueil, d’arrogance et de narcissisme. Et pourtant, c’était aussi dans ces âges-là qu’ils devenaient réellement magnifiques.
D’ailleurs, on racontait dans de vieilles légendes que ce sont les papillons qui deviennent des incubes et des succubes à leur mort. M’enfin, c’était chercher un peu loin pour le coup. Ce sont juste des salopards. C’est tout ce qu’il y a à en retenir.

« Oui, allons manger. »

Elle avait encore des choses à dire, mais cette fois c’était préférable de le faire loin du blessé et de son ami à poils noirs. Anako leur révélerait ce qu’il voulait, il n’empêchait qu’Hamza voulait les aider sans avoir à remettre Sham en danger.
Hamza se leva, précédée d’Anako. Il y avait un réfectoire agencé à l’hôpital, ils pourraient manger un morceau là-bas. Inutile d’aller plus loin. La Jounin connaissait bien l’endroit : ce n’était pas mauvais, et puis comme ils étaient tous les deux ninjas médecins ils n’auraient pas à payer. Elle se rendait rarement à un entrainement avec beaucoup d’argent.

Un petit papillon de lumière arriva jusqu’à elle tandis qu’ils commandaient quelque chose à se mettre sous la dent, disparaissant à l’instant où l’insecte lui toucha le doigt. Des informations sur ses deux autres élèves, justement. Et une ou deux questions de Gin. Hamza sélectionna rapidement quelques souvenirs, et murmura des instructions, puis elle reforma le papillon de lumière de deux mudras, afin de renvoyer le message. L’insecte s’éloigna en voletant rapidement.

« Aussi doués je ne sais pas. Mais ils ne m’ont pas donné une équipe facile. Une jeune fille qui n’est jamais sorti de chez elle, sauf pour chasser. Et un jeune prince du pays du fer qui a fugué et ne connait pas beaucoup plus du monde ninja qu’elle. Ce sont des phénomènes chacun à leur façon. Ils sont potentiellement des problèmes, aussi. Mais eux ne sont pas en danger pour le moment. Gin est en train de leur apprendre à manier le chakra. J’irais leur payer un resto à la fin de l’entrainement. J’ai du temps devant moi. Il faudra aussi que je leur trouve une mission pour pallier à mon absence. »

Elle déposa son plateau sur une table dans un coin tranquille. Où ils ne pourraient pas être écoutés.

« Je suis d’accord avec ton plan d’action. Mais je vais te laisser t’occuper de Shuren. Moi je vais aller voir cette Shian. Je suis la seule à ne jamais l’avoir rencontrée apparemment. Il faut que je me fasse une meilleure idée de qui elle est. Et que je lui demande ce qu’elle sait, et ce que je peux faire. Si elle refuse, je n’aurais qu’à aller voir le roi des papillons. Ca ne m’enchante pas, mais c’est tout ce que je peux faire pour l’instant. »

Un Anbu … Son frère jumeau était donc plutôt doué lui aussi. S’ils avaient en réalité le même âge, alors leur courbe d’évolution devait être proche. Et leur potentiel aussi. Enfin, en excluant ces deux entités qui altéraient celui de Sham. Et l’Eclair Blanc maintenant. Tout cela sortait encore plus des lois. Elle pouvait travailler en secret pour le bien de Sham, et donc de l’Empire car il était un étudiant. Mais pourrait-elle tolérer d’impliquer un criminel recherché ?

« Oui, justement, il est recherché. Et vu la mise à prix pour sa capture, les preuves doivent être solides. Les autorités ne débourseraient pas autant pour un ennemi ‘présumé’. Et il ne l’aurait pas rendu public, surtout. Si l’Empire le considère comme dangereux il doit y avoir une raison … Et je t’avoue que même s’il acceptait d’aider Sham, je ne sais pas si ce serait judicieux de travailler avec lui. Il s’en est pris à une enfant en plein centre-ville si je me souviens bien de la note d’information, et a tué une Anbu. C’était sans doute un héros, mais il a dégénéré. Je ne sais pas à quel point il est devenu instable, mais c’est un criminel maintenant. Je … je peux contourner des lois pour toi ou pour ton petit frère. Surtout que c’est mon élève. Je n’ai aucun problème à garder ça secret, c’est dans l’intérêt de tous pour le moment. Y compris celui des citoyens : les autorités ne peuvent pas faire grand-chose, et se planteraient sûrement en voulait agir trop vite ou sans nous faire confiance. Ca pourrait mener à un désastre. Mais non, l’Eclair Blanc est devenu un désastre en lui-même. »

D’un sourire un peu timide elle conclut :

« Désolée, je ne sais pas si mes arguments trouveront grâce à tes yeux mais si tu le trouves, s’il te plait ne me le dit pas. Même si c’est quelqu’un de bon pour Sham, je préfère ne pas savoir. Je ferais tout ce que je peux pour aider, même au mépris de certaines lois. Mais pas de notre code moral. Après, si quelque chose peut prouver son innocence et aider les autorités à résoudre cette affaire, par contre, je serais ravie d’aider à accélérer les choses. Et s’il est jugé non coupable ou pardonné, de travailler avec lui. »

C’étaient ses limites à elle. Son clan minuscule avait trop souffert d’avoir défié les lois et de s’être installé dans des pays livrés à l’anarchie. Alors, oui, elle était d’accord avec cette dictature pour le moment. A terme, elle s’allègerait, quand l’ensemble des nations seraient stables et que l’Aile du phénix serait neutralisée. Parce qu’elle n’aurait plus de raison d’être aussi stricte. En attendant, le monde avait besoin d’ordre tout simplement.
Hamza mangeait plus vite et plus avidement qu’elle ne l’aurait voulue. Pas étonnant, la nourriture était l’un des meilleurs moyens de régénérer son chakra. Bien plus sain que les pilules d’ailleurs. Et comme l’avait dit Anako, elle était sur les rotules. Une grimace l’assaillie à cette pensée. Elle reposa ses couverts pour se contenir un peu. De quoi avait-elle l’air ? Devant Lui en plus …

C’était dans ce genre de moment qu’elle détestait le fait de n’avoir pas eu le talent pour développer sa force personnelle. D’appartenir à un clan de personnes vouées à travailler au sein d’une équipe. En solitaire, elle ne pouvait presque rien faire. Pour Hanaki et Shun, elle s’en sortirait. Même s’ils étaient en avance, ils avaient encore suffisamment de lacunes pour qu’elle les gère toute seule. Mais Sham … ce genre d’élève lui posait problème. Sur un plan stratégique, elle était généralement en avance sur la plupart des autres Jounins. Parce qu’elle n’avait que ça pour elle. Le soutien, et l’analyse. Mais en termes de puissance, elle peinait à se hisser au niveau habituel d’un Chuunin. Alors forcément, se faire respecter n’avait jamais été facile. Quand on ne peut pas s’en sortir seule, dans ce métier, tout le monde ne te voit pas d’un autre qu’œil que celui qui se moque.
Sans Anako, elle serait sans doute encore en train de trainer dans l’habit de Chuunin. D’une kunoichi ‘moyenne’, qu’on laissait dans l’ombre. C’est parce qu’il lui avait appris la médecine que son potentiel réel avait explosé, et que des équipes l’avaient essayées. De plus en plus renommées, ces équipes. Et gradées aussi. Sans lui elle ne se serait jamais fait autant reconnaitre. Et ce serait peut-être mérité.

Elle ne se sentait pas à la hauteur. Et détestait ce sentiment. C’était peut-être pour ça qu’elle avait demandé à Anako s’ils pouvaient disposer d’alliés ? Parce qu’elle avait peur d’avoir à faire certaines choses par elle-même. Ou d’être un poids.
Hamza en avait presque oublié que c’était à Anako qu’elle parlait, à force de broyer du noir. En soupirant, elle retourna plusieurs fois le morceau de viande dans son assiette, trahissant quand même sa nervosité.

« Bon. Ca n’apportera rien de trop se poser de questions pour l’instant. On a trop peu d’informations. »

« Au fait, tu en es où toi en ce moment avec ton boulot ? Et tes parents ? Désolée, je sais que c’est un peu indiscret mais comme je t’ai dérangé … Ben, mieux vaut tard que jamais, désolée de t’avoir interrompu de manière aussi pressante. Je sais que ça ressemblait presque à un ordre d’envoyer un papillon comme ça. Mais ce n’était pas du tout l’effet recherché. »
Princesse Kaguya
avatar
Messages : 109
Date d'inscription : 14/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
202/300  (202/300)
Points de vie:
710/710  (710/710)
Points de chakra:
620/620  (620/620)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 20 Juin - 19:01

Juunin de l'Empire
Pvs: 625 - Chakra : 570

Anako regardait le papillon de lumière se poser sur le doigt d'Hamza, ce n'était pas la première fois qu'il voyait celui-ci. Un moyen très pratique de communication à distance, sans parler du fait qu'il se faisait dans un silence le plus totale et dans une discrétion plutôt bonne à condition de ne pas être la nuit.

Elle avait tiré le gros lot pour l'équipe qui lui avait été confiée. Trois étudiants à fort potentiel apparemment. Pas aussi doué que Sham pouvait laissé une très grande marge de différence entre le point zéro d'un étudiant normal et tout le reste. Mais en même temps ils n'en étaient qu'aux bases, la maîtrise du chakra. C'était étrange d'avoir collé deux novices avec son petit frère. Quoi que pas tant que ça, après tout Hamza elle même était étonnée de la puissance que l'adolescent avait déployé et pourtant elle était une excellente ninja sensitive. S'il avait réussi à la berner elle, il n'avait pas dû avoir beaucoup de mal pour mentir à l'académie.

Anako posa main sur la cicatrice qu'il portait au menton. Signe de réflexion chez lui. Il n'était pas encore au courant des derniers agissements de l'Eihiko, jusqu'à maintenant en tout cas. Peut-être avait-elle raison, peut-être que de faire appel à l'ancien ami de Sham ne serait pas la meilleure des idées. D'ailleurs le considérait-il toujours de cette façon ? Jamais il n'était revenu au manoir des la familles après son départ du village, chose plutôt normal après tout. Déserter et revenir à la case départ avec cette étiquette était la dernière des choses à faire. Mais il n'avait même jamais tenté d'entrer en contact avec la famille. Peut-être avait-il fait le deuil de cette amitié en même temps qu'il avait franchi pour la dernière fois les portes de Shousan.

« Je ne savais pas pour cet enfant. Il a bien changé depuis le temps. Lui qui était si naïf ... C'est peut-être ça qui l'a perdu après tout. Mais ... J'en sais rien à vrai dire, c'est peut-être juste une idée stupide. Je te promets que j'y réfléchirais une fois que tout se sera calmé. Et comme tu le demandes, je ne te parlerais plus de ce sujet histoire de ne pas t'impliquer d'avantage. D'ailleurs j'ai été stupide d'aborder le sujet sans réfléchir aux répercutions que ça pourrait avoir. Je suis vraiment désolé. »

« Tu as raison ça ne sert à rien de continuer à se pencher de la sorte sur ce sujet tant qu'on n'en saura pas plus. Je te tiendrais au courant de l'avancement de mon côté. Et pour ce qui est du boulot, c'est toujours le même. Enfin pas réellement, mais c'est mission sur mission la plupart du temps. Tu sais bien ce que c'est d'être dans la branche médicale, on est souvent demandé pour aller sur le terrain en soutien et au cas où quelque chose tournerait mal. Ca prend pas mal de mon temps pour le moment. »

La famille ? Le sujet le plus vaste qu'elle pouvait aborder. Il regardait à droite et à gauche, préférant s'assurer qu'aucune oreille indiscrète ne traîne dans le coin.

« Malheureusement c'est de pire en pire. Ma mère reste toujours dans le même état. Elle est vraiment devenue un légume, je crois que si elle n'était pas nourrie elle mourrait rapidement vu qu'elle ne le ferait pas. D'ailleurs je m'étonne de jour en jour de ne pas la retrouver morte. C'est malheureux à dire mais je crois que c'est la meilleure chose qui pourrait lui arriver et nous arriver à nous aussi. Elle est vraiment devenue un poids dans la maison, tout le monde évite de passer devant sa chambre. Seul Mayaru passe encore la voir, pour la forcer à se nourrir. Et pour ce qui est des autres ... L'écart se creuse de plus en plus au fil du temps entre ceux qui soutienne mon père et les autres. Et avec ça il y a ceux qui ne veulent se mouiller dans aucun des deux camps qui sont là entre deux feux. C'est vraiment pas une place pour Hidona. Evoluer dans une telle ambiance ne doit pas être très bon. Surtout que tout le monde fui un peu la baraque. Heureusement qu'il a Mayaru pour s'occuper de lui ... Mais avec un peu de chance, avec le retour de Sham ça changera peut-être les chose. Déjà peut-être que ma mère acceptera enfin de vivre et non de continuer à jouer la morte. »

Oui il n'y avait pas d'autre mot, elle jouer clairement à la morte. Ne faisant rien de ses journées, laissant le temps s'écouler sans rien faire. Simplement attendre que la mort ne vienne. Est-ce qu'il y avait de la rancoeur de la part d'Anako envers sa mère ? Bien sûr que oui et il n'était pas le seul.

« Et ne t'en fais pas, je n'ai pas pris cet appel pour un ordre. Je sais que tu ne le ferais pas si tu n'avais pas des bonnes raisons. Et un peu plus personnellement ... Je pense bien que ça touche au bout entre Tomey. Elle commence à ne plus supporter le fait que je ne veuilles pas quitter la demeure de mes parents et le temps que je consacre aux missions. Mais qu'importe on n'est pas là pour parler de problèmes de coeur ... Comment vas-tu toi ? Je te demanderais bien comment ça va le boulot mais je vois que tu as pas mal de travail sous les bras avec tes trois étudiants. Et sinon côté coeur. Tu n'as toujours personne en vue toi ? »
Anbu
avatar
Messages : 273
Date d'inscription : 11/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
293/300  (293/300)
Points de vie:
280/280  (280/280)
Points de chakra:
1090/1290  (1090/1290)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 28 Juin - 12:43

Hamza Majutsuchi
Pvs : 298 Chakra : 10/616

Bon, ils avaient le tour de leurs possibilités pour ce qui était des événements récents. Et ils avaient les idées claires. D’ailleurs, avant de manger un morceau, elle avait quelque chose à faire, histoire d’être définitivement sereine pour ses deux autres élèves … Hamza croqua une pilule de chakra, et composa rapidement les signes du clonage supérieur. Son clone s’en alla aussitôt pour rejoindre la cours où ils s’entrainaient.

« Oui, c’est vrai qu’être un ninja médecin donne plus de travail que pour chacune des autres spécialités. C’est quand même incroyable qu’une spécialisation aussi indispensable soit aussi peu pratiquée hein ? Enfin, je suppose que ça ne convient pas à beaucoup de personnalités … »

Elle-même n’aurait jamais pratiqué cet art, ou tout du moins pas à ce niveau, sans certains événements. Elle avait trouvé Anako à l’hôpital après une mission qui avait mal tournée, et en voyant ce qu’il était capable de faire, lui avait demandé de lui enseigner. Il l’avait fait, et ils étaient devenus amis. Et même équipiers, à plusieurs reprises. Ils avaient passés assez de temps ensembles pour devenir de très bons amis, même. Peut-être trop, à son grand malheur … Enfin, c’était inutile de s’apitoyer sur son incapacité à exprimer ses sentiments. Passer un peu de temps avec lui était déjà suffisant. De toute manière, l’un comme l’autre n’avait de temps pour ça. Ou pas beaucoup. Et elle préférait mille fois avoir un aussi bon ami, que de prendre un risque. En plus, Hamza était persuadée qu’il avait conscience de ce qu’elle ressentait, et que s’il n’avait jamais évoqué le sujet c’était parce qu’il ne le partageait simplement pas. Même une Jounin expérimentée pouvait avoir peur d’un simple rejet ! Comme quoi, la kunoichi ne fait pas la femme.

Apparemment, comme elle l’avait pressenti, la situation n’était pas meilleure au manoir Ono. Anako parlait peu de sa famille, depuis qu’elle le connaissait. Il était pourtant du genre à beaucoup les aimer, Hamza supposait même qu’à l’époque où ils étaient à Shousan il devait être intarissable sur le sujet ! Mais en même temps, elle le comprenait. Elle avait un frère, elle aussi, un petit frère. Et si elle le perdait, ou un de ses deux parents, elle serait sans doute marquée à vie. Un peu comme quand elle avait perdu deux de ses élèves dans cette embuscade, il y a quatre ans …

Malgré tout l’intérêt que la jeune femme portait à Anako, elle avait parfois encore du mal à associer les noms de sa fratrie avec un visage ou des caractéristiques. Ce n’était pas facile, ils étaient tellement nombreux ! Enfin, Mayaru, elle ignorait de qui il s’agissait. Par contre, Hidona, elle s’en souvenait très bien.
Si Anako avait évoqué sa mère, et pas son père, c’était que la situation ne s’était pas arrangée entre eux. Ce n’était pas étonnant : cet homme n’était pas quelqu’un de bien, Enfin, pour ce qu’elle en savait … En tous cas, ils étaient brouillés.

« J’espère aussi que ça ira mieux pour ta mère. Je ne pense pas que la perte de Sham soit le seul moteur de ce qui lui est arrivé, cela dit. Le fait que votre famille soit scindée en deux ne doit pas aider … Désolée, je suis un peu trop crue. Enfin, ce que je veux dire, c’est qu’elle ne sera peut-être pas complètement remise, et qu’il n’y a pas de ‘comme avant’. Mais retrouver son enfant qu’elle croyait perdu ne peut lui faire que du bien. Et si elle retrouve le goût de vivre, elle réalisera peut-être qu’elle a commis une erreur monumentale. Ah, je suis encore trop franche non ? Désolée, je ne cherche pas à me mettre à sa place, je ne fais qu’imaginer. »

Quand même, malgré la rancœur dans sa voix, il n’était pas indifférent au sort de sa mère comme il pouvait l’être avec son père. Si elle arrivait à se sortir de sa torpeur, peut-être qu’il y avait encore moyen de recomposer cette famille … le rôle de Sham allait être important. Enfin, il y avait plusieurs ninjas dans leur famille, et pas mal de ceux qui ne l’étaient pas avait une activité semblable. Vu la longueur de la fratrie, il fallait se préparer à un nouveau drame … Ce n’était pas évident, mais leur mère semblait avoir une importance primordiale dans la cohésion familiale.
Hamza secoua la tête. Elle n’aurait peut-être pas dû aborder ce sujet-là. Elle avait évidemment un jugement et envie de l’aider à réfléchir à tout ça. Mais au fond, elle ne ferait peut-être qu’enfoncer des portes ouvertes ou embrouiller son ami, plus qu’autre chose …

Pour la première fois depuis le début de leur discussion, Hamza ne rougit pas quand Anako fit quelque chose pour se rapprocher. Sa question portant sur son absence de relation ne l’émue même pas. Et curieusement, même s’il venait de parler de la sienne, elle n’était pas plus gênée que cela non plus. Ce n’était pas vraiment que cela touchait au bout, plutôt qu’à force de parler de leur vie privée, elle s’habituait petit à petit.

« Tomey … Je ne l’ai jamais trop aimée pour te dire la vérité. Mais bon, c’est le lot de notre métier d’avoir du mal à trouver quelqu’un : on manque de temps, et généralement c’est dur pour l’autre de le supporter. D’ailleurs, c’est pour cela que les ninjas se marient souvent entre eux : c’est plus facile de se comprendre quand on a les mêmes impératifs après tout. Et non, moi je ne vois personne. »

Bon, elle était un peu jalouse finalement. Et toutes ces belles paroles, c’était peut-être instinctivement pour se mettre en valeur par rapport à l’autre pouf… euh, enfin, à l’autre femme que son ami avait évoquée.

« Et oui, tout va bien. Avoir du travail sur les bras ne me dérange pas, j’aime faire ce que je fais. J’aimerais avoir plus de temps pour certains aspects de ma vie privée, évidemment, on en est tous là. Mais bon, je préfère ça que la vie civile de toute manière. En plus avec ce qui s’est passé aujourd’hui ce n’est pas près de s’arranger … Surtout que mon instinct me dit que les deux autres ont fait profil bas jusqu’à maintenant, mais qu’ils ont aussi leur lot de surprise. Ce ne sont pas des étudiants qu’ils m’ont refilé cette fois ... Même les deux que mon clone est parti rejoindre sont au minimum d’un niveau Chuunin en combat. Et sans connaître le chakra ! Si ça continue, dans un mois, mes trois élèves m’auront surpassée … Enfin, si ce n’est pas déjà le cas, je ne sais même pas. »

C’était un peu différent d’avoir trois élèves à haut potentiel, et trois élèves déjà plus puissants qu’elle, en fin de compte. Elle n’aurait pas le plaisir de les voir la dépasser. Juste de leur apprendre les bases pour qu’ils puissent faire briller d’autant plus leur talent. C’était agréable de savoir qu’aucun autre professeur de l’académie n’avait son adresse pour ce genre de choses. Un peu moins de se dire qu’elle ne convenait peut-être pas malgré tout.

Manger quelque chose faisait quand même un bien fou. En particulier la viande, qui la requinquait vraiment.

« Je pense que quand Sham sera remis et que je serais revenu du mont Hansei, je les emmènerais en mission. Ce n’est pas d’un entraînement qu’ils ont besoin, cela ils peuvent le faire autrement et ce n’est pas si urgent. Mais d’expérience. Même ton frère, d’ailleurs, en est à ce point. Même s’il connait le monde des ninjas, il a trop de soucis et trop peu d’expérience pour les gérer. »
Princesse Kaguya
avatar
Messages : 109
Date d'inscription : 14/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
202/300  (202/300)
Points de vie:
710/710  (710/710)
Points de chakra:
620/620  (620/620)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 3 Juil - 20:48

Juunin de l'Empire
Pvs: 625 - Chakra : 570

Anako sourit simplement aux inquiétudes qu'Hamza avait par rapport à sa façon de parler. Oui elle était un peu brusque mais elle pouvait bien l'être. Après tout si même son amie n'en avait pas le droit qui l'aurait pu ? Surtout qu'elle n'avait absolument pas tort, oui la famille était un peu scindée en deux déjà à l'époque mais jamais à ce point. A vrai dire, c'était plus les enfants qui l'étaient sans réellement l'être. Tous étaient contre Sham ... C'est sûrement ça qui avait poussé leur mère à l'aimer plus qu'elle n'aimait les autres. Lui était seul parmi tous ces gamins suivant aveuglément Oma, Sham était le seul à avoir ouvert les yeux avant tout le monde. C'est ce qui avait fait qu'il s'était retrouvé plus d'une fois chambré, peut-être même trop, par ses frères. Il avait besoin d'un soutien et c'est en sa mère qu'il l'avait trouvé et elle qui ne supportait pas réellement son mari avait trouvé une raison de rester alors que tous ses enfants étaient déjà en âge de s'assumer ou pratiquement. C'est lui qui avait fait qu'elle était restée dans cette demeure et non retournée chez ses parents comme elle l'avait pensé plus d'une fois. Ce lien expliquait l'état dans lequel elle se retrouvait aujourd'hui.

Qu'elle comprenne ou non qu'elle avait commis une erreur ou non ne changerait rien. Vu la situation même Sham n'arriverait pas à remettre la famille sur pied. Quelque chose s'était brisé. Anako se demandait même pourquoi il restait encore là, il ne s'entendait plus avec les plus grand et c'était parfois limite avec les plus jeune. Sans compter Mayaru, celle qui avait repris le rôle de la mère et Shûren, l'entente était pratiquement exécrable. Il avait du mal à les regarder en face, du mal à les entendre parler de leur mère.

« Je crois que même avec le retour de Sham ma famille est destinée à exploser un jour ou l'autre. J'espère simplement qu'on en viendra pas au moins, c'est tout ce que je souhaite. »

Il ne savait pas pourquoi mais entendre Hamza dire qu'elle n'aimait pas trop Tomey lui faisait ... Plaisir ? Oui c'était ça le mot, ça le réconfortait dans l'idée qu'elle n'était peut-être pas la personne qui lui fallait. Trop calme, trop habituée à un confort que lui-même avait connu, l'argent était son sujet favoris. Autant dire qu'il était là occupé à se demander pourquoi il était encore avec. L'amour ? Etait-ce réellement ça ? Qu'importe ce n'était pas le moment d'y penser.

« C'est vrai qu'on est malheureusement souvent limité aux personnes ayant choisis la même vie que nous. C'est malheureux, ça nous ferme pas mal de porte. 'Fin, c'est pas comme si on avait réellement de temps à consacrer à ça après tout. On n'a pas la chance de pouvoir prendre congé, 'fin si mais il y a toujours ce risque d'être appelé pendant. C'est ce que les gens ne comprennent pas. 'Fin, ça ne sert à rien de s’apitoyer là-dessus. C'est comme ça, rien n'y changera rien. »

C'était le retour de Sham qui le mettait dans cet état, le bonheur mais en même temps le fait de se retrouver totalement perdu avec cette nouvelle l'empêcher de placer ces distances qu'il avait pour habitude d'aborder. Il en avait mais ce n'était rien de comparable à ce qu'il était habitué à placer pour se protéger. Tout ceci l'avait rendu un peu plus vulnérable, en tout cas pour l'instant.

« Je vois le style d'étudiants que tu as. C'est rare d'avoir une telle équipe sous ses ordres et ça ne doit pas être simple du tout. Surtout si tu as déjà l'impression qu'ils pourraient être plus puissant que toi. Ca doit être déstabilisant même ... Heureusement qu'ils manquent d'expérience de terrain et de maîtrise sur certains sujets. Ca donne au moins de quoi pouvoir les faire avance. En tout cas si un jour tu te sens un peu débordée, n'hésite pas à demander un coup de main. Je n'ai pas d'équipe pour le moment ce qui veut dire que j'ai un peu plus de temps que d'habitude. D'ailleurs je devrais peut-être penser à en demander une, ça me permettrait de passer encore un peu moins de temps chez moi ... »

Anako mangeait quelques bouchées de son plat mais à vrai dire il n'avait pas si fin que ça, à vrai dire il avait même du mal à avaler ce qu'il mettait en bouche, prenant une gorgée entre chaque.

« Si c'est vraiment l'expérience qui leur manque tu as bien raison de les envoyer en mission. Ca risque peut-être d'être difficile pour eux pour les premières mais s'ils sont aussi bon que tu me le dis, ils prendront vite la main. Je me ferais sûrement un avis un de ces jours, si Sham s'entend avec eux comme il s'entendait avec Eihiko, ils finiront sûrement rapidement à la maison. Et pour ce qui est du mont Hansei, tu ne devrais pas avoir très difficile à trouver. C'est un lieu très connu là-bas et on y rentre plutôt facilement. »

Le juunin se repencha sur son assiette, ne sachant plus trop quoi dire. Ses pensées allèrent rapidement vers Sham, il devait lui laisser du temps ... Il n'aimait pas trop cette idée mais il n'avait pas trop le choix. Soudain quelque chose le frappa, ce que Tak lui avait montré, les yeux de Sham.

« Dis moi Hamza, est-ce que tu as toujours ce contacte dans la section des recherches ? J'aimerais avoir des informations sur quelqu'un et rapidement si possible. Tout à l'heure encore sous le choc je n'ai pas réagis à ce que Tak me demandait de regarder sur Sham. Sham a les yeux vairons, ça ne doit pas te choquer mais c'est parce que tu ne le connaissait pas. Sham avait les deux yeux marrons et non comme ceux qu'ils possèdent aujourd'hui. Je ne sais pas ce que ça veut dire, mais si Tak m'a montré ça c'est pour faire écho à quelqu'un. Ces yeux ne sont pas courant du tout et ça n’apparaît pas comme ça du jour au lendemain. C'est de naissance ou alors c'est artificiel ... Hamza, Tak voulait attirer mon attention sur mon père. Il possède lui aussi cette caractéristique, je ne sais pas ce qu'il voulait me dire par là mais c'est suffisant pour tenter d'avoir des choses sur lui. Si tu as toujours ce contacte est-ce que tu pourrais tenter d'avoir son dossier ou alors des infos simplement ça serait déjà suffisant pour peut-être comprendre ce que le renardeau voulait dire par là ... Je n'aime pas du tout la tournure que prend cette histoire mais si Tak sait quelque chose sur Oma ça expliquerait pourquoi il refuse que je parle du retour de Sham. Tu en comprendrais quoi toi ? J'espère simplement que ce n'est rien de grave ... Si ça se trouve je suis totalement sur une mauvaise piste mais alors pourquoi des yeux vairons ? Non, ça ne peut pas en être une mauvaise, les gens avec cette caractéristique physique sont trop peu nombreux pour que ça ne puisse pas être ça. » il frappa du poing sur la table, devant rouge de colère « Si jamais ce connard a fait du mal à Sham par je ne sais quel fourberie d'on lui seul est capable crois moi qu'il le regrettera. »

Il se ravisa immédiatement, reprenant son calme légendaire dans l'immédiat.

« Désolé, je ne voulais pas m'emporter comme ça. C'est juste que ça m'inquiète tout ça. En tout cas s'il a quelque chose à voir avec toute cette histoire ... » il serra du poing sans aller plus loin cette fois
Anbu
avatar
Messages : 273
Date d'inscription : 11/02/2017

Fiche ninja
Points d'expérience:
293/300  (293/300)
Points de vie:
280/280  (280/280)
Points de chakra:
1090/1290  (1090/1290)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto-last-gen :: 
PARTIE RP
 :: Empire :: Région de la Cascade :: 
Quartier Est – Cité Administrative
-